Partagez | 
 

 DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 73 Messages : 141
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Sam 06 Juin 2015, 22:39



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice


♟ Thirsty. As always.

Crimson marchait dans les pas d’Amelëyr lorsqu’ils entrèrent dans une échoppe particulière. Crimson reconnut immédiatement l’odeur de cet endroit et un sourire vint se peindre sur ses lèvres charnues. D’ailleurs, les regards que lançait le propriétaire au bel elfe avaient le don de lui donner envie de rire. Ca se voyait à dix kilomètres qu’il était entiché de lui. D’ailleurs, Amel semblait très bien le savoir, et en jouait. Encore un bon point pour lui. Crimson écouta son camarade et hocha doucement la tête avant d’arpenter les différentes sections, regardant les étiquettes et saisissant deux trois bouteilles au passage – ceci est un euphémisme. Il en a embarqué bien plus qu’il ne serait correct de le dire. Faut dire qu’il leur reste toujours pas mal d’argent, alors pas trop de problème de ce côté-là. Alors autant se plonger voluptueusement dans les ténèbres délicieux de l’alcool ; après tout, il en avait envie. Et quant le Joker désire quelque chose, il l’obtiendra à tout prix.

Les pas des deux beaux hommes les menèrent droit au bercail, si je puis me permettre de nommer cet asile de fous ainsi ; car en effet, si ces deux vils personnages ont bien un endroit qu’ils pourraient éventuellement nommer « maison » pour le moment, c’est probablement celui-ci. Un lieu où ils sont eux-mêmes, où ils passent le plus clair de leur temps. Un lieu dont ils ne peuvent même plus se séparer, d’ailleurs, au vu de l’étrange sort planant au dessus de leurs têtes jusqu’à la fin de leur existence. Un cirque maudit ; exactement le genre de chose qui pourrait seoir à une personne comme lui, combattant chevronné et érudit capable des pires cruautés au monde, autant que de gestes étrangement attentionnés. Parfois, il serait même possible de croire que lui-même ne connait pas sa véritable personnalité, tant il en change d’un instant un l’autre. Exactement comme un funambule, basculant d’un pied à l’autre, faisant en permanence face à un abîme pouvant l’engloutir à tout instant, mais qui lutte avec force et détermination.

Crimson s’affala sur la banquette de la caravane et jeta un regard à Amelëyr, tout sourire. Ils allaient bien s’amuser, ces deux là. Peut être même un peu trop. Mais lorsque ce duo entrait en scène, la décadence n’était même plus un problème. Ils allaient sombrer avec délectation ensemble, en une simple nuit de folie qui auraient sûrement des conséquences le lendemain. Mais parfois, ne vallait-il pas mieux vivre dans l’immédiat ? Tout oublier lors d’une seconde, danser jusqu’à en perdre haleine ? Crier au point de s’en faire exploser les poumons ? Se saouler jusqu’à en voir les étoiles ? C’étaient des choses bien trop alléchantes et qui définissent les faiblesses et la force de la nature humaine. La tentation de la vie, se perdre dans les sensations. S’élever et se perdre à la fois dans un labyrinthe de saveurs qui peuvent parfois nous laisser un goût amer. Mais s’il y a bien une chose que Crimson ne connait pas, c’est le regret. C’est un avantage à la folie, de pouvoir se jeter corps et âme dans la perdition sans jamais un seul regard en arrière.

De sa longue main pâle et agile, le magicien saisit une bouteille que les deux acolytes avaient ramenée après leur journée de parfaite malfaisance. Il fit sauter le boucher avec la simple force de ses doigts qui alla se perdre dans le décor après un « pop » satisfaisant, puis se redressa sur ses jambes musclées tout en levant le récipient au dessus d’eux.

« Eh bien mon ami, je n’ai plus qu’une chose à ajouter : Santé ! »

C’est après un dernier sourire et regard complice que Crimson ramena le goulot de sa bouteille vers ses lèvres sculptées et se mit à boire la liqueur qui dégoulina délicieusement dans ses entrailles, entamant une mélodie qui annonçait déjà une longue nuit de disgrâce.

#Code by Nao ✖ D R O W N I N G


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 125 Messages : 445
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Dim 28 Juin 2015, 21:58





Drowning
Feat Crimson



Ce soir va être un moment mémorable. Une de ces nuits de folies dont tu te souviendras longtemps, du moins tu l’espères, il serait dommage que l’alcool affecte ta mémoire. La petite réserve que vous vous êtes constituée à vous deux, il faut l’avouer, aurait de quoi mettre à terre une demi-douzaine de bonnes gens. Mais, vous n’êtes pas des bonnes gens. Vous n’êtes pas n’importe qui. Vous n’êtes des petites natures. Vous êtes deux artistes du cirque, aussi mal luné l’un que l’autre, aussi fêtard et je m’en-foutiste l’un que l’autre. Tu tiens très bien l’alcool, tu peux donc en ingurgiter une grande quantité avant d’être vraiment incapable de faire un seul mouvement. Et bourré, les dieux seuls savent ce dont tu es capable : ta personnalité s’en retrouve exagérée à l’extrême et plus d’une fois tu t’es donné en spectacle. Ce soir, tu vas en profiter, après cette journée divertissante, bien que lassante sur la fin. Ce soir, c’est alcool à volonté, jusqu’à se noyer. Pourquoi aimes-tu tant boire ? Le goût y est pour quelque chose, certes, mais l’insouciance et l’oubli sont aussi de la fête. Oui, en général tu bois pour oublier. Chasser ces spectres du passé qui, pourtant, finissent toujours par revenir te hanter. Et le cercle se poursuit.

Crimson sur tes talons, tu te diriges vers ta caravane. Ombre doit être en train de chasser à cette heure-ci, ou bien est-elle déjà rentrée en compagnie des autres fauves ? tu ne sais pas et franchement tu préfères qu’elle fasse sa vie pour cette soirée. Tu n’as pas envie d’entendre la voix de la raison. Tu veux te saouler, faire toutes les conneries que tu veux, et personne pour te faire la morale.

∞ Installe-toi, signales-tu à ton invité en désignant le canapé qui semble vous tendre les bras. Fais comme chez toi, mon ami.

Ami. Oui tu penses que tu peux le définir ainsi. Pas de ceux en qui tu portes une confiance inébranlable, à qui tu confierais ta vie, à qui tu te confierais également. Mais un ami avec qui tu fais les 400 coups, les pires conneries, les soirées beuveries, tout en sachant que vous pouvez compter l’un sur l’autre au moins pour couvrir vos arrières. Tu déposes ton sac de marchandise près du fauteuil, le temps de chercher des verres –au cas-où, même si tu sens qu’ils seront dénigrés une bonne partie de la nuit au moins. Tu reviens ensuite pour t’assoir sur le fauteuil. Tu te saisis de la première bouteille que ta main frôle –de la vodka, quelle chance ! D’un mouvement souple tu la débouches et réponds avec enthousiasme à la salutation de ton camarade.

∞ J’approuve, mon cher Crimson, Santé à toi aussi ! t’exclames-tu en lançant ta bouteille à la rencontre de la sienne.

Après le tintement de verre traditionnel, bien que plus sourd car, après tout, ce sont des bouteilles pleines, tu portes le goulot à ta bouche et avale de longues gorgées de vodka. La brûlure usuelle se fait vite ressentir mais, comme toujours, tu en éprouves une vive satisfaction. Il n’y a rien de mieux que l’avilissement et la décadence. Et l’alcool est toujours de la partie. Tu t’adosses au fauteuil, la bouteille suspendue dans ta main, les coudes bien en place, en fixant Crimson.

∞ Alors dis-moi Crimson, que souhaites-tu faire ce soir, hum ? à part boire bien sûr. Ce qui, je te l’accorde, es déjà un très bon plan.

Tu aimes bien la diversité. Tu aimes bien les activités variées. Ainsi, si tu adores sombrer dans l’ivresse lors de soirée animée, tu apprécies également de mêler à la beuverie une activité un peu différente. Tu n’as rien de précis en tête, pour l’instant, aussi ton attention se tourne sur ton camarade. Après une deuxième rasade, tu reposes la bouteille sur la table basse devant toi pour te lever.

∞ Une clope ? proposes-tu en lui tendant ton paquet.

Tu vas ouvrir la fenêtre, histoire d’aérer la pièce. Sinon, tu vois déjà l’humeur ombrageuse d’Ombre –haha- te poursuivre le reste de la semaine parce que, je cite « la caravane est imprégnée de cette infecte odeur de tabac, franchement Amel ! » Tu allumes la tienne à l’aide d’un briquet tout en te rasseyant sur ton siège. Tu te saisies de la télécommande de ta chaine hi-fi pour mettre la station de rock’n’roll, un style de musique qui a l’avantage net de ne jamais te décevoir. Ceci fait, tu tires une bouffée sur ta cigarette, puis recraches un jet de fumée en t’appliquant à lui donner une forme circulaire. La vodka vient ensuite remplir à nouveau ton gosier. Oui, tu as une sacrée descente. Mais ne buvons-pas trop vite, ce serait dommage de griller les étapes. La musique met de l’ambiance, une sacrée ambiance même. A tel point qu’elle donne envie de danser. Danser… la désinhibition de l’alcool est déjà à son œuvre, car te voilà qui change de station.

∞ Et que dirais-tu de danser ce soir ? dis-tu en te levant.

Un air de tango se fait entendre dans la pièce. Tu te places devant Crimson, un sourire en coin, l’œil espiègle. Tu tends une main aux longs doigts fins et musclés à ton camarade, l’invitant silencieusement à te joindre dans ce futur ballet de folie. L’alcool, s’il ne te fait pas facilement tourner la tête, gomme la plupart de tes appréhensions, ainsi la nature vampirique sang-mêlé de ton ami n’est plus qu’un vague détail dans ton esprit. Ce n’est pas ça qui va t’empêcher de profiter de la soirée, ah ça non.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


Crimamel:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 73 Messages : 141
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Lun 29 Juin 2015, 11:09



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice



♟ Tango & décadence.

Lorsque les deux camarades de beuverie eurent terminé leur première rasade d’alcool – et certainement pas la dernière – Amelëyr entama la conversation à nouveau. Crimson sourit à sa question, et prit une mine songeuse. Voilà une autre chose qu’il appréciait chez Amelëyr. Il ne rechignait jamais à s’amuser, même des manières du plus mauvais goût, auxquelles ces deux là s’adonnaient en général pour passer le temps. Bien entendu, ils avaient un grand nombre d’activités possibles, mais pour l’instant, il se contenta de répondre la chose suivante.

« Que dirais-tu de continuer à se délecter de cet alcool un peu plus longtemps, ensuite je suis sûr que nous n’aurons aucun mal à trouver de quoi nous divertir… »

Une pointe de moquerie envenimait cette tirade, car Crimson savait tout aussi bien que son camarade que bien qu’ils aient une bonne descente et surtout une forte résistance à l’alcool, s’ils s’y mettaient sérieusement, ils n’auraient aucun mal à se faire monter le tout à la tête. Et dans ce genre de moments, l’esprit peut être d’une créativité déroutante. Lorsqu’Amelëyr lui proposa une cigarette, Crimson avisa le paquet un instant avant d’en prendre une de ses longs doigts. Après tout, il savait pertinemment que cela ne lui ferait jamais aucun mal, au vu de ses capacités de régénération. Alors autant se vautrer un peu plus dans l'excès, que ce soit pour un soir ou durant sa vie entière, de toute manière cela ne changeait plus rien. Lorsqu’Amel eut allumé la sienne, le magicien lui demanda le briquet que ce premier lui envoya. Après une longue inspiration de tabac, Crimson reprit plusieurs gorgées d’alcool et se laissa aller sur la banquette en observant l’elfe mettre de la musique. Aux premières notes, Crimson reconnut le style toujours aussi apprécié du Rock ‘n’ Roll, que son ami ne laisse cependant pas très longtemps. Et il y avait une bonne raison à cela, car…

« Et que dirais-tu de danser ce soir ? »

Crimson prit une expression presque surprise en observant le grand blond vénitien se lever et lui faire face. Alors s’il s’attendait à ce qu’Amel lui propose une telle chose… cependant, cela le ravit immédiatement. L’illusionniste eut bientôt le visage illuminé d’un sourire amusé et joueur. Il observa la main que son camarade lui présentait, et releva un regard très éloquent allié à un sourcil arqué vers le visage de son vis-à-vis. Puis, il déposa sa main au creux de la paume de celle de son compagnon, qui l’aida à se relever et les guida vers un espace où ils auraient la place de danser. Le tango était envoûtant, presque autant que leurs deux corps à présent collés tandis que leurs pas suivaient le rythme de la musique. Le fait qu’ils soient tous les deux des hommes ne semblait pas les perturber, car ils tournoyaient et se mouvaient en une symbiose presque trop parfaite, guidant et se laissant guider tour à tour avec savoir faire. Comme quoi, deux hommes qui savent danser ensemble… ça fait pas mal de différence. Les deux avaient enroulé un de leurs bras autour de la taille de l’autre – vous voulez quoi, ils ne vont pas laisser tomber leur virilité – et, comme tout bon danseur, se toisaient bien dans les yeux. C’est à cet instant que Crimson remarqua qu’il devait faire un ou deux centimètres de moins qu’Amel. Et que dire d’un homme aussi séduisant ? Pas étonnant qu’il ait eu autant de conquêtes. Un sourire flottait sur les lèvres charnues de Crimson tandis qu’il sentait la chaleur monter dans la pièce, leurs corps s’échauffer et leurs esprits se vider peu à peu. Quel délice de se laisser à l’oubli, l’insouciance et de sombrer dans le désir…

« Eh bien, tu te débrouilles bien... »

Crimson pivota sur le côté en même temps que la musique semblait lui ordonner, se remettant en place avec des balancements de hanche sans même se déconcentrer de sa conversation.

« J’ignorais que tu dansais aussi bien… Mais ça ne devrait pas me surprendre, pour un homme comme toi. »

Dans ces derniers mots sonnaient une complicité qui semblait s’installer depuis quelques temps entre eux, aussi étrange que cela puisse paraître pour de tels personnages. Mais il est fort probable que plus d’une spectatrice du cirque souhaiterait voir ce qui se déroulait à cet instant présent dans la caravane de l’elfe séduisant...

#Code by Nao ✖ D R O W N I N G


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 125 Messages : 445
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Ven 03 Juil 2015, 00:26





Drowning
Feat Crimson



Comme tu t’y attendais, Crimson te déclare qu’il faut d’abord profiter de l’instant et se faire plaisir en suivant la voie de l’ivresse, et qu’ensuite eh bien, l’inspiration offerte généreusement par l’alcool saura bien vous dire quoi faire. Ce à quoi tu réponds par un sourire espiègle et lèves ta bouteille à son attention. Tu n’en es pas à ta première dépravation alcoolique. En fait tu ne comptes plus. Donc tu es très bien placé pour savoir que l’alcool donne la bravoure –ou l’inconscience – nécessaire pour accomplir des faits qui, en temps normal, nous paraîtraient tout simplement hors de portée. Après une nouvelle rasade, tes doigts se délient pour attraper un paquet et le tendre vers ton camarade de beuverie. Celui-ci répond affirmativement à ta proposition clairement énoncée et en prend une. Après avoir allumé la tienne, tu lui lances ton briquet, qui te revient assez vite. Ah, boire, fumer, que dire de plus pour se noyer dans la dépravation ? hum, certes, encore beaucoup de choses.

Très vite l’alcool offre son effet désinhibiteur et te voilà debout, la main tendue vers Crimson à qui tu viens de proposer de danser. Et pas n’importe quelle danse. Le tango, en voilà un style pour le moins inattendu. Enfin, vraiment ? Tu es quelqu’un de passionné, et qu’est-ce que le tango, sinon une danse qui demande passion et vigueur ? En tout cas, si Crimson parait surpris au début –c’est compréhensible après tout – il arbore très vite un grand sourire enthousiaste. OH, lui aussi il aime danser, tu n’en as jamais douté. Aussitôt que sa main se dépose dans la tienne, tu le tires vers toi et le guide jusqu’à un espace dégagé dans la petite pièce, juste ce qu’il faut pour faire honneur à cette danse passionnelle. Chacun se met en place rapidement, dans les règles, autrement vos corps collés l’un à l’autre, comme s’ils sont prêts à ne faire qu’un… Et vous voilà parti dans ce ballet intense. Etant tous deux des personnages à la virilité fortement marquée, vous convenez tacitement d’alterner le rôle de meneur. Au rythme de la musique, vous vous mouvez en une parfaite symbiose. Etre des hommes tous les deux n’est nullement un obstacle. Il suffit juste d’une bonne connexion, hum ? C’est alors que Crimson laisse échapper une remarque. Tu hausses un sourcil tandis qu’un sourire en coin se dessine sur tes lèvres finement sculptées.

∞ Je te retourne le compliment mon cher. Tu as appris tout seul, ou bien ?

Vous semblez tout deux avoir le rythme dans la peau, suffisamment en tout cas pour garder la cadence tout en tenant une conversation. Tu sens la température de ton corps augmenter. La chaleur se fait sentir dans la pièce. Cette énergie que vous dégagez y est pour beaucoup. Tes yeux ne manquent pas, à des bonnes occasions, d’apprécier les mouvements de son corps. Il sait vraiment bien danser, oui, souple et agile, avec la puissance et le charme nécessaire au tango. Une nouvelle remarque de sa part t’arrache un délicieux sourire, charismatique et amusé. Tu entames un mouvement vers l’avant, tandis que Crimson se retrouve penché en arrière. Lorsqu’il revient, tu lui murmure.

∞ Je dois avouer qu’être un elfe aide un peu, mais j’ai appris par mes propres moyens. Il semblerait que je sois enclin à te surprendre ce soir. Et la soirée ne fait que commencer… Je suis néanmoins curieux de savoir ce que tu entends par « un homme comme toi ».

Tu n’es pas stupide, tu as ta petite idée. Mais tu aimes la provocation, forcer les gens à aller au bout de leur pensée, les pousser jusque dans leurs retranchements. Avec lui, il s’agit surtout de lui faire cracher le morceau. Ce n’est pas une stratégie que tu aurais employé avec lui en temps normal, par crainte de sa réaction, mais ce n’est pas un temps normal. Tu lui laisses la main, jusqu’à ce que la musique amorce un léger changement, signe du dénouement. Tu reprends alors le contrôle et, dans un ultime tournoiement tu te penches en avant, lui en arrière, sa jambe contre la tienne. Vos visages se trouvent à quelques centimètres l’un de l’autre. Vos souffles se mêlent, vous vous fixez du regard. Le temps semble se suspendre.

∞ Alors, cher partenaire, as-tu ton compte pour la soirée, ou devons-nous poursuivre cette démonstration de nos talents personnels ?

La musique s’arrête sur tes mots, mais tu sais que la suivante ne va pas tarder. Il y aura juste une petite annonce entre les deux, voire de la pub. Tu finis par te redresser, et lui avec. Tu notes la petite différence de taille avec un léger sentiment de satisfaction. Quoi ? avoir l’impression d’un ascendant sur Crimson ce n’est pas rien. Enfin, tu sais aussi que les apparences sont trompeuses. Qui, de lui ou de toi, est vraiment le meneur dans ce jeu du chat et de la souris ? Car ne s’agit-il pas de ça depuis quelques minutes ? un jeu dangereux, mais tu recommandes soigneusement au dit danger d’aller gentiment se faire foutre.

∞ Alors, ai-je réussi à te surprendre ? Est-ce à la hauteur de tes attentes ? Parce que sinon, il nous reste toute la soirée pour ça.

Ta voix s’est faite sensuelle sur ces derniers mots. Où est passé le gamin de 15 ans terrorisé par la gente vampirique ? il s’est effacé au profit du bad boy sûr de lui, peut-être même, un peu trop…
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


Crimamel:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 73 Messages : 141
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Ven 17 Juil 2015, 20:37



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice



♟ Un chat, une souris… c’est une vision bien fermée du monde de la séduction.

Tandis que la musique résonnait à ses oreilles et que leurs mouvements se synchronisaient de plus en plus, Amelëyr lui répondit sur le même ton. Crimson sourit un peu et non perturbé par leur petite discussion, continue à se mouvoir en rythme contre son partenaire.

« En effet, j’ai appris seul l'art de la danse. Il faut dire qu’avec du temps et de la volonté, rien n’est irréalisable. »

Une phrase bien philosophique, et pourtant correspondant bien à notre illusionniste qui ne semblait jamais se fermer aucune porte, se laissant tous les possibles à portée de main. Le Joker a toujours toutes les cartes en main, et il sait qu’il peut se servir de ses atouts. Menant à nouveau, Crimson fit tournoyer Amelëyr avant de le plaquer contre son torse, ne cessant jamais de plonger son regard doré dans le sien. Leurs yeux étaient liés par la danse, par l’alcool, par la folie de cet instant, et par un désir grandissant. Cette journée avait scellée leur complicité, et la boisson les rendait plus proches qu’ils ne l’avaient été jusque là. Alors que la mélodie progressait, Crimson sentit que l’elfe prenait de plus en plus le contrôle de leurs déplacements, tandis que la chaleur montait, montait, et que leurs battements de cœur accéléraient. Leurs mouvements devinrent plus précis, leurs pas plus techniques et leur danse endiablée à couper le souffle tant elle rivalisait de rapidité et de pratique. Comme pour appuyer d’autant plus sur le fait qu’ils étaient maîtres totaux de cette chorégraphie, Amelëyr reprit la conversation. En entendant ses mots, le sourire de Crimson s’agrandit. La proximité de leurs corps et le ton de l’elfe avaient tout de plus aguichant, et notre cher magicien ne se faisait pas prier pour entrer dans son jeu. Il voulait l’obliger à parler. Il aurait fallu être un fou pour croire qu’il était si simple de piéger cet être à l’esprit tortueux.

« Tu as fort raison. La soirée ne fait que commencer. Alors pourquoi ne pas découvrir par toi-même ce que je voulais dire par là ? Tu en auras pleinement le temps et la capacité, si je ne m'abuse... »

L’illusionniste eut un demi-sourire, ses yeux dorés scintillant d’un éclat séduisant, et il abandonna tout de son air débonnaire. Une flamme prédatrice s’alluma dans son regard, tandis que ses mouvements devenaient plus félins. Il reprit la main en serrant la taille d’Amelëyr davantage. L’un comme l’autre savait que la situation devenait dangereuse, mais aucun ne semblait vouloir s’arrêter. Pas ici. Pas ce soir. Et certainement pas avec celui qui leur faisait face. La tentation existe pour que l’on lui cède, il serait de mauvaise foi de dire le contraire. Crimson, lui, n’était plus à cela près. C’est pour cela qu’il laissa le plaisir à Amelëyr de mener la danse à la fin, et il ne fut pas déçu de cette décision. Loin de là. Il semblerait que le beau blond vénitien avait envie de jouer tous ses atouts… Lorsque Crimson se retrouva penché vers l’arrière, il laissa un sourire étirer ses lèvres charnues, enroulant avec maîtrise sa jambe autour de celle de son partenaire et levant l’autre souplement, laissant ce dernier le soutenir en laissant sa main retomber dans un geste ample et gracieux, en synchronisation parfaite avec les dernières notes de musique annonçant le dénouement du morceau. Alors, le temps sembla cesser d’avancer. Un rideau blond tomba autour de son visage, lui caressant la peau comme une promesse d’amour d’un romantisme presque déplacé. Leurs regards étaient profondément plongés l’un dans l’autre, si proches qu’ils pouvaient sentir le souffle tiède de l’autre contre leur peau. Un frisson parcourut langoureusement la colonne vertébrale de Crimson, une lueur d’amusement teintée d’une myriade d’autres émotions plus ou moins chastes brillant dans son irrésistible regard mordoré. Pendant ces secondes durant lesquelles les deux hommes se toisaient, il aurait semblé qu’ils étaient prêts à se noyer l’un dans l’autre, étroitement serrés dans une position périlleuse, leurs doigts entremêlés. Puis, le charme se brisa.

« Alors, cher partenaire, as-tu ton compte pour la soirée, ou devons-nous poursuivre cette démonstration de nos talents personnels ? »

Crimson le fixa encore un instant, avant qu’un rire grave et sensuel ne roule dans le fond de sa gorge. Lorsqu’Amelëyr daigna se redresser, Crimson ne s’écarta pas immédiatement, forçant son partenaire à rester collé à lui en plaquant sa main dans le creux de son dos, vrillant son regard perçant dans le sien, sans se départir de son sourire.

« Sache qui si j’avais eu mon compte, très cher, je serais déjà parti il y a longtemps. »

Il le lâcha ensuite délicatement, avant de passer ses longs doigts agiles dans sa chevelure. Comme si de rien n’était, il attrapa sa bouteille entamée, et prit une gorgée supplémentaire, avant de plonger son regard dans celui d’Amelëyr tandis que celui-ci reprenait sur sa lancée. Une fois un peu plus de ce liquide délicieusement alcoolisé avalé, il pivota de manière fluide vers son interlocuteur.

« Me surprendre ? Tu me connais, pourtant… et je n’ignorais rien de tes… il sembla hésiter un instant, probablement plus pour le style qu'un réel doute, avant d’ajouter avec un sourire séduisant, capacités enjôleuses. Mais je ne l’avais jamais vu à l’œuvre de mes propres yeux… »

Il s’approcha de lui, ses épaules roulant comme celles d’un fauve tandis qu’il se plantait devant lui. Sachant parfaitement ce qu’il faisait, il inclina légèrement la tête vers l’arrière, et entrouvrit ses lèvres marmoréennes.

« J’ai hâte d’en découvrir plus… »

Sa voix n’avait été qu’un souffle, grave et éminemment aguicheur. Il s’humecta méthodiquement les lèvres, avant de retourner s’installer sur la banquette, bouteille à la main, personnification même de l’excès.

#Code by Nao ✖ D R O W N I N G


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 125 Messages : 445
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Sam 01 Aoû 2015, 01:54





Drowning
Feat Crimson



La réponse qu’il te fournit ne t’étonne guère. Tu es dans le même cas, pour tout dire. Tes lèvres s’étirent pour former un plus grand sourire encore. La proximité de vos deux corps s’intensifie à chaque minute. De ton appréhension ne demeure qu’un lointain sentiment de malaise, submergé par l’excitation de l’instant et noyé par l’alcool dont les effets se font de plus en plus ressentir.

∞ Je suis entièrement d’accord avec toi. Nous sommes deux dans ce cas. J’ai appris cet art par mes propres moyens, même si, je l’avoue, j’ai une habilité naturelle. En tout cas, je trouve que tu t’en sors très bien, pour quelqu’un qui a appris sur le tas.

Sur ces mots, vos corps se séparent à nouveau, mus par la musique. Crimson reprend alors la main, t’imposant son rythme. Vos yeux ne se quittent pas, une paire d’océans affrontant un duo couleur d’or. Un homme comme toi. Le sens est implicite, tu l’as très bien compris, mais tu aimes provoquer et pousser jusqu’au bout le jeu de scène. C’est pourquoi tu lui as demandé ce qu’il entendait par là. Sa réponse ne tarde pas et met à jour tes pensées discrètes. Tu voudrais bien lui faire cracher le morceau, cependant, même en faisant usage de tes « talents » ce n’est pas chose aisée que de piéger Crimson. En d’autres circonstances, tu n’aurais même pas osé. Mais, les circonstances sont bien posées. Oh, tu ne vas pas baisser les bras si facilement. Tu sais très bien ce qu’il entendait par là. Et sans doute sait-il que tu le sais. Mais tu veux pousser la comédie jusqu’au bout. Qui de vous deux cédera en premier ? C’est une question que tu ne peux laisser sans réponse, c’est pourquoi tu continues ton petit jeu sans l’ombre d’un découragement. Même si une flamme nouvelle, prédatrice et avide, s’allume dans le regard du sang-mêlé. Au contraire, c’en est encore plus tripant.

∞ Le temps et la capacité, certainement, susurre-tu tout bas lorsqu’il reprend la main. Sais-tu réellement de quoi je suis capable ?

Une question en suspens qui peut vouloir dire beaucoup de choses, mais qui, pourtant, n’en vise qu’une. En vrai, tu aurais pu depuis bien longtemps lui soutirer les informations que tu souhaites connaître. Mais ce ne serait pas drôle, tu n’en tirerais pas de réelle satisfaction, surtout en connaissant le mage et son tempérament parfois imprévisible. Non, c’est nettement plus intéressant de recourir à des moyens plus « ordinaires ». Mais, ce que tu insinues par-là, c’est que Crimson n’a jamais eu l’occasion de te voir à l’œuvre, avec ce Charme unique qui te définit si bien. Excepté ce soir, avec la petite ange, mais voir et subir sont deux choses totalement différentes.

Crimson te cède la main jusqu’à la fin, pour ton plus grand plaisir. Et il ne va pas le regretter, car tu te donnes encore plus, jusqu’au bout, le tenant fermement par la taille, le guidant avec assurance à chaque mouvement de jambe, à chaque pivot de hanches, jusqu’au grand final où le sang-mêlé se retrouve penché en arrière par tes soins. Sur cette ultime pose, le temps semble perdre son emprise. Comme figées, les secondes ne s’écoulent plus. Vos regards se croisent et se défient, chacun animé par des desseins plus ou moins répréhensibles. Tu ne loupes pas l’intensité du sien. Tu ressens ce qu’il se trame derrière, tu ressens jusqu’à son frisson lorsque ton visage s’approche à quelques centimètres du sien, tes cheveux roux venant le chatouiller. Tu brises finalement le silence, déclenchant une certaine hilarité chez Crimson, que tu laisses se redresser. Mais il ne te laisse pas t’écarter. Tu sens sa main se nicher dans le creux de ton dos, attisant une flamme qui s’anime depuis quelques instants. A ses mots, tes lèvres s’étirent en un sourire insondable. Enjôleur, enthousiaste, ou satisfait ? Sans doute les trois à la fois. Un sourire prometteur du moins, sur la suite des événements.

∞ Tant mieux, répliques-tu juste avant qu’il te lâche. J’aime les défis.

Sur ces mots, tu enchaînes assez rapidement tout en allant terminer la bouteille. Oui, ça fait une belle quantité d’éthanol en peu de temps, mais tu es loin d’avoir frôlé tes limites. Il t’en faut plus que ça, bien plus. Tes prunelles bleues se plantent dans celles, mordorées, de Crimson lorsqu’il reprend la parole. Debout non loin de lui, tu hausses légèrement un sourcil tandis qu’un sourire en coin se dessine sur tes lèvres. Et voilà où tu voulais en venir. Ton Charme enfin abordé explicitement. Tu le fixes sans rien dire tandis qu’il s’approche, aguicheur, enjôleur, terriblement séduisant. Son murmure déclenche en toi une autre sensation, plus forte, plus intense. Tu ne dis pas un mot, jusqu’à ce qu’il se rassoit, bouteille en main, provocateur et sûr de lui, te fixant avec ce regard de braise. Tu passes une langue sur tes lèvres avant de redresser le menton, toujours sans le quitter des yeux.

∞ C’est une invitation ?...

Tu t’approches d’une démarche similaire à celle du vampire, féline et souple, pour t’arrêter juste devant lui. Ton regard change, brillant d’une flamme sans égale. Parallèlement, ton pouvoir s’active discrètement, pour atteindre un niveau minimal.

∞ Ce serait impoli de la refuser…

Sur ces mots, tu amplifies ton charme. Comme une onde, il vient s’étendre pour envelopper Crimson, et s’intensifie à chaque seconde qui s’écoule. Tu ignores s’il va vraiment y succomber ou, comme quelques rares chanceux, opposer une résistance, voire même une immunité. Ainsi tu viens de franchir une ligne que, sobre, tu n’aurais pour rien au monde dépassée. Tu te penches pour mettre ton visage à son niveau.

∞ Tu as conscience que je peux te demander n’importe quoi ? Mais… encore faut-il que tu joues le jeu. Peut-être que ça ne te fait rien… en ce cas, il ne faudrait pas tricher en cédant intentionnellement.

C’est le moment du test. Voir quel effet ça lui fait. S’il y résiste. S’il joue juste le jeu, ou s’il va plutôt céder réellement, ce dont tu doutes un peu dans le fond. Le mage est réputé pour son esprit pour le moins tortueux et tu sais que ton pouvoir a peu d’effet sur ce genre de personnage. Après, tout dépend de Crimson. La balle est dans son camp. Ou presque…

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


Crimamel:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 73 Messages : 141
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Jeu 06 Aoû 2015, 21:07



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice



♟ Trop tard pour faire marche arrière…

Un pas. Un son. La musique, déchirante de passion et de folies inavouées. Puis, le silence. Un battement de cœur, puis un autre. Plusieurs secondes, un regard, une caresse involontaire. Un souffle, une promesse, une provocation. Une mimique, un battement de cils, un rire étouffé. Voilà de quoi était composée cette soirée, cette danse déjà terminée et pourtant à peine entamée, entre les deux hommes se tournant autours, frappant les premiers coups annonçant le début de la comédie. Prendre les dessus, puis céder pour mieux attaquer. Faire monter la chaleur, laisser la scène s’embraser, inviter l’exaltation et la perte de soi-même sur le pas de sa porte. Puis, l’accueillir à bras ouverts sans l’ombre d’un regret, le sourire aux lèvres, et le désir de recommencer, encore et encore. Le cycle de la perdition, enflammé par les vapeurs d’alcool et l’adrénaline coulant pêle-mêle dans leurs veines, les faisant entrer dans un jeu de séduction et de supériorité d’une subtilité écrasante, contrôlant chacun de leurs mouvements, de leurs souffles, de leurs paroles, sourires ou regards.

Un défi ? Oui… c’était le terme qu’on aurait pu employer. Ces deux là se défiaient continuellement, depuis que les premières gouttes d’alcool dans leur organisme avaient commencé à faire effet. Ils se cherchaient, et étaient chacun certain qu’ils se trouveraient bien assez tôt. Alors pourquoi ne pas faire durer le plaisir un peu ? Prendre le temps de goûter la provocation, l’insolence, attiser le feu tout en tournant autour de l’inévitable, déformer le temps, jouer avec l’espace, se rire des règles de bienséance et sentir le plaisir envahir son corps. Crimson s’amusait, oh ça oui, et il se délectait à présent des réactions de son interlocuteur. Son regard fiévreux, ses mouvements souples et mesurés, ses paroles à la fois brûlantes et douces, faisaient grandir en l’esprit de Crimson son amusement et sa passion.

« C’est une invitation ?... »

Un sourire énigmatique naquit sur le visage de l’illusionniste, qui planta ses yeux dans ceux océan de son vis-à-vis, laissant libre cours à son imagination. De toute manière, sa posture et son expression parlaient d’elles même, et bien que leur sens de la théâtralité les poussait à continuer leur jeu de paroles, Crimson savait pertinemment que lui comme Amelëyr étaient conscients des sous-entendus dans les mots et les sourires malicieux qu’ils échangeaient.

« Ce serait impoli de la refuser… »

C’est alors que Crimson le sentit. Ce qu’il attendait, ce qu’il avait voulu déclencher. Il sentit une vague de pouvoir l’envelopper. Son regard ne vacilla pas, et il sourit davantage, ses dents blanches se dévoilant tandis qu’il sentait un rire grimper dans sa gorge. Les choses sérieuses commençaient enfin. L’illusionniste n’eut pas besoin d’opposer quelconque résistance, car son esprit sinueux et anormal lui fournissait une protection. Cependant, il pouvait sentir la torsion qu’opposait le pouvoir à ses pensées, le sentant palpiter à l’orée de sa conscience.

« Tu as conscience que je peux te demander n’importe quoi ? Mais… encore faut-il que tu joues le jeu. Peut-être que ça ne te fait rien… en ce cas, il ne faudrait pas tricher en cédant intentionnellement. »

Crimson garda le silence encore quelques secondes, soupesant ce pouvoir, souriant toujours, et plongeant son regard dans celui d’Amelëyr. Il était l’heure de prendre une décision. Une décision insouciante, ridicule, insensée. La décision que personne ne prendrait, dans cette situation. Qui serait assez déraisonnable au point de laisser son esprit aux mains d’une personne en qui l’on ne pouvait avoir confiance ? Qui serait assez absurde pour jeter son libre arbitre et se laisser proie à la suprématie d’un autre esprit ? Le fou. Crimson rit, sa voix grave et veloutée emplissant le silence provisoire de la pièce qui emplissait l’espace entre eux.

« Tricher… est ma spécialité, très cher. Parfois, refuser le fair-play est ce qui rend les choses intéressantes... Alors, pourquoi ne pas céder à la folie, ce soir en particulier ? »

L’homme aux cheveux de feu et au regard or se redressa sur son siège et attrapa Amelëyr par le col, le tirant vers lui pour plonger son regard dans le sien avec force.

« Tu m’as demandé si je savais réellement de quoi tu es capable, n’est-ce pas ? Rien ne m’empêche de le découvrir, ici et maintenant. Mais bientôt, la question la plus fondamentale sera la suivante : es-tu prêt à entrevoir de quoi je suis capable ? »

C’est alors que tout bascula. Crimson sourit comme un dernier avertissement, et ferma les yeux. Délibérément, avec une pointe d’amusement et de plaisir, le mage laissa le pouvoir d’Amelëyr fondre sur lui. Tous les sentiments, toutes les passions, toutes les sensations que le magicien avait maîtrisés jusque là déferlèrent alors dans son corps entier et son esprit en une tornade tumultueuse, noyant sa raison et engourdissant ses membres. Il perdit le contrôle avec un divertissement non dissimulé, et lorsque ses yeux se rouvrirent, la flamme qui s’y était allumée plus tôt s’était changée en brasier. Alors, il comprit tout le potentiel du pouvoir de l’elfe. Face à lui, se trouvait celui qui émettait une emprise irrésistible sur lui, bien plus forte qu’avant, bien plus dévastatrice et puissante. L’adrénaline explosa dans ses veines, et il se mordit la lèvre inférieure. Bon sang… Il était bien trop conscient de la présence du jeune homme, bien plus qu’avant, jusqu’à la subtile odeur de ses cheveux et qui courait sur sa peau ou l’air qui s’échappait de ses poumons régulièrement. Si Amelëyr avait été au « centre de son attention » jusque là, il semblait que cette perception se soit amplifiée à présent. Le décor, sur lequel il gardait toujours un regard, étant toujours aux aguets, s’effaça totalement, pour ne laisser place qu’à Amelëyr. Crimson sentait que son cœur battait au rythme d’un désir empoisonné qui grandissait pour le jeune homme, et s’il n’avait pas été conscient de son pouvoir sur lui, il aurait probablement trouvé toutes les sensations qui prenaient contrôle de son cœur curieuses.

Cependant, le temps n’était plus à la réflexion. Les doigts de l’illusionniste se resserrèrent autour du tissu de la chemise de l’acrobate, et un gloussement grave et enivrant glissa des lèvres marmoréennes du premier.

« Dieux… que la folie est délicieuse. »

Alors, sans crier garde, Crimson attrapa le menton d’Amelëyr entre ses doigts longilignes, et avec un sourire aguicheur, il rompit la distance qui séparait leurs deux visages. Leurs lèvres s’heurtèrent avec force et fougue, n’ayant rien d’un premier baiser doux ou innocent entre deux amoureux. Cette action avait été passionnelle, sauvage, irréfléchie… et inévitable. Le magicien s’écarta, et pencha la tête en arrière pour rire à gorge déployée.

« Quel pouvoir impressionnant ! Il m’a fait perdre le contrôle sans que je puisse y opposer ma volonté… C’est un sentiment à la fois répugnant et savoureux… »

Crimson sentait le poids du désir qui planait sur son corps, ayant déferlé sur lui comme une vague incontrôlable, qu’il ne voulait même pas repousser. Il voulait goûter plus à ces lèvres, toucher sa peau, perdre pied dans ce regard et laisser, pour une fois, quelqu’un avoir un avantage sur lui-même. La folie était douce à ceux qui savaient l’apprivoiser, et Crimson était prétentieux au point de se laisser volontairement emprisonner par ces yeux bleus. Il s’en moquait, après tout. Le Joker se moque toujours. Il s’amusait, alors pourquoi faire marche arrière ? C’était une chose impossible. Une fois engagé sur un chemin, Crimson continuait, sans un regret, sans un regard en arrière. Il avançait, sans rival pour le stopper sur la route de ses décisions, et coulait toujours plus dans l’abysse de folie qui s’ouvrait dans les confins de son esprit mutilé.

« Alors, es-tu prêt ? »


#Code by Nao ✖ D R O W N I N G


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 125 Messages : 445
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Ven 07 Aoû 2015, 20:48





Drowning
Feat Crimson



L'ambiance est de feu et de flamme. La tension est palpable, et pourtant ce n'est pas un mauvais signe. Chacun de vous repousse l'autre dans ses retranchements dans l'espoir de le faire céder en premier, et en même temps chacun feint l'abdication pour mieux piéger son vis-à-vis. C'est bien plus qu'un jeu de chat et de souris. C'est une comédie de séduction qui vous mène chaque seconde un peu plus vers les abysses de la dépravation. Et tu t'en délectes, oh oui. Dans ton esprit, une porte est fermée à clé. On y tambourine de l'intérieur, hurlant des avertissements, et toi tu t'en moques, oui, tu en ris ! Tu t'amuses comme un fou. Tu es un peu plus exalté à chaque réplique. L'alcool a émoussé ton instinct de conservation, laissant toute la place à ton instinct primal. Un simple regard de Crimsom suffit à te faire comprendre son arrière pensée. Et tu ne peux pas résister à un tel appel, pour le grand plaisir de ton camarade. Ton pouvoir s'étend, pour rencontrer une barrière invisible à l'approche de son esprit. Comme t'y attendais, il présente une résistance naturelle très certainement grâce à son esprit pour le moins original. Dommage, tu ne pourras pas le voir se plier au moindre de tes désirs...

Un rire grave et suave déchire le silence. Toujours penché, tu hausses un sourcil, sans te départir de ton sourire à la fois prédateur et séducteur. La voix sensuelle de Crimson s'élève et le voilà qui s'affirme comme un tricheur. Oui certes, tu n'es pas surpris. En fait on peut même dire que tu espérais qu"il aille dans ce sens. Tu devines la suite, mais tu es tout de même surpris, car c'est la première fois que quelqu'un s'abandonnerait volontairement à ton pouvoir en toute connaissance de cause. Après sa tirade, il se redresse pour t'aggriper le col, réduisant la distance entre vos deux visages à quelques centimètres seulement. Une dangereuse proximité qui attise encore plus la flamme qui brûle dans tes veines. Sa seconde tirade ne fait qu'agrandir ton sourire.

∞ oh mais précisément, je ne demande qu'à le découvrir ! répliques-tu d'une voix terriblement sensuelle, alors même qu'il ferme ses yeux avec une expression à la fois amusée et exaltée.

Et alors, tu sens la barrière qui disparaît. Tu sens ton pouvoir qui investit l'esprit de ton vis-à-vis, altérant le contrôle de soi pour faire place à un intense état suggestible. À présent, il doit te voir irrésistible. Il doit se sentir submergé par un flux d'émotion intarissable. Il doit certainement se sentir totalement subjugué par ton charisme sans égal. Tu imagines que c'est déstabilisant pour lui, et cette pensée te ravit. Tu as toujours adoré avoir un tel ascendant sur les autres, mais sur Crimson, même provisoirement, ç'en est carrément jouissif. Oh oui, tu as conscience des risques, mais n'est-ce pas justement excitant  ? Tu sais que tu emplis son espace vital. Tu sens son souffle saccadé sur ton visage. Et lorsque le mage ouvre les yeux, ceux ci brillent non plus d'une flamme, mais d'un véritable brasier. Ce contact visuel amplifie encore les sensations brûlantes dans ton corps. Son exclamation précédée d'un gloussement t'arrache un rire exalté.

∞ n'est-ce pas  ? appuies-tu d'une voix suave.

Ton sourire s’étire d’avantage, provocateur, aguicheur, irrésistible. dans tes prunelles bleues danse une lueur sauvage et indomptable. Tu te sens couler progressivement dans cet abysse de pulsions et de décadence. Ton regard le fixe, intensément, lui lançant un appel muet, l’invitant à commettre l’inévitable. Et finalement, il cède. Il t’attrape le menton et dépose sur tes lèvres finement sculptées un baiser fougueux, sauvage et endiablé. Le contact ne dure pas longtemps. Mais c’est déjà trop pour faire marche arrière. La ligne est franchi. Ce feu qu’il n’a eu de cesse d’attiser vient de muer en incendie. Il ne pourra être éteint… pas avant de consumer. La flamme dans ton regard se fait brasier. Tu te sens glisser dans l’océan de tes pulsions. A présent, tout n’est que pulsions, désir refoulé et excitation exaltante. Tu ne le quittes pas du regard. Le tien est si intense, si brûlant, qu’on pourrait croire que Crimson va prendre feu sous son intensité. Il éclate de rire. Tu le suis bien évidemment, enivré par l’alcool et les pulsions qui t’habitent. Tu ne les repousses pas. Tu les connais, ce sont de vieilles amies, pourquoi les rejeter ? Au contraire, tu les enlaces. Tu te laisse plonger dans cet abîme vers lequel Crimson t’attire inévitablement. Tu ne bouges pas tout de suite, en parfait équilibre -tu n’es pas acrobate pour rien. Tu attends, tel un rapace guettant sa proie prêt à fondre dessus au moment opportun. Tu tends une main, et une sorte de tentacule de bois se forme pour attraper une nouvelle bouteille d’alcool. Bien qu’un peu maladroit, car sous ton contrôle, et tu es bien éméché, ton habile création t’apporte l’objet que tu convoites, pour disparaître aussitôt après. D’un doigt agile tu débouches la bouteille pour engloutir une ou deux gorgées de son précieux contenu.

∞ Je veux bien te croire murmures-tu d’une voix qui atteint un record niveau sensualité. Personnellement, je ne l’ai jamais expérimenté...

Tu ris à gorge déployé. Tu ne peux l’avoir expérimenté puisque tu en es le seul maître. L’ironie ne t’épargne pas et te laisse dans un état hilare. Tu te reprends assez vite cependant. Tu ne perds pas ton objectif de vue.

∞ Alors, es-tu prêt ?
∞Tu connais déjà la réponse, j’en suis sûr… tu déposes la bouteille sur la table basse et aussitôt tu te penches drastiquement sur Crimson, le plaquant contre le dossier du canapé, tes mains de part et d’autre de ses épaules. Plus que jamais ~

Sur ces mots, c’est à ton tour de prendre sa bouche d’assaut. Et tu ne fais pas dans la dentelle; ta langue investit sa cavité buccale, franchissant sans difficulté la barrière de sa dentition. Ton appendice vient s’enrouler autour du sien pour l’entraîner dans une dans endiablée, d’un tout autre genre que votre démonstration de tout à l’heure. Et Dieux savent que tu embrasses bien, Amel. Ce baiser langoureux n’a ni affection, ni amour, mais une passion sauvage. Tu ne lui laisses aucun répit, sinon pour reprendre ton propre souffle. Mais aussitôt que vos lèvres se quittent, tu le fais basculer sur le dos, sa tête se retrouvant sur l’accoudoir. Tu le surplombes de toute ta masse, l’immobilisant partiellement, tes genoux de part et d’autre de ses jambes. Ton visage à quelques centimètres du sien, tu lui lances un regard brûlant lourd de sens. Tu approches tes lèvres de son oreille pour lui susurrer :

∞ hmmm je suis pressé de découvrir tes derniers tours de magicien… et ensuite je te montrerai mes talents cachés d’acrobate. Ou… peut-être… préfères-tu l’ordre inverse ?

Tandis que tu parles, ta main droite vient se glisser sous le tissu qui recouvre le torse du sang-mêlé, pour venir frôler son abdomen. Tu es spécialiste des frôlements, ces contacts éphémères destinés à provoquer moult frissons chez ton partenaire. Tu sais quels sont les points sensibles. Ta main remonte lentement, sans caresser, mais sans quitter sa peau pour autant. Ce genre de contact déclenche, tu le sais, de nombreuses sensations, tout sauf chastes. ça marche tant chez les hommes que chez les femmes, en général. Tu viens mordre son oreille sans vergogne tandis que ta main explore presque trop chastement ce corps divin, dont tu perçois chaque muscle et chaque creux. Tu reviens vers sa bouche pour la prendre à nouveau d’assaut, te délectant de ce contact sauvage et humide, sans répits pour le magicien. Tu écartes tes lèvres pour reprendre.

∞ Alors ?... la balle est dans ton camp ~

Ta main atteint sa poitrine, mais elle est freinée par le tissu qui remonte progressivement. Tu dévores ses lèvres d’un autre baiser fougueux et enflammé. A la merci de tes pulsions, tu n’écoutes plus ta raison. Seul compte l’assouvissement de ce désir qui te consume, l’étanchement de la soif de cette incendie intérieur qui fait bouillir ton sang. Tu mords sa lèvres inférieures avant de descendre dans son cou. Ta main de son côté consent enfin à caresser véritablement la peau de son torse. A présent, plus aucun retour n’est possible. Et quand bien même, tu ne reculerais pas, même pour tout l’or du monde.


Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


Crimamel:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 73 Messages : 141
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Sam 08 Aoû 2015, 16:09



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice



♟ Trop tard pour faire marche arrière…

« Tu connais déjà la réponse, j’en suis sûr… »

Crimson sourit à ces mots, sentant son pouls accélérer de manière dramatique lorsqu’Amelëyr se pencha sur lui pour le plaquer contre le dossier du canapé. Bien entendu qu’il connaissait la réponse… mais l’entendre était extrêmement jouissif. Crimson pouvait sentir l’exaltation de cet instant se répandre dans tout son corps, lui faisant perdre la tête, sans parler du charme qui semblait pouvoir le faire céder à chaque désir de son vis-à-vis. Cela ne lui déplaisait pas tant que ça, pourtant… Le magicien avait toujours l’habitude de mener la danse, que ce soit dans la vie ou au lit, mais inverser les rôles de temps en temps ne pouvait pas être si mal. Toutes ses dernières conquêtes, souvent des demoiselles un peu trop curieuses et intéressées ayant apprécié ses prestations, avaient au moins le mérite de lui avoir offert une certaine satisfaction et d’assouvir les désirs et la luxure qui couraient sous sa peau comme une terrible maladie fiévreuse. Crimson en aurait presque ri. Divins, que ce garçon était une autre paire de manches. Le mage savait d’avance qu’ils allaient s’amuser bien plus qu’ils ne devaient le faire d’habitude avec leurs partenaires… il faut dire que le duo qu’ils formaient était explosif, et leurs connaissances en la matière rendrait l’expérience mémorable. Voire addictive.

Lorsque les lèvres d’Amelëyr reprirent l’assaut débuté par Crimson, la porte qui avait été entrouverte par le magicien fut totalement enfoncée, les précipitant ensemble dans un abîme de désirs bien trop forts pour être muselés. Comme s’ils ne répondaient plus que par un instinct animal, leurs mouvements se faisaient farouches et leur embrassade sauvage. Amelëyr se mit instantanément à jouer avec la langue de son partenaire, qui ne se laissa pas pour autant faire, les entraînant dans une nouvelle danse ardente dont le tango précédent n’avait été que les prémices. Et si l’elfe semblait ne rien vouloir céder au magicien, ce dernier répondait avec la même fougue, rendant cet échange plus furieusement passionné qu’il n’aurait pu l’être. Mais que voulez vous ? Quand deux êtres pareils se retrouvent face à face, leurs capacités respectives se défient immanquablement… sans pour autant sembler prendre le dessus l’un sur l’autre. Mais le voulaient-ils vraiment ? Avaient-ils réellement envie de réussir à faire céder leur vis-à-vis ? Rien n’était mois sûr…

Lorsque leurs lèvres se séparèrent, ils prirent tous deux un instant pour reprendre leur souffle, se dévorant avidement de leurs yeux incandescents. Les hostilités ne faisaient que commencer. Crimson se retrouva bien vite sur le dos, l’elfe le surplombant de son corps, l’emprisonnant entre ses jambes et par son regard azur qui, avec l’aide de son pouvoir, lui envoyait des frissons et réveillait son appétit de plus en plus. Son appétit pour ce corps, pour cette peau qui lui transmettait sa chaleur, pour ces mains et leurs caresses provocatrices, pour ces lèvres fines et savoureuses, pour cet être qui tout entier avait réussi à la conquérir ce soir. C’était une folie douce et pourtant brûlante, qui les menait par le bout du nez et qu’ils suivaient le sourire aux lèvres en se noyant l’un dans l’autre tels deux désespérés qui n’auraient plus jamais d’autre caresse amoureuse. Ils étaient prêts à se consumer ce soir, se mêlant en un tourbillon exubérant que le plaisir rendrait sourd et aveugle. Je te ferais voir un tout nouveau monde, ce soir… C’étaient des promesses vaines que de jeunes amants se chuchotaient, leurs regards lumineux pleins de tendresses et d’amour ingénu qui allait avec la fleur de leur adolescence. Crimson et Amelëyr n’avaient plus rien d’adolescents, et leurs caresses n’avaient rien d’innocent. Cette promesse n’était plus : elle était un avertissement, une menace fougueuse qui les liait ce soir, leur vidant la tête et les brûlant de l’intérieur, se transmettant par leurs regards avec une sauvagerie envoûtante.

Lorsqu’Amelëyr se pencha sur Crimson et qu’il lui chuchota dans l’oreille, le magicien ne put retenir un rire d’une sensualité nouvelle. Il jouait avec lui, le frôlant du bout de ses doigts, attisant toujours plus l’incendie qui les emporterait loin, ce soir. L’illusionniste garda ses paroles pour lui-même, faisant mariner l’homme au dessus de lui, le maintenant en place de son regard doré perçant et de son sourire irrésistible. Il laissa l’elfe goûter doucement à son corps, le touchant à peine et pourtant découvrant peu à peu cette silhouette qu’il n’avait jamais touchée d’une telle manière jusqu’alors. Les deux compagnons s’étaient connus depuis un moment, mais la nature de leur relation prenait des couleurs chatoyantes qui les enivraient bien plus que la liqueur qui coulait dans leurs veines, la pression de leurs corps contre l’autre leur faisant perdre contrôle et les emmenant sur une piste glissante de laquelle il ne pouvaient plus se retirer. Ils devraient chuter ensemble. Alors, autant rendre cette chute longue et délicieuse…

Un grognement rauque quitta les lèvres du magicien lorsque la morsure d’Amelëyr sur son oreille lui envoya une décharge dans la totalité de son système nerveux. Alors, il se perdit totalement. Le plaisir charnel était une chose bien particulière pour Crimson. Si des caresses et l’acte sexuel lui apportaient un bien-être corporel réel, alors il n’était réellement comblé qu’avec des tourments physiques, en plus. Un contact sauvage, alliant douceur et violence, était ce qu’il aimait le plus. Crimson ne recherchait pas à faire l’amour de manière idyllique. Il avait des goûts bien plus… particuliers. L’elfe emprisonna à nouveau les lèvres du sang-mêlé entre les siennes, et celui-ci le laissa faire jusqu’à ce qu’ils se séparent. Il rit tout contre sa bouche, tel un ronronnement langoureux, en entendant ses paroles.

« Amelëyr… »

Ce dernier venait de caresser réellement son torse, et il pouvait presque sentir cette main apprécier la surface douce de sa peau. Il faut dire que si une chose chez Crimson n’avait aucun défaut, c’était sa peau, pâle comme de l’albâtre et lisse comme du marbre, sous laquelle se dessinait une musculature finement étudiée et parfaite en tout point. En réponse à ce contact, le magicien se mit enfin en mouvement. Il passa ses mains le long des cuisses de celui qui le surplombait, prenant bien le temps de sentir son corps au travers du tissu, remontant progressivement jusqu’à ses fesses puis son flanc, soulevant par la même occasion son haut afin d’y glisser ses mains fraîches, telles deux serpents dessinant des arabesques sur l’épiderme de l’acrobate. Sa voix était moqueuse.

« Tu ne devrais pas me donner tant de pouvoir… il ne faudrait pas que tu viennes à le regretter. »

Il ricana, sentant les lèvres d’Amelëyr sur son cou, qui vibrèrent en même temps que sa pomme d’Adam saillante lorsque son rire grave emplit la pièce.

« L’un comme l’autre, cela me va… après tout, nous avons la nuit entière… »

Et comme pour ponctuer ses paroles, le magicien glissa vivement sa jambe droite sur le côté d’Amel, l’enroulant sans aucune pudeur autour de la sienne, forçant l’elfe à se coller plus à lui, leur bas ventre se retrouvant étroitement serrés l’un contre l’autre. Il prit la parole d’un air joueur et séducteur, sa jambe se frottant contre celle du sang-pur, sans scrupule, prêt à jouer avec ses nerfs et attiser ses désirs jusqu’au bout. Ses yeux dorés plongèrent dans ceux d’Amelëyr, semblant vouloir le transpercer.

« Viens jouer avec moi, mon beau… à toi de me montrer si tu seras à la hauteur de tes avances. »

Ces quelques mots, susurrés dans son oreille, furent martelés par une série de caresses suivant le long de sa colonne vertébrale, remontant sous son haut jusqu’à ses omoplates, où Crimson plantait très légèrement ses ongles dans sa peau, traçant quelques lignes de feu sur ce dos large et bien bâti. Let this night be pure madness.

#Code by Nao ✖ D R O W N I N G


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 125 Messages : 445
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 | Dim 09 Aoû 2015, 22:06





Drowning
Feat Crimson


Tout n’est plus que pulsions, désirs inassouvis et séduction destructrice. Ce feu ardent qui vous consume de l’intérieur est à chaque instant alimenté par les gestes, les mots de l’autre, et vous pousse encore plus à poursuivre votre œuvre, vous entraînant alors dans la spirale infernale qui vous conduirait à l’acte charnel par excellence. Le grognement que pousse Crimson vient nourrir ce brasier intérieur, déclenchant une nouvelle vague de désir et d’excitation folle. Car tu aimes tourmenter et entendre tes partenaires crier, grogner, exprimer le supplice de l’attente frustrante que tu leur imposes autant que le plaisir démentiel que tu leur procures. En cet instant, avec le mage, cette sensation n’en est que décuplée, et percevoir l’expression de sa douleur et de la décharge que la morsure doit lui procurer attise encore ta passion. Et le rire qui s’échappe de sa gorge. Un frisson te parcourt l’échine, de la tête aux pieds, lorsqu’il prononce ton prénom complet d’une sensualité dévorante à l’instant même où ta main vient caresser sa peau d’albâtre, sans imperfection. C’est un fait parfaitement jouissif pour toi, quand murmure ton prénom sur ce ton, dans ces circonstances, et en entier. Comme encouragée par cette réponse, ta main redescend, caressant ces endroits qu’elle n’a fait qu’effleurer à l’aller.

∞ Crimson ?... réponds-tu d’un ton tant enjôleur que plaisantin, jouant avec ton partenaire.

C’est alors que le magicien entre en action. Tu sens ses paumes à travers le tissu de ton pantalon qui remontent lentement, progressivement, de tes cuisses à ton fessier. Nouveau frisson. Et il ne t’a pas encore touché directement. Dieux que la soirée promet d’être enivrante ! Tu retiens un râle lorsque ses mains daignent atteindre la peau de ton flanc, encore chastement caché sous le tissu de ta chemise. Ses caresses valent bien les tiennes, tu le reconnais. Tes yeux azur ne quittent pas ses prunelles dorées, comme si rompre ce contact visuel mettrait fin à l’embrasement de chacun. Et si chaque parcelle de ton corps, chaque cellule qui te compose, désire ardemment d’accélérer le rythme, toi, ton esprit, tu ne souhaites que faire durer l’instant et le plaisir. Ce sont ces deux vagues contraires qui s’affrontent en toi, nourrissant ta passion, amplifiant ton désir. La voix moqueuse de Crimson s’élève, et ce qu’il dit alors t’arrache un rire grave et profond.

∞ Qui de nous deux a le plus de pouvoir sur l’autre, dit moi ? Qui te dit que c’est toi ? En l’occurrence, même si tu l’as accepté, c’est moi qui te tiens en mon pouvoir actuellement, non ?

C’est un jeu très dangereux dans lequel tu t’engages, Amelëyr. Mais justement, l’adrénaline produite par ton corps te procure des sensations exaltantes, alors pourquoi reculer ? Surtout si le diable est aussi séduisant… Crimson enroule sa jambe autour de la tienne pour t’obliger à rapprocher vos deux corps à l’extrême. Nullement contrarié, ton visage s’étire d’un sourire ravageur, et te prêtant volontiers au jeu de ton partenaire, tu t’appliques à coller tes hanches contre les siennes. Chacun peut ainsi avoir un aperçu tangible du brasier qui consume l’autre. S’il joue avec tes nerfs en attisant ton désir avec sa jambe, tu ne manques pas de lui rendre la pareil et promenant tes doigts agiles sur sa peau clair et douce.

∞ En ce cas, autant continuer dans ma lancée ~ susurres-tu à son oreille.

Puisque tu as lancé les hostilités, autant continuer de mener la danse. Et voilà qu’il ose douter un instant de tes talents ! Une lueur s’allume dans ton regard, mais tu n’as pas le temps de répliquer que ses mains passent elles aussi à l’attaque. Un grognement s’échappe de ta gorge alors que ses ongles tiraillent la peau de ton dos, te laissant une sensation de feu. Mais c’en est que plus excitant, et un léger rire exalté chasse le silence.

∞ Tu en doutes ? C’en est presque vexant.

Tu viens assaillir le creux de son cou de nouveaux baisers brûlants, ponctuant ton passage par quelques coups de dent à l’occasion. Décidé à le lui prouver, ta main baladeuse revient à l’air libre pour déboutonner habilement la chemise du magicien. Pendant ce temps, la droite se glisse sous lui pour atteindre le creux de ses reins et décrire la courbe du bas de son dos. Rapidement, tu dévoiles son torse divinement sculpté, chassant sans vergogne le tissu sur les côtés. Un instant tes yeux se détachent des siens pour contempler ce buste digne d’un champion olympien qui, pour ce soir, n’est rien qu’à toi. Tu délivres ta jambe de la sienne pour retrouver un semblant de mobilité. Tes lèvres quittent alors son cou pour descendre progressivement sur sa gorge, sa poitrine, jusqu’à atteindre ses mamelons, que tu ne tardes pas à prendre d’assaut de ta langue et de tes dents, d’abord sur sa droite, puis sur sa gauche. Tu fais tout pour le repousser dans ses retranchements. L’alcool émousse certains sens peut-être, mais pas ton habilité dans le domaine charnel, il semble même le favoriser, va savoir pourquoi. Ta main droite, à présent au niveau du milieu de son dos, est rejointe de l’autre côté par la gauche, puis redescend sournoisement pour gagner la naissance de son fessier et se faufiler sous son pantalon. Finalement, tu estimes t’être assez acharné sur ses tétons et tu te redresses pour rejoindre son visage.

∞ Hmm, est-ce à la hauteur de tes attentes jusque-là, mon cher ? murmures-tu à son oreille avant de prendre ses lèvres en otage avec les tiennes.

Ressentant un inconfort certain, d’un leste mouvement de pied, puis de l’autre, tu te débarrasses de tes chaussures qui, de toute façon, risqueraient de salir ton canapé. Ceci fait, tu replaces tes jambes le long des siennes, plaquant à nouveau tes hanches contre les siennes, poussant à nouveau la provocation à son maximum. Tes mains viennent caresser ses flancs, descendant progressivement vers ses hanches pour les enserrer ensuite. Provoquer, mais ne pas franchir tout de suite la ligne vers l’étape suivante. Tu mets un point d’honneur à les faire languir de tes caresses, de tes baisers, allant parfois même jusqu’à attendre un regard suppliant. Tu sais que ce sera différent avec Crimson, mais ce n’est pas une raison pour te comporter différemment. Enfin, si… il aura droit à un traitement de faveur, que personne n’a. Lui laisser la main lorsque son tour sera venu. Mais en attendant, tu comptes bien faire durer le plaisir.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


Crimamel:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club




Contenu sponsorisé
Re: DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16 |

 
DROWNING × Amelëyr & Crimson | +16
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Khorne Vs Crimson Fists
» Michel Faber: The Crimson Petal and the White, etc.
» Satoshi Urushihara et Mie Takasse - Dark Crimson T2
» Crimson Shell
» [Emperor] Crimson Fists

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: