Partagez | 
 

 Keep calm and don't kick people [Aimée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Keep calm and don't kick people [Aimée] | Mar 19 Mai 2015, 11:00

Keep calm and don't kick people
Tu regardais les trois jeunes adultes de sexe masculin étalé au sol, plus très loin de l'inconscience, juste à tes pieds. Ton œil unique remonta jusqu'à la jeune fille sans aucun doute responsable d'un tel massacre. Une tout juste adolescente, pourtant plus grande que toi créature plusieurs fois centenaires. Une tout juste adolescente mignonne dans ses vêtements très peu adaptés à la bataille qu'elle vient de mener. Et gagner. Qu'est-ce qu'il s'était passé ? Tu n'en n'étais pas tout à fait certaine.

Tu étais sortit de chez toi pour te promener un peu. Prendre l'air. Évoluer dans un autre environnement que ta maison vide où se manifestait encore parfois le fantôme de l'ancienne propriétaire. Présence qui te manquait quelques fois. Tu étais sortis. Puis au bout d'une petite heure de marche, tu avais laissé ton corps s'échouer sur un banc, les pieds douloureux d'ampoules sur le point d'éclater. La peau était une chose bien fragile. Tu massais tes pieds douloureux en te disant que tu rentrerais probablement pieds nus et les écailles visibles, lorsque des bruits de bagarre étaient parvenus à tes oreilles.

Tu t'étais redressé pour voir une jeune fille au prise avec trois hommes. Jeunes adultes. Ou plutôt aurais-tu dire trois jeunes hommes au prise avec une adolescente au vu du rapport de force évident. Tu n'avais pas réagit. Tout d'abord par surprise. Puis, il ne fallut pas très longtemps avant qu'un premier, puis un second et enfin le troisième des individus masculins ne s'échouent devant toi, vaincus.

Ton regard quitta le vainqueur de l'affrontement pour retomber sur les perdants. Ils avaient visiblement reprit un peu de contenance et étaient en train de se relever. Tu te sentais toujours perdue devant tant de violence. Tu n'aimais pas ça. Pas vraiment. Même si toi-même y avait parfois recours, quand il n'y avait pas vraiment d'autres solutions. Mais la violence te désolait tout de même.

Et cela d'autant plus lorsque l'un des jeunes hommes eut la merveilleuse idée de porter son attention sur toi. L'instant d'après, tu avais un couteau de poche sous la gorge. Tu soufflas. Ne pouvait-il donc pas te laisser en dehors de ça ?

« Maintenant on se calme gamine parce que sinon elle est morte ! »
kingyo pour zephyy




avatar
Invité
Invité
Re: Keep calm and don't kick people [Aimée] | Mer 03 Juin 2015, 21:23

Keep calm and don't kick people Typhon
Aimée releva les yeux vers un des individus qui la fixait avec un sourire carnassier, pervers, sale et qui lui arracha une moue dégoûtée. Elle n'avait pas vraiment cherché la merde, en fait. Elle ne la cherchait (plus) jamais, elle y répondait juste un peu trop facilement, quoi qu'elle s'était quelque peu calmée, depuis sa nouvelle vie, disons. Il n'empêche que les trois pervers – qui ne tentaient même pas de le dissimuler un tout petit peu – qui lui tournaient autour avaient eu l'extraordinaire capacité de la faire sortir de ses gonds. Évidemment, elle avait tapé la première, et ce dans les bijoux de famille d'un mec qui avait trop approché, et qui l'avait vite regretté.

Elle n'était pourtant pas aguicheuse. Elle n'était pourtant pas provocante. Elle voulait juste prendre l'air, à la base. Opium s'était un peu éloigné entre les moutons verts tandis que la jeune adolescente chantonnait calmement. Elle reviendrait après. Elle était sortie de la maison magique, la tête dans les nuages, dans sa jolie robe noire, qui arrivait juste au dessus de ses genoux, sans le moindre décolleté, avec un haut style chemise et de manches bouffantes à la classique lolita, et n'aurait pas imaginer attirer une troupe de gars lourds. C'est vrai, elle faisait pas « chaudasse » ; comme quoi, il en faut vraiment peu pour réveiller les hormones de quelques individus en manque et forts pitoyables...

Bon, déjà, dans cette tenue, aussi, il était compréhensible que les trois gars ne se soient pas douté une seule seconde avoir affaire à un pitbull. Elle était mignonne, Aimée, dans sa petite robe style lolita, ses ballerines noires et son gros nœud rouge dans les cheveux, son eye-liner et son joli teint rosé. Elle était mignonne, elle ne faisait pas dangereuse du tout. Pourtant, ils avaient assez vite regretté d'avoir tenté de la tirer à l'écart, dans un coin où ils auraient sans nul doute pu se libérer de leur manque de bêtes en rûte. Sauf que non, à peine un d'entre eux l'avait-il frôlé que leur fin était signée. Ou tout du moins, la fin de leurs enfants s'ils avaient l'intention d'en avoir à l'avenir. Ce qui aurait été compliqué à la base, concrètement.

Un coup dans les bijoux de famille, quelques coups de poings, quelques coups de pieds biens placé ; on sentait l'habituée des bagarres de rue. Très vite, et sans la moindre difficulté, ils furent k.o. En même temps, ils l'avaient sous-estimée, cela avait joué en sa faveur. Un sourire triomphant, elle mit les mains sur les hanches, avisant avec un regard hautain ce tas d'individus sous-développés tenter de se reprendre, se redresser. Ils auraient pu partir en courant, comme les faibles et pitoyables créatures qu'ils étaient, mais il n'en fut rien. Tout à coup, l'un d'eux cependant, remarqua la présence, non loin, d'une jeune fille qui regardait la scène avec ce qui lui semblait être de la désapprobation. Aimée fronça les sourcils, comprenant alors ce qui devait se passer dans la tête de l'homme. Il se redressa furtivement, sortit un couteau et la menaça. Sa réaction ?
« Pi-toy-able. »
Elle secoua la tête, sincèrement désespérée d'un tel comportement.
« Tu fais pitié mec, je suis triste pour toi là. »
Ce qui ne voulait pas dire qu'elle était calmée, elle était même encore plus énervée qu'au départ. Mauvais point. Relevant l'indexe vers l'individu d'un mouvement rapide, elle murmura ce qui semblait être un « va dormir abruti » alors qu'il se faisait bombarder par des pétales tranchants qui étaient sortis de nulle part. L'homme lâcha son arme, fuyant les lames qu'il n'avait pas vraiment reconnu être des pétales de rose. Nul sourire satisfait cette fois, la brune se contenta de secouer la tête, plus blasée qu'autre chose. Elle releva les yeux vers ses deux acolytes, et se prépara à faire de même pour eux, au cas où ils auraient envie d'imiter leur pote. Puis non, ils étaient décidément pas assez cons pour ça, et ils prirent leurs jambes à leur cou. Elle les regarda faire, silencieuse, les suivant du regard jusqu'à ce qu'ils soient trop loin pour qu'elle ne les vît et souffla. Puis, ses prunelles se posèrent à nouveau sur l'ex-otage et elle se mordit la lèvre, avant d'approcher.
« Désolée, je ne pensais pas qu'il s'en prendrait à vous... Ça va ? »

« J'ai mes règles. si je veux. »




avatar
Invité
Invité
Re: Keep calm and don't kick people [Aimée] | Lun 08 Juin 2015, 11:09

Keep calm and don't kick people
Tu pouvais sentir le froid de la lame contre ta gorge. Elle menaçait ta vie, à quelques centimètres de ta jugulaire. Pourtant tu ne paniquais pas. Tu restais totalement calme face à ce danger. Tu n’étais pas inquiète face à cette situation. Pas plus que ça. Tu n’étais peut-être pas très forte physiquement, pas du tout même, mais tu pouvais te sortir de là plus ou moins facilement et rapidement. En affichant tes écailles pour te protéger la gorge. En faisant sortir tes ailes pour repousser ton assaillant en arrière ou sur le côté. En faisant glisser ton cache-œil pour le paralyser. Quoiqu’il en soit, de plusieurs façons. Mais tu n’eus pas besoin de faire grand-chose pour te sortir de là, finalement.

« Pi-toy-able. »

C’était là le mot employé par la jeune femme pour qualifier l’action de ton agresseur. Tu aurais put, tu aurais hoché la tête. Tu étais bien d’accord. Agir ainsi pour la simple raison qu’il semblait s’être faire rejeter par la jeune personne en face de toi était en effet pitoyable. Mais d’un autre côté, tout acte de violence était à tes yeux pitoyable ou une autre chose de semblable.

« Tu fais pitié mec, je suis triste pour toi là. »

Puis se passa quelque chose de…non pas d’étrange, il se passait trop de choses étranges sur cette île pour s’étonner de tout, mais plutôt de particulier dirons-nous. Particulier comme une pluie de pétales létale. Ouais. On atteignait des sommets dans le particularisme là. Enfin, l’adolescent qui t’avait mit un couteau sous la gorge, au sens premier du terme, fut expédié un peu plus loin, te mettant du même fait hors de danger. Tu regardas vaguement le garçon partir en courant, suivit rapidement par ses deux…amis. Sans doute. Tu soupiras en te frottant légèrement la gorge, plus par reflexe qu’autre chose, la lame ne t’ayant pas blessée.

« Désolée, je ne pensais pas qu'il s'en prendrait à vous... Ça va ? »

Tu relevas les yeux vers la jeune femme qui t’avait…sauvée ? Oui, tu pouvais dire ça comme ça. Un danger, même minime, restait un danger. Tu hochas calmement la tête, pas plus déphasée que ça.

« Je vais bien, merci. Merci aussi de les avoir fait partir. Qu’est-ce qu’il s’est passé pour qu’ils en arrivent là ? »

Tu étais curieuse de savoir pourquoi tu t’étais soudainement retrouvé une lame contre la peau.
kingyo pour zephyy




avatar
Invité
Invité
Re: Keep calm and don't kick people [Aimée] | Ven 12 Juin 2015, 21:22

Keep calm and don't kick people Typhon
Aimée s'en voulait. A cause d'elle, une jeune fille avait été menacée. Elle ne savait pas, il va de soi, que ce n'était pas une « jeune » fille, mais elle en avait l'air, donc bon. Et puis... Elle avait mis quelqu'un en danger, avec ses conneries. Putaiiiin elle se détestait dans ce genre de moments ! Elle se mordilla la lèvre, releva un regard désolé vers la brune et s'approcha, un peu hésitante, comme si elle craignait de l'effrayer ou de lui faire mal. Il fallait dire aussi qu'elle faisait tellement plus fragile qu'elle... Elle se mit à jouer avec ses mains, tentant vainement de meubler le silence gênant qui avait suivi. Puis, la douce voix de la brunette retentit et fit enfin relever les yeux d'Aimée.
« Je vais bien, merci. Merci aussi de les avoir fait partir. Qu’est-ce qu’il s’est passé pour qu’ils en arrivent là ? »
Elle cligna des yeux, temps de réaction. Finalement, elle tourna des yeux en cherchant ses mots, gênée. Euh, disons, que, comment dire... C'était de sa faute ? Plus précisément, de la faute de sa putain d'impulsivité. Et puis de sa violence naturelle aussi. De sa fierté peut être un peu trop énorme. D'elle. Elle passa une main dans sa nuque, pencha la tête, s'approcha enfin.
« Je peux ? »
Elle indiqua la place à côté d'elle, demandant là l'autorisation de s'asseoir. C'était tout de même plus agréable, surtout si elles parlaient longtemps. Quand elle acquiesça, la demi-déesse s'installa à sa gauche, ramena ses cheveux derrière son oreille histoire d'y voir un peu mieux, avant de lui offrir un petit sourire crispé.
« C'est... de ma faute. Ils étaient un peu trop... Entreprenants, et j'ai pas aimé ça. Du coup je me suis battue avec eux, parce qu'ils croyaient qu'ils pourraient, disons, s'amuser et. Bah j'étais plus forte qu'eux. »
Se grattant la joue, elle releva un regard hésitant pour le planter dans le seul œil découvert de la brune. C'était. Perturbant. Et voilà que sa spontanéité revenait au galop, et elle demanda cash, sans même y réfléchir « pourquoi vous avez un cache œil ? » avant de se mordre la langue. Elle secoua la tête et les mains devant elle en s'excusant, ponctuant cela d'un « ça ne me regarde pas ! » et se remit à jouer avec ses doigts, le regard baissé sur ses cuisses. Elle était mal à l'aise, mise ainsi face à sa propre bêtise. En plus, ce regard là, si serein, semblait si... Sage, et bien plus mâture que le sien. Ouais, mâture... Un regard d'adulte, alors que ses traits étaient si doux, ceux d'une douce poupée, d'une belle adolescente. C'était... troublant. Autant que de ne voir qu'un seul œil.
« Je m'appelle Aimée... Désolée. Et aussi pour avoir été indiscrète comme ça. Et vous, puis-je savoir votre nom... ? »

« J'ai mes règles. si je veux. »
 
Keep calm and don't kick people [Aimée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Supprimer les icones HTC Calendar, Twitter, Music, People, Footprints dans Demarrer.
» 8 Nerds Who Will Utterly Kick Your Ass
» [REQUETE] Recherche HTC PEOPLE dans la base de registre ....
» Kick ASS
» Les séries TV qui ont changé nos vies [Magazine People]

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: