Partagez | 
 

 No Games...no...bah No games [Pv Shinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
No Games...no...bah No games [Pv Shinn] | Dim 14 Juin 2015, 11:42


No Games...no...bah No games
« Trop de référence tuuuue pas la référence !  »
Un deux trois, boit un deux trois tourne, un deux trois enfonce. C’est un résumé magnifique de cette mâtiné. Light recule avec son air normal, sans sourire sans rien.  Il était parfaitement normal. Reculant pour voir son œuvre, le jeune homme se frotte le front plein d’huile. Mettant son pouce et son index en liaison avec les autres de sa main pour faire un rectangle d’objectif. Penchant un peu la tête pour être sûr de ce qu’il a fait.

« Mouais, il manque un truc…
-T’as fait quoi encore ?
-… Je sais pas, j’étais inspiré ! »

L’affilé regarde d’un air totalement désabusé, pokant l’espèce de bloc qu’il a fait. Reniflant l’huile, tournant autour pour voir si quelque chose d’étrange va sortir de cette chose. Voyant un bouton, il appuie dessus un peu curieux, heureusement que cela n’est pas une bombe ! Light tape dans ses mains et c’est alors que la porte s’ouvre et laisse se découvrir deux chaises qui son devant une table. Andrew monte sur l’un d’eux et regarde partout. Le scorpion s’assoit aussi calmement.

« Oh ! C’est un plateau d’échec ! Mais pourquoi toute cette boite ?
- Regarde. Open, synchronisation des joueurs, Go to the games. »

La porte se ferme, des écrans laisse apparaître un tas d’information. Andrew regarde avec des étoiles dans les yeux partout. Le plateau au milieu s’illumine aussi, laissant les casse blanche se coloré d’une couleur bleuté. Light regarde de son air toujours aussi naturel, aucun sourire. Un écran tactile dans les mains, il appuie sur plusieurs touches, mettant en route le jeu. Des tonnes de pion apparaissent sur le plateau.  La bestiole sent le siège se rehaussait pour être bien installé.

« Pion en C3 »

Le pion blanc de Light bouge tranquillement comme une vraie personne et s’installe en position de combat. Andrew applaudit heureux d’une création pareil. Sous les pieds des pions on pouvait voir un vue du dessus du terrain. Mais, ce qu’il trouve super, c’est qu’on pouvait voir derrière la personne son armé en image sur les écrans, et sur le côté le terrain.  Mais, alors qu’il est prêt à jouer, un bug apparaît et tout se grésille. Light fait un grognement. Les voilà dans le noir complet, le jeune homme ouvre la porte et sort de cette petite boite.

« Roh, grogne pas, cela arrive de ne pas réussir de... Light tu m’écoute ? Arrête de te creuser les méninges ! LIIIIIGHT ! ÉCOUTE-MOI ! »

Le scorpion écrit sur tout plein de papier des tonnes de calcul, faisant des tonnes de brouillons, les papiers qui vole… Le gamin pose son crayon et décide de réfléchir un peu en se calmant dans sa colère.

Un long silence se fait.

« Ah, peut être que je devrais plus mettre un mode automatique, mettre une intelligence artificiel qui s’adapte comme un GPS… Au lieu que ce soit un joueur qui programme, laissant la boite tout programmer par elle même en proposant plusieurs mode comme un Jeux vidéo.
-Un robot ?
-Non, pas totalement, une intelligence, de toute façon je voudrais me faire une un peu comme dans Iron man ! Mais, après le souci et que si elle se lève contre moi ça va pas le faire…
-Sûr qu’il y a de quoi se lever contre toi…
-Bien, je vais déjà partir sur cette base. »

Le jeune homme tape du poing dans sa main et sort de son hangar et ferme la porte et programme son alarme en cas de soucis. Un sourire sur les lèvres, le masque vient d’être remis en place. Andrew reste dedans le temps d’attendre, puis il voulait faire sa sieste. Le scorpion avance tranquillement dans la rue en quête d’un magasin qui correspond à ses envies et à sa recherche.  Bien quand plus il commence à avoir faim, super la pire maladie du monde. Avançant en sifflant, le jeune homme se stop vers un magasin qui lui semble intéressant. Poussant la porte, Light regarde partout.

« J’ai faim ! »

Oui, tout le monde dit ça dans ce genre de magasins voyons.

LIGHT & SHINN




avatar
Invité
Invité
Re: No Games...no...bah No games [Pv Shinn] | Jeu 25 Juin 2015, 08:59



.Light & Shinn.No games... No... Bah no games



La vie dans les villages elfiques n'était pas toujours simple : contrairement à Skyworld et Chloris, ils n'étaient que de petites bourgades isolées. On n'y trouvait pas toujours ce qu'on cherchait, et d'ailleurs, tous n'avaient pas un magasin spécialisé dans l'électronique. Le village où habitait Shinn était cependant assez grand pour que ce genre de commerce y trouve une place.
Cela dit, si certains de ses congénères perdus en forêt avaient un mode de vie rudimentaire, c'était bien souvent pour une meilleure cohésion avec la nature. Par choix, donc, contrairement aux fées qui pour la plupart avaient dû se réfugier dans les territoires montagneux à cause des elfes. Mais nous ne sommes pas là pour parler de cette histoire, revenons à nos moutons. Je disais donc que les villageois n'avaient pas toujours accès aux mêmes moyens que les citadins des deux grandes villes. C'était parfois inconvenant, imaginez devoir vous déplacer jusqu'à une ville spécialement pour acheter un jeu vidéo ou une machine à laver ! De plus, même si le patelin comptait un magasin spécialisé, ce n'était pas dit que celui-ci avait un stock très intéressant. Parce que plus on s'isole, moins on est au courant des dernières nouveautés.

Par chance, ou plutôt grâce aux progrès de la technologie justement, le transport et la communication étaient de plus en plus facilités. Ainsi, là où il fallait attendre un mois pour être mis au courant de quoi que ce soit en-dehors du village, un simple clic suffisait désormais. Quant aux transports, ils étaient plus rapides et pouvaient transporter en plus grande quantité qu'avant.
Pour les vendeurs, c'était une aubaine : ils pouvaient ainsi proposer une large gamme de produits bien plus intéressants que des antiquités à leur clients, avoir du stock, et ne pas être à la ramasse niveau nouveautés – donc ne pas se taper la honte devant le gars qui s'est rendu à la capitale récemment et s'étonne qu'un professionnel soit mal informé, en plus d'être mal fourni. C'est qu'ils étaient fiers de sortir de leur petit patelin natal.
Cependant, si toutes ces améliorations leur facilitait la vie, elles exonérait pas de tout travail. Être un commercial ne consistait pas simplement à dénicher les derniers modèles de l'engin se vendant le mieux, ou de persuader ses clients de l'acheter, mais aussi de creuser toujours plus en profondeur pour par exemple se renseigner sur ses concurrents – c'est ce qu'on appelle l'étude de marché, un des pivots d'une société de consommation comme la nôtre.

Et nous voilà arrivés à ce qui nous intéresse réellement : l'infiltration. Pour obtenir des informations sur les autres commerçants, la méthode la plus efficace est encore de visiter leur magasin.
Ce jour-là, Shinn s'était rendu à Skyworld sur ordre du patron pour étudier une boutique très populaire en ce moment – assez en tout cas pour qu'il la remarque sur internet. Il voulait connaître le secret de cette réussite, savoir s'il pouvait s'en inspirer. Et l'avantage d'avoir Shinn pour employé, c'était qu'il pouvait passer discrètement n'importe où. Enfin presque, parce que le fait était qu'il avait l'impression d'être un espion et que cela le mettait mal à l'aise. Il n'était même pas encore rentré que ses mains étaient moites. Et si on le trouvait suspect, qu'on l'interrogeait ? Que ferait-il ? Le jeune homme se savait incapable de mentir, or le directeur du magasin-cible n’apprécierait sans doute pas. Ne lui restait plus qu'à prier pour que tout se passe bien, donc.

Cela dit, une fois la porte franchie, Shinn oublia complètement ses inquiétudes. À vrai dire, il oublia même la raison de sa présence ; tout fut balayé face à ce qui était exposé.
On voyait tout de suite qu'il était implanté dans une grande ville : la surface de vente devait être deux fois supérieure à celle du magasin de village, le nombre de clients non plus. Mais surtout, le nombre d'articles proposés et leur attrait n'avaient rien à voir. Pour le métis mage, qui n'avait encore jamais vu de boutique pareille, elle eut l'air d'un bout de paradis sur l'île céleste. Son âme d'accro à la technologie lui ordonna de faire immédiatement le tour de tout ce qui se trouvait là, et plus il progressait, plus il avait d'étoiles dans les yeux. C'était le bonheur, tout simplement, et il se sentit soudainement plus client que vendeur en mission.
Alors que le brun terminait sa petite visite, l'un des produits exposés dans une allée attira son attention : une unité centrale dernier cri, modèle fraîchement sorti de l'usine. Tellement que même lui n'avait entendu dessus que des rumeurs, jusqu'ici. Mais la voilà qui se dressait fièrement devant lui, avec en prime une étiquette « offre exclusive de lancement » juste à côté de son prix.

Shinn la toucha d'une main hésitante pour jeter un coup d’œil « à l'intérieur ». Comme promis par les concepteurs, l'engin était terriblement puissant ; et pour couronner le tout, il sentait qu'en faisant quelques ajustages, cette puissance serait décuplée.
Longuement, il pesa le pour et le contre. Les capacités de l'engin, la solde spéciale, le fait que l'un des deux ordinateurs chez eux soit une antiquité, sa forte envie de l'acheter... Finalement, le jeune homme craqua et prit l'une des boîtes, pour ensuite se diriger vers les caisses. La moitié de son salaire du mois y passerait, mais tant pis ! Il fallait considérer cela comme un investissement pour le futur, lorsqu'il s'installerait dans son propre chez lui.
Après avoir payé notre Neirin-Sigiel se dirigea vers la sortie avec un grand sourire. C'était vraiment une belle acquisition ! Il baissa un instant les yeux vers le carton qu'il tenait de ses deux bras, un air de satisfaction sur le visage. Ce qu'il n'avait pas pris en compte c'était qu'il venait latéralement par rapport à la porte, donc que les gens entrant dans le magasin ne le verraient pas forcément, et donc qu'il aurait dû faire attention.

« J'ai faim ! »

Son cerveau eut à peine le temps d'enregistrer le fait qu'une annonce pareille était étrange dans un magasin d’électronique. L'instant d'après, c'était la collision.
Par chance Shinn ne tomba pas, mais sa nouvelle unité centrale en revanche, si. Dans la précipitation cependant, ce n'est pas pour elle qu'il s'inquiéta en premier, mais pour l'autre personne.

« Désolé ! Vous n'avez rien ? »

Il se frotta l'arrière du crâne, embarrassé, avant de tourner son attention vers l'objet tout juste acheté. Là, c'est limite si le demi-elfe n'eut pas les larmes aux yeux à cause de la crainte subite qui l'agita.
« Ma tour ! Oh non non non... » Pris de panique il s'accroupit près du carton, le releva et l'examina. L'emballage n'avait rien, c'était bon signe. Il défit l'emballage comme une brute pour pouvoir toucher l'engin et ainsi s'assurer grâce à son pouvoir qu'il n'avait rien. Une chance que le sol du magasin soit recouvert d'une épaisse moquette à cet endroit, et qu'il ait eu assez de réflexe pour rattraper une fois le carton alors que celui-ci était à mi-chemin vers le sol – dommage en revanche qu'il lui ait de nouveau glissé des mains juste après.

Un soupir de soulagement échappa à Shinn. Devoir faire jouer sa garantie juste après l'avoir acheté, ou pire la repayer, lui aurait vraiment fait mal au porte-monnaie.

(C) MISS AMAZING.


HRp :
Alors en fait... J'ai eu la flemme de poster hier soir /BUS/
J'espère que ça t'ira D: si jamais ça te bloque je changerai !
 
No Games...no...bah No games [Pv Shinn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Games Day 2011
» [JEU : Flash] ARCHIVES 1980-GAMES.COM : 1500 jeux Flash à tester [Gratuit]
» Games Workshop connaît pas la crise...ou pas!
» [Piano --> 4 mains] Transcription musique Hunger Games (Deep Shadow)
» Augmentation des prix games workshop

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: