Partagez | 
 

 Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Lun 18 Mai 2015, 22:11

« I think I 'm unpredictable. In the wrong direction . Maybe I should think a little more often with the consequences of my actions. But what's done is done. We must deal with it, sorry. »
Coucou, je ramène un locataire. Problème ?
Feofan se demanda, un peu tard, en montant les escaliers de l'immeuble menant à l'appartement d'Adèle par exemple, si sa spontanéité avait été une bonne chose. Mais comme dit plut tôt, c'était un peu tard pour se poser la question.. Il avait poussé la porte de l'immeuble avec Ashleigh à sa suite. Ashleigh qu'il n'avait rencontré que quelques minutes à peine auparavant, à quatre pas en avant dans une ruelle et à qui il avait proposé un toit. Celui de sa tante bien sûr. Bah, Adèle n'était pas du genre à foutre une gamine dehors comme ça. Surtout en sachant qu'elle n'avait pas de toit. Donc...tout irait bien ? Il l'espérait.

« Viens. C'est par ici. »

Il invita Ashleigh à le suivre dans les escaliers. L'appartement n'était pas très haut, ils n'auraient pas grand chose à monter. Et tant mieux, il avait des sacs de courses avec lui. Les pâtres ça pesaient lourds fallait pas croire ! Puis il en avait chié pour les trouver attendez. Il avait qu'une envie, c'était les ranger dans un placard et ne plus en entendre parler avant...longtemps. Très longtemps. Ils arrivèrent rapidement devant la porte de l'appartement qu'il ouvrit qu'un gracieux coup de hanche, s'explosant l'os au passage parce que tout ne pouvait pas se passer bien.. Sa voix ennuyé résonna dans l'entrée.

« J'suis rentré. »

Et je ramène du monde. Il fit quelques pas dans l'appartement avant de déposer les sacs de coures sur le sol. Il se retourna un instant pour inviter Ashleigh à rentrer. Elle allait très très potentiellement vivre ici un petit moment, autant qu'elle ne restât pas sur le palier. Puis il alla s'asseoir sans grâce sur le carrelage, s'occupant à retirer ses chaussures sans plus se préoccuper des pas qui se rapprochaient derrière lui. Au vue de l'heure, ça ne pouvait être que Felix. Les explications avec Adèle viendraient donc plus tard. Il s'en était douté. Ça lui laissait un peu de temps pour réfléchir à son argumentaire bien qu'il doutât que sa tante dise non. Ses chaussures ôtées et rangées, il se releva pour récupérer les courses. Se retournant, il les tendit à sa copies conformes à quelques différences près et qu'il adorait malgré ses remarques et autres blagues.

« Tiens, la bouffe. Je ne veux plus jamais voir un paquet de pâtes de ma vie, ok ? »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Mar 26 Mai 2015, 12:11

Coucou, je ramène un locataire. Problème ?
« ouais. un gros problème. un très très gros problème. »
Felix fit la grimace. Bien sûr, il avait réussi son morceau, mais il n'était pas satisfait. Il manquait d'aisance, et il était persuadé que cela s'entendait. Et ça rendait le truc très moche. Et c'était frustrant et chiant. Baissant la protection de bois du clavier, il souffla, jetant un rapide coup d’œil à l'horloge électronique qui surplombait le piano. Il fronça les sourcils, se releva, sortit la tête du cadran de la porte. Cela faisait combien de temps qu'il était sorti ? Plus de, quoi... Deux heures ? Plusieurs heures. Le blond fit la grimace avant de se rappeler de la chance absolument fantastique de son jumeau. Tant qu'il rentrait avant le soir, il ne s’inquiéterait pas. Il était grand, il avait survécu cinq ans sans sa famille, il pourrait bien tenir une journée tout seul. Le seul détail étant qu'il avait sauté le repas du midi, du coup. Mais il n'avait même pas faim, de toute manière. Il avait rarement faim, en fait.

En même temps, il avait beau se dire « j'ai pas à m'inquiéter », il l'était. Ce qui avait fortement tendance à lui déplaire, surtout en se rappelant des dérives possible de l'inquiétude – bon, à un degré tenant du psychopathe, mais quand même. Alors, histoire de penser à autre chose, il retourna jouer – cela ne faisait pas plus de deux heures qu'il bossait, entre musiques et cours, après tout... Et en même temps, il pensait à son frère. Ce qui lui changeait, puisque dernièrement, il avait la tête... Ailleurs, disons. Dans les nuages. Et il pensait à autre chose aussi. Qui ne ressemblait pas aux contrôles qui lui tomberaient prochainement dessus.

Il se perdit sur le clavier noir et blanc, alors que sa concentration faisait le yo-yo, entre le visage de son frère, celui de sa nouvelle, quoi, amie ?, ses cours, le cirque, et tout le reste du bordel constituant sa vie actuelle. Jusqu'à ce qu'un bruit de porte s'ouvrant ne le coupe dans son élan, qu'il ne s'abatte sans grâce sur le clavier dans un boucan particulièrement disgracieux. Relevant vivement le regard vers l''entrée de la pièce, il recouvra à nouveau le clavier pour se relever promptement, près, non pas à sauter sur son frère, mais à lui demander ce qu'il avait vécu, hésitant entre blasitude et hilarité. Il entendit son jumeau signer son entrée par une phrase convenue, rangea rapidement les partitions qui trônaient sur le piano dans son classeur et les cours qui s'étalaient par terre dans d'autres classeurs. Puis il déboula jusqu'à l'entrée, voyant alors son frère ; là, il s'arrêta net, voyant ce qu'il y avait derrière lui. Oui, « ce qui ». Il cligna des yeux, les baissa sur la tête blanche de son jumeau qui se déchaussait nonchalamment. Il le vit même ranger ses chaussures dans le silence le plus pesant qui soit, alors qu'il agissait comme si de rien n'était, jusqu'à se redresser et lui tendre un sac.

▬ Tiens, la bouffe. Je ne veux plus jamais voir un paquet de pâtes de ma vie, ok ?

Felix cligna à nouveau des yeux, silencieux, puis fixa la blonde qui, d'ailleurs, lui disait quelque chose. Après de longues secondes sans rien dire, rien faire, tout juste respirer, il regarda de nouveau son frère.

▬ Ok pour les pâtes, mais tu m'expliques pour la blonde ? C'est en bonus c'est ça ? Je fais pas trop dans le cannibalisme, tu sais.

Après une vanne d'un humour quelque peu douteux, le blond fronça les sourcils, secoua la tête.

▬ Alors t'es du genre à ramener des chatons abandonnés, Feo ? On en apprend tous les jours...

Sur ce, il tourna les talons, et ce sans la moindre politesse évidemment – à l'égard de la jeune fille, hein – avant de retourner dans le salon pour s'affaler sur le canapé. Lui laissant au passage les pâtes de la mort, il avait plus faim depuis un moment, là. Il allait potentiellement bouder, tiens. Affalé sur le canapé, il leva les yeux au plafond. D'où il la connaissait... ? Il en était certain, il la connaissait. Attendez... C'était pas une nana de sa classe, des fois... ? Boarf, il savait pas trop. De toute façon, il avait décidé de bouder.
ashleigh & feofan & felix




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Jeu 28 Mai 2015, 21:54

Coucou, je ramène un locataire. Problème ? ∆ Feofan&Felix
Ashleigh regardait le chemin, elle observait les recoins pour pouvoir s’y retrouver. Ne sait-on jamais, elle pourrait facilement se perdre dans un espace totalement inconnu. Suivant Feofan qui venait de pousser la porte de l’immeuble. Elle restait silencieuse, sans dire le moindre bruit, avançant juste. C’était tout ce qu’elle pouvait faire, de toute façon. Dans sa tête, elle restait assise dans une ruelle à regarder le temps changer, et pas… Là. C’était bizarre, très bizarre. C’était la première fois qu’elle entrait dans un appartement, aussi. Elle n’avait pas d’amis et vivait dans une grande maison, avant. Les appartements, c’était spécial. En tout cas, il y en avait des escaliers qu’elle regardait avec attention. Elle faisait presque peur à ce demander quel était cet endroit. Elle entendit l’invitation de Feofan, le suivant dans les escaliers. Maquant bien de tomber, d’ailleurs, par maladresse totale. Heureusement qu’il y avait des rampes pour se rattraper, les escaliers sont dangereux. Arrivant au palier, devant la porte de l’appartement où vivait son sauveur. Ce dernier qui poussa la porte d’un coup de hanche, ça devait faire mal, sûrement. Ça faisait toujours mal de donner un coup de hanche, parfois. Là n’était pas le sujet, même si c’est bien les hanches. Elle resta dans le palier, ce qui était normal et logique. Ce serait plutôt le contraire qui aurait été étrange, et surtout très impoli. Vous savez, Ashleigh et la politesse, cette grande histoire d’amour (ou pas) !

Elle y resta. Toujours avec son paquet de gâteau à la main et l’étui contenant son violon sur le dos. Puis Feofan se retourna pour l’inviter à entrer. Ce qu’elle fit. Ça lui faisait bizarre, trop bizarre d’entrer chez quelqu’un d’autre. Enfin, ça venait d’une proposition bien généreuse et elle l’avait noté en « dette à payer ». Elle y tenait à ça, têtue qu’elle pouvait parfois être.

En silence, elle observait l’appartement. Haussant les épaules, c’était un endroit tout ce qu’il y avait de plus normal. Reposant son regard sur le blanc qui retirait ses chaussures. Elle devrait peut-être faire de-même ? Oui, enfin, elle ne savait pas trop sur le coup. Alors elle restait plantée là, parce que c’était bien là où elle était. En tout cas, elle n’avait pas vraiment fait attention au bruit, parce qu’elle était totalement dans la lune. Toujours aussi silencieuse, le visage impassible. Elle le va un peu le regard, remarquant quelqu’un d’autre. Ce n’était pas étonnant, à vrai dire. Un frère ? Ça en avait tout l’air. Le contraire serait plus que louche.

Elle observait juste, parce que c’était tout ce qu’elle avait à faire, parce qu’elle attendait que Feofan lui dise quelque chose, parce qu’elle ne savait pas quoi faire de toute façon. Enfin, ça, c’était sans compter sur la mauvaise blague. Ashleigh de la nourriture ? C’était drôle… Sauf pour elle qui avait décidé de faire la moue. Elle était vexée, comprenez là. En tout cas, cet inconnu, qui lui disait vaguement quelque chose mais sans plus, devait aimer le sarcasme. Elle préférait détourner le regard parce qu’ignorer était mieux. Elle qui avait envie de se faire invisible, dommage qu’elle ne sache pas le faire, ça aurait été cool. N’empêche, il n’avait pas tord, Ashleigh était un chaton abandonné. Quand il partit on ne sait où, elle soupira.

« C’était qui ? J’espère bien ne pas finir en dîner. »

C’était juste histoire de finir la blague, ce qui ne servait strictement à rien mais elle en avait envie.
kingyo pour pride ♥




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Dim 14 Juin 2015, 18:45

« I think I 'm unpredictable. In the wrong direction . Maybe I should think a little more often with the consequences of my actions. But what's done is done. We must deal with it, sorry. »
Coucou, je ramène un locataire. Problème ?
Il ne s’était pas interrogé sur la réaction que pourrait avoir son frère en le voyant arriver avec une fille. Ou alors trop tard. Il s’était plus ou moins dit qu’il se ferait sans doute charrier. Que Felix se moquerait de lui d’une manière ou d’une autre. Qu’il râlerait sans doute, mais pas vraiment sérieusement. Bref, qu’il réagirait bien. Quand Feofan tendit les pâtes, qu’il ne pouvait absolument plus voir, à son jumeau, il se fit royalement ignoré. Il haussa un sourcil, surpris et perplexe. Qu’est-ce que c’était que ça ? Il le vit regarder derrière lui. Ah. Oui. Ashleigh. C’est vrai qu’elle était avec lui. Non non, il ne l’avait absolument pas oublié. Il s’était juste concentré sur autre chose.

« Ok pour les pâtes, mais tu m'expliques pour la blonde ? C'est en bonus c'est ça ? Je fais pas trop dans le cannibalisme, tu sais. »

Ah tiens. L’humour douteux de son frère. Il s’y était attendu. Le bras toujours tendu vers sa moitié pour qu’elle se décide enfin à prendre les courses, il haussa les épaules avec détachement.

« Alors t'es du genre à ramener des chatons abandonnés, Feo ? On en apprend tous les jours.. »

Et sur ce, il partit. Laissant Feofan en plan, ses pâtes de l’enfer en main, et le visage complètement perplexe cette fois. Qu’est-ce qu’il venait de se passer au juste ? C’était lui ou bien Felix venait de se montrer froid et distant ? Son jumeau venait-il de mal prendre le fait qu’il ramène une jeune fille –dans le besoin- chez eux ? Why ? Il avait pensé qu’il prendrait ça sur le ton de la plaisanterie, en le charriant et tous plein de choses qui allait avec. Mais non. Il le prenait…visiblement mal. Feofan abaissa son bras et souffla en se passant une main dans les cheveux. Bon. D’accord. Comment il était censé gérer ça ? Il n’avait retrouvé son frère que récemment et avait encore du mal avec les changements qui s’étaient opérés en cinq ans. Il devait réapprendre à le connaître et c’était parfois perturbant. Comment maintenant, il ne savait plus ce qui venait de passer par la tête de son jumeau et se demandait comment réparer son erreur. Parce qu’il avait forcément foiré un truc quelque part n’est-ce pas ?

« C’était qui ? J’espère bien ne pas finir en dîner. »

Il se retourna vers la jeune fille qu’il avait emmenée, un sourire légèrement gêné sur les lèvres. Et gêné il l’était. Tout comme il paniquait légèrement intérieurement face à ses difficultés de compréhension fraternelle. Il n’était pas habitué à ça. Et il avait décidé qu’il détestait ça.

« Non t’inquiète pas. Désolé pour l’accueil un peu…froid. C’était mon frère, Felix. Bon aller. Enlève tes chaussures, je te fais visiter. Et des présentations correctes. »

Car Felix venait de se transformer en homme des cavernes pas du tout civiliser et que ça, c’était moche. Très moche. Une fois que Ashleigh se fut déchaussé, il l’entraîna à sa suite dans l’appartement jusqu’à la pièce principale. C’est-à-dire le salon. Où Felix faisait la gueule avec classe et panache, telle une larve sur le canapé. L’adolescent entra dans le salon et laissa tomber son paquet de course, qui contenait entre autre des pâtes, avec bruit et fracas sur la table basse avant d’adresser un grand sourire à son frère.

« Felix, je te présente Ashleigh. Elle va, si Adèle est d’accord, vivre ici un petit moment. Le temps de trouver un endroit convenable pour vivre en fait. Ashleigh, je te présente Felix, mon frère jumeau. »

Et lui, Feofan, se sentait plutôt à l’étroit entre les deux. Quoique s’il devait se retrouver obligé de choisir, il savait quel serait son choix. Mais là  n’était pas la question. La cohabitation devait bien se passer, peu importe combien de temps elle durerait. Et pour ça, il devait déjà comprendre pourquoi sa moitié adorée boudait royalement.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Dim 14 Juin 2015, 20:37

Coucou, je ramène un locataire. Problème ?
« ouais. un gros problème. un très très gros problème. »
Felix boudait. Il était actuellement revenu en primaire et regardait le plafond parce qu'il était cent fois plus beau que la blonde que son jumeau avait ramené. Bon, elle était mignonne en vrai, mais il songeait réellement qu'elle ne l'était pas, là maintenant tout de suite. Juste, pas assez moche pour qu'il la fuit au lieu de la bouffer. Sans connotation hein. Il se mordit la lèvre. En plus, le fait de pas mettre de nom sur ce visage qu'il était persuadé de connaître était chiant. Mais en même temps, il ne connaissait pas tout le monde, dans sa classe... Ou du moins n'avait retenu que quelques noms, comme Oz, Ciel ou Rhéa. Donc. Cette nana était-elle une fille de sa classe ? Si oui, il ne l'avait pas vu depuis un moment. Or, il était à présent certain qu'elle était une fille de sa classe. Donc elle n'était plus en cours depuis un bail. Et Feofan le parfait – ou du moins aux yeux de son frère – qui ramenait une sécheuse, ça le faisait pas. Vraiment pas. Felix allait la manger.

En cinq ans, tous deux avaient changé ; et donc parfois, certaines réactions étaient difficiles à appréhender pour l'autre. Mais ramener une inconnue, Felix ne savait pas s'il en était surpris ou non. Quoi qu'il aurait pu attendre hein, il le récupérait enfin et là une blondasse popait... Pas jaloux du tout. Il entendit du bruit, mais ne lança aucun regard ; il supposât que son jumeau montrait les lieux à sa nouvelle copine. Il fit la grimace. C'est vraiment moche la jalousie. Il avait conscience que c'était ça, qu'il éprouvait, il avait conscience qu'il faisait sa crise. Mais il n'y pouvait rien, voilà ; et là tout de suite il était aussi de mauvaise foi. C'était un gosse. Un gosse limite blessé, juste parce qu'il sentait que quelqu'un risquait de trop s'approcher de sa moitié à lui. Parce qu'en plus, il était possessif. Putain on irait pas loin.

Un bruit, plus fort et plus près retentit, et il lui suffit de baisser les yeux pour que son regard se pose sur la tête blanche souriante de Feofan. Lui resta de marbre devant l'immense sourire de son frère.

▬ Felix, je te présente Ashleigh. Elle va, si Adèle est d’accord, vivre ici un petit moment. Le temps de trouver un endroit convenable pour vivre en fait. Ashleigh, je te présente Felix, mon frère jumeau.

Il s'en foutait. Presque. Entendant son prénom, le blond se releva d'un coup, gueulant un « ASHLEIGH !! » pas du tout flippant et surprenant il va sans dire. Après quelques secondes de silence, il se mit à toussoter.

▬ T'es dans ma classe non ?

ATTENDEZ ON FAIT UN PROGRES LA IL LUI AVAIT PARLE DIRECTEMENT OH MON DIEU non sérieusement, et le bonjour ? Il se mordit l'intérieur de la joue, fixa à nouveau son frère, Ash', son frère...

▬ Donc tu héberges une fille de notre classe – ouais je te l'apprends ou... ? - parce qu'elle est à la rue, c'ça ? Bon bah maintenant on sait pourquoi elle était plus en cours.

Eeet il recommençait ! Enfin presque. Il pencha la tête, regarda à nouveau la blonde et s'approcha. Le tout donnant envie de fuir très vite, vu la tête qu'il avait. Puis, après de longues secondes de silences gueula un « BOUH » qui fit faire un bond à l'adolescente, couplé à un cri absolument ridicule. Felix explosa de rire, avant de tapoter son épaule.

▬ Bienvenue à la maison.

Son immense sourire ne présageait strictement rien de bon.
Alors il la contourna en sifflotant pour se rendre dans sa chambre, chercher un truc. Allez, il allait trouver un intérêt à cette fille.
ashleigh & feofan & felix




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Lun 15 Juin 2015, 08:27

Coucou, je ramène un locataire. Problème ? ∆ Feofan&Felix
Pour un accueil froid, il l’était. Mais bon, ce n’était qu’un simple détail et c’était plutôt normal. Tellement normal. Elle s’accroupi, donc, pour se déchausser et les ranger, ouais. Histoire que ça ne reste pas au milieu du chemin, ce serait bien. Se redressant, elle se contenta d’hocher la tête. Parler était devenu une option et elle n’avait pas vraiment envie de la cocher. Elle était un peu timide mais c’était normal, après tout. C’était logique et naturel. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait nous inviter dans son appartement le temps de trouver autre chose que le sol de dehors.

Elle le suivait, Feofan. Toujours et encore. Il l ‘avait entrainer dans ce qui semblait être le salon, où, heu, monsieur je boude était d’ailleurs. Oui, ça allait finir en surnom attitré parce que c’était ça, totalement ça. Et c’était plus facile à retenir que son prénom, oui parce qu’elle l’avait déjà oublié vu à quel point elle pouvait être douée.

« Felix, je te présente Ashleigh. Elle va, si Adèle est d’accord, vivre ici un petit moment. Le temps de trouver un endroit convenable pour vivre en fait. Ashleigh, je te présente Felix, mon frère jumeau. »

Ah, oui, c’était ça son nom. Felix, ok. C’était un nom de chat, comme dans la pub mais passons. Elle sursauta un coup lorsqu’elle entendit le blond hurler son prénom. Il faisait peur ce gars, vraiment. Et… Non, le bonjour n’existait donc pas, personne à une cravache ? La politesse c’est important mais bon. Il ne fallait pas lui reprocher ça. C’était plutôt à elle de le dire, en fait. Sauf qu’elle était un peu perdue là, et qu’elle n’avait pas la moindre envie de dire quoi que ce soit.

« T'es dans ma classe non ? »

Attendez, il venait de lui adresser la parole ? CHAMPAGNE. Ou non, parce que c’était une question et il faut répondre aux questions alors ça…bah, ce n’était pas cool. Pas cool du tout. Et elle ne savait même pas quoi répondre, ouiii, elle connaissait beaucoup les gens de sa classe –avec ironie-. En même temps, ça faisait un moment qu’elle n’était pas venue en cours, vu qu’elle séchait pour fuir et qu’après ça elle avait fugué. Donc, non, elle ne savait même pas si elle était dans la classe du blond, et ce n’était pas avec sa mémoire qu’elle allait pouvoir s’en rappeler rapidement. Au contraire.

Elle avait juste envie de se planquer là. Felix lui faisait peur, ouais, totalement même. Il faudra bien s’y faire mais non. « BOUH » ce simple son venait de lui faire faire un bond, accompagné d’un cri. Ashleigh avait été surprise, et effrayé, et surprise et eff-ok, vous avez compris le truc. Elle fit la moue en l’entendant rire de sa réaction. Même si elle aurait sûrement fait pareille, totalement. Elle contenta de l’observait tapoter son épaule.

« Bienvenue à la maison. »

Merci, qu’elle ne dira pas. Elle se méfiait du blond. Peut-être que la ruelle était mieux finalement… non, pas à ce point mais quand même. C’était un peu plus calme, le monde extérieur. Elle reposa son regard vers Feofan, parce que c’était  mieux que de regarder le vide.
Son frère était particulier, en tout cas.
kingyo pour pride ♥




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Jeu 18 Juin 2015, 17:37

« I think I 'm unpredictable. In the wrong direction . Maybe I should think a little more often with the consequences of my actions. But what's done is done. We must deal with it, sorry. »
Coucou, je ramène un locataire. Problème ?
Quand il avait présenté Ashleigh à Felix, il n'avait pas vraiment su à quelle réaction il devait s'attendre après l'accueil plutôt froid de l'entrée. C'était perturbant. Mais enfin, il aurait du savoir comment réagirait Felix. Mais non. Et là, il détestait incroyablement fort ses cinq années d'absence. Et il n'était pas très sûr de lui quand à la réaction de son jumeau. Aussi le

« ASHLEIGH !! »

que cria Felix le fit-il sursauter brusquement. A peu près autant que la concernée. Il porta une main à son cœur par réflexe pendant que sa moitié se reprenait un peu, toussotant. Non mais c'était quoi ces réactions aussi ? Ça n'allait plus là. Et puis tomba la raison qui méritait un tel cri.

« T'es dans ma classe non ? »

Feofan pencha la tête, fronça les sourcils, avant de se retourner légèrement vers la jeune fille pour voir sa propre réaction. Felix et elle se connaissaient déjà ? Étonnant. Le monde était vraiment petit dis donc. Pourtant, quand ses yeux tombèrent sur l'adolescente, elle semblait aussi perdu dans cette situation que lui ce qui ne l'aidait pas. Il se passait un truc là et il ne comprenait absolument pas quoi. En fait, plutôt que de se connaître comme il l'avait déjà supposé, ils devaient plutôt s'être simplement croisés une ou deux fois et donc ne se connaissaient que de vue ou à peu près. Ce qui expliquerait probablement le temps de réaction de Felix pour la reconnaître. Ouais.

« Donc tu héberges une fille de notre classe -ouais je te l'apprends ou...?- parce qu'elle est à la rue, c'ça ? Bon bah maintenant on sait pourquoi elle était plus en cours ? »

Feofan tiqua. Est-ce que son jumeau adoré venait d'anéantir avec amour sa théorie pourtant élaboré laborieusement ? Il souffla. Bon, il allait arrêter d'essayer de comprendre comment ils -ou en tout cas Felix- se connaissaient pour l'instant. Ashleigh était donc supposément dans sa classe. Ou y avait été par le passé. Et il allait se contenter de ça. Il hocha la tête en direction de sa moitié. Oui, il le lui apprenait et foutait le bordel en prime dans sa logique, merci frérot.

Son attention étant plus ou moins relâchée, il ne fit pas vraiment attention à Felix qui lui passa devant pour aller vers Ashleigh. Le retentissant bouh qu'il prononça le fit tout autant sursauter, encore et il fit volte-face vers son jumeau et l'adolescente.

« FELIX !! »

Son frère avait un drôle de comportement parfois. Il le regarda poser une main sur l'épaule d'Ashleigh et lui souhaiter la bienvenue. L'adolescente avait vraiment l'air enchantée et pour peu, il aurait juré qu'elle lui lançait un regard de détresse. Mais non, quand même pas. N'est-ce pas ? Il constata que son jumeau lui tournait le dos et un sourire de chat se dessina sur son visage avant qu'il ne fasse un « chut » silencieux à l'adolescente. A pas silencieux, il se rapprocha de son frère, leva les mains et...

« BOUH »

Referma ses bras autour de son jumeau pour un câlin et mieux apprécier sa surprise. Eh eh eh. Il était diabolique. Ou pas hein. Et toujours son frangin dans les bras, il préféra préparer un peu le terrain. Un peu tard certes, mais valait mieux tard que jamais.

« Felix, Ashleigh va sans doute rester avec nous un petit moment, donc tu es gentil avec elle d'accord ? »

Gentil pour Felix, ça voulait surtout dire pas trop de mauvaises blagues. Et là, ça en faisait déjà une en plus de l'accueil froid. Et non, il n'avait absolument pas honte de faire du chantage affectif à grands coups de câlins à son jumeau. Il avait prévenu qu'il était diabolique non ? Après quelques secondes, il lâcha le lâcha finalement, histoire entre autre qu'Ashleigh ne se sente pas trop exclue non plus. Et prit le parti de lui faire visiter l'appartement.

« Bon Ashleigh, viens avec moi je te fais visiter. Même si c'est pas très grand donc ça va aller vite. »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Jeu 18 Juin 2015, 22:23

Coucou, je ramène un locataire. Problème ?
« ouais. un gros problème. un très très gros problème. »
Felix pourrait peut être l'accepter. Parce qu'elle était drôle. Parce qu'elle ferait un bon jouet. Un bon défouloir. Il pourrait l'accepter pour cette raison, et pour cette unique raison, et son sourire était plutôt vachement parlant. S'il avait eu un peu plus de compassion, maintenant tout de suite, il se serait certainement trouvé quelques peu abjecte et aurait plaint la blondinette. Mais en vrai, cela le désintéressait à un point inimaginable. Elle avait voulu apparaître dans la vie de son frère ? Prendre une place un peu trop importante ? Venir vivre chez eux, partager un semblant d'intimité ? Il allait lui en faire payer le prix. Elle allait comprendre que sa ruelle serait peut être mieux, finalement. Même s'il ne la laisserait sûrement pas y retourner, il tenait un minimum à sa peau – et entre Feofan et Adèle, il était sûr qu'elle craindrait assez, sa peau.

Sauf que son frère est un fourbe, un fourbe encore plus fourbe que Felix, c'est dire comment il était fourbe ! Bon en même temps Felix avait tendance à y aller à la mode bourrin, donc il était pas des plus fourbes non plus, mais voilà, son frère si ! Ça fait beaucoup de fois le mot fourbe tout ça. Bref, son frère Feofan le fourbe, donc, montra toute sa fourberie en cet instant, quand, après l'avoir promptement engueulé il... ne lui en colla pas une, ne l'incendia pas, ne péta pas un câble. Non. Pire. Bien pire. Pire que tout.

Le hug attack ninja.

L'arme ultime, la technique suprême, le moyen le plus efficace pour que Felix obéisse... c'était vil ! Il écarquilla les yeux, alors que son jumeau gueulait un « BOUH » en le prenant dans ses bras. Il resta bien con sur le moment et tenta d'adopter l'expression pokerface. Sauf que c'était pas réaliste du tout et il avait l'air particulièrement con. On aurait presque pu assimiler ça à... S'il avait été aux chiottes. Ouais, j'aime faire dans la poésie. Bref, il était tout crispé et se forçait tellement à rester neutre qu'il en avait oublié de respirer, de sorte que ses joues prirent des teintes réellement inquiétantes. Jusqu'à ce qu'il se rappelle que s'oxygéner est important – vital – pour la santé. Et donc il respira. Regarda ses pieds. Se mordit la lèvre. Fit une moue de gosse boudeur. Mais même cette bouille-là était pas crédible. C'était tout bonnement ridicule – et peut être un tout petit peu mignon. Un tout petit peu. A peine.

▬ Felix, Ashleigh va sans doute rester avec nous un petit moment, donc tu es gentil avec elle d'accord ?

Ce à quoi il rétorqua un brillant « hmpf ». Non. Il voulait pas être gentil avec elle. En plus ça niquerait tout l'intérêt subit qu'il lui portait. Il avait pas envie d'être sympa. Il avait plus envie de lui pourrir la vie. Sauf que Feofan le lui demandait. Putain le chantage affectif c'est maaaal ! C'était trop déloyal, ça ! Il pestait tout seul. Bon ok, il vivrait plus de temps au cirque voilà, en pleur- non il allait devoir supporter June encore plus PUTAIN MÊME CHEZ LUI IL SERAIT PLUS TRANQUILLE il voulait se suicider. Puis Feofan finît par le lâcher, et Felix se mit à pester en silence à nouveau et fonça dans sa « salle de jeu », où se trouvait son piano, en mode rageur, avant de revenir sur ses pas après avoir pris une TRÈS GRANDE inspiration, fixa Ashleigh.

▬ Ok je serais pas trop dégueulasse. Promis. J'essaierais.

Il se sentait violemment sérieux. Il laissa ensuite la jeune fille visiter les lieux avec son frère tandis qu'il allait se calmer en jouant à nouveau du piano. Ça allait le détendre. Un peu.
ashleigh & feofan & felix




avatar
Invité
Invité
Re: Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh] | Sam 27 Juin 2015, 19:56

Coucou, je ramène un locataire. Problème ? ∆ Feofan&Felix
Plus le temps pouvait passer et plus son humeur pouvait changer. Elle ne savait pas comment elle devait être devant eux. Elle ne savait pas comment elle devait être face à elle-même. Elle se sentait assez vide, elle cherchait encore pourquoi elle était ici. Parce qu’on lui avait proposé, certes. C’était, certainement, parce qu’elle voulait vivre et éviter de mourir si jeune par la froid ou la faim. Peut-être n’aurait-elle dû jamais exister ? Non, il ne fallait pas penser à de telles choses. Il fallait rester positif et relever la tête, arrêter de broyer du noir et tenter de faire croire que tout va bien. Ashleigh était faible, surtout mentalement, ça se voyait.

Pauvre petite fille qui était perdue. Pauvre petite fille qui restait enfermée dans ses pensées au point d’avoir une vue devenant floue. On lui avait donné de l’espoir mais elle ne se sentait juste pas à sa place, elle se sentait juste un peu mal. Et elle avait peur, elle était toujours seule. S’approcher des autres, les connaître, ça l’effrayait. Elle avait peur d’être juste blessé, qu’on l’abandonne du jour au lendemain après avoir trop profiter d’elle. Alors elle ne savait pas quoi penser, elle ne savait pas quoi dire. Elle restait à sa place et c’était mieux comme ça.

Et la poupée ferait tout ce qu’on lui dit, elle veut juste vivre.

Ce n’était pas inhabituel d’être des plus serviables, même lorsque la dérangerait. On ne se refait pas alors nos habitudes ne changent pas. Elle resterait trop indépendante face aux autres. C’était une poupée qu’on pourrait facilement contrôler.

Elle se contentait, alors, d’arrêter de voir du noir pour l’instant. Elle reprendrait plus tard, elle savait s’arrêter et c’était sûrement pour ça qu’elle n’était pas devenue dépressive. Elle regardait Feofan qui lui fit un « chut » bien silencieux. Ça se voyait qu’il préparait quelque chose, sûrement en vengeance du « BOUH » de son frère. C’était une famille bien étrange, un oxymore à eux tout seul, sûrement. Elle voyait ça comme ça. Le gentil garçon et le mauvais. Et elle sentait bien d’ailleurs.

Il n’avait pas besoin de lui dire d’être gentil avec elle. Si Felix voulait être mauvais, il n’avait qu’à l’être. La jeune fille comprendrait, vu qu’elle n’avait pas à être là. Et voir quelqu’un débarquer dans sa vie ainsi, c’était normal de ne pas l’aimer. Elle aurait sûrement réagit de la même façon, en un peu plus sympa mais encore plus sèche.

« Bon Ashleigh, viens avec moi je te fais visiter. Même si c'est pas très grand donc ça va aller vite. »

Ah, c’était vrai qu’ils n’avaient pas encore fait le tour. Elle le savait mais avait complétement oublié ce détail.

« Je te suis… »

Comme un petit chiot suivant son maître, c’était la même chose. Une bonne comparaison que voilà.

« Ok je serais pas trop dégueulasse. Promis. J'essaierais. »

Parce qu’il était revenu après avoir détalé comme un lapin. Parce qu’il lui promettait quoi là ? Heu, d’accord. Elle avait tout compris ou presque, enfin non. Elle était particulière, déjà, perdue et wut. Et il venait de repartir comme un lapin, d’accord. Oui, après monsieur je boude on l’assimile à un lapin, c’est très intéressant. Parions sur les prochaines, aussi !

Ok. Il serait pas trop dégueulasse, c’était un peu plus rassurant mais pas tant que ça au fond. Et elle s’en moquait un peu, il fait ce qu’il veut. Alors si il avait envie d’être dégueulasse, d’accord. Elle était un peu bébête. Du coup, elle attendait de pouvoir visiter les lieux, donc de suivre Feofan vu que c’était lui qu’elle devait suivre et voilà. Elle restait toujours aussi vide et perdue.
kingyo pour pride ♥

HRP: je suis désolé, c'est nul, voilà. ;; MAIS J'ARRIVE À RIEN FAIRE DE CORRECT. (vous pouvez me taper)(et tapez Ash' aussi) donc, si je dois refaire, hésitez pas.
 
Coucou, je ramène un locataire. Problème ? [FeoFeliAsh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: