Partagez | 
 

 Good Night Good Day ▬ CRIMSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Mer 08 Avr 2015, 14:44



CRIMSON & OLIVER
« GOOD NIGHT GOOD DAY »

Ce spectacle macabre me donne la nausée, je vais gerber dans moins d'une seconde si on n'arrête pas. Je ne peux plus supporter qu'elle pose ses yeux sur moi, que son sourire remplis de tendresse me soit toujours destiné. Je me penche vers l'avant en serrant très fort ma tête avec mes deux mains comme si je pouvais écraser cette dernière en utilisant seulement ma force d'humain. En ouvrant les paupières de nouveau, je sais que quelque chose a changé. J'observe ma ville natale en me mordant la lèvre, cela faisait des lustres que je n'y avais pas posé le pied, c'était rafraichissant. Un homme s'approche, je recule avec un peu de méfiance, mais il ne me voit pas, il ne me porte aucune attention : ce comportement m'intrigue et me pousse à avancer vers lui. Une ombre se dessine tranquillement devant lui au fur et à mesure que j'avance, ses paroles sont claires et la nouvelle silhouette aussi. Je vais craquer. Elle lui jette au visage combien il peut être con, puis elle s'effondre et elle devient translucide. Elle disparait encore sous mes yeux, je voudrais me jeter sur elle afin de la rattraper, mais c'est trop tard.


« OLIVER ▬ Nooooooon ! »


Je suis maintenant assis dans mon lit, la sueur colle mes vêtements à ma peau d'une manière peu agréable. Améthyste est à côté de moi et elle me regarde comme si elle venait de voir un fantôme alors qu'en vrai, c'était moi qui en avait vu un. J'ai la gorge étonnamment sèche, je me lèche les lèvres avant de pousser mes couvertures d'un geste brusque : il faut absolument que j'aie sous la douche. J'entends des bruits derrière la porte et un petit « Oliver, es-tu correct ? ». Bien sûr, ne t'en fais pas, il m'en faut beaucoup plus pour m'effondrer - ou pas - mais je n'ai pas le temps d'y penser. Quatre heures vingt. Génial. Je me lève et passe ma tête l'autre côté de la porte afin de voir qui c'est. Non, j'ai pas vraiment remarqué, j'étais toujours à moitié endormi quand même. Donc, pas assez éveillé pour reconnaitre la voix. Rod. Je lui tape un clin d’œil et acquiesce d'un mouvement de tête. Il n'a pas besoin de plus d'explication et s'en retourne doucement en direction de sa chambre. Je file directement dans la salle de bain, je suis heureux de m'être réveillé à cette heure-là, comme ça je suis sur de ne pas me faire déranger pour ma place : cette pièce est sans doute la préférée d'Emma. Je vous jure, cette fille y passe une éternité à chaque jour. Je laisse couler l'eau bouillante avant de me débarrasser de mon boxeur d'un coup de pied vers le panier, je réussis un but, puis monte finalement dans la douche.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté sous l'eau qui aurait pu me faire des cloques si je n'avais pas fait attention, mais assez longtemps pour me donner les doigts style mamie. Je m'enroule dans une serviette avant de parcourir l'appartement en grognant, mon estomac crie famine et je gagerais que je n'ai aucune réserve de sang là-dedans. J'ouvre le frigo et blasphème à voix basse en constatant que ma première hypothèse était la bonne. Je n'aurais qu'à me nourrir un peu plus tard, j'attrape tout de même un croissant avant de retourner dans ma chambre pour me vêtir.

J'avais décidé qu'aujourd'hui était une bonne journée pour aller rendre visite à quelqu'un, j'en avais besoin, j'étais tellement perdu, tellement fauché. Je fermai à clé et décidai de me rendre directement jusqu'à chez lui en trainant dans ma main un mystérieux présent, parce que c'était comme cela que l'on fonctionnait. Il m'aidait et il fallait que je sois en mesure de le récompenser alias surprendre en retour : ça n'avait pas été si compliquée jusqu'à maintenant, mais on ne sait jamais. Améthyste me collait encore - et comme toujours - aux baskets alors que j'avançais doucement vers le cirque. J'avais encore deux bonnes heures à tuer avant que le soleil ne soit vraiment levé et je ne pensais pas que ma connaissance ait vraiment envie de se faire réveiller de bon matin. Du coup, je décidai de prendre tout mon temps afin d'arriver le plus tard possible, j'examinai même mon présent avant de me rendre à ma destination X. Il devait être dans les sept heures trente quand je frappai à la porte de la caravane de « l'ami » en question avant de pousser sur la porte et d'entrer. Je m'étais permis, bien que ce fut très impoli et allai m'asseoir à côté de lui dans son lit.


« OLIVER ▬ Bonjour Prince Charmant, il y a une princesse en détresse qui ressentirait la nécessité d'entendre vos précieux conseils, dis-je en souriant discrètement. Plus sérieusement, met des fringues, je peux attendre à l'extérieur. Et ne fouille pas dans mon sac ! »


Comment éveillée la curiosité de quelqu'un ? Lui montrer que quelque chose d'interdit est à sa proximité. Je laissai le sac sur l'un des minuscules comptoir avant de sortir de l'endroit, je ne savais pas dans quelle tenue il dormait et je n'avais pas spécialement envie de le voir à poils, je devais aussi lui laisser le temps de se réveiller et d'arrêter de me détester pour l'heure qu'il était. J'étais patient, alors j'attendis en silence, mon dos contre sa « maison » j'observais les autres avec un sourire en coin. Je me demandais si je pourrais être lanceur de couteau ou découpeur de demoiselle ? Je ne crois pas qu'ils me laisseraient faire, bon, tant pis, je chercherais une autre branche dans laquelle me lancer entre temps.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Sam 11 Avr 2015, 17:06



❝THE DEVIL DOESN’T COME
DRESSED IN A RED CAPE AND
POINTY HORNS. HE COMES
AS EVERYTHING
YOU’VE EVER WISHED FOR.
❞ - Tucker Max



« toc-toc »
Crimson étouffa un grognement lorsque ses sens perçants entendirent le poing de quelqu’un marteler la porte de sa caravane. Aux aguets, il écouta la personne pénétrer dans son antre et se frayer un chemin jusqu’à lui, gardant son visage enfoui dans son coussin. Lorsqu’il sentit cette personne s’assoir à ses côtés et qu’il eut bien le temps d’écouter sa démarche discrète et sa respiration, il était à peu près certain de qui ce serait. La voix qui s’éleva ne fit qu’appuyer ce qu’il avait déjà deviné. Il sourit et se redressa, sa couette glissant de sa peau et dévoilant son torse nu – bah quoi, vous imaginiez qu’il porterait un pyjama de grand-mère pour dormir ? – tandis qu’il posait ses yeux dorés sur le jeune homme.

« Une princesse en détresse, hein. Quelle délicieuse manière de se réveiller ! » Il glissa ensuite un coup d’œil au sac dans lequel il ne devait pas fouiller, apparemment (franchement, cet Oliver, il savait parfaitement comment titiller la curiosité d’autrui), avant de le regarder sortir, un air amusé collé sur le visage. Il avait presque oublié à quel point Oliver était bien foutu, dis-donc.
Plaisanteries mises à part, le magicien s’extirpa rapidement de ses couvertures – oui, il fait partie de la mineure partie de population qui est toujours fraîche et dispo’ après s’être réveillée – et se dressa face à son miroir. Il avait deviné la raison qui avait poussée Oliver à sortir. Faut dire qu’il était de renommée nationale que Crimson était un excentrique non-pudique. Naturellement, s’il portait la moindre chose pour dormir, ce n’était qu’un caleçon. Ou alors il dormait tout habillé. Bref, toujours est-il que notre homme avait opté pour cette fois à son habit de naissance en guise de pyjama, qu’Oliver n’avait probablement pas eu envie de voir. Crimson ricana tout seul en s’habillant et passa la main dans ses cheveux en bataille pour les tirer en arrière. Après avoir enfilé un pantalon noir simple avec un débardeur assorti, et sorti de son logis.

Dès qu’il eut posé un pied dehors, il tourna instinctivement la tête vers l’endroit où était Oliver, qui observait le spectacle qu’offrait le lieu d’habitat des gens du cirque. Il s’approcha de lui et lui offrit un sourire moqueur. « Mon petit poussin a des questions ? » Il le fixait de ses yeux perçants et alertes, sondant son expression – toujours aussi stoïque, d’ailleurs – avant de lui faire signe de le suivre tout en pénétrant à nouveau dans sa caravane. Il s’installa sur une banquette et appuya son coude sur l’une des surfaces tout en regardant Oliver. Il remonta sa jambe droite contre lui et s’étira sur son siège. Il avait l’air réellement détendu. Mais les divins savent à quel point ce monstre est toujours en alerte. Il avait toujours eu beaucoup d’intérêt pour ce garçon. Son état mental était si délicieusement torturé, franchement… Crimson ne s’en passait pas. Il faut aussi dire qu’il avait des problèmes semblables, mais que lui avait un meilleur contrôle de sa folie. Un contrôle presque effrayant et monstrueux lorsque l’on sait qu’il fait tout de sang froid. Il n’a eu aucun traumatisme réel, il n’en veut à personne en particulier. Il aime juste détruire et jouer avec ce qui est autour de lui. Dans tous les cas, la situation d’Oliver le fascinait à un point relativement impressionnant. Raison pour laquelle il s’embarrassait à s’occuper de lui ainsi.

Cependant, le sourire de Crimson s’effaça momentanément et il eut un air sérieux l’espace d’un instant, durant lequel il fixa Oliver comme s’il pouvait lire en lui. « Tu as faim, n’est-ce pas ? » Crimson avait vécu assez longtemps pour remarquer immédiatement lorsqu’un vampire se tenait en face de lui, et si ce dernier souffrait de la faim - ou soif, encore une théorie à développer. Il se leva souplement de son siège et alla jusqu’au petit frigo de la pièce. Il en sortit une bouteille de vin remplie à moitié, et la débouchonna d’un coup de pouce avant de la tendre au mordu. Il n’avait pas besoin d’expliquer à ce dernier quel liquide était en réalité à l’intérieur du récipient. Crimson s’était juste amusé à le mettre dedans car il trouvait ça plus agréable. « Bois. »

#Code by Nao ✖ G O O D   N I G H T   G O O D   D A Y


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥




avatar
Invité
Invité
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Lun 20 Avr 2015, 18:56


CRIMSON & OLIVER


« Crimson ▬ Mon petit poussin a des questions ? »

Je ne l'avais pas entendu approcher, je sursautai en me tournant dans sa direction. D'accord. Oui, j'avais réellement besoin de son aide. Je voulais apprendre à me contrôler, à contrôler cette soif de chair, de sang et de vengeance. Il me fit un signe et retourna dans le caravan sans rien ajouter, je pris une grande inspiration et expirai complètement l'air de mes poumons comme pour me remonter un peu de courage qui s'était enfui. J'entrai finalement à sa suite et allai m'asseoir juste en face de Crimson, attrapant mon sac au passage. Il ne fallait quand même pas que je l'oublies là après avoir cherché quelque chose de bien pendant des heures : j'avais réellement bossé fort sur ce coup-là, parce que je savais qu'il m'aiderait, je savais que j'avais besoin de lui. Je fermai les yeux une seconde ou deux afin de remettre mes idées en place, je ne pouvais pas seulement lui lancer ce que j'avais à dire, il fallait être clair, net et bien précis. Je n'aimais pas parler de mes problèmes, de mes pensées : c'est vous dire, je ne parlais JAMAIS de cela avec James, n'empêche, il me prendrait pour un fou. J'observai l'homme s'installer confortablement alors que moi, je restai le dos bien droit, les jambes une à côté de l'autre, l'une battant un rythme imaginaire afin de libérer l'angoisse qui s'accumulait dans mon corps. Puis son visage changea brutalement, il devint sérieux, ce devait être ce visage qu'il arborait quand il faisait souffrir quelqu'un, quand il éviscérait, quand il tuait. Je fermai à nouveau les yeux, parce que je n'arrivais plus à me contrôler aujourd'hui, je sentais les battements de mon cœur dans ma tête comme une goutte d'eau qui s'écoule dans un évier. Stressant, énervant, angoissant.

« Crimson ▬ Tu as faim, n'est-ce pas ? »

Je ne dis rien, parce qu'il n'avait pas besoin d'une confirmation. Cela devait se voir sur les traits tirés de mon visage, sur la sueur qui perlait dans mon front et dans mon dos. Si je sortais maintenant de cet caravane, je ferais beaucoup de dégâts et c'était exactement pour cette raison que j'y étais. Je battis des paupières à quelques reprises et observai Crimson qui allait directement vers le petit réfrigérateur de l'endroit avant d'en sortir une bouteille de vin. Je fronçai les sourcils, mais lorsqu'il me la tendit, je réalisai qu'elle ne contenait pas le liquide d'origine : le sang avait une texture beaucoup plus épaisse que le vin.

« Crimson ▬ Bois. »

J'attrapai la bouteille en continuant d'observer l'homme qui ne s'était toujours pas assit sur la banquette. Je n'avais pas envie de faire face à ce manque de sang, je n'avais pas envie qu'on puisse le voir sur mon visage. Cette constatation me rendait encore plus en colère, elle montait à l'intérieur de moi, elle se bloqua dans ma gorge. J'avais besoin de parler. Putain que c'était chiant.

« Oliver ▬ Ça se voit tant que ça ? »

Je portai la bouteille à mes lèvres et avalai une grosse gorgée du liquide épais et froid qui me fit sourire. Je sentis le sang glisser dans ma gorge, calmer les battements de mon cœur, dissoudre la sueur dans mon dos, détendre mon corps en entier. Je pris une deuxième goulée avant de poser la bouteille sur la table, je n'avais pas besoin de plus que cela pour le moment : je ne voulais pas prendre les réserves de Crimson.

« Oliver ▬ Elle est revenue à la vie. Mon ex-copine qui s'était suicidé à cause de notre rupture, tu te souviens ? .... Elle est revenue, ici, sur l'île. »

J'évitai d'ajouter que tous mes copains étaient au courant et me l'avaient volontairement caché, parce que c'était une rancune que je leur tenais, ça n'avait aucun lien avec ma soif, avec mon manque de contrôle. Pourquoi avait-il fallu qu'elle revienne à ce moment ? Pourquoi n'avait-elle pas attendu une année de plus ? Quand j'aurais enfin réussi à me venger, à vaincre cette vampire qui m'avait fait ... ça. Ils pensaient tous que c'était la transformation vampirique le problème, mais ça n'était pas que cela. Elle m'avait brisé. À l'intérieur. Elle m'avait détruite, complètement sans laisser aucune trace de mon « moi » d'origine. Je lui en voulais terriblement, je voulais qu'elle crève, qu'elle ne soit jamais en mesure de voir l'île, de voir combien elle était merveilleuse sans elle.

« Oliver ▬ Je ne sais plus quoi faire, Crim. Je dois me venger, je dois le faire. J'en ai besoin, au fond de moi, je le sens. Je veux changer pour Juliette, mais .... Je ne suis pas assez fort pour y arriver, je ne veux pas lui faire mal à celle-là. »

Je lui avais déjà parlé de mon obsession pour les femmes, de cette force qui me poussait à toutes les faire souffrir sans en avoir réellement conscience. Il en savait plus sur moi que mon meilleur ami en ce moment, parce que j'avais peur de son jugement, j'avais peur qu'il me dise de partir. J'avais peur de le perdre aussi. Je n'arrêtais pas d'avoir peur et c'était sans doute ce sentiment qui me gardait encore un peu humain.
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Ven 24 Avr 2015, 09:54



❝THE DEVIL DOESN’T COME
DRESSED IN A RED CAPE AND
POINTY HORNS. HE COMES
AS EVERYTHING
YOU’VE EVER WISHED FOR.
❞ - Tucker Max



♟Le jeu du destin.

« Ça se voit tant que ça ? »

Un sourire apparut sur les lèvres de Crimson. Il secoua calmement la tête. « Juste un peu. Je suis juste très observateur. On peut dire que j’ai du vécu. » Il le fixa de ses yeux dorés tandis qu’il avalait quelques gorgées de ce liquide que ceux de sa race étaient damnés à boire durant leur vie entière. Crimson perçut immédiatement le déplacement de tension dans son corps lorsque son envie fut enfin assouvie. Il reposa ensuite la bouteille sur la table, puis prit la parole.

« Elle est revenue à la vie. Mon ex-copine qui s'était suicidé à cause de notre rupture, tu te souviens ? .... Elle est revenue, ici, sur l'île. »

Crimson ne cessa de le regarder, puis hocha calmement la tête. Bien sûr qu’il se souvenait. Sa mémoire était si spécifique qu’il pouvait se souvenir de certaines choses dans les moindres détails. L’explosion lui avait peut être créé des lésions, mais son intellect n’en avait pas été touché le moins du monde. Il semblait même qu’il ait été d’avantage ouvert après cet incident. En tout cas, sur que c’était une histoire pour le moins unique. Une vraie torture mentale pour ce cher Oliver. Crimson l’observa pendant qu’il semblait chercher ses mots, puis le reste de ses paroles. Son expression était toujours aussi sérieuse qu’auparavant, mais une ombre de sourire passa sur ses lèvres lorsqu’il vit la lèvre d’Oliver trembler presque imperceptiblement alors qu’il repensait probablement aux horreurs qui lui étaient arrivées. Lorsqu’il reprit, Crimson l’écouta avec toujours plus d’attention, puis sourit à la conclusion du jeune homme. Je ne veux pas lui faire mal à celle-là. Intéressant, son petit monstre avait recouvré l’une de ses faiblesses. Dur de plonger dans la voie de la folie et de la vengeance lorsque l’on a quelqu’un à chérir et à protéger. Crimson n’avait globalement que lui-même à protéger, bien qu’il lui arrive à ses trouver des poulains qu’il suivait, guidait ou écoutait, simplement car il les appréciait. C’était le cas d’Oliver. Il avait profondément piqué l’intérêt de l’illusionniste, et ce dernier voulait voir ce qu’il ferait dans le futur. Il plongea ses yeux dans ceux du jeune homme de manière intense, lisant ce qu’il y voyait, puis sourit d’un air satisfait lorsqu’il y trouva ce qu’il souhaitait. Toujours silencieusement, il attrapa la bouteille de sang, et la tendit au sang-mêlé.

« Tu peux la terminer. » Il se réinstalla ensuite dans son siège, et croisa ses mains devant son visage. « Oliver. Tu sais aussi bien que moi que tu ne seras pas en paix avant d’avoir réglé tes comptes avec cette femme. Enfin, c’est ce qu’il te semblait jusque là, n’est-ce pas ?  Sache que plusieurs choix s’offrent à toi : la vie est miséricordieuse, elle nous offre toujours le choix. Seulement, il ne tient qu’à toi de faire le meilleur. Si tu considères que ta Juliette pourrait te sortir de cette boucle infernale, tant mieux. Seulement, je ne m’y fierais pas trop… »

Crimson fit un sourire mesquin, cruel, et se pencha vers Oliver. Il se leva et tourna autour de lui tout en faisant courir ses doigts sur son épaule.

« Sache que la folie qui t’habite n’est pas sous ton contrôle. J’ai le malheur de t’apprendre que tu ne seras sûrement plus jamais quelqu’un d’équilibré, sauf si tu trouves une manière de combler le vide qui te dévore. Peut-être le concept appelé amour pourrait-il l’être… ou peut-être le prix du sang de cette femme. »

Crimson retourna s’assoir et le regarda.

« Ne laisse pas la peur t’empêcher de faire ce que tu désires. Je sais que tu crains de la perdre une nouvelle fois, mais ne laisse pas cette peur s’emparer de toi et devenir une faiblesse. Au contraire, sers-t-en pour garder le contrôle, et ne pas perdre de vue ce qui est important pour toi. Focalises toi sur ce que tu souhaites accomplir. »

Crimson garda le silence quelques secondes, le fixant toujours de ses orbes mordorées, puis reprit.

« Et tu sais bien qu’en cas de besoin, je peux être ton Joker. Je pourrais t’aider si tu le souhaites. »

…mais ce ne sera pas gratuit. Crimson ne le dit pas, mais savait bien que la condition y était également. Oliver savait comment marchait Crimson. Quand il donnait, il prenait toujours quelque chose en échange. Cela pouvait être une chose qui pouvait sembler être d’une importance inexistante jusqu’à la vie de quelqu’un, mais Crimson avait toujours intérêt à prendre quelque chose. Que ce soient des informations, ou simplement l’amusement procuré par l’observation de certaines personnes.

« Après… tout dépendra du choix que tu feras. Il faudra faire le bon choix, si jamais il en existe un… mais après, je ne peux pas te guider. Je ne suis pas omniscient, et j’ignore totalement ce qu’il va se passer par la suite. C’est quelque chose qu’il te faudra découvrir toi même. »

Un sourire étira les lèvres séduisantes du sang-mêlé tandis qu’il achevait sa phrase.

#Code by Nao ✖ G O O D   N I G H T   G O O D   D A Y


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥




avatar
Invité
Invité
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Lun 20 Juil 2015, 16:28


CRIMSON & OLIVER


Je commençais à en avoir marre d'être effrayé, de constamment devoir être sur mes gardes, uniquement parce que je ne voulais pas faire souffrir Juliette. Quand elle s'était suicidée, je n'avais plus ce problème, je ne pensais plus à elle, je ne pouvais plus la faire souffrir, puisqu'elle était morte. Je posai une main sur mon front et fermai les yeux, ma tête menaçait d'exploser d'une minute à l'autre : je ne pouvais plus faire comme s'il ne se passait rien. Je ne voulais plus faire souffrir de femme, parce que j'avais trop peur de tomber sur Juliette sans m'en rendre compte.

« Tu peux la terminer. »

J'acquiesçai vigoureusement en ouvrant les paupières et avala ce qu'il restait du liquide rougeâtre dans la bouteille, j'eus un sourire satisfait alors que je déposais la bouteille sur le comptoir qui n'était pas très loin. J'en avais besoin, du sang, j'avais besoin d'être heureux, j'avais besoin de ressentir quelque chose outre cette constante frustration et ce besoin malheureux de vengeance. Il fallait l'accomplir pour qu'elle cesse de me torturer.

« Oliver. Tu sais aussi bien que moi que tu ne seras pas en paix avant d'avoir réglé tes comptes avec cette femme. Enfin, c'est ce qu'il te semblait jusque là, n'est-ce pas ? Sache que plusieurs choix s'offrent à toi : la vie est miséricordieuse, elle nous offre toujours le choix. Seulement, il ne tient qu'à toi de faire le meilleur. Si tu considères que ta Juliette pourrait te sortir de cette boucle infernale, tant mieux. Seulement, je ne m'y fierais pas trop… »

Je poussai un très long soupire afin d'expirer toute l'air de mes poumons. Si j'étais venue ici, ce n'était pas pour me faire dire qu'il n'y avait aucune solution à mon problème même si j'étais convaincu de la même chose. Juliette ne pourrait pas me délivrer, elle ne pourrait pas me faire sortir de ma folie malgré tous ses efforts. La vie n'était pas miséricordieuse, elle était une vraie salope et je lui en voulais énormément. Comment pouvait-on vivre de cette manière, sans connaitre le bonheur, ni même l'amour. J'observai le vampire se lever et tourner autour de moi, ses doigts frôlèrent mes épaules dans un cercle, puis il revint en face.

« Sache que la folie qui t'habite n'est pas sous ton contrôle. J'ai le malheur de t'apprendre que tu ne seras sûrement plus jamais quelqu'un d'équilibré, sauf si tu trouves une manière de combler le vide qui te dévore. Peut-être le concept appelé amour pourrait-il l'être… ou peut-être le prix du sang de cette femme. »

Je savais tout ceci, je pensais tout ceci. Il n'y avait rien que personne ne puisse faire pour me guérir, ni même pour me sauver. Ma libération serait de me venger, d'enfin réussir à tuer cette femme qui m'avait battu, torturé durant des semaines entières. Elle méritait son sort et maintenant que j'étais plus fort qu'elle, je n'aurais qu'à la tuer pour en finir pour de bon. J'en avais besoin et si cela voulait dire perdre ma Juliette à tout jamais, alors ... j'allais tout de même me rendre ce service : j'avais besoin d'accomplir cette vengeance. Si personne ne pouvait comprendre, alors tant pis.

« Ne laisse pas la peur t'empêcher de faire ce que tu désires. Je sais que tu crains de la perdre une nouvelle fois, mais ne laisse pas cette peur s'emparer de toi et devenir une faiblesse. Au contraire, sers-t-en pour garder le contrôle et ne pas perdre de vue ce qui est important pour toi. Focalises toi sur ce que tu souhaites accomplir. »

Il avait raison, je devais m'en tenir à ce qu'il fallait faire pour me libérer. Il fallait à tout prix que ce poids sur mes épaules disparaisse, il fallait que je me sorte de cette ronde infernale.

« Et tu sais bien qu'en cas de besoin, je peux être ton Joker. Je pourrais t'aider si tu le souhaites. »

Je baissai les yeux vers la table qui nous séparait en observant tous les objets qui y étaient présents, parce qu'il me fallait me concentrer sur quelque chose d'autre que sur l'homme qui me donnait l'impression de vouloir me motiver à fond à sauter sur la vampire qui m'avait agressé. Peut-être était-ce le cas.

« Je n'ai rien à t'offrir en ce moment, alors je me passerai de ton aide. Quand j'aurai vraiment besoin, je n'aurai qu'à revenir, je sais où tu vis. »

C'était toujours comme cela avec Crimson. On ne reçoit rien sans rien. Un conseil doit absolument mener à autre chose sans quoi notre relation ne serait pas ce qu'elle est.

« Après… tout dépendra du choix que tu feras. Il faudra faire le bon choix, si jamais il en existe un… mais après, je ne peux pas te guider. Je ne suis pas omniscient et j'ignore totalement ce qu'il va se passer par la suite. C'est quelque chose qu'il te faudra découvrir toi-même. »

Il n'existait pas de bon choix et c'était cela qui me rendait la vie plus difficile que jamais, je ne pouvais pas choisir la bonne chose. En levant le regard dans sa direction, je me rendis compte qu'il souriait, ce qui me rendit un peu froid, un tout petit peu.

« Ça t'amuse. »

Ceci n'était pas un reproche, bien au contraire, une constatation plutôt. Je n'aimais pas le type de regard qu'il me lançait, il aurait dû me glacer le sang, mais je n'avais pas peur de l'illusionniste. Je passai les deux mains dans mes cheveux afin de les repousser vers l'arrière, j'avais besoin d'un peu d'air.

« Je commence à étouffer ici, sortons à l'extérieur tu veux ? J'ai besoin d'air. »

Je n'attendis pas vraiment sa réponse et me dirigeai lentement jusqu'à l'extérieur de la caravane, je sentis l'air dans mes cheveux, l'air frais valser autour de mon corps, ramper sur ma peau. C'était la meilleure sensation que j'avais ressentis depuis des jours déjà, je fermai les yeux et allai m'adosser à sa « maison » un peu plus loin de la porte.

« J'ai compris tout ce que tu m'as dit, mais ce n'est pas aussi simple que cela. J'aimerais beaucoup oublier Juliette, j'aimerais beaucoup qu'elle cesse de hanter mes rêves, de hanter mes pensées à chaque minute, à chaque heure. J'aimerais beaucoup la faire disparaître de mon cerveau. Mais je voudrais aussi qu'elle soit celle qui fait battre mon cœur de nouveau, celle qui me redonne envie de sourire, celle qui me donne des frissons par un simple regard. Je sais que cela est impossible, parce que je ne pourrai pas changer suffisamment pour combler toutes les exigences qu'elle a envers moi. »

Je plaquai mes deux mains contre mes yeux afin de ne plus voir devant moi, j'allais avoir une faiblesse si cela continuait ainsi. Mes jambes tremblaient et ma tête refusait systématiquement de réfléchir à autre chose que la souffrance que j'ai vue dans ses yeux. Je sentais les battements de mon cœur dans mes tempes et je me concentrai là-dessus pour me remettre d'aplomb.

« Je dois tuer Abbygaël. »
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Mar 28 Juil 2015, 23:25



❝THE DEVIL DOESN’T COME
DRESSED IN A RED CAPE AND
POINTY HORNS. HE COMES
AS EVERYTHING
YOU’VE EVER WISHED FOR.
❞ - Tucker Max



♟Le jeu du destin.

« Ça t'amuse. »

Les mots résonnèrent dans le silence, comme une évidence, et le sourire de Crimson grandit davantage, dévoilant ses dents blanches. Bien entendu, que cela l’amusait. Sinon, il ne s’embarrasserait pas avec lui. Ce n’était pas une question, et le magicien ne prit même pas la peine de répondre. Il savait parfaitement que son sourire et ses yeux trahissaient son plaisir, qu’il ne s'embêtait pas à dissimuler. Oliver, n’ignorait pas la particularité étrange de l’homme qui lui faisait face, et de sa manière unique de voir les choses. Cet homme indéchiffrable, qui dérangeait par son amour des choses morbides, qui charmait par ses douces paroles et ses regards persuasifs. Cet homme clairvoyant, qui prêtait son oreille à chaque murmure, s’intéressait à l’inintéressant et dédaignait l’important. Cet homme sans foi ni loi, cet homme perdu et pourtant sûr de lui. Celui qui souriait lorsque le monde sombrait autour de lui, qui dansait sur les tombes et riait au visage de la logique. L’homme sans nom, l’homme sans famille, l’homme sans visage.

Lorsque le jeune homme se leva, le vampire le suivit de ses vifs yeux ambrés, puis se redressa souplement et marcha à sa suite silencieusement. Lorsque son vis-à-vis repris la parole, un long frisson parcourut le dos du magicien, qui sentit l’excitation rouler sous sa peau. Oui, c’est ça, comme ça… La vie pouvait être cruellement ennuyeuse. C’était en sachant cela que Crimson se délectait de chaque parole qui sortait de la gorge du mordu.

« Je dois tuer Abbygaël. »

Un immense sourire naquit sur le visage de Crimson, qui passa sa main sur son visage semblable à celui d’une statue grecque. Ses iris dorées scintillèrent, et il s’approcha du sang-mêlé. Il saisit les avants bras de ce dernier pour les écarter de son visage avec un mélange de force et de douceur déroutant, et plongea son regard dans le sien. L’or se mêla à l’écarlate en une impétueuse tempête glaçante, mais l’amusement pétilla à nouveau dans la poitrine du mage.

« C’est ça… c’est parfait… ta résolution est véritable. Si tu y vas maintenant, avant que tes pensées ne fléchissent, tu y parviendras sans doute. »

Alors, l’illusionniste s’écarta et tourna le dos à Oliver, levant les yeux au ciel, comme s’il adressait une prière aux dieux. Quelle idée. Crimson ne priait pas, il était bien trop damné pour un tel acte. Il ricana entre ses dents, ironisant l’existence des divins eux même, avant de pivoter à nouveau, ses yeux mordorés se posant sur la silhouette qui se trouvait derrière lui.

« Cher Oliver, très cher Oliver… vas-tu définitivement chasser les ombres qui te poursuivent ? J’ai tellement hâte de le voir de mes propres yeux. Cette rage dévastatrice… vas-tu la laisser déferler sur celle qui a tout commencé ? »

Crimson observait ses yeux. Ces yeux rouges qui brillaient, une lueur sauvage y dansant furieusement, tel un ouragan prêt à être lancé, un incendie sur le point de naître. Le vampire plaqua sa grande main sur la poitrine d’Oliver, et écouta les battements de son cœur. Cette fois-ci, il ne l’écouterait pas. Parfois, le choix déraisonnable était le meilleur. Le choix qui piétinait toute raison, le choix qui détruisait prudence ou sûreté. Le choix qu’il s’apprêtait à faire. Le choix du désespéré, le choix du fou.

« Es-tu prêt à payer le prix du sang ? »

Crimson connaissait déjà la réponse avant d’entendre quoi que ce soit. Se perdre dans un terrible labyrinthe de folie pouvait être facile, et lutter contre ce qu’elle imposait quasiment impossible, plus on se noyait dedans. La folie n’avait aucune solution, tout autant qu’une multitude. Elle était à la fois un piège et une délivrance. Chaque être étant unique, Crimson savait pertinemment qu’il ne pouvait prétendre à savoir ce qui serait le mieux pour Oliver. Les méandres de l’esprit étaient bien trop complexes pour cela, et même les dieux n’auraient su le déchiffrer. Succomber à ses pulsions était peut être une des solutions, tout autant qu’elle pouvait correspondre à la boîte de Pandore, qui ravagerait les dernières onces d’humanité se trouvant en lui une fois ouverte. Il fallait cependant l’avouer, le jeune hybride avait toujours eu un bon fond. Un enfant qui rêvait de justice, et qui avait été assez fort pour se lever pour la cause qu’il soutenait. Il fallait alors découvrir si son esprit avait conservé la force d’antan qui avait été perturbée par de longues et terribles tortures. Un enfant qui n’avait pas eu le temps de grandir, trop vite arraché à son innocence infantile… Une véritable tragédie, songea notre terrible rouquin avec un sourire ironique. Ah, ce jeune garçon est un véritable roman à suspense… Crimson ne s’en lassait pas.

Véritable allégorie de la folie, le magicien écarta les bras, comme s’il offrait sa poitrine au ciel, sa figure séduisante dépeignant un amusement qui n’avait pas lieu d’être. Ses cheveux flottèrent dans l’air, et il pencha la tête sur le côté en vrillant son regard transperçant dans celui d’Oliver. Dans le lointain, des corbeaux croassèrent sinistrement, et le vent se leva. Le ciel était couvert, ayant revêtu son manteau gris perle qui menaçait la terre de ses pluies et ses orages. Finalement, comme une effroyable prémonition, les lèvres du joker s’étirèrent en un ultime sourire. Le spectacle ne fait que commencer.

« Il est temps. »

#Code by Nao ✖ G O O D   N I G H T   G O O D   D A Y


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥




avatar
Invité
Invité
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Mar 04 Aoû 2015, 01:42


CRIMSON & OLIVER


J'avais fermé les yeux en espérant que cela me calme, me redonne une certaine contenance que je ne possédais plus au moment où les mots avaient franchi mes lèvres. Je devais tuer Abbygaël, parce qu'elle était celle qui avait tout fait changer, celle qui avait transformé mon cœur en pierre, mon âme en tueur et mon cerveau en bouillis. Je savais que lorsqu'elle ne serait plus de ce monde, je me porterais mieux, beaucoup mieux. Je sentis cette force sur mes bras et je le laissai faire ; en sachant que si je l'aurais réellement désiré, mes bras seraient restés devant mon visage. J'ouvris les paupières et plongeai mon regard dans les deux ambres dorés qui m'observaient sans rien dire. Ouvre la bouche, Crim, dis-moi que je suis fou. Dis-moi que je ne devrais pas le faire, même si n'est ce que mon cœur, mon âme et tout mon corps désirent. Non, parce qu'il était d'accord. Ce choix m'appartenait et si je ne fonçais pas la tête première sans réfléchir, j'abandonnerais. Encore. Et je ne l'abandonnerai plus jamais. Je ne le faisais pas pour moi, je devais le faire pour ma princesse. Il s'éloigna d'un pas et mes paupières se refermèrent pour mieux m'aider à réfléchir ; comme si cela pouvait y changer quelque chose. En réalité, son sourire me troublait plus que je ne le pensais, il ne donnait des frissons, ces mêmes frissons qui pourraient me pousser plus loin que je n'avais jamais été : tuer ce vampire.

J'étais prêt.
J'avais besoin du sang de cette femme, du sang partout. Il me suffisait d'imaginer cette scène macabre pour en avoir des frissons, des frissons de joie, de bonheur, d'accomplissement. J'avais hâte à ce jour où elle se retrouverait à ma place, celle de pantin, cette de martyr. Je serrai mes poings l'un contre l'autre en observant le mage, il était excité probablement autant que je l'étais moi-même. Je n'avais pas d'autre choix, il avait raison. Je sentis cette rage monter de mon estomac, ce deuxième souffle qui me donnait des envies maladives de sang, de chair, de douleur. Je pris une profonde inspiration en goûtant à toutes ces choses imaginaires, puis je fus repût. Il ne manquait plus que ma vengeance à accomplir, cette lourde tâche que je traînais tel un boulet depuis des années déjà.

La pression sur ma poitrine me fit baisser les yeux vers sa main, puis je relevai le regard dans sa direction alors qu'un sourire mauvais étirait mes lèvres. Il ne savait pas à quel point j'étais prêt, à quel point j'en avais envie.

Es-tu prêt à payer le prix du sang ?

Ce sourire statique, il ne se décrocha pas de mon visage alors que je penchai légèrement la tête sur le côté pour accentuer l'effet de folie ; geste complètement inconscient. Oh oui, je l'étais. Je sentis le vent se lever, il ébouriffa ma tignasse au passant et rafraîchit le temps. Je constatai finalement que le ciel s'était couvert, qu'il n'y avait plus l'ombre d'un soleil à l'horizon, la pluie menaçait de s'abattre sur nous, la tempête approchait. Je le sentais approcher, il arrivait, il courait dans ma direction. Je fermai les yeux et tendis mes paumes vers l'avant comme si je pouvais l'aspirer, parce que je le contrôlais le besoin, je contrôlais cette folie, j'avais appris à me laisser couler sur son flot, j'avais appris que la contredire était malsain. Cette folie me guidait maintenant à travers la vie, elle m'aidait contrairement à ce que j'avais pu penser jusqu'à maintenant. Je lui ouvris bien grand les bras et la sentis me pénétrer jusqu'au plus profond de mon âme, puis à ce moment, un nouveau regard transperça mon visage. Celui d'un fou, celui d'un tueur. Je n'étais plus, Oliver. J'étais cette personne qui allait le délivrer enfin où le plonger dans un sommeil profond d'où il ne reviendrait jamais. J'étais cette folie qui allait s'abattre sur le vampire, je ne pouvais pas me sentir plus calme qu'en ce moment.

Il est temps.

J'acquiesçai en silence, puis je marchai, en ligne droite. Je ne savais pas où se cachait ce vampire, mais je savais que je la trouverais, je savais que j'aurais sa peau tôt ou tard. Je passerais mes nuits à sa recherche si cela pouvait soulager mon âme, mon corps, mon cœur, mon esprit.
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Good Night Good Day ▬ CRIMSON | Ven 07 Aoû 2015, 20:48



❝THE DEVIL DOESN’T COME
DRESSED IN A RED CAPE AND
POINTY HORNS. HE COMES
AS EVERYTHING
YOU’VE EVER WISHED FOR.
❞ - Tucker Max




♟LE PRIX DU SANG.


Les paroles de Crimson restèrent en suspens dans l’air un instant, puis les yeux d’Oliver s’ouvrirent. Le vent se mit à souffler un peu plus fort, jouant avec les mèches de cheveux des deux individus se trouvant dans cette large plaine occupée par le cirque, mais rien ne semblait plus les atteindre. Les iris écarlates du jeune homme scintillaient étrangement, et Crimson y lut la terrible folie à laquelle il s’était livré. L’illusionniste ricana sous son souffle, sentant des picotements se réveiller dans son corps, longeant sa colonne vertébrale langoureusement tel un serpent lové tout contre sa peau, naissant avec l’excitation tordue qui le muait à présent. Le mordu face à lui fit un pas un avant, puis un autre, l’air décidé et les bras tendus, comme s’il était déjà en chasse. Non, il l’était, en réalité ; Crimson le savait. Il pouvait ressentir l’aura meurtrière du jeune homme, son envie de sang et de vengeance dévastatrice qui déjà avait pris le contrôle de ses mouvements. A ce stade, les deux hommes semblaient se comprendre sans parole. C’est la compréhension de ceux qui n’ont rien à perdre, de ceux qui n’ont qu’un désir et qui déjà ont laissé leur corps à la folie et à une violence inouïe qui défiait tout ce que la raison nous enseignait. Oliver foulait à présent le sol des hommes damnés, il avait ouvert la porte qui menait au monde où les scrupules n’existent plus, où la perdition est maîtresse mais qui lui insufflerait la force nécessaire à accomplir son désir le plus sombre.

C’était une terre que Crimson connaissait bien, un lieu dont il connaissait l’entrée par cœur : ce n’était pas une partie obscure de son esprit, comme bien d’autres, c’était pour lui un état d’âme qu’il côtoyait en permanence. Crimson était fou, certes. Cependant, cette folie était née de sa capacité à exercer un contrôle total sur chaque portion de son cerveau. Pour lui, les potes n’étaient rien : il avait toutes les clés et connaissait son cerveau mieux que quiconque. Tout ce qui l’animait naissait de ses propres désirs, qui se confondaient étrangement dans son esprit tortueux avec sensations, images et connaissances. Crimson était fou. Ou l’était-il ? N’était-il pas la seule personne à même de juger de cela ? N’était-il pas le seul à pouvoir comprendre les réels sentiments des personnes tourmentées ? Crimson était fou, oui. Et il était le porte-parole ultime des esprits torturés, la personnification même de l’excès et de ses pires conséquences. Il était l’homme qui suivait un chemin propre, conscient du monde entier mais ignorant de manière dédaigneuse la route habituelle des mortels. Arrogant. Qu’il était arrogant. Il observait le monde tourner autour de lui sans jamais le toucher, s’amusant des plaisirs comme des douleurs, jouant avec les parties les plus obscures de l’esprit humain, testant et découvrant, toujours maître de lui-même et pourtant incapable de se contrôler.

Qui était-il réellement ? Le cynisme personnifié, une erreur du ciel, un roi sans couronne, un simple dérangé ? Il était à la fois rien et tout cela à la fois. Et c’est avec un sourire glaçant qu’il accueillait Oliver sur le chemin de la démence, le guidant de sa main jusqu’à un dessein sanglant et pourtant qui semblait inévitable. La machine était en marche à présent, et rien ne pourrait arrêter l’hybride dans sa route, ses pas écrasant l’herbe légèrement humide sur son passage. Crimson s’effaça devant lui, le laissant poursuivre en ligne droite, tel une flèche vengeresse prête à atteindre sa cible à chaque instant.

Aussi subtil qu’un coup de vent, le magicien effleura l’épaule du jeune homme du bout de ses doigts, arborant un sourire joueur, une lueur inquiétante dans le fond de ses yeux. A partir de cet instant, Crimson le suivrait. Il le suivrait, tout bonnement et simplement, et assisterait à l’acte final de cette tragédie de mauvais goût qui aurait lieu bien assez tôt. Même sans intervenir, même sans montrer sa présence, il serait là, les yeux rivés sur Oliver, accompagnant de ses orbes mordorés le moindre de ses mouvements, se nourrissant de cette violence pure qui coulait à présent dans ses veines et brillait dans son regard vermillon. Voilà à quoi aspirait Crimson : l’amusement, pur et dur, le divertissement. Divertissement cruel, vicieux. Son esprit écartelé était amusé de choses étrangères aux autres Hommes. La chose la plus terrible à son sujet, était qu’il avait conscience du mal et du bien. Il avait conscience que ce qu’il faisait, ce qu’il ressentait, ce qu’il était tout entier n’était en réalité qu’une plaie, une chose ignoble et indescriptible. Mais il aimait ça. Il se complaisait dans cette instabilité, cette différence qui faisait froid dans le dos, cet état mental qui aurait rendu malade tout autre individu. Il était lui, et personne d’autre, et bientôt il s’amuserait vraiment. Le vent soufflait dans les arbres avec force, déchirant le silence de leurs bruissements caractéristiques, tandis que le magicien emboîtait le pas à Oliver, un sourire terrible étirant ses lèvres.

#Code by Nao ✖ G O O D   N I G H T   G O O D   D A Y


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
 
Good Night Good Day ▬ CRIMSON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [07.07.11] "Good Night" HITT
» [SOFT] GOOD NIGHT : Gestionnaire de profil [Gratuit]
» good night BKT !
» Goodnight Ladies !
» B1A4 [KPOP]

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: