Partagez | 
 

 Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant




avatar
Invité
Invité
Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Dim 05 Avr 2015, 15:22



C'est le destin !

Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio

Aujourd'hui était un grand jour ! Le jour que tout le monde attendait impatiemment… Enfin… Pour Angeler en tout cas, c'était une journée importante. Après pour les autres, pas sûr. Ce n'était qu'un dimanche comme un autre après tout, pas de quoi fouetter un chat. Il n'y avait que pour le Basilic que ce jour sonnait comme quelque chose de spécial, car enfin aujourd'hui, il prenait sa vie en main. Enfin, cela était peut-être un peu exagéré hein, car notre homme n'était pas un gros glandeur qui ne foutait rien de ses journées sans se demander ce qu'il allait faire de sa vie, bien au contraire. Il avait un travail stable et une vie plutôt confortable. Il était un adulte tout à fait responsable en somme qui n'avait besoin de personne pour se prendre en main… Sauf pour ce qui était de sa vie sociale. Là, c'était le désert, il fallait bien l'avouer, mais dans un sens il s'en foutait bien en général. Sauf maintenant qu'il avait rencontré une jeune femme… Elle était… Comment dire ? La femme parfaite pour lui ? Un truc du genre oui, mais comme Angeler était un gros imbécile sentimentalement parlant, il était resté un bon moment à la regarder de loin, lui envoyer des messages juste pour prendre de ses nouvelles, sans pour autant prendre son courage à deux mains pour l'inviter à sortir avec lui de nouveau. Pourtant, la soirée qu'ils avaient passé tous les deux en tête à tête avait été des plus agréables… Un peu courte et terminée prématurément selon lui, mais vraiment agréable. Cela dit, à part se rendre dans le café où la demoiselle travaillait souvent pour pouvoir passer un peu de temps avec elle, notre homme n'avait pas vraiment fait grand-chose pour qu'ils aient un moment à eux de nouveau. Jusqu'à aujourd'hui donc.

Mais soyons clair, cette victoire n'appartenait pas uniquement à Angeler, loin de là. En fait, il avait même fallut l'intervention d'une certaine déesse de l'amour pour qu'il se rende compte à quel point il tenait à elle et se sentirait mal si quelqu'un d'autre osé faire ce que lui n'osait pas. Ce serait bête de se la faire piquer sous le nez et de devoir se battre pour elle tel un chevalier servant pour la récupérer après hein. Romantique, mais incroyablement stupide, ils étaient adultes après tout. Cela dit, s'il était à présent décidé à inviter la demoiselle à un rendez-vous, le bougre semblait maintenant réfléchir à l'endroit parfait ou emmener sa Dulcinée. Et pour finir, c'était encore une autre femme qui l'avait aidé à faire son choix. Comment donc ? Eh bien disons simplement que ce matin-là, Angeler était allé rendre visite à cette chère Virgilia, comme tout bon fils devait le faire de temps en temps. Seulement voilà, après avoir discuté un moment avec sa chère mère sans aborder une seule fois le sujet qui perturbait le plus le Basilic en ce moment, la vampire c'était tout à coup levé et été revenu vers lui avec ce qui semblait être un panier à pique-nique… Plein bien entendu.

" Oh je ne t'ai pas dis ? J'avais prévu d'aller pique-niquer avec une amie, mais finalement elle n'a pas pu venir. Et puis moi j'ai autre chose à faire de toute manière. Tu ne saurais pas quoi faire d'un délicieux panier repas pour deux personnes par hasard ? "

… Comment décrire ce qu'exprimait le visage d'Angeler à cet instant précis ? Difficile, il faut bien le dire, mais l'impression qu'on était en train de lui monter un plan gros comme un Léviathan sous le nez en espérant qu'il ne verrait rien était bel et bien présente. En gros, sa mère le prenait pour un débile là en fait, alors qu'elle était parfaitement consciente d'avoir éduqué un garçon intelligent. Ou alors, elle se prenait pour une comédienne terriblement douée, ce qui n'avait malheureusement pour elle jamais été le cas. Mais quoi qu'il en soit, tout cela se résumé en seulement quelques mots.

" Serais-tu par hasard en train de te foutre de ma gueule ? "

La question était tout à fait légitime, il fallait bien le dire. Mais la noble parut elle assez outrée qu'il puisse penser cela… Enfin, on aurait presque pu y croire si encore une fois, elle avait été une bonne comédienne.

" Mais pas du tout, comment ose-tu douter de ta mère ! Tu me fends le cœur ! " Elle ne consentit qu'à reprendre après une petite pose dramatique, la main posé sur le dis cœur. " Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai du travail. Si si. Alors passe une bonne journée. "

Angeler était en train de rêver ou bien elle venait de le foutre dehors avec un panier à pique-nique dans les bras ?... Ah eh bien… Euh… Ben si. La porte du manoir venait bien d'être claqué derrière lui, il lui sembla même entendre les verrous être mis. Ok, ça c'était fait. Du coup ?... Angeler se retrouva un peu comme un con à regarder ce foutu panier… Pour finalement sortir son portable de sa poche et envoyer un message à Kyrielle pour lui demander ce qu'elle faisait ce midi. En fait, ce n'était pas plus compliqué que cela. En quelques messages, il fut décidé qu'Angeler allait passer la prendre, même s'il s'était bien garder de lui dire ce qu'il avait prévu… Ou ce qu'on avait prévu pour eux sans leur demander leur avis en fait. Mais alors que notre homme allait marcher tranquillement vers l'adresse indiqué, une idée lui vint bien vite à l'esprit. Bizarrement, lorsqu'il s'agissait d'économiser son temps, Angeler était tout à coup bien plus raisonnable. Voilà pourquoi il ne quitta pas la propriété sans avant se diriger vers le garage à l'arrière. Pour une femme qui conduisait comme un pied, Virgilia avait tout de même des tas de véhicules, tout simplement parce qu'elle adorait les démonter… L'immortalité donne de drôles de passe-temps parfois, que voulez-vous. Angeler lui n'était pas si naze, du coup, il attrapa tranquillement des clés accroché sur des clous et le voilà partit pour chercher cette chère Kyrielle.

C'est donc ainsi qu'Angeler se retrouva à attendre la demoiselle en bas de son appartement, lui tendant simplement un casque lorsqu'elle arriva enfin. Car non, monsieur n'avait pas choisi une voiture, mais bien une moto pour la jeune femme jusqu'au lac. Un endroit parfait pour un pique-nique… Certainement ? Puis soyons franc, choisir une moto était la meilleure façon de pousser Kyrielle à s'accrocher à lui sans que cela paraisse étrange. Eh bien quoi ? On trouve les consolations qu'on peut dans la vie hein…. Trouvant l'endroit idéal, à savoir calme et sans monde pour venir les emmerder, Angeler arrêta donc son véhicule et invita la demoiselle à en descendre. L'endroit lui plaisait au moins ?... Enfin… Il n'était pas vraiment certain des gouts de la jeune femme encore, mais il lui semblait que pour un pique-nique cela pouvait être une bonne idée. Enfin si elle n'aimait pas, ils pouvaient toujours aller ailleurs hein. Voilà pourquoi Angeler attendait comme un débile avec son panier que la demoiselle lui fasse un commentaire… Ouais, l'amour ça rend débile, on ne le dira jamais assez.
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Jeu 09 Avr 2015, 20:50



.Angeler & Kyrielle.Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ?



Elle n'aurait jamais cru que tout allait changer. C'est vrai quoi, il n'y avait pas de panneau lumineux pour lui indiquer la chose lorsqu’elle s'était lever vers les neufs heures. Encore relativement endormie la pauvre. Assez peu décidée à sortir de sous la couette. Mais rien ne pressait. Elle avait tout son temps non ? Oui. Elle avait la journée en effet. Faut dire qu'elle avait passée une petite partie de sa soirée à guetter bêtement son portable. Les messages d'Angeler. C'était devenu un petit rituel. Quand il passait au salon de thé, elle se dépêchait d'être celle qui le servirait, échangeant ainsi quelques mots avec lui. Bien que ne pouvant guère  s'attarder d'avantage. Elle avait du boulot et aussi gentille qu'était sa chef, Kyrielle ne se voyait pas glander pendant ses heures quoi. Ainsi, elle devait se rabattre sur les texto, ou alors les quelques conversations téléphoniques qu'ils avaient eut. Cela ne rimait pas forcément à grand chose. Mais elle aimait bien, elle était bien dans ce genre de moment. À juste avoir de ses nouvelles, de donner des siennes par la même occasion. Rien de forcément très palpitant, mais visiblement cela leur suffisait, et les faisait rester parfois des heures à se parler bêtement comme ça. Parfois, elle avait l'impression qu'il était occupé en même temps, à travailler certainement. Mais il ne raccrochait pas. Il était un coup ailleurs, puis revenait dans la conversation comme si de rien était. Pourtant, étrangement, ni l'un ni l'autre ne demandait s'ils pouvaient se revoir. Bon. Peut-être verrait-elle. Sinon elle finirait par croire que c'était dans sa tête, ou alors que cela avait toujours été dans sa tête. En tout cas. Lui était toujours bien présente dans la sienne. C'est donc songeuse qu'elle sortit du lit, non sans regarder vite fait son portable. Puis le balancer sur le canapé pour aller se prendre un bol de céréale devant la télé. Y avait rien. Elle était bêtement en train de zapper comme une débile devant cette dernière. Avant de se coller devant un dessin-animé parce que c'est qu'une gamine de deux siècles à manger des Coco Pops devant des dessin-animé voilà tout. Et là. Son portable vibra.

Regardant ce dernier. On pouvait apercevoir qu'elle avait finit par mettre ni vu ni connu la photo prise de eux deux en fond d'écran. C'est pas vraiment discret mais depuis. Elle avait avec l'aide d'une certaine Déesse clairement avouer avoir de l’attirance pour lui. Bref. Elle avait des sentiments. Et donc. Elle tentait de se consoler comme elle pouvait de son absence. Ne s'étant jamais remise de son départ un peu précipité lors de leur repas. Bref, revenons au message. C'était lui ! Ni un ni deux. Son cœur se mit à accélérer tandis qu'elle ouvrait le texto. Ce qu'elle faisait cet après-midi.. ? Heu. Rien pourquoi ? La réponse en envoyé, je peux vous assurer que son bol passa bien vite aux oubliettes en attendant une réponse. Espérant ? Oh oui. Une invitation. Enfin.. ? OUI ! Faisant alors tomber le paquet qui était à côté d'elle par terre. La jeune femme se leva pour pousser un.

« YES !! »

… Heu. Ahem. Reprenant ses esprit la pauvre. Elle tenta de faire une réponse un peu moins enthousiaste que ce qu'avait été sa réaction. Des fois qu'il prendrait peur et reviendrait sur son choix le pauvre. Ainsi. Elle lui envoya son adresse par texto, affirmant qu'elle le rejoindrait en bas de chez elle vers quatorze heures. Finissant les quelques céréales traînant dans le lait. Elle manqua de balancer son pauvre bol dans l'évier. Avant d'avoir une nouvel fois ce dilemme si peu habituel chez elle. Sa tenue. Devait-elle faire un effort, ou bien non ? Si ça se trouve. C'est un pique-nique entre amis. Ou heu. Non ? Enfin. Pas possible. Elle n'en savait rien juste ! Elle ne comptait pas être juste une amie à ses yeux. Ainsi. Après quelques essaies devant un miroir. À se demander si elle arriverait à être prête à temps ou pas la pauvre. Elle opta pour une petite robe bleu simple mais légère, allant avec le beau temps externe. Une paire de collant sombre. Et des ballerines. Elle n'aimait pas trop ses chaussures-là. Mais y a rien à faire. Il faisait trop chaud pour des bottes et hors de questions de mettre des baskets pour cette sortie. Ainsi. Planquée derrière les rideaux. La ravissante jeune femme attendit. Ne sachant même pas de quel côté de l'immeuble il allait arriver. Elle semblait regarder un match de tennis inexistant. Attendant de voir la silhouette du beau brun. Le temps lui parut bien long. Pourtant cela ne faisait pas tant de temps que ça qu'elle attendait. Et là, un bruit de moteur. Je vous laisse imaginer la tête surprise qu'elle tirait en voyant une belle moto s'arrêter devant l'immeuble. Pour voir le casque se lever un peu. Et reconnaître de loin le visage du brun à lunette de soleil sortir son portable de sa poche pour envoyer un message. Et bien sûr, son portable vibra pour lui indiquer qu'il était-là. Bon. Allez Kyrielle. Souffle un coup ça va aller. Plantée devant sa porte. Faut avouer qu'elle stressait un peu. Peur de tout faire foirer. De s'être trompée. Mais il semblait l'apprécier au moins dans un certain sens et elle... Elle.... La louve était fixée depuis quelques temps déjà. Donc. C'est partit.

Poussant la porte de son appartement pour le fermer derrière elle. Elle dégringola les escaliers à toutes vitesses. Se retrouvant alors bêtement essoufflé en bas. Au moins. Cette fois-ci elle n'avait pas de talons ! Une fois devant lui, elle voulu le saluer comme il se doit. Mais étant toujours sur sa moto et avec un casque c'était à proscrire pour l'instant. Un signe de main suffisait ? Ouais. En tout cas. Elle lui fit tout de même.

« Re-coucou ! La classe ! J'aimerais bien conduire ça un jour ! »

Eh oui. Elle était forte hein. Y a pas cinq minutes c'était la petite Kyrielle stressée derrière sa porte. Et maintenant, malgré le stress toujours présent, son tact arrivait à la faire parler un peu comme toujours. S'emparant du casque qu'il lui donnait. La pauvre fille ne pût s'empêcher de rougir en grimpant sur la moto pour se coller à lui et s'accrocher. Bon. Faut avouer. Elle n'avait jamais conduit. Mais concrètement elle n'avait pas particulièrement besoin de se tenir aussi collée et autant. Mais puisque c'était lui. C'est un détail qu'on ne va pas dire hein. Elle était bien comme ça. Regardant alors le paysage défiler à  toutes vitesses pour quitter la ville et s'éloigner dans les routes de campagne. Où allaient-ils ? Aucune idée. En fait elle s'en fichait bien. Tant qu'elle était avec lui cela lui irait. Le jeune homme ralentit alors, pour finalement arrêter sa moto dans un coin d'herbe. Un chouette endroit en fait. Avec un magnifique lac non loin. Un paysage qui n'a rien à envier à certains coin de la Terre hein. Et puis le temps était agréable. Ni trop chaud, ni trop froid. Espérant que cela reste comme ça ! Descendant. Regardant alors cet endroit qu'il lui offrait. La jeune femme lui tandis la main avec un sourire adorable. Eh bien quoi ? Qu'il ne reste pas sur sa moto voyons ! Retirant son casque et le laissant prendre ses affaires quand même.

« Reste pas planté-là viens ! Et hop. Elle attrape sa main pour le tirer et le rapprocher un peu du lac, autant en profiter hein. Lâchant juste pour preste se rouler dans l'herbe. Elle prit la nappe qu'il tenait pour l'installer et tapoter la place. J'suis contente de te voir ça faisait longtemps ! Enfin.. Pas tant que ça. Mais encore fois c'est toi qui m'invite. Y a quoi à mangeeer ? »

Wow. Quel débit de parole. En même temps. Je crois qu'on pouvait sentir le stresser qui la rendait encore plus excitée à l'idée d'être à nouveau en sa compagnie. Rien que tous les deux. Et puis bon. Savoir ce qu'il y avait à manger était aussi important. Mais malgré son culot. Elle avait la retenu de ne pas mettre la tête dedans pour regarder directement ce qu'il y avait. D'ailleurs. Elle réalisa soudainement que plus tôt. Elle n'avait pas pût dire bonjour comme... Elle l'aurait voulu. C'est pourquoi ainsi assise à côté, elle finit par faire un mini bond pour aller se pendre à son cou. Oui. Elle lui faisait un câlin en plus d'un bisous sur la joue. Et le tout avec un sourire qui transpirait la joie de vivre. En même temps. Elle était réellement heureuse avec lui. C'est un fait qu'elle redécouvrait encore une fois.

« J'suis vraiment vraiment contente. Ta semaine s'est bien passé ? »

Une question anodine mais normale.. ? Oui. En tout cas. Après être restée quelques secondes à le regarder comme ça à travers ses lunettes. Elle se contenta de s'appuyer contre son bras et d'attendre qu'il parle ? Oui. Réagisse, serve à manger. Quelque chose quoi. Mais ce qui est sûr. Cela allait être une bonne journée.
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Dim 12 Avr 2015, 21:11



C'est le destin !

Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio

Bon pour le coup, Angeler avait tout bon, non ?... Au moins, il avait réussi à inviter cette chère Kyrielle à passer un peu de temps avec lui et avait même trouvé une manière plutôt romantique de passer ce temps d'ailleurs. Enfin, ce n'était pas vraiment lui qui avait trouvé cela, mais qu'importe, le résultat était le même. Les deux jeunes gens allaient passer un très bon après-midi au bord d'un lac à déguster un bon repas… Enfin le repas qu'il y avait dans ce panier quoi. Mais à moins que Virgilia est fait une folie et se soit décidé à préparer elle-même ce repas, il y avait très peu de chance pour qu'il soit mauvais hein. La cuisinière était très compétente… Sa mère non, mais elle savait employer les bonnes personnes dirons-nous. En toute confiance, ce cher Angeler c'était donc diriger vers l'adresse que lui avait donné Kyrielle sans même se donner la peine de vérifier ce qu'il y avait dans ce panier. Si Virgilia avait dit qu'il y avait un repas pour deux, on pouvait facilement en déduire qu'il contenait un repas pour au moins quatre personne affamés. Autant espérer que Kyrielle avait une faim de loup en somme. Mais compte tenu de sa nature, cela ne devait pas être bien compliqué ? Enfin, il l'avait prévenu assez tard tout de même, il fallait espérer qu'elle n'avait pas déjà songé à manger autre chose… Mais en même temps, on était dimanche, personne ne se pressait le dimanche ! De plus, notre homme n'avait pas mis trop de temps à venir la chercher ensuite… Pas du tout même puisqu'il avait choisi un moyen de transport assez rapide et surtout pratique pour éviter les embouteillages.

Passer prendre une demoiselle sur une belle moto, c'était une bonne manière de gagner des points non ? Pas sûr que le jeune homme en ait vraiment besoin, mais autant mettre toute les chances de son côté compte tenu du temps qu'il avait mis à inviter la demoiselle. En y réfléchissant bien, cela n'avait pas été si long, mais comme il y avait pensé vraiment très souvent et qu'il avait eu des tas d'occasion pour le faire… Cela allongé considérablement la durée d'attente qu'ils avaient ressenti les pauvres. En espérant que Kyrielle attendait elle aussi qu'il se décide. Enfin… Elle aurait pu le faire elle aussi hein !... Quoi que non, elle était déjà à l'origine de leur premier rendez-vous, elle ne pouvait donc pas tout faire à sa place non plus la pauvre. Mais fort heureusement, un coup de pouce du destin faisait qu'ils allaient enfin être réuni pour une sortit… Et la suite… Eh bien… Ils verraient bien hein. Angeler n'était pas du genre à tout prévoir non plus, même s'il aimait analyser la situation pour réagir en fonction en général, là c'était tout de même un peu différent. Ce genre de sentiments humains n'étaient pas assez prévisible pour être prévu… Ce serait bizarre sinon, imaginez-donc. "Bon, à 13h je m'approche en douce, et à 13H07, je l'embrasse ! " … Totalement ridicule donc. Autant avancer et voir ce qui allait se passer. Le jeune homme avait donc récupéré la demoiselle à son appartement, ou plutôt juste en bas. Et déjà bon point, la jeune femme semblait apprécier la moto, disant même qu'elle aimerait bien en conduire une un jour.

Eh bien… Lui apprendre pourrait être une bonne idée non ? Bon, pas sur la route bien entendu, c'était trop dangereux… Trop de tarés qui prenaient les deux roues pour des encombrants et n'y faisait donc pas garde, mais dans un coin reculé sans obstacles (comme des arbres) pourquoi pas ?... Il faudrait qu'il lui fasse part de son idée tient, mais chaque chose en son temps. En attendant, il voulait surtout l'emmener dans un joli coin qu'il connaissait près du lac, espérant que l'endroit lui plairait autant que l'idée du pique-nique. S'arrêtant donc dans le coin prévu, le jeune homme retira enfin son casque et attendit patiemment que la demoiselle… Eh bien… Lui dise ce qu'elle en pensait tout simplement. Il se prenait peut-être un peu trop la tête, mais il voulait vraiment que Kyrielle soit contente de cette sortie, autant qu'il était heureux de l'emmener ici en fait. Mais il avait peut-être l'air un peu bête à rester comme cela, silencieux près de sa moto le bougre, non ? Mais bien sûr que non, il s'occupait… Bon, il mit un petit moment à détacher le panier du porte-bagage, mais il l'avait aussi très bien attaché pour que rien ne bouge à la base, donc cela restait crédible. De toute façon, une fois les affaires dans les mains, Kyrielle était déjà revenue vers lui pour lui dire gentiment de se bouger un peu… Et même le tirer par la main jusqu'à l'endroit qu'elle avait choisi pour s'installer ! Ah ben, demandé aussi gentiment aussi. Sans qu'il comprenne trop comment, Kyrielle avait déjà installé la nappe dans l'herbe et il n'eut plus qu'à s'installer près d'elle. Au moins comme cela… Ils avaient un petit territoire délimité et ils étaient obligés de rester près d'un de l'autre. Souriant doucement, il s'installa donc tranquillement en déposant le panier, pas vraiment étonné que la demoiselle demande ce qu'il y avait à manger après tout.

" Tu as une faim de loup on dirait ma belle. J'ai pensé… Qu'on serait plus tranquille comme ça tout simplement, ce n'est pas si important qui invite qui en fin de compte. Je suis content que tu es pu venir tout de même… "

Eh bien oui, elle aurait pu être occupé ou ne pas avoir envie de passer son après-midi avec lui tout simplement. Pourtant, elle était là et même s'il ne savait pas s'exprimer aussi clairement qu'elle, il était lui aussi vraiment content qu'elle est accepté de venir. Au moins ici, personne ne pourrait les déranger et ils seraient tranquilles pour… Eh bien… Être tous les deux tout simplement. Mais le jeune homme avait volontairement oublié quelque chose en répondant à la demoiselle… Il ne lui avait pas dit ce qu'ils allaient manger et ce pour une raison simple, il n'en avait pas la moindre idée le pauvre ! C'était un peu... Un panier surprise ? Totalement en fait, mais il avait plutôt confiance en ce qu'il allait y trouver tout de même. Posant le panier juste devant eux, le brun allait l'ouvrir et en sortir son contenu sur la nappe lorsqu'il sentit quelque chose s'accrocher à son cou et des lèvres se poser sur sa joue… Alors là, il ne l'avait pas vu venir, que la jeune femme devienne tout à coup aussi tactile… Mais en même temps, il aurait dû s'en douter hein. C'était la même fille qui avait passé son temps à lui tenir la main au restaurant après tout, alors, ce n'était pas si choquant. Pourtant, la tête qu'il fit en voyant cela était assez marrante. Il n'avait aucune envie de la repousser, bien au contraire, il aimait ces contacts, mais il ne savait toujours pas comment il devait y réagir le pauvre. Il n'était pas habitué après tout et de plus, il n'arrivait pas à savoir si Kyrielle le voyait comme un potentiel petit ami ou juste… Comme un grand frère qu'on colle et câline sans rechercher d'avantages. Mais ce débile ne pouvait pas s'empêcher de sourire pour le coup… Passant sa main sur la tête de la jeune femme, il y déposa une petite tape affectueuse, se retenant de passer vraiment ses doigts dans ses cheveux pour les caresser.

Après un instant et lui avoir encore une fois dit combien elle était contente, la jeune femme fini par s'assagir et par déposer tout simplement sa tête contre le bras de l'homme, lui laissant alors un peu d'espace et une liberté de mouvement qui pouvait être pratique… Vu qu'elle semblait avoir faim la pauvre. Sans arriver à s'empêcher de sourire, ce qui chez lui était tout de même très étrange, notre homme se pencha donc un peu vers le panier repas pour l'ouvrir et commencer à sortir la nourriture pour le pique-nique tout en répondant à la jeune femme. Inutile de retomber dans des silences gênés comme au restaurant l'autre soir hein.

" Plutôt tranquille et toi ? Je ne t'ai pas trop ennuyé comme client au café au moins ? "

Car oui, le brun c'était mis à fréquenter assidument un salon de thé… Qui l'aurait cru hein. Mais bon, pour une jolie serveuse, on se met parfois à faire des choses étranges et puis… Le café n'était pas si mauvais là-bas… Enfin…. Il était buvable quoi. Leur spécialité était clairement le thé et les gâteaux, alors il ne fallait pas trop s'en étonner hein. Tout en parlant, notre homme avait donc vidé son panier et comment dire… C'était un peu comme le sac de Mary Poppins, plus on en sortait, plus il y en avait. Ainsi donc, la nappe se retrouva bientôt couverte de trucs divers. Un poulet rôti tout à fait appétissant, diverse salades composé, des carottes, du chou rouge, des œufs mimosa … Du carpaccio de bœufs, de la charcuterie Italienne et diverses petites choses préparées qu'Angeler appellerait des apéritifs sans vraiment savoir de quoi c'était composé. Il y avait même du poisson grillé, de la truite apparemment… Heureusement, tout cela n'était pas en grosse quantité, mais le choix faisait limite peur… Et le pire, c'était que notre homme avait laissé les desserts de côté dans le panier pour le moment. Autant dire qu'après avoir étalé tout cela sur la nappe, le pauvre se sentait un peu idiot pour le coup… Cette maudite bonne femme ne pouvait pas faire les choses simplement pour une fois ? Kyrielle allait croire qu'il s'était levé à 5h du mat pour préparer tout ça maintenant. Enfin, maintenant que c'était fait… C'était fait. Il devait donc assumer… Il y avait même une bouteille de vin dans le panier, mais fort heureusement, il y avait aussi une bouteille de limonade. Ouf, sauvé ! Pas sûr qu'elle lui pardonne une deuxième fois le coup du vin. Se grattant nerveusement la nuque, le pauvre du donc assumer de passer pour un grand cuisinier ou un mec qui en fait beaucoup trop pour un premier rencart.

" Eh bien……… J'espère que tu as à faim ? Je pense que tu devrais trouver quelque chose que tu aimes facilement. "

Oui, en même temps… Quand on a un choix pareil devant soi, c'était obligé de trouver quelque chose qu'on aime, à moins d'être vraiment trèèès difficile. Au moins… Kyrielle pouvait dire qu'elle était gâtée ?
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Mer 15 Avr 2015, 17:32



.Angeler & Kyrielle.Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ?



Je crois qu'on avait compris hein, la demoiselle était des plus heureuse de pouvoir enfin le revoir. C'était pas faute de le voir traîner dans le salon de thé où elle travaillait, mais faut avouer qu'un rendez-vous rien que les deux, comme lors de ce dîner, ils n'en avaient pas eut. Pourtant, c'était pas l'envie qui manquait de lui demander par texto ou par téléphone directement s'il n'était pas disponible pour lui accorder un peu de temps et de sa présence. Il est donc facile de comprendre pourquoi elle s'était montrée particulièremement ravie losque son portable vibrait pour non seulement avoir la joie de voir un de ses messages. Mais une invitation à sortir. Elle n'avait rien de prévut. Et franchement, passer un peu de temps en sa compagnie ne vaut pas moins qu'une après-midi jeux vidéos en tant que bonne flemmarde qu'elle était. Maintenant prête, s'étant faite présentable. Disons qu'elle faisait attention mais il n'y avait rien d'exeptionnel. Et puis on ne s'habille de façon trop étrange quand on ne sait pas où on va. Au moins, son intuition était bonne, il faisait beau et plutôt bon dehors, ainsi, il la conduisit dans un coin tranquille au bord du lac. Loin de toute agitation et de toutes choses qui pourrait potentiellement les déranger. Dit comme ça, on pourrait croire qu'elle avait une idée bien précise en tête et... Et contrairement à ce que vous pourriez croire ce n'était absolument pas le cas. Elle était envieuse de d'avantage le connaître de se rapprocher si la possibilité se présentait. Mais elle n'avait pas pour idée de se jetter sur lui hein -ou pas que je sache ahah.-. Pourtant ce n'était pas faute d'être tactil. Je ne sais pas ce qu'il pensait, mais elle ne l'était pas avec tous le monde. Et puis de la voir le dévorer du regard... Enfin. Aussi le panier repas mais surtout lui !

Et bien que semblant bien moins vif, ou alors enjoué d'apparence, le jeune homme semblait adorable. Comme s'il souhaitait comme elle faire passer un message, mais était incapable de le laisser filtrer comme la demoiselle le faisait. C'était dans sa nature. Et pourtant, elle avait au final presque de la retenu à son égard. Peur de faire une bourde et de tout faire rater certainement. Mais son sourire adorable et sa façon de dire qu'il était content qu'elle ait pût venir lui faisait battre son pauvre petit coeur à toute vitesse. Olàlà... Mais c'est exactement ce qu'elle se disait. Etait-ce un signe ou alors. Il est juste très attachée à elle d'une autre façon..? Non pas possible mais. Rah, impossible d'être sûre à ce point, la pauvre n'était guère habituée et avait presque peur d'être clairement trop chanceuse dans le cas présent. Ainsi. Elle se contentait de lui faire son sourire habituel et sincère. Ne se décollant pas pour autant de lui. Y a pas à dire. Ce pique-nique était une idée excellente et rendait sa journée parfaite. Comme quoi, parfois pas besoin de grand chose, juste de quelqu'un...

Bien que ne sachant même pas ce qu'il y avait à manger, puisque Monsieur n'avait pas prit la peine de répondre. Mais faut avouer qu'elle était bien trop captivée par lui pour se rendre compte de l'oubli de réponse. Ecouter ce qu'il pouvait lui répondre était visiblement intéressant à ses yeux. Au moins, rien de catastrophique à raconter pour alourdir l'ambiance. La pauvre fille eut alors un léger coup de chaud aux joues lorsqu'il lui demanda s'il était un client ennuyant. Heum. Comment dire qu'elle frappait limite ses collègues pour pouvoir le servir absolument elle-même..? Détournant un instant le regard, tout en se raclant la gorge, la pauvre tentait de garder la tête haute, mais dur faut avouer.

« Heum. Mais non pas du tout ! Je. J'aime bien quand tu viens au salon, ça me fait plaisir, on s'est pas beaucoup vu ça compensait.. ! Enfin. On s'est vu y a pas si longtemps que ça mais... Heu. Voilà. »

Aie Aie. C'est mauvais ça Kyrielle. Non seulement tu buttes sur les mots, mais en plus tu commençais à dire n'importe quoi. Cela faisait en effet pas si longtemps que ça que vous vous êtes vu et puis. Oui, vous vous voyez au café et téléphonnez assez souvent donc... Voilà ? Quelle débile. Se mordant la lèvre pour souffler un coup et tenter de voir si cela passerait. Elle profita alors des plats mis à sa disposition pour changer de sujet. Mais... D'où il sortait tout ça ? Affichant une mine presque en décomposition devant tant de diversité. Elle resta un instant en bug. Avant d'enfin retourner le regarder. Au moins, visuellement elle était passé à autre chose, ça traînait juste dans un petit coin de sa tête.

« Heu... Tout ça ? Wow. Heu. J'sais pas quoi dire, fallait pas prendre autant. C'est toi qui à fait...? Ben quoi ? Elle avait bien le droit de vouloir savoir... En tout cas, ça m'a l'air bon ! Mais ça va ? 'fin, ça t'as pas couté trop cher tout ça ? Merci en tout cas ! »

Et hop. Une occasion gratuite de lui glisser une nouvelle fois un bisou sur la joue. Ben quoi ? On donne des marques d'affection comme on peut, surtout quand on veut que cela soit discret enfin.. Un peu quoi... Bref ! Commençant à prendre un peu de truite, adorant ça. La jeune fille semblait bien partit pour goûter un peu de toutes les viandes lui passant sur la main. L'air ravie. Oui bon, pour la jeune femme délicate avec la nourriture on repassera, mais il devait déjà le savoir non ? En tout cas elle était contente, et mangeait avec appétit ! Mais n'allez pas croire, elle prenait des crudité aussi hein, elle aime beaucoup. D'ailleurs. Attrapant une des carotes coupées, elle en trempa dans de la sauce et eut une idée soudaine dans son esprit de jeune femme amoureuse. Que dis-je, une jeune femme amoureuse en compagnie de la bonne personne comme qui dirait. Reprenant donc une des carotes coupés visibement avec soin en bâtonnets, la demoiselle le trempa dans la sauce pour le tendre au bel homme assit juste à côté d'elle avec un sourire. Quelle idiote. De suite, elle avait peur qu'il refuse, qu'il en ait marre de ses gamineries, mais dans un sens elle était tellement contente de faire ça. Mais voilà. Quand on est trop occupé à regarder ses.. superbes lèvres. On vise à côté. Lui étalant de la sauce sur le coin des lèvres et le menton parce que ça coule. Géniale. Devenant pivoine. La pauvre s'agita.

« Oh. Merde ! Pardon pardon ! »

Nerveusement elle ne vit même pas les serviettes en tissus -parce que vive le luxe !- là. Pas du tout. Ainsi. Elle s'approcha et. Olà. Stop ! Range cette langue ! S'arrêtant net, la pauvre ne pouvait pas devenir plus rouge alors bon... Elle tendis donc son doigt pour délicatement lui effleurer la peau et lui retirer cette sauce qui n'a rien à faire là. D'ailleurs, elle avait d'avantage sa place dans un estomac puisqu'elle n'hésita pas dans la foulé à sucer son doigt pour ben... La manger et. Baisser la tête honteuse. Bon sang. Stupide coeur, pourquoi devait-il battre aussi fort. Par un drôle d'automatisme. La jeune femme attrapa ses mains tout en se collant contre son bras pour s'appuyer. Gardant la tête basse honteuse.

« Désolée. J'suis décidément pas douée parfois. On devrait dire d'avantage avec toi, mais je crois qu'on va éviter. Et comme elle est douée pour passer du coq à l'âne. Tu. Hm... .... Dis ça te dis de voir Game Of Throne avec moi demain soir chez moi ? ... heu. Ah. Enfin je veux dire si tu regardes quoi... T'aimes bien ? »

Bon, là ça n'allait plus. Kyrielle avait bien tenté de se rattraper sur la fin mais voilà quoi. On va dire que c'étiat une façon comme une autre de mieux le connaître. Et au final... De l'inviter... Chez elle carrément. -faut qu'elle arrête les tentatives de changements de sujet ça ne lui réussit pas !- Elle avait totalement craquer. A chaque fois qu'elle le regardait, elle rougissait, divaguait, ou alors fixait ses lèvres en se mordillant les siennes. Mais maintenant elle disait absolument n'importe quoi. Elle voulait le voir, être en sa compagnie. Se rapprocher. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle était assise contre lui. A serrer ses mains comme pour tenter de le garder près d'elle pour finalement. Oser relever la tête vers lui, se retrouvant à souffler légèrement sur son visage -tout doucement hein romantisme au pouvoir !-. Bon au pire elle se ferait passer pour un clown, mais rien à faire. Ne serait-ce qu'être en contact avec lui et sentir son odeur lui chatouiller agréablement les narines lui faisait presque tourner la tête. Peut-être devrait-elle l'embrasser... Quitte à s'excuser... Non. Et si ça marchait pas. Dur deux siècles de célibats, il évident qu'elle saurait d'avantage réagir face à elle-même mais que voulez-vous... Elle lui était déjà réservée voilà tout !
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Mar 21 Avr 2015, 21:57



C'est le destin !

Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio

Angeler était devenu un homme courageux… Osez donc dire le contraire ! Il avait enfin invité la jolie Kyrielle à un rendez-vous galant, même si concrètement… Aucun des deux n'avait appelé cela colle ça… Ils étaient juste deux amis qui faisaient un pique-nique, tout simplement ? Mouais, vous imaginez vraiment quelqu'un faire autant d'effort juste pour une amie ? Si c'était le cas, il aurait juste embarqué un paquet de chips vite fait et des sandwichs peut-être si elle avait de la chance, il ne se serait pas donné la peine d'emporter ce buffet… Même si concrètement, ce n'était pas vraiment lui qui avait décidé du menu, pas du tout même.  Bêtement, il avait fait confiance aux gouts de sa chère mère et du coup, il n'avait même pas jeté un œil à l'intérieur de ce panier. Et si elle avait poussé le vice jusqu'à lui mettre un gâteau rose en forme de cœur à l'intérieur hein ? Il aurait l'air bien débile le pauvre, mais il pourrait toujours se dédouaner en disant que ce n'était pas lui… Et passer pour un crétin qui ne sait pas prendre sa vie en main et qui a besoin qu'on le pousse dans la bonne direction. Bref, il allait passer pour un crétin quoi qu'il arrive. Mais Kyrielle n'avait pas besoin de savoir… Si ? Enfin… Ce n'était pas indispensable quoi, elle ne devait pas être si curieuse… Quoi que, elle avait bien le droit de se poser des questions hein, c'était vraiment intriguant cette histoire. Ce cher Angeler était passé d'un simple stalkeur venant l'épier au café où elle travaillait à un gentil jeune homme qui l'invitait à un pique-nique dans un endroit romantique… Cela en faisait du changement hein.

Mais au moins, il changeait dans le bon sens non ? Il évoluait dirons-nous… Pas comme un pokemon, mais de façon bénéfique tout de même ou du moins l'espérait-il. Kyrielle n'allait tout de même pas refuser des avances si bien formulées non ? Il était passé la prendre en moto oh, qu'est-ce qu'il lui fallait de plus franchement pour se jeter dans ses bras et l'embrasser passionnément ? Qu'Angeler fasse le premier pas ?... Bon ok, cela semblait logique, c'était lui l'homme après tout, même s'il n'avait pas su le prouver jusqu'à maintenant… Ses tentatives au café avait été un peu ridicule, ou du moins, elles n'avaient jamais aboutie à rien puisqu'il n'avait pas été capable de se lancer le bougre. Pff, qu'est-ce qu'il attendait franchement à vingt-cinq ans ? Cette fille lui plaisait, c'était clair, alors qu'est-ce qu'il risquait à la fin ? Qu'elle dise non ?… Ce serait la fin du monde oui, alors autant éviter d'y penser. Pour le moment, Kyrielle semblait de toute façon occupée à encaisser le nombre de nourriture qu'on lui mettait sous les yeux… Ah ben oui, même Angeler trouvait que cela faisait beaucoup et pourtant, il aurait dû s'y attendre hein. Virgilia ne faisait jamais dans la demi-mesure après tout. La question fatidique fini donc par arriver et le pauvre Angeler n'eut plus qu'à choisir comment il voulait être perçu pas la demoiselle….

" Euh… Oui, j'avoue il y en a un peu trop peut-être… Mais ne t'en fait donc pas, j'ai eu un coup de main. Enfin… Il fallait utiliser ce qu'il y avait dans la cuisine, voilà ! "

… Ok, dis-lui aussi que tout allait être périmé hein. Mais bon, il n'allait pas dire qu'il s'était ruiné pour ce pique-nique, ce n'était pas vrai et cela ferait un peu mec accro qui cherche à tout prix à impressionner une dame. Enfin, au moins il avait obtenu l'effet recherché par ce pique-nique puisque notre homme avait été gratifié d'un petit bisou sur la joue… Eh eh, il n'était pas peu fier, cela se voyait sur son visage en fait, un peu comme s'il devait retirer tout le mérite de cette idée… Alors que non. Il était un peu débile ? Mais non, tout simplement amoureux le pauvre. Il suffisait de le regarder observer la jeune femme sui semblait décidé à gouter un peu de tout, oubliant de manger lui-même tellement il la trouvait mignonne avec son petit bout de saumon. Au moins, elle avait l'air de se régaler, c'était cela le principal. D'ailleurs, presque malgré lui, le pauvre Angeler ne pouvait s'empêcher de noter ce que semblait apprécier la demoiselle. Eh bien quoi ? C'était mieux de connaitre ses gouts non ? Pour l'avenir… S'ils en avaient un. Mais allez savoir si c'était parce qu'elle ne le voyait pas se mettre à manger ou autre, mais la jeune femme décida tout à coup qu'elle devait aider ce pauvre Basilic à se nourrir en lui tendant un bout de carotte trempé dans la sauce ! Angeler n'était pas contre l'idée bien au contraire, mais le temps qu'il réagisse… Eh bien… Le bout de carotte avait atterrit sur sa joue, couvrant celle-ci de sauce pour crudité. Ah ben… Il avait l'air malin comme ça tient, planté comme un débile avec une belle tache sur la joue. Dommage, cela aurait pu être mignon, comme quand ils avaient partagés leurs plats au restaurant… Mais on ne pouvait pas gagner à tous les coups visiblement.

" Ce n'est rien ça arrive. "

Eh bien… Non, il n'allait pas lui en vouloir pour une bêtise du genre hein, comme il venait de le dire, c'était des choses qui arrivaient…. Enfin, pas à lui en général, mais elle ne devait pas être la première à faire ce genre de chose hein. De toute façon… Angel de son côté continuait de lui sourire doucement alors qu'elle semblait chercher quelque chose pour l'essuyer. Ne trouvant pas, la jeune femme s'avança en avant pour… Minute ! Elle ne comptait pas lui lécher la joue là ?..Si ? Non ? Bon, elle ne l'avait pas fait finalement, mais… Bon, c'était surement une méthode de loup, on y pouvait rien hein. A la place, elle préféra utiliser son doigt sous le regard suspicieux de notre homme. Eh bien, elle avait vraiment de drôle de manières cette fille, mais ce n'était pas déplaisant après tout, pas du tout même. C'était même adorable selon lui. Ramassant une serviette – ouais en tissus et alors ? – il attrapa doucement la main de la jeune femme pour lui essuyer et fini le travail sur sa pauvre joue qui n'avait rien demandé. Mais qu'importe s'il prenait cela à la rigolade, la pauvre Kyrielle avait l'air toute honteuse de sa bêtise, pourtant pas si grave, pas du tout même. La laissant s'appuyer contre lui en tenant toujours sa main, il alla tapoter doucement sa petite tête comme pour… La rassurer ? Mouais, il n'était pas vraiment doué pour cela le pauvre, mais il pouvait bien faire un effort pour elle.

" Hm… Moi j'aime bien, c'est drôle. ~ "

Euh… Non Angel, ce n'était pas la bonne méthode hein. Mais bon, il apprenait le pauvre, il fallait lui pardonner ses maladresses. En plus, il était sincère, il trouvait ça plutôt comique lui... Et mignon, même s'il n'avait pas envie de le crier sur les toits ça. Mais tant pis, Kyrielle semblait elle déjà décidé à passer à autre chose puisqu'elle venait de l'inviter à passer chez elle demain regarder Game of thrones… Euh… Pardon ? Non, il avait bien compris le titre de la série, il aimait beaucoup même, mais… Aller chez elle, vraiment ? Ce serait.. Euh… Bien ? Mais dangereux, tellement. Il fallait faire quoi seul avec une fille dans son appart hein ? Le soir en plus ? C'était quoi cette invitation ? Ok, tu te calme Angeler, elle voulait juste regarder une série hein, elle ne l'invitait pas dans son lit non plus… Non ? Le pauvre avait le cerveau qui fonctionnait à cent à l'heure et cela pour un résultat peu optimal malheureusement puisque Kyrielle le rendait toujours aussi débile. Lui qui était pourtant un génie… Quel gâchis !

" Eh bien euh…  Oui j'aime bien cette série… On pourrait la regarder ensemble donc ? Chez toi… D'accord. J'aimerais bien… "

Pourquoi il avait l'air de dire les mots comme s'il voulait être sûr d'y croire lui-même ? Eh bien… Oui, c'était le cas. Il fallait qu'il encaisse le pauvre et son pauvre cerveau avait du mal, il fallait bien l'avouer. Et franchement, ce n'était pas la jolie Kyrielle en train de souffler près de son visage qui allait l'aider à réfléchir mieux… Bien au contraire, il ne le pouvait pas. Il ne voulait pas de toute façon, il était obsédé par la jeune femme et n'arrivait donc plus à trouver la chose la plus logique à faire. Regardant un instant la demoiselle dans les yeux, le jeune homme décida tout à coup… Que c'était totalement ridicule de tourner autour du pot comme cela ! Ainsi donc, Angeler se pencha doucement vers la demoiselle pour déposer ses lèvres sur les siennes… Bon, ça c'était fait. Il allait se prendre une baffe ou bien ?... Non ? Ok, il continuait alors hein. Embrassant doucement la demoiselle, bien qu'assez sagement en fait avant de rompre et de s'éloigner de quelques centimètres à peine de la demoiselle pour… Observer sa réaction ?... Elle pourrait ne pas avoir aimé hein ? Le pauvre Angeler lui avait le cœur qui battait à cent à l'heure tandis qu'il attendait une réaction de la jeune femme, comme si tout son avenir se jouait dans les prochaines secondes et … C'était un peu le cas peut-être.
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Jeu 23 Avr 2015, 17:25



   .Angeler & Kyrielle.Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ?

   

   
Il en faisait trop ? Peut-être. Mais ce n'est pas Kyrielle qui le dira, assurément ! Faut dire qu'elle était en mode débile, son cerveau s'était éteint depuis longtemps, et il était hors de questions de lui demander de le rallumer. Même pour carrément dire qu'il fallait pas trop en faire, même si c'était des trucs à consommer et qu'il avait eut de l'aide. C'était un repas de luxe ! Elle n'était même pas certaine d'avoir eut droit à autant de choix de nourriture en un seul repas dans sa vie ! Mais non. Faut avouer que pour une fois, malgré le fait que cela occupait une bonne place dans son esprit. La demoiselle ne pensait pas qu'à manger, la présence de l'homme à ses côtés était un sujet bien plus présent dans son cerveau. Bizarre non ? Pourtant, grâce à elle, c'était une excuse parfaite pour faire des petites tentatives d'approches. Comme par exemple essayer de le faire manger ? C'est vrai que le pauvre ne semblait pas toucher à beaucoup de chose, elle avait alors l'impression de tout engouffrer tout seule. Ce qui sur le principe déjà ne se faisait pas, et puis... Non ! Il devait manger quoi ! C'était à deux un pique-nique, pas je regarde l'autre manger sans rien faire. C'est pourquoi elle fit une tentative. Mais non, ça ne marche pas à tous les coups. Franchement, on se croirait dans un sketch, je loupe la bouche en voulant manger. Le pire c'est que ça lui est déjà arrivée à elle-même avec les canettes. Et c'est la honte. Mais là, quand un type vous plais, c'est encore pire. C'est un coup à passer carrément pour une empotée de service. Mais elle ne pouvait même pas lui dire que son excuse était qu'elle était trop occupée à baver sur lui. Cela ne se faisait pas.

C'est pourquoi la pauvre fille cherchait un peu désespérément une façon de l'essuyer pour se rattraper, tout en s'excusant. Il manquait les insultes à elle-même et tout y était hein ! Seul le contact d'Angeler qui tentait de la calmer pour lui dire que ce n'était pas bien grave eut pour effet de l'arrêter net dans sa panique interne. Reportant alors sur le beau visage qui était alors le sujet de toute sa déconcentration. Il était magique ce type, y a pas à dire. Le fixant bêtement avec ses grands yeux noir, tel un animal sauvage qui observait avec inquiétude un humain. Elle souffla un coup. Comme pour démontrer que ok. Elle se calmait. Y avait pire dans la vie c'est vrai, le mal était déjà réparé et... Et voilà pas de quoi faire un drame. Mouais. Ça vous plairait vous de passer pour un débile devant la personne qui fait battre votre cœur ? Obligée de lui faire des excuses inutiles certainement, collée à lui, lui tenant la main. Attendant ? Ouais non, c'était trop stressant d'attendre bêtement en le regardant, et trop gênant aussi en fait. C'était limite si elle n'avait pas l'impression que son cœur était tellement bruyant que toutes personnes à moins d'un mètre d'eux pourrait l'entendre. Mais non, qu'elle ne s'en fasse pas va. En revanche inviter un homme chez elle le soir, était vraisemblablement dans son esprit une bonne idée. Hm. Oui oui. Bon pourquoi pas ? En tout cas c'était dit donc... Plus qu'à attendre une réponse ? Le pauvre, depuis tout à l'heure, Angeler semblait avoir un peu  de difficulté à correctement s'exprimer, étrange non ? Enfin. La première fois qu'elle l'avait croisé, il semblait tellement sûr de lui. Un peu comme elle. En somme deux têtus qui aiment bien l'ouvrir. Mais maintenant, c'était deux débiles à se regarder dans les yeux et réfléchissant en cours de phrases à quels mots alignés les un à la suite des autres...

Son cœur loupa un premier battement lorsqu'il accepta son invitation. Dans un murmure, un souffle même qui se mêlait au sien. Ok ok ok. Est-ce que cela voulait dire qu'elle allait se faire en plus une crise de stress demain soir avant de l’accueillir ou bien ? Hm peut-être pas en fait. Alors qu'elle avait esquissé un large sourire à cette réponse, comme si une fois de plus il venait d'illuminer un peu plus sa journée juste avec des mots. Le silence semblait d'un seul coup très lourd. Non mais vraiment. Cette façon de se fixer... Elle arrivait à entrevoir légèrement ses beaux yeux derrière le verre et faut avouer qu'il y avait de quoi se poser des questions. Même si franchement. C'était évident ce qu'il allait suivre non ? Pourtant. Kyrielle trouva bêtement le moyen d'être surprise. D'ouvrir de grand yeux, lorsqu'un contact doux et chaud se fit sentir sur ses lèvres. Il l'embrassait ! Elle ne rêvait pas ! Elle qui se torturait l'esprit à savoir si elle devait se lancer dans ce geste désespérée, voilà que ça lui tombait sur le coup de la figure. Faut avouer, la vampire resta un peu bête. Mais ne le repoussa pas du tout. Au moins, sa mains s'agrippa un peu plus à la sienne. Jusqu'à ce que qu'hélas le contact soit rompu. ok. Ça va aller. Tout va bien. Tout. Non bordel ! Il venait de l'embrasser je crois qu'il n'y a qu'une chose à dire !

   
« Angeler je... t... suis heureuse.... ! »

Heu... Pourquoi avoir soufflé bêtement ça ? Pourquoi ne pas avoir dit le je t'aime tant désirait qui lui taraudait l'esprit depuis tout ce temps ? Pourtant il était juste là, devant elle, attendant une réponse, une réaction et elle, ne trouvait le moyen que de dire ça... Se frappant mentalement la tête. La jeune louve voulu rapidement se rattraper en passant alors finalement ses deux bras autours de sa nuque pour se coller à lui, lui grimpant presque dessus et le poussant presque en arrière contre le sol, enfin, la nappe quoi. Ses lèvres effleurèrent alors celles de son aimé.

   
« Non. Pardon. Pas vraiment ça que je voulais dire... Je t....Elle respira un coup, comme si c'était dur à sortir ça d'un coup, qu'elle y croyait pas. Je crois que je t'aime... Non. J'en suis sûre. Je t'aime. Je t'aime Angeler... »

Glissant sa main sur sa joue pour la caresser, d'un geste tendre. Soudainement, elle se sentait libéré. Certes, toujours stressée à l'idée d'avoir balancé ouvertement ses sentiments de façon orale, mais également d'avoir pût sortir ce qu'elle avait sur le cœur. C'est pourquoi, pour appuyer ses propos elle fit ce qu'il avait eut le courage de faire en premier. L'embrasser. Un peu plus passionné que lui, mais disons que ce n'était que l'appuie de leurs lèvres qui était plus fort. Rien de plus. Mais ses mains eut pour réflexe de s'accrocher à ses cheveux et de caresser sa nuque doucement, tendrement même. Rompant au bout d'un moment le contact, son nez effleurait alors doucement le sien. La louve finit par sourire, d'un sourire sincère et tellement heureux.

   
« Hm.. Finalement. J'ai bien fait de voler le hot-dog d'un basilic tu ne crois pas.. ? Elle tentait d'en rire, de ses blagues pas drôles habituels. De reprendre son attitude. Mais un peu dur faut avouer. Mais qu'il ne compte pas sur elle pour le lâcher. L'invitation tient toujours et heum... Contente. Que. Tu ai changé d'avis là... Là dessus. Fixant d'un regard en biais leur repas. Tu.. n'avais pas besoin d'en faire autant non plus... Mais merci.. ! »

Rougissant un peu plus, sa main couru légèrement sur sa chemise pour atteindre l'emplacement de son cœur. Wow. Il devait aller au moins aussi vite que le sien c'est sûr. Mais c'était surtout pour tenter de lui rappeler ce qu'il avait dit. Qu'il ne comptait pas avoir de petite amie. Que c'était pas intéressant ou qu'il n'avait pas le temps. Un truc du genre. Ne se décollant pas d'un pouce. La journée semblait avoir prit une tournure encore plus belle d'un coup. Il faut une première à tout et son premier baiser venait d'être fait, le premier amour aussi tient. Reste à voir jusqu'où ils iraient ensemble. Loin certainement ! En tout cas. Elle tendit la main pour attraper  des charcuteries Italienne. Pour lui en tendre un morceau. Oui. Elle n'avait pas oublié qu'elle voulait le faire manger à  l’origine. Mais cette fois, elle n'eut pas la gêne de lui mettre le bout de viande entre les lèvres et de lui embrasser le coin de ces dernières avec le sourire. C'était des habitudes à prendre, des choses à découvrir, d'être avec quelqu'un quoi. Mais en tout cas, Kyrielle semblait plutôt bien se faire à l'idée. Elle avait du mal à y croire, mais l'envie d'être avec lui depuis un moment et l'euphorie de ce geste lui donnait l'impression d'avoir des ailes ! C'est beau l'amour hein ? La journée était loin d'être finit... Pas question de la quitter. Il est à elle. Maintenant, elle pourra l'affirmer encore plus fort !
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Ven 24 Avr 2015, 19:32



C'est le destin !

Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio

La maladresse, c'était quelque chose de normal non ? Surtout lorsqu'on tenait le plus à ne pas se montrer bizarre en face d'une certaine personne en fait, un peu comme si tous ce qu'on voulait éviter finissait forcément par arriver. La peur n'empêche pas le danger comme on dit, du coup, on avait beau appréhender si cela devait se produire, ça se produisait tout de même. Qu'importe à quel point on souhaitait l'éviter. Mais pour le coup… Ce n'était pas ce pauvre Angeler qui faisait le plus de bourde ! On pouvait même dire qu'il gérait plutôt bien la situation pour une fois, non ? Il n'avait pas l'impression d'avoir fait de grosse erreur en tout cas, même s'il s'était sentit un peu bête en étalant devant la demoiselle autant de nourriture juste pour eux deux. On aurait dit qu'il avait passé la nuit à cuisiner dans l'intention de déjeuner avec le jeune femme le pauvre, alors qu'en fait… Pas du tout. Le matin même en se levant, il ne savait même pas qu'il allait pique-niquer avec Kyrielle puisqu'on lui avait tout simplement joué un sale tour. C'était drôle de voir comment on pouvait diriger la vie de son fils ainsi, même après qu'il soit devenu grand et est quitté le domicile parentale… Le bougre y réfléchirait à deux fois avant d'aller rendre une gentille visite à sa chère mère à présent, même s'il fallait bien l'avouer, elle lui avait bien rendu service pour le coup. Mais cela, il ne comptait pas lui dire bien entendu. Elle en serait bien trop fière et comme la modestie n'était pas l'une de ses qualités, il en entendrait parler pendant des années le pauvre. Du coup, il était hors de question de dire à sa chère mère qu'il avait réussi à séduire Kyrielle grâce à son panier repas.

De toute façon… Ce n'était pas forcément à cause de cela, si ? Mais non, son charme légendaire en était pleinement la cause !... Enfin son charme quoi… Enfin… Voilà. En fait, le jeune homme ne le savait pas encore, mais il n'avait besoin de rien de plus pour tenter de séduire la demoiselle. Juste être naturel pouvait suffire, un peu  comme elle se débrouillait pour le séduire elle-même, non ? Pas sûr qu'elle est vraiment cherché à le charmer en fait, mais le résultat était le même, la petite brune faisait tourner la tête à notre homme sans qu'il puisse rien faire contre. Oh, il avait bien essayé de se changer les idées en se noyant dans le travail ou autre, mais il en était toujours revenu au même point. En même temps, ce n'était pas en échangeant régulièrement des texto avec elle ou même en l'ayant au téléphone qu'il allait penser à autre chose hein, c'était normal qu'elle occupe son esprit dans ces conditions aussi. Mais occupait-il autant de place dans sa tête qu'elle dans la sienne ? Il n'avait malheureusement pas encore inventé la machine qui pourrait lui répondre clairement et du coup, le pauvre devait se fier à ce qu'il savait des relations humaines, à savoir, pas grand-chose. Mais au bout d'un moment, tourner autour du pot c'était bien joli, mais cela n'apportait aucune réponse concrète. Du coup, il fallait passer à l'acte pour en avoir le cœur net à la fin ! Voilà donc pourquoi le jeune homme c'était permis de l'embrasser… Juste après qu'elle l'est invité chez lui. Eh bien quoi ? C'était un message clair pour lui faire comprendre qu'elle était ouverte à toute proposition romantique, non ?

Bon, pas sur que cela soit quelque chose d'aussi clair et simple, mais le cerveau d'Angeler aimait bien tout analyser, c'était son côté scientifique après tout. Du coup, il lui fallait des choses clairs, des réponses simples et surtout rapide… L'embrasser pouvait donc lui donner une idée très claire des sentiments de la jeune femme en un rien de temps. Au début, il faut l'avouer, le jeune homme attendait un peu l'éventualité de se prendre une baffe. Eh bien oui, l'embrasser comme cela s'en prévenir, c'était presque une agression en fait ! De plus, il avait choisi un coin calme et sans témoins, à croire qu'il avait préparé son coup le fourbe. Mais comme la baffe n'arrivait pas, le brun sentit qu'il avait donc l'autorisation… De continuer ? Pas bien longtemps en tout cas, car le pauvre souhaitait quand même une réaction de sa belle et il finit donc par rompre pour voir… Eh bien… Ce qu'elle en pensait tout simplement. Il l'avait surprise apparemment, ce qui pouvait être une bonne ou une mauvaise chose en fait, mais lorsqu'elle lui annonça clairement qu'elle était heureuse, le bougre ne put s'empêcher d'être rassurer même si cette phrase… Sortait un peu de nulle part en fait. Elle aurait pu lui dire n'importe quoi, mais c'était cela qui était sorti. Au moins, elle semblait sincère, ce qui était le principal. Même si cette phrase laissa un peu perplexe le pauvre Angeler qui ne trouva rien de mieux que de répondre d'une voix un peu perdu.

" Euh… Eh bien… Moi aussi. "

… Ok, vous êtes deux débiles. Moi je me casse. Franchement, ce n'était pas cela qu'il fallait dire là maintenant ! C'était un je t'aime, franc, romantique, séduisant, plein d'amour et tout ! Ils étaient vraiment coincé ces deux-là, à croire qu'il s'était bien trouvé pour le coup. Bon, ce n'était pas tout ça, mais Angeler allait partir s'acheter un peu de courage et revenir hein. Même si dans un sens, il avait tout de même trouvé le courage de l'embrasser, cela n'était pas si mal pour commencer, même si faire une véritable déclaration aurait peut-être été mieux pour mettre au clair ses sentiments. Mais c'était peut-être un peu trop lui demander pour le coup. Imaginez donc que le pauvre se mette à nue, dévoilant son amour profond pour la jeune femme et que celle-ci le piétine sans scrupule ! (Ah non, ça c'est Euros – sbaf - )  Mais au lieu de cela, la jeune femme fini par bien vite se rattraper pour jeter ses bras autour du coup d'Angeler et s'approcher d'avantage pour reprendre la parole en soufflant sur ses lèvres, osant tout à coup prendre son courage à deux mains pour lui dire qu'elle l'aimait. La réaction de notre homme ? Eh bien… Dire qu'il était l'homme le plus heureux et le plus soulagé au monde ne serait probablement pas de trop. Imaginez donc, entendre la jeune femme après qui vous courez depuis des semaines et aimait en cachette vous dire qu'elle ressent la même chose pour vous, cela n'avait pas de prix. Doucement, le brun glissa ses bras autour de la taille de la demoiselle pour la serrer doucement contre lui, comme s'il avait peur de perdre ce contact entre eux, qu'elle s'envole tout à coup comme l'un de ses rêves. Ce serait tellement cruel ça…

" Je… T'aime aussi Kyrielle. Te l'entendre dire m'enlève un poids j'avoue, j'avais un peu peur que tu… Ne ressente pas la même chose. Que tu me vois juste comme un ami en fait. "

Bizarrement, même s'il le pensait, les premiers mots avaient eu du mal à sortir. C'était la première fois qu'il les prononçait après tout, il fallait le comprendre. Et il avait peur de ne jamais avoir le courage de lui dire en fait. Alors, que ce sentiment soit partagé ne pouvait que le soulager tout à coup. Le jeune homme ne s'était pas vraiment rendu compte de sa présence jusque-là, mais maintenant que c'était fait, il sentait un poids énorme s'ôtait. Il était donc vraiment si stressé sans vouloir se l'avouer en fait ? Il fallait croire oui, mais au moins, cela était passé maintenant. Tendrement, il sentit les lèvres de la jeune femme revenir contre les siennes, d'elle-même cette fois, tandis que lui gardait bien ses mains dans son dos, la pressant doucement contre lui comme si la seule chose dont il avait besoin, c'était de sentir sa présence ici, dans ses bras. S'il était heureux ? Plus que jamais, il n'avait pas menti après tout en lui disant que lui aussi l'était et cet état ne semblait pas près de disparaitre. Même une fois ce nouveau baiser rompu, il ne le lâcha pas, pas d'un pouce. Des fois qu'elle voudrait s'enfuir ? Oh, elle n'avait pas l'air d'avoir cette idée en tête, mais qu'importe, il était bien comme cela. Souriant un peu lorsqu'il vit les joues de la jeune femme rougir alors qu'elle parlait, le brun passa doucement ses doigts sur son visage pour remettre une mèche de cheveux en place derrière son oreille pour pouvoir encore mieux la voir avant de lui répondre.

" Hm… Je crois qu'on peut dire que tu n'as pas volé qu'un hot-dog ce jour-là. Mais… Je suppose que comme tu disais, on ne se rend compte qu'on a besoin de quelqu'un que lorsqu'on tombe sur la bonne personne ?... J'étais sérieux, je ne voulais personne d'autre. " Tendrement, il alla déposer un baiser sur son front. " Mais content que le repas te plaise tout de même. ~ "

Façon détourné de lui dire qu'elle avait volé son cœur ? Oh, il n'avait pas besoin de le dire clairement, c'était assez évident comme cela hein. De plus, il ne mentait toujours pas lorsqu'il disait que maintenant qu'il la connaissait, l'idée d'être en couple ne le choquait plus. Avant oui, il aurait trouvé cela ridicule de rechercher quelqu'un juste pour ne pas finir seul. Les gens qui faisaient cela lui faisait pitié en fait, mais maintenant qu'il était tombé sur la bonne personne, il voulait vraiment vivre quelque chose avec elle. Il était heureux, cela se voyait, regardez donc ce sourire ! Non, pas un sourire en coin, mesquin qui n'annonçait que de mauvaises choses pour la personne en face, mais un vrai sourire, heureux. A croire que la joie de la jeune femme était communicative. Sans se faire prier, il avala la charcuterie que lui tendait la jeune femme, non sans lui donner un nouveau petit baiser au passage… Hm… En fait, il aimait bien cette nouvelle façon de profiter d'un repas !

" Je crois que je pourrais me faire à cette manière de manger, c'est plutôt agréable, tu ne trouves pas ? ~  "

La gardant dans ses bras, il l'imita alors pour aller chercher une petite tomate cerise qu'il donna à la jeune femme. Eh bien quoi ? Ils étaient là pour profiter d'un pique-nique non ? Il fallait bien qu'ils mangent du coup ! Souriant en coin, il se décida enfin à retirer ses lunettes noires avant de reprendre. Eh bien quoi ? Il n'en avait pas besoin avec elle de toute façon… C'était bien l'une des seules personne d'ailleurs, ce qui prouvait bien qu'elle était unique.

" Je crois qu'il y a du dessert aussi dans le panier si tu ne veux plus de salé…  "

Parce oui… S'ils prenaient vraiment la peine de finir tous le salé avant de passer au sucré, ils n'auraient plus faim les pauvre, plus du tout même et ils risquaient même de passer la nuit là. Du coup… Il valait mieux prévenir hein.

(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Mar 28 Avr 2015, 17:09



   .Angeler & Kyrielle.Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ?

   

   
C'était tendu ? Non. Terminé ça, maintenant il était temps de se laisser aller non ? Kyrielle le pensait en tout cas. Faut avouer qu'elle n'était pas trop le genre de fille à stresser pour rien, à moins de lui donner une réelle raison de le faire quoi. Mais récemment elle n'arrêtait pas de le faire. Des soudaines crises paniques la faisant alors s'agiter dans tous les sens inutilement... Comme quand il était venu la chercher, pourquoi elle s'était bêtement mise à se mettre la plus présentable possible hein ? Ou alors que son pauvre petit cœur s'agitait dans tous les sens quand il était dans le coin au salon de thé tient, et qu'elle se dépêchait de le servir en tentant de ne pas avoir de réaction bizarre ou de ne pas faire de maladresse. Parce que oui, elle s'était soudainement découvert un côté très maladroit en sa compagnie c'est fou hein. Cela passera certainement maintenant. Mais c'est fou, à tout ces petits détails chez elle, on pourrait désigner un seul coupable. L'amour, franchement, qu'est-ce que ça rend bête ! Y a pas à dire. Elle en était témoin et le pauvre Angeler en faisait les frais. Et pourtant, c'est pas désagréable, être simplement en sa compagnie la rendait terriblement euphorique. Mais en plus, maintenant qu'il venait de carrément l'embrasser, la demoiselle s'était jeté sur l'occasion pour commencer dire tout ce qu'elle pensait. C'est à dire... Son attirance ? Oui c'est ça en gros. Elle était tombé littéralement amoureuse de lui, et avait alors l'occasion de lui faire avoir. C'était débile, il venait de l'embrasser, pourtant le fait d'avoir balancer tout ça aussi direct là faisait stresser. Comme si ce serait trop pour lui et le ferait fuir. Pourtant c'est pas faute d'avoir faite une première tentative pour lui dire bêtement « je t'aime. » mais au moins. C'était dit, c'était fait pas de retour arrière possible. Qu'est-ce qu'ils sont bête. Ça crève les yeux...

Mais au moins, cela ferait du bien à tous le monde non ? D'enfin pouvoir dire ce qu'ils ressentait, à quel point ils s'appréciaient. Et cette fois de pouvoir se coller dans ses bras dans vraiment de retenu. Du moins elle avait compris ça ainsi, qu'elle pouvait ? Souriant d'autant plus lorsqu'il finit par lui répondre de façon maladroite qu'il l'aimait aussi, et était soulagé de sa réponse. Elle aurait presque pût en rire. Un rire nerveux. De se rendre compte que le pauvre était en fait exactement dans la même situation qu'elle. C'est d'ailleurs quelque chose elle lui fit remarquer. Non sans garder son étreinte autours de lui, et riant très légèrement. Faut avouer que cela soulignait bien qu'ils avaient été particulièrement bigleux sur ce coup-là hein. Mais pas grave. Au moins, ils l'ont dit. Et semble aussi soulagés que content l'un que l'autre. La suite devrait être un peu moins tendu alors non ? En tout cas, elle avait l'impression qu'elle avait des ailes subitement.

   
« Ah ah... Moi aussi. Mais je n'aurais clairement pas été ainsi avec un simple ami... »

Fit-elle en soufflant doucement. Que lui qui avait besoin d'entendre ses paroles hein, et il n'était pas loin. La louve voulait clairement lui faire comprendre que non, elle n'était pas non plus ainsi avec tous le monde. Elle n'était pas aussi décoincée quoi, enfin pas autant. C'était lui, parce qu'il était son coup de cœur, son serpent bien à elle qui lui avait dévoré le palpitant dès leur première rencontre. En tant que fille proche et folle amoureuse de lui déjà, elle n'avait pas tardé pour retourner chercher un baiser qu'il lui rendit. Non sans serrer son étreinte sur elle. Chose qui lui fit alors souffler légèrement du nez de bonheur. Elle était bien, cette journée était l'une des plus belles de sa vie, assurément ! Déjà qu'elle était légèrement rouge devant ces marques d'affection qu'elle avait le loisir de prendre à son égard. Ces petits gestes tels que remettre ses mèches derrière l'oreille, ou alors lui dire qu'il n'avait pas été volé que de son hot-dog ce jour-là avait de quoi la retourner. Wow. C'était quoi ces paroles digne d'un Dom Juan par excellence là ? Elle était comblée. Son cœur se mit alors à battre plus fort, lui faisant alors avoir un instant de bug devant lui. Ok. Calme Kyrielle. Souffle un coup et ça va aller mieux. Mais non rien à faire, il était tellement adorable dans ses paroles, dans ses gestes... Et le pire c'est qu'elle avait encore du mal à réaliser qu'il était à elle. Et juste à elle. Vraiment hein ? C'est possible ? Elle en aurait presque pleuré de bonheur tient. Mais non, allez reprend toi jeune fille ! Soufflant fortement, elle tenta de se détendre et surtout de s'en remettre en le nourrissant doucement et avec amour. Chose qu'elle appréciait. Oh mon Dieu. Mais c'est qu'il la retournait dans tous les sens rien qu'avec son sourire, ses mots, ses... yeux... et ses baisers. Elle se mordilla la lèvre inférieur par réflexe nerveux, tout en le fixant bêtement dans ses beaux yeux maintenant totalement visible. Hochant difficilement la tête, la pauvre semblait totalement prise dans ses griffes...

   
« H-hm. Oui je... J'approuve. On pourra faire ça plus souvent. Enfin. Si tu veux bien.. ! »

Kyrielle ou l'art et la manière de réfléchir en parlant, c'est amusant, on pouvait généralement le remarquer dans ses phrases qui commencent pleines d'entrain et qui se finissent de façon bien plus faible. La pauvre, elle avait l'impression de soudainement prendre trop de liberté, de trop le coller, tellement elle en avait envie. D'ailleurs, elle alla doucement caresser sa joue. N'arrivant pas à détacher son regard qu'elle avait trouvé dès le début terriblement unique et beau. Des beaux yeux de reptile. Mangeant timidement sa tomate cerise, elle en aurait presque la couleur sur les joues ahah !

   
« Je... Je l'avais déjà dis. La première fois tu te souviens. Tes yeux. Ils sont magnifiques. Je le pensais vraiment, je les aimes. Je préfère ainsi, je peux d'avantage les admirer. »

Ok. Elle aussi était visiblement capable de sortir des phrases mignonnes hein. Cela allait être à la mode entre eux je crois, maintenant qu'ils étaient libre de dire tout ce qu'ils pensait sans avoir peur que l'autre ne partage pas ce sentiment. Après tout. Il disait qu'il n'avait jamais eut de copine, mais qu'il l'aimait. C'est qu'il se passait réellement quelque chose de grand entre eux non ? En tout cas. Elle voulait voir les choses comme ça. Embrassant encore une fois ses lèvres de façon très brève. Elle était décidément accro mais ne voulais pas l'avouer hein. La louve regarda autours d'elle. Avant de finalement attraper le plat de saumon et se mettre à l'engloutir. Eh bien quoi. C'est trop bon ça ! On ne gâche pas ça, du moins elle ne voulait pas ne pas les manger, c'est une carnivore cette fille c'est tout. Ayant maintenant consommée ce qu'elle voulait. La demoiselle tourna alors la tête vers lui avec un sourire visiblement contente qu'elle. Oui. Kyrielle était encore plus rayonnante qu'avant, et c'était possible j'vous jure ! En même temps. Elle venait de se trouver l'amour là, c'est pas rien.

 
« Voilà ! T'as quoi en dessert ? Qui t'as aidé à faire tout ça, c'est sympa en tout cas. T'es bon cuisinier ? »

Oui bon ça fait un peu interrogatoire dis comme ça mais la brune ne faisait que se renseigner sur lui hein. Gentiment. C'est tout. Elle ne semblait absolument pas décidée à le lâcher d'une semelle d'ailleurs. Restant bien à sa place contre lui, sa tête vint alors se loger délicatement dans son cou, soufflant alors doucement dans ce dernier. Elle y était bien. Il sentait bon. Bref, elle en était folle, c'est aussi simple que ça je crois.

 
« Je t'aime tant... Je pensais pas que c'était possible que tu puisses me rendre ça Angeler. Mon Basilic.. ? Oui elle avait un peu hésité à le dire, mais elle avait le droit non ?Je... Je suis contente d'être avec toi. Enfin. D'être ta première copine.. ? Stress soudain. Enfin c'est le cas hein.. ? J'm'y connais absolument pas et ça serait ultra gênant tu vois. Mais t'es mon copain j'assume ! »

Pour quelque chose de gênant, la demoiselle trouvait toujours le moyen de bien parler hein, comme toujours. Elle est trop forte c'est tout. Sortant sa tête de son cou. Pour une fille à qui on devait servir le dessert, elle était collante. La louve cherchait toujours un contact. Une caresse légèrement avec sa main sur son bras ou sa nuque et joue. Ou alors un baiser sur ces lèvres tant aimés. Et oui Angeler. Kyrielle pose de drôle de questions, mais tu dois déjà le savoir non ? Faudra t'y faire, vu le temps passé ensemble.~
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Jeu 30 Avr 2015, 17:11



C'est le destin !

Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio

Vous connaissez la dernière ? Des petits bonhommes verts étaient récemment descendu du ciel pour venir kidnapper un certain Basilic et lui avait visiblement retourné le cerveau dans tous les sens, si bien qu'il n'arrivait plus à être lui-même maintenant… Ah moins que… Non, finalement, c'était peut-être juste la présence de Kyrielle qui lui faisait cela. Comment la petite louve faisait-elle pour se mettre dans la poche un grand asocial comme lui ? Allez donc savoir, peut-être avait-elle un pouvoir caché ou quelque chose dans le genre, ou peut-être qu'elle avait juste besoin d'être elle-même pour cela en fin de compte. C'était beau l'amour non ? Et inattendu surtout. Tout à coup, cette fille avait débarqué dans sa vie, sans prévenir et elle avait petit à petit pris une place si importante qu'il pouvait rester des heures à ne penser qu'à elle. Lui qui était pourtant fort pour se lasser vite fait de quelque chose et avait besoin d'avoir sans cesse des tas de sujets à étudier, le voilà obsédé par une seule et unique chose. C'était tout de même fort non ? Pourtant, cela n'avait même pas pris beaucoup de temps en fait, il avait juste fallut qu'il la rencontre et soudain, être près d'elle était devenu un besoin si fort qu'il s'était retrouvé à se rendre sur son lieu de travail assez souvent et à surveiller qui d'autre l'approchait comme un bon stalkeur. Pourtant, il ne voulait que son bonheur hein… Et qu'aucun blond ne l'approche aussi, mais cela, c'était une autre histoire. Au moins maintenant, tout était dit. Il avait finalement réussi à l'inviter et à lui parler de ses sentiments pour elle, ce qui lui enlevait un sacré poids sur la conscience le pauvre.

Imaginez donc qu'il n'en ait jamais eu le courage et qu'il soit resté encore des mois à l'observer de loin et à seulement rêver de la prendre dans ses bras ? Une vie horrible, le pauvre n'aurait pas pu passer à autre chose, jamais. Du coup, mieux valait que cela finisse par sortir. Maintenant, il pourrait peut-être être moins obsédé par elle ?... Hm… Pas sûr non, mais au moins, avec la certitude qu'elle ressentait elle aussi quelque chose pour lui et qu'ils étaient un couple, il pourrait un peu baisser sa garde la pauvre. Eh bien oui, imaginez donc qu'un autre homme l'ait invité à sortir alors que lui ne faisait que chercher le meilleur moment pour, cela aurait été bête non ? Au moins comme cela, elle pouvait être officiellement à lui, chasse gardé en somme. Si c'était un peu abusé et vieux jeu ? Oui, certainement, mais il était comme cela après tout. Il n'avait rien d'un coureur, il avait attendu la bonne jeune femme pour se déclarer et cela voulait donc dire quelque chose de spécial pour lui. Ce n'était pas juste une aventure, c'était de l'amour et cela prenait donc directement une place très importante dans sa vie. Il en avait conscience, mais cela ne le dérangeait pas le moins du monde bizarrement. Il était sûr de ses sentiments pour Kyrielle et n'avait donc pas peur de ce que pourrait donner leur histoire. Il suffisait de les voir roucouler pour s'en rendre compte d'ailleurs, ils n'étaient pas mignons tous les deux ? Osez donc dire le contraire tient, vous risquez fort de subir la colère d'une louve mordue et d'un Basilic… Et cela doit faire mal.

Mais bon, pour cela, il faudrait aussi qu'ils arrivent à se décoller l'un de l'autre, ce qui n'était certainement pas gagné. Même pour manger, ils trouvaient le moyen de rester comme cela, se donnant la béquée… Allergique à l'amour, passez donc votre chemin, ces deux jeunes gens pourraient limite avoir des petits cœurs qui flottent autour d'eux tellement ils s'adoraient. Comme quoi, il n'y a rien de plus romantique qu'un pique-nique, voilà pourquoi ils parlaient déjà d'en refaire de temps en temps, ce qui fit sourire Angeler. Eh bien quoi ? Il allait toute sa longue vie se souvenir qu'il avait déclaré sa flamme à la femme qu'il aime au cour d'un pique-nique au bord d'un lac… Au moins, cela sera une belle histoire à raconter à leurs enfants. Ah parce que… Ils allaient avoir des enfants en plus ?.... Bon ok, c'était tout de même un peu tôt pour y penser, ce cher Angeler n'en avait pas vraiment envie là tout de suite. Il passait tout de même du statut de célibataire endurci à celui d'amoureux possessif, donc doucement quand même avec les étapes. Mais bon, ils verraient plus tard. En attendant, il fallait profiter de l'instant présent et ils étaient bien partit pour.

" Oui ont pourraient s'organiser ça de temps en temps… Et ont pourraient le préparer à deux aussi, ce serait plus drôle. "

Eh bien quoi ? C'était drôle de préparer cela ensemble, non ? Eh puis… Si Virgilia semblait avoir fait mouche avec le saumon, le pauvre Angeler n'était tout de même pas sur de connaitre vraiment les gout de sa belle encore, même s'il misait beaucoup sur la viande à cause de son rang de louve. Mais tout de même, faire la cuisine ensemble pourrait être un bon moyen d'apprendre les gouts de l'autre selon lui. Puis imaginez donc qu'elle soit allergique à quelque chose et qu'il lui en serve hein ? Ce serait une catastrophe. Mais bon, pour le moment, elle semblait plutôt aimer ce qu'elle avait sous le nez et on pouvait la comprendre. Mais le Basilic avait tout de même de l'instinct puisqu'il lui avait tendu une tomate cerise à tout hasard et qu'elle avait l'air d'apprécier… Ou alors elle la mangeait juste pour lui faire plaisir, mais bon. La mangeant tranquillement, elle fit même des compliments sur ses yeux lorsqu'il se décida enfin à retirer ses lunettes noires dont il n'avait pas besoin avec elle. Cela… Il faudrait qu'il s'y habitue en fait. Ayant un regard jugé effrayant de par sa nature de Basilic, il n'avait pas vraiment l'habitude que quelqu'un apprécie cette particularité chez lui. A part Virgilia bien entendu, mais elle… N'était pas un très bon exemple puisqu'elle était un peu folle sur les bords et que de toute façon, une mère trouve toujours son fils beau. Caressant distraitement les cheveux de la petite brune, Angeler lui répondit donc en soufflant doucement sur son visage, comme si c'était devenu le nouveau mode de communication entre eux.

" Tu te rend compte que tu aimes ce qui est le plus redouté chez les Basilics en général ? L'amour rend aveugle comme on dit, c'est peut-être pour ça que tu n'es pas affecté par mon regard. "

Eh bien quoi ? C'était une théorie comme une autre hein, il n'arrivait pas vraiment à déterminer ce qui faisait que la personne était sujette à son pouvoir ou non en général, même si ses émotions jouaient tout de même un rôle assez important là-dedans. Mais bon, elle avait croisé son regard avant qu'il en tombe amoureux et rien ne s'était passé, le mystère restait donc entier pour le scientifique qu'il était, mais il s'en fichait un peu pour le coup. Tant qu'il pouvait regarder dans les yeux la femme qu'il aimait, c'était le principal. Ainsi donc, l'un contre l'autre, ils finirent donc leur repas… Enfin, Kyrielle s'appropria le plat de saumon et le dévora en tout cas. Elle devait vraiment aimer cela en fait la pauvre, voilà pourquoi Angeler n'eut pas le cœur de lui en prendre une bouché et préféra se contenter d'un petits sandwich. Vrai qu'il avait faim le bougre aussi, mais il ne s'en était pas vraiment rendu compte avant d'être libéré du poids qui pesait sur lui. Comme si tout allait bien maintenant et qu'il pouvait se focaliser sur des choses moins importantes comme manger. Car oui, cela n'avait jamais été l'une de ses grandes priorités en fait. Une fois cela fait, Kyrielle repartit tout de même en mode question pour lui demander ce qu'il y avait en dessert, qui l'avait aidé à cuisiner et s'il était bon cuisinier lui-même… Ouais tout cela d'un coup, elle aimait définitivement bien les questions la pauvre petite. Tirant le panier à pique-nique vers eux, il se mit donc à farfouiller dedans tout en lui répondant.  

" Eh bien… J'avoue que je ne sais pas, c'est la surprise le dessert. Mais cela doit être bon, comme tout le reste après tout. " Il hésita un instant, se rendant compte que la suite allait surement le faire perdre en crédibilité avant de continuer. " C'est ma mère qui m'a aidé… Enfin sa cuisinière, je ne l'ai jamais vu toucher à un ustensile de cuisine de sa vie elle. Elle m'a un peu refilé le panier sans me demander mon avis en fait…. Mais je sais me débrouiller en cuisine moi, ne t'en fait pas. Tu aimes bien toi ?  "

Comment cela il passait un peu pour un débile en avouant qu'il s'était fait refiler cela par sa mère ? Eh bien ouais, fallait bien faire avec hein… Ce n'était pas si grave, si ? Au moins, ils avaient bien mangé comme cela et Angeler n'avait pas eu le stress de le faire lui-même, comme cela, tout le monde était content. Sortant un framboisier à l'allure tout à fait exquise de son panier, le brun le posa donc pour en servir deux parts et les poser devant eux tandis que Kyrielle s'installait tranquillement la tête posé dans son cou. D'une voix douce, elle lui rappela combien elle l'aimait, même si cela était nouveau pour elle, lui demandant au passage… Si elle était bien sa première copine. Oh, encore un sujet gênant… Dire le contraire serait non seulement faux, mais en plus certainement méchant pour cette pauvre Kyrielle. Mais dire la vérité revenait à dire qu'il n'y connaissait rien, vraiment rien aux choses de l'amour le pauvre… Mais cela ne servait à rien de se mentir, même par fierté, ainsi donc, il sera doucement la jeune femme contre lui et lui donna un petit baiser tendre sur le front avant de lui répondre.

" Moi aussi je t'aime… Et… Tu es bien la seule, il n'y en a jamais eu d'autre. Mais toi alors ? Je veux dire, tu es plus vie... Âgée. J'ai du mal à croire qu'aucun homme n'est essayé de te voler à moi. "

Eh bien quoi ? Oui, parfaitement, on aurait pu essayer de lui voler sa femme alors qu'il n'était même pas né, c'était possible ! Ou pas… Mais dans sa tête d'homme possessif, cela était faisable quand même, il ne fallait pas chercher. Il était en droit de se poser la question après tout, c'était plus gênant pour un homme de ne pas avoir d'expérience fasse à une femme qui elle en avait. Quoi qu'il en soit, découpant un morceau de framboisier, il tendit ensuite la fourchette vers sa bien-aimée pour lui faire gouter la première. Elle devait bien aimer ça non ? Lui en tout cas, il adorait… Il n'y a rien de mieux que les framboises après tout et dire le contraire serait certainement un motif de divorce !... Ou pas hein, mais vous avez compris l'idée.

(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥] | Lun 04 Mai 2015, 19:07



   .Angeler & Kyrielle.Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ?

   

   
Alors je crois qu'il faut prévenir, des fois que le nombre de cœur dans le titre n'était pas assez indicatif, toute personne allergique à l'amour en puissance, qu'il passe son chemin. Rien qu'en les regardant elle pourrait avoir des boutons. C'est simple, c'est pur, c'est mignon. Bref, juste de l'amour sans la moindre arrière pensée. Pour l'instant. Ahem. Non mais ne gâchons rien de tout ça ! Elle était heureuse, et cela se voyait et son homme semblait tout aussi bien qu'elle. Avec ce sourire qui faisait chavirer son pauvre petit cœur. N'était-elle pas adorable comme ça, collée à lui comme pour lui prouver son affection, qu'elle ne voulait surtout pas le quitter sous aucun prétexte ? Des fois qu'il ne le saurait pas hein, ce n'était pas comme si elle avait clairement avoué de vive voix qu'elle l'aimait. Au moins, il avait répondu de façon positif à ce sentiment, lui donnant alors le droit de lui faire des marques d'affections en tout genre de façon plus libre. Y a pas à dire, elle dormirait mieux ce soir maintenant qu'elle avait pût dire ça. Ou peut-être pas en fait, maintenant son rêve serait de pouvoir rester dans ses bras qu'elle apprécie tant je crois. Mais là n'est pas la question pour le moment, elle pouvait être dedans et c'était très bien. Si c’est pas le pied ça ? Être dans les bras de celui qu'on aime, tranquillement au bord d'un lac par un beau temps comme ça, pour en plus avoir droit à un repas qu'elle pourrait considérer de luxe. Car faut avouer que mis à part à son boulot, elle voyait rarement autant de nourriture de sortit d'un coup et c'était pas que des trucs pas cher acheté au super marché du coin hein ! C'était beau, bon tout ce qu'il faut pour faire le bonheur de la jeune louve quoi. Et oui elle est jeune ! Non mais...

D'ailleurs elle semblait tellement apprécier ce pique, qu'elle était pire que partante pour en refaire d'autres avec lui, en fait tant que c'est avec lui, tout était forcément bien, mais faut avouer que l'idée de bien manger comme ça tranquillement dehors ne lui déplaisait absolument pas. Jamais elle n'avait trop pris la peine de faire ça. Les quelques piques-niques qu'elle avait pût faire, si on peut appeler ça ainsi, se résumait très souvent à des parties de chasses avant, pas vraiment la même ambiance quoi. C'est pourquoi elle hocha frénétiquement la tête de haut en bas lorsqu'il lui proposa de recommencer mieux encore, de le faire ensemble. Pauvre Kyrielle, elle n'avait pas trop pensé que cela voudrait dire qu'elle allait devoir mettre la main à la patte la pauvre. Elle qui n'est pas douée en cuisine. Mais c'était une activité avec lui, alors sa petite tête avait certainement jugé que c'était forcément bien en fait... Elle verrait bien sur le moment ! Le câliner en admirant ses superbes yeux violet était visiblement une meilleur option à ses yeux de fille totalement amoureuse certaine. Eh bien quoi ? Ce n'est pas parce que les yeux d'un basilic sont son arme que ça doit forcément être moche. Hein. Elle n'était pas d'accord était certainement que c'est parce qu'ils étaient destinés l'un à l'autre qu'elle pouvait le regarder dans les yeux sans soucis voilà tout ! Eh oui, la demoiselle était capable d'être une grosse romantique fleur bleu à ses heures perdue, cela lui arrivait. C'est pourquoi, non sans lui effleurer doucement la joue du revers de la main, la jeune femme souffla comme réponse, l'air décidé à ne pas se laisser faire nan mais oh ! Eh oui, Angeler avait certainement dût remarquer qu'elle causait beaucoup quand elle pensait quelque chose...

   
« Et alors ? C'est peut-être parce qu'ils sont trop beaux qu'on est pas autorisé à les regarder qui sait. Tu n'as pas de soucis avec les miroirs.. ? Elle souffla du nez. J'suis sûre que c'est parce que tes yeux savait que tu étais à moi voilà tout... »

Son regard c'était légèrement détournée. Oui bon, c'était le début des marques possessives avec lui. Elle devait le dire avant ? La pauvre fille ne pouvait pas le deviner. Mais en cet instant elle réalisa à quel point elle était très peu prêteuse et très possessive sur cet homme qui était maintenant sien. Les filles auraient intérêt à bien regarder ailleurs tiens, ou alors à juste la jalouser. Ouais c'est bien la jalouser. Ahem. Mais en même temps ce type est parfait, il est beau, gentil et en plus avec un super panier repas ! Panier repas dont elle pût enfin avoir d'avantage de précision après quelques questions à la chaîne le pauvre. Elle l'écouta tout en terminant de manger le saumon, chose qu'elle adore et qu'il serait criminel de ne pas finir. Et donc... En fait c'est sa mère qui lui a fournit par des cuisinier.. ? Heu... Attendez une seconde, ça veut dire qu'il est le fils d'une riche ? Faut avouer qu'elle resta un peu en bug en l'entendant répondre. Au même titre qu'elle se demanda s'il avait déjà parlé d'elle à sa mère, puisqu'elle lui avait donné le panier repas pour. Wow. Se mettant à rougir soudainement à l'idée de sa relation avec lui puisse déjà être acceptée par la belle famille, faut avouer que cela lui ferait plaisir autant qu'elle ne s'y attendait pas! Ayant un peu relâchée son étreinte pour pouvoir le laisser fouiller dans le panier tranquillement.

   
« T-Ta mère ? Tu veux dire qu'elle sait déjà pour.. heu. Nous ?Oui on pouvait entendre sa surprise rien que dans sa voix à défaut de le voir sur sa tête.Pis... Un cuisinier. Tes parents sont riche ?! Je... Je croyais que tu vivais au dessus de ta boutique...Et là elle venait de se griller en disant qu'elle avait déjà tenté de passer à défaut de l'avoir réellement croisé à ce moment. Enfin ! J'en déduis ça puisque.. heu. Tu m'as dis que tu en avais une. »

C'est ça Kyrielle, essaye de te rattraper. Pourtant son air tout rouge voulait en dire terriblement long et soudainement elle était une bien piètre menteuse. En même temps c'est pas plus mal, c'est son homme maintenant, elle n'a rien à lui cacher non ? Essayant de se racler la gorge et de se reprendre, elle reporta son attention sur le superbe framboisier qui leur servirait de dessert. C'était pas du gâteau industriel ça non, de quoi en baver dessus presque. Mais elle resta sagement contre lui, bien remise pour attendre qu'il prépare tout ce qu'il faut nah ! En ayant le plaisir d'apprendre qu'elle était sa première copine. Elle serait bien tenté de pousser le vice pour être sûre que c'est bien la première copine en tout point, 'fin vous savez, ce truc que bien des gens peuvent faire sans amour mais juste par envie... Mais elle se garda ça pour elle. Savourant juste le fait qu'elle était la première femme qui avait fait chavirer son cœur de serpent. D'ailleurs, elle ria légèrement en le voyant essayant de retourner subtilement la question sans la vexer. Prenant alors  le  morceau de framboisier qu'il lui tendait avec le sourire. Elle affirma alors tout en mangeant, c'était alors légèrement décaler pour avoir plus de libertés de mouvement chacun.

   
« Pour être plus crédible ou normale, je sais pas, je pourrais te dire que oui. Peut-être que certains ont essayés je ne sais pas mais... Je n'ai jamais aimé personne avant toi. Et donc... Tu es bien le premier homme a être entré dans ma vie. Et le dernier bien sûr ! »

Ben oui oh faut pas déconner ! D'ailleurs elle avait attrapé sa part de gâteau pour lui en tendre un bout aussi, histoire qu'il ne pense pas à oublier de manger le pauvre. Elle n'hésita pas d'ailleurs à cette fois-ci aller chercher avec la langue ce qui avait débordé sur le coin de ses lèvres. Il était grave bon en fait. C'est pour ça que la jeune brune n'hésita pas à en reprendre une part en fait pour la manger. Elle était épaisse comme une petite saucisse, mais elle était capable de beaucoup manger, mais je vous assure qu'à côté de sa sœur ce n'est rien... Une fois finis, en tant que fille collante et nouvellement en couple, la louve retourna bien vite se blottir contre l'homme de ses rêves avec le sourire, tout en fixant le lac. Au bout de quelques dizaines de minutes à doucement lui effleurer le torse avec sa main, comme pour le câliner. Elle lâcha.

 
« T'as pas des serviettes dans ton panier.. ? J'ai envie de me baigner... Elle se redressa pour le regarder dans les yeux. Pas toi ? »

Eh bien quoi ? Elle. Oui bon, c'est comme une enfant, elle avait souvent envie de bouger, de faire des trucs, s'occuper, mais elle voulait le faire en sa compagnie. Maillot de bain ?  Bof visiblement cela ne la dérangeait pas de commencer à se mettre en sous vêtement pour faire pareil hein. Des dessous noirs. C'est parfaitement normal de faire ça. Mais que voulez vous, c'est une louve, elle a l'habitude de se balader à poil ! … Oui bon c'était nul, mais chez elle, c'est ce qu'elle fait et elle se sentait terriblement à l'aise avec lui donc.. elle le ferait. Kyrielle tendis la main. Comme pour savoir s'il voulait bien.
(C) MISS AMAZING.
 
Le destin a parfois besoin d'un petit coup de pouce... A nous de faire le reste ? [pv Kyrielle ♥♥♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin D'un petit coup de pouce pour ma fille
» Besoin d'un petit coup de pouce
» Un petit coup de flash
» Petit coup de soleil
» Un petit coup de blues [smac]

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: