Partagez | 
 

 Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Jeu 18 Juin 2015, 15:30

Pour l'ange tant qu'il cherchait, il avait une intelligence, la seule bêtise était de rester dans un état qui n'évoluait pas. Elle lui en fit part ce qu'il apprécia beaucoup, on aurait dit qu'il n'avait pas reçu beaucoup de compliments pour agir ainsi. Enfin l'ange n'en était pas sûre. Elle lui dit ensuite que personne ne l'attendait ainsi que son nom. Il lui fit part du sien en précisant qu'il s'appelait Coban ou Coby. Tanith le regardait réagir à ce compliment caché, il était tout chose et ne savait où regarder. Ses yeux l'observaient, l'observaient sans cesse. Son obstination se voyaient à travers ses yeux verts qui ne clignaient presque pas. Elle était intriguée en ne sachant comment le comprendre. C'était toujours le même refrain, elle ne parvenait pas à tout saisir. C'était bien plus compliqué que ce qu'elle faisait au quotidien. De l'espoir pour lui, elle ne savait pas, elle ne pouvait ni ne voulait l'affirmer. Elle ne comprenait pas tout et tant qu'elle était ainsi, elle ne pouvait rien dire.

Tanith se contenta de continuer à le regarder comme une scientifique cherchant une certitude sur laquelle se poser. Le jeune homme avait une volonté, une vivacité d'esprit, il avait déjà des idées en tête pour l'aider à voler. Elle était surprise, elle qui s'était pris la tête sur ça de bonnes heures. Elle l'écoutait parler, comme il semblait avoir de nombreuses idées. Elle se rapprocha pour les entendre, mais ce qu'elle entendit fut.. cet échange de prénoms... Coby, ce nom lui allait bien. Quand il lui fit une blague, elle écarquilla ses yeux en plus grand la bouche ouverte. Elle ne s'y attendait pas. Il mélangeait cet air sérieux avec un autre bien plus léger, c'était agréable. Il avait l'air de tellement se détendre alors qu'elle avait l'impression de le repousser. Son rire témoignait d'un certain bonheur, joie de vivre comment savoir, pourtant il lui disait des choses plutôt difficile. Quand elle vit sa main vers elle, elle se renfrogna. Quel était donc ce bras qu'elle tendit alors vers lui ? Elle faisait comme si elle ne voulait pas et pourtant d'un geste discret, elle plaça sa main sur la sienne. Tanith sentit qu'il la relevait, elle se sentit légère, si légère. Elle n'était pas très lourde, même elle était petite et plutôt mince. Ses yeux s'élargirent à nouveau, c'était une de ses rares expressions qui marquaient sa joie ou sa surprise. Une fois debout, elle fixa sa main dans la sienne sans la lâcher, sans répondre à sa question. C'était vraiment étrange, elle se mit à lui caresser le creux de la main. Son esprit bloquait sur le coup, piégé dans toutes ces incertitudes.


" Heu... je me déconcentre... Non, je me concentre... sur mes ailes, je les imagine.. et ...."

Ses ailes apparurent à nouveau, elle les agita ce qui provoqua de petites lumières bleutées. Elle était déconcentrée effectivement, c'était étrange. Dans sa tête, elle se mit à compter pour se calmer. C'était une pratique qui faisait des miracles, on se concentrait sur autre chose de plus concret.


" J'ai juste remarqué que quand je me mets en boule parfois, je perds en vitesse, mais je m'y prends pas comme il faut. Pourtant, j'ai étudié les mouvements de vol... Mon affilié est une mouette... il ne peut pas s'empêcher de voler dans tous les sens du terme... Mais, il m'a aidé au début un peu. Heu... et toi, tu as appris seul ?

C'était vrai qu'il se débrouillait comme un chef, son ton se faisait un peu moins sec, il était calme comme si elle s'assagissait peu à peu et qu'elle cherchait un véritable échange. Tanith fit une petite grimace, elle était gênée d'une certaine façon, mais parler de son ami du grand large l'avait aidé. Son regard passa de son visage à... sa main qu'elle pensa à retirer. Il devait en avoir marre de la tenir ainsi.

" Tu viens souvent par là ? T'entrainer à voler ? Enfin... toi tu n'as pas besoin, je veux dire.. "

Elle posait sa voix, qui était plus faible maintenant qu'elle n'avait pus son côté rude. S'il était présent à voler ici, c'était peut-être sans doute une pratique routinière ou un point de rendez vous qu'il affectionnait particulièrement.


" Qu'est ce qui t'a posé des ennuis quand tu as appris à voler?, demanda t-elle curieuse.

Son apprentissage avait dû être une formidable aventure tout comme l'étaient toutes ces techniques que l'on poussait, afin de pouvoir mieux les dompter. C'était un plaisir et une continuelle frustration puisque la fin d'apprentissage n'avait pas de fin, il ne finissait qu'avec le manque d'envie. Il semblait tellement apprécié de voler et être tellement doué en son domaine qu'elle savait qu'il ne manquait pas d'envie, ah ça non.




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Ven 19 Juin 2015, 09:17

Coban se sentit ridicule un moment. Tendre la main sans en avoir envie... Ceci dit, Tanith la lui prit sans avoir l'air de vraiment le vouloir non plus. Il l'aida à se relever. Facile, même pour une force de piaf comme lui. Elle était tellement légère aussi... Et... petite. Pour une fois. Il se sentait grand pour une fois! Joie. Puissance. Virilité. Bon, en vrai, il n'aimait pas trop ce genre de valeurs mais ça le faisait marrer, et puis c'est vrai qu'il aurait aimé avoir un peu plus de testostérone.
Tanith ne quittait pas sa main, ce qu'il trouva un peu perturbant, mais tâchait de ne rien laisser paraître... jusqu'à ce qu'il sente les doigts de la jeune fille caresser sa paume. Là, c'était vraiment, vraiment spécial, consciemment ou inconsciemment, et son cerveau était en plein bug, tandis qu'il sentit ses joues se teinter une nouvelle fois. La paume, c'est quand même une zone sensible mine de rien... Et puis visiblement, elle aussi, ça la met dans un état particulier, il suffit juste de l'écouter parler. Parce que se "déconcentrer" sur ses ailes, c'est bizarre. Enfin au moins, il avait sa réponse.

"D'accord... Donc en fait c'est vraiment à toi d'y penser... Je vois... "

Elle lui exposa rapidement ce qui avait déjà été tenté et lui posa quelques questions. Tentant d'oublier sa main toujours dans la sienne, il esquissa un sourire.

"Ton affilié est plutôt sympathique, mais peut-être qu'il n'a pas tenu compte de certaines choses ou... je sais pas, c'est vrai que c'est un peu complexe ton histoire. Mais on trouvera une solution hein?! T'en fais pas. Enfin voilà... Sinon, disons qu'à la base mes parents et ma soeur étaient là pour m'aider à voler, comme on apprend à marcher, mais pour le reste, oui, j'ai appris tout seul."

Le visage de Tanith parut moins fermé comparé à tout à l'heure. Le sang-mêlé se demanda si elle était vraiment capable de sortir une véritable expression à un moment donné. Pourtant, elle avait l'air de vraiment s'intéresser à son cas, avec toutes ses questions. Il avait rencontré comme lui quelqu'un qui a soif d'apprendre, mais dans un domaine dans lequel il pourrait peut-être l'aider. Se rendre utile... Il avait déclaré que c'était important pour lui, lors de son entretien d'embauche, pour devenir un homme à tout faire, et il le pensait vraiment. C'est donc plutôt heureux qu'il répondit à ses questions. A mesure qu'elle se faisait oublier, la main de Tanith se faisait moins gênante et plus... chaude. Voilà, c'était juste un truc chaud à tenir qui rassure. Il ne comprit toujours pas comment il avait pu en arriver à cette situation, mais pourquoi pas après tout. Ce n'était pas désagréable non plus.

"En fait ce n'est plus vraiment un entraînement à voler, juste mon sport favori. J'adore cet endroit, pour moi c'est le terrain idéal. Mais ce qui m'a posé des ennuis... "

Là, forcément, c'était moins drôle à se remémorer, et ça se voyait, il semblait fixer le vide. Il lâcha doucement la main de Tanith, sans trop s'en rendre compte. Mais comme il n'allait pas déballer sa vie par pudeur, il se contenta de répondre à sa question de façon concise.

"Je dirait mon manque d'endurance et mes atterrissages qui loupent systématiquement deux fois sur trois. Même si maintenant c'est plus une fois sur deux, et puis mon problème de fatigue était dû à un mauvais positionnement de mes ailes. Sauf que ça, j'ai dû le régler vraiment tout seul."

Il haussa les épaules, l'air de dire "tant pis, ça arrive"...




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 23 Juin 2015, 18:08

Que de questions, que de questions dans ta tête Tanith à croire qu'il n'y avait que cela et que ta vie se résumait à vouloir trouver des réponses. C'était comme le fait de voler, il ne lui était jamais venu en tête qu'elle pouvait demander à quelqu'un ça jamais. Elle avait cherché une solution de son côté, c'était juste par un hasard de circonstance que sa route avait croisé celle de ce jeune homme et là elle bouillonnait de tout savoir, de tout connaître. Il l'avait juste soulevé, il l'avait juste touché et là elle bloquait sur ce simple geste. C'était tout simplement parce qu'elle avait l'impression d'un naturel chez lui, d'une attitude toute simple non teintée d'égoisme ou d'intérêt. Il agissait donc toujours ainsi et pourtant il semblait mal à l'aise à des moments. Ne pouvait-il pas être fier d'être ainsi ? Tanith pouvait être généreuse tant que cela ne menaçait pas sa vie, et lui il semblait mettre la sécurité ou le confort des autres avant le sien. Cela le rendait touchant. Tanith massait sa main en réfléchissant à tout cela, il l'écoutait parler du fonctionnement de ses ailes tout en manifestant qu'il suivait ses explications. Elle se mit à l'écouter, elle était bien curieuse de ce qu'il pouvait lui dire.

"Certains apprennent à voler comme à marcher et d'autres se demandent comment ça marche, en voilà bien une loi stupide", fit-elle amusée.

Ses parents n'avaient jamais volé devant elle, elle avait dû découvrir sa nature un peu toute seule, ce qui était toute une affaire. Apparemment lui aussi avait dû se débrouiller seul ce qui la rassurait un peu. Un jour peut-être elle fendra le ciel tout comme lui en se demandant à quelle distance elle s'arrêterait. Ce serait très enivrant cette impression de vitesse. Quand elle le voyait prendre autant de plaisir, cela lui donnait envie d'essayer. Coban lui parla de ses essais, ce qu'il avait dû améliorer. Tanith ne l'interrompait pas, elle ne faisait aucun signe montrant un ennui et pourtant il coupait son récit. Elle le mettait peut-être mal à l'aise, elle recherchait la raison à cette pause, cette unique pause. Ce lieu lui avait causé des ennuis, mais lesquels ? IL y avait t-il des personnes suffisamment mal intentionnées pour lui en vouloir ?

" Tu as eu des ennuis...? Ici ?"

Elle en venait à le questionner, elle n'en revenait pas que l'on puisse s'en prendre à lui, lui qui semblait si gentil, si chaleureux. Son étonnement se voyait très nettement, ce n'était pas de l'inquiétude, mais bien de la surprise. Tanith n'avait pas une mauvaise estime des personnes qui pouvaient l'entourer, mais elle s'en méfiait tout de même. Cela lui arrivait aussi de vouloir chercher avantage des situations dans lesquelles  elle tombait. Ses atterrissages n'étaient donc pas vraiment son fort, tiens donc elle regarda les ... chaussures qu'il portait. L'ennui c'était qu'il n'en portait tout bonnement pas. Son regard ne bougeait pas de ses pieds, c'était une situation un peu gênante, car elle ne se voyait pas lever la tête en cet instant. Elle était choquée qu'il se déplace ainsi. Il devait se faire un mal de chien. Jamais, elle n'avait remarqué une telle chose, il ne lui aurait pas parlé de ce ... détail, elle n'aurait pas remarqué. Doucement, elle se tourna pour pouvoir tranquillement oublier son choc bien qu'il était visible. Comme sa langue la démangeait, elle lui dit sans doute un peu sèchement.


" Ton atterrissage serait meilleur avec des chaussures."


Encore une fois Madame je sais tout avait frappé, pourtant elle ne voulait pas mal faire, mais sa manie de toujours mieux savoir que tout le monde gênait parfois. Peut-être y avait-il des raisons à cette nudité des pieds ? Non, pour Tanith c'était un fait qu'elle devait souligner comme pour prescrire une façon de faire. C'était toujours ce qu'elle savait le mieux faire, elle aimait donner une marche à suivre, des façons de faire. C'était si simple de définir une marche à suivre, cela avait un côté rassurant de se dire que telle chose n'était pas concevable. Cette manière de pensée lui avait coûté cher, elle s'en souvenait bien avec Juliette. Tout partait d'une bonne intention, mais il fallait qu'elle l'agresse de questions ou de remarques déplaisantes au lieu de lui proposer des solutions.


"Enfin... j'ai sûrement des semelles qui iraient bien avec l'adhérence au sol, il suffirait que tu me dises ta pointure, ton poids et je te fais ça rapidement", se rattrappa -t-elle aussi rapidement que possible.




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Ven 26 Juin 2015, 09:49

"Certains apprennent à voler comme à marcher et d'autres se demandent comment ça marche, en voilà bien une loi stupide.
- Oui, enfin je dirais plus que c'est injuste. Je ne sais pas comment tu as fais tout ce temps... J'aurais été malheureux de ne pas pouvoir... Pardon, je devrais pas dire ça."

Il se rendit compte qu'il était un peu en train de remuer le couteau dans la plaie en lui disant à quel point elle n'avait pas eu sa chance de pouvoir voler dès son plus jeune âge. Ceci dit, voler très jeune a failli lui coûter la vie. Mais ça... ça aurait très bien pu ne pas arriver. C'était la faute à pas de chance quoi... Tanith lui parut pensive. Même sans en dire trop, son expression faciale en avait déjà dit long.

" Tu as eu des ennuis...? Ici ?"

La question qui tue. Coban remarqua qu'elle semblait étonnée. Mais vraiment, purement étonnée. De quoi? Qu'il ai pu lui arriver quelque chose? Pourtant un petit gabarit comme lui n'est pas supposé pouvoir se défendre comme il se doit...

"En fait, c'est pas vraiment ici que ça s'est passé... Moi en principe je viens de la forêt tu vois? Et puis disons qu'une fois, en m'entraînant, j'suis allé un peu trop loin et... j'étais trop crevé et trop perdu pour rentrer. Bon ça s'est pas super bien terminé, mais j'ai réussi à m'en sortir au final puisque jt'en parle!"

Il lança un petit rire nerveux. Sa spécialité pour se détendre lui-même quand on abordait un sujet qui fâche. Quand il déplissa les yeux, il s'étonna de ne plus croiser ceux de Tan, suivit son regard et comprit avec stupeur son nouveau centre d'attention: ses pieds. "Merde, elle vient seulement de piger" pensa-t-il. Il la vit détourner les yeux et compris que ça la dérangeait. Pour le coup, un lourd silence se posa. Coban commença à triturer sa natte puis ouvrit la bouche pour tenter une explication mais elle fut plus rapide, et ce qu'elle dit lui provoca un pincement au coeur. Décidément, personne ne le comprenait ce pauvre garçon!

"En fait je..."

Tan lui proposa une solution. Bon, ça ne réglait pas son problème mais... c'était déjà un début. Mais tout de même, il fallait qu'il lui explique. Même si c'était stupide. Fallait juste penser à cette nana ayant la phobie des bananes, et là on se sent moins con, temporairement. Il poussa un lourd soupir, passant ses mains sur son visage en dégageant ses cheveux au passage, et entreprit son explication.

"...Je supporte pas les chaussures."

C'était dit, de façon claire, nette, précise.

"C'est con j'sais, mais je sais pas, j'ai jamais eu de chances avec, je me sens pas à l'aise, je sais pas je... vraiment, je supporte pas, déjà je me force pour le travail, vraiment, je me force... Mais en dehors du taff c'est juste... pas concevable."

C'est vrai qu'il suivait toute une étape avant de les mettre par précautions: Antifongique, insecticide, désinfectant, imperméabilisant, vérifications concernant un éventuel objet bloqué dedans, ongles impeccables... et il fallait qu'elles soient pile à la bonne taille pour éviter les ampoules ou autres inconvénients...




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Ven 17 Juil 2015, 17:42

Son apprentissage du vol avait été un peu contrarié comme aucun de ses  parents ne lui avait appris, était-ce un de ces secrets honteux que l'on dissimulait sous un tapis au milieu des poussières. Affichant une mine renfrognée, elle se souvint assez du moment où elle l'avait découvert.  Elle avait tout découvert d'un coup comme pas mal de choses, c'était aussi parce qu'elle l'avait recherché, elle n'en eut conscience que lorsque tout le rideau lui était tombé dessus et qu'elle ne pouvait plus remonter de la même façon. Elle lança à Coby un regard lourd de reproche, vous savez un de ceux qui avertissaient que c'était abusif... Son père et d'autres amis avaient-ils déjà eu ce regard ? N'y avait-elle vu rien vu ? Elle porta sa main à ses lèvres pensive. Tanith n'appréciait pas se rappeler ce genre de détail, Coban n'y était strictement pour rien, c'était plus un blocage personnel. C'était même peut-être ce qui l'empêchait de voler convenablement, elle attendait d'être soutenue sans vraiment le formuler.

"Alors, apprends-moi.", finit-elle par dire sèchement.

Son attitude pensive ne s'arrangea pas loin de là, elle suspecta qu'il avait des soucis de son côté. Elle ouvrit des yeux étonnée, elle avait bien hâte d'entendre la réponse à ce sujet. Le jeune homme ouvrit nerveusement la bouche comme si elle venait d'ouvrir la porte de Pandore. Elle ne s'en voulut nullement. Les informations que l'on veut taire ne s'évoquent pas, sinon elle ne voulait plus qu'une chose : se jeter dessus. Si elle pouvait résumer son attitude, ce serait celle-ci. Elle fit des yeux perplexes, il s'était perdu en forêt, il était réellement doué pour se perdre ainsi s'il y vivait. Il y avait bien de quoi s'interroger, enfin elle n'en fit rien et reposa ses bras détendue le long de son corps. Tanith ne reste pas très longtemps dan son monde, un détail chez Coban la choqua : ses chaussures. Il était fou de se promener ainsi. L'adhérence pendant les atterrissages devaient être catastrophiques. Elle n'osait imaginer l'état de ses pieds. Elle leva les yeux au ciel, que répondre à cela ? Ce n'était pas très commun.

"... Ne pas supporter les chaussures et vivre dans les bois, tu es plein de surprises et moi qui croyais être étrange avec ma vie d'ermite en montagne. J'avoue, t'en tiens une couche.", toussa t-elle en souriant ... un peu.

Dit comme cela, cela pouvait paraître très irrespectueux d'autant que la petite madame n'y mettait encore pas les formes, ce serait bien de trop lui demander. Elle le disait en gardant une attitude froide, distante. En revanche, il l'amusait un peu, elle l'imaginait faire ami-ami avec les animaux de la forêt et chevaucher des daims au pelage magnifique. Perdu en forêt, elle n'y croyait pas du tout, elle fit une petite mimique dubitative, non elle n'y croirait pas, mais à défaut elle se plaisait à rester avec lui.

"T'as trouvé un bon moyen  de faire des économies", fit-elle.

A la fois moqueuse et radine, elle lui montrait sa façon de voir le monde de manière concrète et utile. Tout devait avoir une place, tout comme ses pieds devaient se trouver dans des chaussures,; c'était surprenant. Son regard s'y braqua à nouveau. Il y avait des faits bien plus terrible, mais ce constat avait eu le mérite de la faire s'arrêter dans toutes ces avancées. C'est ainsi qu'ils parlèrent de pied à la place de parler de vol.

" Mais tu te bousilles la plante du pied, c'est hyper sensible, tu sais !"




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 28 Juil 2015, 00:41

Coban reçut un peu mal le regard de Tanith, ignorant quelles réflexions pouvaient se cacher derrière. Cela dit, il n'attendit pas bien longtemps puisque la réponse se fit assez vite et brusque.

"Alors, apprends-moi.
- ..Hein?! Là? Comme ça?!"

Le garçon paniquait, simplement parce que OH MON DIEU il avait raison, il allait être prof. Avec une fille aussi froide en apparence qu'elle ça n'allait pas être simple... Mais peut-être serait-ce un moyen comme un autre de dégeler ce visage trop jeune pour faire constamment la tête?
Alors qu'elle le regardait d'un drôle d'air quand il s'était expliqué sur sa mauvaise période -et il ne se doutait pas qu'elle avait malheureusement compris à tord qu'il s'était perdu en ville, et non en forêt, ce qui laissait planer le doute sur sa simplicité d'esprit - , il fallait en plus, pauvre de lui, que les yeux de la demoiselle descendent bas, beaucoup trop bas... Non pas par là! ENCORE plus bas! Eh oui... Les pieds de Coban, le grand mystère de la vie. Tellement mystérieux que la remarque qu'elle lâcha lui traversa le cerveau de façon assez pointue. "Eh voilà, elle me prends pour un lutin excentrique, tout va biieeen... " ... fut la pensée du garçon à ce moment là, alors que sa bouche restait à moitié ouverte, visiblement ne sachant que répondre. Au moins elle souriait, c'était déjà ça..? Non mais à quoi pense-t-elle au juste?!

"Heh... J'suis un peu civilisé quand même faut pas croire..!"

La vanne sur les économies le mirent K.O. et rouge, il ne savait plus où se mettre. Misère... la crédibilité du prof de vol.

"Oh puis au fait pour le vol hem... j'veux bien t'apprendre mais...
- Mais tu te bousilles la plante du pied, c'est hyper sensible, tu sais !
- Rah mais on s'en fout!"

Même énervé, c'était pas crédible. Coban ne l'était pas réellement, juste un peu agacé qu'on lui fasse remarquer ses pieds nus. Et puis visiblement ça la dérangeait à fond! Mince.

"J'te dis que j'aime pas ça! En plus ma plante des pieds ça va! J'ai des bandages au cas où, mes pieds sont solides à force... Tout va bien pour moi j'tassure!"

Restait à admettre que ses atterrissages foireux venaient notamment de la peur de se faire mal en freinant... ou du fait qu'il se faisait mal en freinant au choix. Mais visiblement, dans ce domaine, il ne maîtrisait pas sa mauvaise foi.
 
Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: