Partagez | 
 

 Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 08 Mar 2015, 11:31

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Le cirque, c’est un chose que beaucoup d’enfant adore aller voir avec leur parent, car c’est une chose qui vend du rêve. Bien que pourtant, ce soit un milieu qui est dit très fermé pourtant. La femme regarde l’affiche qu’elle a eue dans la rue donnée par un homme qui doit sûrement en faire partir, histoire de faire une bonne pub. Posant le petit flyer sur sa table, elle le regarde avec un peu d’attention. Les horaires sont ce soir et demain elle ne travail, peut être qu’elle peut s’offrir ça en sortie ?  Soupirant un peu et voyant le temps qui commence à se grisée, c’est peut être pas une bonne idée ?

Mais, tout à coup, la jeune femme voit son affilé monter sur la table et regarder l’affiche, pour une fois qu’il est calme…Alex lui frotte la tête, mais celui-ci regarde un peu plus le papier. Il affiche un petit sourire tout content et prend l’affiche dans la bouche et montre la porte… Okay, lui il veut y aller… C’est vrai qu’il n’en a jamais vraiment vu en vraie des cirques. Un petit rire se fait entendre de la mytho qui reprend le papier.

« C’est ce soir gros béta pas l’après-midi ! »

Masaichi va dans son coin bouder, il est vexé le pauvre. Riant encore, elle le saisit pour le mettre sur ses genoux devant son ordinateur, autant s’occuper un peu le temps que la nuit commence à tomber doucement sur le monde de SoH.

Préparant un sac avec un peu d’eau et de quoi grignoter. Après, elle met un bonnet sur le bulbe de son affilé et une écharpe autour de son cou, pour vraiment qu’il ne chope pas du tout froid. Ensuite, la demoiselle en fait de même, une écharpe, des moufles bien chaudes, des bottes rembourrées et des caches oreilles tout doux. C’est sûr qu’ils sont équipés pour le froid ! Prenant la bestiole et le panier, Alex décide de partir enfin ! C’est partie !

Arrivant dans la file d’attente sous la neige, elle voit plein de gens costumé parfois passé en courant. Certain on de très beau costume, c’est vraie qu’elle-même n’a jamais vraiment prit le plaisir d’aller voir un spectacle… Un petit sourire s’affiche sur son visage. Prenant un dépliant indiquant tout le spectacle, mais aussi le droit au visite en payant un peu plus chers le tout… Pour sa petite curiosité, la femme paie un peu plus pour voir les animaux et peut être parlé avec certain artiste, peut être qu’ils sont sympathique.

Quand elle arrive enfin à rentrer dans le chapiteau, ses yeux se remplissent d’étoile. C’est si beau, et le pire c’est qu’on sent une chaleur nous caresser le visage, ils sont même capables de chauffer le chapiteau, ce n’est donc pas n’importe qui. Approchant doucement pour se mettre à sa place, Masaichi regarde partout comme un gamin, pointant un peu tout avec son plus grand sourire ! Ce qui amuse la demoiselle.

Plus le temps passe, plus la salle se remplit, c’est fou la foule qui se retrouve sous le même chapiteau. Mettant Masaichi sur ses genoux, pour ne pas le perdre, la rousse regarde le terrain de sable. Les lumières descendent doucement, ne laissant que ce terrain éclairer, plus un bruit dans la salle, c’est presque stressant de ne plus rien entendre. Le silence devient le mettre, jusqu'à ce qu’on voit apparaitre une petite balle en plein milieu, elle était d’un rouge tellement fluo, que ça attire tout les regards. Tout à coup, la balle éclate pour laisser un écran de fumée se dessiné à son travers une forme assez féminine et humanoïde.

« WELCOME ! Lady and Gentleman! Le cirque Utopia vous accueil dans son cœur ! Nous vous souhaitons bon spectacle ! Je suis June votre hôte de votre soirée magique ! Nan, je ne ferais pas de Strip-tease… Mais ! Je vous offrirais le meilleur des spectacles, enfin non, moi je vais rien foutre a part causer… Les artistes de ce soir vont vous montrer ce qu’est une Utopie ! Un rêve ! Une magie bien plus belle que celle de la réalité ! Puis ils ont intérêt moi je dis, sinon ils vont m’entendre, déjà qu’ils m’entendent pas mal ! »

La salle riait un peu devant cette demoiselle au sourire tellement éblouissant, sa tenue était celle d’une magicienne. Alex se regarde un peu, et la trouve beaucoup plus belle qu’elle c’est sûr… Serrant un peu Masa, la femme regarde encore la madame loyale.

« Bien maintenant is Show times! »

Elle jette quelle que chose qui fait une explosion et laisse apparaitre un artiste. La représentation commence donc, les étoiles dans les yeux, la femme regarde ce fameux spectacle, et pourtant une surprise l’attend ♥  




Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 08 Mar 2015, 14:09


 

 


  Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
 Feat Alex



Par ce froid mordant, même toi, qui n’es absolument pas frileux, tu te couvres chaudement. Il serait dommage de tomber malade et ainsi de priver la représentation de ta présence éblouissante ! Non non, tu n’as pas un égo démesuré. Juste un peu plus supérieur que la normal. Enfin… c’est la folie dans le cirque Utopia cet après-midi. Tout le monde s’active, s’entraîne, prépare le chapiteau pour la soirée. La costumière, Rose, également soeur de June, apporte les dernières modifications aux costumes, et notamment au tien. Tu en profites pour fumer sous la neige. Celle-ci s’est mise à tomber il y a un quart d’heure, mais elle commence déjà à recouvrir le terrain battu. Tu portes un manteau avec une fourrure au niveau du cou et de la fermeture éclair, ainsi qu’une écharpe et tes mitaines noires préférées. Un artiste te salut, tu lui réponds par un geste de la main assez indifférent. Tu ne parles pas avec tout le monde, et cet homme ne fait pas partie de tes proches forains. Il te reste encore quelques minutes avant de filer t’échauffer pour l’entraînement. La répétition générale va bientôt commencer.

∞ Amoumou on n’attend plus que toi !

Tu soupires intensément, lèves les yeux au ciel, avant de tirer une dernière fois sur ta cigarette. Cette fille te fatigue… Tu jettes la clope dans une poubelle prévue à cet effet et tu pénètres dans le chapiteau. Tu passes par les vestiaires pour récupérer ton costume. Celui-ci, moulant à souhait, est composé d’un haut sans manches, et d’un pantalon qui t’arrive jusqu’aux mollet. Bleu et doré, il est parfaitement assorti à tes yeux, et fait ressortir le roux de tes cheveux –oui, car contrairement aux dires de certains, tu es ROUX. Tu remercies de la main la costumière, ta bonne copine de beuverie, qui a définitivement vraiment bon goût, avant de te rendre dans ta loge pour te préparer. Tu ressors une dizaine de minute plus tard, ignorant la remarque moqueuse de la Madame Loyal. Tu salues ton meilleur ami, qui reste près du chemin bariolé de fil de fer, qu’empruntent les fauves pour chacun numéro de leur maître. Il est, à son habitude, blasé, mais te répond en bâillant. Ah, réveil difficile…

Sous la direction de June, à ton grand dépit, vous commencez à vous organiser, vous autres artistes. La troupe est vraiment importante, on trouve de tout : trapézistes, voltigeurs, magicien, clowns, jongleurs, cracheurs de feu, équilibristes, funambules, dresseurs d’animaux… sans oublier la diversité de la ménagerie. Plusieurs artistes les utilisent pour des numéros, comme par exemple les voltigeurs équestres. On y retrouve, outre les fauves et les chevaux, un éléphant, des chiens et des chats –sisi- des oiseaux, et même des espèces plus exotiques. Enfin bref. Pour ce soir, il a été décidé que tu passeras en troisième sur la liste des numéros. Ton numéro, assez original, allie tissu et anneaux, pour changer. Cela relève plus de la voltige pour certains, si ce n’est que tu ne le fais pas à très grande hauteur.

La répétition se déroule sans accro, comme d’habitude, si ce n’est les commentaires exaspérants de ta voisine de caravane. Enfin… dès que tout le monde a terminé, tu files dehors pour fumer une autre cigarette, en te couvrant tout de même. Il commence à faire nuit, maintenant, et la neige forme un manteau immaculée. Sur les chemins assez empruntés, elle a à moitié fondant, formant un mélange de boue et de neige fondue qui clash assez par rapport au blanc du paysage. Il neige toujours, cela dit, et ce n’est pas près de s’arrêter. Tu profites de cette courte pause pour jeter un œil sur ton portable. Une photo te revient en mémoire, celle prise quelques temps auparavant lors de ta première visite sur la Terre. Cette jeune fille rousse, un beignet fourré dans la bouche… quel phénomène ! On t’appelle. Les visiteurs ne vont pas tarder à arriver. Ombre n’est pas avec toi, mais avec le dresseur de fauve. C’est bien pratique d’avoir une panthère noire en guise d’affilié.

∞ J’arrive, deux minutes !

A croire qu’ils ne peuvent pas se passer de toi. C’est vrai que les représentations ne seraient pas les mêmes sans toi. Tes acrobaties sont assez réputées parmi les spectateurs. Bon, peut-être aussi parce que tu en rajoutes un petit peu. Mais tu aimes tellement ça, être applaudis et ovationné sous le feu des projecteurs ! Tu jettes ta sixième cigarette de la journée avant de rejoindre ta loge. Cette fois-ci, c’est pour de vrai. Tu dois cependant aider certains incapables à terminer les préparatifs. Le cirque déborde de vie, maintenant. Ses occupants s’activent telles des fourmis dans leur fourmilière. Où est le directeur, au fait ? On ne le voit jamais celui-là.

Les gradins se remplissent, tu peux le voir de là où tu te trouves. En hiver, les gens apprécient encore les divertissements, pour oublier tout ce froid et ce manque de soleil. Une fois que tous sont entrés, c’est à la Madame Loyal de faire son entrée, spectaculaire comme d’habitude. Elle commence par son fameux discours. Tu secoues la tête ; au moins elle met de l’ambiance. Les funambules passent en premier, puis sont prévus les voltigeurs équestres. Ensuite ce sera à toi, puis à Lyvion. En attendant ton tour, tu t’échauffes un peu et te laisses maquiller par les professionnels. Et bien assez vite c’est à ton tour d’entrer sur scène.

∞ Et maintenant le numéro d’acrobatie que vous attendez tous. Il est aussi souple que du plastoc fondu, il est capable de faire le kamas....Enfin bref notre Acrobate Amou... (le regard en coin meurtrier que tu lui jettes, elle doit le sentir, car elle se reprend) Ameeeeel !

Et c’est ainsi que tu t’élances sous les applaudissements et les cris de la foule. Ton numéro de tissus, qui allie autant prouesse qu’originalité, fait l’unanimité. Surtout quand tu te retrouves pendant par les genoux aux anneaux chacun accroché au bout de chaque bande de tissu. Ce sont huit minutes époustouflantes qui captivent les spectateurs. Pour ton grand final, tu te décroches en plein air du tissu avec un salto avant de retomber pied joint sur la scène, bras écartés. Les applaudissements assourdissent la salle, les ovations fusent, bref tu es aux anges. Activant légèrement ton charisme, tu crées une orchidée en bois et la lances dans le public avant de t’éclipser pour laisser la place à June et au prochain artiste. Tu assistes bien sûr dans les coulisses au numéro de dressage de Lyvion, après tout ta panthère en fait partie. Et Kanae, aussi, sous sa forme de renard. Pour le reste, excepté le clown et le magicien, tu es assez distrait. Finalement, c’est l’heure du salut général. Tous les artistes remontent sur scène, avec Madame Loyal, en musique, pour un dernier au revoir à la foule.

Dès la fin de la représentation tu files dans ta loge pour te couvrir de manteau, écharpe et mitaine avant d’aller à l’extérieur pour fumer une autre cigarette. Ces derniers temps tu en consommes plus que de coutume. Mais ça te soulage le nerf et personne dans le cirque, je dis bien personne, n’y voit d’inconvénient. La clope entre l’index et le majeur tu sors ton téléphone et plonges dans les dernières actualités de l’île, sans te douter de ce qui t’attend.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 12 Mar 2015, 12:50

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


La femme est aux anges c’est sûre, bien que celle-ci est juste venue pour son affilé au début. Un sourire sur ses lèvres se dessine peu à peu que les prestations se déroule. Masa a les étoiles dans les yeux, la jeune femme tape des mains en rythme avec la musique qui lui caresse l’oreille. Les deux premiers sont annonceur de la suite, magique. La femme aux cheveux marron vient t’a chaque fois faire une annonce plutôt drôle, réveillant le public dans le rire, mais aussi pour faire une petite pause, pour se remettre de ce qui vient d’arriver.

C’est alors que le troisième artiste va faire son entrée. La femme revient encore une fois sur la piste, réveillant aussi le public mâle dans toute sa splendeur. Un sourire sur ses lèvres, cette peau si belle, elle doit être vraiment toute douce… Alex change de bord ? Non, c’est juste que cette femme semble plus agréable à regarder que la rouquine.

«  Et maintenant le numéro d’acrobatie que vous attendez tous. Il est aussi souple que du plastoc fondu, il est capable de faire le kamas....Enfin bref notre Acrobate Amou... Ameeeeel ! »

Ses yeux pendant quelques instants ont grossis devant le nom, c’est quelque chose qui lui dit vaguement, une personne ? Attendant que la personne en question s’avance pour voir sa tête. Non, elle ne rêve pas, c’est bien la personne qu’elle a rencontré aux USA, c’est… Prénom compliqué à retenir ? Ouais, il a quelque chose de pas très commun comme dénominatif. Alexandra claque des mains avec la foule, découvrant donc que monsieur vendredi noir est donc un artiste de cirque, au vu de sa force et son physique, cela ne peut être qu’une personne dans le monde de la mode ou du spectacle… Bien que chanteur lui irait à la perfection aussi… Bref la femme se dit quand même qu’elle a approché une célébrité, ce n’est pas tout les jours woh.

Son numéro était presque flippant comme beau, le voir tomber d’un coup en rythme avec sa musique, c’est sûr que beaucoup ce sont lever pour voir s’il n’y a pas d’accident trop grave. Mais, faut croire qu’Hadès ne veut pas encore de lui, mais tout est calculé voyons !  Masaichi a faillis faire une crise cardiaque pour dire, un petit soulagement se fait entendre des lèvres. Au moins, il semble être un vrai tombeur quand on le voit jeter une sorte de fleur parmi la foule, et que les filles se jettent juste toute dessus pour l’avoir. Bon, c’est sûr que la mytho ne  va pas aller s’aventurer dans le tas de femme qui veulent cette fleur de bois… C’est dépitant presque de voir ça. Serrant Masaichi par réflexe, ayant peur de le paumer en chemin, car cet idiot peut être câble d’aller chercher cet objet en mini fan boy…

Le show continue malgré tout, entre leur clown, magicien flippant, dompteur qui semble se demander ce qu’il fout ici, bref c’est un très bon moment qu’elle passe avec son compagnon animal. C’est presque dommage que le spectacle trouve une fin. Le salut, les acclamations, c’est presque remplit de beaucoup d’émotion en ce moment même. Alex suit le mouvement de foule et suit pour aller dans les coulisses, soit voir quelques artiste et les animaux… Sur le coup, ce n’est plus vraiment les animaux qui l’intéressent, c’est un artiste en particulier. Regardant un peu partout, elle ne voit pas vraiment celui qu’elle cherche. Soupirant un peu déçus, Masaichi lui saute des bras pour courir vers une personne… C’était sûr qu’il fasse sont fan boy. La Léviathan suit son affilé qui rejoint une grosse boule de truc jaune avec des yeux, mais ce qui l’intéresse le plus, c’est ce qui se trouve dessus. La madame Loyal qui est assis sur une sorte de gros Dango comme dans Clannad.. Sa existe donc ? Ahem, enfin Masaichi l’approche en courant. Elle est entrain de signer plein de papier et rire comme une mauvaise star qui s’y croit trop…

« Masa dérange la pas… Faut faire la queue pour la voir… »

Il ne l’écoute pas vraiment, il se jette dessus avec son papier dans sa bouche, sérieux cette affilé n’a aucune gêne. La femme le regard surpris sur le coup, c’est vrai que ce n’est pas tout les jours qu’une plante nous agresse. L’affilé continue de tendre son papier.

« Haaaan trop mignon, même les plantes m’admire ! Je suis tellement génial, c’est normal ! »

Elle nous fait presque une pub l’Oréal en passant la main dans ses cheveux. Alex n’ose pas trop approcher quand même, mais son affilé semble vouloir changer de maitresse d’un coup, approchant la femme avec une mine un peu gênée, elle tend les bras vers Masa, bien sûr l’artiste la remarque.

« [color:314a=navajowhite9]Wooooh je kiff tes yeux ! Tu me les donnes ?
-Eeeeeh ?
-Je blague, je blague ! dit-elle en riant.
-…Excusez moi, je cherche… Am…Amel je crois…enfin j’ai un doute !
-Amoumou ?
-euh… oui je crois ?
-Désolé, si je ramène encore une fan girl hystérique, il va bouder !
-ah…c’est juste que je le connais un peu dit-elle en fouillant dans son portable. Voilà.
-Haaaaan le Amoumou il nous cache des gens ! Le vilain ! Okay, je t’y amène, en plus faut que j’aille nomnom ! »

Elle saute de son gros pouf vivant et avance avec tellement d’élégance. Elle la suit en s’enfonçant dans les tentes, voyant un peu le derrière la scène. Les animaux qui rentre dans leurs maisons, des gens qui flippe, une couturière qui tente de coudre malgré qu’elle boive… C’est étrange de voir le derrière de la scène comme ça. Masaichi reste dans le panier d’Alex l’autographe dans sa bouche, il est un peu trop heureux là.

« AMOUMOU !!! Je te cherche partout ! J’ai quelqu’un pour toiiiii ! J’ia le droit de te nom nom ? » dit-elle avec un grand sourire « Nan je dec ! Aller LYVIIIII C’est L’heure de nomnom ! »

Alex cligne des yeux, une vampire ?  Woh, c’est impressionnant… Faut vraiment ce méfier de tout ici, avalant sa salive, la demoiselle regarde l’autre partir en courant les bras en l’air… Elle est donc comme ça naturellement. Mais, sur le coup se retrouvant face à l’homme qu’elle connaît, Alexandra ne sait pas quoi dire devant lui, pourtant elle a envie de le voir…

« Bonsoir… Je… C’est une surprise. »

Dit-elle d’un rire assez nerveux tout de même, secouant un peu la tête pour retirer toute la neige dessus, c’est vrai qu’il neige pas mal en ce moment même, mais au moins, elle n’a pas trop froid. Masaichi se secoue dans le panier, enlevant sans le vouloir son bonnet, ça y est il déprime. Donc la rousse se baisse difficilement pour lui remettre son bonnet, ce qui est sur, c’est qu’il lâchera jamais son autographe de madame Loyal, il est trop heureux…

« Enfin, peut être que tu m’as oublié.. »

Dit-elle en détourant ses yeux du jeune homme, pourquoi se retrouver ici ? C’est vrai peut être qu’il la même expulser de sa mémoire avec toute ses bourdes… C’est ridicule, serrant un peu son manteau la femme ne dit plus rien, ne voulant plus s’enfoncer dans sa stupidité. Bien que pourtant, qui ne tente rien n’a rien comme on dit… A cette petite pensée, un petit sourire se dessine sur le visage de la femme. Au moins, c’est bien d’avoir le sourire quand même !



Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Ven 13 Mar 2015, 22:29


 

 


  Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
 Feat Alex

Tu ne sais pas ce qui devrait t’étonner le plus dans cette histoire. Que June ait un tel succès auprès des hommes comme auprès de la gente féminine, ou que sa langue n’ait pas déjà fourchée. Enfin, tu lui as fait clairement comprendre, il y a un certain temps, que si elle osait répandre ne serait-ce qu’une seule rumeur sur toi, sa vie deviendrait un enfer. Surtout l’histoire du caleçon à tête de panthère… Tu n’as toujours pas digéré le sale coup qu’elle t’a fait il y a plusieurs mois, te foutant la peur de ta vie de bon matin, saccageant ta salle de bain, et te kidnappant d’un air très naturel. Non, vraiment… cette fille est cinglée. Et le pire, c’est que tout le monde l’apprécie. Yerk, tu ne sais même pas comment elle fait pour cacher aussi bien son jeu. Enfin bref, être un peu à l’écart de sa voix irritante et de son rire hystérique, il n’y a pas à dire, c’est vachement agréable. Les spectateurs viennent souvent voir les artistes après chaque représentation, pour demander un autographe, se faire prendre en photo avec eux, discuter avec eux, les mater avec des lumières dans les yeux, ou tout simplement –et plus rarement- les rencontrer. Mais à force, c’est usant, toutes ces groupies écervelées qui hurlent à tout va et se piétinent pour avoir la première place dans la file d’attente. Tu en as connu plein, des scènes comme celle-ci, et là ce soir, tu n’en as pas envie. C’est pour a que tu t’es isolé pour fumer une clope, derrière le chapiteau.

Adossé à un poteau électrique, parcourant le sanctuarynet –c’est ainsi que tu appelles le web ici- tu te sens bien vidé ce soir. Il faut dire dans ton numéro ce soir, tu t’es surpassé. Tu souris en repensant à la scène où tu as fait un remake du saut de l’ange. Tu les as entendus retenir leur souffle. Ah, c’est vrai que tu as travaillé minutieusement ce passage. Et en plus, tu as toujours refusé d’exercer ta profession avec un filet de sécurité pour les démonstrations les plus vertigineuses. Tu préfères le naturel, toi ; tu aimes l’adrénaline, l’excitation que déclenche le danger. Tu aimes relever des défis, tout simplement, et c’est peut-être la principale raison pour laquelle tu as tant de succès avec tes acrobaties. Ça, et le fait que tu possèdes une agilité décuplée innée. Ah, que c’est beau d’être un elfe !

Une voix bien trop familière te hèle. Tu fermes les yeux en poussant un long soupir résigné. Dix minutes. Ta tranquillité n’aura duré que dix pauvres petites minutes. Et cette Madame Loyale débarque telle une tornade et souffle ta tranquillité comme le loup sur la maison de paille. Tu tournes la tête vers elle, ne daignant pas faire un mouvement. Qu’est-ce qu’elle te veut encore ? Elle n’en a pas marre à force ? En ce qui te concerne, c’est vraiment lassant… Tu ouvres la bouche pour lui demander ce qu’elle te veut mais son énergique et épuisante spontanéité prend les devant.

∞ AMOUMOU !!! Je te cherche partout ! J’ai quelqu’un pour toiiiii ! J’ia le droit de te nom nom ? dit-elle avec un grand sourire.
∞ Si tu approches tes crocs à moins de cinquante centimètres de moi, je te jure que je te les arrache un par un…
∞« Nan je dec ! Aller LYVIIIII C’est L’heure de nomnom !
∞ Arrête prendre Lyvion pour un…

Mais elle est déjà partie à la recherche de son réservoir hématique préféré. Tu ne sais même pas comment il fait pour la supporter. Sur ce point-là tu lui voues une admiration sans bornes. Puis tu analyses ce que June vient de te dire. Quelqu’un te cherchait. Et... Putain elle a osé t'appeler comme ça devant un fan... Tu va la tuer un jour, tu ne sais ni quand, ni comment, mais tu vas la tuer. Tu poses les yeux sur la fille qui l’accompagnait, et qui est restée plantée devant toi comme un piquet. Et tu hausses un sourcil. Se pourrait-il que… ? Elle t’adresse la parole, visiblement assez inconfortable. Allons bon, elle voulait te voir et maintenant elle ne sait pas quoi dire ? Dans le panier qu’elle tient une petite créature s’agite et fait tomber son… bonnet ? Tu observes sans un mot la scène, figé dans la même position : une main dans la poche, l’autre tenant ton portable. La situation te parait tellement… irréelle, qu’elle te laisse d’abord sceptique et sans voix. Ce que tient le… bulbe sur patte, tu ne rêves pas, c’est un autographe de June ?... mais comment elle fait pour hypnotiser même les affiliés ? Cette femme est un vrai démon. Tu te remets de la surprise. Un grand sourire étire tes lèvres, retrouvant ainsi ton air parfaitement espiègle.

∞ Si je t’ai oubliée ?... Attends un peu pour voir. Gonfle les joues, fais mine de mâcher ?

Tu jettes un œil à ton portable, retrouvant la photo en deux mouvements de pouce. Tu regardes alternativement l’image puis la grandeur nature, les sourcils froncés, comme si tu réfléchissais. Mais, entre nous, on sait très bien que tu fais du cinéma, n’est-ce pas ? Car tu ne l’as décemment pas oubliée. Un éclair de lucidité semble illuminer tes prunelles et tu lui offres un sourire encore plus… simulé.

∞ Non, vraiment, je ne vois pas comment j’aurais pu oublier une fille qui parle plus vite que son ombre et qui engloutit plus de nourriture que tout un harem. Oui, je me souviens bien de toi… Miss Soutif !

Son vrai nom ? Hum, un truc qui commence par A… Axelle, Alix… Ah nan, Alex. Un diminutif qui ressemble un peu trop au tien d’ailleurs. Oh, mais comment l’oublier ? Elle t’avait beaucoup amusé. Et, tu dois l’avouer, elle t’avait aussi surprise. Parce que, c’est la première dans son genre qui a croisé ta route. Elle est différente. Et ça… c’est vraiment intéressant. Tu ranges ton portable, assez fier de ton petit jeu de théâtre et t’avances vers elle.

∞ Ravi de voir que tu es encore en un seul morceau. Avec ta maladresse, te prendre un rayon sur la figure, ça t’aurait fait une belle jambe… Alors alors, comme ça, on vient au cirque hein ? ça t’as plu j’espère ?

Tu retires la cigarette qui tenait jusqu’à présent entre tes lèvres. Elle repose maintenant entre ton index et ton majeur de la main gauche. De la droite, tu lui offre un poke sur la joue pour voir sa réaction. Tu adooooores la faire chier, elle réagit de façon si spontanée ! c’est vraiment, vraiment divertissant. A ce moment-là, Ombre, ta panthère noire, revient de l’enclos des fauves en trottinant majestueusement dans la neige. En apercevant Alex et la plante vivante, elle s’arrête, la gueule entrouverte, assez intriguée par la scène. Tu ne t’aperçois pas tout de suite de sa présence, bien trop occupé à guetter la réaction de ta nouvelle fan.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Mer 25 Mar 2015, 10:35

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel


Venir comme ça sans véritable but précis, sur le coup la femme n’a pas trop réfléchit quand même, c’est bien bravo Alex. Elle est venue le voir car elle l’a rencontré, mais sinon… Que dire d’autre ? Puis peut être qu’il l’a complétement zappé de sa tête quand même. Serrant un peu ses gants, Alexandra se trouverait complétement ridicule dans une situation pareil. Détournant un peu le regard vers son affilé qui se sent plus depuis son autographe. Super, c’est un petit silence.

Puis le roux se met à parler, regarde ce qu’il fait… Eh ? Clignant des yeux, la femme ne sait pas du tout quoi dire devant cette mise en scène… Que dire devant une chose pareil. Masaichi lui regarde plutôt un peu vénère quand même, oui parler des sous vêtements comme ça de sa maîtresse, il déteste ça. Mais, qu’en plus un homme la touche de la sorte, on lui poke la joue attention quelle crime ! Alex regarde le doigts qui lui pelote la joue, par réflexe, elle claque une fois des dents par réflexe, peut être son côté louve qui ressort… Parfois la mytho veut mordre, c’est presque mignon, oui c’est mignon de vouloir bouffer le doigt de quelqu’un.

« Tu aurais pus juste me dire que tu te souviens, que de perdre 10 minutes à parler… »

L’affilé hoche la tête en mode totale acquiescement, non mais de toute façon, il est toujours d’accord avec tout celui-là dés que c’est Alex qui cause bien sûr, des que Betty cause il dit non. Se grattant la joue, la demoiselle détourne un peu le regard.

« Eh bien, surtout Masaichi voulait voir un peu ce que c’était. Enfin, c’était sympa ! Il a adoré Madame Loyal ! »

C’est sûr qu’il la adoré pour se jeter dessus pour un autographe. Mais sinon la femme n’a pas d’avis personnel vraiment. Enfin, ce n’est pas le genre a favoriser plus qu’autre chose, c’était un beau spectacle tout de même.

« C’était sympas, vous avez tous une personnalité assez original, entre le dompteur qu’on croirait quil va s’endormir ici et le magicien très flippant… C’est assez drôle ! »

Au moins, c’est assez neutre comme explication, elle ne se voit pas dénigrer chaque membre car tel ne plait pas où l’autre n’était pas génial. Puis, ils ont du travailler des heures et des heures pour offrir une tel performance.

« Puis la chanteuse était ravissante… »

C’est vrai que la demoiselle au nom de Rose était très belle et possède une voix si puissante. Bref, c’était un très bon moment pour la femme. Se frottant les mains, la femme tente de se réchauffer un peu. Masaichi saute du panier, laissant son papier en sécurité dedans, mais cet idiot se retrouve dans la neige. Avançant avec du mal, la bestiole semble se diriger vers la nourriture foraine qui est proposé… Quel goinfre.

« Enfin, tu étais très impressionnant quand même, et très populaire. »

C’est sûr qu’il n’est pas le ramoneur du coin, les filles se battaient pour cette sculpture, au moins celle qui l’a gagné doit être heureuse maintenant. La Léviathan ne comprend pas pourquoi les gens réagissent comme ça. Tout à coup, le bulbe vivant revient en courant pour se cacher vers les jambes de sa maitresse. Eh bah, quel courage ! Se retournant la femme voit un gros félin les fixer… Eh bah tel maitre tel affilé, vu qu’Alex se planque derrière Amel… Ouais un Léviathan, monstre des océans, 15 mètres de haut, se planque derrière un humain… On aura tout vu ! Mais bon, c’est impressionnant un félin qui se ramène comme ça dans la nature ! Puis dans la neige… On reste calme vous deux !



Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Sam 28 Mar 2015, 19:10


 

 


  Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
 Feat Alex

A vrai dire tu ne t’attendais pas à la voir ici. Pourtant elle t’a dit qu’elle habite sur l’île, mais ça t’as un peu échappé. De toute façon, pourquoi retenir l’information ? Ce n’est qu’une fille parmi tant d’autres. N’est-ce pas ? Pourtant, curieusement, la revoir ça te réjouit. Pourquoi ? c’est une bonne question. Peut-être parce que tu sais que tu ne t’ennuies pas avec Alex. Oui, c’est ça, Alex. Amel, Alex… c’est curieux, à une ou deux lettres près, vos surnoms sont quasi identiques. C’est… désagréable comme prise de conscience. Ta réaction est digne de toi-même. Pourquoi te contenter de la saluer, de lui dire que oui, tu te souviens d’elle ? c’est pas le genre de truc que tu dis comme ça. Les femmes, tu en as tellement connu –intimement- que tu ne te souviens plus vraiment. Ça change tout le temps. Parfois tu en reconnais. Et d’autres fois, non. Parfois ce sont des mecs aussi. Tu n’as jamais caché ta bisexualité. Pourquoi ? tu te fiches de l’opinion des autres. Et tu fais tout pour le leur montrer. Et provoquer les coutumes. Donc, plutôt que de la saluer simplement, tu as eu recours à tout ce cinéma. Tu lui poke la joue, finalement, et là, elle claque des dents. Tu rêves, ou elle a essayé de te mordre ?

∞ Oh, le petit chaperon rouge a des crocs, on dirait.

Provocation, toujours et encore. Mais elle ce n’est pas particulièrement pour la faire souffrir. Non, elle c’est parce qu’elle est marrante. Elle a toujours des réactions qui changent de l’ordinaire. Qui te surprennent. Et ça ce n’est pas facile, de te surprendre.

∞ Tu aurais pus juste me dire que tu te souviens, que de perdre 10 minutes à parler…

Tu clignes des yeux, ta main reste en suspens. Tu fronces les sourcils. Tu n’as pas l’habitude qu’on te dise ça. Mais c’est sans doute parce qu’elle n’est pas sous ton Charme. Avec un grand C. Sur le coup, ça te laisse pantois. Tu ne sais pas quoi lui répondre, et ça tu n’aimes pas. Il faut toujours que tu aies le dernier mot, que la situation soit sous ton contrôle. Que ce soit toi, le maître du jeu, le meneur, le puissant. Finalement tu te redresses et souris, chassant l’ombre de ton regard.

∞ C’est banal, trop banal, il faut bien mettre un peu de nouveauté. C’est tellement plus divertissant ! Tu ne trouves pas ?

Tu sais qu’elle ne le pense probablement pas. Mais justement, c’est drôle pour toi. Tu as toujours besoin de tourner les autres en ridicule, plus ou moins méchamment. De les provoquer, ou de les blesser. Pour ne pas te confronter à cette douleur qui ne te quitte jamais. Pour toujours être actif, penser à autre chose, ne pas laisser les souvenirs te rattraper. Tu lui demandes si elle a apprécié. Sa réponse ne te convient pas. Pourquoi June, encore ? Cette fille te hantera jusqu’à la fin de tes jours. Ton front se plisse de déplaisir, mais tu l’écoutes sans l’interrompre. Après tout, ce n’est que son affilié, Masaichi… Masa… Masa ? çe te dit vaguement un truc. Puis elle commente vos personnalités, à vous, les forains. Un sourire en coin étire tes lèvres, assez mystérieux. Ah, ça, c’est la première fois que tu l’entends. Elle a porté attention à vos personnalités ? D’habitude les filles portent plus attention aux numéros, ou… à toi en particulier. Oui, vraiment, Alex sort de l’ordinaire. Elle est différente. Et ça c’est rafraîchissant.

La chanteuse, ravissante… oui c’est vrai tu es d’accord avec elle. Rose est la sœur de June, elle chante et coud les costumes. Tu te bourres la gueule avec elle. Tu pourrais presque apprécier une nuit avec elle si elle n’était pas à moitié vampire. Même les sang-mêlés te mettent mal à l’aise. Tu acquiesces et portes la cigarette à tes lèvres pour tirer une bouffée. Tu recraches la fumée quelques instants après, sur le côté. Pas sur elle. Pourtant ça aurait bien été ton truc. Et puis, elle finit par parler de toi. En fait, tu es un peu vexé. Tu te redresses la cigarette entre les lèvres.

∞ « Quand même ». c’est très vexant ça tu sais ? Je devrais presque m’estimer heureux que ça t’ait impressionnée… Enfin… je vais prendre ça pour un oui. C’est vrai que je suis populaire, je me demande bien pourquoi.

C’est ironique bien sûr. Tu sais très bien pourquoi. Alex ne semble pas avoir remarqué quoi que ce soit dans la salle de spectacle. En même temps à si grande échelle, seuls les gens « suggestibles » peuvent vraiment être sous ton emprise. Elle ne sait pas ; tu lui as dit que c’était un secret, sur Terre, ça tu t’en souviens très bien. Ce don reste ton arme secrète et tu ne le révèles à personne. Tu laisses les gens se faire manipuler dans l’ignorance. Tu les laisses se demander ce qu’il s’est passé ; pourquoi ils te trouvaient si envoûtant. C’est tellement risible. Mais elle, non. Tu n’as pas encore utilisé ton pouvoir sur elle, du moins de façon ciblée. Elle n’était peut-être pas dans ton champ d’action après tout. Mais curieusement, ça ne t’embête pas plus que ça. Qu’elle ne l’ait pas été. Qu’elle ne le soit pas. Ça te change ça aussi, de ces groupies écervelées qui se retrouvent vite jetées comme des serpillères dès que tu as eu ce que tu voulais.

Un mouvement vif à tes pieds attire ton attention. Tu fixes l’affilié d’Alex un sourcil haussé. Qu’est-ce qui lui prend à celui-là ? Et puis, soudain sa liée l’imite. Enfin, elle se cache derrière toi… enfin devant toi. Et vu la tête qu’elle fait, ce n’est pas pour réclamer un câlin –quel dommage ! Tu te tournes dans la direction de son regard, avec un « hum ? » interrogatif. Et c’est là que tu aperçois ton affiliée. Tu ricanes, trouvant la situation assez comique. Ombre te fixe, l’air inquisiteur.

∞ Eh bien, Ombre, ce n’est pas gentil de faire peur aux jeunes filles comme ça, vilaine !
∞ Oh, tu peux dire ce que tu veux, je suis sûre que tu jubiles qu’une fille se cache volontairement derrière toi, lance-t-elle d’un ton très stoïque en s’avançant vers vous.

Jeu, set et match. La balle est dans son camp. Sa réplique te laisse bouche-bée. Puis tu refermes vite la bouche en fronçant les sourcils, une moue offensée sur le visage. Elle a encore loupé une occasion de se taire celle-là. Tu vois bien dans son regard violet qu’elle est fière d’elle. Qu’elle est contente de t’avoir cloué le bec, pour une fois. Elle ne paie rien pour attendre… heureusement pour elle que tu l’adores. Parce que quand on y songe bien c’est la seule qui s’oppose à toi comme ça. Sans risque de conséquences.

∞ Bon tu comptes prendre racine, ou tu nous présente ?
∞ Pff, ne fais pas attention Alex. Elle ne te fera rien. C’est mon affiliée. Tu n’as rien à craindre.

Le regard que te jette ta panthère équivaut tous les haussements de sourcil sceptiques du monde. Oh, tu sais bien ce qu’elle pense celle-là ! Qu’elle garde son ironie pour une fois. Tu le lui fais bien comprendre. Elle se contente de s’asseoir dans la neige en bâillant, l’air vachement inquiété. Tu sens que le contrôle t’échappe alors tu changes de sujet de conversation.

∞ Alors dis-moi, Alex, qu’est-ce que tu as le plus aimé dans le spectacle ?

Tu prends ta clope entre le majeur et l’index, crache encore de la fumée, et fixes la jeune rousse de ton regard bleu, qui peut être si séducteur, et pourtant si glacial. Mais, qu’elle se réjouisse : aujourd’hui, ton interlocutrice n’a ni l’un ni l’autre. C’est un regard scrutateur que tu poses dans ses yeux.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Jeu 02 Avr 2015, 16:17

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel

Un gros chat noir, c’est ce que voit Alex sur le coup. Bien que c’est bêtes sont dangereux, c’est le poisson en toi qui parle Alexandra ? Nan, c’est juste son côté humain un peu peureuse sur les animaux dangereux. Rappel moi, tu es quoi petite rousse ? Ah ouais, ce n’est que du détail. Un peu trop proche du jeune homme roux, la femme regarde le félin qui s’approche doucement. Amel lui lança une sorte de vanne, mais étrangement la féline vient de lui relancer la phrase en pleine face. Ce qui fait rire un peu la femme, bien que Masaichi soit un peu blasé, oui lui il aimerait bien balancé des phrases pareils au gens qui parle mal à Alex. Surtout à ce type roux, mais bon, avec le parler de Bulbizard, ce n’est pas gagné.

Par politesse Alex se décale un peu et s’incline devant la féline, après tout ce n’est pas du tout une vulgaire personne, c’est une affilé qui sait parler, donc s’incliner est donc la chose la plus polie qu’elle puisse faire. La voyant s’asseoir comme une reine, car ouais elle est vachement majestueuse comme affilé. Contrairement au bulbe vivant que t’as en affilé, mais tu l’adore quand même. Penchant un peu la tête la femme approche un peu, aller même si tu es un poisson, tu peux approcher un chat, en plus tu adore ça les chats !

La rousse tend un peu la main pour lui caresser la tête doucement.

« C’est tout doux… »

Oui, la femme n’a jamais vraiment touché de félin plus gros qu’un chaton dans un carton. Un petit sourire se dessine sur son visage, c’est vraiment mignon en fait de plus prés. Lui grattant encore la tête en gardant son sourire… Aleeeex te rends tu compte que tu viens d’ignorer monsieur qui te pose une question.

« T’es toute belle ! »

D’après ce qu’elle a compris, c’est une femelle, une très belle femelle pour ta part ! Il en à de la chance d’avoir une affilié si belle. Bien que le pauvre Masaichi attend en fixant d’un air jaloux sa maitresse qui le trompe là. C’est qu’il grogne parfois ! La demoiselle se retourne d’un coup en fixant l’homme, percutions quand tu nous tiens.

« Ah euh.. J’ai bien aimée tout.»

Cette réponse dite si vite, dit le tout de suite s’il te fait chier maintenant Alex. La femme se gratte un peu la joue, avec des petites rougeurs causées par le froid. Bien qu’avec cette neige qui tombe, tu commences à ne pas te sentir à ton aise avec ton appareil… Il faut donc :

« Excuse moi… Tu n’as pas un endroit où t’asseoir ? »

C’est un besoin assez urgent d’un coup. Ses hanches commence à ne pas aimé porter tout le poids dessus, manteau et tout les couches c’est trop douloureux maintenant. Bien que s’il ne veut pas, autant s’asseoir dans la neige, bien que cela ne semble pas confortable du tout.

« S’il te plait Amel…? »

Ah ouais, c’est vrai qu’avec un s’il te plait, ça va bien passé ! La demoiselle le regarde un peu gênée de faire une demande pareille, après tout ça ne se fait pas, elle le sait très bien… Serrant ses mains entre elle, Alex le regarde en levant un peu la tête.




Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Ven 03 Avr 2015, 17:00


 

 


  Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
 Feat Alex

Au début Alex est intimidée par la présence imposante de ton affiliée. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’elle doit voir une panthère noire, surtout de cette taille –car Ombre est plus grande que la moyenne, sa tête t’arrivant un peu au dessus de la taille. Elle provoque toujours cet effet là, et même elle a tendance à faire fuir… surtout les filles qui veulent te mettre le grappin dessus et que, précisons-le même si c’est évident, Ombre n’apprécie pas vraiment. Elle renforce même son image de bête farouche en leur rugissant dessus, pour s’amuser –bah oui, elle a le droit, elle aussi, de s’amuser. Mais cet effet s’est estompé lorsque ton affiliée t’as cloué le bec : Alex en a rit. Tu lui jettes un regard offusqué et croises les bras, avec cette moue contrarié qui te rend plus… pas crédible qu’autre chose. Et la rousse passe à côté de toi, juste après la rapide « présentation », sans même prendre la peine de répondre à ta question. Nan mais sérieux ? ça se fait pas ! Pfff. Tu soupires ; elle pourrait faire l’effort de se rappeler que tu es là.

Elle pose sa main sur la tête d’Ombre, qui se met aussitôt à ronronner. Tu lèves les yeux au ciel. Allons bon, elle fait copine-copine avec une fille maintenant ? Elle qui voit toutes tes conquêtes d’un œil sombre… bon, ce n’est pas comme si Alex en était une de toute façon. C’est juste une fille que t’as croisée sur Terre. Une fille certes très surprenante… tant de spontanéité que de maladresse, soit dit en passant. Bref, vu la taille de ton fauve, c’est un bruit de mini moteur qui couvre le silence du soir maintenant.

∞ T’es toute belle !

Ombre dresse les oreilles et ronronne de plus belle, flattée. Là, tu ne peux pas rester sans rien dire, tout de même.

∞ Ne la gonfle pas de flatterie, avec son orgueil elle va devenir insupportable après.
∞ C’est l’hôpital qui se fout de la charité, ma parole, rétorque ta panthère, avec ce regard qui accompagne toutes ses vannes.

Et voilà, la réponse a fusé et a atteint sa cible en plein cœur. Tu grimaces les sourcils froncés. Nan mais depuis quand elle t’enfonce devant une inconnue celle-là ? Vraiment, elle l’ouvre toujours quand il ne faut pas… ou alors c’est toi qui ne sait pas la fermer et lui tend toujours des perches. Faut dire que tu lui rends parfois la vie dure avec tes piques lancées à la volée. Alors c’est vrai qu’elle se défend bien à force. Ces joutes verbales sont courantes entre vous… mais en privé, pas en public. Heureusement la réponse d’Alex coupe court à la tension. Mais il n’empêche que ça va se payer plus tard. Maintenant face à toi, elle te fixe de ses yeux… dorés, tiens tu n’avais pas remarqué ce détail pour le moins curieux. C’est assez rare, cette couleur de prunelle.

∞ Oh, je vois, je vois, tant mieux alors… dis-tu avec pourtant un ton vraiment très déçu.

Bah oui, elle ne trouve rien d’autre à dire quoi ! D’habitude les spectateurs sont plus enthousiastes que ça du style « oh la vache quand le lion a sauté dans le cerceau enflammé ! » ou « le magicien il fait des trucs trrrroooop cool ! » ou, ton préféré « l’acrobate il est trop super souple et incroyaaaable ». bref, tu avais espéré un peu plus de conviction, quoi. C’est alors qu’elle te demande s’il est possible de s’assoir quelque part. Tu plonges tes yeux bleus dans ses prunelles dorées –tout à fait insolites- en haussant un sourcil.

∞ Tu viens de passer plus d’une heure assise dans les gradins, et tu as besoin de t’assoir au bout de dix minutes seulement ? T’as des jambes en sucre ma parole…
∞ Amel … gronde ta panthère, agacée par ton attitude, surtout que la jeune fille est polie et très gentille, elle trouve.
∞ Oh ça va, ça va, j’allais pas dire non ! Y’a le réfectoire des artistes pas loin. Suis moi.

C’est tout à fait vrai, tu n’avais pas l’intention de la faire glander dans le froid. Et puis, demandé si gentiment… et avec cet air gêné… Oui, bon ce n’est pas vraiment dans tes habitudes, puisque ce genre d’attitude n’est pas suffisant normalement pour te faire céder. Enfin, elle a l’appui d’Ombre, c’est sans doute pour ça. Ta panthère t'influence. Tu la guides vers la tente du réfectoire, non loin, qui est chauffée en centre par les fourneaux. Oui, car elle est circulaire, immense –il faut bien accueillir tous les artistes- et il y fait toujours bon, parfois même un peu chaud. Tu ouvres le pan de l’entrée et fais signe de passer.

∞ Après vous, mes dames ! déclares-tu assez faussement, un grand sourire sur les lèvres.

Ombre te frôle en roulant les yeux dans ses orbites de façon très humaine. Nan mais on aura tout vu. Toi, galant ? Peuh. Ridicule. Tu entres en dernier et fais signe à un membre du personnel –parce que les cuisiniers, serveurs, etc sont aussi des artistes, il faut bien économiser des sous. Tu vous trouves une table à l’écart, pas trop près des fourneaux parce que tu n’es pas du tout frileux, mais pas trop loin non plus parce que Alex semblait sur le point de se transformer en glaçon. Faut dire qu’avec la graisse qu’elle a sous la peau elle a pas vraiment de quoi hiberner… et ça mange comme quatre, ça ! Enfin bref. Tu t’assois et retires ton manteau pour ensuite le poser à côté de toi. Ombre s’assoit de l’autre.

∞ Tu veux un truc à boire ou à manger, tant qu’on y est ? proposes-tu assez incroyablement gentiment. C’est un self donc tu prends un plateau et te sers ce que tu veux. Les visiteurs sont autorisés, mais ils viennent rarement à cause des horaires… capricieux.

Faisons une croix dans le calendrier, tu veux. C’est inédit. Absolument in-nou-bli-able. Bon, toi tu prendrais bien un petit verre… et puis, tu as une faim de loup avec le spectacle. Ce n’est pas encore l’heure du dîner, mais en même temps les artistes mangent un peu quand ils veulent. De toute façon, le repas du soir se trouve être juste après l’horaire restrictif, celui qui vous emprisonne à jamais si vous le dépassez.
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Sam 25 Avr 2015, 14:53

Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid

Feat. Amelëyr C. Thanáriel

Au moins, on ne peut pas dire qu’Alex ne fait pas ami-ami avec tout le monde. EN moins de temps qu’il el faut, elle se prit vite d’amitié avec une panthère qu’elle trouve juste adorable. Ce qui fait bouder son affilé qui se sent comme remplacé d’un coup. Quel petit jaloux ce Masa, mais peut importe il ne sera jamais remplacé par un autre animal ou autre bestiole qui existe sur terre. Regardant l’homme qui semble faire la moue, eh bien les hommes sont vraiment des personnes très boudeuse tout de même.  Bien que ce soit vrai que ce qu’a fait Alex est très impoli envers cet homme, puis faire une demande comme ça d’un coup, c’est pire que tout.

Pourtant sur l’appuie de la panthère, l’homme n’a put qu’accepter la requête de la rousse. S’inclinant devant l’animal, pour la remercier. La douleur était un peu trop présente quand même, c’est vraiment insupportable de ne pas pourvoir tenir le coup comme une personne en très bonne santé. Un petit sourire s’affiche son visage et suit l’homme roux qui s’aventure dans son territoire. Au début, elle a cru qu’ils vont dans sa caravane comme il y en a plein, mais ils vont au centre, dans une tente circulaire. La mytho pénètre doucement pour finir devant une sorte de Self pour les artiste, c’était tout de même assez cosy comme endroit. Ses iris dorées regarde un peu partout curieuse de voir le moindre petit détail qui peut lui sauter aux yeux. Puis, elle suit le jeune homme pour s’assoir à une table. Le soulagement se fait remarquer sur son visage, montant Masa sur ses jambes pour faire une pression plutôt agréable, celui-ci s’étale comme une guimauve heureuse. Enlevant ses caches oreilles et son manteau, la jeune femme pose le tout à côté d’elle pour ne pas qu’il tombe par terre.

« Tu veux un truc à boire ou à manger, tant qu’on y est ? C’est un self donc tu prends un plateau et te sers ce que tu veux. Les visiteurs sont autorisés, mais ils viennent rarement à cause des horaires… capricieux. »

Tu regarde Amel, puis regarde les boissons au loin… Tu ne peux pas y aller, c’est beaucoup trop loin, mais… Tu n’as pas envie de demander encore une fois un service à cet homme gentil, oui pour toi il est gentil. Serrant un peu ses bras, la femme ne sait pas trop comment faire dans cette situation… Regardant un peu timidement le jeune homme, sur le coup elle est comme intimidé.

« Tu crois qu’il y a du thé à la pêche-Mangue ? C’est mon préféré ! »

Dit-elle avec son sourire un peu radieux, comme un petit soleil. C’est vrai qu’Alex adore la pêche, surtout la mousse aussi ! Mais le thé pêche mangue est de loin la chose que tu préfère le plus au monde, ça te détend beaucoup. Pourtant, tu es bloqué sur ta chaise, ne voulant pas trop forcé…

« Excuse moi Amel, tu peux… M’en chercher un, s’il te plait ? Sinon ce n’est pas grave si tu n’as pas envie… »

Tu serrais tes mains entre elle, c’est vrai que tu abuse un peu dans ta tête Alex. Détournant un peu le regard rouge, la rousse en sait plus du tout ou se mettre dans cette situation plutôt gênante. Essayant de ne pas craquer pour te lever, tu le regarde, puis regarde son affilé. Non tu abuse beaucoup trop ma petite. Si seulement Alex avait un pouvoir de télékinésie, ça serait tellement plus stylé pour ramener les objets, mais non, t’es qu’une Léviathan handicapé qui ne sait rien faire de ses jambes et mains, bravo cocotte… Bien que pourtant, ça te ferait du bien un liquide sucrée et chaud. Après tout la femme est frigorifiée de la tête au pied. La chaleur commence un peu à la toucher, mais c’est juste qu’il faut attendre un tout petit peu.




Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] | Dim 03 Mai 2015, 11:36





Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid
Feat Alex


De toute les filles que tu as rencontrées –et la liste est trrrrrèèèèès longue – Alex est bien la première, et sans doute la seule, à s’incliner devant ta panthère. Toi tu n’approuves pas ; elle est déjà assez fière comme ça, alors inutile d’en rajouter et de flatter son égo de la sorte ! Néanmoins il est déjà trop tard de ce côté-là : Ombre a-dore la petite. A ton grand désarroi car, si tu ne la trouves pas aussi chiante que les autres, ce n’est pas réciproque. Elle est sympa, naïve et innocente ; spontanée et amusante ; mais c’est tout. Rien de bien particulier, même si elle a un joli minois, une chevelure un peu plus rousse que la tienne coupée au carré, et des yeux dorés assez insolites. Avec un peu de soin elle… Mais ton subconscient te rappelle que non, ce n’est un sujet de réflexion qui te sied, et tu interromps tes pensées là-dessus, esquissant imaginairement un mouvement de tête de gauche à droite l’air de dire « n’importe quoi ». Heureusement pour toi, ton attention est bien vite attirée par les mets que tu guettes de ta place, réfléchissant déjà à ce que tu vas prendre sur ton plateau. Parce que oui, c’est moins fatiguant de réfléchir assis que debout devant le self. Tu n’es pas le meilleur ami de Lyvion pour rien.

∞ Hum ? fais-tu quand Alex t’adresse la parole, difficilement détourné de la ribambelle de plats, tous plus alléchants les uns que les autres et qui te feraient presque baver.

Mais tu es digne et sais très bien te maîtriser. Enfin ton estomac un peu moins, car un gargouillement s’en échappe, trahissant lâchement ton état du moment : affamé. Ce qui signifie aussi irascible, de mauvaise foi, mesquin plus que de coutume. Autrement dit, il faut que tu avales vite quelque chose pour l’intégrité mentale de tous.

∞ Sans doute, j’en sais rien moi. J’ai pas la carte gravé dans mon cerveau. Je suis pas serveur.

Toujours aussi aimable, n’est-il pas ? Enfin on ne peut pas en attendre d’avantage de toi. Tu sens le regard réprobateur de ta panthère, et comme d’habitude, tu t’en contre-fiches. Même si tu l’adores –et que tu ne l’avouerais pour rien au monde en public, fierté oblige – tu es toujours en conflit avec elle, notamment parce qu’elle a la fâcheuse manie de te faire la morale, d’essayer de te remettre dans le droit chemin, de te materner… Tu as en fait souvent l’impression d’avoir une nounou. Et c’est très vexant. La demande pour le moins inattendue de la santuarienne t’arrache de ta contemplation. Tu poses sur elle tes prunelles couleur de ciel d’été, qui n’en ont pas la chaleur sur le coup, haussant un sourcil, puis fronçant les deux. Tu pointes un doigt sur ton front avant de répondre :

∞ Hey, y’a pas écrit lar… AOUCH.

« …bin sur mon front ! » C’est ce que tu aurais dû rajouter, mais les griffes sorties d’Ombre sur ta cuisse, pas assez pour t’entailler, mais suffisamment pour te faire mal, t’en empêchent. Nan mais elle est grave chiante celle-là ! Tu lui jettes un discret et rapide regard noir. Elle ne paie rien pour attendre. Dès que l’autre sera partie tu lui feras bien passer l’envie de prendre le parti de quelqu’un d’autre que toi. Elle apprécie bien trop Alex à ton goût. Et tout ça parce qu’elle lui a fait un compliment sur sa fourrure. Ah, les femmes ! Tu te racles la gorge, très contrarié, avant de te lever comme si de rien n’était.

∞ Je suppose que je peux faire un détour aux boissons chaudes.

Ta fierté te tuera un jour, mon cher Amelëyr. Mais encore faudrait-il te faire rentrer l’idée dans ton crâne de tête de bûche. En attendant tu te diriges vers les selfs, les mains dans les poches et la tête rentrée dans les épaules, pestant contre la tendance de ta panthère à se mêler de tout et n’importe quoi. Ce qui n’échappe pas à son ouïe fine, mais elle ne relève pas, tournant sa grosse tête vers la jeune fille.

∞ Ne fais pas attention, petite. Même moi, je ne peux pas le forcer à faire ce qu’il n’a vraiment pas envie de faire.

Heureusement que tu étais trop loin pour entendre, tu te serais étranglé devant l’effronterie d’Ombre. Mais tu t’occupes à remplir ton plateau d’au moins quatre plats différents, assez bien consistants, mais pas assez pour te sustenter pris séparément. Une fois que ton plateau contient assez de mets pour nourrir quatre personnes –il est très grand ton plateau – tu prends la direction des boissons chaudes et lis les étiquettes. Pfff, du thé, c’est tellement ringard. Mais de façon surprenante, ils ont son parfum préféré. Tu prends un verre et verse la boisson dedans avant de le poser et de revenir vers votre table.

∞ Tiens, dis-tu en posant un peu brusquement le verre devant Alex.

Tu t’assois et t’apprêtes à entamer ton repas quand la voix féminine de ton affiliée t’interrompt. Encore.

∞ Et mon écuelle d’eau ?

Sérieusement ? Tu reposes ta fourchette, poses calmement tes paumes à plat sur le bois, et déclares :

∞ Tu es une grande panthère, tu as une langue, tu sais parler, et comme tu aimes bien l’ouvrir, tu peux très bien aller la réclamer toute seule, je suis sûr qu’un serveur se fera un plaisir de servir Madame car après tout, c’est son rôle.

Ombre feule, les oreilles couchées sur le crâne, mais pour une fois elle ne trouve rien à répondre à ça. Le seul truc dans l’histoire, c’est que tu as oublié l’espace d’un instant la présence d’Alex, et d’habitude tu te gardes bien de montrer ta véritable facette. Tu offres donc un sourire à l’autre rousse avant de reprendre ta fourchette, tandis qu’Ombre s’éloigne en agitant furieusement la queue.

∞ Ton thé est à ton goût ? demandes-tu d’un ton presque chaleureux, de ce grand sourire que tu emploies en public, pour détourner son attention et faire oublier ce petit incident.

Tu plantes ta fourchette dans le steak saignant, coupes vigoureusement un morceau pour l’engloutir ensuite dans ta bouche. Dieux que ça fait du bien ! A toi certes, mais aussi aux autres qui sont toujours plus rassurés quand tu as l’estomac plein.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club




Contenu sponsorisé
Re: Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel] |

 
Une retrouvaille qui réchauffe sous ce froid [Pv Amel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dort-elle vraiment sous le froid de la pierre ?
» bruges sous la neige
» [RESOLU] Remettre en Rom d'origine Orange sur HTC desire ou Solution contre la chauffe
» [AIDE] Freezes intempestifs sous Android
» Sur-chauffe sur N72

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: