Setback [Bel'air]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Setback [Bel'air]   Dim 24 Mai 2015, 13:20



Setback
Sa main gauche courait sur les cordes, appuyait dessus à un rythme plus ou moins régulier, suivant le rythme d'une musique qui ne trouvait écho que dans les brumes de sa mémoire. Son autre main faisait glisser l'archer un peu plus bas, faisant naître de nouveaux sons à chaque mouvement. Il ne savait plus vraiment s'il était vraiment concentré sur ce qu'il faisait. Jouait-il par automatisme ou bien était-il attentif à la moindre note ? Il avait tant et tant joué au fil du temps et tellement de mélodie qu'il ne savait plus trop. Il les connaissait pour la plupart par cœur et pouvait les jouer sans réfléchir. Il n'avait pas spécialement l'envie d'en apprendre de nouvelle. Les nouveaux morceaux qui s'ajoutaient à son répertoire étaient généralement des sons entendus au hasard et qui lui avaient plut. Rien de plus.

L'archer courait sur les cordes de façon chaotique. La musique n'avait rien de tendre ou de délicat. Elle n'était pas davantage insupportable. La mélodie se voulait pressante mais semblait parfois ralentir. Elle n'arrivait pas à se décider sur le rythme à suivre, elle ne voulait pas se fixer sur un sentiment précis. Pas de tristesse, pas de joie. L'anarchie. C'était une bonne chose ça, l'anarchie. Tout du moins, ça l'était jusqu'à ce qu'un claquement sec ne vienne la briser, provoquant un crissement insupportable sur l'instrument. Ezequiel s'immobilisa et baissa le regard sur son archer, à la recherche de l'origine de ce bruit désastreux. Le problème lui sauta aux yeux immédiatement en la présence d'un câble rompu. L'une des cordes venait de rendre son âme. Le regard du démon s'assombrit alors que ses sourcils se fronçaient plus que d'habitude.

« Putain ! »

D'un geste brusque, il expédia l'archer sur le lit non loin de là et se redressa, s'écartant de l'imposant violoncelle. Avec un agacement certain, il examina l'instrument. Ce n'était pas la première fois qu'une corde cassait. En général il essayait d'éviter ces incidents plus qu'agaçant, mais pour cette fois-ci sa vigilance n'avait pas été au rendez-vous. Il retira rapidement la corde rompue avant de la jeter et d'inspecter les autres cordes. Pas encore sur le point de rompre, mais abîmées. Cet instrument était trop vieux. Il l'avait depuis plus de quatre cents ans après tout. Et la dernière fois qu'il avait changé les câbles lui semblait bien loin. Ezequiel soupira, imposant le calme, avant de ranger l'instrument dans sa housse, avec l'archer. Il était bon pour aller acheter des cordes.

La housse prit place dans un coin de la pièce avant qu'il ne sorte. Il informa sa fille qu'il partait puis quitta la maison. Dans les rues de la ville, il prit directement la direction du marché, sans véritable volonté de s'attarder ailleurs. Il lui fallu une vingtaine de minutes pour arriver à destination : une boutique dédiée exclusivement aux instruments de musique. Évidemment. A l'intérieur, il écouta distraitement les notes engendrées par différents instruments, donnant un tout peu...harmonieux. Il alla s'accouder sur le comptoir de l'accueil jusqu'à l'arrivé du vendeur.

« Bonjour. Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? »
« J'ai niqué les cordes de mon violoncelle. Il m'en faut de nouvelles. »

L'hippogriffe lui donna les dimensions de son instrument ainsi que plusieurs modèles de cordes qu'il avait déjà utilisé et qu'il utilisait encore. Le vendeur disparu à l'arrière du magasin, le laissant seul, à attendre.
KC pour Zephyy ♥



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Setback [Bel'air]   Dim 24 Mai 2015, 17:28

Excuse me Sir, but my cello is sick. ∞ (belxezequiel) 

« Aaaaaah ! »

Bel'air n'était pas du genre à paniquer. Rien ne l'affolait, ou presque, mais là, c'était la panique. Là, c'était la fin du monde. C'est ainsi que tout finissait. La demi-déesse courrait partout, à une vitesse folle, en hurlant que c'en était fini d'elle et de sa vie. Que tout était perdu. Que le monde ne tournait plus rond. Novembre, l'affiliée de la fée, quant à elle,  galopait derrière sa fusée de Liée, en tentant de la raisonner.

« Bel'air. Bel'air, par pitié, arrête toi. »

La jeune blonde n'écoutait rien, elle continuait à courir, toujours aussi affolée. Jusqu'au moment où, la jument réussit à doubler la fille d'Hermès et se cabra brusquement devant elle, pour la stopper. Soudainement arrêtée, Bel'air tomba sur les fesses et se mit à pleurer. Ni plus, ni moins. À pleurer comme un vrai bébé. Novembre poussa un soupir de cheval, et caressa la fée de son museau.

« Bel, chérie, écoute moi. Tout va bien, il va bien, regarde. »

La jument poussa de son sabot un étui de violoncelle devant l'Alcaraz. Celui-ci était ouvert et laissait voir un magnifique instrument dont une corde était cassée. En voyant le cadavre de son précieux objet, Bel'air se mit à pleurer de plus belle.

« Mais Novembre ! Il est cassé ! Je pourrais plus jamais en jouer ! Bouhouhou ! »
« Bel'air, tu sais que le cordes de violoncelle se remplace, n'est-ce pas?Tu devrais pouvoir en trouver une neuve au marché. Il y a de tout au marché. »

En entendant ces mots, la demi-déesse, après un dernier reniflement, releva la tête brusquement. Ses larmes avaient laissé place à un sourire ravi et soulagé. Ouf ! Elle allait pouvoir garder son violoncelle ! Ragaillardie par la nouvelle, la Bel'air de tout temps refit surface et la fée se mit sur ses pieds en vitesse. Elle referma l'étui du violoncelle, le jeta sur son dos et s’éclipsa vers l'est. Novembre ne la suivit pas, attendit quelques minutes. Cinq minutes après, Bel'air était de nouveau là, et se dirigeait maintenant dans la direction opposée.

« C'est par là le marché, pas vrai ? »

La jument hocha sa tête chevaline, et se mit à trotter derrière son impétueuse Liée.

***

Une dizaine de minutes plus tard, Bel'air et Novembre se tenaient devant la porte d'un magasin dédié aux instruments de musique. Une enseigne fatiguée les avait renseignées sur ce dernier point. La demi-déesse entra telle une furie, renversa des cymbales sur son passage et se rua au comptoir où elle y posa son violoncelle. Novembre la suivit à l'intérieur du magasin, sans se préoccuper du fait qu'elle était... une jument. (Elle avait essuyé ses sabots avant d'entrer).

Dans sa précipitation, la fée ne remarqua pas qu'elle était passée devant quelqu'un. Un garçon, ou plutôt un homme qui semblait attendre quelque chose.

« Oh ! Pardon, monsieur ! » s'excusa la jeune fille.

Elle parlait à toute vitesse, comme si elle avait peur qu'en attendant trop longtemps, son violoncelle rende réellement l'âme.

« Mon violoncelle est malade, il a besoin d'une nouvelle corde. Je... Euh... Et vous ?  »

Elle lui offrit un joli sourire.

« Je m'appelle Bel'air, et la jument, c'est mon affiliée, Novembre. Enchantée. »

Bel'air tendit sa mince main à l'inconnu, trépignant presque sur place d'impatience.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Setback [Bel'air]   Dim 24 Mai 2015, 21:12



Setback
Le démon attendait accoudé contre le comptoir que l'homme revienne avec ses jeux de cordes. Ses doigts pianotaient sur la surface plastifiée, lui intimant la patience alors qu'il n'attendait que depuis quelques secondes. Il ne savait vraiment pas supporté l'attente, même après toutes ces années. En fait, ça avait même empiré avec le temps. La porte de la boutique s'ouvrit brutalement, attirant son regard émeraude vers l'entrée alors qu'un bruit cacophonique d'instruments tombant au sol parvenait à ses oreilles. Une gamine, il n'y avait pas d'autres mots à ses yeux, venait de faire une entrée fracassante dans tous les sens du terme dans le magasin. Certaines personnes se tournèrent brièvement vers elle avant de retourner à leur activité alors que d'autres l'ignoraient tout simplement. Pour sa part il eut le loisir de la voir foncer à toute vitesse vers lui avant de déposer un...étui à la forme trèèèès familière pour l'hippogriffe sur le comptoir. Un étui de violoncelle ou il ne s'y connaissait pas. Ce qui aurait été étonnant.

Il haussa un sourcil en l'entendant s'excuser avant de hausser les épaules avec détachement. Ce n'était pas comme si elle lui avait fait grand chose. Il l'écouta parler de son instrument avec un certain amusant. Elle avait une étrange manière d'en parler qui, d'une certaine manière, lui plut. Il ne s'était pas trompé, il s'agissait bel et bien d'un violoncelle. Et apparemment, la gamine avait le même problème que lui. Quoi qu'elle ne sembla pas aborder le problème de la même façon.

« L'une des cordes de mon instrument s'est également rompu. J'en achète de nouvelles. »

Et tant qu'à faire, il remplacerait toutes les autres avant qu'elles ne cassent à leur tour. Non seulement ce serait chiant, mais en plus ça abîmerait son violoncelle. Et ceci était inconcevable. Il écouta la jeune fille se présenter. Et présenter son affilié. Une jument. Une jument dans un magasin d'instruments de musique. Logique. Bah. Ce n'était pas elle qui avait renversé les cymbales. Ezequiel ouvrit la bouche pour répondre, mais fut coupé par l'arrivée précipité du vendeur que le bruit provoqué plus tôt avait alerté.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? ...Pourquoi y a-t-il un cheval dans la boutique ? »

Question plutôt logique, mais qui ne l'intéressait pas. Le démon voulait ses cordes, juste ça. Il soupira en passant une main dans ses cheveux. Quelque chose lui disait qu'il resterait là un petit moment. Il espéra simplement que ce petit moment ne serait pas trop long.

« Des cymbales qui sont tombés et un affilié. Sinon, vous avez mes jeux de cordes ? »
« Euh...non, désolé. Je range ça et je vais vous les chercher tout de suite. Excusez-moi. »

L'homme passa de l'autre côté du comptoir pour aller ranger les instruments malmenés. Le démon soupira. Une nouvelle fois. En attendant qu'il ait terminé cette tâche inattendue, il prit finalement la main de la gamine pour la serrer, sans doute trop fermement. L'habitude.

« Ezequiel Shakespeare. Tu as besoin de quel genre de cordes pour ton violoncelle ? »

Curiosité ou simple occupation, il n'y accorda pas vraiment d'importance. Du moment que cela faisait passer le temps. Et puis, le sujet restait le violoncelle, il n'y perdrait pas son temps.
KC pour Zephyy ♥


si le code du vendeur t'intéresse, c'est #669966



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Setback [Bel'air]   Dim 24 Mai 2015, 22:12

Let's talk about music ∞ (belxezequiel) 
Les gens ne semblèrent pas plus préoccuper que ça par la cacophonie des instruments renversés ou la présence d'une jument dans la boutique, qui paraissait tout de suite plus petite. Boh. Après tout, on était à Sanctuary of Heart, qu'est ce qui pouvait encore étonner ses habitants ?

L'homme devant lequel était passé Bel'air, ne semblait pas plus offusqué que ça. Il avait même carrément l'air de n'en pas s'en soucier du tout. Tant mieux ! D'après ses dires, il était là pour la même raison qu'elle. Et pour le même instrument en plus, quelle coïncidence ! La fée offrit un grand sourire au musicien en face d'elle au moment même, où, surgissant de l'arrière boutique, le vendeur vint demander des comptes.

« Qu'est ce qu'il s'est passé ? ...Pourquoi y'a t-il un cheval dans la boutique ? »

L'inconnu répondit à la place de la demi-déesse. Il paraissait assez ennuyé et parlait comme si la situation était tout à fait banale. Visiblement, une seule chose l’intéressait : ses cordes. Le vendeur, un peu désorienté, s'excusa et commença à ranger les instruments. Se sentant un peu coupable, Bel'air lui donna un coup de main à l'aide d'une brise qu'elle fit apparaître à partir de rien. En un clin d’œil, les cymbales étaient remises à leur place.

Entre temps, l'autre personne, du nom d'Ezequiel Shakespeare, prit la main tendue de la fée et la serra. Trop fort. Il se renseigna également sur ce dont elle avait besoin.

« J'utilise des cordes Pirastro Permanente. Elles sont solides, et ont un riche en couleur que j'adore. J'ai toujours eu ce type de cordes depuis que je suis petite ! Je fais du violoncelle depuis que j'ai 12 ans, j'en ai 19. En sept ans, c'est la première fois que j'ai besoin de les changer. C'est dingue ça, non ? Peut-être que j'ai commencé à en jouer plus lorsque je suis partie de chez moi. Je ne sais pas trop. »

Bel'air parlait toujours aussi, mais ce n'était plus de l'empressement. C'était de la passion. Des étoiles brillaient dans ses yeux lorsqu'elle évoquait la musique. Une mélodie chantante s'élevait au rythme de sa voix. Sans même s'en rendre compte, elle s'enfonçait dans son monde merveilleux.

Le bruit du sabot de Novembre contre le sol de la boutique la fit remettre les pieds sur Terre. Elle prit de nouveau conscience de là ou elle était : dans un magasin de musique, en train de parler à Ezekiel.

« Désolée. J'ai tendance à m'emballer un peu trop vite. Plus vite que la musique même ! »

La fée eut un petit rire. Elle écarta une mèche folle de son front.

« Vous jouez depuis longtemps, vous ? Un bout de temps j'imagine, si vous devez changer les cordes. »

Bel'air se tut. Elle leva les yeux au ciel, semblant réfléchir à quelque chose.

« Est-ce que je peux vous appelez Zack ? Ne le prenez pas mal, mais c'est jute que c'est plus pratique. D'ailleurs, mon nom complet, c'est Bel'air Catalyssa Maureen Alcaraz.. Mais appelez moi Bel. Ou pas, c'est comme vous voulez. »

Question tact, on repassera.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Setback [Bel'air]   Lun 25 Mai 2015, 20:51



Setback
Le vendeur était en train de ranger un peu les instruments qui étaient tombés au passage de la jeune fille. Étrangement, les cymbales retournèrent toute seule à leur place originelle. Le démon préféra ne pas s'intéresser à ce fait. Trop de choses étranges avaient lieu sur cette île pour qu'il ne se prenne de curiosité pour chacun d'entre eux. Il y perdrait beaucoup de temps et généralement pour pas grand chose. Il préféra laisser l'homme à son occupation du moment et s'intéresser à la joueuse de violoncelle. C'était bien là la seule chose qui l'intéressait chez elle. Pour l'instant ? Elle lui parla des cordes qu'elle utilisait. Il semblait que c'était la première fois pour elle qu'elle devait en changer. En sept ans. Cela l'étonna un peu. Bah. Si elle n'était pas une joueuse assidue ça n'avait pas grand chose d'étonnant. Les cordes étaient comme n'importe quel autre objet en ce sens : plus on les utilisait, plus elles s'abîmaient rapidement. L'hippogriffe avait trop usé les siennes. Et ne s'en était pas aperçu avant que l'une d'entre elle ne se rompe. Un incident fâcheux qui l'avait mené ici.

La gamine paraissait passionnée par ce qu'elle disait et ça lui plut. La musique était, peut-être étrangement, un des quelques sujets qui arrivaient à le mettre de bonne humeur. Du moment qu'on était de son avis évidemment. Quand elle s'excusa de sa façon de s'emballer il haussa simplement les épaules. Ce n'était pas lui qui serrait gêné de parler pendant des heures de violoncelle. Au contraire.

« Ça n'me dérange pas. Le sujet est des plus intéressant. »

Quand il lui fut demander s'il jouait depuis longtemps, il se mit à ricaner. Longtemps ? Le mot était plutôt faible.

« J'en joue depuis plus de quatre cents ans. Les cordes, j'ai du les changer un paquet de fois. Plus ou moins souvent selon les périodes, c'est vrai. »

Il avait du les changer des centaines si ce n'était des milliers de fois. Y penser ainsi donnait le vertige. Mais au final, changer les cordes n'était pas un problème. Ça le faisait râler, pester, maudire les créateurs et beaucoup d'autres choses, mais ce n'était pas particulièrement problématique. Ce qui l'était en revanche était lorsqu'il devait faire restaurer son instrument. Il était vieux. Très vieux. Et malgré tout les soins qu'il prenait, il avait du plus d'une fois l'emmener chez un restaurateur. Et ça, ça l'avait mit en rogne pendant des jours. Si ce n'était plus. Il se doutait qu'un jour il devrait s'en séparer, mais il préférait ne pas y penser. Ça lui foutrait les nerfs en pelote pour un moment. Un long moment. Sans compter une période désagréable de mélancolie. Non, il valait mieux ne pas y penser. Ça valait mieux pour lui. Le démon fut sortit de ses pensées en entendant une demande un peu étrange. Il pencha la tête en fronçant les sourcils.

« Non. Tu ne me connais pas assez pour ça fillette. Et je n'apprécie pas ce genre de chose. »

Il ne comprenait pas l'intérêt d'appeler quelqu'un autrement. Il en comprenait l'utilité dans certains cas bien sûr. Mais plus généralement cela lui passait au-dessus de la tête. Des qualitatifs, il comprenait. Lui-même en abusait parfois. Si ce n'était souvent. Mais du reste ça le dépassait. Et lui déplaisait, plus simplement. Il n'y avait pas à chercher bien loin.
KC pour Zephyy ♥
 

Setback [Bel'air]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-