Partagez | 
 

 Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Wolfgang U. D. Enderstar
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 77 Messages : 115
Couleurs : Wolfgang tente de parler en #BF3030 et Ghost l'encourage par télépathie en #9683EC
J'ai traversé le portail depuis le : 26/04/2015 et on me connaît sous le nom de : Wolfgang Mon nom est : Wolfgang Uriel Demyx Enderstar. Il paraît que je ressemble à : Vincent Valentine de FF VII et à ce propos, j'aimerais remercier : Tiaaaa et Soraaa ♥
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Dim 13 Sep 2015, 22:06

Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ?

Angeler & Wolfgang

Jouer aux devinettes, c'est quelque chose que notre homme aimait bien faire, quand il en avait la patience en fait, et généralement quand ce n'est pas à lui de chercher en fait on va dire. Mais faut avouer qu'en voilà une bonne question, sa race, il était presque impossible de déduire qu'il était à l'origine un ange de sang pur, tout simplement, à moins d'avoir un esprit de contradiction. Bon, entre temps il y avait eut quelque changement, et c'était à voir s'il Angeler, cet homme qui devait se trouver si cool et intelligent allait trouver. C'est pourquoi Monsieur lunatique, non sans passer par l'humeur énervée, à amusée comme ça, juste avec un clignement de yeux attendait sa réponse, regardant alors d'un œil assez discret, mais attentif à ce qu'il pouvait fabriquer sur ce bras. Il avait beau le détester d'une certaine façon, c'était sacrément utile et dans un sens il l'aimait bien. Mais c'est que le serpent avait plutôt bonne logique, au moins, il ne dupait pas les gens en prétendant juste être intelligent, il en avait réellement dans le cerveau. Et ça, Wolfgang ne pouvait que l'apprécier, autant on pouvait le prendre pour un idiot, un gars étrange, pourtant, notre homme était de base très intelligent, maîtrisant alors trois langues différentes dès son plus jeune âge, ayant appris beaucoup de chose par lui-même à l'hôpital, bref, il était quelqu'un de plutôt cultivé pour quelqu'un n'ayant jamais mis les pieds dans une école depuis l'âge de dix ans. C'était quelqu'un de curieux et d'intéressé par nature, juste, qu'il fallait arriver à le garder concentrer sur quelque chose, ce qui n'était pas une mince à faire. Mais là, Angeler avait toute son attention, un basilic, c'est pas rien, mais aussi quelqu'un qui pouvait alors lui démonter ce bras comme si de rien était. Il eut un sourire en coin, un haussement d'épaule, ce qui était en fait une façon d'approuver chez lui.

J'aime bien la déduction. Presque. Je t'accorde les trois-quart des points. Mais je n'ai aucun choix à faire sache le.



Ouais, il s'était sentit obligé de le souligner, mais au lieux de dire des bêtises peut-être qu'il aurait pût préciser c'était quoi le quart restant de sa race, ce qui avait rendu ses ailes noirs et qui l'avait lentement fait chuter jusqu'au rang de démon. Mais non, en fait. Il avait déjà oublié, ignorant carrément la remarque qu'Angeler lui avait fait sur son côté susceptible qu'il avait en effet. Enfin disons que non. Tout dépendant de ses sauts d'humeurs qui étaient toujours si rapide, comment il était capable de passer de la joie à la colère en un claquement de deux et ce, dans les deux sens. Il était juste absorbé par son travail, comme absorbé, vérifiant ce qu'il faisait et regardant alors ce engin qui partageait une grande partit de sa vie. Jusqu'à l'arrivée de nouveau venu qui.. qui semblaient subitement bien à l'aise avec les deux êtres ici présent. L'un donnant l'impression qu'il allaient les bouffer, l'autre avec un regard qui fait peur en train de tendre une main griffue à l'autre pour lui rendre. Eh bien... quoi ? C'est juste un autre client voilà tout.

Hm.



Avait-il dit, l'air ailleurs, prenant alors distraitement de façon nonchalante son bras doré, pour l'accrocher alors sur sa chair, l'attachant alors solidement pour ne pas le voir bêtement glisser sur le sol. Faisant alors bouger chaque de ses doigts, regardant alors les plaques métalliques se mouvoir sans le moindre accroc ni résistance. Pliant et dépliant le coude, ce dernier se faisait parfois douloureux, avec une douleur qui provient de l'intérieur qu'il ne peut réparer, et parfois c'est simplement le poids du métal doré sur son bras, qui le fatigue ou alors qui bloque. A cause de mauvais entretient. Mais là c'était parfait, il n'avait pas l'impression de sentir le poids du métal doré sur sa peau en fait. Admirant l’œuvre sur lui-même. Il souffla.

Oh...



Oui. Ceci est un moyen de dire que c'était bien fait hein. Et puisqu'on l'invitait si gentiment à tester son bras si plein de vie, et tellement moins dérangeant, il tendis le bras vers les nouveau venu. A peine l'homme eut-il le temps de faire un pas en arrière pour l'éviter que le voilà soulevé par la force d'un bras. Certes, cette armure de métal lui donnait l'impression d'avoir un bras totalement difforme, et robotique. Mais sa puissance venait clairement de ses années d'entraînement et de ce qu'il avait dessous. Aussi facilement que s'il soulevait le sac à main de quelqu'un, ignorant alors les tapes qui devaient se faire douloureuse de la part de sa victime du moment. Se plaignant alors de frapper du métal, n'arrangeant pas sa situation. Finalement. Il le reposa alors un peu violemment, non sans fissurer le comptoir. Avec cette remise à niveau de la mécanique, il retrouvait alors sa liberté de mouvement quand il ne le portait pas, et sa force, n'ayant plus besoin de forcer pour faire plier ou bouger quelque chose. Ignorant alors ce qu'on pouvait bien dire, et surtout les plaintes de la deuxième personne qui se précipita sur la première pour l'aider et s'assurer de son état. Face au basilic, sans bien sûr le regarder dans les yeux, il fit.

Bien. Et je suppose que je te dois quelque chose, te faut combien ?



Ben oui, il était pas non plus tout le temps ingrat hein. Mais en fait, il ne s'arrêta pas là. Comme s'il changeait toujours d'idée ou en avait des nouvelles à chaque secondes. Ou alors il se souvenait simplement de ce qu'il voulait dire y a genre cinq minutes. En fait faut suivre parfois les conversations avec Wolfgang.

En fait. J'suis un ange déchu aussi. Et sinon. J'peux te payer en prenant un verre aussi Angy, ça peut marcher.



Pourquoi il donnait l'impression qu'il se parlait à lui-même ? Comme s'il était en train de se convaincre que c'était une bonne idée. Ben.. c'était un peu le cas faut l'avouer. Le pauvre. Mais la proposition était réelle, cela signifiait qu'Angeler ne faisait pas partit des gens chiants qu'il veut éviter, auquel cas il ne serait en fait plus là depuis longtemps. Entre gens bizarre on se comprend.. non ? Attendant sa réponse le bras de métal tendu vers lui. Voyons s'il acceptait son offre ou pas. En tout cas. Il était certain de pouvoir lui en apprendre des choses, rien que pour son ignorance de la Terre. Ah et, lui aussi pouvait donner des surnoms débiles hein, mais Angy était selon lui pire que Wolfy, ça fait fille... Et sinon, un voyage sur Terre, ça lui disait ? .. Comment ça il a des idées qui pop comme ça d'un coup dans sa tête ? Mais non pas du tout c'est pas le genre de la maison...

DEV NERD GIRL






Enderstar FTW:
 

Cbô:
 





avatar
Invité
Invité
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Ven 13 Nov 2015, 19:44



Pourquoi les gens...

Wolfgang U. D. Enderstar & Angeler Silencio


Lorsqu'on ne leur met pas un travail à la hauteur de leur capacité sous le nez, il est de notoriété publique que les savants commencent à s'ennuyer et à faire un peu n'importe quoi. Même s'il avait une boutique à faire tourner et à présent un semblant de vie sociale grâce à une petite brune que nous ne nommerons pas, il fallait bien admettre que le scientifique avait toujours une fâcheuse tendance à s'ennuyer lorsqu'il se retrouvait seul. Certes, parfois il avait une commande qui sortait du lot et pouvait jouer les grands savant fous inventifs à loisir, mais le trois quart du temps, les demandes restait plutôt sages et classiques, ce qui pouvait vite ennuyer le jeune homme. Voilà pourquoi, voir un pseudo vampire gothique (qui n'était même pas un vampire en plus) débarquer dans sa boutique avec un bras mécanique de provenance inconnu débarquer dans sa boutique, cela l'avait forcément rendu heureux. Oui, heureux… Bon, chez Angeler, le bonheur n'était pas quelque chose de bien visible, qui exaltait la mièvrerie et la bonne humeur… Non, en fait, cela se voyait à peine chez lui. Limite, il souriait d'avantage, mais ce sourire n'avait rien de bien charmant pour la plupart des gens. (Petite brune qu'on connait mise à part encore une fois) Au contraire, certains diraient qu'il était carrément flippant. Mais bon, c'était l'aura savant fou dirons-nous.

Quoi qu'il en soit, Angeler était pour le coup assez satisfait du travail qu'on lui avait apporté, même si le détenteur de ce bras n'avait pas l'air de savoir où il avait mis les pieds de prime abord. Le hasard faisait parfois bien les choses après tout, ce n'était pas le Basilic qui allait dire le contraire. Il était bien heureux d'avoir eu un travail qui sortait un peu du lot aujourd'hui et était même satisfait de ce qu'il en avait fait. Il ne doutait nullement de ses capacités après tout, ma mécanique pure étant sa spécialité. Mais toucher au travail d'un autre n'était jamais une mince affaire en général, surtout lorsqu'on n'avait absolument aucune idée de la ligne de conduite adopté par le précédent scientifique. Cela dit, il ne fallait surement pas compter sur Wolfgang pour lui donner plus d'information que nécessaire… Ou bien… Si peut-être, si l'envie lui prenait tout à coup, car visiblement, c'était ainsi que fonctionnait le jeune homme. Autant le dire tout de suite, il n'avait pas l'air des plus simples à vivre le bougre, surtout lorsqu'il se mettait à changer d'avis ou d'humeur toutes les deux minutes. (Et encore, ce temps pouvait très largement être revu à la baisse.) Mais il devait y avoir moyen de faire avec, non ? Eh bien, pour Angeler en tout cas, c'était faisable. Pour cela, il se mit à utiliser une technique très simple… Ne pas se formaliser de l'humeur de monsieur. Après tout, si elle ne lui convenait pas, il avait toutes les chances qu'elle change juste après, alors autant attendre patiemment, non ? De toute façon, c'était se programmer d'avance une migraine atroce que d'essayer de le suivre, alors autant renoncer.

A la place, le scientifique avait préféré finir proprement le travail et même au passage, proposer à sa nouvelle connaissance de tester celui-ci, sachant pertinemment qu'il avait fait du bon travail, cela allait sans dire. Mais comment tester un bras mécanique dans une boutique ? Oh, très simple. Angeler lui proposait tout simplement de tester avec les deux nouveaux arrivants. Le genre de curieux pénible, auquel Angeler aurait très certainement dit qu'il était fermé s'il était seul, mais puisqu'il était là… Autant que cela serve. Comment ? Angeler n'en avait aucune idée, il était le mécano de l'histoire hein, il n'était pas responsable de comment sa création pouvait être utilisé… Mais surement d'une manière un peu distrayante ? Oui, il fallait bien l'admettre, le Basilic avait un petit côté sadique qui ne manqua pas d'être satisfait par la trouille qui se lisait sur les visages des importuns lorsque le brun mis la main (robotique cela va de soi) sur l'un des deux. Observant la scène en pur spectateur, le brun se demanda un instant ce qu'il allait en faire, mais constata bien vite qu'il semblait être sage et se contenta de le balancer… Enfin, de le reposer un peu brusquement, mêlant malencontreusement le comptoir à toute cette histoire. Sérieux, c'était vraiment qu'une brute ce type… Avec les gens passe encore, mais pas avec le mobilier quoi. Faisant signe aux deux types qu'il valait mieux qu'il se casse plutôt que d'énerver le client précédent en râlant, l'inventeur s'approcha donc de son comptoir pour regarder la fissure faite dans celui-ci.

" Hm… Tu visais le comptoir au moins j'espère? Parce que contre la maladresse, je ne peux rien faire, le souci ne vient pas du bras. "

Tordant un peu le nez devant ce détail imprévu, il passa son doigt sur la fissure, regrettant que cela ne puisse pas se réparer aussi vite que sa propre peau. Dommage, le mobilier ne muait pas comme les serpents… Mais qu'importe. Ce serait vite réparer tout de même, ce n'était pas comme s'il n'avait pas les outils pour après tout. Et puis, soyons franc, lui-même explosait régulièrement une partie du mobilier en testant certaines inventions ou des armes tout simplement. Une fois, il avait mis en route une espèce de petite assistante robotique, censé à la base l'aider à maintenir l'ordre dans le laboratoire… Grand mal lui avait pris, puisque la petite diablesse lui avait retourné le laboratoire et la boutique. Ce qui lui avait appris à ne JAMAIS plus partir d'un schéma que sa chère mère avait laissé trainer. Même si le projet de la remettre en route pour qu'elle aille saccager la demeure familiale lui trainait toujours dans la tête. (Oui, c'est Midna au cas où tu te demandes.) Quoi qu'il en soit, Angeler se remettrait bien vite de cette petite fissure dans son comptoir, pas de quoi s'énerver donc. D'ailleurs, Wolfgang lui demandait ce qu'il lui devait maintenant… Ce qui fit réaliser à notre homme qu'il n'avait même pas prévu de lui demander du fric. A dire vrai, le simple fait de toucher à une mécanique hors norme était une récompense pour lui et il fallait bien admettre… Eh bien, qu'il n'avait jamais eu à manquer d'argent et qu'en réclamer pour d'aussi petites choses lui sortait parfois de l'esprit. L'important pour lui était d'avoir quelque chose dans les mains à bidouiller, qu'importe qui le lui mettait dans les mains… Oh bien sûr, pour les gros projets, il savait se faire payer grassement, mais beaucoup moins pour les babioles.

Mais alors qu'il réfléchissait à la chose, Wolfgang lui aussi semblait le faire, alors qu'il venait déjà d'en parler… Dans un sens, Angeler pouvait comprendre. Le jeune homme en face de lui ne devait visiblement pas arriver à arrêter son cerveau dans le but d'avoir une réponse ou juste… Faire une pause. Ce qui devait donner un flot d'idée ininterrompue et parfois franchement contradictoire. Angeler aussi aurait peut-être tendance à faire cela, si chez lui, les idées ne restaient pas bien au chaud dans sa tête et rangées de préférence, pour être ressortit au moment opportun. C'était sans nul doute la différence entre eux. Hormis le fait qu'Angeler ne changeait pas de personnalité toutes les cinq minutes, cela va sans dire. De "je vais te payer", monsieur à la cape était donc passé à "je te paye un verre pour ta peine. " comme si la phrase d'avant n'avait même pas existait. Regardant le jeune homme, qui semblait avoir compris la leçon et ne le regardait plus dans les yeux, Angeler remis donc ses lunettes noir sur son nez en attendant… Eh bien, de voir si une nouvelle idée arrivait chez sa nouvelle connaissance ou pas. Voyant que cela ne venait visiblement pas, il conclut que la dernière phrase était la bonne et y répondit. Bien que l'emploie d'un surnom bizarre ne lui avait pas échappé… Angy, c'était totalement ridicule. Un peu comme Wolfy en fait…. Ok, il avait saisi le message, pas besoin d'en rajouter.

" D'accord, Wolf. " Fit-il en insistant bien sur le fait qu'il n'avait pas ajouté de Y et que donc éventuellement, lui aussi pouvait arrêter. " Mais c'est deux verres. T'as flingué mon comptoir aussi je te signal. Je te demanderais bien de revenir pour m'aider à le réparer, mais mon intuition me dit que ça pourrait être pire après. "

Un sourire en coin était apparu sur ses lèvres. Oui, Angeler aimait bien emmerder les gens qu'il… Appréciait. C'était comme ça. Un signe plus qu'encourageant en général, puisqu'il était nettement moins sympathique et gentillet avec d'autres, tandis qu'au mieux, il préférait complètement ignorer la personne quelques fois tant elle l'indifférait. Attrapant sa veste derrière le comptoir, maintenant fissuré par les soins de son nouvel "ami", Angeler l'enfila donc et emboita le pas du brun avant que celui-ci ne se remette à changer d'avis encore une fois. Visiblement, lorsqu'il était bloqué sur une idée, mieux valait en profiter tout de suite que d'attendre d'après ce qu'il pouvait observer, alors autant ne pas perdre de temps inutilement. Sortant avec l'homme donc, le savant referma la porte de son magasin à clef et rangea celle-ci dans sa poche avant de reprendre.

" Alors, ange, déchu et démon… C'est original au moins. J'avoue ne mettre jamais vraiment intéressé à comment ça fonctionnait, mais ta vie sur terre n'a pas dû être des plus tranquille pour en arriver à un tel mélange, je me trompe ? "

De plus, comme aucune de ces races n'étaient immortels, ces éléments ne devaient pas être très vieux… Il avait quoi, l'âge d'Angeler en gros ? Ce n'était pas tant que cela. En tant que Mythologique, le Basilic pourrait quant à lui être bien plus âgé sans que cela ne se remarque, mais il n'en était rien. Il n'était qu'un jeunot pour cette race, mais peu lui importait. Il aimait bien cette époque, moderne et pleine de technologie. Une époque où l'on devait s'éclairer à la bougie et s'émerveiller parce qu'un type arrivait à prendre une photo lui paraissait horriblement barbare. Pas étonnant que Virgilia s'extasie devant tout et n'importe quoi aujourd'hui… Regardant autour de lui, Angeler remarqua un petit bar qu'il désigna à son compagnon du soir. Non, il ne connaissait pas bien son propre quartier le bougre et les bars n'étaient pas son truc, mais il avait tout de même fini par en trouver un. Se dirigeant vers celui-ci, il se permit tout de même de poser une nouvelle question, ne sachant pas trop si Wolfgang serait d'humeur à lui répondre ou pas à force, mais la curiosité l'emportait.

" La vie sur terre, c'est si différent d'ici ? Mis à part cacher sa nature bien entendu. "

Car oui, il avait beau ne jamais y avoir mis les pieds, il n'était pas stupide non plus. Il savait bien qu'il n'y avait pas ouvertement de serpents géants et des démons à tous les coins de rues. Mais à part cela, qu'est-ce qui pouvait bien changer concrètement, hein ? Il était curieux de le savoir, alors avoir quelqu'un qui y avait vécu sous la main était bien pratique. Et puis… Wolfgang lui paraissait assez sympathique tout compte fait. Oui, sympathique… Un terme qui ne devait pas souvent être employé pour l'un ou pour l'autre, mais qu'importe. Les gens étranges sont faits pour s'entendre non ?


(C)PER KURU'

Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Wolfgang U. D. Enderstar
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 77 Messages : 115
Couleurs : Wolfgang tente de parler en #BF3030 et Ghost l'encourage par télépathie en #9683EC
J'ai traversé le portail depuis le : 26/04/2015 et on me connaît sous le nom de : Wolfgang Mon nom est : Wolfgang Uriel Demyx Enderstar. Il paraît que je ressemble à : Vincent Valentine de FF VII et à ce propos, j'aimerais remercier : Tiaaaa et Soraaa ♥
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Dim 22 Nov 2015, 21:21

Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ?

Angeler & Wolfgang

Rentrer dans une boutique au hasard sans raison apparente, c'est fait. Casser la gueule à un client sans raison fait aussi. Casser le comptoir de la dite boutique sans réelle raison non plus fait. Bon qu'est-ce qu'il te reste de beau à faire mon brave Wolfgang ? Eh bien je crois que décider tout seul que payer un verre suffisait largement pour rembourser le travail sur son bras accompagné des dégats qu'il avait pût causer. Si ça se trouve, le client c'était fait très mal hein. Bon en fait c'est pas comme si les deux hommes ici présent en avait réellement quelque chose à faire, et franchement, puisqu'il était capable d'à peu près se rélever cela voulait donc dire que ce n'était pas si dramatique que ça. C'est un peu particulier ici, vu que tout le monde peut avoir des pouvoirs ou des armes, on portes pas plainte, à quelques détail près, les gens se débrouillent par eux-même. Ou alors ils portent plaintes... Ce qui dans le cas présent pourrait retomber sur Angeler. Mouais, il verrait bien, ça se saurait si c'était le genre de chose auquel Wolfgant pensait quand il agissait, déjà faudrait qu'il apprenne à penser puis agir en conséquence et pas faire ça mais dans n'importe quel ordre... Bon déjà, il n'avait pas réagit à la première pique, ne sachant trop lui même s'il avait réellement voulu s'en prendre à ce pauvre meuble ou non. C'est trop lui demander, la vie, c'est pas faites de choses logiques ni par des faits logiques, c'est tout.

Il eut cependant un sourire en coin léger à l'appelation de Wolf, bien appuyé, comme pour préciser "c'est bon j'ai compris, alors tu peux ranger le Angy", pour une fois on pouvait presque se dire qu'il avait une réaction normale. En même temps, faut avouer que c'était plutôt drôle de voir à quel point cela peut-être simple de faire arrêter les surnoms débiles à quelqu'un. Inutile de lui demander ou alors de l'engueuler, faites pareil, comme ça, il arrête, ou dans le pire des cas les deux subissent la même chose voilà tout. Le démon haussa les épaules à la demande d'un deuxième verre et comme quoi lui demander de réparer serait une mauvaise idée. Il n'en savait rien, Wolfgang n'était pas un boulet ni un bricoleur dans l'âme, du moins pas sans avoir un réel intérêt pour la chose. Hors ce n'était pas le cas hein, du coup, il haussa les épaules.

Si tu le dis.



Comme quoi, autant il était parfois difficile à suivre, autant parfois ce n'est pas le cas, il se contentera d'approuver sans réelle conviction. Au moins il n'y perdait que deux verres, ce n'était pas un drame, même si monsieur était curieux. Presque trop curieux, de quoi s'attirer l'oeil suspicieux rouge du ténébreux de l'affaire. Maintenant qu'il était devant le magasin alors qu'il fermait boutique -décidement elle est belle sa vie il peut la fermer comme il veut, quoique.. il faisait bien ça aussi, ok alors il n'a rien dit-. Silencieux, le visage à moitié caché par son haut, le tout avec ses longs cheveux ébènes lui tombant de chaque côé du visage, le masquant même légèrement, de quoi se dire qu'il était bien sûr un type très bavard qui allait bien sûr raconter comment il en était arrivé là hein... Des concours de circonstances on fait que. Il n'avait certainement pas eut de chance, certains vivent très bien sur terre sans le moindre pépins, ou alors très peu, ne les rendant pas alors humanophobe -je sais pas si un mot existe pour désigner ça mais en tout cas je l'invite si je veux!-, la femme du serpent ici présent en étant la preuve d'ailleurs... Enfin bon.

Certainement. C'est mieux que se faire chier on va dire.



Mouais on va dire ça, je doute que la vie de Wolfgang soit au gout de quelqu'un, à moins d'être un masochiste des plus finis et encore. Enfin après tout il y a des gens bizarre je ne doute pas. Mais on va dire que c'était un moyen d'éluder la question en se contentant d'approuver. Il n'allait pas se mettre à lui raconter d'où tout ça venait non ? Déjà que parler juste de ce bras semblait lui donner envie de fracasser des gens sur le comptoir. C'est trop sans se poser de question qu'il le suivit dans le bar du coin, peut-être qu'il connaissait, ou peut-être qu'il était venu là par le plus grand des hasards qu'importe. Il n'avait pas de préférence de toute façon. Rentrant dans l'endroit qui était relativement animé sans pourtant être noir de monde, beaucoup de gens sont au travail à cette heure là faut dire normalement. Il s'appuya sur le comptoir. Lançant presque un regard de tueur à ce curieux de service, avant de lâcher.

Tu poses trop de questions. On te l'a certainement déjà dis mais je le répète.



Non, il n'a pas du tout été contacté par Kyrielle avant de dire ça je te jure ! En même temps, monsieur pose des questions aux gens comme ça, et monsieur pose des questions sur les lots offerts à sa petite amie, donc bon, je crois qu'on peut dire sans avoir peur de se tromper qu'Angeler était le genre de mec un peu trop curieux. Et s'il n'avait pas envie de répondre hein ? D'ailleurs, il n'avait pas envie de répondre. C'est pour cela qu'il interpella le serveur pour dire demander poliement -ou pas- un wisky coca, parce qu'il en avait envie et que c'est tout. En fait il ne savait pas trop quoi prendre, et comme lui ne prenait qu'un verre voilà. Laissant son invité du coup choisir, il était assez grand pour le faire et il n'avait de toute façon pas de pouvoir pour deviner les envies des autres hein, ce serait trop chiant de toute façon. Il garda le silence total jusqu'à ce que le verre soit posé devant lui, là il.. ben il l'attrape pour en boire une gorgée. Il tourna son verre entre ses doigts gantés sans trop de raison apparente. Avant de se tourner vers M.curieux.

Tu vois Sanctuary, Angeler ? Ben c'est le pays de l'amour et de l'eau fraiche. Et la Terre, c'est le pays des idiots et des inscectes prétentieux.



Voilà. N'est- pas une magnifique explication ? Ici faut avouer que ça reste relativement tranquille, tant que ce n'est pas du n'importe quoi chacun fait sa vie. Sur Terre y a plein de règle, et les créatures ne peuvent pas être eux-même. Et puis les humains ont souvent peur, les humains parfois rejettent, ou alors parfois ils se prennent pour des Dieux alors qu'un enfant fée serait plus dangereux qu'eux. Même technologiquement,ils sont en retard. Mais c'est surtout des idiot prétentieux oui. Cependant son expression sombre changea alors totalement et soudainement pour faire apparaître un sourire en coin.

Quelqu'un qui veut toujours savoir plein de choses comme toi. C'est presque étonnant que tu n'y sois jamais allé. C'est pas loin pourtant. A moins que tu ne saches pas comment faire.



C'est vrai quoi, suffisait de faire apparaitre un portail et pouf, nous voilà sur terre. Reprenant une autre gorgée qui lui fit faire au final cul sec sur sa boisson.

J' ai toujours cru que les gros serpent mangeait les humains.



... Quoi ? Les basilics ça mangent pas les humains ? Pourtant les anges déchus si visiblement. Bon ok, y a meilleur dans la vie, mais visiblement c'est le genre de remarque parfaitement normale dans l'esprit de Wolfgang. Hors tout le monde sait que ce n'est pas une référence.

DEV NERD GIRL






Enderstar FTW:
 

Cbô:
 





avatar
Invité
Invité
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Mer 02 Déc 2015, 19:29



Pourquoi les gens...

Wolfgang U. D. Enderstar & Angeler Silencio


Angeler était un homme  bizarre qui attirait les gens bizarres…. Bon ok, ça, ce n'était pas très flatteur pour Kyrielle. Alors disons seulement qu'elle était l'exception à la règle ? Il valait mieux voir les choses ainsi oui, car si le Basilic n'était pas quelqu'un de très entouré, on pouvait au moins dire que les gens autour de lui était assez originaux. Sa mère adoptive qui l'avait trouvé dans la forêt pour commencer, comme excentrique, on ne faisait pas mieux. Kyrielle n'était pas mal non plus dans son genre aussi après tout, mais mieux valait ne pas lui dire hein. Quant à Wolfgang… Sérieux, ce mec était vraiment chelou. Cela, il l'avait su à l'instant où il était entré dans sa boutique avec son style assez facile à remarquer. Mais même au niveau caractériel, notre homme était assez spécial… Pour ne pas dire carrément dur à suivre. Angeler était quelqu'un d'intelligent, il le savait bien et pourtant, le brun qu'il avait en face de lui pouvait lui donner la migraine en un rien de temps. Pourquoi ? Parce que ce type, il lui arrivait tout de même de ne plus être d'accord avec ce qu'il disait une fois qu'il l'avait dit, il se contredisait tout seul, changeait régulièrement d'avis  et était donc quelqu'un d'extrêmement difficile à suivre et ce, même pour des choses d'une simplicité enfantine. En fait, le bougre avait un peu l'air de parler, et de réfléchir ensuite à ce qu'il avait dit, pour se dire que non, finalement ce n'était pas ce qu'il fallait faire…

Angeler n'avait jamais fonctionné comme cela. Bien au contraire, le scientifique était plutôt de ceux qui réfléchisse beaucoup trop à une chose simple et ne donne leur avis qu'une fois que celui-ci est été murement réfléchit. Et encore, s'il donnait effectivement son avis en fait… Parler, c'était chiant quelques fois et sur ce point, Wolfgang semblait assez d'accord par moment. Sauf quand il décidait de parler, bien évidemment. Et là tout de suite, cela ne semblait pas vraiment faire partit de ses préoccupations, bien au contraire. D'ailleurs, il ne manqua pas de faire remarquer à Angeler qu'il posait bien trop de question. Oh ça oui… On lui avait dit et plus d'une fois, tout le monde pensait cela, à croire que c'était vraiment gênant de côtoyer quelqu'un qui réfléchit. Pff, l'habitude des idiots sans nul doute… Après… Bon, il voulait bien admettre que cela devait être pénible quelqu'un de toujours aussi curieux et qui ne se gênait pas pour poser des questions ou bien réfléchissait vingt ans à n'importe quoi. Mais de là à lui donner raison à voix haute… Il y avait des kilomètres hein.

" Oh tu sais, à force de me l'entendre dire, je vais finir par croire que c'est vrai. "

Ben oui, peut-être à force… Ou pas. Lui il aimait bien se prendre la tête comme ça. Ou alors il n'avait pas le choix peut-être, ce qui paraissait plus logique. En tout cas, il était ainsi, alors pourquoi se forcer à changer hein ? Même Kyrielle le supportait comme cela, alors monsieur je change d'avis toutes les cinq minutes finirait bien par s'y faire. Assis au comptoir d'un bar… Oui oui, d'un bar. On parlait bien d'Angeler. Le jeune homme laissa le brun commander un whisky avant de commander… Un soda tout simple. Ben quoi ? Un verre, ce n'était pas spécialement alcoolisé hein ! Comment ça il était coincé ? Hm… Non, il n'avait juste pas envie de boire, voilà tout. Pourquoi se forcer dans ce cas ? Buvant donc tranquillement sa boisson, il attendit que le brun veuille bien répondre ses toutes ses questions… Ou pas en fait, vu qu'il trouvait qu'il en posait trop. Peut-être qu'il avait décidé de garder le silence jusqu'à la fin maintenant, mais qu'importe. Pourtant, après avoir fait tourner son verre entre ses doigts sous l'œil interrogateur du Basilic, le démon avait fini par répondre… Ou du moins par dire ce qu'il pensait de la terre. Pas du bien, cela, Angeler l'avait compris depuis un bon moment, même s'il n'aurait surement pas de détails sur ce qui l'avait conduit à devenir aussi catégorique sur le sujet. Mais bon, compte tenu de son bras étrange, on pouvait commencer à se faire quelques scénarios. Du coup, cette révélation n'était pas si surprenante pour Angeler, qui continua donc de boire tranquillement sa boisson avant de lui répondre.

" Des insectes prétentieux ? Je suppose qu'ils s'écrasent facilement alors. Mais ça doit expliquer que tout le monde ce plains de la terre… A se demander pourquoi les gens y retournent sans cesse. Masochisme certainement. "

Ben quoi ? Même Kyrielle qui avait tout de même assez morflée sur terre souhaitais y retourner avec lui… Il fallait bien avouer que les gens étaient masochistes, non ? Bon, après, dire que Sanctuary était le pays de l'amour et de l'eau fraiche… Mouais. Les parents d'Angeler étaient bien morts sur cette île pourtant. Mais bon, les mythologique avaient tendance à être un peu en rentrait du monde et avait parfois de drôle de manière de vivre, du coup, on pouvait dire que c'était un cas à part ? Mouais… Qu'importe de toute façon, Angeler n'avait aucune envie de parler de cela. Mais alors qu'il pensait que le démon allait s'énerver à cause de la terre qui était venu sur le tapis, celui-ci parut plutôt amusé tout à coup, pour demander à Angeler pourquoi il n'avait jamais foutu les pieds là-bas. La question se posait en effet… Mais la réponse était la plus décevante du monde.

" Tu veux la vrai raison ? C'est la flemme. Dis-moi donc l'intérêt de quitter mon laboratoire pour un endroit unanimement hait ? Mais tu marques un point, je suis curieux. Même si je suis certain que c'est un endroit terriblement décevant en fin de compte. "

Et il avait surement raison, c'était cela le pire… Qu'est-ce qu'il y avait à voir là-bas hein ? Pour un inventeur, un peuple en retard technologiquement parlant, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux niveau inspiration hein, mais il irait un jour, ça c'était sûr. N'importe qui pouvait crée un portail pour après tout. Quoi qu'il en soit, la dernière réflexion de l'homme le fit tout de même rire. Sérieusement, ce genre de cliché était donc si tenace ? Même si concrètement… Oui, Angeler pouvait carrément gober des gens sous sa forme animale… Mais bon, c'était un Basilic après tout.

" Non, désolé de te décevoir, je ne vais pas sur terre pour me nourrir. Même si je suppose que ça te plairait bien vu comme tu portes les humains dans ton cœur. "

Il reprit alors une gorgé de sa boisson avant de regarder le brun et de reprendre… Même s'il savait encore une fois qu'il posait surement trop de question. Mais cela, il n'y pouvait rien, c'était dans sa nature. D'homme de science bien entendu, pas de Basilic.

" Et les Anges-déchus, démons, c'est censé faire quoi hein ? A part balancer des mecs sur mon comptoir, tu dois bien avoir une occupation ? "

Ouais, il y avait plus simple pour demander ce qu'il faisait dans la vie, et alors ? C'était Angeler, il ne faisait jamais les choses simplement. Par contre, il avait une bonne mémoire, voilà pourquoi il se commanda un autre soda… Ben quoi ? Il avait dit deux verres hein.



(C)PER KURU'

Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Wolfgang U. D. Enderstar
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 77 Messages : 115
Couleurs : Wolfgang tente de parler en #BF3030 et Ghost l'encourage par télépathie en #9683EC
J'ai traversé le portail depuis le : 26/04/2015 et on me connaît sous le nom de : Wolfgang Mon nom est : Wolfgang Uriel Demyx Enderstar. Il paraît que je ressemble à : Vincent Valentine de FF VII et à ce propos, j'aimerais remercier : Tiaaaa et Soraaa ♥
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Jeu 14 Jan 2016, 22:24

Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ?

Angeler & Wolfgang

Comme quoi, meme Wolfgang pouvait faire des choses normalement, ou presque. Si on retire qu'il s'était vu obligé de presque casser le mobilier d'une boutique juste comme ça, on pouvait dire que c'était presque normal. Il en était venu à parler avec quelqu'un, non sans oublier de s'énerver quelque fois histoire d'avoir certainement son quota de lunatisme hein. Pour finalement finir autours d'un verre dans un bar. Classique, c'est un bon endroit pour échanger non ? Il ne s'était pas gêné pour prendre un verre d'alcool lui en tout cas, certainement par habitude, c'était le genre de verre qu'il ne prenait pas souvent mais qu'il appréciait. Contrairement à son invité en fait, puisqu'il prit un soda. Faut avouer sur le coup que ça cassait un peu le mythe des bonhommes qui vont au bar prendre un verre d'alcool et tout, mais... Pourquoi pas. Après tout, ceux qui se forcent à prendre un verre de ce genre juste pour la bonne forme et non par envie, ce sont eux les idiots. C'est pourquoi il n'en fit aucun commentaire. Même au fait qu'il était visiblement plus qu'au courant d'être un sacré curieux de première. A tel point qu'il n'hésitait pas à empiétrer sur le territoire des autres hein. De quoi agacer Wolfgang. Mais ce n'est pas bien grave, quand on sait que chez lui l'agacement peut être remplacé par une humeur plus clémente en un battement de cils.

Après avoir si joyeusement parlé de la Terre, de cet endroit qu'il n'affectionnait que peu. En fait, il n'y avait que le Japon où il pouvait se rendre sans trop de soucis, mais en fait, il n'y allait jamais. On pourrait le reconnaître faut dire. Alors que techniquement, il est censé être mort. Si ça se trouve il avait une plaque à son nom chez les Yakuzas... Avec ses collègues morts avec lui, mais qui eux, n'étaient pas revenu d'entre les morts pour jouir d'une nouvelle vie. Mais en général sur Terre, le plus ennuyant était les humains, cela possait un petit soucis à notre homme qui pouvait alors avoir des réaction incontrôlées et abusées en leur présence, mais sinon, concrètement, quelqu'un d'objectif dirait que s'y rendre pour une durée limité n'était pas dérangeant, il suffisait de ne pas laisser ses pouvoirs trainer à droite et à gauche. Après, y vivre est une autre question. Il tourna alors toujours son verre entre ses doigts le fixant comme s'il y avait quelque chose d'intéressant au fond.

Masochisme... Ou sadisme peut-être. Parfois, ça fait du bien quand il y a quelques écarts de conduites non voulu.



Son sourire en coin c'était alors fait plus persistant, démontrant clairement que cela lui était arrivé. Il n'y a pas si longtemps que ça d'ailleurs, en fait il était simplement de passage pour une raison un peu ennuyante, au final, les choses avaient dégénérés, comme à chaque fois qu'il se rendait sur Terre, du sang recouvrait alors ses mains. Mais la point positif était que cela lui avait permi de pouvoir se défouler un peu et de rentrer plus serein qu'il ne l'était partit. Mais... ça. Je pense que c'est le cas seulement de Wolfgang ou de quelques autres mecs tordus seulement. Kyrielle allait sur Terre parce qu'elle n'était pas non plus en guerre contre cette dernière et sa population. Elle préférait l'île, comme beaucoup, mais n'avait pas vécu autant de chose que Wolfgang. Ni avait été piétiné comme cela lui été arrivé durant son enfance. De toute façon, il était évident que ce genre de comportement presque maladif n'était pas naturel -ou alors un soucis de naissance-. Cependant il releva son regard vers les lunettes du jeune homme pour le regarder. Allons c'est mal d'être aussi flemmard... Comment ça il était mal placé pour parler, mais pas du tout Monsieur, Wolfgang était difficile à bouger, mais quand il le faisait.. eh bien il le faisait voilà. Et lui avait été sur Terre. En France, au Japon même... Donc voilà nah !

Mais en fait, sans les humains, la Terre serait très bien. C'est bien là le soucis. Donc bon. Le tout est juste de savoir si on est près à les supporter ou pas. Ce qui était une capacité plus que limité chez notre homme.

.. Décevant. Non. Pas vraiment. Pourquoi tu t'attends a des choses ? Je sais pas quel âge t'as pour un mythologique, mais sur le principe c'est un peu idiot de rester si limité. Mais après tu fais comme tu veux.



... L'art et la manière de parler pour rien dire. C'est tout lui. Il n'aime pas la Terre, et donc affirme clairement que c'est un endroit à ne pas cotoyer, mais une partie de lui plus honnête et réfléchie pouvait alors affirmer que ce n'était pas la mort à court therme. Et donc ? Qu'est-ce qu'il faut faire ? Tu te contredis un peu Wolfgang. D'ailleurs il n'arrangea pas les autres à sa réponse sur sa réflexion déjà des plus bêtes de bases sur le fait de manger des humains pour un serpent géant.

'as raison. De toute façon, ils sont dégueulasses. Pourris jusqu'à la moelle, il n'y a rien à en tirer, rien d'intéressant à les cotoyer.



Et donc... y a trente secondes tu disais qu'honnêtement c'était tout de même un truc à faire d'y aller pour maintenant dire que plus on est loin d'eux mieux c'est ? Décidement, difficile de te suivre mon grand. C'était un peu récurant chez lui. Il n'y allait que rarement, et assez peu souvent pour de bonnes raisons, mais pourtant, malgré toute sa haine et son envie de rester loin d'eux, il était revenu et de son plein grès. Illogique mec. Tu es Illogique. Pourtant, ton ton qui était passé du calme au cassant, était redevenu calme, voir même légèrement amusé. Il avait même glissé sa main dans sa poche pour lui tendre en même temps que le nouveau verre commandé.

Tient. Les Anges déchus Démons ça fait ça dans la vie. Et je suis certains que tu pourrais avoir besoin de mes services possessifs comme tu es pour un rien.



Avait-il affirmé avec un sourire en coin amusé. Etait-il sérieux ou pas ? Non il ne l'était pas, mais il n'était pas bon acteur du coup on pouvait en douter. Mais il s'en fichait bien en fait, il avait juste noté qu'il était très possessif avec sa femme qu'il disait, et qu'il montait de suite sur ses grands chevaux pour rien en fait. Mais c'était une façon comme une autre d'introduire son métier hein. C'est plus simple que de dire "je suis Detective Privé" ben oui, c'est sûr... Mais le Démon ne fait jamais les choses simplement... Quoiqu'il en soit pour être sûr de pas se faire avoir, parce qu'il était du genre à prendre trop de précaution certainement, ou à voir toujours tout de travers, notre homme qui pour le coup restait relativement honnête.. ? Demanda l'addition histoire que son poto du jour ne se décide pas à commander un autre verre hein. Après s'il en prend il se débrouille. Mais comme ça, c'est payé. D'une traite, il finit alors son verre, le reposant alors de façon un peu bruyante sur la table, lui et la délicatesse ça fait dix parfois visiblement.

DEV NERD GIRL






Enderstar FTW:
 

Cbô:
 





avatar
Invité
Invité
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Lun 18 Jan 2016, 21:13



Pourquoi les gens...

Wolfgang U. D. Enderstar & Angeler Silencio


Angeler était une personne étrange et de ce fait, il attirait visiblement les autres personnes aussi bizarre de l'île. Aussi bizarre vraiment ? Oh, lui dirait plus pour le coup, cela ne faisait aucun doute. Le démon, ange, on ne sait pas trop quoi était un cas. Un c as qui aurait été bien intéressant à étudier s'il avait décidé de devenir psychologue. Mais non, notre homme n'était pas un spécialiste du comportement des gens et de pourquoi il devenait comme-ci au lieu de devenir comme ça. Cela ne l'intéressait pas, tout simplement, mais il trouvait tout de même les résultats intéressant parfois. Il n'avait rien contre le caractère étrange de ce type, Wolgang. Simplement, il devait pointer du doigt un défaut, pour lui qui aimait tout de même ranger ses idées en ordres, il trouvait tout de même celles du brun un peu désordonné… Et surtout, il changeait constamment d'avis. Il arrivait vraiment à ne pas se perdre lui-même dans sa caboche comme ça ? Il n'avait pas mal au crâne à force ? Visiblement pas, il semblait même assez calme et détendu pour un mec qui venait de casser son comptoir en balançant un mec dessus. Comptoir qu'Angeler devrait aller réparer après. Merci les nouvelles connaissances tient, qu'on s'étonne qu'il ne soit pas sociable pour un sou après.

Pourtant, il avait tout de même suivit ce drôle de type dehors, jusqu'à un petit bar même. Il y en avait un dans le coin ? Angeler était un peu surprit… Preuve qu'il sortait souvent faire un tour, cette connaissance de son quartier était affolante. Mais qu'importe, c'était un lieu plutôt fréquenté finalement et les deux hommes avaient pu prendre un verre, entre homme tout ça… Oui bon, Angeler se contentait simplement d'un soda. Non pas qu'il ne boive vraiment jamais, mas le bougre avait du travail qui l'attendait tout de même et avoir les idées clairs était important pour lui. Et comme il ne buvait tout de même pas souvent, il douter de sa compétence à supporter de ce genre de boisson. Tant pis, un Angeler bourré, c'était pas pour tout de suite, même si le but n'était de toute façon pas cela. Et c'était quoi le but ? Discuter un peu, faire ami-ami… Mouais, avec les deux zigotos là, ce n'était pas gagné, mais au moins, ils semblaient tout deux capable de se supporter et d'avoir une conversation sans s'entre tuer, ce qui était déjà beaucoup. Trop curieux certainement, et cela Angeler le savait, il avait donc fini par l'intéroger sur certaines choses, à savoir, la terre. Non, il n'y avait jamais mis les pieds, et alors ? Il avait tout le temps pour cela, alors pourquoi se presser pour aller dans un tel endroit ? Cela semblait étonner le brun en tout cas, qui se demandait quel âge avait son interlocuteur. L'observant alors comme pour déterminer l'âge qu'il avait lui, le Basilic lui répondit donc après avoir bu une gorgé de son soda.

« - Hm… Je suppose qu'on a à peu près le même âge en fait. La différence, c'est que moi j'ai beaucoup de temps devant moi, peut-être même trop. Je peux donc me permettre d'être moins pressé vois-tu. »

Un léger sourire en coin avait ponctué ses propos. Oui, les légendaires vivaient longtemps, très longtemps même, à moins qu'on ne vienne mettre fin à leur existence. Seulement voilà, Angeler s'estimait tout de même assez malin pour rester en vie le temps qu'il le voudrait et maintenant que Kyrielle faisait partit de sa vie, ce temps pouvait être assez long en fait avant qu'il ne se lasse et décide qu'il en avait assez de cette vie. Drôle de destin qu'avaient les mythologiques tout de même, condamné à vivre éternellement ou à se suicider. Mais au moins, ils avaient de la chance sur ce point, les dieux eux ne pouvaient pas mettre fin à leur jours quand ils en avaient marre. Peut-être n'en avaient-ils jamais marre ?… Mouais, ça ce discutait ça. Mais ce n'était pas le soucis pour le moment. Pour le coup, il était plutôt amusant pour le Basilic de constater qu'après lui avoir dit qu'il fallait aller sur terre, il disait maintenant à quel point les humains étaient des êtres pourries. Ah, cette façon de changer d'avis tout le temps… On s'y habituait presque finalement.

« - Tu vois, aucune raison de se presser à aller les voir, on est bien plus tranquille sans eux. Mais si j'en croque un un jour, je penserais à toi, juste pour vérifier s'ils sont vraiment pourrie comme viande. »

Si c'était de l'ironie ? Oui. Cela se voyait clairement à la façon de parler du jeune homme, mais qu'importe. Angeler avait alors terminé son verre, regardant le brun lui en commander un autre… Ah oui, il le prenait vraiment au sérieux quand il parlait des deux verres ? Il faudrait peut-être lui apprendre le seconde degré. Ou pas, ce n'était pas pour Angeler de donner des leçon, il en avait la flemme profonde et ce n'était pas son problème après tout. Au moins, il faisait le plein de sucre avant de retourner travailler et peut-être même réparer ce fichu comptoir. Pourtant, le Démon avait fini par lui tendre une carte, lui disant qu'il aurait peut-être besoin de ses services un jour vu son côté possessif. Mais ils avaient quoi tous avec cela ? Avant même de lire la carte, tout en la prenant, le Basilic lui avait donc répondu presque par reflex.

« - Je ne suis pas possessif. »

… Mais oui, c'est beau d'y croire Angeler. Mais on lui avait tellement répété et il en avait tellement marre de l'entendre que voilà, ça sortait tout seul à force. Il regarda donc l'air curieux la carte que lui avait tendu son nouveau pote chelou. Détective privé ? Mais qui lui avait trouvé un boulot pareil sérieux ? (C'est moiiiiii – sbaf - ) Alors c'était comme cela qu'il gagnait sa vie, comme un Sherlock Holmes moderne ? Non, ça devait tout de même être moins intéressant, il ne fallait pas rêver. Oublie un peu tes bouquins Angeler. Tandis que le démon payait l'addition donc, il le regarda avec un air intérogateur.

« - Donc, tu gagnes ta vie en suivant des maris infidèles pour des épouses larmoyantes qui sont sûres d'être des femmes trompées ? Tu dois t'éclater… Mais pas de chance, j'ai totalement confiance en Kyrielle. »

Ben oui oh, c'était sa Kyrielle, elle l'aimait, n'aimait que lui et ce depuis toujours, même avant qu'il ne vienne au monde voilà… Après… Les mecs eux étaient nettement moins de confiance et il n'avait aucune envie qu'un sale type s'approche d'elle. Voilà pourquoi il mit tout de même la carte dans la poche de sa veste tout en haussant les épaules.  

« - Mais je retiens, si j'ai du travail pour toi ou que quelqu'un à besoin d'un détective, je penserais à toi. »

Il fallait bien que tout le monde gagne sa vie après tout, même les détectives ! … Mais bon, il fallait bien l'admettre, Angeler ne s'attendait pas vraiment à faire appel lui-même à ses services, mais il avait de clients riches et assez excentrique, alors peut-être qu'un jour, l'un d'eux en aurait besoin ? Quoi qu'il en soit, le Basilic vida son verre et se leva finalement de sa chaise. D'un signe de tête, il salua alors le démon, ange-déchu ou il ne savait plus trop quoi, avant de se diriger vers la sortie.

« - En attendant, si tu as de nouveau un soucis avec ton bras, n'hésite pas à passer me voir. J'aurais réparé le comptoir d'ici là. »

Oui tu sais, le comptoir que tu as cassé mec. Mais au moins, Angeler n'était pas bien rancunier sur ce coup, pas du tout même. Pouvoir s'occuper d'un bras mécanique aussi sophistiqué était une assez bonne compensation pour lui. Comme quoi, il n'était pas si difficile en fin de compte le bougre.

(C)PER KURU'

Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Wolfgang U. D. Enderstar
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 77 Messages : 115
Couleurs : Wolfgang tente de parler en #BF3030 et Ghost l'encourage par télépathie en #9683EC
J'ai traversé le portail depuis le : 26/04/2015 et on me connaît sous le nom de : Wolfgang Mon nom est : Wolfgang Uriel Demyx Enderstar. Il paraît que je ressemble à : Vincent Valentine de FF VII et à ce propos, j'aimerais remercier : Tiaaaa et Soraaa ♥
Re: Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler] | Mer 16 Mar 2016, 15:23

Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ?

Angeler & Wolfgang

Wolfgang s'est fait un ami, youhou, je vous demande à toutes et à tous d'applaudir. Comment ça on sait pas trop si s'en est un ou pas. Quoi ? C'est pas un truc d'ami d'aller dans un bar pour prendre un verre et discuter ? Si c'est la faute de ce verre non alcoolisé c'est pas juste. Hein non ? Mais si on tient compte du monsieur je pense qu'on peut dire que c'était quand même quelque chose. D'un caractère plus que distant et sauvage, faut avouer que bien souvent notre homme se contentait d'une chose, de regarder fixement les gens sans bouger d'un pouce, parfois on pouvait légèrement voir une expression apparaître, qui pouvait être un sourire en coin d'amusement, ou alors la tête la plus dépité du monde. Et ce qui est encore plus magique avec lui, c'est qu'il peut faire les deux l'un à la suite de l'autre sans trouver ça bizarre c'est dire... Mais bon, je crois que le plus comique dans tout ça c'est qu'au final le démon en avait oublié le pourquoi du comment il était sortit. Il était là c'est tout ce qu'il était capable de savoir, le reste fallait pas trop lui en demander... Il avait rencontré un drôle de gars dans un magasin il croit et ce drôle de gars était en train de causer avec lui. Oui on va dire que c'est normal. Alors pourquoi il avait ce sac déjà à ses pieds. Y avait quoi dedans. Il ne savait plus. Y avait une chance sur deux pour qu'il l'oublie, du coup en tant qu'homme prévoyant il avait pendant qu'Angeler causait pensé à le l'accrocher à son bras, comme ça il partirait avec et aurait bien la surprise de ce qu'il y a dedans. Des course ? A manger ? Non il n'avait pas souvenir d'être partit en faire... Et puis il n'avait même pas faim là, alors pourquoi il y en aurait ? Il avait eu faim mais c'était plus le cas ? Peut-être pour ça que ça parlait nourriture à table. Ou pas en faire. Humain ? Mais c'était pas bon. D'ailleurs vu la tête blasé qu'il tirait soudainement, il était pas difficile de voir que dans sa tête Wolfgang était déjà totalement passé à autre chose.

… Ouais mais c'est pas bon. J'ai pas faim.



Avait-il dit comme si c'était parfaitement normal de balancer ça. Comme toujours, il sortait des phrases, ça faisait un peu hors contexte en fait. Son cerveau semblait de temps en temps faire l'impasse sur les conversations qu'il devait suivre en finalement lui faisant prendre une autre route. Son boulot, voilà ça c'était bien, se faire de la pub. Même si en fait, si Angeler l'appelait pour surveiller sa femme chérie, ce serait tout sauf intéressant. C'est commun mais terriblement ennuyeux ces histoires... Pas possessif. Ouais c'est ce qu'ils disent tous, même ceux qui font appel à lui. Après avoir rit légèrement et discrètement à sa remarque, qui n'était peut-être pas drôle... Ou en fait il n'en savait rien, Wolfgang avait ensuite tiré une tronche de nouveau dépité, et un soupire des plus audible, limite plus que le rire qu'il avait eut pendant un bref instant. Ce changement faciale était toujours impressionnant à observer quand on en avait pas l'habitude. Lunatique est limite un mot faible pour ce type...

C'est ce qu'ils disent tous. Mais franchement. Si t'as un truc mieux à me faire voir c'est mieux, c'est d'un ennuie ces histoires de tromperie, heureusement que y a pas que ça, j'aurais changé de métier.



Y a pas écrire stalker de couple sur sa tête hein, parfois il lui arrivait de tomber sur de ces trucs quand il suivait la personne concerné. Allant simplement d'un couple en train de se rouler une pelle dans un coin à... Pire. Une fois il avait eut pour idée de regarder par une fenêtre parce qu'il avait la flemme de faire genre qu'il sonnait ou alors d'attendre que quelqu'un sorte pour s'en assurer. Et en fait il aurait mieux fait d'attendre mais bon. Au moins il était vite rentré ce jour là, je crois qu'il n'y a pas meilleure preuve. Hein quoi ? Il partait ? Ah oui, c'est vrai qu'il était temps. Le jeune homme regarda alors l'immortel partir...  Sans même songer un seul instant à se lever de sa chaise.

Ah... ouais... Salut.



… Bon, on va dire que le regard y était un peu.. ? Un tout petit peu ? Moui bon. En fait on aurait presque pu croire qu'il partait au toilette, drôle de façon de dire au revoir. Pourtant il avait fait un léger signe de la main et tout... Avant de s'accouder sur la table. Le serveur vint alors demander s'il désirait autre chose et s'il pouvait débarrasser, ce à quoi notre homme avait répondu un « si tu veux ? » … Du coup il avait un serveur en train de le fixer un peu bêtement... Et lui en faisait de même. Ah rentrer. Laissant l'argent pour payer la note tout de même, le démon se leva alors enfin de sa chaise pour rentrer chez lui. Peut-être qu'il le reverrait, son... Ami. Ouais ami... Ils sont du même âge et tout ils le sont j'te jure ! Une fois devant chez lui, le bruit des clés se firent entendre dans la serrure. Ah. C'est qu'il a faim en fait. Et son frigo est vide... Oh et puis la flemme. Sauf que c'est plus tard quand les magasins sont fermés que le pauvre ange déchu se rendit compte qu'il avait trop faim et qu'en plus il était trop tard pour sortir s'acheter un truc. C'est dure la vie.

DEV NERD GIRL






Enderstar FTW:
 

Cbô:
 

 
Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les gens sont-ils toujours curieux ? [pv : Angeler]
» Pourquoi les chats sont attirés par les boites ???
» POURQUOI les GENS sont si STOIQUES aux effets des ASCENSEURS rapides et AVIONS, et si SENSIBLES aux petites ATTRACTIONS ?
» Pourquoi les gens n'osent pas dire qu'ils aiment Disney
» "gens bizarre et fait curieux"

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: