Partagez | 
 

 Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 03 Mai 2015, 14:45

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Tu n’aime pas du tout t’imposer comme ça aux gens. Mais, tu es de cette catégorie de gens qui ne peuvent pas tout faire par eux même. C’était à la fois vexant et énervant ton statut d’handicapé, incapable de faire quoi que ce soit. Usant d’un peu de politesse et d’une petite voix assez timide pour lui demander un service plutôt gênant. Mais, elle entend un début de négation, pas grave… Bien qu’il change d’avis assez vite…Pire qu’une femme qui a ses règles !

« Merci Amelëyr. »

Un sourire innocent sur ton visage, c’est sûr que plus craquant tu ne peux pas faire mieux.  Elle regarde le jeune homme assez grand se rendre donc à l’endroit pour se prendre un peu de nourriture. Bien qu’il est l’air d’un gros taquin, il semble agréable, enfin sympathique ce n’est pas non plus une none ce type… Clignant des yeux, tu viens de l’imaginé en tenue de prêtre, tu es fatigué Alex là. La féline te parle un peu, tu penche la tête avec un petit sourire.

« Ne vous en faites pas, j’ai le même genre à la maison, et même avant… Kyrielle était assez tête dure. »

Un sourire nostalgique quand tu y pense. Mais, vu le temps qui est passé, ta jumelle ne doit plus être là. Enfin, elle se fait à l’idée on va dire, c’est assez dure mais le temps à fait son affaire contrairement à ce qu’Alex pensait. Grattant la tête de son petit affilé, beaucoup moins impressionnant qu’Ombre, la rousse affiche un sourire en le voyant s’endormir doucement.  C’est alors que les pas du roux reviennent à la table, posant le verre de thé assez brusquement. La magie de voir les gouttes d’eau voler pour retourner dans le verre sans que rien ne finissent sur le la table… Alexandra a un peu flippé de se faire brulé par le liquide bouillant, mais un soupir de soulagement se fait entendre par celle-ci. C’est alors qu’une conversation se fait entendre entre les deux personnes du cirque.

La Léviathan cligna plusieurs fois des yeux, comme pour réaliser ce qu’il vient de se passer devant ses yeux dorée. Voyant la panthère avancer assez énerve quand même, la rousse la regarde un peu tristement. Pourquoi tant de méchanceté ? Faisant une petite moue. Elle est gentil pourtant cette féline. La voix du jeune homme la ramène un peu sur terre, le regardant un peu avec son grand sourire, ce qui plaça un mal être dans l’esprit de la louve. Elle hoche simplement la tête, c’est tout ce qu’elle trouve à faire là tout de suite. Pourquoi tu ne te sens pas bien d’un coup, enfin peut être que tu n’apprécie pas le comportement de l’homme.

« Tu n’aurais pas du la rembarrer aussi sèchement, elle te le demandait gentiment. »

La rousse boit son thé en détournant le regard.  Serrant un peu son verre remplit de liquide bouillant, ce n’est vraiment pas le moment d’être comme ça. Pourtant son comportement était un peu trop sec avec la pauvre féline.

« Elle voulait juste un peu d’eau, et si elle ne savait pas parler tu lui aurais dit d’aller faire les yeux mignon… ? Et faire comme ci tout était normal. Ton sourire est vraiment aiguisé est méchant… comme ce type. »

Le ton est sec et froid. Encore une fois, l’homme que tu te souviens te faire chanter, la douleur dans ta nuque encore une fois… Combien de nuit tu as eu toujours peur qu’il arrive pour en réclamer encore une fois… Il souriait comme ci c’était normal. Secouant un peu la tête, la femme soupir un peu comme pour faire partir la mauvaise pensée dans sa tête. Le liquide chaud lui soulage un peu la pensée, bien que cela reste toujours en fond.

« Eeeeeeh Amoumou, y a une big tempête de neiiiige ! C’est la dé’ch !
-Oh… ?
-Ouais, y a des zens bloqué »

Dit cette femme en s’affalant sur la table en piquant un bout dans l’assiette d’Amel. Amoumou est un drôle de surnom qui fait afficher un petit sourire sur le visage de la rousse qui se calme un peu… Bien que d’un coup.

« Mais je vais rentrer comment moi ! »

Ca y est c’est la panique.





Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 03 Mai 2015, 23:10





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex

Juste avant que tu ne quittes la table, Alex laisse échapper un remerciement. En prononçant ton prénom en entier. A dire vrai tu es… agréablement surpris qu’elle s’en souvienne. Tu es tellement habitué à ton surnom –Amel, il n’y en a qu’un seul, quoi qu’on en dise ! – que ça te fait une drôle d’impression sur le coup. Tu n’arrives pas à mettre le doigt dessus, mais… ce n’est pas négatif. Tes prunelles glissent sur son sourire comme de l’eau sur la roche. Vite. Trop vite. Et c’est volontaire. Tu te détournes sans autre cérémonie, encore contrarié, mais avec une étrange sensation. Mais elle disparaît bien assez vite pour que tu t’interroges. Et l’estomac passe avant tout. Pendant ce temps, Ombre et ton « invitée » échangent quelques mots, ce que tu ne sauras probablement jamais et ça vaut mieux pour tout le monde. Ombre cligne des yeux, les oreilles dressées, suite à la réponse de la jeune fille. Mais elle n’ajoute rien, la voyant sombrer dans des souvenirs lointains, respectueuse de son silence. Elle observe par contre avec attention son visage, et la façon dont elle se comporte avec le dénommé Masaichi. Tu romps le silence en revenant d’un pas rapide, nullement indisposé par le poids de ton plateau que tu tiens d’une seule main.

Sans délicatesse aucune, ce qui est fort peu surprenant d’ailleurs, tu déposes le thé d’Alex devant elle, manquant la brûler au passage. Tu ne fais même pas attention au soupir de soulagement qui s’échappe de ses lèvres entre-ouvertes. A peine es-tu assis qu’Ombre te demande son écuelle. Tu l’envoies paître, juste retour de balle à tes yeux. Mais alors que tu dégustes enfin ton repas, tes yeux bleus se posent sur Alex et tu remarques son expression chagrinée. Puis vient la remarque. Tes yeux se plissent, tandis que tu ne la lâches pas du regard.

∞ Elle n’a même pas demandé « s’il te plaît ».

En fait ça t’agace qu’elle prenne la défense de ton affiliée. Parce que tu te sentais en ton bon de l’envoyer balader, pour la première fois depuis qu’elle a débarqué. Elle n’a pas arrêté de te charrier, alors Alex ne peut pas dire qu’Ombre ne l’a pas cherché. Mais la jeune rousse l’ignore bien sûr. Quand on ne sait pas, on se tait. Mais, voilà, elle n’a pas la langue dans sa poche et en rajoute une couche. Ce qui t’arrache un soupir exaspéré, alors que tu reposes soudainement ta fourchette dans ton assiette.

∞ Si elle ne savait pas parler on n’en serait pas arrivé là, répliques-tu d’un ton un peu trop froid.

Ça t’a échappé. Qu’elle s’estime heureuse, tu as failli lui dire « de quoi je me mêle Madame la commère ? » Néanmoins si elle continue sur cette pente glissante tu finiras bien par lui ouvrir les yeux. Tu n’aimes pas qu’elle relève cette « méchanceté ». Gentils, méchants, bien et mal… comme c’est cliché tout ça. La vie n’est pas rose, ni blanche ou noire ; elle est grise, avec de nombreuses nuances. Elle n’a pas l’air de le saisir ça…

∞ Ton sourire est vraiment aiguisé et méchant… comme ce type.

Cette phrase résonne dans ton esprit comme une fausse note. A en juger par sa tête, ce n’est pas une comparaison flatteuse. Le pire c’est que tu ne nies même pas. Ou le mieux ? car après tout le mensonge est un vieille allié, alors ne serait-ce pas bon signe que tu ne le dégaine pas pour une fois ? Soudainement la curiosité te pique. Qui est ce type à qui elle ose te comparer ? Elle ne sait pas que tu es unique. Mais, tu es aussi très bourrin et tu sais très bien mettre les pieds dans le plat quand tu le souhaites, et enfoncer le couteau dans la plaie.

∞ Ce type ? répètes-tu entre deux bouchées. J’imagine que je devrais me sentir vexé. Qui est ce "type" ? Je suis curieux de savoir ce qu’il t'a fait de si… méchant.

Tu peux te montrer vraiment cruel des fois. Et même si ce n’est pas ton intention ici, tu l’ignores mais pour elle, ça l’est. Et si tu savais, ce ne serait pas de la frustration, mais de la compassion que tu ressentirais pour elle. Mais bien sûr, l’ignorance nous donne toutes les bonnes excuses du monde… ou pas. En fait tu n’as pas aimé l’insinuation, avec cet air perdu juste après, plongée dans des souvenirs. Surtout qu'elle te juge comme ça, même si elle n'a pas vraiment tort. Etrange, vraiment étrange comme réaction de ta part. Tu aurais pu obtenir une réponse. Oui, tu aurais pu. Mais comme d’habitude, quelqu’un vient perturber cette « discussion ». Et comme d’habitude cette intruse n’est autre que June. Tu lèves les yeux au ciel en laissant échapper un «encore elle » las de sa présence, dans un murmure. Par contre tu hurles quand elle pique dans ton assiette.

∞ DEGAGE SALE S… PESTE !

Tu as failli dire sorcière. Alex se serait posé de dérangeantes questions. Heureusement que tu t’es rattrapé à temps. Tu repousses violemment June, avant de t’écarter d’un bon mètre de distance de sécurité, entourant ton plateau d’une muraille de bras protecteurs, ton regard soudain assombri par la colère. Et tant pis pour ton image qui vient de voler en éclat. D’autant plus qu’elle fait ça uniquement pour te faire chier, cette sale sangsue. Elle n’a pas besoin de manger. Juste de boire.

∞ Va donc poser tes sales pattes dans l’assiette d’un autre casse-croûte, tu veux. Et depuis quand tu manges toi ? Comme par hasard dans mon assiette ?

Tu aurais pu l’attraper par le poignet et lui demander poliment de partir. Mais son contact te répugne, pas besoin d’avoir le regard perçant pour s’en apercevoir. Et la répulsion est trop forte pour faire des efforts de civilité devant Alex. Putain faut toujours que June vienne te pourrir la vie ! Mais la remarque paniquée de la rousse te sort de ta colère, te rappelant soudainement qu'elle est là. Tu ne peux t’empêcher de la taquiner.

∞ Bah, tu vas sans doute pas rentrer. Qui sait, ça se trouve tu ne quitteras jamais le cirque !

Sa tête horrifiée et paniquée aurait dû te faire ricaner mais en fait, limite tu as peur qu’elle se liquéfie. Tu clignes des yeux, légèrement surpris, car tu ne t’attendais pas à ce que ta boutade fasse tant d’effet.

∞ Hey fais pas cette tête, tu fais peur. Je plaisantais. En vrai y’a une chance sur 10 pour que la malédiction ne t’affecte pas.

C’est vrai, comme l’exception qui confirme la règle, il y a en ce monde quelques rares personnes qui sont ressortis parfaitement libres de ce guêpier. Mais tu n’as pas le don de rassurer, aussi, heureusement pour Alex, Ombre revient sur ces entrefaits et sent aussitôt la détresse d’Alex. Son ouïe n’a rien loupé de l’annonce de June. Elle retrouve sa place, quoiqu’un peu plus loin de toi –elle boude. Elle voudrait dire que la jeune fille ne craint rien, mais elle ne veut pas s’avancer. C’est alors qu’elle croise le regard de Masaichi, qui lui communique une information ca-pi-tale… Les prunelles de ta panthère s’illuminent et elle relève la tête en ronronnant.


∞ Ne t’inquiète pas, Alex. Mon instinct me dit que tu es bien trop spéciale pour être affectée. Tu pourras rester tout le temps que va durer la tempête.

Ben voyons ! Tu arrêtes de mâcher et regardes Ombre, les sourcils haussés. Si tu t’attendais à cette réplique ! Tu mets quelques secondes à réaliser que parler la bouche pleine risque de ne pas être très pratique. Tu avales avant de froncer les sourcils.

∞ Depuis quand tu as ce genre de révélation toi ?
∞ Depuis que je suis une grande panthère, lance-t-elle aussitôt, les oreilles couchées, t’en voulant encore de l’avoir envoyée paître.

Tu ouvres la bouche pour la refermer aussitôt en soupirant. Tu en as un peu assez, là. Même si tu sais qu'elle ne t'en voudra pas encore longtemps, tu en as marre de te chamailler. Tu n’es pas du genre à capituler, mais remplir ton estomac est une mission de première importance. Et de sécurité nationale.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 28 Mai 2015, 20:53

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Ton regarde panique annonce bien la couleur de ta pensée, tu n’as pas envie de rester bloqué Bien qu’heureusement ce genre d’événement arrive car tu as bien faillis mettre une gifle à Amel, c’est vrai que cela ne se fait pas du tout, mais tu avais tellement envie de lui en mettre une sur son ton… C’est rare que tu aies ce genre d’envie,  bien que Flynn soit le roi des baffes avec tout ce que tu lui mets. Mais, la panique a pris plus le dessus sur la pensée d’Alex… Finir bloqué ici n’est clairement pas prévus. Par contre l’homme roux continue de lui faire encore plus peur qu’il ne le faut. Regardant un peu partout dans la panique, la rousse ne sait pas du tout quoi faire… Entre un homme qui la fait paniquer et une femme qui a des crocs maintenant qu’elle la voit encore plus prés. Le cœur de Masaichi vient de lâcher en plus en la voyant encore… Tu es un animal, elle une humaine ça va pas le faire entre vous deux.

Se mordant un peu la lèvre, la femme serre son manteau effrayé. C’est quoi cette histoire de malédiction ?  Détournant un peu le regard dans sa peur, la femme ne sait pas du tout ou se mettre tout de même. C’est alors que la voix de la panthère résonne un peu. La fixant de toute sa longueur poilu, la femme ne la crue pas un instant, bien qu’elle ne voit pas l’intérêt d’un mensonge pareil en ce moment même. Au moins ça calme la panique de la demoiselle qui s’apaise doucement, bien qu’elle soit toujours bloquée au même endroit.

« Je peux toujours la prendre vers moi, Crim-Crim et moi seront raviiiis de l’avoir vers nous ♥ »

Alex cligne plusieurs fois des yeux, avant que la femme ne lui frotte les cheveux d’une vive allure.

« Je blague ! Amoumou va prendre soins de toi ! Aller bonne nuit Moumou ! »

Bien que la situation soit une peu dur pour toi, tu ris un peux a ce surnom que porte le roux. C’est unique au moins c’est sûr que personne d’autre ne trouverais une chose pareil ? Oh peut être… Peu importe, au moins tu respire un peu soulager… Bien que tu percute que d’un coup, tu vas te retrouver dans un lieu de mâle… C’est vrai, qu’a côté de toi, ton appartement qui sent bon le cookie et la fleur doit être l’opposé total de l’endroit ou doit vivre le jeune homme.

Saisissant ton manteau, ton regard affiche une bouille très gênée, tu déteste t’imposer comme ça d’un coup. Mais, il faut bien que Alex dort quelque part tout de même, en plus la neige ce n’est pas encore confortable pour son corps… Et c’est froid. Elle en frisonne toute seule pour dire. Suivant l’acrobate qui avance d’un air bien à lui, tu sais très bien que ça doit l’ennuyer plus que tout. Serrant tes affaires, l’idée d’être loin de chez toi t’inquiète. Un sms vite fait envoyé à Betty pour pas qu’elle panique quand même. La neige tombe toujours autant, c’est sûr que tu es condamné pour la nuit. Bon au moins, tu te dis que tu auras un toit au dessus de ta tête tout de même, ce qui est un bon point pour ta petite soirée.

« Euh, tu as une télé… ? Enfin… »

Ah oui, on a oublié que tu étais une petit Geek, qui n’aime pas raté un bout de sa série… Pauvre de toi Alex, s’il n’en a pas tu vas devoir éviter tout réseau sociaux pour ne pas être spoiler, télécharger ton épisode SANS regarder le résumer ou les commentaires, avec un espoir qu’il soit dans la bonne langue et en HD… Car tu n’as pas la patience d’attendre la sortir DVD…  C’est vraiment triste ta vie.

« Merci encore… »

La politesse toujours, puis il faut bien remercier la personne qui va devoir t’héberger à cause de ta présence trop lourde… Peut être que la neige est encore confortable ? Non quand même Alex, tu ne vas pas dormir dehors… Sa caille déjà, puis c’est un coup a tomber gravement malade… Si James la voit malade comme un chien a l’hosto il va en rire..et s’inquiéter… Ce qu’elle n’a pas du tout envie en fait… Il est trop gentille pour ça.





Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 31 Mai 2015, 11:59





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex

Jusqu’à présent, tu as été bien occupé entre ton assiette, ta chamaillerie avec Ombre et l’arrivée indésirable de cette satanée June qui, décidément, a le don de te pourrir la vie. Et tu es sûr que sous ses airs charmants et innocents, c’est volontaire. Au moins le quart du temps, disons. Mais maintenant que ton repas a fini presque intégralement dans ton estomac, et que tu t’es remis de ta mauvaise surprise avec la madame Loyale du cirque, tu remarques chez Alex un détail : son attitude vis-à-vis de la vampire. Tu connais bien ce regard, oh que oui, tu le connais même très bien. Tu mettrais ta main à couper qu’elle a peur d’elle –ce que tu comprends ô combien, cette fille est complètement tarée, tu te demandes comment Lyvion fait pour la supporter avec autant de flegme… Et plus encore, tu t’en doutes, de sa nature. Voilà qui est étrange… cela vous fait au moins un point en commun. Bon cela dit ça te paraît naturel d’avoir peur de ces sangsues sans foi ni loi. Néanmoins, tu adresses à Alex ce regard presque… compréhensif ? Compatissant ? Difficile à dire avec toi.
Quand June se propose de la prendre avec elle pour la nuit, à cause de cette histoire de tempête de neige –comme par hasaaaard ! – tu hausses les sourcils, l’air sceptique, avant de déclarer :

∞ Mais bien sûr, pour que tu en profites… les gens ne sont pas des casse-croûtes ambulants !

Enfin, il semblerait finalement que ce soit une blague. Dans laquelle tu as marché, certes, mais on ne sait jamais avec elle aussi ! Rien à faire, elle te donnera toujours autant de frisson dans le dos. Tu secoue la tête et enfourne la dernière bouchée avant de manquer t’étouffer. Attends, elle a dit quoi là ?!

∞ Pardon ? Et puis quoi enc…

Tu croises le regard dissuasif de ta panthère, qui estime que c’est la moindre des choses. Elle veut vraiment te faire chier aujourd’hui, celle-là ! A l’écoute de ce stupide surnom tes doigts se contractent et se décontractent, résistant à l’envie de tordre le coup de Madame Loyale. Un jour tu lui feras entrer dans sa stupide caboche de plus t’appeler comme ça. Un jour. Tu termines de mâcher en regardant Alex comme tu regarderais un pauvre chien errant cherchant refuge chez toi, avec des yeux de chiot battu. Autrement dit, ça te ferait bien chier, tu aurais envie de lui foutre un coup de pied au derrière, mais n’en serait pas capable parce que, au fond, tu sais aussi faire preuve de bon cœur. Parfois. Décidément, cette Alex a bien de la chance. Tu soupires en secouant la tête, résigné.

∞ J’ai pas tellement le choix on dirait.

Tu détestes qu’on te force la main. Enfin, ce n’est pas vraiment le cas, mais c’est l’impression que tu as. Tu termines ton assiette, puis attrapes ton manteau, laissant le soin aux serveurs improvisés de ramasser ton plateau. Tu enfiles rapidos ta veste avant de sortir, sans prendre la peine de vérifier que ton invitée inopinée te suive, parce que tu sais très bien que c’est le cas. Ombre marche souplement à côté de toi, l’air très satisfaite de la tournure des événements. Forcément, Alex est devenu sa grande copine depuis qu’elle l’a complimentée, pfff. Vous n’échangez pas un seul mot sur le chemin de ta caravane. Tu n’as rien à dire, alors autant se taire. Oui, tu n’es pas de très bonne foi, mais ce n’est pas comme si tu l’avais décidé. Ce n’est que devant ta porte que tu te tournes vers Alex.

∞ J’te préviens, c’est le bordel, alors tant pis si ça te convient pas. J’avais pas tellement prévu d’avoir une invitée ce soir.

Sur ces mots un peu secs, tu ouvres ta porte et entres dans ton… antre, en ramassant des choses par terre quand tu butes dedans. Bah quoi ? les mecs sont pas doués pour ranger, c’est bien connu. Enfin, heureusement, c’est le côté salon qui semble le moins bordélique. Ta chambre, c’est une autre histoire. Tu jettes ton manteau sur le fauteuil tandis qu’Ombre saute sur le canapé et s’y allonge en vous observant.

∞ Tu prendras le canapé, je pense qu’il sera bien mieux pour tes petits os fragiles.

Même si les mots sont un peu rudes, tu le penses sincèrement, car tu apprécies les matelas durs, donc ton sommier ne lui conviendrait sans doute pas. Mais surtout, tu n’as pas envie qu’elle dorme dans ta chambre. C’est ta chambre, un point c’est tout. Tu jettes à la poubelle les bouteilles vides et autres déchets –faudrait faire le ménage un jour, mais t’es allergique à ce mot – puis rentres dans la salle de bain pour la remettre en ordre… il manquerait plus qu’elle tombe et foute en l’air tes affaires parce qu’elle s’est pris les pieds dans un obstacle. Cela fait, tu passes la tête par l’entrebâillement pour lui répondre.

∞ Bien sûr que j’ai une télé !

L’air de dire « j’ai une tête à passer intelligemment mes soirées quand je suis pas en bonne compagnie ? » Combien de films tu t’es matés, souvent avec Lyvion d’ailleurs, des films stupides pour se foutre de la gueule des protagonistes ou bien des films d’actions histoire de profiter d’un vrai home cinéma. Une fois la salle de bain remise en ordre, tu vas t’assoir sur le fauteuil.

∞ Me remercie pas trop vite, répliques-tu en pensant « au risque de le regretter ». Tu peux utiliser la salle de bain, la télé, tout ce que tu veux du moment que tu touches pas à mes affaires.

La dernière femme à être venue ici, June, avait foutu en l’air une bonne partie de tes affaires - notamment ton parfum- du coup tu te méfies. Et tu fermes ta porte la nuit maintenant. Histoire de pas mourir jeune d’une crise cardiaque. Tu ne restes pas longtemps assis, trouvant qu’il manque de boisson. Tu fais chauffer la bouilloire, puis sors une bouteille de bière du frigo.

∞ Thé, déca, ou bière ? tu lui proposes sans lui jeter un regard, vaquant à tes occupations.

Oui, faut bien faire preuve d’un minimum de bon sens. C’est juste histoire de faire bonne impression, hein. Tu n’es pas du tout serviable. Et tu es égoïste, c’est bien connu. Tu sors deux verres au cas où, que tu poses sur la table basse devant la télé, avant de décapsuler la bière. Tu jettes un œil à l’écran. Pitié, tu vas pas devoir te taper des séries à la con toute la soirée quand même ? nan parce que si c’est ça, autant aller te coucher tout de suite.

∞ T’as faim ? tu demandes d’un ton bourru en revenant t’assoir sur le fauteuil avec une gamelle d’eau.

Oui toi tu as mangé, mais elle n’a bu qu’un thé pêche-mangue. Tu déposes l’écuelle d’eau d’Ombre à ses pattes avant de te servir en bière. Tu bois une gorgée en fixant Alex, le pied gauche sur ta cuisse droite, l’air de dire « c’est quand tu veux ma vieille ».

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 04 Juin 2015, 22:27

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


La découverte d’un nouveau monde, oui c’est un peu ça ce qui se passe dans la tête d’Alex. Regardant un peu partout, la voilà sur un territoire inconnu, une terre d’homme. Oui c’est sûr c’était comme elle le pensait, l’équivalent d’un passage de guerre entre Betty et Masaichi… Le big bang dans cette caravane. Toi qui est bordélique Alex, te voilà rassuré de savoir qu’il y a pire que toi en question de rangement, bien que toi tu sois souvent obligé de ranger pour être sur que rien ne sert d’arme au deux. Ton regard fixe partout, chaque endroit est une perle de non-rangement. Au moins Masa affiche bien la tronche que tu fais intérieurement, une tête totalement dépitée. En plus y a une odeur lourde de parfum…

« Bah, y en a qui vivent sans télé, je ne savais pas… »

C’est vrai qu’il existe des gens qui n’ont pas le sens de la technologie et ne vivent pas du tout avec la télé et les ordinateurs… Comment font ses gens ? Mystère et boule de gomme. Ce qui est sûr c’est que la demoiselle ne peut pas vivre sans cette technologie, c’est son petit plaisir, voir même sa vie. Okay tu n’as pas vraiment de vie en fait, mais on s’en fiche !

« faut te mettre d’accord, je touche ou pas car ta télé, ton canapé sont aussi tes affaires… Puis vu l’état, à part être en lévitation ça va être dur. »

Dit-elle en riant un peu, c’est vrai que l’état n’était pas génial, y a mieux tout de même. Approchant un peu le canapé, c’est sur que dormir sur son canapé n’a rien de bien agréable, mais faut faire avec.

« bon désolé Ombre, on va devoir partager… »

Posant ses affaires sur le côté, la femme regarde un peu partout et fait non de la tête.

« Si je bois encore du thé je vais… Pourquoi tu pose directement deux verre… Et je ne bois pas d’alcool non plus… Ah moins que tu n’es du jus de fruit dans les parages. »

Un petit sourire, bien qu’assez crispé, c’est vrai que tu es sur un territoire totalement inconnu. Puis le déca… Depuis ton rally non stop sur Zelda avec des gens sur le net, tu préfère ne plus en boire car tu ne vas pas dormir de la nuit encore. Ses iris dorées regarde un peu partout dans cette maison sur roue. Au moins, cela à l’air confortable tout de même, il gagne bien leur vie ses personnes du cirque.

« Ah euh… Si tu as un truc à grignoter je veux bien. »

Jouant avec ses doigts, la femme regarde l’heure sur son portable, c’est vrai que ta fameuse série approche rapidement, mais tu n’es pas trop à ton aise tout de même. C’est vrai que chez toi, t’es déjà en pyjama fée clochette, les cheveux remonter pour pas être déranger et tu attend devant ta télé en grignotant tout ce qui est gras et sucrée. On casse le mythe de la secrétaire agréable et qui se fait toute belle tout les jours et fait attention à sa ligne et se couche tôt pour ne pas avoir de ride… Pas le temps pour ça !

« Est-ce que tu pourrais… Me donner un haut large ? Enfin quelque chose ? Car il fait chaud chez toi. Et dormir avec mes affaires actuel c'est pas super. »

Trop demandeuse en tout ? C’est sur que la femme n’aime pas ça, mais elle n’a pas du tout envie de dormir avec des vêtements qui la serre plus que tout. Autant être à son aise au maximum comme on peut.

« Le temps que je me change dans ta salle de bain, tu peux allumer la chaine ou passe GoT ? Merci !»

En fait, tu commence à prendre goût qu'il te sert maintenant.




Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Sam 06 Juin 2015, 00:03





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex

A la façon dont elle reluque ton antre, tu te doutes qu’elle est impressionnée par le bordel qui y règne. Mais, fait curieux, elle ne semble pas choquée, mais plutôt dépitée. Comme si… elle était habituée à un rangement post-apocalyptique, et qu’elle ne pensait pas en voir un similaire ici. Pour une fille c’est très très étonnant. Tu t’attendais plutôt à la voir les yeux écarquillés et la bouche en « o ». Bon visiblement tu t’es trompé sur ce point. Soit. Tu ranges l’information dans un coin de ton esprit. Il faudrait un jour que tu songes à nettoyer de fond en comble ta salle de bain pour effacer une bonne fois pour toute l’odeur de ton parfum si criminellement gâché par la sorcière. Mais rien que d’y penser t’es fatigué. Ouais. T’es qu’un gros flemmard pour beaucoup de choses. Notamment tout ce qui touche aux tâches ménagères. Vaisselle, lessive, ménage, repassage… c’est des trucs de fille ça –bon okay c’est un peu macho, disons que c’est pas pour toi. Tu hausses un sourcil à la réplique d’Alex.


∞ Ah, y’en a qui vivent sans télé ? Bah j’en fais pas partie. Tiens tu vois, la télé est juste là, presque sous tes yeux, termines-tu d’un ton moquer en lui désignant l’écran.

Certes, c’était mesquin. Mais faut être aveugle pour pas la voir !... bon elle est peut-être masquée par le bordel autour, c’est ce qu’on appelle de la distraction optique : y’a tellement d’éléments dans votre champs de vision que tu ne vois plus ce qui est évident. Tu peux le lui accorder. Assis confortablement dans le fauteuil, tu l’observes. Puis tu lui édictes tes « règles de vie pour une invitée ». mais tu n’attends absolument pas à ce qui suit. Sa réplique te coupe l’herbe sous le pied. Tu ouvres la bouche mais ne trouve rien à redire. Puis tu prends une mine faussement amusée, un peu agacé.


∞ Hahaha, très drôle. T’as très bien compris ce que je voulais dire.

Tu es un peu vexé de t’être fait avoir comme un bleu, comme ça. D’habitude c’est toi qui casses les gens, pas l’inverse ! Tu fais distraction en allant chercher de quoi étancher votre soif. L’eau qui bout couvre bientôt le silence. En fait tu ne sais pas pourquoi tu as allumé la bouilloire. Ça se trouve tu ne prendras même pas de café. Tu masses ton épaule, un peu douloureuse ce soir. Tu es courbaturé de partout. Faut dire que c’était pas du petit spectacle ce soir. Une bonne douche chaude devrait résoudre le problème… ça, et l’odeur aussi.


∞ Ne t’inquiète pas petite, ça ne me dérange pas du tout de partager avec toi.

On sent très bien le « moi » insistant qui pointe derrière, mais ta panthère s’est bien gardée de le sortir. Elle a bien fait d’ailleurs. Tu te contentes de faire comme si tu n’avais rien entendu. Tu te saisis plutôt de deux verres que tu poses direct sur la table basse, qu’elle veuille de la bière ou non. Elle proteste en disant qu’elle ne boit pas d’alcool. Allons bon, tellement cliché des jeunes femmes prudes et sages. Sérieusement, pas une seule cuite ? T’arrives pas à l’imaginer. Tu te retournes avec un sourcil haussé, l’index pointé sur ton visage.

∞ J’ai une tête à boire du jus de fruit ? bon, ni bière, ni déca, ni thé. Tu vas devoir te contenter d’eau du robinet.

Tu prends son verre pour le remplir à l’évier et le lui redonner, sans lui laisser le choix. Que lui as-tu dit déjà ? Ah oui. Ne pas remercier trop vite. Enfin bon, qu’elle ne soit pas partie en courant devant ton bordel monstre c’est déjà un bon signe de bravoure. Ce n’est sans doute pas un peu de mauvaise foi et d’humeur ombrageuse qui vont la décourager. Tu t’en fiches en fait. Tant que tu peux vivre ta vie, le reste, c’est accessoire. Enfin, ça peut être la soirée pourra être moins chiante. De toute façon tu ne sais pas si tu vas beaucoup veiller ce soir. Alex t’informe qu’elle accepte ta proposition de lui remplir l’estomac. Tu aurais dû le parier, tu aurais fait fortune. Tu te relèves donc de ton fauteuil pour aller checker le contenu de ton petit placard, celui qui sert à ranger un peu de vaisselle propre et de la nourriture non périssable. Dès que tu ouvres la porte, une pauvre mouche s’en échappe, déchirant le silence de son bourdonnement incessant. C’est très très cliché ça aussi. Enfin, tu regardes ce qu’il contient, ce placard. Tu fouilles un peu, avant d’attraper une boîte. Tu t’apprêtes à refermer la porte quand tu vois Alex, et te souviens d’un détail important. Tu prends donc une seconde boîte.


∞ Tu devras te contenter de raviolis au bœuf en boîte, réchauffés au micro-onde.

Bah ouais, tu vas pas cuisiner en plus, pas ce soir. Heureusement pour elle, en ce qui concerne bouffe rapide à faire, tu ne prends jamais n’importe quoi. Pour en avoir mangé des dizaines de fois, ces raviolis sont de bonne qualité. Tu prends un saladier pour verser le contenu des conserves, puis tu mets le tout au micro-onde. Juste après, elle te demande de lui prêter un habit. Tu hausses un sourcil. A force, tu vas avoir des crampes. Tu prends un sourire mi-figue mi-raisin.


∞ Tu n’es pas obligée de dormir habillée si tu as trop chaud, tu sais. Ça ne me dérangerait pas.

Oulà, que tu es fier de ta réplique ! A tel point que tu décides d’être gentil et de le lui donner son haut, à la tête qu’elle fait c’est préférable de toute façon. Tu files dans ta chambre et attrape le premier truc qui passe sous ta main –une chemise qui va certainement lui arriver mi-cuisse, vu son gabarit. Tu le lui lances d’un geste habile avant de relancer le micro-onde. Sa demande suivante arrive à te surprendre. Mais dans le bon sens.


∞ Tu regardes GoT, toi ?

Tu ne pensais pas du tout qu’Alex est du genre à apprécier le sang, les complots, et le cul de cette série. Enfin il va de soi que vous ne l’appréciez certainement pas pour les mêmes raisons… Néanmoins, elle vient de monter d’un grade sur l’échelle de ton respect. Oui, tu commences à la respecter. C’est pas toutes les filles qui apprécient cette série. Du moins elle est la première de son genre que tu rencontres. Tu t’assois sur ton fauteuil, devant ta bière, et allumes la chaîne en question.


∞ Ça ne commence que dans 15 minutes, l’informes-tu quand elle revient. Oh, très stylé, commentes-tu en la voyant dans ta chemise. Ça me laisse le temps de prendre une douche. Je te laisse te débrouiller, j’ai assez joué les larbins pour l’instant.

Ce n’était pas dit sur un ton méchant, mais les mots sont bien là. Et puis, elle a l’air de se sentir si à l’aise ici ! tu ne vas pas la priver de sa liberté d’action non ? pff. Tu files sous la douche sans plus attendre, désireux de te débarrasser de la sueur de la soirée, surtout que tu étais toujours en tenue de scène. Tu profites d’une douche chaude pour dénouer tes muscles. Tu laves tes cheveux, aussi, qui sècheront tous seuls comme des grands. Ils sont lisses de toute façon, faciles à coiffer. Tu prends moins de dix minutes en tout. Tu penses à enfiler un pantalon avant de sortir –tu as l’habitude de te promener en tenue d’Adam chez toi – mais tu restes torse-nu le temps de chercher une chemise à te mettre sur le dos. Tu sors ainsi pour aller dans ta chambre, puis tu reviens dans le pseudo-salon-salle à manger tout en enfilant ton haut. Tu remets ensuite ta chevelure humide et peignée sur tes épaules, passant une main pour les remettre en ordre.


∞ Je vois que t’as pris tes aises. Ça m’ennuierait que tu ne te sentes pas chez toi en même temps, ironises-tu.

Néanmoins, tu n’es plus si agacé que ça. En fait, tu es plutôt satisfait de la tournure des événements. Parce que tu ne soupçonnais pas un seul instant qu’Alex puisse se montrer aussi… différente des autres. Originale. Unique en son genre.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 11 Juin 2015, 19:19

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Ton petit nid te manque bien vite, mais il faut faire avec. Puis, c’est amusant de dormir chez un ami ? Est-ce un ami ? Elle ne le sait pas elle même, se grattant un peu les cheveux, la femme regarde le roux qui semble vouloir faire une blague sur la nudité. Faisant un espèce de mou avec un semi air dépité.

« Moi ça me dérangerais que tu finisse par plus te sentir devant ma nudité, il me faut donc la couvrir tu vois. »

Un sourire en coin, tu es beaucoup trop détendu Alex, enfin pour une fois que tu peux un peu respirer au calme. Puis bon, tu es comme ça naturellement, une demoiselle avec beaucoup d’humour, bien que tu sois pas non plus fan de dormir nu, ça ta toujours dérangé. Saisissant le vêtement qu’il lui tend, la femme regarde de haut en bas, une chemise ? Bon, c’est déjà pas mal, en espérant que ça ne serre pas au niveau du haut. Ouvrant la porte de la salle de bain, la mytho rentre et ferme bien a clef, on sait jamais

Tu entends le roux qui continue de parler, heureusement qu’on entend bien dans la salle de bain. Détachant doucement son haut, la femme rit un peu à la remarque de l’acrobate. Enfilant la chemise, tu retire ton vêtement du bas, trouvant appuie sur la commode la femme s’assoit et retire son appareil qu’elle range dans son sac. Heureusement qu’elle porte un short de sport dessous, car être juste en chemise n’est clairement pas son truc. Rangeant tout dans son panier en cachant bien le soutient de ses jambes. La femme avance doucement, bien que ce soit légèrement douloureux et prend appuie sur cache recoin de la pièce pour approcher le canapé.

« Ok. »

Hochant juste un peu la tête, tu ne souligne pas son autre phrase car tu veux juste t’asseoir. La femme trouve enfin le soulagement de sentir quelque chose sous son derrière et le long de ses jambes. Bien qu’elle ne c’est pas rendu compte qu’elle a pris appuie sur Ombre avec son dos.

« Oh désolé, je me suis assise trop vite. »

Ramenant tes genoux contre toi, tu es vraiment soulagé d’avoir ce short, bien que c’est quand même gênant. Tu rougis toute seule, après tout, ce n’est pas chez toi, tout peut arriver. Masaichi ouvre le micro-onde et apporte la nourriture à Alex, qui ne peut plus se lever maintenant. Un petit sourire sur son visage, la femme le prend et commence à manger un peu. Les fameux ravioli du samedi soir quand on est tout seul devant la télé chez soi. Bien qu’ils ont toujours ce petit goût que n’ont pas les vraies, la femme avale avec plaisir, c’est quelque chose de si agréable de manger chaud alors qu’il neige dehors ! Tu entends du bruit, il doit avoir fini, mais tu es plus subjugué par la télé qui diffuse des pubs, ou fait des annonces de tout est n’importe quoi. Étendant tes longue jambe (qui font la taille de Yen d’après Dudu « sort ») blanche, la femme pose le saladier sur ses cuisses en s’enfonçant bien devant.

« Oui, je suis bien là. Maintenant faut attendre la fin de la puuuub, c’est long ! »

Dit la rouquine en gonflant un peu les joues comme pour signifier son mécontentement. C’est presque mignon. La femme regarde un peu partout, bien que son regard se stop sur le torse du jeune homme. C’est sûr qu’il est bien fait pour son boulot, mais tu ne t’attendais pas du tout à une chose pareil, détournant vite le regard, okay il est en chemise, mais bon… Avec l’humidité de ses cheveux, cela dessine un peu ce qu’il cache. Préférant fondre son boudage dans la nourriture.

« Je vois pas ce qu’il y a de choquant à regarder GoT, je regarde aussi Doctor Who, Hp, ainsi que Walking Day, je vois pas ce qu’il y a de choquant… Tu devrais sortir plus ! »

Un rire qui sort entre ses lèvres qui touche la fourchette qui ne bouche pas, des joues qui se rosit un peu, des dents toute blanche sortie. Oui tu es bien en ce moment Alex. Regardant un peu la pub encore une fois de tout type de produit dont on vend tout les mérite, la femme tape la fourchette sur ses lèvres.

« Tu devrais acheter ça, car on dirait que ta renverser ton parfum. Bien qu’il sent bon c’est assez fort dans la salle de bain. »

Elle connaît les gens maladroit qui renverse sans le vouloir leur parfum, mais l’odeur est quand dérangeante dans la salle d’eau. Tu affiches encore ton petit sourire, ce n’est pas une remarque blessante, c’est juste une observation de ton nez qui n’en pouvait plus dans cette salle. Prenant un coussin pour bien te caler et pas mettre tout ton poids sur la féline. Masaichi prend de l’élan et saute sur le canapé avant d’en glisser et rouler sur le sol, trop lourd pour sauter et trop con pour avoir l’idée de demander de l’aide. La louve le saisit doucement et le monte vers le groupe du canapé.

« Y a une couverture ? Où c’est ombre qui va me couvrir ? »

Rit-elle encore une fois.




Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 11 Juin 2015, 22:32





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex

Tu t’es déjà rendu compte un peu plus tôt que, sous ses airs d’innocente jeune fille, Alex cache bien son jeu. Tu as déjà découvert qu’elle a du répondant. Et tu en fais encore les frais, car tu ne t’attends pas du tout à la réponse qui suit ta pique sur sa nudité. Sur le coup tu ne sais pas trop comment tu dois le prendre. Elle est sérieuse là ? Genre qu’elle te ferait de l’effet si facilement ? Tsss. Tu la détailles de haut en bas, hausses un sourcil, fais mine de l’évaluer avant de répliquer d’un ton moqueur.

∞ Hmm rassure-toi, t’es pas encore au point à ce niveau-là.

Tout en délicatesse. Enfin, c’est vrai que les filles très minces comme elle ce n’est pas ton genre habituel. Peut-être que si elle prend un peu… Ouais nan ce n’est pas le sujet du moment. Elle va se changer tandis que toi, tu t’affales devant la télé, jusqu’à son retour. Tu surprends son manège pour revenir vers le canapé. Tu lui adresses un regard inquisiteur. Elle est malade ou quoi ? pourquoi elle s’appuie sur tout ce qu’elle trouve ? Sur ce point tu ne la comprends pas. Elle a pas couru le marathon non plus, y’a pas de quoi être fatigué à ce point. Enfin pour une fois tu la fermes et va plutôt prendre ta douche, en même temps qu’Alex s’assoie sur le canapé. Le dos tourné tu ne vois pas son air de soulagement intense.

∞ Ce n’est pas grave, la rassure Ombre. Et tu es bien moins lourde qu’Amel.

Tu n’entends rien de cet échange, sous la douche. Il va sans dire que tu t’es déjà mainte fois affalé sur le canapé quand Ombre s’y trouvait, et volontairement en général. Enfin ce n’était pas dans le but de faire mal, juste d’emmerder un peu ton monde, mais au final elle a toujours trouvé son compte en câlin –ouais, ça t’arrive de la caresser des fois. Tu reviens assez vite, au début torse-nu. Tu surprends Alex confortablement installé, qui fais la moue visiblement à cause de la pub. Tu restes interdit un instant, n’en croyant pas tes oreilles. Tu rêves, ou elle se croit vraiment chez elle ? tu ne sais pas quoi en penser. C’est grippant, d’un côté, elle se croit où ? Mais d’un autre, ça te fait sourire. Jamais t’aurais cru qu’une fille puisse se croire chez elle ici, chez toi, dans ce foutoire. Un sourcil haussé, tu finis par décider de ne pas relever et tu secoues la tête, avant d’enfiler ta chemise. Tu as tout juste le temps de la voir détourner les yeux. Ohoh, elle est prude ma parole ? Voilà qui est amusant.

∞ Moi j’ai l’habitude d’éteindre le son de la pub pour mieux me foutre de leur gueule. Tu devrais essayer, je t’assure. Ils ont l’air encore plus con. Bon, si on regarde GoT…

Tu craques tes doigts avant de t’avancer d’un pas décidé vers le placard pour sortir l’attirail spécial soirée télé que tu sors plutôt pour Lyvion, d’habitude. C’est-à-dire, cacahuètes, chips, pop-corn, bonbons, et pleins d’autres cochonneries, qui ne t’ont jamais fait grossir. Ainsi tu sors plusieurs bols pour verser le contenu des paquets à l’intérieur, tu mets le pop-corn au micro-onde à faible puissance, histoire de pas tout faire exploser. Tu déposes tout sur la table basse, ainsi que le pop-corn quand il est prêt. Avant de t’assoir, tu t’approches de la fenêtre pour l’ouvrir, puis attrapes un paquet de cigarette qui traîne et en sors une pour la fumer.

∞ Mais dis-donc ! Tu me prends pour qui ? Je connais toutes ces séries, je suis pas inculte. Et puis, sortir plus, sérieusement ? Je sors déjà bien assez je trouve. Je suis juste surpris que t’aime GoT. Je pensais pas que t’étais du genre à stalker la télé.

En fait, elle a tout d’une geek. Tu as connus beaucoup de femmes –plus ou moins bien, enfin ça dépend de quoi on parle – et tu n’en as jamais vu comme elle. Alex ne semble pas particulièrement ordonnée, elle porte des caleçons, elle n’use pas d’artifices –le maquillage – et dieux merci ! elle ne passe pas son temps à te noyer sous un flot de paroles plus inintéressantes les unes que les autres. Sans quoi tu l’aurais envoyée paître depuis longtemps. Tu continues de l’observer, un air indescriptible sur le visage. Puis elle te fait une remarque qui t’arrache une grimace. Tu éjectes la fumée de ta bouche avant de continuer.

∞ J’ai pas eu besoin de le renverser, June l’a fait pour moi. Je préfère même pas en parler. Enfin, si ça peut m’éviter de tout récurer, pourquoi pas.

Ouais, parfaitement, si ça peut t’économiser de l’énergie, tu vas retenir son conseil. Tu dois reconnaître qu’à force l’odeur devient lourde. Alors si un désodorisant peut régler le problème, pourquoi pas. Tu termines ta cigarette en te foutant intérieurement de la gueule des pubs. Ils prennent vraiment les gens pour des cons des fois. Alex te demande avec quoi elle pourra se couvrir. Tu lâches un rire.

∞ Hum, je serais bien tenté de te laisser te débrouiller avec sa fourrure. Mais t’as de la chance, ce soir je suis de bonne humeur.

Tu écrases la cigarette sur le cendrier avant d’aller chercher une couverture dans un placard pour ensuite la lui lancer avec précision. Tu vas ensuite refermer la fenêtre, car un courant d’air commence à s’installer. Tu viens ensuite t’asseoir sur le fauteuil en attrapant au passage une poignée de cacahuètes. Tu en lances une en l’air pour la gober. Et ouais t’es doué. Hein ? Non tu fais pas l’intéressant.

∞ C’est qui ton personnage préféré dans la série ? demandes-tu en la fixant droit dans les yeux.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Lun 29 Juin 2015, 16:54

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


C’est sur qu’il y a mieux comme endroit ou pioncer, mais c’est mieux d’être en bonne compagnie que mal accompagné. La demoiselle trouve Amel vraiment drôle quand même. Il a une façon bien a lui d’être et ça l’amuse pas mal. Puis pouvoir regarder cette série avec une autre personne c’est tellement mieux que d’être seul dans son salon a hurler de fan girlisme quand un truc génial arrive. Entendant la parole du jeune homme qui parle, il a toujours autant de répondant. Un petit rire se fait entendre de la femme.

Elle prend la couverture donner gracieusement et s’enroule dedans en se calant sur Ombre, après tout autant cohabiter bien avec la féline. Le bulbi rentre aussi dans les couvertures et sort juste la tête pour regarder, ce qui est assez mignon comme scène. Notons quand même que le sujet du parfum renversé n’est pas le sujet le plus approprié de tous les temps. Étrange comme réaction, il n’aime vraiment pas la femme qui fait la Madame Loyal, c’est bien dommage de ne pas s’aimer entre collègue. Bon aussi son patron a elle est une personne gentil bien que débile. Pour son autre travail, c’est James, une personne adorable aussi, c’est vrai que c’est une personne qu’elle affectionne le plus après Betty. Oui la femme aime beaucoup son entourage.

« Hum… Je dirais que j’affectionne beaucoup Tyrion, bien qu’ils soient tous géniaux ! Les acteurs jouent tous bien ! »

Tu approche la main timidement du pot de cochonnerie et saisit quelque petit aliment que tu porte à ta bouche. Alex est clairement bien installé. Au moins c’est un bon point, ce canapé est totalement bien, même si son vrai lit lui manque pas mal tout de même.

« Tu te lève à quelle heure ? »

Oui, histoire de savoir quand même l’heure de son lever ou de son réveil. Déjà qu’elle n’est pas du tout gracieuse au réveil, la jeune femme s’étire doucement et regarde maintenant les prévisions météo, au moins, pas de neige pour demain et heureusement ! Un soupir de soulagement se fait entendre de la part de la demoiselle.  Fouillant dans son sac pour regarder si elle n’a rien oublier dans la salle de bain. Voyant un papier qui sort, la femme regarde et sourit.

« Dit au fait, tu es au courant qu’il  va y avoir une petite fête de soir à Chloris ? Ca sera joli avec toutes ses fleurs ! »

Ouais, mode fifille un peu activé, bien que tu veuilles y aller surtout car tu vas très rarement dans cette contrée, qui pourtant est très jolie ! Bien que la jeune femme veut aussi s’amuser un peu tout de même. Elle pense y inviter de base James, autant qu’il s’amuse ensemble quand même, deux grands amis qui ne se quittent plus !

« Enfin, ça doit pas être ton genre ! »

Et pam ! Merci Alex, c’est trop aimable. Pourquoi parler d’une chose qui n’a aucun intérêt pour cette personne alors ? Bah sûrement pour parler un peu avec Amel, elle l’aime bien au fond. Bien qu’il soit vite piquant ce petit roux, oui il est bien jeune cet Elfe… C’est bizarre de se dire qu’il fait vachement plus adulte que toi tout de même Alex.




Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Lun 29 Juin 2015, 23:41





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex


La jeune fille est décidément surprenante. En une moitié de soirée elle a réussi à chasser tous les clichés que tu avais sur elle. Bon, tu ne fais pas tellement d’effort pour sortir de ces préjugés non plus. Mais, toujours est-il qu’elle s’en sort plutôt bien. D’ordinaire, une nouvelle fille aurait soit déjà fini dans ton lit –enfin dans un lit d’hôtel, tu ne veux pas de conquêtes pour te pourrir la vie au cirque le restant de tes jours – soit tu l’aurais envoyée paître avec le bonjour des Thanáriel. Oui, elle a plutôt de la chance. Ou c’est toi qui es vraiment de très bonne humeur. Enfin, la voilà qui s’emmitoufle dans la couverture, adossée à ta panthère –qui ne semble pas le moins du monde dérangée – et son bulbique d’affilié entre les jambes, ce qui donne une scène relativement charmante. A laquelle tu es, bien évidemment, parfaitement insensible. En fait c’est à peine si tu la remarques. Alex répond à la question que tu viens de lui poser.

∞ Haha, ris-tu, Tyrion, vraiment ? C’est celui que je préfère.

Sans doute pas pour les mêmes raisons mais c’est inutile de le préciser. Il est drôle, cynique, sarcastique, a le sens de l’humour même dans des situations plus que délicates –genre quand sa tête est en jeu. Il a le cran de dire ce qu’il pense, tout en faisant preuve de diplomatie en cas de nécessité. Et puis, dans le fond, tu as de la sympathie pour lui tout simplement parce que vous avez au moins une chose en commun –outre le plaisir de la chaire : votre famille. Son père le déteste depuis sa naissance, le méprise, le dénigre, tout en le défendant parce que « Tu es un Lannister quoi qu’il en soit ». Un point commun. Paternel qu’il a tué de ses propres mains –enfin, avec une arbalète. Deux points communs. Sa sœur le déteste, et c’est réciproque, trois points communs. Y’a juste Jamie Lannister qui jusqu’à la saison 4 éprouve une profonde affection pour Tyrion. Enfin… il y a aussi Jon Snow pour qui tu éprouves de la sympathie. C’est un bâtard comme toi, après tout. Même s’il s’en est mieux sorti que toi sur certains points… quoique, prêter serment d’abstinence ? Plutôt crever.

∞ Ouais, les acteurs jouent très bien. Et je trouve cette série assez réaliste. C’est bien l’une des seules qui ne cherche pas à épargner les spectateurs, ajoutes-tu en souriant en coin.

Oui, les détails tant charnels qu’anatomiques ne sont pas faits pour les petites natures. Enfin, à partir du moment où on se dit que c’est du faux, ça passe. Même si c’est réaliste. Tu as découvert qu’on pouvait écrabouiller un crâne à mains nues… et que écorcher vif des humains pouvait être vraiment psychopathe. Enfin bref, recentrons-nous sur le sujet. Elle t’a posé une question non ? La moindre des choses c’est de répondre. Lol.

∞ Hum ? bah je me lève quand je suis réveillé.

La réponse ultime qui déchire de logique. Certes on se lève rarement endormi, sauf quand on est somnambule, ou qu’un besoin pressant et vital vous force à vous lever sans que vous vous en souveniez plus tard –du style se vider la panse. Tu gobes une nouvelle poignée de cacahuètes avant de daigner préciser ta pensée.

∞ Je veux dire que, en général, après une représentation je ne mets pas le réveille et je peux me lever à n’importe quelle heure, en fonction de si je dors longtemps ou pas, ce qui dépend de beaucoup de facteurs. Et sinon, je mets pas forcément le réveil donc je suis à moitié en retard mais je me lève plutôt vers 7h30 quand j’ai une journée chargée. Très chargée.

Autrement dit, quand tu as une journée tranquille tu peux faire la grass’mat’ jusqu’à 11h. voire plus si tu t’es tapé une cuite la veille. Bon ce n’est pas très pro mais tu as le don d’être très efficace dans ton travail. Ça compense. Tu te penches sur la table pour attraper une poignée de Lutti, tes cochonneries préférées, quand Alex te fait part d’une nouvelle. Dès qu’elle prononce le mot tabou, ta main s’arrête à mi-chemin, tandis que ta panthère, qui sommeillait jusque là, relève vivement la tête, les oreilles dressées. Chloris. Une ombre chasse toute ta bonne humeur. Tu abandonnes ton objectif et te rassois dans ton siège en fixant Alex, la mine sombre. Pourquoi faut-il que cette satanée ville lui traverse l’esprit, hein ? Ombre sait tout de ton passé, aussi elle ne peut t’en vouloir de cette vive réaction. Elle te fixe d’un regard doux, l’air désolé.

∞ J’en ai rien à foutre de ce qu’il se passe là-bas. Moins j’en sais, mieux je me porte.

Ombre couche les oreilles, touchée par ton humeur sombre et ravagée, l’air triste. Puis elle prend la relève pour détourner le sujet de conversation.

∞ Non, ce n’est pas son genre. Il n’a jamais été fan des fleurs, elles lui rappellent des disparus. Il préfère les arbres.

La tête appuyée sur tes doigts, tu fixes Alex sans pour autant chercher à la piéger dans une voie sans issue. Bien sûr, elle ne peut pas savoir, mais stupidement tu lui en veux un peu d’avoir parlé de cette maudite ville. Celle où tu es né et qui a vu toute ton enfance misérable brisée en l’espace de quelques semaines. Intérieurement tu approuves l’intervention d’Ombre ; elle n’a pas menti, puisque Chloris, la ville des fleurs, est l’origine de tes spectres. Donc les fleurs, par association d’idées, te rappellent les gens que tu as tués, ou qui sont morts indirectement à cause de toi. Et par conséquent les fleurs te rappellent aussi tous les souvenirs associés. Et c’est vrai que tu as toujours préféré les arbres, même s’ils produisent aussi des fleurs pour la plupart. Une image sur l’écran de télévision détourne finalement ton attention. Tes yeux glissent d’Alexandra à l’écran.

∞ Ça va commencer, dis-tu en remettant le son, que tu as coupé tout à l’heure pour t’épargner la bêtise des publicités.

Le début de la série joue parfaitement son rôle de diversion. Ton humeur ombrageuse, ce n’est pas contre Alex, mais tu ne maîtrises pas tellement ces accès d’irascibilité qui te gagnent dès la première allusion à un passé dérangeant. Au final tu prends une poignée de Lutti et accueille la série avec un enthousiasme masqué. Laissons ce mauvais passage derrière nous, hein. Le sujet est clos.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club




Contenu sponsorisé
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] |

 
Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dort-elle vraiment sous le froid de la pierre ?
» bruges sous la neige
» [RESOLU] Remettre en Rom d'origine Orange sur HTC desire ou Solution contre la chauffe
» [AIDE] Freezes intempestifs sous Android
» Sur-chauffe sur N72

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: