Partagez | 
 

 Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




avatar
Invité
Invité
Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 26 Mai 2015, 02:39

Aujourd'hui... elle allait apprendre à voler, à bien voler tenait-elle à se dire. Tanith sortit ses ailes de lumières bleutées en les agitant. Elle n'était ni très rapide, ni très agile. L'expérience lui disait que pourtant cela lui serait d'un bon appui si elle pouvait dynamiser un peu tout ce côté mollasson. Flint la distançait sans problème, souvent sa mouette devait l'attendre ou se cantonnait à voleter autour d'elle. Comme à toute solution, tout pouvait se résoudre avec un peu de méninge, elle avait conçu une machine. La machine devait l'aider à la propulser pour prendre un bon rythme dès le début. Le secret devait se tenir dans cette phase, ne disait-on pas que premier pas était le plus difficile. Son air décidé l'accompagna de son domicile jusqu'à la mer des nuages. Elle n'était jamais aussi sûre que lorsqu'elle s'apprêtait à tester une invention. Le meilleur de ses cobayes... faute de moyen.. était sa propre personne. Bien sûr, elle ne pouvait pas se tromper, de toute façon ce n'était pas comme si elle n'avait aucune base de vol. Elle avait hésité à se mettre en route dès le petit matin. Une grande excitation battait dans sa poitrine. La jeune femme portait une tenue légère, une robe faite de soie et de dentelle. Son invention se trouvait dans son dos, c'était une planche de bois fine sur laquelle elle avait greffé tout un assemblage. Tanith connaissait le principe de la chambre combustion des fusées, elle l'avait juste conjugué avec des ailes en fer. Les ailes avaient des articulations pour stabiliser son vol et ainsi éviter que sa trop grande vitesse ne soit trop incontrôlable. Elle jetait des regards impatients au dessus de son épaule tout le long du chemin. Ses calculs étaient parfaits. Aucune erreur, elle serait projetée en l'air, elle n'aurait qu'à gérer une fois lancée et profiter de cette vue incomparable. Elle avait choisi ce lieu également pour ce panorama magnifique. C'était digne de son invention.

La jeune femme marcha jusqu'à un rebord avant d'inspirer un coup et de tirer sur une manivelle pour enclencher la libération brutale du gaz. Des bras articulés sortirent de la machine et posèrent sur son nez des lunettes d'aviateur. C'était une petite option qu'elle avait rajouté, Les yeux pétillants, elle sentit le vent sur son visage à la propulsion. Elle fut bien vite à plusieurs mètres au dessus du sol. Elle n'avait pas envie de regarder en bas, elle déploya ses ailes pour rendre son poids plus important et ainsi freiner l'ascension. Pour le coup, cela la freina net, elle baissa d'altitude, mais tout le potentiel de vitesse venait de se perdre en cet instant. Son équipement devenait un poids mort sur son dos qui rendait la tâche plus difficile que prévu. Elle oscillait à droite à gauche incapable de garder une trajectoire parfaite et une vitesse correcte. C'est ainsi qu'avec cette vitesse d'escargot, elle fut percutée de plein fouet par un autre aviateur plein de fièvre qui ne connaissait pas le mot "freinage". Un peu sonnée par cette rencontre, elle mit du temps à réagir et paniqua pour sa vie. Ses ailes se mirent à battre nerveusement, ce qui lui permit de stabiliser assez pour observer la personne qui lui était rentrer dedans.


" Hé toi. Viens par là. J'ai à te parler. "




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 26 Mai 2015, 18:53

C'est parti pour un bon dimanche bien agité. En effet, dans la vie du garçon ailé, il y a 11 heures pour dormir en comptant la sieste, 4 heures pour manger en comptant le goûter, et un certain quota à remplir pour les sensations de haute voltige, vitesse et tout le reste. En l'occurrence, dimanche était un jour parfait pour remplir ce quota. C'est ainsi qu'une fois le petit-déjeuner pris, Coban sortit de chez son mentor en courant, pieds nus, vêtu d'un simple tee-shirt blanc sous sa veste en jean, et d'un sarouel bordeaux arrivant à la moitié des mollets. La tenue parfaite pour ceux qui n'en n'ont rien à cirer de l'avis des gens et souhaitent juste une grande liberté et une aisance de mouvement. Si Sixten le voyait ainsi, elle s'en arracherait les cheveux... Son homme à tout faire qui fait n'importe quoi, allons bon!

Comme à son habitude, il pris sa sacoche contenant son portefeuille, ses clés et une paire de lunettes d'aviation, le minimum syndical en résumé. Les lunettes, il les mettait très rarement, mais quand il s'agissait de foncer comme une fusée, il fallait bien admettre que c'était pratique pour mieux voir. En revanche, Coban fit son thug, comme toujours: Pas de casque. 
Ne restait plus que la dernière étape, prendre son envol et s'échauffer les ailes avant de partir tel un boulet de canon. Il se lança dans les figures de style qu'il maîtrisait le mieux, puis celles avec lesquelles il avait un peu plus de mal, en essaya d'autres... Mais globalement, la torpille, c'était son truc. Surtout qu'il trouvait ça super drôle, étant donné qu'après, il avait le tournis dans le vide, et se marrait tout seul comme un grand.
Après une demie-heure d'échauffements, il se mit à foncer dans le but de battre son record de vitesse. Chronomètre au poignet, lunettes sur le nez, et le voilà parti pour une course folle dans le sens du vent. 

Mais alors que ses ailes battaient à une vitesse inimaginable, il aperçut un point à l'horizon. Un point qui grossissait, grossissait, et progressait de façon très improbable. Il ne compris que trop tard qu'il s'agissait d'un ange en plein vol qui avait beaucoup de mal et s'arrêta de battre des ailes du mieux qu'il pût. Cependant, il s'était auto-catapulté d'une telle façon...

"AAAAAAAAAAAAAAHHH J'ARRIVE PAS A FREINEEEEEEER!!!"

 ...que la collision était devenue inévitable.
Bien qu'amoindrie, elle avait été tout de même très violente, et Coban s'en retrouva sonné durant un laps de temps. 

"Oh merde... quel con..."

Il releva ses lunettes pour mieux voir et ne vit... rien. Comprenant que la pauvre personne qu'il venait de percuter comme un bourrin avait perdu de l'altitude, il baissa la tête vers elle. Sûrement à cause de tous ces appareillages qui l'encombraient plus qu'autre chose. Pourquoi s'imposer ça? Alors que le jeune homme massait son épaule endolorie, il osa regarder plus bas. Il découvrit une jeune fille assez mignonne, en tenue plutôt légère, qui semblait vraiment, mais VRAIMENT lui en vouloir. Une expression de panique s'afficha instantanément sur le visage de l'homme-fée, et ce dernier se dépêcha d'aller la rejoindre.

"P-Pardon! Je suis vraiment, vraiment, vraiment, VRAIMENT désolé! Je t'ai pas trop fais mal? Tu veux qu'on se pose pour faire un constat?! On peut faire ça si tu veux! "

Il luttait pour ne faire aucune remarque sur tout l'appareillage de la demoiselle, mais cela l'intriguait beaucoup mine de rien...




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 26 Mai 2015, 22:41

Ejectée de sa trajectoire, elle avait dû redresser de son mieux jusqu'à se stabiliser. Elle agitait ses ailes de lumière vigoureusement en se disant que c'était le seul moyen pour rester à une bonne hauteur. Les nuages flottaient autour d'elle comme de grosses masses cotonneuses. Elle ne l'avait pas vu arriver, elle avait entendu un vague avertissement, un cri avant l'impact. Tanith s'était contentée d'être expédiée sans hurlement, elle avait tenté de sauvegarder sa vie avant tout. L'individu qui lui avait foncé dessus était juste au-dessus d'elle, comme elle avait perdu de altitude, elle identifia le fauteur de troubles sans problème. Encore heureux, elle n'avait pas pris de combinaison trop lourde qui aurait pesé encore davantage sur ses ailes. C'était stupide d'avoir voulu donner plus d'élan, à présent elle se retrouvait avec une machine peut-être endommagée. De toute façon, elle avait pris la presque totalité du gaz, du coup elle ne lui était d'aucune utilité à présent. Elle ne se voyait pas l'abandonner dans la mer aux nuages. Le lien entre inventions et inventeurs est une relation étroite que rien ne peut briser. Tanith était de cet avis, pour rien au monde même si elle devait se fatiguer, elle ne l'abandonnerait. Ses yeux pleins de rancoeur se levaient vers cet individu, elle espérait qu'il ne resterait pas ainsi sans rien dire. De toute façon, elle n'était pas de taille à le poursuivre vu la vitesse à laquelle il devait aller. La distance qu'elle avait parcouru pendant l'impact montrait bien que sa vitesse était assez... impressionnante. Même quand il vola vers elle, il fit preuve de cette allure surprenante, c'était comme s'il était toujours propulsé en permanence.

Tanith leva un sourcil, elle était perplexe sur cette performance. Elle se demandait comment il positionnait ses ailes pour obtenir ce déplacement et commençait à le regarder comme une bête curieuse. Ses ailes s’épuisaient de plus en plus. Elles n'étaient pas faites de plumes, mais de lumière ce qui lui demandait beaucoup de concentration... Dans un sens, elle ressentait une autre forme de fatigue. Ses ailes étaient invulnérables, mais pouvaient l'affaiblir comme c'était le cas ici. C'était peut-être pour cette raison qu'elle n'était pas aussi rapide que lui, elle n'en savait rien. Une expression de panique analogue à la sienne se dessinait sur le visage de cet inconnu qui sur le coup lui parut une excellente...bouée de sauvetage. Elle se jeta dans ses bras et le serra. Ses ailes disparurent un instant. Elle respira soulagée, reprit sa respiration en espérant qu'il supporte leurs deux poids. C'était une brindille elle, mais son équipement n'était pas tout léger. Elle n'avait pas étudié la question, dès qu'elle avait entendu pardon en le voyant s'approcher, elle s'était jetée dessus.
Le saut fut si brusque qu'il en détacha les lanières qui retenaient son invention sur son dos. Elle se sentit d'un coup plus légère, ses yeux prirent encore une teinte paniquée. Ses ailes rejaillirent de son dos, elle n'avait encore pas parlé à nouveau, elle comptait le faire contre lui, mais il y avait plus urgent. Elle plongea, mais sa vitesse était très inférieure à celle de l'objet en chute libre.


" .... Non, non, non... ", répétait-elle.

C'était curieux, elle n'avait même pas pris le temps de lui dire quoi que ce soit entre sa peur de tomber et son invention qui prenait le fil de l'air, c'était tout juste si elle avait pris le temps pour lui témoigner un peu de considération. Ils s'étaient pris dans les bras pendant quelques minutes plus par instinct que par un élan d'affection et la voilà qui se mettait dans un élan désespéré de rattraper cet objet qui lui tenait tant à coeur.




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mer 27 Mai 2015, 20:53

Coban eut la brève impression d'avoir surpris la jeune fille, pour une raison qui lui échappait. Encore une fois, comme beaucoup de gens qu'il rencontrait, elle le regardait comme si il avait un spot sur le nez. En même temps il fallait bien avouer que ses yeux inversés n'étaient pas communs. Ceci dit, les ailes de la demoiselle ne l'étaient pas non plus, en tout cas c'était la première fois qu'il voyait quelque chose d'aussi beau que des ailes de lumière. Il ne comprenait pas comment voler avec de la lumière pouvait être possible, et pourtant si on y réfléchit bien, la lumière n'est pas sujette à la gravité contrairement aux os et au cuir qui composaient les ailes que battait lourdement le jeune homme pour faire du sur place.

En parlant d'ailes, Coban ne s'attendit pas à ce que l'expression de panique de l'inconnue signifie leur disparition instantanée et... Un câlin? Mais enfin depuis quand un ange se jette sur un inconnu aux ailes de démons sans rien savoir de lui ni de ses intentions? Bon, certes, si quelqu'un avait une tête de tueur, ce n'était certainement pas Coban, et en plus il venait de s'excuser. Mais tout de même! Bien sûr, l'homme fée se raisonne en se doutant parfaitement que si elle se jetait ainsi dans ses bras, c'était avant tout pour sauver sa peau. Mais ce fut si soudain qu'il poussa un cri de surprise, se sentant légèrement rougir, un peu gêné par la situation, et surtout alourdi par le poids brusque de l'ensemble. Ah oui, la machine...
D'ailleurs une chose lui confirma le poids plume de la jeune fille: la chute de son appareil étrange. En un instant il se sentit si léger, qu'il avait l'impression de ne plus rien porter du tout... ce qui s'avéra vrai même pas une seconde plus tard. Elle avait réactivé ses ailes, mais la fatigue ne la poussait qu'à une simple chute libre et à long terme sans doute mortelle. Il ne fallut pas 10 secondes pour que le sang-mêlé comprenne à quel point elle tenait à son bien, pour en arriver à une telle extrémité. Et c'est sur cette réflexion qu'il fonça, forçant la vitesse de sa chute, puisque c'était l'une des rares choses dont il était capable, dépassant la fille aux ailes de lumière pour finalement atteindre l'engin mécanique qui lui tenait tant à coeur. Emporté par sa propre vitesse ainsi que son propre poids, il s'arrêta de justesse avant de toucher l'eau. Enfin, il remonta progressivement vers elle pour lui montrer que tout allait bien, qu'il l'avait rattrapé, complètement essoufflé par ses efforts et par la charge que représentait l'appareil.

- Je l'ai..! Je... Pfouu! Tout va bien..!

Il vacilla dans le vide et attendit d'avoir son interlocutrice en visuel avant de l'inviter à descendre.

- On peut s'poser..? Il pèse ton truc!

De toutes façons, ils n'avaient pas le choix, tous deux s'étaient retrouvés à bout de force, et la collision de tout à l'heure ne leur avait pas fait du bien. D'ailleurs Coban avait encore mal à l'épaule et forçait déjà suffisamment dessus. Ils finirent par se poser au bord de la mer, il n'y avait pas grand monde aujourd'hui. Maintenant qu'ils étaient hors de danger, l'homme fée laissa libre cours à ses questions.

- Tu portais ça depuis longtemps? Et puis ça sert à quoi au juste? Comment tu as fais pour voler avec?

Bin oui, il est curieux quoi...




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Dim 07 Juin 2015, 22:42

Tanith n'avait pas réfléchi à ce qui avait suivi, elle s'était délibérément jetée dans ses bras. Elle s'était aussi sentie soulagée même pendant quelques minutes. Ses bras l'avaient serré. Elle s'était sentie plus légère et avait bien remarqué qu'ils n'avaient pas perdu tant d'attitude que cela. Il était pas mal à l'aise en vol ce garçon, elle ignorait tout de lui, si ce n'était sa vitesse et sa résistance en vol. Son cri de surprise lui fit siffler les oreilles un moment. Il avait de la voix, il fallait dire qu'elle ne l'avait pas prévenu d'un poil. Ce n'était pas comme si elle lui avait dit : " je vais tomber si je ne m'accroche pas à toi." Elle avait comme sauté une étape importante dans les relations humaines : la communication, mais ce n'était pas une nouveauté chez elle lorsqu'on la connaissait. Elle fut surprise de voir des rougeurs, hein elle lui plaisait ou quoi ? Sur le coup, elle ne put témoigner qu'un regard interrogateur, mais elle n'eut pas le temps de chercher davantage. Son dos se fit plus léger, bien de trop léger. Elle ne réfléchit pas, plongea vers ce qu'elle venait de perdre. Cela ne servait à rien qu'elle tende les bras, il était bien de trop loin. Il lui faudrait trop de temps pour l'attendre si elle n'accélérait pas davantage. Elle inspira un coup et sentit qu'elle commençait à faire des vrilles, à perdre la direction quand elle vit une silhouette en ouvrant les yeux bien plus basse qu'elle. Elle fronça les sourcils pour mieux le voir, oui il l'avait attrapé.. Mais pourquoi ? Pourquoi risquer sa vie pour une invention qui n'est même pas la sienne ? Quand elle le vit vaciller, elle s'approcha de lui... le regard inquiet.

" Ben oui.. il est lourd." , le fixa t-elle en prenant une partie de l'appareil pour l'aider à soutenir.

Elle l'avait craché comme une évidence, du genre tu t'attendais à quoi, mais son geste l'avait surprise, étonné tant sur l'attention que sur sa prouesse. Ils volèrent ensemble un moment. Elle ne dit rien d'autre de toute la traversée. Dès qu'ils mirent le pied, elle allait le remercier comme elle se le devait comme tout était arrivé à bon port lorsqu'il l'interrompit sans lui laisser le temps. On aurait dit que tout ce silence lui avait permis de concocter toutes ces questions qu'il avait fait jaillir d'un seul coup. C'était comme un geyser puissant. Les yeux de Tanith pétillèrent. Elle s'assit en serrant ses genoux l'un contre l'autre. Tanith le regardait heureuse sans toutefois faire un sourire.

" Merci de l'avoir sauvé en tout cas. J'ai mis beaucoup de temps à le construire. J'ai beaucoup de mal à voler, je voulais quelque chose qui me propulse pour m’aider... Cela fonctionne avec du gaz comprimé, tu... vous enfin tu appuies sur ce bouton après l'avoir mis en sac à dos et ça t'élève. Comme je voulais vite l'essayer, je n'ai pas fait de modèle plus léger disons... Mais tu n'étais pas obligé d'aller le récupérer, c'est gentil... "

Elle ne savait pas quoi dire d'autre, elle aurait été prête à tenter tout pour la rattraper.

" Et j'imagine que risquer ta vie juste pour ces réponses n'était pas ce que tu voulais.", fit-elle comme pour enfoncer le clou sur ce qu'elle pensait. " Enfin je t'ai observé, tu es vraiment à l'aise toi... ", fit-elle en balayant le sol d'une main autour d'elle.




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 09 Juin 2015, 00:50

Il fallait bien avouer que les petits bras de Tanith n'étaient pas de trop pour soulager Coban d'un certain poids, surtout en considérant que ce dernier avait l'épaule un peu mal en point. Atteindre la rive lui parut long, sans doute à cause de ce silence et du fait qu'il portait un objet lourd. De ce fait, se poser enfin sur le sable chaud et lâcher cette machine lui avait tellement fait se sentir mieux que les questions étaient parties un peu toutes seules. Il s'était senti plus en confiance, avait trouvé le moment plus approprié. Ceci dit, il compris la surprise de la demoiselle et regretta un peu de s'être laissé emporter. D'un autre côté, elle semblait plutôt contente qu'il s'intéresse à son... son invention? Ce frêle petit ange serait à l'origine d'un truc aussi mastoc?! Mince! Le sang-mêlé ouvrit grand ses yeux, stupéfait, en regardant le tas de composants.

" Mince mais... c'est du génie!"

Coban effleura du bout des doigts le bouton en question, ainsi que la réserve de gaz cuivrée. Il reporta son attention sur la jeune fille, ne cherchant pas à cacher le fait qu'il soit impressionné.

" Tu veux rire..? J'ai bien vu que t'étais prête à t'écraser pour ta machine. J'pouvais pas laisser faire ça."

Elle ne semblait pas avoir beaucoup de confiance en elle. En tout cas ses paroles étaient sans prétention, elle le complimentait même au détriment de ses propres capacités... elle ne semblait pas très fière d'elle. L'homme fée pensa qu'elle était du genre à être injuste envers elle-même.

"T'inquiète, tes réponses me vont."

Il tenta un sourire pour a rassurer et se mit en tailleur, un peu penché en avant et joua avec le sol... Un mélange nuageux et poussiéreux, le prenant, le laissant s'écouler à la manière d'un sablier les grains seraient déplacés par le vent léger, qui agitait doucement quelques mèches de leurs cheveux.

" En même temps voler... C'est un peu tout ce que j'sais faire... J'ai aucun mérite, vraiment. "

Il demeurait souriant en disant cela, même si au quotidien, il le vivait assez mal. Mais bon, pas envie de se prendre la tête, d'y penser réellement. Juste énoncer un fait, et puis c'est tout. Et pourquoi ne pas transmettre ou simplement encourager? Oui, il pourrait peut-être faire ça aussi, ainsi qu'apprendre à son tour. Parce que pour faire des machines comme celle-ci à faire fonctionner sur un coup de tête... Faut quand même en avoir dans le crâne! Voilà une pensée qui ne faisait pas du bien à l'égo du jeune homme... Il fallait booster ça tout de suite!

- Si... Si tu veux j'peux t'apprendre deux trois trucs..? Mais il faudrait que je comprenne comment fonctionnent tes ailes, je n'en ai jamais vu des comme ça.

Comme toujours, Coban repassa sa phrase dans sa tête pour y déceler toutes les imperfections. Car oui, il a décidé d'apprendre à bien parler, et ce n'est pas encore gagné... Bref. Il est vrai que cette fille s'avérait en fait pleine de ressources, et le sang mêlé s'en trouva rongé d'en savoir plus sur elle. Tant de questions à poser... Pourvu qu'elle ne le prenne pas pour un imbécile à éviter..!




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Lun 15 Juin 2015, 02:15

Tanith avait toujours ce goût pour tout ce qu'elle faisait de ses mains, ils étaient comme la meilleure partie d'elle-même qu'importe que ce soit utile ou non. Elle aimait créer juste pour avoir ce plaisir de réfléchir à de nombreuses données, de les croiser jusqu'à donner un ensemble cohérent. Elle pouvait passer très longtemps dans la réflexion de chaque donnée, de chaque résultat, tout n'était qu'une vaste et grande opération. C'était toujours ainsi qu'elle faisait, elle pouvait presque voir toutes les étapes qui avaient permis au fonctionnement. Contrairement aux souvenirs qu'elle écrivait pour ne jamais oublier, elle n'avait pas besoin de relire ses notes pour se rappeler ses inventions. Si vous aviez toute la journée, voire la semaine à tuer, elle pouvait vous en parler sans presque reprendre son souffle. C'était sa grande passion, elle était si contente qu'il ait donné de sa personne autant pour la sauver elle que pour sauver son invention. Cela la touchait d'une certaine façon et même si elle gardait son caractère froid, si elle n'avait aucun sourire, on sentait un certain élan dans sa voix.

" Oh... Du génie ! ... Oh ! Merci, c'est gentil, tu es très gentil... je cherche à me perfectionner en fait. "

En disant ces mots, un peu gênée de recevoir ce compliment, elle se frotta le nez en tournant un peu la tête. Elle rentra la tête en serrant son écharpe autour de son cou. Lentement, elle tourna la tête, elle ne l'avait pas vu toucher le bouton sans quoi elle aurait eu quelques frayeurs. En revanche, elle le vit toucher aux bombonnes de gaz. Il ne faisait pas semblant, il était véritablement intéressé par ses activités, voilà qui la ravissait.


"... "

Elle gardait le silence en l'écoutant fixant ses yeux, étonnée d'avoir rencontré un homme aussi spontanément gentil, cela faisait du bien sans compter que son expérience avait réussi sans apporter de grands résultats. Elle le regardait faire après qu'il l'ait rassuré sur ses réponses. La jeune femme voulait qu'il lui parle encore, il avait une façon de la rassurer sans qu'elle sache comment à vrai dire. Elle essayait pourtant de le deviner, c'était sans doute sa gentillesse. Son visage gardait cette teinte de surprise et d'immobilité la plus complète.

"Aucun mérite ! Oooh à d'autres ! Qu'est ce que tu peux dire comme bêtises aussi, soupira t-elle alors qu'en vérité, il ne l'ennuyait aucunement.

Elle se tournait davantage vers lui, quand il lui posa une nouvelle question, en tant que scientifique face à quelqu'un d’aussi intéressé, elle allait bien sûr répondre. Tanith inspira pour se concentrer, fit réapparaître deux petites ailes de lumière toute bleutées.


" Elles sont faites de magie, elles sont très légères comme n'ont aucun poids si tu veux, alors je pensais aller bien plus vite... "




avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mar 16 Juin 2015, 01:58

Coban eut du mal à deviner ce que pensait l'ange. Son visage fermé à toute expression lui donnait l'impression qu'elle était un peu blasée. Et pourtant dans sa voix, il pensa déceler un petit quelque chose. Il n'écartait pas l'idée qu'elle prenait ses compliments pour lui faire plaisir, mais un ton dans ses paroles lui indiquait que ça ne la laissait pas indifférente, qu'elle pensait vraiment ce qu'elle disait. Donc... Elle le pensait vraiment gentil? Coban décida d'arrêter ses pensées là et de se concentrer sur l'instant présent. Serait-elle timide au point de ne pas oser sourire? En effet, à la voir dans ses gestes, ça pouvait ressembler à de la timidité.

- "Boh... Gentil? Non c'est juste que... faut en avoir dans le crâne pour pondre un truc pareil sur un coup de tête... Enfin je dis ça, j'suis pas super futé non plus."

On eut dit un concours dont la médaille reviendrait au plus nul des deux. Deux timides qui s'affrontent dans un duel d'auto-dérision. Impressionnant... La fée ne remarqua pas en revanche le regard quelque peu insistant de son interlocutrice. Ou du moins, il fit comme si de rien n'était, parce qu'il était surtout habitué à être observé comme une bête de foire. Non pas qu'il pensa d'elle qu'elle fut capable de le regarder ainsi mais on ne sait jamais.

Alors qu'il continuait de se rabaisser, un peu comme d'habitude, elle lui répondit sèchement quelque chose de plutôt sympa, ce qui eut le don de l'étonner. Il se demanda si c'était une habitude chez elle de rembarrer les gens qui manquaient de confiance en eux, sachant qu'elle même n'eut pas l'air de croire beaucoup en ce qu'elle faisait. Le sang-mêlé ne sut comment réagir et répliqua d'un timide "Bah quoi c'est vrai...".

Le sang-mêlé laissa la machine et reporta son attention sur Tanith, croisant son regard. Elle lui expliqua comment fonctionnaient ses ailes, tout en les lui montrant. Comme ils n'étaient plus dans l'urgence, il les voyait mieux, et les trouvaient franchement jolies. En fait cette fille, lui apparaissait un peu comme le mignon incarné. En revanche, avec des ailes aussi différentes que les siennes, il se demandait comment il allait bien pouvoir l'aider, lui qui gérait tout en fonction du vent. Il se frotta l'avant du crâne, dégageant un peu ses cheveux, creusant la question.

- "Si je comprends bien, le vent n'a aucune incidence sur tes ailes? Ou un peu quand même?"

Il se leva, épousseta son pantalon et tourna autour de la demoiselle, afin d'observer ses ailes sous tous leurs angles.

- "Tu sais que pourtant si tu maîtrisais ton vol à la perfection tu pourrais être plus performante que moi? Tes ailes sont taillées pour des déplacements quasi instantanés, faut juste que j'arrive à te donner des astuces adaptées pour t'aider..! Mais ça risque d'être très long."

Le garçon s'installa de nouveau en face d'elle avec le sourire.

-"Enfin si tu le veux bien hein? ...C'est quoi ton nom?"





avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mer 17 Juin 2015, 12:43

C'était à croire qu'il voulait l'élever au point de vouloir se sentir insignifiant à ses côtés, il était décidément très étrange. Elle le dévisagea, c'était presque trop insistant, tout simplement parce qu'elle ne comprenait pas comment on pouvait réagir comme lui, c'était pour elle comme cette équation à trop d'inconnues impossible à résoudre. C'était étrange, mais oui elle aimait l'écouter d'une certaine façon, parce que même si elle ne comprenait pas son caractère, elle voyait son comportement. Elle croyait le saisir du moins, certaines expériences lui avaient montré qu'en ce domaine montrer trop d'assurance pouvait coûter assez cher. Tanith ne parvenait pas à réagir autrement, elle avait besoin de se poser des certitudes. Elle ne se voyait pas vivre dans l'ignorance. Elle pouvait accepter bien des choses, mais demeurer toujours à un point T chaque jour, non. Créer des machines faisait partie de cet état d'esprit. A la fois, elle aurait accepté tout ce qui l'entourait sans rechigner comme faisant partie d'un état de fait et à la fois ne plus la créer la mettrait dans un état de larve auquel elle ne voulait pas ressembler. Son esprit devait demeurer actif, productif. On comprenait assez pourquoi elle manifestait un grand engouement. Elle pinça les lèvres, bougea les jambes puis dit d'un ton sec.

" Pour moi, ceux qui cherchent à comprendre ont déjà beaucoup d'intelligence. "

Tanith avait eu plusieurs ratés, il fallait l'avouer entre l'invention qui marche une fois sur deux, celles dont le bouton avait été mal ajusté et se coinçait, comment oublier aussi celles qui lui explosaient à la tronche ? Bref, c'était une liste plutôt longue d'essais plus ou moins agaçant et qui avaient rendu son atelier très vivant. Au moins, les bruits entendus à ce moment là ne se limitaient pas aux bruits d'écrous tournés, mais aux remarques pleines de piquant de notre inventeuse. Pour elle, ceux qui cherchent à comprendre, sont déjà dotées d'une intelligence, puisqu'ils cherchent à atteindre ce qu'ils ne maitrisent pas. L'homme se retranchait sans doute à cause de ses attaques plutôt échauffées. Il faudrait qu'elle sache faire preuve de plus de tact, rien qu'en le regardant lui, on avait envie de faire sa connaissance alors qu'elle... La solitude ne lui posait pas de problème, elle n'avait pas de scrupule à être tel qu'elle était ou presque, c'était plus parce qu'il lui rendait service. Justement, c'était bien cela qui la bloquait dans son attitude. L'homme l'écouta sur son explication au sujet de ses ailes. La seule chose qu'elle savait c'était que ses ailes pouvaient s'épuiser, mais n'étaient pas altérées par le vent, en revanche son corps subissait la pression du vent lorsqu'elle s'élançait. Même lorsqu'elle n'était qu'une boule de lumière, qu'elle se rétrécissait, ses ailes n'en demeuraient pas efficaces pour autant, rien ne changeait. Etat stationnaire. Elle savait juste se propulser sous l'eau avec, d'ailleurs, il faudrait qu'elle lui montre. C'était peut-être parce qu'elle ne coordonnait pas ses mouvements, mais elle n'y parvenait pas. Se concentrer. il fallait qu'elle s'imagine deux paires d'ailes et qu'elle comprenne parfaitement le mouvement. Déjà à partir d'ici, elle était larguée. Elle secoua la tête pour lui dire que non, il n'y avait aucune incidence effectivement. Cette information n'allait peut-être pas l'aider...

" Ce n'est pas grave, personne m'attend, alors vas y."

Sa voix n'avait pas gagné en gentillesse, mais pourtant elle ne demandait que cela d'avoir de la compagnie aussi agréable. Cela faisait tant de bien, elle le regardait de plus en plus doucement comme une arbre dont l'écorce se dévoile un peu plus. Il se mit davantage en face d'elle, elle en fit de même. Ce sourire, c'était si apaisant.

" Tanith... mais tracasse, appelle moi Tan.... Et toi ? "






avatar
Invité
Invité
Re: Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban) | Mer 17 Juin 2015, 14:08

Ceux qui cherchent à comprendre... Même quelqu'un qui n'a pas étudié assez longtemps pour connaître ce que tout le monde est supposé savoir? Même... lui? Le sang-mêlé lui lança un regard étonné, bouchée bée, la tête penchée en biais, ayant l'air de lui demander si elle pensait vraiment ce qu'elle venait de dire, puis regarda ses pieds avec un demi sourire.

"Eh bien... Si tu l'pense vraiment, ça veut dire qu'il y a de l'espoir pour moi dans ce cas... he he!"

Même si l'ange continuait de le fixer, il fit de son mieux pour ne pas y prêter attention, pour la simple et bonne raison que pas mal de personnes aiment simplement observer les gens qu'ils ne connaissent pas pour faciliter leurs capacités d'analyses. Quand on voit comment l'individu avec qui on fait connaissance réagit, bouge, ressent... c'est plus simple. Oui, ça devait être ça, elle essayait sûrement de le comprendre. Lui qui fuyait le contact physique, le regard direct, par simple peur d'être jugé trop insistant, collant ou autre, finalement il ne se rendait pas vraiment service. Même si avec cette fille-là, c'était un peu particulier vu qu'elle ne laissait pas paraître grand chose...
Après avoir analysé les ailes de la jeune fille et suite à sa réponse, il réfléchit à ce sujet. Rapidement. Même si elle affirmait avoir le temps, il aimait en gagner le plus possible.

"On va voir ça... J'suis sûr que j'trouverai ce qui cloche! J'ai déjà quelques idées...

Malgré son attitude un peu sèche, Coban la trouva plutôt réceptive. Aucune pique, ou du moins c'était toujours une remarque qui voulait dire quelque chose de flatteur. Et puis elle répondait, ne cherchait pas à partir le plus vite possible visiblement, ce qui lui parut franchement agréable.

" Tanith... C'est chouette comme nom! Moi c'est Coban. Tu peux m'appeller Coby ou c'que tu veux mais..."

Il prit un air subitement grave. Pour peu, on aurait pensé qu'il était en deuil.

"M'appelles pas "Coco". Jamais."

Son sourire refit surface tout naturellement, accompagné d'un petit rire léger, puis il se leva, lui tendant la main pour l'aider à en faire de même. Geste qu'il regretta parce que rappelons-le, le contact physique, ça lui fait un peu peur... Mais malgré sa gêne apparente pendant une seconde sur son visage, il ne la retira pas pour autant, de peur de la froisser. Lui-même aurait préféré une bonne poignée de main plutôt qu'on lui fasse un coup pareil.

"Alors Tan, il faudrait que tu me montres comment tu fais mais j'ai une question... Tes ailes, comme elles sont magiques, tu dois les visualiser pour qu'elles fonctionnent? Parce que ce sont clairement pas tes muscles du dos qui les contrôlent, si?

Son cœur s'était mit à battre fort; lui, prof de vol. Il avait du mal à y croire, mais ça semblait bien parti être le cas.
 
Pour un envol avec toi, je ferai n'importe quoi (Pv Coban)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Antonin Artaud - Pour en finir avec le jugement de Dieu
» pour en finir avec le Moyen-Âge
» Quel objectif lumineux pour des portraits avec mon GH2 ?
» POUR UN TWEET AVEC TOI de Teresa Medeiros
» JE FERAIS N’IMPORTE QUOI POUR TOI...

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: