Partagez | 
 

 Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 09 Juil 2015, 12:59

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Un petit sourire offert par la maison Alex ? Oui, tu t’amuse comme tu peux. Regarder ta série préférée, dans un endroit qui n’est pas chez toi, avec un homme que tu ne connais pas comme ta poche. C’est presque flippant dit comme ça. La demoiselle regarde la télé, les pubs défile doucement, écoutant la réponse à chacune de tes réponses. Bien que quelque chose semble avoir calmé cette atmosphère d’amusement. Le comportement du roux qui ne semble pas de très bonne humeur. Pourquoi tant de haine à ce moment là ? La demoiselle penche un peu la tête en le fixant. Tes pupilles dorée le fixe avec un air assez inquiet, pourquoi ?

C’est encore une fois ta faute ? Oui, c’est ta faute, non ce n’est pas ta faute, comment tu peux le savoir ? Ce n’est pas un livre ouvert ce mec, c’est trop compliqué de comprendre les gens, la femme soupir un long moment.

« Non, ce n’est pas son genre. Il n’a jamais été fan des fleurs, elles lui rappellent des disparus. Il préfère les arbres.
-Bien sûr, les arbres sont bien connus pour être immortel voyons. »

Tu en as vu des arbres mourir, oui, ils sont aussi éphémères que des fleurs pour toi. Te souviens-tu de ta cabane au japon ? Oui, beaucoup d’arbre sont mort autour de toi, et il te rappel juste que t’es un être complètement immortel et puissant. Mais, tu ne vas pas hurler ton cri de misère, laisse le donc à l’intérieur de toi… Tes iris se dirigent vers la télé qui affiche enfin votre épisode de 60 minutes.

Le temps défilent tellement vite quand on est à fond dans quelque chose, tu clignes des yeux quand tu te rends compte que c’est terminé, déjà ! Faisant une petite moue, il faut attendre le prochain, c’est bien dommage de ne pas pouvoir continuer quand même. Enroulé dans ta couverture, tu regardes le monde qui t’entoure. Bien que tu ne sais pas quoi dire sur le coup, n’importe quoi ? Non, tu ne sais clairement pas quoi dire en fait, c’est ridicule comme situation. C’est fou comme dans ce genre de situation, tu as toujours envie d’aller nager pour te calmer… Ton côté animal de mer qui ressort. Essayant de bien t’installer dans son lit qui n’est pas un lit, la femme essaie de bien se calmer, malgré le nombre de personne dans celui-ci. Masaichi décide de faire la larve en bavant avec beaucoup de style, quel animal gracieux ! Un petit rire se fait entendre de ses lèvres, la femme se met en boule, ne voulant pas prendre trop de place.

« Bon bah bonne nuit. »

Ouais, juste c’est dernier mot, c’est tellement agréable Alex. Mais, comme tu ne sais clairement plus quoi dire, autant dire un mot pour mettre fin à cette journée bien trop longue à ton goût.


Lendemain.

Du bruit dehors, un hurlement tellement féminin qui n’est clairement pas Betty. D’autre crie tout aussi agréable à entendre le matin, non mais les gens ne savent pas ce que c’est la grasse matinée ?! Ouvre un de ses yeux, la femme voit les rayons du soleil assez timide transpercé un rideau qui ne fait pas bien son boulot. Mais le détail des yeux vert d’une demoiselle a la chevelure caramel lui fait stopper son regarde en plein milieu…. Une tête du vampire qui regarde par la fenêtre et semble se dirigé vers l’arrière… Du moment qu’elle ne rentre pas.

« AMOUMOU DEBOUT ! ON DOIT ALLER FAIRE DES COURSES !!! Lyviiiinou ne veut pas se lever ! Alors j’ai décidé que cela seras toi ! Ne me remercie pas ! »

Tu entends des pas courir, elle doit sûrement se barrer en courant. Soupirant un peu, la femme se retourne pour essayer de retrouver le sommeil, tu n’es pas du matin c’est sûr encore moins quand tu ne te réveils pas part toi-même.






Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Lun 13 Juil 2015, 00:36





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex


Au fond, Amel, tu n’es qu’un enfant qui a dû grandir trop vite. Un gosse à l’enfance bâclé, puis à l’adolescence piétiné, qui a été brisé de toute part et qui peine à se reconstruire –voire qui rame totalement dans la gélatine de miel gluant. Mais malgré tout tu t’en es sorti. Enfin, tu le penses dur comme fer. Ce qui ne te tue pas te rend plus fort, comme dirait le proverbe. C’est tout à fait ton cas. Tu bois une gorgée de bière sans réagir au commentaire d’Alex sur la longévité des arbres. De toute façon, rien n’est immortel selon toi. A part les dieux, mais fuck les dieux. Bon, y’a les mythologiques qui vivent super super longtemps, comme Lyvion, mais ils peuvent être tués, non ? Donc ils ne sont pas tout à fait immortels. D’ailleurs, ils ne meurent vraiment pas à cause de l’âge ? C’est une question intéressante… Le début de l’épisode interrompt ta réflexion. Tu t’enfonces un peu plus dans ton siège, histoire d’être confortablement installé pour l’heure qui va suivre. Ombre, guère intéressée par les séries télévisées –en plus il n’y a aucune panthère dans les emblèmes des maisons de GoT, c’est inacceptable ! – se contente de bâiller longuement avant de poser sa tête sur ses pattes, prête pour une bonne sieste.

Comme toujours, l’épisode de ta série préférée est à la hauteur de tes attentes. Quelques surprises, mais d’autres découvertes qui te ne surprennent pas. Il y a pas mal de choses que tu as anticipé. Tyrion te fait toujours autant marrer, mais tu admires son incroyable chance, après tout il s’est pris des merdes mais il ne s’en sort pas si mal. A côté de Robb Stark… il vaut mieux préférer être un nain scarifié plutôt qu’un beau mec tout à fait mort, non ? Tu hausses les épaules avant de te lever pour attraper la télécommande et éteindre. C’est pas tout ça, mais la fatigue du spectacle retombe. Tu bâilles à t’en décrocher la mâchoire, sans te soucier d’Alex. Il n’y a rien à dire, t’es pas du genre à sortir « ça t’as plu ? » « c’était bien hein ? » ou toutes ces conneries. Et puis tu n’es pas un pro de la communication amicale, non plus. tu te grattes la tête avant de regarder Alex.

∞ Ouais, bonne nuit. Tu penseras à essuyer la bave de ton bulbe sur pattes.

Tu éteins les lumières, en adressant un geste de la main sans te retourner en guise d’au revoir. Tu te changes pour enfiler ton caleçon de nuit –ouais t’as un caleçon de nuit, quand tu ne dors pas en tenue d’Adam – et tu t’étales sur ton matelas. Il ne te faut pas longtemps pour t’endormir, avec cette journée fatigante, et surtout la soirée avec le spectacle. Néanmoins, malgré le souvenir de Chloris qui a refait surface, tu ne l’as pas trouvé désagréable…

Ten hours later…

Il faut toujours quelque chose pour perturber tes grasses matinées. Un réveil mal éteint, des oiseaux trop bavards, un cauchemar même… Ou bien une emmerdeuse ambulante. C’est le cas ce matin, car tu dors paisiblement –ou presque, tu rêves en fait – quand un hurlement strident et presque inhumain te réveille en sursaut. Le temps de réaliser ce qu’il se passe, la propriétaire de cette voix atrocement insupportable continue de hurler dans l’unique but, tu en es certain, de te faire parfaitement et profondément chier.

∞ AMOUMOU DEBOUT ! ON DOIT ALLER FAIRE DES COURSES !!! Lyviiiinou ne veut pas se lever ! Alors j’ai décidé que cela seras toi ! Ne me remercie pas !

Ton sang ne fait qu’un tour dans tes veines. Tu lèves les yeux au ciel, le regard sombre, puis tu sers les poings et te mets à hurler à plein poumons, toi aussi, sans t’inquiéter de réveiller les autres. De toute façon, avec le timbre de voix de la vampire, c’est sans doute déjà fait.

∞ JUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUNE TA GUEUUUUULE ESPECE DE SALE PESTE !!! JE VAIS  TE TUER SALETE !

Tu attrapes le premier truc qui te passe sous la main –oh, ton réveil, ça tombe bien vous n’avez jamais été très potes tous les deux – et le balance par la fenêtre. Qui, étant fermée –ce qui est logique en hiver- reçoit l’objet sur sa vitre. Sauf que tu as de la force, et le réveil parvient à briser le carreau. Chouette, des frais en plus. Tant que tu y es, tu attrapes aussi ton verre et le balances à la vampire au moment où elle passe en courant devant ta fenêtre. Tu t’en fous si tu l’as eu ou pas, tu veux juste passer tes nerfs. Tu te retournes ensuite sur le ventre et plaques ton oreiller sur ta tête, dans l’espoir de te rendormir. Malheureusement, tu es trop énervé, et le sommeil te fuit. Au bout de quinze minutes, tu renonces et te lèves en grommelant. Un jour, tu lui règleras son compte. Un jour. Enfin… tu n’as pas envie d’avoir son « frère » sur le dos non plus. Le directeur. Tu frissonnes. Puis tu te lèves en te massant la tempe d’une main. Tu ouvres la porte pour te rendre à l’espace cuisine, mettre de l’eau dans le récipient de la machine à café puis l’allumer. Tu passes aux toilettes, puis tu prends la télécomande de la chaîne hifi et allumes la radio sur la station hard rock. De quoi te réveiller lors des matinées comme celle-ci. Tu ouvres le placard pour voir ce que tu pourrais manger, et ce n’est que là que tu te souviens d’un détail. Un gros détail. Un gros détail féminin qui dort –ou plutôt dormait – sur ton canapé, avec ombre. Qui bâille, les oreilles couchées, guère appréciatrice de ce genre de musique. Une biscotte dans la bouche, tu salues Alex de la main.

∞ Yo. Bien dormi ? (voyant la tête bizarre qu’elle fait, tu suis son regard avant de la fixer à nouveau) Quoi, t’as jamais vu un mec en caleçon ?

Tu refermes la porte du placard et concède que se promener presque nu avec une invitée n’est pas très bienvenu. Enfin tu es chez toi en même temps… tu fais ce que tu veux. Mais bon, avec ton carreau cassé il commence à faire frais, donc tu vas enfiler une robe de chambre en satin. Tu regardes Alex, l’air absolument pas réveillé, comme elle d’ailleurs, ce qui vous fait un autre point en commun.

∞… Café ?

Tu n’es pas loquace, et encore moins d’humeur agréable, tant que tu n’as pas mangé. Et pris une douche aussi. Mais manger c’est plus important pour la survie de tout le monde.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Lun 13 Juil 2015, 01:16

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Une chose que tu ne supporte pas du tout, c’est le réveil dans la journée. Si tu as un très bon réveil tout va bien, mais si on te force un peu trop sur le coup… T’es le genre de personne qui déteste plus que tout le bruit qui n’a pas lieu d’être le matin. Déjà les cris strident de cette femme ta soulé, mais ça va encore, oui ça va… Refermant doucement les yeux, sentant qu’elle allait repartir un peu. Puis un autre bruit suspect… Puis la voix d’un homme qui hurle… Mettant la couverture sur sa tête, maintenant l’agitation dehors avec les gens du cirque qui doivent parler du hurlement… Tout va bien voyons.

Alex serre un peu ses oreilles avec un peu de haine envers le monde entier. Le ciel commence à se teindre de noir… Masaichi a bien compris de qui sa vient, il regarde un peu partout en panique. Mais, tout ce qu’il trouve à faire c’est mettre le coussin sur la tête d’Alexandra. Pourtant, un crime va être fait dans les prochaines minutes qui vont suivre, un crime impardonnable.

Le bruit de pas d’Amel qui avance pour mettre le café en route, mais pourtant ce n’est pas ça… Qui fait que le crime est strictement impardonnable. Non, pire que cela. La musique, de la musique type hard rock. Des grands yeux s’ouvre chez Alex qui s’assoit doucement dans son canapé, la tête stone, le regard vide totalement de vie pour le moment. Bien qu’au bruit de salut, sa tête tourne mécaniquement vers le jeune homme en calbut. Et là deuxième crime impardonnable… ne pas PARLER à Alex dès un réveil brusque. Déjà le bruit dehors et insupportable, mais en plus qu’on vient lui parler…. Un tic nerveux semble se faire au niveau de son œil droit… T’écoute même pas ce qu’il dit… Non t’es oreilles sont fixé sur UN truc qui te dérange en ce moment même. Le bruit dehors, et le bruit dedans, sa t’énerve… oui même un peu trop. Enlevant les couvertures de ton corps, comme oubliant la douleur, tu te lève doucement et approche une fenêtre que tu ouvres doucement. Bien ouverte, maintenant tu te saisis la chaine Hi-fi qui se débranche doucement de sa prise. Elle est dans tes bras, et dans une violence sans nom…

Tu la fracasse dehors, provocant un assez gros boucan, mais ce n’est pas fini.

« VOUS ALLEZ VOUS LA FERMER BANDE DE CONNARD JE ME REVEILS ! SI J’ENTENDS ENCORE UN BRUIT VOUS ALLEZ FINIR COMME CETTE MERDE DE CHAINE HI-FI ! »

…Tu ferme violement la fenêtre avant d’aller dans la salle de bain en claquant la porte. C’est limite si le gag du cadre qui tombe pourra être fait, mais c’est presque la caravane qui tremble en ce moment même.  Le silence pendant quelques minutes… La mytho regarde son visage avec ses traits tiré dans le miroir. Faisant couler l’eau doucement pour ce la passé sur le visage doucement… Ah d’un coup tes jambe flanche doucement et tu te retiens doucement au meuble…. Comme quoi ta colère te contrôle vraiment. Respirant un peu, la demoiselle calme ses nerfs progressivement, ça serait un comble de transporter toute cette colère. Avançant un peu plus doucement, la jeune femme avance doucement pour retourner au canapé, elle s’assoit doucement pour regarder la tasse de café que Masaichi pose avec du lait et un sucre en plus qu’il touille avec ses lianes. Alex baisse un peu la tête en remerciement et saisit le liquide chaud qu’elle boit doucement. Le calme de dehors, c’est tellement paisible sur l’instant… Ses iris dorée se tournent vers le roux, quel a zappé pendant quelques instant. Attention effort de la demoiselle.

« Oh, bonjour. »

C’est déjà une avancé, aller on peut aller un peu plus loin.

« Ah… Oui, ça recommencé… Bon ça n’a pas finit dans l’état du voisin… » Rit-elle nerveusement « Enfin, je rembourserais, ce n’est pas un gros dégât ! »

Revoilà notre Alex parfaitement réveiller, c’est beaucoup mieux d’un coup tout de même. Bien que le matin c’est vraiment un côté bien tabou de ta personne. Masaichi respire de soulagement, oui lui l’a vu ce qu’il est arrivé au voisin.






Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Mer 15 Juil 2015, 00:18





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex


A la tête que fait Alex, tu sens tout de suite que tu as dit ou fait –ou les deux- quelque chose de travers. Elle fait exactement la même tronche qu’un Lyvion mal réveillé. Autrement dit, la même tronche que ton meilleur ami les trois quarts du temps. Et si tu as l’habitude de cette mauvaise humeur passagère, la voir à l’œuvre sur une femme te laisse mitigé. C’est juste qu’en la voyant comme ça, tu ne pensais pas qu’elle puisse montrer une humeur aussi massacrante, d’un seul coup. Donc, tu restes immobile en la fixant, un peu comme un chat fixe un chien. Ce regard vide de toute émotion n’est guère rassurant, mais ce n’est pas ça qui va t’inquiéter. En fait, un tic nerveux agite son œil droit, et tu ne sais pas pourquoi mais, tu as un étrange pressentiment. C’est tellement… dérangeant, autant d’inexpression, mêlé d’une humeur ombrageuse, chez une fille avec un aussi bon vivant.

∞ Quoi, qu’est-ce que j’ai f…

Tu t’interrompts quand elle se détourne de toi, comme si tu n’existais pas. Bah, tu vas finir par croire qu’elle a un réveil aussi mauvais que Lyvion ! Elle ouvre la fenêtre. Allons bon, ce serait juste un manque d’air frais ?... Non ? apparemment pas, son humeur ne change pas d’un pouce. Tu la suis du regard, toujours immobile avec une tasse de café dans une main, une biscotte dans l’autre, en train de mâcher. Elle se dirige jusqu’au fond de la petite pièce de séjour pour… Débrancher ta chaîne ? Wow mais il lui arrive quoi là ? Tu fronces les sourcils.

∞ Qu’est-ce que tu fo…

Elle transporte ta possession jusqu’à la fenêtre, ce qui te laisse pantois. Elle est assez lourde quand même, tu ne pensais pas qu’elle en serait capable, avec sa taille de guêpe et son poids plume ! En plus, hier elle avait l’air d’avoir des jambes en sucre. Il lui prend quoi tout d’un coup ? Elle a mangé du lion pendant la nuit ou quoi ? Tu la vois s’approcher de la fenêtre en clignant des yeux. En fait, le scénario que tu associes te paraît si improbable que tu ne réagis pas. Et pourtant c’est exactement ce qu’il se produit. Elle balance tout bonnement l’engin high-tech par la fenêtre, en hurlant comme une bête enragée à l’attention des artistes qui sont déjà debout et, il est vrai, font un sacré boucan. Tu es tellement sur le cul que tu es incapable de réagir. Tu regardes la scène bouche-bée, l’air un peu bête avec ta biscotte et ton café. Tu restes sans voix devant tant de violence matinale chez ce petit bout de femme. Tu ne pensais même pas que c’était possible. Alex referme violemment la fenêtre, ce que n’apprécient pas tes carreaux qui vibrent dangereusement, mais tiennent le coup. Puis la jeune femme se dirige dans ta salle de bain pour s’y enfermer. Tu l’as suivie du regard jusque là, toujours sans réagir, sans bouger, la bouche entrouverte, tellement tu es interdit. Tu n’as jamais vu ça. Et là tu confirmes : elle a le réveille aussi mauvais que Lyvion et que toi. oui parce que toi, tu t’es déjà déchaîné sur son réveil et sur June. Mais là… Là, franchement…

Alex revient quelques instants plus tard en peinant à marcher, visiblement… Tu la suis du regard, toujours sans voix, jusqu’à ce qu’elle s’installe sur le canapé, avec un café au lait sucré soigneusement préparé par son affilié qui semble habitué à ce genre de situation… Tu clignes des yeux avant de te rappeler qu’il faudrait fermer la bouche. Tu en profites pour avaler ta salive en la fixant soudain avec un certain… respect. Oui parfaitement, tu es très bizarre comme mec, les gens qui gagnent ton respect sont ceux qui montrent une force de caractère certaine. Et là, même si c’est occasionnel, Alex bah presque tous les records. Tu penses même qu’elle peut entrer en compétition avec Lyvion et toi pour les réveils, disons, difficiles. Ce n’est que maintenant qu’elle te dit bonjour. Comme si elle avait été en transe juste avant. Wow. C’est assez impressionnant, tu le reconnais. Pendant tout ce temps, Ombre est restée figée sur le canapé, les oreilles couchées et le poil hérissé, et semble à présent se demander ce qu’elle doit faire : rester, ou s’éclipser discrètement ? car elle non plus ne s’attendait pas à une réaction aussi violente de la part de la douce et gentille Alexandra.

∞ … En fait t’as un caractère de merde le matin, parviens-tu enfin à commenter.

Avec une autre personne –enfin ça reste peu probable, vu que personne n’a jamais dormi dans ta caravane – tu aurais gueulé comme un malpropre à cause de l’état de ta chaîne hifi, et « mais pour qui tu te prends ?! T’es pas chez toi ! Dégage de là avant que je te règle ton compte ! » Non, là clairement pas de débordement de ce genre. Tu es tellement sonné par ce qu’elle a fait… Et puis si elle affirme qu’elle va te rembourser… Car la seule chose qui compte pour toi c’est la valeur financière, tu ne t’attaches pas à ce genre de chose. Les sentiments, l’affection tout ça c’est pour les faibles. Tu réussis enfin à bouger et tu viens t’assoir dans le fauteuil, en jetant au passage un œil par la fenêtre. Au moins elle a le mérite d’avoir obtenu le silence complet. Faut dire qu’elle sait se montrer convaincante…

∞ Tu pourrais t’excuser tout de même… Enfin tant que tu rembourses.

Bon. Tu veux bien reconnaître que mettre du hard rock dès le matin, ce n’est pas agréable pour tout le monde. Mais c’est pas ta faute si t’as oublié en te levant qu’elle dormait encore –ou essayait – sur le canapé ! Toujours peu bavard, car ni déjeuner, ni café, ni douche ne sont pris, tu la regardes d’un œil maintenant tout à fait éveillé. Tu te racles la gorge.

∞ Hum. Euh. Désolé pour la musique. J’ai… oublié que tu dormais. J’ai pas le réveil facile le matin… Et toi non plus putain. (tu fais soudain un grand sourire) Respect. T’as obtenu leur silence alors qu’on y arrive pas toujours avec Lyvion. T’as un putain de caractère le matin, et ça c’est juste trop fort. J’avais pas imaginé ça de ta part. C’est limite si t’es pas pire que Lyvion !

Et voilà. Après t’avoir agréablement surpris la veille, elle a maintenant acquis ton respect. Personne n’a fait un meilleur score en aussi peu de temps. Cette fille se montre pleine de surprises, et ça c’est encore un point positif ; car tu es quelqu’un qui peut vite se lasser s’il est confronté à l’habituel et au petit quotidien.

∞ Je suis curieux de savoir ce qui est arrivé à ton voisin… Sinon, tu prends quoi le matin ?

Tu termines ta biscotte tartinée de beurre et d’un truc non identifié bien sucré. Ce n’est pas ça qui va te remplir l’estomac, c’est plutôt une mise en bouche. C’est assez incroyable quand on pense qu’avec ce qu’elle vient de faire, tu restes là à petit-déjeuner sans t’énerver. Comme quoi, tout est possible ; il ne faut jamais dire jamais.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Sam 01 Aoû 2015, 11:20

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Toi et le matin tu déteste vraiment ça, voir même si le matin n’existait pas ou plutôt que le bruit existe quand tu te réveilles, tu serais très agréable ! Enfin… Pas tellement en fait, car même quand tu te réveilles, il te faut des heures pour émerger, par chance tu étais déjà réveiller pour Amel, ce qui en soit est pratique pour pas qu’il affront les heures de latence que tu as. Un petit sourire doux sur la visage de la femme, bien qu’il y a cinq minute tu viens juste d’exploser quelque chose à lui, tout va bien.

Oh moins, le jeune homme roux s’excuse de la musique, quand on a des habitudes on les oublies très difficilement. C’est pas vraiment de sa faute, lui vivait sa petite vie et son train train quotidien. Toi tu as l’habitude d’aller dans ta salle de bain avant d’aller après devant la télé te réveiller enrouler dans ta couverture et après boire un café au lait avec des petits biscuits. La télé n’étant pas trop fort car le bruit comme on l’a compris t’énerve plus que tout.  Pourtant, malgré un peu le mal aise que tu as d’avoir fait cela, la curiosité de l’homme s’aiguise un peu plus.

« T’en fait pas, si tu étais le véritable fauteur de trouble ce n’est pas la chaine hi-fi qui serait cassé.» sourit-elle innocemment « De plus, je n’ai plus de voisin donc bon… Parler d’un connard pareil qui à juste eu le mérite de se la fermer, je ne vois pas pourquoi parler d’un sujet pareil. «  Soupir-t-elle « Il a juste finit à l’hôpital, c’est tout, jouer avec les nerfs du bâtiment, hélas les premier mois j’étais sur un dossier difficile donc je dormais au boulot avec mon boss… Quand je suis revenue, j’ai eu quelques rumeurs sur lui ! »

Elle boit un coup tranquillement.

« Et le lendemain matin, il a recommencé avec sa musique de sauvage et a envoyé foutre la pauvre petite vieille qui est ma voisine. Je me souviens m’être levé et… J’avais une porte dans la main je crois… Enfin, il ne fera plus de musique avant un grand moment. »

Dit-elle sur un ton très calme, pour dire les murs sont pourtant bien insonorisé, donc que le voisin arrive à faire hurler tout le bâtiment, il a eu ce qu’il mérite. Clignant un peu des yeux avant de percuter qu’il a posé une question à celui-ci.

« Oh euh… Je ne prends que des petit Belvita au chocolat et un café, le matin je n’ai pas très faim. Par contre je regarde la télé souvent… et euh… rien d’autre. »

Te grattant les cheveux, tu affiche un petit sourire sur ton visage assez timide cette fois, c’est vrai que le matin tu es un zombie qui fait pas beaucoup de truc en même temps le matin. Faisant un peu comme chez toi, tu allumes la télé pour la fixer comme un merlan frit, le fond sonore de la télé a le mérite de te réveiller de mieux en mieux. Baillant encore un peu, la femme se frotte les yeux et s’étire de tout son long.

« Enfin, je t’enverrais un chèque, je n’ai pas trop de liquide sur moi… Désolé. »

Le pire c’est que tu n’as pas trop conscience de tes gestes, James avait bien rit quand il t’a vu à l’hôpital pour le voisin. Heureusement que ton boss est un avocat très bien vu et ta bien défendu, même lui était pété de rire pendant toute l’affaire. Roulant un peu des yeux en te grognant toi-même dessus… Bien que tu percutes un truc et te mets à rire.

« Si t’avais vu ta tête quand même, on aurait dit un poisson devant une paroi d’aquarium. »

Rit-elle aux éclats en percutant la tête d’Amel encore tout le long de sa colère. Se tenant presque les côtes comme une idiote. Au moins, ça le mérite de te faire rire, surtout qu’une personne aussi fière que lui qui fait cette tête, c’est au bord des larmes que tu te retrouve…

« Désolé, mais c’est une première de te voir tirer cette tête….oua… »

Elle repart dans son fou rire.






Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 02 Aoû 2015, 22:36





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex



Chaque être en ce monde recèle une part d’ombre, qui peut se manifester sous différentes formes, plus ou moins régulièrement, dans différentes circonstances. Toi, tu la dévoiles constamment, mais tout en abusant les gens avec tes artifices. Mais d’autres personnes l’ont si profondément enfouie qu’on en vient à douter de son existence, tant et si bien qu’on se prend une claque quand ça arrive. Et bien, c’est un peu le cas avec Alex. Donc, chez elle, ça se manifeste le matin au réveil quand on la contrarie, quand il y a trop de bruit. Tu te demandes, du coup, ce que c’est quand elle est vraiment en colère, mais genre, pas le matin. Au final tu ne sais pas grand-chose sur elle. Tu ignores sa race, son âge, ce qu’elle fait, où elle habite, si elle a de la famille… et pourtant elle vient juste de passer la nuit sur ton canapé. Certes, les aléas de la nature vous ont forcé la main. Mais il faut avouer que c’est amusant. Tu bois ton café tandis qu’elle commence à s’expliquer. Ah bon, ce ne serait pas la chaîne hi-fi qui serait cassée ? alors quoi ? Hum. Mieux vaut ne pas y penser en fait. Mais avec sa taille fine tu as encore du mal à associer « violente » et « Alex » dans une même phrase. Tu jettes un œil à la pièce autour de toi, te disant que ton mobilier a eu de la chance, en fin de compte. Cette fille recèle une force insoupçonnée, ainsi qu’une humeur de merde le matin ! tu trouves ça… cool en fait.

∞ … A l’hôpital ? répètes-tu en haussant un sourcil.

Plus ça va, et plus cette fille à un côté flippant… enfin pas pour toi, ce n’est pas ça qui va t’effrayer ! Tu la trouves juste de plus en plus cool. Qui aurait cru qu’une jeune femme avec une bouille aussi innocente pourrait envoyer un type dix fois plus fort qu’elle à l’hôpital parce qu’il a fait l’erreur de jouer trop fort de bon matin ? Personne, à ton avis. Une porte dans la main…. Cette fille est décidément de plus en plus surprenante.

∞ J’imagine oui… Il a eu ce qu’il méritait, moi non plus je n’aurais pas apprécié ce genre de réveil. Mais, rappelle moi de ne pas te contrarier, je tiens encore à la vie, je n’ai que 19 ans après tout ! ajoutes-tu en plaisantant avec un grand sourire.

Tu la titilles un peu, mais en vrai tu doutes qu’elle soit vraiment capable de blesser gravement quelqu’un, voire de le tuer. Tu te trompes peut-être, mais c’est ton impression. Derrière Alex, Ombre semble avoir retrouvé un semblant de sérénité. Son poil n’est plus hérissé et elle observe l’échange d’un œil calme, si ce n’est le bout de sa queue qui s’agite à intervalles réguliers. En pensant à elle, tu ramasses la gamelle aux pieds du canapé et te lèves pour aller la remplir au robinet. Elle mangera chez les fauves ou chassera selon son bon vouloir un peu plus tard dans la matinée. Tu reviens avec sa gamelle pleine d’eau, que tu poses devant elle sur le canapé. Ta panthère se met aussitôt à boire avec de grandes lampées.

∞ Ah, je suis désolé, je n’ai pas de Belvita au chocolat, seulement du café. Je suis étonné que tu ne manges rien le matin. Avec ton appétit d’ogresse, je m’attendais plutôt à ce que tu vides le quart d’un frigo !

Tu as déclaré ça sur un ton léger, tout en retournant à la pseudo-cuisine, jumelée en réalité avec le salon, pour lui remplir un mug de café. Tu reviens et déposes sa boisson devant elle sur la table basse. Ta chemise de nuit en tissu léger est toujours ouverte, et tu as tendance à oublier que tu dors souvent en caleçon. Tu ne penses même pas à l’éventualité que ça puisse la déranger.

∞ Cela dit, tu peux allumer la télé. T’es sûre que tu veux rien avaler ?

Elle ne se fait pas prier et s’exécute, avec une tête de rose pas fraîche du tout. Tu la comprends, toi-même avant ta douche tu n’es pas très vivace. Tu te rassois dans le fauteuil, la tasse de café dans une main, le reste de biscotte dans l’autre. Toi tu dévores le matin. Tu manges un peu de tout, tout ce qui te passe sous la main en fait. Tout ce qui ne demande pas de s’activer, aussi. Parce que faire la cuisine de bon matin, non merci, très peu pour toi. Elle déclare ne pas avoir de liquide et s’en excuse.

∞ T’en fais pas pour ça, réponds-tu avec un geste de la main, du moment que tu rembourses, le quand et le comment m’importent peu.

Tu n’es pas très matériel, mais tu tiens à l’argent que tu tires de ta profession tout de même. Tu gagnes bien plus qu’un forain ordinaire, c’est une des particularités de ce cirque, mais ce n’est pas un salaire mirobolant non plus, donc forcément la moindre perte est assez désagréable. Et cette chaîne hi-fi a coûté assez cher. Enfin, le sujet est clos. Tu poses un talon sur l’autre jambe, comme la plupart des hommes le font, et tu la fixes. Tu t’apprêtes à lui poser une question lorsqu’elle te devance. Sa réplique te laisse perplexe et tu la regardes avec de grands yeux.

∞ Pardon ? un poisson dans un aquarium ?

Alors là c’est la meilleure. On te l’a encore jamais faite celle-là. Elle t’a scié, elle peut s’en vanter. La comparaison n’est guère flatteuse, tu te sens un peu froissé d’ailleurs, toi qui es plutôt fier comme un paon, et c’est justement ce que redoute Ombre qui couche un peu les oreilles en appréhendant la suite des événements. Tu plisses un peu les yeux en la voyant s’esclaffer. Elle se moque de toi là, tu ne rêves pas ? Elle se rend compte que tu n’as pas pris ta douche là ou quoi ? Elle part dans un véritable fou rire. Toi, ça ne te fait pas vraiment rire.

∞ Et tu trouves ça drôle ? …. Je vais te donner de quoi rire, moi.

Parce que tu es du genre sadique, et que tu adores l’expression « combattre le feu par le feu », tu décides de te venger vicieusement et de la faire presque mourir de rire. Du moins assez pour lui donner d’horribles crampes au diaphragme. Tu poses ta tasse, vise ses côtés et d’une main habile lui déclare la guerre avec une attaque de chatouille. Ça ne dure qu’une seconde. Mais l’effet obtenu dépasse toutes tes espérances. Elle se révèle extrêmement sensible et s’esclaffe de plus belle en gigotant. Tu hausses un sourcil. Oh, non, c’est trop beau pour t’arrêter tout de suite. Tu te lèves pour te rapprocher et t’acharner sur elle. Alex commence alors à se tortiller dans tous les sens, forçant Ombre à descendre pour ne pas se prendre de coups dans le museau. La rousse te demande d’arrêter, mais tu n’as pas de cœur, c’est bien connu, et tu poursuis ton œuvre en riant à ton tour, jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de souffle et tu supplies d’arrêter. Alors seulement tu te figes, avec un grand sourire, très fier.

∞ C’est bon, tu as bien ris ? demandes-tu d’un ton mielleux.

Tu n’as aucune pitié en la voyant pliée en deux, se frottant le ventre et les côtes. Ah mais, elle l’a bien cherché ! Il ne faut pas te provoquer de si bon matin. Ombre vient s’assoir à côté de toi, en te lançant un regard qui veut tout dire. Elle est surprise. Agréablement surprise. Car tu n’as perpétré ni violence ni meurtre, ni mauvaise humeur pour un tel affront. Tu hausses les épaules, souriant, en observant Alex qui se remet de cette douce vengeance. Certes, ce n’est pas dans tes habitudes d’être aussi indulgent.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Sam 08 Aoû 2015, 17:01

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Tu ne voulais clairement pas l’insulter, mais cela t’as tellement fait rire qu’il fallait que tu partages. Oui ce n’était clairement pas méchant, mais peut être qu’il l’a clairement mal pris en fait. Faire du mal gratuitement ? Non, ce n’est clairement pas ton genre quand même, faut pas pousser, tu es une gentille personne tout de même Alex. Bien que pourtant vu sa tête, il ne rit pas. Tu l’as donc blessé, bravo ma petite.

« Je…euh… »

Tu ne savais clairement pu quoi dire à cette personne qui est devant toi, n’aimant pas du tout faire du mal comme ça. Serrant un peu les dents comme pour  se punir, la demoiselle ne sait clairement plus ou se mettre.

« Et tu trouves ça drôle ? …. Je vais te donner de quoi rire, moi. »

Tu penche un peu la tête en mode dubitatif. Il va raconter une blague ? Euh ouais ? Clignant plusieurs fois des yeux, la femme se demande clairement ce qu’il va faire. Il approche doucement vers ta personne, bien que tu te méfie un peu tout de même. Un petit haussement de sourcil et voilà maintenant que tu as baissé ta garde trop vite quand il pose sa tasse. Sentant alors une main chaude au niveau de ta hanche. Un gros frisson te parcours, mais tu eu peur que c’était quelque chose de beaucoup plus pervers. En fait non, c’était des chatouilles, et bon dieu que tu détestes ça les chatouilles. Bougeant dans tout les sens, la femme tente de se débattre en pleurant presque de rire. Sur le coup, il est vrai que la position était tout de même bien étrange. Il est de plus en plus proche de toi, tu pouvais presque sentir la chaleur que lui-même dégageait. Suppliant encore et encore qu’il stop cet amusement. Essayant de reprendre ton souffle en continuant de te débattre comme tu le pouvais, mais c’est sur que tu n’allais pas aller bien loin.

Cela prend enfin fin, tant mieux tu ne pouvais presque plus du tout respirer. Toussant un peu pour reprendre clairement de l’air pour tes pauvres poumon, la femme regarde son agresseur qui à la mine d’un homme fier de son coup.

« C’est bon, tu as bien ris ? »

Alex se frotte un peu les yeux pour se remettre clairement de ses émotions, c’est trop dur de se remettre d’une chose pareille. Riant encore un peu, la femme se calme enfin de ce petit moment bien dur qu’elle a passé

« On va dire… J’ai mal aux côtes ! »

Un petit sourire en coin, c’est clair que tu as clairement beaucoup trop rit. La femme se rassoit et regarde le jeune homme de dix neuf ans. Se grattant un peu la joue, la femme rougit un peu tout de même pour ce qui vient d’arriver, ce n’est pas tous les jours qu’elle est victime d’une telle agression. Détournant un peu le regard, une idée lui vient alors en tête. Avançant un peu à quatre pattes, la demoiselle approche le roux. Un petit sourire en coin, c’est alors qu’elle lui monte dessus sur le dos, se tenant comme une gamine en croisant les jambes sur son torse et se tenant bien à lui. C’est clair qu’elle était littéralement collée contre son dos, approchant alors ses mains de sa précieuse chevelure et lui secoue dans tout les sens en riant.

« Ma vengeance sera fatal mon cher Amel ! Je massacre ton cuir chevelu ! Monsieur cheveux parfait ! »

C’est clair qu’a chaque fois qu’elle le voit, il a toujours une coupe de cheveux impec, donc autant tout lui ruiner, même si sous sa douche, il va clairement tout refaire, donc autant profiter comme on peut. Bien qu’elle se tienne bien à celui-ci quand il bouge beaucoup trop. Dés que sa bouge trop, la demoiselle enfouit un peu son visage contre sans vraiment sans rendre compte. On dirait juste deux gamins qui se cherchent.







Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 09 Aoû 2015, 12:15





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex


Elle ne semble plus aussi fière d’elle en s’apercevant que sa petite blague t’a un peu –juste- un peu – piqué au vif. C’est vrai que tu as un côté susceptible, ça dépend des circonstances et surtout, de ton humeur. Hors, si tu as bu ton café, tu n’es pas encore passé sous la douche, tu n’es donc pas totalement réveillé, ce qui fait de toi un elfe de mauvais poil. Elle s’est arrêtée de rire et t’a regardée, ne sachant plus quoi dire, ni quoi faire, semblant vouloir rentrer sous terre. Oh mais, il est trop tard. Le mal est déjà fait, et te voici à présent d’humeur revancharde. Déjà, la voir gênée te satisfait, hum, oui. Alors ce que tu lui réserves, en supposant qu’elle soit chatouilleuse, devrait accomplir ta vendetta. Elle sursaute quand tes doigts s’attaquent à ses côtes. Puis elle se met à bouger dans tous les sens, pleurant presque de rire. Elle est incroyablement sensible aux chatouilles, dis-donc ! Ton sourire sadique s’étire. Tu ne lui laisses du répit que lorsqu’elle semble au bord de l’asphyxie. Alors seulement tu te rassieds avec ton café dans les mains, un grand sourire sur les lèvres, tout fier.

∞ On va dire… J’ai mal aux côtes !
∞ Bien fait ♥ déclares-tu d’un air faussement angélique.

Voilà, maintenant tu ne lui en veux plus. Tu es comme ça ; tu estimes l’affront réparé, la dette payée, lorsque tu t’es vengé comme il se doit. Maintenant, l’événement est passé. Ombre penche la tête sur le côté, surprise de n’être pas encore sourde à cause de vocifération. Enfin bon, tu dois sans doute être dans tes bons jours ! Tu es rancunier, oui. Mais jusqu’à ce que ta vengeance soit accomplie en bonne et due forme. Après, selon la personne, tu ne gardes plus de rancune, ou uniquement un profond mépris. Toutefois, il y a des gens que tu ne peux pas pardonner. Ta mère, par exemple… mais ceci est une autre histoire, et elle n’a pas sa place ici. Tu bois tranquillement ton café tandis que tes yeux de saphir l’observent attentivement. Elle sourit. Elle semble… un peu gênée, ce qui t’amuse. Et puis tu distingues un changement dans son regard. Elle s’avance vers toi à quatre pattes. Allons bon, qu’est-ce qu’elle a encore ?

∞ Ce n’est pas la peine de me supplier à quatre pattes pour avoir mon pardon, tu sais, tu es déjà…

La suite te laisse interdit. Car tu ne t’y attends pas, mais alors pas du tout. Elle te contourne rapidement, pour ses petites jambes, et te grimpe sur le dos. Non, tu ne rêves pas. Alex te grimpe sur le dos. Sur le coup, tu es scié, clignant des yeux, les bras légèrement relevés en une position d’extrême stupéfaction. Tu as la tête du mec qui se demande ce qui lui arrive, et si tout ceci n’est pas le fruit de son imagination.

∞ Je peux savoir ce que tu fous, là ? demandes-tu en déposant ta tasse sur la table basse. Descends de là !

Et voilà qu’Alex s’exclame en riant et, attention, commet le crime du siècle : elle te décoiffe. Oui. Parfaitement. Elle fout tes cheveux en bataille. Et tu détestes qu’on touche à tes cheveux, surtout si c’est pour les secouer n’importe comment. Tu te lèves brusquement en poussant un grognement de protestation.

∞ Raaaah non, touches pas à mes cheveux ! Gertes de là !

Ombre, de son côté, se précipite sous la table, rasant le sol, tête basse et oreilles couchées sur son crâne, craignant qu’une tempête ne se lève. Elle sait à quel point tu as horreur qu’on touche à ton cuir chevelu. Elle observe donc la suite sous son abri de fortune, à plat ventre, en priant presque les dieux des animaux pour que tu ne fasses rien de fâcheux. Tu gigotes tellement en essayant de la décrocher que la demoiselle glisse progressivement. Elle est obligée de se rattraper à ton torse, l’enserrant de ses bras, tandis que son bassin se retrouve au niveau de tes hanches. Une situation bien incongrue que voilà. Tu la sens en plus coller sa tête contre ton dos en faisant tout pour rester accrocher. Alors là, si elle croit qu’elle va s’en sortir aussi facilement, elle se trompe lourdement !

∞ Tu vas voir de quel bois je me chauffe !

Ombre pose sa tête sur ses pattes, peu enthousiaste pour la suite. De ton côté, tu poses une main sur sur chaque flanc et la chatouilles à nouveau sur le côté, pour l’obliger à lâcher prise. Ceci fait, tu l’attrapes souplement avant qu’elle ne glisse, fort de ton agilité d’elfe et de tes années d’expérience en tant qu’acrobate, et la porte sur ton épaule.

∞ Que vais-je faire de toi ? ♥ Hey !

A force de s’agiter comme un asticot, Alex fait un faux mouvement qui te surprend et te déséquilibre –tu n’as pas encore pris ta douche, rappelons-le. Tu bascules vers l’avant sur le canapé, te retrouvant au-dessus d’Alex, ton visage à une dizaine de centimètres du sien. Eh bien, c’est malin ! Tu as failli l’écraser. Cependant, tu n’as pas encore dit ton dernier mot. Cet affront doit être réparé ! Réfléchissant à ce que tu pourrais bien faire, ton regard croise le sien. Deux iris dorés, un peu comme Crimson, sauf que ceux de la demoiselle brillent d’une pureté et d’une innocence qui n’ont jamais existé chez l’autre. Tu clignes des yeux avant de te relever en te frottant le crâne.

∞ Je vais prendre ma douche. Histoire de réparer tes bêtises. Tu peux te resservir en café si tu veux.

De son abri, Ombre penche la tête sur le côté, encore surprise de ne pas se retrouver sur un champ de bataille. Elle redresse la tête, manquant de se cogner, en te regardant te diriger vers ta chambre pour prendre de quoi t’habiller. Ensuite tu files dans la salle de bain pour te prendre une douche chaude, qui dénoue un peu tes muscles crispés. Tu baisses ensuite la température, trouvant le tiède plus supportable. Hum. Tu es bien pensif. Tu te demandes pourquoi tu n’as rien trouvé de mieux à faire prendre une douche. Il faut dire que tu en avais bien besoin. Tu baisses encore la température. Au moins cette douche a l’avantage de te réveiller complètement. Et de te rafraîchir les idées. Un peu. Tu sors pour t’habiller, en te séchant les cheveux dans une serviette. Ensuite tu réapparais dans la salle de séjour pour retrouver Alex et ta panthère, qui est sortie de sa cachette et s’est assise à côté de la rousse.

∞ Tu peux y aller. Si tu veux.

Tu te ressers en café et t’assois dans le fauteuil, la tasse à la main, un peigne dans l’autre pour te démêler les cheveux, et par la même occasion, te recoiffer convenablement. Ombre te fixe de ses prunelles indigo. Tu lui rends son regard, l’air de dire « qu’est-ce qu’y a ? », mais ta panthère se contente de secouer la queue en bâillant. Tu hausses les épaules. La psychologie féminine n’a jamais été ton fort.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Mar 11 Aoû 2015, 17:10

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Tu ne voulais clairement pas le vexer, c’est sur. Mais là, c’était beaucoup trop tentant comme technique d’approche. Oui, tu voulais absolument te venger tout de même, c’est comme ça, c’est ton caractère de joueuse. Au moins, il avait un coupe de cheveux unique, c’est sur que tu ne vas pas percer dans les boulots de coiffure, vu sa tête, ce n’est pas de l’art. Riant de ta blague, il fallait bien s’attendre à ce qu’il oppose une résistance, résultat tu commence à glisser doucement de son corps, cette position est vraiment incongrue. Essayant de rester accrocher à cet homme, tu ne peux plus vraiment faire grand-chose.

«  Tu vas voir de quel bois je me chauffe ! »

La tu es mal c’est sûr. Faisant de gros yeux en ayant un peu peur, la demoiselle se tient bien. La femme sent d’un coup pression au niveau de son flanc. Ton visage surpris pouffa d’un coup et tu lâche bien vite prise. Ayant d’un coup peur de percuter le sol, mais pas chance tu finis attraper… Ouf.  Bien qu’elle n’est pas libre maintenant, la voilà sur l’épaule de cet homme qui semble vouloir encore plus se venger de l’affront qu’elle a fait. Mais la mytho n’entend pas cela de la même oreille, bougeant dans tout les sens pour se protéger, c’est assez ridicule de voir la scène, mais la voilà à se tortiller dans tout les sens.

On ne sait comment, tu arrive à surprendre l’homme qui perd l’équilibre, bien que tu n’aies clairement pas pensé à que celui-ci s’effondre en avant. Poussant un petit cri tout mignon, ce qui n’est vraiment pas stylé en fait. Te voilà sur le canapé par chance, mais tu ne pousse pas de soupir de soulagement, car non loin de toi, voir de trop prêt, voilà Amel envers qui son propre souffle tu le sentais beaucoup trop.  Vous aviez les yeux dans les yeux, cet instant semblait duré beaucoup trop longtemps.

« Yame….te… »

Tu le vois se relever, la demoiselle cligne des yeux et le voit reculer. Se rasseyant doucement sur le canapé totalement dubitatif. C’est quoi le délire ? le voyant partir vers la salle de bain, la femme pose sa main sur son torse en poussant un soupir de soulagement. Bien que d’un coup, la voilà bien seul dans le silence, enfin avec un bruit de fond de douche. Jouant un peu avec la couverture en essayant de calmer ses rougeurs sur son visage. C’est sur qu’il était beaucoup trop proche. Se grattant encore une fois la joue avec beaucoup de gêne, la femme approche son sac pour préparer ses affaires pour ne pas perdre trop son temps.

Entendant la porte s’ouvrir, la femme regarde donc l’homme tout beau, tout propre. Le voyant se décaler un peu, la femme avance doucement en se tenant bien pour atteindre la salle de bain. On voit bien que celle-ci a bien était utilisé, du fait que l’eau dégouline encore un peu du miroir. Tu ne fais que te repasser encore un coup d’eau sur le visage et brosser vite-fait tes cheveux. Tu remets les vêtements d’hier, installe ton appareil, fait un bain de bouche. La douche c’est le soir pour toi, c’est une habitude que tu as toujours prise. Sortant toute prête de la salle de bain, la demoiselle affiche un petit sourire.

« Bon bah, je vais par contre partir, je dois passer au bureau aujourd’hui. »

La femme enfile son manteau, met le bonnet de son affilé sur son bourgeon.  Voilà le petit duo prêt pour partir. Bien que celle-ci fouille dans son sac quelques instants et pose une carte sur la table basse avec un petit sourire.

« C’est mon numéros, on parleras du remboursement de ta chaine ! »

Approchant la porte et posant la main sur la poignet. La demoiselle se tourne vers le jeune homme.

« Bonne jorunée Amelëyr, merci pour tout ! »

Tu descends doucement de sa caravane et fait un petit coucou et avance en prenant Masaichi dans les bras. En cette soirée, tu te dis qu’Amel n’est pas si invivable que ça, il est tout de même gentil, bien que certaine de ses réactions te surprend toujours autant. Puis un début de journée pareil, c’est toujours rare. Pour une fois, Flynn ne l’aura pas de mauvais caractère.





Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
 
Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Dort-elle vraiment sous le froid de la pierre ?
» bruges sous la neige
» [RESOLU] Remettre en Rom d'origine Orange sur HTC desire ou Solution contre la chauffe
» [AIDE] Freezes intempestifs sous Android
» Sur-chauffe sur N72

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: