Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)   Ven 20 Mar 2015, 16:29

Arès était encore peu remis de sa défaite contre Athéna, il commençait à cause d'Eole à prendre un petit goût pour les voyages. C'était de grandes occasions pour se divertir, s'amuser aux dépends des autres aussi. IL songea à un environnement chaud, étant un manipulateur de feu, il préférait ce climat à une température trop basse. Il ferma les yeux et hop il était arrivé sur son île tropical, enfin ça c'était l'idée de base. Quand il vit la neige tomber, les toits blanc et les routes gêlées, il sut qu'il n'avait pas fini sur Hawaï. L'air dépité, il se mit à marcher en se concentrant sur la direction, où il voulait se rendre. C'était curieux, mais il fut pris comme d'un sentiment connu. C'était comme si son père se trouvait ici, il crut reconnaître son passage. Étaient-ce ses sens canins qui étaient actifs ou simplement un désir de le voir au final comment savoir ? Arès se changea en chien, il sentait effectivement une odeur non loin un peu étrange certes, mais il voulut la remonter pour en avoir le coeur net si son père était dans les environs, il voulait lui empoisoner la vie, c'était un minimum. Il courut le long des trottoirs en sentant ses pattes glisser parfois comme sur une patinoire, il grogna mais persista dans cette course étrange. Les lampadaires éclairaient faiblement comme si toute cette neige nocturne étouffait leur éclat. C'était bien suffisant pour avoir une idée de ce qui l'entourait. Ses yeux rouges balayaient les arbres sans feuillage qui jalonnaient les avenues jusqu'à arriver dans une bibliothèque. Sérieusement, il se mettait à lire le vieux. Il courut se dissimuler dans une rue tout près d'ici, se changea en cet homme séduisant qu'il était. Arès avait une certaine estime de lui-même, il marcha jusqu'à cette structure et entra. Rien dans les environs.

Il avisa un petit bureau à l'entrée, il était pourvu d'un micro. La structure s'étalait sur plusieurs étages et hébergeait de multiples services tels qu'une librairie, une cafétaria. C'était un ensemble assez hétéroclite, mais le premier lieu au rez de chaussée était cette bibliothèque. Arès ne se demanda même pas la portée de ce micro, il le prit en disant : " Je cherche un ouvrage sur Zeus. Vite." Le monsieur qui gérait l'office le regardait visiblement agacé par cette entrée brusque et dénuée de toute formule de courtoisie. Son annonce fit le tour des quatre étages de ce bâtiment y compris dans les salles de formation que dirigeaient la structure. Ils allaient pas être déçus de son intervention même si le vieux n'était pas là, rien que d'imaginer les têtes de tout le monde, ça le faisait sourire. Ils ne pouvaient pas réellement dire qu'ils étaient des dieux à la cantonade, mais adresser ainsi comme une sorte de message, ce n'était rien. Arès allait s'éloigner du bureau quand en se retournant, il percuta un porte-manteau qu'il envoya promener sur plusieurs mètres la rage au coeur.. Décidément avec son fils Spencer, un banc l'avait embêté et là c'était un porte-manteau. Fallait pas exagérer, ils ne pouvaient pas poser des meubles sans qu'ils soient EN PLEIN milieu de SON chemin. L'agent d'accueil, le fixait l'air éberlué, il allait avoir une histoire à raconter le soir celui-là et vit l'homme se diriger vers la cafétéria pour se reposer. Elle était vide, nous étions un jour en semaine; beaucoup devaient travailler. C'était dommage, il allait bien s'ennuyer enfin il avait chaud au moins.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)   Jeu 07 Mai 2015, 20:42

Se remettre à niveau après avoir passé tant de temps sans rien étudier, c'était vraiment dur. Ce n'était pourtant pas ma faute, j'avais été kidnappé alors que j'étais jeune, et entrainé pour être un assassin avant d'être délivré de l'organisation que de nombreuses années plus tard, j'avais tellement d'année de retard que je devais étudié énormément. Et pourtant, malgré tout cela, j'étais toujours dans les dernières de ma classe. Sauf en mathématique et en physique, mais là c'était au contraire l'inverse, j'avais un niveau bien plus élevé que la moyenne, et pour cause, j'avais étudié ça avec un scientifique, certes fou, mais surtout particulièrement douée. C'était lui qui m'avait tout appris, enfin surtout qui m'avait donnée la passion la dedans. Après j'avais continué à étudier par moi-même, le seul caprice que j'avais eu dans l'organisation et que l'on m'avait autorisé. Je ne savais en revanche pas encore dans quoi j'allais me spécialisé dans l'avenir, car oui, je comptais travailler la dedans, mais quand a savoir si c'était en astrophysique ou en physique quantique, tout resté à déterminé.

Malheureusement, ce n'était pas ça que j'étais en train d'étudier à l'heure actuelle, j'essayais tant bien que mal de remonter mon niveau en histoire mais franchement, cela me soulait plus qu'autre chose. J'en avais marre d'être coincée dans la bibliothèque et je voulais aller jouer avec Ultvir dehors dans la neige. Et pourtant, je savais que ma mère allait me passer un savon si je n'étudiais pas comme il le fallait. Alors que j'étais à la limite de m'endormir sur la carte des Etats-Unis, j'entendis une annonce qui me fit presque sursauter. Une personne était visiblement en train de demander un ouvrage sur mon père, et cela me rendais curieuse. Pourquoi ? Simplement car il était rare que l'on s'intéresse à la mythologie grec dans ce pays.

Je me levais pour prendre un ouvrage sur Zeus et je me dirigeais en direction de l'entré, désireuse de la rencontrer bien que la voix semblait relativement énervé. Je fus surprise de rencontrer une personne blonde, enfin non pas tant que ça, ce n'était pas rare dans ce pays, ce qui me surprenais le plus, c'était l'aura que je sentais émanée de lui, une aura qui semblait fort similaire à la mienne. Un membre de ma famille ? Mais pourquoi demanderait-il un ouvrage sur Zeus alors ? Tout cela était trop compliqué pour moi, je préférais aller lui demander directement.

Bonjour, tu cherches un ouvrage sur Zeus ? Tien en voilà un. Tu t'y intéresse pour quoi ?

Tant de question pour une seule phrase, mais je n'y pouvais rien, ma nature curieuse prenait le dessus dès que j'avais la possibilité de rencontrer un membre de ma famille. C'était le premier en fait, ce qui me rendais vraiment excitée. Je devais me retenir de sauter dans tous les sens, mais quelque chose dans son attitude me disait de rester sur mes gardes, peut-être son côté grincheux et énervé, j'espérais juste qu'il allait me répondre et ne pas m'envoyer boulet.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)   Lun 18 Mai 2015, 02:55

Arès tapotait une des tables de la cafétéria, la machine semblait lui envoyait des messages. Il se serait bien servir à sa façon. Aucune machine ne lui résistait, aucune n'était prévue pour tenir face à un dieu. Il s'avança en la fixant de son air décidé et agressif, elle allait passer un sale quart d'heure. L'entrée de la bibliothèque n'était pas loin, s'il le souhaitait, il pouvait y retourner. Il n'avait pas spécifiquement envie de cet ouvrage. A défaut de savoir ce qui l'avait attiré ici, il aurait au moins de quoi se détendre et satisfaire sa soif. Il se mit le dos contre la machine, étira son bras face à lui et l'envoya d'un geste rapide et net contre l'endroit  pour mettre des pièces. L'effet fut immédiat, un voyant clignota signifiant qu'il avait fourni l'argent et que la machine était prête à le servir. Les machines coopérantes, c'était tout de même un bon appui. Elle aurait sans doute peu utilisable par la suite, mais il n'y en avait pas qu'une alors tout allait bien. Il se versa un expresso bien serré pour se réchauffer et se remettre d'aplomb. Il ne se voyait pas ressortir de sitôt. Une voix vint derrière lui, il but une gorgée de ce nectar et jeta son verre sans ménagement, tellement fort qu'une trainée noire gicla sur le mur. Au moins, cela mettrait un peu de couleur dans tous coloris crème. Arès regarda la nouvelle venue des pieds à la tête, il ne se gêna pas. Une impression étrange venait d'elle, il s'approcha d'elle sans rien dire.

" C'est un personnage que je connais bien... trop bien.", se moqua t-il un peu. " Mon père lui ressemble beaucoup. Peut-être trop.. "


Il lui arracha le livre des mains, on trouvait mieux comme façon de remercier, mais c'était du Arès à l'état brut. Les pages tournaient, tournaient devant lui jusqu'à ce qu'il tombe devant une page précise :


" Lis ça, c'est le plus intéressant", lui dit-il en lui mettant le passage de sa naissance. "Son fils Arès, ah ça c'est un vrai personnage. On dit que sa force et son courage sont légendaires, il a défié la déesse Athéna et persév... continue de le faire. Les héros surtout les guerriers veulent son appui, c'est un vrai dieu... Et son père, ouais se débrouille pas mal, mais bon suffit de lire ces lignes... Et on comprend "peut mieux faire". "

Sa voix devenait presque victorieuse sur la fin de son propos comme s'il fêtait quelque chose. Arès était satisfait, il sentait que la personne qui l'avait emmenée en ce lieu, se trouvait juste face à lui et il lui. Il cherchait à faire une bonne impression tout en donnant comme un avant-goût de la personne qu'il était. Arès se disait qu'au moins, on saurait qui il était ici, il se protégeait du fameux "qui êtes-vous?". S'il pouvait éviter d'avoir des envies de meurtres, juste pour cette fois, il serait heureux. Après tout, c'était en suivant les traces de son père qu'il était parvenu par ici.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)   Mer 10 Juin 2015, 11:46

J'avais un peu de mal a suivre l'homme qui me faisait face et qui semblait s'intéresser à mon père. Il avait presque l'air d'un voyou, ce qui n'était pas vraiment courant dans ce village bien que j'en avais rencontré beaucoup pendant que j'étais dans l'organisation. Sa façon de ne respecter absolument rien en était par ailleurs la preuve, mais je préférais ne pas le lui faire remarquer, je ne voulais pas causer encore plus de problème dans la bibliothèque, cet homme en faisait bien assez à lui seul. J'étais en revanche surpris d'entendre que son père ressemblait à Zeus, et je du me retenir à grande peine de lui dire que le mien était le fameux dieu en question. De toute façon, il ne me croirait pas et rigolerait, alors ce n'était pas plus mal. Je ne pouvais en revenche que me demander pourquoi il voulait se renseigner sur mon père, il n'avait pas l'air d'être le genre de personne à aimer étudier ou autre, alors c'était assez étrange.

Je fus surprise alors qu'il me prit le livre des mains pour rechercher un passage que n'avait rien à voir avec Zeus mais avec son fils, Ares. Ce n'était pas mon dieu préféré, loin de là, mais il restait un de mes frère, un membre de ma famille, et je ne comptais pas le juger avant de l'avoir rencontré en personne si jamais cela m'était possible un jour. En revanche, je ne comptais pas permettre à cette personne de dire des inepties sur le fait qu'Ares est supérieur a Zeus. Peu importe les ouvrages de mythologie que l'on regarde, Ares est loin d'être considéré comme un être victorieux.

[color:c17d=#ff66..]- C'est vrai qu'Ares était un dieu important pour les guerriers, mais son rôle et partager avec Athena qui est aussi une déesse de la guerre. De plus, Ares n'a jamais réussis a vaincre Athena, c'est peut-être une façon qu'a la mythologie de nous dire que l'intelligence et la sagesse prime sur la force brute, dis-je avec un sourire enfantin. « Et je pense que Zeus est bien plus puissant qu'Ares, ça doit être pour cela que ce dernier ne s'en occupe pas vraiment. »

La mythologie était un des rares sujets avec la physique et les mathematiques sur lesquelles je pouvais avoir une conversation construite. Après, les informations que j'avais sur le dieu de la guerre était assez limité, ce n'était pas celui qui était le plus célèbre parmis tout ceux existant. Je savais qu'il n'était pas trop aimé par ses pairs, mais je ne savais pas si c'était avec raison ou non. Pour ma part, en dehors de mon père, je pense que ma déesse préféré serait Athena ou Artemis, j'étais vraiment admirative d'elles. Peut-être aussi du au fait qu'elle était des femmes comme moi.

- Vous avez l'air de beaucoup apprécier Ares, on ne parle pas beaucoup de lui dans les livres que je trouve ici, vous pouvez peut-être m'en apprendre plus ?

Je savais que j'allais sans doute devoir faire le tri dans ce qu'il allait me dire, on a souvent tendance à glorifier les faits des personnes que l'on admire, mais je ne disais pas non pour en apprendre plus sur ma famille.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)   Lun 06 Juil 2015, 15:32

La fierté d'un dieu, l'égo d'une personne se sachant la meilleur pouvait être si grand que la moindre remise en question pouvait s'avérer difficile à encaisser. Ce qui suivit fut très périlleux pour notre dieu qui se contenta de garder un silence monacal pendant ses prises de parole. Les seuls témoins progressifs de sa fureur ascendante était son visage qui était de plus en plus marqué. S'il était dangereux d'être près d'un volcan, il était risqué de chercher à vouloir provoquer l'explosion. La jeune femme ignorait tout de l'identité de l'homme face à elle et cela se sentait très nettement dans ses propos plutôt détendus sur ses opinions. Arès était pour la libre expression, le fait de se détacher de tout ce moutonnage imbécile, de ces règles, mais... là cela touchait un point beaucoup plus sensible :lui-même. Un rôle partagé avec Athéna disait-elle, ah oui ? En quoi être la déesse de la sagesse lui donnerait-elle le droit d'avoir la guerre ? C'était une pure question de vocabulaire. Il la regarda comme une petite peste qui ne savait rien de sa langue, vous savez de ce regard hautain. Il s'était bien durci depuis qu'elle avait exprimé cette opinion qu'il ne pouvait recevoir. La suite fut comme une farandole de claques qui se succédait tellement vite que son poing se serrait au point que ses articulations en devenaient plus marquées. Il n'avait pus qu'une seule envie : la buter. Il souriait de plus en plus et tel un loup il allait se décider à la dévorer lorsqu'elle aurait fini tout ce verbiage. Elle semblait tout savoir et tout détenir la vérité, la science infuse, c'était qui cette petite présomptueuse. Son sourire se fit plus carnassier. Il n'était pas assez fort pour battre Zeus, certes sûrement mais il n'avait jamais voulu se comparer à son père, enfin ou si peu.. En tout cas, entendre parler de sa personne comme celle d'un dieu de second ordre lui donnait une furieuse envie de la torturer ou mieux de l'emmener sur un champ de bataille... oh... voilà qui serait une bonne idée. A cette idée, il s'assagit un peu. Il y avait tellement de conflits dans le monde, il n'avait que l'embarras du choix, il suffisait de se pencher. La guerre était le domaine le plus omniprésent dans la vie des hommes, personne ne savait le reconnaître et le peu qu'ils le reconnaissaient en attribuaient tout le mérite à cette femme. Il rangea tout en marchant ses mains dans son dos et chercha à se placer derrière cette jeune fille à la langue si bien pendue. Arès comptait bien la faire crier, entendre ce cri de douleur ou de peur, de ce qu'elle veut mais lui imprégner l'esprit que toute cette assurance reposait sur des hypothèses infondées. Etant le dieu de la guerre, il ne saurait le faire de la manière la plus douce qui soit. Il s'approcha d'elle lentement, si lentement que l'on pouvait entendre le bruit de chacun de ses pas contre le sol, sa colère était en marche.

" Si je le connais... Oui, mieux que tous ses livres, mieux que toi. Pour cet affront, je viendrai te chercher... je viendrai te faire goûter à un spectacle tel que tu voudras mourir pour ne plus y assister. "


Il défonsa un mur à sa gauche pour montrer l'étendue de sa force, à savoir si elle le prendrait pour monsieur muscle ou si elle comprendrait ce qui l'attendait sur cette remarque. Arès ne l'emmenait pas directement. Il savait le tourment des soldats attendant leur heure. Ils attendaient tous massés dans des espaces restreints, ils attendaient que l'on sonne la charge et tout le monde se devait être prêt. Quand elle ne s'y attendrait pas, il serait là, il la condamnerait à vivre cet enfer sans qu'elle ait rien demandé. Arès était si proche d'elle, il avait frappé le mur si près d'elle que cela aurait pu être son corps se retrouvant envoyé contre ce béton. Il n'avait pas explosé le mur pour ne pas alerter tout le bâtiment. Arès voulait rester seul à seul avec cette petite qui semblait savoir tant de choses.

" Tu ne sais que ça de lui... trouve m'en plus... si tu ne veux pas que je n’explose contre ce mur en plus... Fais la maligne comme tout de suite... vas y je suis prêt ma belle. J'attends que ça !"

Au contact d'Aphrodite, il avait appris que les sentiments étaient une certaine force et qu'il pouvait se servir vraiment de la peur avant de frapper véritablement. Il allait se délecter de ce visage qui allait se décomposer. Allons voir jusqu'où il irait... il était bien curieux de savoir, mais surtout il était très impatient.



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)   Jeu 24 Sep 2015, 17:15

Oups … j’ai l’impression d’avoir dit quelque chose que je n’aurais pas due. La colère était plus que visible sur le visage de mon interlocuteur, et quelque chose me disait que je devais me méfier de ce dernier. Sans doute était-il un fan inconditionnel d’Ares, et il ne supportait pas qu’on lui mette la vérité en fasse des yeux en disant que ce dernier n’avait jamais gagné contre Athéna ou Zeus, pourtant, c’était bel et bien le cas. Certaines personnes avaient la désagréable manie de s’énerver dès qu’elle était en position de désavantage ou que ce qu’il aimait était malmené. Et visiblement, c’était le cas de l’homme en face de moi. Alors qu’il avançait pas par pas avec moi, je reculais de la même manière. Non pas que j’avais peur, mais mon instinct me disait de le faire, et j’avais appris a toujours écouter ce dernier qui avait bien souvent raison.

- Vous savez, ce n’est pas la peine de vous mettre en colère comme ça, ça ne changera rien.

Enfin bon, vu comme il était énerve, le raisonner ne servait à rien non plus. Je n’aimais pas trop ma façon dont il me donnait des ordres, et mes cheveux prirent la forme de petite épée aiguisée. Honnêtement, j’avais bien suffisamment reçu d’ordre d’étranger dans mon enfance, ça me suffisait, mais d’un autre côté, on était en plein milieu de la bibliothèque, commençait un combat maintenant n’était pas une bonne idée, surtout que cet homme était fort, terriblement fort a en croire ses sens. Elle savait qu’elle n’était pas faible non plus, mais elle ne voulait pas détruire ce lieu. Elle decida donc de l’écouter, et d’aller chercher d’autre ouvrage sur le dieu de la guerre. Seulement, tout ce que je trouvais n’était pas très reluisant, du moins pour Ares. Le dieu était loin d’être le plus aimé parmi les humain puisqu’on le pensait responsable des grandes guerres ayant eu lieu. Bah … tant pis, il m’avait juste dit de trouver plus de lire sur Ares après tout. Je revins avec deux trois livre qui parlait de ce dernier pour les donner a l’homme.

- Vous n’êtes pas humain n’est-ce pas ?

Cette constatation m’était simplement venu en remarquant la puissance de l’homme, en général, les humain était loin d’être aussi puissant, j’en avais tué je ne sais combien après tout. Bon, après ce n’était pas le fait que j’étais une fée qui m’avait permis d’en tuer autant, je dirais plus le fait d’être une fille de zeus, ce qui m’avait permis de survivre aux expériences scientifique que l’on m’avait donné et d’obtenir ses pouvoirs … Attendez … Mais oui, son aura, je savais bien qu’elle était un peu semblable à la mienne, c’est sans doute aussi un demi dieu ! Et sans doute un fils d’Ares vu comment il le défendait, ce qui ferait de lui mon cousin. Un petit sourire vont éclairer mon visage, oubliant toutes les menaces qu’il avait pu profaner à mon encontre, j’étais toujours contente de rencontrer de la famille, après tout, je n’en connaissais que trop peu à part ma mère. Un détail me vint alors a l’esprit, je ne connaissais même pas son nom, pas plus qu’il ne connaissait le mien.

- Au fait, je m’appelle Aurora Rosemarie Asgeirdottir, et vous ?

Je me demandais bien quel genre de pouvoir il devait avoir pour un demi dieu, sans doute une grande force, vu comme il avait explosé le béton. J’avais hate de pouvoir lui poser d’autre questions, mais je devais sans doute déjà attendre qu’il réponde à ceux que je lui avais posé, je ne voulais pas trop le surcharger d’un coup, ce qui était une de mes mauvaise habitude.
 

Petites vacances au soleil ? ... Papa, c'est toi ? (pv Aurora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petites phrases rigolotes
» Librairie Soleil Vert
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-