Partagez
 

 where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
Re: where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16) | Lun 01 Juin 2015, 16:41

HYDRA&EMMAwhere the sun don't ever shine
no matter how hard you try to be good
you can't keep a bad girl down

Chaque carré de peau avait le parfum de l'interdit, celui qui promet la lune et qui détruit les aspirations vertueuses dans un tourbillon de sensations qui viennent chatouiller le ventre et qui arrache des cris fiévreux et incontrolés. Les ongles qui griffaient contre les pectoraux laissaient une marque rouge entre les tatouages, tandis que les mains expertes s'affairaient à débarrasser la demoiselle de ses vêtements devenus un obstacle. Elle mordit dans l'épaule pour éviter de lâcher une plainte, doucement soumise à l'emprise d'une étreinte qu'elle avait souhaité si fort que c'en était presque douloureux. Les lèvres de son employeur vinrent à nouveau chercher les siennes, sans pour autant se stopper dans sa lente progression, et alors elle se laissa à nouveau subgmerger par le flot de sensations procurées par ce baiser passionner. Ils n'avaient plus rien d'un boss et de sa stagiaire, ou de deux colocataires qui passaient le plus clair de leur temps à se tomber sur la gueule. Elle gémit contre ses lèvres quand il céda à la tentation de dégrafer son soutien-gorge, et elle en profita pour mordre dans sa lèvre à lui en souriant malicieusement, tandis qu'elle sentait sa poitrine se presser encore et encore contre le torse de Wilhem, réduisant d'avantage la distance entre leurs corps brûlants. La fin du baiser laissa une Emma haletante et à fleur de peau, dont le chemisier glissait gracieusement le long de ses épaules, pour finalement terminer sa course au sol afin de rejoindre sa jupe qu'elle avait malencontreusement laissé tomber durant la procédure.

Il recula le visage, contemplant alors celui de la demoiselle avec une avidité dans le regard qu'il ne cherchait même plus à dissimuler. Elle maintint son regard, les yeux brillants de luxure et de désir pour lui. Comment le corps pouvait-il trahir autant l'esprit ? Elle pouvait le repousser maintenant, mais elle pouvait également le faire plus tard. Ou ne pas le faire. Elle eut droit à une gifle mentale qui la fit sourire car, pour une fois, elle ne se sentait même pas en faute.
C'était cruel de la part d'Hydra de lui faire croire qu'elle avait encore la possibilité de s'échapper. Chaque caresse, chaque baiser l'attirait un peu plus vers lui, et faisait remonter à la surface la multitude de sentiments contradictoires qu'elle ressentait à son égard et qu'elle avait enfouis sous une couche de mensonges et de faux-semblants. Depuis quand avait-elle autant besoin de lui ?


▬ Tu es belle Emma, ne t'inquiètes pas tu es ce soir parfaite à mes yeux. Fais moi confiance.

Il prétendait pouvoir effacer des années de vice sous prétexte qu'il était, ce soir, le plus charmant des hommes. Comment parvenait-il à la manipuler comme ça, elle, qui avait lutté avec un acharnement qui frôlait le masochisme ? Elle posa ses mains à plat sur les pectoraux de l'hydre et le repoussa avec si peu de conviction qu'elle ne parvenait même pas à se convaincre elle-même. Elle se redressa pour que leurs yeux se retrouvent à la même hauteur et prit délicatement le visage de son colocataire entre ses longs doigts manucurés, frôlant à peine la peau de ses joues mal rasées. Elle évita tout contact visuel en fermant les yeux, et se focalisa sur le rythme de son cœur qui s'affolait et leurs respirations saccadées, qui couvraient alors la mélodie qui jouait en fond et qu'elle n'aurait pas su identifier tant le moment était intense.


▬ Je voudrais te faire confiance, Will. C'est juste que...

Elle n'arrivait même pas à se justifier. Tout était si évident d'habitude. Depuis quand était-ce devenu si compliqué ? Elle se pencha en avant et alla déposer un simple baiser sur sa joue, avant de tourner sa tête de côté afin de libérer l'accès de son cou dans lequel elle incita silencieusement Hydra à s'inviter. Elle sentit à nouveau ses lèvres caresser la peau de sa nuque et ce fut comme si elle pouvait enfin recommencer à respirer. Elle soupira dans son cou et gémit lorsqu'il lui mordilla l'épaule.


▬ Pourquoi... Elle reprit son souffle et plongea son visage dans l'épaule d'Hydra. Comment est-ce que tu me fais ça ?

Elle prit le visage de Wilhem entre ses mais et l'attira à nouveau à elle, capturant ses lèvres dans les siennes, geste presque désespéré qui faisait d'eux juste un homme et une femme faibles devant les caprices de la nature humaine.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Anonymous
Invité
Invité
Re: where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16) | Lun 01 Juin 2015, 22:31


Where the sun don't ever shine 


L'hydre laissait courir ses mains sur ce corps qu'il avait tant envié. Il y avait dans ses yeux l'excitation d'un jeune enfant qui déballe un jouet à Noël, dans ses gestes la hâte d'un jeune animal encore inconscients de ce qu'il finira par faire un jour et dans ses mouvements toute la sagesse d'un homme qui n'en était pas à sa première fois. Un sourire imperceptible étira ses lèvres lorsqu'elle prit son visage entre ses mains douces tout en déviant le regard. Il aurait pu passer des heures à la contempler dans les yeux.

Emma avait toujours été fière, la voir faiblir elle aussi avait un goût de victoire. Cependant jamais il ne voyait pas les choses comme avec Aelycia, cette jeune fille en qui il ne voyait qu'une simple compagnie. A trop rester avec lui elle avait perdu de sa valeur, comme tous ses jouets il avait fini par s'en lasser et la seule raison qui faisait qu'il continuait à la fréquenter était qu'elle l'amusait. La jeune fée quant à elle avait cette fierté dans le regard, cet air de lionne capturée mais non domptée, cette flamme qui brûlait encore en elle. Elle était belle.

▬ Je voudrais te faire confiance, Will. C'est juste que...

Attentif à la moindre de ses silencieuses demande, il s'avança vers elle pour lui embrasser le cou à foison, avec toute la douceur passionnée qui caractérisait chacun de ses gestes. Il aurait pu aller tellement plus loin, toujours demander plus. Cela valait bien quelques informations données à la volée, qui sait il était même possible qu'elle ne se souvienne même pas de la moitié le lendemain. Il n'attendait rien d'elle, qui semblait se complaire dans cette soumission. Wilhem avait toujours été pour le progrès, le changement des mœurs. Néanmoins dans son esprit demeurait une idée fixe: jamais une femme ne le dominerait. Mener le jeu ne le dérangeait pas, c'était une seconde nature chez lui, roi des animaux, la seule cause qu'il défendait était la sienne.

▬ Pourquoi...  Comment est-ce que tu me fais ça ?

Son corps bouillant collé à celui d'Emma ne cessait de mimer un mouvement de va et vient gracieux à chaque baiser qu'ils s'échangeaient, il était à la fois exténué par ce contrôle que lui même s'imposait et à vif à cause de l'excitation d'un tel ébat.  Wilhem prit une fois de plus ses lèvres entre ses dents blanches et les lui mordit, plus franchement cette fois-ci. Tellement qu'il en fut surpris et l'embrassa doucement afin de s'assurer qu'elle ne saignait pas. L'hydre lui vola un dernier baiser avant de passer sa main dans son cou afin de lui relever le menton, l'obligeant à le regarder dans les yeux, pour finalement finir sa course sur sa joue tendrement mais fermement, asseyant toujours son autorité.

▬ Parce que j'en ai toujours rêvé, Emma-douce. Et n'ose pas me dire que ça n'est pas ton cas.   Hydra ne disait jamais beaucoup de choses, il s'assurait pour que chaque mot ait un sens profond et clair.

L'hydre passa sa main dans la chevelure flamboyante de sa colocataire,  et doucement la fit descendre le long de son corps en passant par la poitrine, la taille, les hanches et finit sur ses cuisses. A chaque seconde il accordait son importance, sachant maintenant où s'arrêter et où s'attarder. A chaque frisson de sa partenaire il s'approchait un peu plus, lui imposant cette présence trop intrusive, cet homme qui semblait connaître son corps encore mieux qu'elle. A chaque soupir de plaisir le sourire qui ornait ses lèvres s'agrandissait. A chaque gémissement son corps tout entier répondait en se crispant encore plus, dévoilant cette musculature trop parfaite et ces tatouages trop noirs.




Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
Re: where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16) | Mar 02 Juin 2015, 01:02

HYDRA&EMMAwhere the sun don't ever shine
no matter how hard you try to be good
you can't keep a bad girl down
Emma émit une plainte étouffée lorsque les dents d'Hydra se refermèrent sur sa lèvre, et elle s'attendait à sentir le goût du sang tomber sur sa langue quand il s'empara à nouveau de ses lèvres pour lui offrir un baiser délicat, léger comme une plume. Elle se pencha vers lui, guidée par le seul désir d'en prendre plus que ce qu'il acceptait de lui donner, par pure gourmandise vis à vis des sensations enivrantes que lui procurait leur proximité. La voix rauque d'Hydra avait le don de provoquer des frissons dans tout son corps, et son souffle dans son cou réveillait des muscles dont elle ne soupçonnait pas l'existence, qui se contractaient délicieusement dans tout son corps. Au fur et à mesure que ses mains traçaient une ligne le long de son buste, Emma sentait qu'elle perdait tout lien entre son corps et son esprit. Les deux entités semblaient se détacher l'une de l'autre tandis qu'elle se laissait doucement submerger par une vague de sensations douloureusement plaisantes. Emma resserra ses jambes autour du bassin d'Hydra, le ramenant un peu plus vers elle, comme si leur proximité n'était pas encore suffisante. Elle avait comme une boule qui se formait dans le ventre et qui se chargeait à mesure qu'il poursuivait son impitoyable progression le long de son corps. Elle laissa tomber sa tête contre lui, tandis qu'ils continuait de malmener son esprit sans même avoir besoin de la posséder.


▬ Arrête, c'est mal... murmura-t-elle, la respiration saccadée. Stop, Will. S'il te plaît.

La formule sembla faire son effet car il s'arrêta net. Elle en profita pour se détacher de lui et ramena ses cheveux de part et d'autre de son visage, qu'elle enfouit entre ses mains, l'air soudainement de réaliser ce qu'ils étaient sur le point de faire. Il semblait que son manque de tolérance à l'alcool avait retardé sa capacité à raisonner plus qu'elle ne l'avait anihilée. Elle secoua la tête lorsqu'elle sentit la main d'Hydra tenter de reprendre contact avec son visage.


▬ Je ne peux pas te faire confiance. Elle redressa la tête, les yeux humides et la mine contrariée. Je ne couche pas pour réussir, Hydra. On a déjà eu cette discussion, bon sang !

Elle se dégagea de son étreinte, et sauta du comptoir, avec un peu trop de violence car elle chancela et manqua de tomber s'il n'avait pas été là pour la rattraper. Elle porta les deux mains à sa tête qui commençait à tourner, tandis que ses cheveux retombaient de part et d'autre de son buste, emmêlés par la manière dont ils avaient été maltraités tout au long de la soirée.


Tu as dit... Elle marqua une pause, réfléchir devenait douloureux et elle commençait à voir la pièce chavirer autour d'elle. Tu as dit que tu ne voulais pas me blesser. Tu as dit ça alors que tu savais très bien que je me laisserais faire si tu m'embrassais.

Elle leva ses yeux vers son colocataire, qui se contentait de l'observer faire sa crise d'un air stoïque. S'ils n'avaient pas tous deux été à moitié nus, la situation aurait pu être revenue à la normale. Emma, sans réellement réflechir, fit appel à son don de télékinésie pour ramener vers elle l'une des chemises dans sa main, et s'affaira à l'enfiler –on put alors constater qu'il s'agissait de celle de monsieur– puis à la boutonner n'importe comment, pour finalement tourner les talons et tenter de quitter l'espace infernal qu'était leur salon. À peine eut-elle fait un pas que ses jambes se déroulèrent sous son corps, et heureusement pour elle Hydra la rattrapa avant qu'elle ne heurte le sol.


▬ Lâche moi... Encore une fois, elle manquait de conviction. Elle ferma les yeux et enfouit son visage dans ses mains. Je ne peux pas faire tout ce que je veux sous prétexte que j'en ai envie. Je suis ta stagiaire, comment est-ce que tu as pu penser que...

Elle hoqueta et ne termina pas sa phrase. Aussi Emma avait-elle décidé qu'elle ne pleurerait pas, alors ses larmes avaient séché avant même de couler. Cela ne l'empêcha pas de blottir son visage contre le torse de son colocataire, qu'elle semblait connaître si bien que c'en était presque effrayant.


▬ Ils pensent déjà qu'on couche ensemble, on ne peut pas leur donner raison, poursuivit-elle, et alors on sentait dans sa voix qu'elle se laissait doucement tomber dans les bras de Morphée. Je ne suis pas une de tes putes MST.

Elle évoquait rarement le fond de sa pensée concernant les habitudes de vie de son colocataire, mais l'estime qu'elle avait pour les demoiselles qui défilaient dans cet appartement était inférieure au zéro absolu. Elle battit doucement des paupières et tenta de se redresser, sans succès. L'adrénaline retombée, Emma ne sentait plus son corps, et son esprit tournait tout seul le temps qu'elle comprenne qu'il était temps de se taire avant de dire une chose qu'elle pourrait regretter. Elle se redressa dans ses bras et posa sa tête sur son torse, tandis qu'ils étaient tous deux agenouillés au sol.


▬ J'ai appris que je ne pourrais jamais te faire confiance.

De nature, Emma n'était pas gentille. On pensait généralement que ce n'était qu'une façade, mais les horreurs qu'elle se retenait de dire car elles n'étaient pas politiquement correctes restaient enfouies au fond de son cœur et jamais retransmises autrement que lorsqu'elle brisait les barrières qu'elle s'imposait. La fée ferma les yeux, et se laissa un instant bercer par les battements du cœur de l'hydre qu'elle entendait à travers sa poitrine.


▬ Je pense aussi que, dans une autre vie... Elle inspira profondément, en proie à un état de demi-sommeil qui semblait petit à petit l'emporter dans le pays des songes. Dans une autre vie, j'aurais pu t'aimer.


Lentement, la respiration de mademoiselle Hottenberg se stabilisa, et retrouva une régularité qui prouvait alors que le sommeil avait eu raison d'elle, et qu'elle avait troqué l'étreinte passionnée d'Hydra contre celle, plus délicate, de Morphée.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Anonymous
Invité
Invité
Re: where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16) | Mer 03 Juin 2015, 22:18


Where the sun don't ever shine 


Lui qui d'habitude se montrait stoïque se dévoilait sous son visage le plus humain, visage le plus cruel de tout ceux qu'il pouvait arborer. Son corps tout entier la désirait si fort que chaque mouvement qu'il s'accordait était bien plus significatif et passionné que ce qu'il voulait réellement exprimer. C'est pour cette raison que lorsqu'elle lui ordonna d'arrêter tout ce qu'il faisait il s'arrêta immédiatement. C'est aussi pour cette raison qu'il l'écouta sans broncher lorsqu'elle décida de mettre un terme à tout ce qu'ils faisaient. Le respect du corps était un point essentiel à ses yeux, Emma était à lui sans pour autant lui appartenir toute entière.
L'hydre avait déjà vécu des non, aussi surprenant que cela puisse paraître il n'avait pas toujours eu des réponses positives à tout ce qu'il entreprenait auprès de la gente féminine. Celui-ci cependant avait un goût amère. Il s'était engagé dans ce jeu en sachant pertinemment que plus belle serait la victoire plus douloureuse serait la chute.  Il la regarda reprendre ses affaires pendant qu'il se reculait un peu plus, réinstaurant malgré lui la distance qu'elle imposait quotidiennement entre lui et elle. On aurait pu se demander qui était le plus soumis des deux. Après tout qui est-ce qui se faisait aux règles de la maison ? C'était lui. On aurait aussi pu appeler ça du savoir vivre, mais chez Hydra tout ce qui s'apparentait de près ou de loin au respect était soumission, car c'était un homme qui bravait sans cesse les interdits.
Wilhem aurait encore pu lui expliquer par A+B qu'il n'était pas en tort, contrairement à elle son cerveau était assez performant pour ne pas arrêter de fonctionner après cinq verres. Il ne le fit pas. C'était la première fois depuis l'éternité, il avait un semblant d'humanité.

Au fond de lui il sentait à quel point elle avait honte de ce qu'elle avait fait, il jugea bon de ne pas l'enfoncer encore plus lorsqu'elle assura ne pas être comme ses autres compagnes. Il resta là à l'écouter se plaindre, l'étreignant plus par nécessité que par passion. Abruti par l'alcool et la télévision il avait repris ce semblant de gentillesse.

▬ J'ai appris que je ne pourrais jamais te faire confiance. Je pense aussi que, dans une autre vie...  Dans une autre vie, j'aurais pu t'aimer.

Elle s'écroula dans ses bras. Emma n'était pas lourde mais ce fut si soudain qu'il se demanda sur le moment si il était capable de la supporter dans l'état actuel des choses. Néanmoins, l'Hydre soupira longuement et la prit finalement dans ses bras musclés afin de la porter jusqu'à sa chambre. Il n'en  attendait pas plus d'elle, pour ne pas dire qu'il n'en attendait pas autant d'une soirée.
Hydra ne souhaitait pas d'elle qu'elle tombe amoureuse, simplement qu'elle tombe dans ses bras. Contrairement à ce que beaucoup pouvaient penser, il ne l'aimait pas. Il avait de l'estime, l'appréciait, mais en aucun cas il n'éprouvait quelque chose d'aussi fort que l'amour. Le temps aurait raison de tout, si la rousse n'avait pas été une simple fée il aurait eu l'éternité pour la capturer. Soit, il y arriverait en un an voire moins après leur rupture de contrat, stipulant qu'elle n'était que sa stagiaire. Si c'était cela qui la rebutait, il pouvait aisément attendre quatre mois.

Wilhem sans chercher à la toucher plus que nécessaire la posa dans son lit, lui laissant sa chemise sur les épaules, Au cas où elle ne se souviendrait de rien et partit ensuite dans sa chambre. Il se ne prit pas le temps de changer de tenue, s'écroula sur son lit, enlaça son coussin et s'endormit avec, faute d'avoir Emma dans les bras.






Contenu sponsorisé
Re: where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16) |

 
where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» where the sun don't ever shine. ❞ (hydraemma) ❥ (+16)
» Tach-O-Mint / Apple / Gask-Its /Sidewall Shine / Faux Wheel Drives
» Sidewall shine 1:48 from disney store
» [Delf Shine] I Love...♥ P.3
» SH CARD Gotika-bis par Baby Shine (FERMÉ).

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Habitations-
Sauter vers: