Partagez | 
 

 Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow. | Sam 28 Mar 2015, 22:33




Love is the flower you've got to let grow.
”Un jour de printemps, un après midi”

▬ Eh merde.

Je venais de me rétamer en plein dans un champ de fleurs dans le jardin d'une maison. Ce que je pouvais être maladroite parfois. Je me retournai pur être ainsi sur les fesses et soufflai sur ma mèche blonde qui tombait sur mon visage puis je me mis à grogner lorsqu'elle retomba sur mes yeux. J'avais attachée mes cheveux en queue de cheval et portait mon habituel t-shirt orange avec écrit "CHP" pour "Camp Half-Blood"... Allez savoir pourquoi. non d'accord, je vais vous donner une explication, en fait, je lisais Percy Jackson (oui je m'intéresse maintenant aux livres pour ados) et il s'avère que les personnages de ce bouquins portent ce haut. Bref. J'avais les fesses en plein dans un champ de marguerites - pauvres fleurs - il y avait leur marque d'ailleurs. Flûte, si on me choppe j'allais me faire disputer. Je me levai alors rapidement et m'envolai pour me poser à côté du parterre de fleurs. Je lançai un regard furtifs aux alentours et oups. Je pris alors mes jambes à mon cou car le propriétaire des fleurs était à présent à ma poursuite. Dévalant les rues de Skywrold, je crus que j'allais tomber à plusieurs reprises. Le propriétaire des fleurs était un athlète ou quoi ? Je venais de tourner la tête pour m'assurer de l'avoir semer et... Non.

▬ DEGAGEZ. PARDON. POUSSEZ VOUS.

Je bousculai malencontreusement toutes les personnes sur mon chemin. Oui, je sais, je suis une déesse, j'ai des ailes même, je pourrai m'envoler ou même le stopper d'un geste. Mais non, je me suis fait rattraper par mes instinct de jeune fille normale et sous le coup de l'adrénaline, je n'avais pas réfléchi.
Tournant encore une fois la tête pour apercevoir celui qui me traquait je ne vis pas le garçon qui se trouvait en face de moi, et bien entendu, je le percutai de plein fouet. Je tombai ainsi en avant, le chevauchant un peu. Mes genoux s'écrasèrent ainsi sur le sol et mains que j'étendis vers l'avant rencontrèrent également le goudron. Aïe.

▬ EH TOI LA.

Zut. Me voilà cuite.
Et là, le garçon fit la chose qui me surprit le plus. Il s'était rapidement levé et m'avait attrapé par le bras pour m'emmener en plein dans la foule. Je ne savais pas pourquoi il avait fait ça ni ce qu'il allait faire de moi mais j'étais tellement choquée par son acte que je m'étais laissée faire. Peu de temps après, on s'arrêta à une intersection où il y avait encore plus de monde. Je reprenais mon souffle, bien qu'étant sportive, toute cet adrénaline avait accélérer mon rythme cardiaque. Je portai un main au niveau de ma poitrine et jetai des coups d'oeil autour de nous en espérant de ne pas croiser la tête du propriétaire. Ouf. Il n'était plus là.

Je me tournai ensuite vers le gentil garçon qui avait dû sentir ma détresse et qui m'avait sorti de ce pétrin. Je l'observai de haut en bas : blond, aux yeux dorées, l'air un peu simplet. Il devait avoir à peu près mon âge. Oups, rectification, mon âge d'apparence.

▬ Merci, tu m'as tirée d'affaire. C'est rare de rencontrer des gens aussi réactifs.

J'inspectai ensuite mes mains puis mes genoux. Wahou alors là, pour m'être égratignée salement, ça je l'étais. Je fis la grimace et me tournai vers le garçon tout en lui lançant un regard qui disait « s'il te plait, aide moi, je suis écorchée de partout ». Je devais sacrément faire pitié. Finalement, je pris la parole pour lui faire comprendre que j'avais absolument d'une pharmacie.

▬ Dis, j'ai pas beaucoup d'argent sur moi, je sais que ça ne se fait pas trop comme ça mais, tu peux m'aider à trouver une pharmacie pour que je puisse trouver de quoi me soigner ? Je te rembourserai...  
© charney





avatar
Invité
Invité
Re: Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow. | Sam 04 Avr 2015, 13:47



Love is the flower you've got to let grow
Feat : ✘ Krig I.L. Fallgaël ✘Psyché ✘

Lundi ! Jour où le salon de thé est fermé, le jour où il n’y avait pas de travail et on pouvait faire ce qu’on voulait ! Une journée où Krig ne voulait certainement pas rester enfermé chez lui, hors de question il n’y avait pas un lundi où il en profitait pour sortir et découvrir de nouvelles choses tellement fabuleuses ! Surtout que depuis quelque temps le soleil fait plus souvent coucou, et il faut l’avouer avec le soleil, le paysage avait une vision tout autre et tellement belle, et cela donnait au blond une certaine énergie. Bien que l’hiver ne l’empêchait pas de l’être également, mais la chaleur c’est tellement bien ! Enfin cela voulait dire la fin de la neige, mais tant pis, elle reviendra l’année prochaine après tout.

Courant dans les escaliers pour sortir tout content, aujourd’hui il voulait se faire une petite promenade en solo. Bien qu’il n’ait aucune idée de là où il avait envie d’aller, alors il se baladera en total découverte, passant dans les rues qu’il ne connaissait pas ? C’était une technique bien à lui pour découvrir des endroits cachés de Sanctuary ! Enfin dire qu’il était en solo est un peu faux, vu qu’évidement il y avait la boule noire sur la tête ! N’empêche qu’il doit bien s’accrocher, vu la vitesse à laquelle le blond courait. Bien qu’une fois dehors il reprit une marche plus lente, mais avec une allure de gamin heureux.

Mais il s’était à peine éloigné de quelques rues qu’il sentit d’un coup un poids le percuter. Bien qu’il ait légèrement esquivé par ses anciens reflexes qui malgré tout restait là, mais pas assez pour que la demoiselle qui l’avait bousculé ne tombe pas en avant à cause de la masse du blond, résultat ils se retrouveraient tous les deux au sol, la tête de Krig manquant de justesse de se cogner contre le sol… Mais il entendit un petit gémissement en même temps qu’il sentit quelque chose de doux au derrière de son crâne. Kousu venait de faire protection involontairement en tombant de la tête….

- EH TOI LA.

La jeune fille au-dessus de lui affichait soudainement une expression de peur. Bien que Krig ne comprenne pas trop ce qui se passait, il était évident que cette demoiselle avait des problèmes, tout le monde aurait pu le comprendre à deux secondes. Alors il ne réfléchis pas plus que ça, il se releva rapidement en saisissant le bras de la demoiselle pour fuir avec l’homme qui poursuivait la blondinette, qui était sans aucun doute surpris de ce qui se passait là. C’est sûr que tout le monde n’aurait pas réagis comme Krig, après tout ? Ils arrivèrent rapidement à une intersection, et le monde présent lui laissa penser qu’elle était en sécurité maintenant, alors il arrêta sa course. Il regarda la demoiselle qui paraissait essoufflé, contrairement à lui. Ils avaient pu échapper au poursuivant ? Visiblement, elle paraissait plus rassurée donc ça confirmait on va dire.

- Merci, tu m'as tirée d'affaire. C'est rare de rencontrer des gens aussi réactifs.

Elle avait l’air soulagée qu’il l’ait aidé. Ba tant mieux, après tout ! Ba oui, il aurait plus manqué qu’elle l’engueule pour ça ? Ça aurait été étrange quand même, mais certains sont ainsi quand on les aide… Chose que Krig n’a jamais compris, en fait !

- De rien, j’allais pas te laisser ainsi !

La curiosité aurait pu le pousser à lui demander ce que voulait cet homme, mais il se retenu. Elle ne voulait peut être pas en parler, après tout ? Ba, ce n’était pas si important après tout ! La jeune fille se regarda… Elle était pas mal égratignée, à cause de la chute de tout à l’heure ? Il n’y avait aucun doute la dessus, mais ça avait l’air douloureux, quand même.

- Dis, j'ai pas beaucoup d'argent sur moi, je sais que ça ne se fait pas trop comme ça mais, tu peux m'aider à trouver une pharmacie pour que je puisse trouver de quoi me soigner ? Je te rembourserai...  

- Huuuuuum…

Lâcha-t-il par reflexe en réfléchissant à la pharmacie la plus proche. Oui il était prêt à l’aider encore un peu, il pouvait bien lui acheter de quoi la soigner après tout ! Et puis si elle remboursait, où était le problème ? Il n’y en avait aucun, tout simplement ! Et puis Statice lui avait appris à aider son prochain. Et ça, c’est quelque chose que le blond s’efforçait à appliquer quand il rencontrait quelqu’un qui avait des soucis, comme maintenant.

-… Ah ! Je sais, tu n’as qu’à venir chez moi, ça sera plus simple ! Je n’habite pas très loin en plus.

Ah oui, c’était plus simple en effet…. D’inviter une total inconnu chez lui ? Bon, ça serait étonnant qu’une fille comme elle puisse faire quoi que ce soit, après tout… Et puis comme dit précédemment, Krig voulait l’aider… En fait il ne savait même pas qu’inviter une fille chez lui peut parfois porter à confusion… Car après tout Krig est assez ignorant… De certaines choses.

© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'






avatar
Invité
Invité
Re: Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow. | Ven 21 Aoû 2015, 11:37




Love is the flower you've got to let grow.
”Un jour de printemps, un après midi”

J'avais honte de passer pour une mendiante devant le gars que j'avais littéralement agressé en le plaquant du le sol. En tombant sur lui, je ne m'étais même pas préoccupée de lui, si ça se trouve il avait des hématomes ou autre blessure sur lui tant la chute avait été violente. Je baissai donc le regard pour regarder sur le côté afin de ne pas vraiment croiser son regard. On pouvait lire clairement sur mon visage que j'étais totalement exaspérée.
Tandis qu'il réfléchissait, sans doute en train de peser le pour et le contre pour se décider s'il allait m'aider ou non, je jetai des coups à droite puis à gauche afin de pouvoir rester sur mes gardes. On ne sait jamais, l'autre fou pouvait débarquer à tout moment. Finalement je fus quelque peu surprise de la réponse affirmative de celui qui m'avait "sauvée" -hem ça ne s'était pas vraiment passé comme ça je l'avoue, je l'avais violemment agressé sur le sol - néanmoins, quelque chose me dérangea.

▬ … Ah ! Je sais, tu n’as qu’à venir chez moi, ça sera plus simple ! Je n’habite pas très loin en plus.
▬ Mais euh t'es fou ? Je ne te connais même pas !

Euh. Il était sérieux là ? J'avoue que le mot pervers avait failli effleurer ma bouche. Vu comment je lui étais tombée dessus aussi... Non non non, je n'irai jamais chez des inconnus et surtout pas chez un type que je connaissais même pas ! Psyché, Psyché... Calme toi, reste calme. Tu es une déesse désormais, tu as des pouvoirs supérieurs à eux, tu devrais savoir bien te défendre au cas où.
Malheureusement, mon tempérament humain prenait souvent le dessus : j'étais désarmée, sans grande qualité et capacité, une seule chose, courir. Après avoir finalement résolu ce petit paradoxe que j'avais futilement crée dans mon esprit - cela ma donna un peu le tournis - je décidai de le suivre tout de même.

▬ Très bien. Par contre, sache que si tu essayes de mettre la main sur moi, tu la perds directe.

Au moins ça c'était clair. Je n'allais pas non plus entrer aussi facilement dans la gueule du loup. En attendant qu'il me guide, j'époussetai une dernière fois mes habits et frottai mes mains pour enlever les saletés. Je réajustai ma queue de cheval blonde puis tournai mes yeux vers lui.

▬ On y va ? Je te suis. Au fait, moi c'est Annabeth. Annabeth Chase.


Par son air ahuri, il n'avait pas l'air agressif, il avait plus l'air d'un type inoffensif qui en avait en fait quasiment rien à foutre. Dans le sens où rien ne semblait le déranger. Je le suivis de près, derrière son épaule et jetai de temps à autre quelques coups d'oeil vers lui. Blond au yeux dorés. Ce n'était pas très courant comme mélange.
Soit, tout en suivant ses pas, j'ouvris la bouche pour briser le silence qui s'installait entre nous afin d'en savoir un peu plus sur lui.

▬ Tu habites tout seul ? ... Dis, ça t'arrive souvent de porter secours comme ça aux inconnus ?


© charney





avatar
Invité
Invité
Re: Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow. | Dim 06 Sep 2015, 17:09



Love is the flower you've got to let grow
Feat : ✘ Krig I.L. Fallgaël ✘Psyché ✘

S’il y a bien une chose pour laquelle Krig est vraiment doué, c’est de venir en secours aux gens sans même chercher à savoir la raison de leur détresse. Et là, c’était le parfait cas ! Même si… Sa demande était bien trop directe, et qu’il ne s’en rendait pas du tout compte… Contrairement à celle qu’il avait sauvée précédemment, qui faisait la tête la plus choquée et what’s the fuck au monde… Il y a de quoi en fait, quand on peut contrairement à Krig comprendre le danger de deux personnes dans une même maison, alors que ce ne sont que des inconnus…

- Mais euh t'es fou ? Je ne te connais même pas !

L’elfe cligna des yeux dans une expression qui clairement signifiait « et alors ? ». Car pour lui, c’est totalement normal, et il voulait juste l’aider ! En fait Statice aurait dû lui apprendre qu’inviter des gens ainsi, ce n’est pas forcément bien… Mais elle lui a surtout apprit à venir en aide aux gens, et l’ange bleue est son modèle, c’est normal qu’il s’y prenne de cette manière en fait. Car l’elfe ne sait pas aider les gens autrement que par le direct, quand bien même cela peut en dérouter beaucoup.

- Très bien. Par contre, sache que si tu essayes de mettre la main sur moi, tu la perds directe.

Ouf, elle changeait d’avis ! Tant mieux, car cela l’embêtait un peu qu’elle refuse ainsi de venir pour se faire soigner ! Oui Krig est clairement inquiet pour la blondinette là, cela pouvait se voir un peu à son visage d’ailleurs. Par contre…. Il pencha un peu la tête, essayant de comprendre un peu ce qu’elle voulait dire avec la fin de sa phrase.

- Ba si je peux pas te toucher ça va être dur pour te soigner !

… Non, pas dans ce sens-là…. Enfin Krig ne comprenait absolument pas les doubles sens, en fait. Bien sûr il savait un peu près comment les enfants se faisaient, mais… Son esprit beaucoup trop enfantin fait que comprendre les doubles sens est une chose impossible, de toute manière sa famille qu’il fuyait ne s’était jamais autorisé ce genre de propos bien trop ouvert. Au fond Krig est bien trop coincé dans ce monde sombre dans lequel ses parents l’ont plongé.

- On y va ? Je te suis. Au fait, moi c'est Annabeth. Annabeth Chase.

- Moi c’est Krig Fallgael ! Allez c’est parti !

Il commença à avancer d’une marche rapide, pas pressée mais plutôt joyeuse ! Enfin ça allait, il n’y avait peu de marche à faire avant d’arriver jusqu’à l’appartement ! Vu que Krig venait à peine de sortir avant de rencontrer la jeune fille.

- Tu habites tout seul ? ... Dis, ça t'arrive souvent de porter secours comme ça aux inconnus ?

L’elfe tourna la tête pour pouvoir regarder Annabeth, tandis que celle-ci lui posait ces deux questions, curieuse sans doute de voir à qui elle a à faire un peu près, mais au moins elle paraissait moins méfiante envers lui. En même temps, Krig n’est qu’un enfant dans sa tête, alors se méfier d’un enfant, il faut le faire !

- Non, j’habite avec maman Statice et ma famille du bonheur Sucrée !

Le mot « famille » ici définit plus collègues en fait chez lui ! Enfin vu qu’il a toujours considéré comme les membres du salon de thé comme tel, ceux qui avaient l’habitude de s’y rendre savait très bien qu’ils se considéraient tous comme une famille malgré qu’aucun n’ait le même sang.

- Maman m’a toujours dit d’aider les gens dans le besoin, alors oui !

C’est avec un sourire qu’il répondit à cette question, le plus sincèrement d’ailleurs ! Continuant à avancer en même temps, il étira un peu les bras devant lui, avant de reprendre la conversation.

- En fait, que s’est-il passé, pour qu’on te poursuive ainsi ?

Elle n’avait peut-être pas envie d’en parler ? Ba si c’est le cas Krig ne la forcerait pas non plus, il voulait juste savoir ! Ils se trouvèrent alors à quelques mètres du salon de thé le temps qu’elle réponde.

- Ah on est arrivé !

Il passa alors par derrière, vu que la boutique est fermée aujourd’hui ! Pour ensuite monter à l’étage où se trouve le salon, il regarda s’il n’y avait personne… Ah ba non ! Du coup l’elfe entra sans hésitation, pointant le canapé en regardant la jeune fille.

- Bon ba assis toi là je vais chercher de quoi te soigner !

Et il partit rapidement, pour revenir ensuite avec une trousse de soin, prêt à la soigner.

© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'






avatar
Invité
Invité
Re: Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow. | Dim 17 Juil 2016, 20:12




Love is the flower you've got to let grow.
”Un jour de printemps, un après midi”

Avais-je raison de le suivre ? Sans doute. Pour une fois que je ne tombais pas sur un de ces pervers qui ne voulait que mon derrière. Mots crus comme toujours. Et puis, à bien le regarder - je ne sais pas si c’est le sixième sens des femmes dont on parle régulièrement mais - j’avais tout le même la conviction de la sincérité de ses paroles et qu’il semblait être un homme juste. Finalement je le suivis sans dire un mot, l’écoutant me raconter ses histoires. Au bonheur Sucré disait-il habiter. Ce nom me disait quelque chose. Il me semble qu’il s’agissait d’un café très en vogue en ce moment selon Chloris. Il m’informa alors qu’il vivait chez sa mère du nom de Statice. Je me demandais quel âge avait-il pour encore vivre avec ses parents. Je le regardai d’un air surpris mais tournai rapidement la tête pour éviter qu’il ne me voit. Je n’allais tout de même pas juger une personne juste pour ça bon sang. Psyché réveille toi.

Oh la la, c’était la cerise sur le pompom. On aurait dit un enfant de dix ans qui me parlait. Ma maman m’a toujours dit de… Elle m’a toujours appris que…
Haussant des épaules et n’ayant pas de réponse à cela, je continuais de l’écouter sans dire un mot. Après tout, il semblerait que la relation qu’il avait avec sa mère était assez importante. Cela devait être plaisant d’avoir une vie de famille. De se savoir aimé… D’avoir tout simplement une mère qui nous aime.

D’un air mélancolique, je regardais la route qui se dressa devant nous. Je repensai à mes parents et à la façon dont ils avaient quitté ce monde. Heureusement ils avaient trouvé un havre de paix, néanmoins, leur absence m’affectait énormément. Oui, je n’avais plus de papa ni de maman. On pouvait dire que j’étais orpheline. Je passe régulièrement voir les descendants de mes soeurs, sans me montrer bien sûr. Les temps ont tellement changé…

Par ce moment nostalgique, je ne fis pas attention à la question de Krig qui me demandait la raison de ma poursuite par l’autre abruti. Mais finalement, je me reconcentrai sur la réalité lorsqu’il m’indiqua qu’on était arrivé à bon port. Je le suivis de près et on passa derrière la maisonnette qui était vraiment charmante aux premiers abords.
Rapidement, il m’invita à prendre place sur le canapé et disparut dans la pièce adjacente. Sans plus attendre, je m’assis confortablement et observai la pièce.

C’était un salon qu’on pourrait croire tout à fait banal, mais il s’avère qu’on s’y sentait bien. Une atmosphère apaisante régnait, on se sentait vraiment chez soi. Etait-ce cette odeur légère d’encens qui faisait cet effet ? Non pas vraiment. En parlant d’odeur, on pouvait aisément sentir une odeur de gâteau dans le four. C’en était alléchant. Cela montre que le café faisait réellement ses gâteaux maison. Peut-être que l’odeur de la journée planait encore un peu dans l’arrière boutique.

Au bout de quelques secondes, Krig revient, les mains chargé de boites et de bandages à ma grande surprise. Il y en avait tellement !
Léger sourire en coin, je le remerciai vivement tandis qu’il ouvrit chacune des boites à la recherches de désinfectant.

Sachez que les dieux ressentaient la douleur. Oui. Certes nous sommes immortels mais la douleur, on la ressent plus que bien. Au contact du papier imbibé d’alcool, je dus me mordre la lèvre inférieure pour faire un contre poing à cette sensation de brûlure que je ressentais sur le genou.

▬ Aïe… Ca arrache… Je déteste ça.

Pourtant, j’étais habituée à me blesser, à me faire mal, à tomber. J’étais un peu casse-cou sur les bord.

▬ Merci Krig. J’espère que je serai sur pied rapide- Aïe j’ai mal.

Un petit mouvement de rien du tout et j’avais mal. Super. Soupirant bruyamment, je passai une main dans ma chevelure blonde avant de rouspéter discrètement. Décidément, j’étais maladroite. Zephyr allait encore me gronder pour ne pas avoir fait attention.
Afin d’oublier cette douleur, je pris l’initiative de parler pour me concentrer sur autre chose.

▬ Tu m’avais demandé quoi tout à l’heure ? … Ah oui, désolée… en fait c’est tout bête. Je m’entraînais à voler et je me suis rétamer dans un champ de fleur appartenant à quelqu’un. Cette personne parait tenir à ces fleurs comme à la prunelle de ses yeux vu comment il était furax ! … Et toute personne rationnelle comme moi - et pas futé - prend la fuite hi hi.

Je me mis à rire silencieusement avant de poursuivre.

▬ Et voilà, je t’ai foncé dedans sans te voir. Je t’ai un peu entrainé dedans, excuse moi. Je suis un peu maladroite… J’espère que ça ne dérange pas ta mère que je sois là. Sinon, tu as des frères et soeurs ? Tu fais quoi dans la v- AÏE !

Et merde. Alors que je venais de me lever, je perdis l’équilibre, sentant une douleur aiguë traverser ma cheville et manquai de tomber si Krig ne m’avait pas rattrapée de justesse.
J’allais finir par insulter tout le monde.

▬ Et zut… Je crois que je me suis tordue la cheville. Je suis désolée, je ne veux pas te déranger plus longtemps !

Débile, débile débile.

▬ Ta mère ne va pas rentrer tout de suite hein ?
© charney







Contenu sponsorisé
Re: Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow. |

 
Krig ♔ Love is the flower you've got to let grow.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: