Partagez | 
 

 Leave me alone. Please. ~ feat Red

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Dylan I. "Dust" Anderson
Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon
Coeurs : 56 Messages : 93
Couleurs : #2ECCFA
J'ai traversé le portail depuis le : 13/01/2015 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Dylan Isaiah Anderson dit Dust. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Allen Walker de D. Gray-man et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ♥.
Leave me alone. Please. ~ feat Red | Jeu 05 Mar 2015, 19:43





Leave me alone. Please.
Balthazar & Red
« Dans ce monde cruel, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. »


Balthazar ouvre les yeux et regarde le plafond de sa chambre. Merde, il avait dormi combien de temps? Trop épuisé pour une raison qu'il ignorait, il avait décidé de se reposer un peu. Enfin, c'était sensé n'être qu'une sieste d'une heure au maximum, mais il se rendait bien compte que le temps avait filé entre ses doigts beaucoup trop vite. Il resta couché encore quelques minutes, les cheveux épars sur son oreiller. Il réussissait à être diablement beau même à son réveil. Caractéristique de vampire. October songeait à ce qu'il devrait faire. Il était trop tard pour retourner travailler et comme il fixait son propre horaire, ça ne dérangeait pas vraiment. Pourtant, cela l'irritait d'avoir dormi presque toute la journée au lieu d'avoir travaillé.

Le vampire finit par se redresser et sortir de sa torpeur. Légèrement habillé, il sortit des couvertures pour aller ouvrir ses rideaux, laissant la lumière du soleil couchant entrer dans son manoir. Il faisait presque nuit, mais n'ayant pas fait grand chose aujourd'hui, autant en profiter et sortir un peu. Il s'étira avant de prendre le chemin de sa salle d'eau. Il en profita pour jeter un coup d'oeil à l'horloge en passant devant pour constater le nombre d'heures qu'il avait sommeillé. Bon sang... Il avait beaucoup trop dormi. Plus qu'il ne l'avait d'abord pensé.

Une fois sa toilette faite, il prit la direction du hall d'entrée à pas lents, mais assurés. S'il avait fallu qu'October soit du genre pressé, il aurait vécu une vie remplie de stress. Cependant, il avait toute la vie devant lui et c'était le cas de le dire. Maintenant âgé de 200 ans, le vampire n'avait plus la même notion du temps et était peu pressé par les choses qui l'entouraient ou qui auraient pu angoisser n'importe qui d'autre. Afin d'éviter que sa vie soit longue et monotone, il prenait tout son temps pour accomplir une chose, peu importe si cela prenait des heures ou des jours. L'important était de s'occuper l'esprit assez longtemps pour faire fit d'une vie fade et vide de sens.

Il arriva à destination et, une fois, la volée de marches descendue, October empoigna son haut-de-forme pour se l'enfoncer sur le crâne et prit possession de son sceptre avant de mettre les pieds au-dehors. Il faisait doux et une légère brise vint caresser ses cheveux encore humides. Il afficha presque un sourire en avançant dans la rue. Dire qu'il avait manqué cette belle journée en dormant à poings fermés. Pourtant, il ne regrettait pas de s'être reposé, car il se sentait maintenant bien mieux. Son allure froide et imposante, le vampire marchait lentement d'un pas assuré jusqu'à la plaine. Il marcha longtemps. Très longtemps. Il aurait pu se déplacer autrement, mais il n'en avait pas envie. Marcher lui faisait du bien et faisait passé le temps. Chose qu'October voulait à tout prix. Occuper son temps pour ne pas s'ennuyer. Jusqu'à maintenant, il y était arrivé avec brio, ne passant pas une minute à ne rien faire et à s'ennuyer.

La nuit surplombait désormais le vieux vampire. Les étoiles éclairaient le ciel nocturne et Balthazar décida de se rendre au lac, par pure envie. Une fois sur place, il contempla l'eau calme sous le clair de lune. Il ne pouvait que trouver ce genre de spectacle à la hauteur de ce que la vie avait à offrir. Si plusieurs choses avaient changé depuis l'époque où il avait vu le jour, ça, ça ne changerait jamais. L'eau reflétant les lumières parsemant le ciel foncé de la nuit offrait toujours la plus belles des visions. Probablement, parce que l'eau était à l'image du vampire deux fois centenaire: calme et paisible.

Alors qu'il profitait de la vue, October entendit des pas se rapprochant de l'endroit où il se trouvait. Lui qui avait voulu se retrouver seul devrait désormais interagir avec quelqu'un d'autre. Il n'aimait pas les contacts humains avec les autres personnes. Devoir leur parler et tout... Il préférait de loin sa solitude morne et silencieuse, mais pourtant, cela ne l'empêcherait pas de continuer la conversation par politesse. Car c'était la moindre des choses et Balthazar a ses habitudes bien ancrées à l'intérieur de lui-même. Ce qui le faisait parler poliment et proprement.

Il ne tourna pas sa silhouette d'une perfection irréelle vers la personne qui venait de faire son entrée en scène. La scène de sa longue vie. Il resta simplement là à regarder l'étendue liquide qui s'offrait à ses yeux en espérant ne pas avoir à parler avec cette personne. Il pouvait très bien faire comme s'il ne l'avait pas entendu et il ne lui manquerait pas de respect. Quand on ne se rend pas compte de la présence de l'autre, il n'y a aucun manque de respect ou de politesse.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Ligues et Fans Clubs:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Sam 07 Mar 2015, 19:01


ЯED & Balthazar
❝ Un bain sous une nuit étoilé ❞



□ Dans les hauteurs de la ville, on pouvait entendre des bruits de casse-court ... Des poulets qui piaulent, des cochons qui grognent, des chèvres qui béguètent. Étrange pour un quartier plutôt calme non ? Il suffisait de lever la tête vers le toit d'un immeuble pour voir une jeune femme assis à son bord, le nez baissé sur son bouquin, le visage caché par l'ombre de sa capuche rouge. Néanmoins, une posture dangereuse ne laissait pas de place aux doutes...


Soupire. À moins que je ne sois qu'une suicidaire en train d'envoyer un texto d'adieu à tous mes proches qui sait. Je sais que tu t'ennuies Rüy, mais tu ne veux donc pas me laisser finir mon livre... Sur mon perchoir, je fixe mon joli roman « Les hauts de hurle vent » Oui, il m'arrive d'avoir un penchant pour aimer ce genre de chose, rare, mais cela arrive. La tête vers le bas, mes longs cheveux blancs s'étalent sur un côté de mes épaules longeant une longue partie du haut de mon corps pour finir par s'arrêter au début de mes hanches. Avachi en avant, un genou relevé sur la corniche, l'autre jambe pendant mollement dans le vide, mes seuls mouvements sont ceux de mes doigts qui se balade sur la texture du papier légèrement froisser et abimé. Faut dire que ce petit bouquin à du vécu, depuis le temps que je n'y ait pas touché. Depuis le temps qu'il prend la poussière sur le haut de mon étagère. Enfin. Pendant un instant, je pose celui-ci sur ma cuisse. D'une main, je chasse ma capuche en arrière « J’ai chaud bordel... » Sous la nuit de cette ville, sous les étoiles qui lorgnent le ciel joliment dégagé, j'arrive à crever de chaud. Pourtant, je ne suis déjà pas très habillé de base. Enfin, le strict minimum quoi. Une courte robe a corset et ma cape. Rien de bien extraordinaire et pourtant rien qu'avec ça, j'arrive encore à avoir chaud. Peut-être est-ce le fait de ne pas avoir bougé de l'aprèm. Ouais, depuis plusieurs heures me voilà perché ainsi sur mon immeuble à dévorer les pages de mon livre. Profitant des rayons du soleil qui m'arrivait en pleine face et qui avait le don de réchauffer petit à petit mon corps. Je n'avais surtout rien de mieux à faire pour occuper cette journée. Alors, je me suis précipité là où je me sens le mieux. Là où il n'y a pas vraiment besoin de raison valable pour venir, y faire, passer son ennui. C'est-à-dire ici. Honnêtement, je n'ai pas senti les heures passées, si bien, j'étais absorbée par ce qui est posé sur ma jambe. Même quand le soleil a rendu l'âme derrière les montagnes, je n'ai pas relevé la tête une seule fois. Pour une fois que je passe une journée à être entièrement calme, pour une fois que je ne me retrouve pas dans des ennuis quelconques. Je l'avoue, ça a quand même un petit côté plaisant.

Je m'étire, j'entends certain de mes os qui crique sous ce simple geste. Il serait peut-être temps de bouger un peu, histoire de me dégourdir les jambes avant de prendre entièrement racine. Ou bien que je ne sente complètement plus mon postérieure, au choix. L'un ou l'autre cela ne me fera pas de mal. Profitons donc de cette belle soirée éclairée par les étoiles. Je me relève et frotte mes vêtements d'une main. Puis, je récupère mes affaires, enfin, un livre est une bouteille d'eau vide et je me dirige d'un pas lent en direction de mon appartement. Je manque de tomber dans les escaliers, me rattrapant de justesse à la rambarde « Il a encore passé la serpillière sans mettre le petit panneau attention sol glissant, l'enflure... » Je ne porte pas vraiment le concierge de cet immeuble dans mon cœur. Un vieil homme grincheux qui rogne pour un oui pour un non. Je le soupçonne d'avoir essayé d'attenter à ma vie plus de trois fois cette semaine. Enfin, quatre si on compte celle d'aujourd'hui. Je ne peux même pas me venger, c'est grâce à lui que j'ai un si belle appart. La vie est injuste quand même. Je dépose mes affaires sur la petite table de chevet disposée dans mon entrée puis m'en vais faire un tour dehors. Le petit air frais vient caresser mon visage enroule mon corps puis s'évade derrière moi en fessant flotter ma cape rouge au rythme du vent. Je rencontre des personnes qui croisent mon chemin. Certain son aimable en me saluant poliment, geste que je ne rends pas forcément, d'autre me fixe intensément. Ce genre de personne là, je ne les apprécie guère. Quoi, ils n'ont donc jamais vu quelqu'un portée du rouge ? Ce n'est pas si extraordinaire que ça. Ce n'est qu'une simple tenue comme une autre après tout.
Passons.

□ Ou on va d'ailleurs ?
- Eh bien, pourquoi pas un petit tour au lac pour se rafraichir.


Rüy saute de joie à cette idée. De toute façon, un rien lui fait plaisir à celle-là. J'ai l'impression que mon corps et bien trop chaud que d'ordre général. Ou alors, ce n'est qu'une simple sensation, un prétexte pour aller faire un petit bain de minuit. Cette hypothèse-là me semble quand même bien plus logique. Quittant désormais la ville, je m'enfonce donc dans les plaines en direction de ce grand lac. Le sol parsemé de fleur fleurie, même à la faible lueur du ciel sombre, chatouille mes jambes à chaque nouveau pas que je fais. Plus je m'enfonce plus je commence à voir les premières formes du lac. À chaque pas, je vois celui-ci qui s'agrandit de plus en plus. Lui qui paraît ci minuscule de loin me parait bien immense maintenant que je suis devant. Mes yeux fonds le tour de ce lieu à la limite d'être paradisiaque les reflets des étoiles dans l'eau son agréable a regarder et il y a ce petit vent qui chatouille les branches des arbres. Et là, dans un haussement de sourcil, je remarque l'être tranquillement installé de son côté. Moi qui pensé me retrouver seul ici, c'est rater. Rare de voir des gens à cette heure-ci dans le coin. Bon, je ne sais pas trop quelle heure il est, mais bon. Il m'a l'air mignon de ce que je peux vaguement en voir.

□ Et voilà que ça recommence, espèce d'affamer


Je roule des yeux. Je sais qu'au fond, elle n'a pas tort, mais je l'emmerde. Sans plu prêter attention à ce cher inconnu – et l'autre moi au passage. Je tire sur la ficelle qui enroule mon cou et qui retient là ma cape. Je la dépose avec soin sur le rocher poster à ma droite. Puis, je défais avec délicatesse les nœuds entrelacés dans mon dos qui permet de faire tenir en place ma petite robe. Celle-ci glisse le long de mon corps qui se laisse éclairer par les simples rayons du ciel sombre, puis s'étale au sol. Non, je ne suis pas nue, simplement encore couvert par mes sous-vêtements. J'entends le petit « heureusement » de Rüy qui lâche un soupir désapprobateur. Y a des jours, j'aimerais que celle-ci soit inexistante.

□ Sans moi, ta vie serait un ennui


Peut-être que oui peut-être que non. Enfin plus honnêtement, ce serait un mensonge si je disais non. Je me débarrasse de mes chaussures et commence à entrer à l'intérieur sans gêne. Un petit soupire de bonheur s'échappe de ma part quant à la froideur de l'eau au contact de ma peau. Température idéal. Je m'enfonce dedans jusqu'à ce que l'eau recouvre mes épaules. Là, je m'appuie contre un rocher histoire de profiter pleinement de tout ça. Pourtant, il manque quelque chose...

« ▬ Tu devrais venir me tenir compagnie, c’est plus agréable, a deux, une fois dedans qu’a l’extérieure. »

(c) AMIANTE


Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Dylan I. "Dust" Anderson
Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon
Coeurs : 56 Messages : 93
Couleurs : #2ECCFA
J'ai traversé le portail depuis le : 13/01/2015 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Dylan Isaiah Anderson dit Dust. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Allen Walker de D. Gray-man et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ♥.
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Mar 10 Mar 2015, 02:00





Leave me alone. Please.
Balthazar & Red
« Dans ce monde cruel, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. »


Lawrence sens très bien la présence à côté de lui. Il ne bouge pas d'un iota et ne tourne pas non plus la tête pour voir de qui il s'agit. Il avait décidé qu'il interagirait avec ladite personne seulement si celle-ci lui parlait. Alors dans ce cas, il daignerait lui adresser la parole et son attention. Sinon, il allait l'ignorait superbement jusqu'à ce que l'un ou l'autre parte de la place. Quel intérêt le vampire avait-il d'engager la conversation avec cette demoiselle? Parce qu'il venait de la voir en sous-vêtements s'enfoncer dans l'eau du lac. Sincèrement, il n'avait aucune raison de parler à qui que ce soit, mais il avait parfois l'obligation de le faire. Soit pour son travail, soit pour être poli. Sinon, au diable le contact humain.

Le sang-pur fixe l'eau calme à l'horizon où les étoiles se reflétaient magnifiquement à la surface. Sincèrement, Balthazar ne se tannerait jamais de regarder une telle chose. C'était si beau. Tout le contraire des paysages d'aujourd'hui. Il trouvait les humains idiots et pensaient que la voiture était la pire invention de tous les temps. Enfin, bref, le vampire posa son sceptre sur un rocher non loin et se défit également de son haut-de-forme. Le temps doux était chaud et October commençait à transpirer dans son veston. Si une telle chose pour lui est possible... Il enleva son veston pour le déposer avec le reste et laissa la brise effleurer sa peau et son chemisier au tissus léger.

    » Tu devrais venir me tenir compagnie, c’est plus agréable, à deux, une fois dedans qu’à l’extérieur.


Le vampire de figea comme seuls les vieux vampires pouvaient le faire et il regarda enfin la demoiselle dans l'eau qui regardait dans sa direction. Il savait qu'elle ne pouvait pas le voir correctement, mais ce qu'il avait entendu dans sa voix ne lui plaisait vraiment pas. Bien que ce soit une simple invitation à aller faire trempette avec elle, le ton de sa voix lui disait autre chose. Quelque chose de plus osé et sensuel. N'importe quel homme aurait réagit à son ton de voix suggestif, mais pas Balthazar. C'eut été mal le connaître que d'affirmer que les charmes d'une femme le rendaient faible comme n'importe quel homme. Sauf que le vampire n'est pas un homme comme les autres et il ne se laisse pas facilement charmer par une dame. Il remonta lentement les manches de sa chemise en observant toujours la demoiselle dans le lac.

    » Je n'ai aucune envie d'aller vous tenir compagnie, mademoiselle.


Sa douce voix grave résonna à travers la nuit d'encre. October avait dit la vérité. Elle ne l'intéressait pas, donc il n'avait pas envie de lui tenir compagnie dans le sens où elle l'entendait. De toute façon, ce n'est pas comme si c'était facile pour une femme d'intéresser le vieux vampire borné sur le sujet. La seule personne qui avait suscité un réel intérêt était Diane, la demoiselle que Lawrence avait transformé en vampire. Mais peut-être cet intérêt venait-il du fait que les deux vampires étaient fortement liés. Dans tous les cas, le sang-pur choisit les femmes avec qui il partagera son corps et non l'inverse. Et cette dame ne faisait pas partie de celles qui plaisaient au vampire deux fois centenaire. Il passa sa main dans sa chevelure sombre pour les enlever de son visage. Il espérait sincèrement qu'elle n'insisterait pas.

D'un autre côté, il avait envie de profiter de l'eau sur son corps. Certes, il s'était douché avant de venir à cet endroit, mais être sous un jet d'eau et dans un lac n'est pas vraiment la même chose. Le vampire s'abstient pourtant de se dévêtir et de faire son entrée dans l'étendue liquide devant lui. October pinça les lèvres, résigné. Il n'allait pas céder à cette femme quoi qu'elle fasse. Elle aurait beau se promener à poil devant lui que ça ne lui ferait ni chaud ni froid. Comme déjà dit, le vampire est bien dans sa solitude et n'est pas friand du tout du contact humain. Et oui, il avait appris à vivre seul, complètement isolé des autres depuis la mort de ses parents.

    » Ne vous offusquez pas de mes paroles, vous êtes sûrement très joli, mais pour d'autres hommes que moi-même.



Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Ligues et Fans Clubs:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Jeu 12 Mar 2015, 07:00


ЯED & Balthazar
❝ Je ne laisse pas tomber facillement ❞


Agréablement plonger dans le lac, toujours appuyer contre ce petit rocher, je profite pleinement de la fraîcheur de l'eau qui recouvre mon corps tout entier. C'est frais et à la limite d'être relaxant. Et puis avec cette nuit étoilée s'est un moment parfait pour un bain pareil. Ma demande maintenant formulé celle-ci a raisonné d'une façon bien plus mielleuse que je ne le voulais au départ. Certes, je voulais qu'une certaine sensualité enveloppée de plusieurs sous-entendus soit décelable, mais peut-être pas à ce point-là. Je regarde dans sa direction, mes yeux déraillés cherchent désespérément les siens même si avec cette faible lueur, je n'arrive pas vraiment à en voir exactement les traits de son visage. Je ne saurais dire si celui-ci à un sourire à mon égards, s'il est surpris – quoi que ceci puisse être assez évident – ou je ne sais quoi d'autre. Il est placé dans un coin bien trop sombre pour moi et les simples étoiles qui se reflètent dans l'eau éclairant un peu l'endroit sont bien loin d'être suffisant pour ça.

« ▬ Je n'ai aucune envie d'aller vous tenir compagnie, mademoiselle. »

Mes yeux se plissent légèrement. Faut l'avouer, je n'aime pas franchement qu'on me dise non. Mais, je suis quelqu'un de plutôt coriace qui n'abandonne pas aussi aisément et qui aime relever toute sorte de défis – c'est d'ailleurs comme ça que je me créer des ennuis.

⊱ Qu'est-ce sa peu bien t'apporter qu'il vienne ou non...


Je détourne quelque instant le regard et fixe l'horizon légèrement dans le vide. Ça m'apporte que j'aime obtenir ce que je veux. Et quitte à insister à y aller par tous les moyens possible et inimaginable que je connaisse, je le ferais. Il est plutôt mignon du peu que j'ai pu voir avant de rentrer dans l'eau. Ce qui, pour moi, et amplement suffisant pour le vouloir avec moi.

⊱ Il ta dit non d'une façon on ne peut plus polie, tu ne peux pas te contenter de sa ?


Je secoue la tête doucement, fessant bouger l'eau à ce contact. Bien sûr que non, je ne peux pas simplement me contenter de si peu. Ce n'est pas dans mes habitudes et cela ne le sera jamais tient.

« ▬ Ne vous offusquez pas de mes paroles, vous êtes sûrement très joli, mais pour d'autres hommes que moi-même. »

Ma tête virevolte pour être de nouveau dans sa direction. Finalement peut-être qu'il est gay ça expliquerait bien des choses. Entre sa façon de parler qui date de l'ancien temps et son espèce de chapeau immense qui, comparait à lui, n'est pas passé inaperçu dans le noir. Mais, je n'aime pas trop me fier aux premières apparences espérant surtout ne pas viser juste à ce niveau-là. Je me passe une main mouillée dans les cheveux puis me redresse un peu plus laissant de moitié sortir le début de ma petite – qui est quand même bien loin d'être le cas – poitrine.

« ▬ Dans ce cas, je devrais normalement en conclure que tu es gay. »

Pour ce qui est de dire ce que je pense sans crainte, je suis la première pour ça. Mais comme dit, je n'en suis pas entièrement sûr pour ça, ce n'est là qu'une petite forme de provocation comme je les aime tant. Avec un léger sourire aux lèvres, je rajoute par la suite :

« ▬ Pourquoi ne pas venir, je le sens d'ici que tu as envie de rentrer dans cette eau, pas la peine de le nier. Qu'est-ce qui t'en empêche donc ? Tu ne t'es jamais retrouvé en caleçon en présence d'une femme ? »

(c) AMIANTE


Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Dylan I. "Dust" Anderson
Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon
Coeurs : 56 Messages : 93
Couleurs : #2ECCFA
J'ai traversé le portail depuis le : 13/01/2015 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Dylan Isaiah Anderson dit Dust. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Allen Walker de D. Gray-man et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ♥.
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Sam 14 Mar 2015, 15:43





Leave me alone. Please.
Balthazar & Red
« Dans ce monde cruel, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. »


Balthazar avait surpris la demoiselle en lui disant qu'elle était jolie, mais pas pour lui. Sûrement devait-elle penser qu'il était homosexuel pour dire ça. C'est vrai que n'importe quel homme voyant ce genre de scène se précipiterait dans l'eau pour la rejoindre, mais pas le vampire. Il n'était pas assoiffé de chair comme certains hommes. Tant mieux si elle le pensait gay, il n'aurait plus à s'embarrasser de refuser ses avances. C'est à un moment comme celui-ci que l'on se dit que Lawrence est réellement insensible. D'un côté, c'est vrai. Il aime sa solitude et veut y rester. Les femmes ne l'intéressent que peu et si jamais il y en a une qui lui plait un peu plus, c'est lui-même qui lui fait quelques avances polies. Sinon, le vieux vampire ne veut rien savoir. Aussi jolie soit la femme.

De l'endroit où il est, Balthazar peut discerner la demoiselle qui passe sa main dans ses cheveux et qui se redresse dans le but évident de sortir sa poitrine généreuse de l'eau. Cependant, le vampire ne tilta même pas, s'approchant tout de même un peu de l'endroit où elle se trouvait pour discerner un peu mieux ses traits sous les rayons de la lune. Cela lui faisait une petite balade avec son allure froide et imposante. Lawrence n'est pas le genre d'homme à être imposant par son physique, mais par ce qu'il dégage. Il est d'une telle froideur et d'une telle prestance qu'il est impossible de ne pas sentir à quel point il est imposant.

    » Dans ce cas, je devrais normalement en conclure que tu es gay.


Il la trouvait trop familière avec ses tutoiements. Son oeil eut un léger tic, démontrant qu'il détestait qu'on soit aussi familier avec lui. Les gens n'apprennent donc plus la politesse de nos jours? Et puis, elle pouvait en conclure n'importe quoi que Balthazar s'en fichait royalement. Il tiltait beaucoup plus sur les tutoiements que sur sa fausse affirmation. Il serait prêt à passer sous silence cet égarement si elle commençait à le vouvoyer par la suite. Sinon, il ne répondrait plus de rien et la réprimanderait. Alors peu importe ce qu'elle dira pour le provoquer, il ne fera que la corriger jusqu'à ce qu'elle se fatigue et se plie à ses désirs. Pas à ceux auxquels nous pourrions penser à défaut.

    » Pourquoi ne pas venir, je le sens d'ici que tu as envie de rentrer dans cette eau, pas la peine de le nier. Qu'est-ce qui t'en empêche donc ? Tu ne t'es jamais retrouvé en caleçon en présence d'une femme ?


Oh. Alors donc elle pensait cela? Ce n'est pas le fait d'être en caleçon en présence d'une femme qui le dérangeait. Non. C'est que l'on insiste alors qu'il a poliment refusé l'invitation. Sûrement cette demoiselle n'aimait-elle pas qu'on lui dise non. Ce qui faisait d'elle une femme pourrie gâtée, comme on le dit maintenant. Elle n'était pas habituée de se faire refuser une chose, alors elle insistait jusqu'à ce que l'autre craque. En temps normal, cela aurait pu fonctionner. Mais malheureusement pour elle, c'est de Balthazar dont il s'agit ici. Ce vampire ne cède devant rien ni personne se considérant le prédateur. Cependant, il tentait de ne pas trop s'enfler la tête avec ça.

    » Première des choses, mademoiselle, je vous prierais de me vouvoyer. Je ne vous ai nullement donné l'autorisation d'être aussi familière avec moi. Deuxième des choses, quoi que vous pensiez sur moi, c'est faux. Je ne suis nullement homosexuel, si cela peut apaiser votre curiosité. Troisième des choses, je n'ai pas envie d'aller dans cette eau, peu importe que vous affirmiez le contraire. Je me suis déjà retrouvé bien moins qu'en caleçon en présence d'une femme. Le problème est plutôt que je ne ressens aucune attirance envers vous. Quelle qu'elle soit.


C'était simple, non? Il ne voulait pas aller la rejoindre, peu importe si elle utilisait ses charmes. Balthazar était réellement insensible, sauf s'il décidait du contraire. Pas de chance pour cette jeune femme, donc. Cependant, le vieux vampire sentait qu'elle ne lâcherait pas la chose aussi facilement et cela l'irritait déjà beaucoup. Il aurait voulu ne pas être là en ce moment. Une chance pour lui, elle ne le voyait pas correctement. Car il sait qu'il est doté d'une beauté irréelle due à son sang vampirique. Alors qu'elle ne le discerne pas bien était un avantage pour lui. C'est dans ces moments qu'il aimerait ne pas avoir hérité d'une telle beauté. Cela lui éviterait tellement de tracas. Balthazar passa sa main gantée dans ses cheveux pour les écarter de son visage aux traits fins, puis il passa son chemin lentement, ce pendant à l'écoute des répliques de la jeune femme.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Ligues et Fans Clubs:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Jeu 19 Mar 2015, 18:36


ЯED & Balthazar
❝ J'insisterai jusqu'à te faire plier... ❞

Niveaux approche il y a surement mieux. Genre, vraiment mieux. Mais bon, pourquoi tourner autour du pot quand on veut quelque chose. Peut-être aurais-je dû rajouter un petit s'il te plaît à la fin. Mais pourquoi faire au final, je ne pense pas que ce soit simplement ça qui change la donne. J'affirme qu'il est Gay et je ne changerais pas d'avis à moins qu'il me confirme le contraire. Pour moi, ce genre de personne là, j'ai les considère comme telle. C'est surtout ce qui me semble le plus logique sur le coup. Je ne prétends pas être la plus sublime de toutes les créatures qui vit dans ce bas monde. M'enfin quand même, je me défends plutôt bien, je pense. Je me redresse légèrement plus, non pas pour faire des avances cette fois-ci, mais histoire de trouver une position un tantinet plus agréable. Ce qui donne en soit que mon buste tout entier surplomb l'eau, mon soutif a dentelle rouge – forcément – en devient assez voyant avec la lumière du ciel et tout le reste du corps est encore bien au frai au fond du lac. Mes pieds s'amusent avec un morceau de pierre sous mon talon, disons qu'il faut bien passer le temps comme on peut quand personne ne tient à vous tenir compagnie. Oui, Gay ou non, j'ai toujours son refus en travers de la gorge. Je suis comme ça, je n'ai jamais aimé les « non » quel qu'en soit le sujet. Néanmoins, je suis sa silhouette des yeux quand il se rapproche lentement. Est-ce qu'il a finalement changé d'avis ? Est-ce pour ça qu'il sait débarrasser de la moitié de ses vêtements ? Malheureusement, non. Ce n'est toujours pas pour moi. Rüy ce fou de moi dans un petit coin et si je le pouvais, je l'incendierais complètement sans regret. Mais, comme ce n'est pas possible, j'ignore du mieux que je peux ses petits rires et fixe plutôt le jeune en me demandant ce qu'il veut maintenant.

« ▬ Première des choses, mademoiselle, je vous prierais de me vouvoyer. Je ne vous ai nullement donné l'autorisation d'être aussi familière avec moi. Deuxième des choses, quoi que vous pensiez sur moi, c'est faux. Je ne suis nullement homosexuel, si cela peut apaiser votre curiosité. Troisième des choses, je n'ai pas envie d'aller dans cette eau, peu importe que vous affirmiez le contraire. Je me suis déjà retrouvé bien moins qu'en caleçon en présence d'une femme. Le problème est plutôt que je ne ressens aucune attirance envers vous. Quelle qu'elle soit. »

Et bim prend toi ça dans les dents Red. Il continue son petit chemin et finalement, je ne peux empêcher d'aborder un petit sourire moqueur s'affichant sur mon visage. Même si je le cache légèrement d'une main devant la bouche, cela n'empêche pas l'inévitable. C'est que je n'y suis pour rien à vrai dire. C'est sa façon de parler qui n'a pas résonné aussi sérieux qu'il l'aurait surement souhaité à mes oreilles. Néanmoins, je ne ris pas aux éclats ce qui déjà une bonne chose. Sans pour autant vraiment me délaisser de ce sourire, je réfléchis quelque peu à ses mots. Je veux bien l'admettre le vouvoiement n'a jamais était – et ne le sera surement jamais – une façon de parler pour moi. Je crois que même en présence d'une personne haut placée, j'ai du mal l'être. Et après cela m'étonne encore que je me fasse réprimander depuis tout ce temps. Pour ce qui est du reste, je pourrais très bien le contredire en affirmant mes dires avec ce qu'on appelle un joli petit don d'empathie. Mais, l'envie de m'en vanter n'est pas au rendez-vous. Comme le sourire n'a toujours pas disparu chez moi, je réponds avec une petite voix légèrement plus enjouée.

« ▬ Désoler, mais, je ne vouvoie pas. Alors, à moins de récupérer tes affaires et de prendre la poudre d'escampette parce que ceci tes insupportable, je ne compte pas changer ça pour ton simple plaisir. Pourquoi venir ici si ce n'est même pas pour profiter un tantinet de la fraîcheur de l'eau. Je ne dis pas ce n'est pas agréable de simplement regarder le lac dans un coin avec les étoiles qui s'y reflète, mais ça l'est tout autant d'y venir à l'intérieur. Enfin après tout, peut-être que tu ne sais simplement pas nager et que tu as peur de te nettoyer. »

(c) AMIANTE


Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Dylan I. "Dust" Anderson
Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon
Coeurs : 56 Messages : 93
Couleurs : #2ECCFA
J'ai traversé le portail depuis le : 13/01/2015 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Dylan Isaiah Anderson dit Dust. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Allen Walker de D. Gray-man et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ♥.
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Lun 23 Mar 2015, 23:12





Leave me alone. Please.
Balthazar & Red
« Dans ce monde cruel, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. »


Balthazar longe le lac en espérant ne plus avoir à endurer cette compagnie plus qu'indésiré. Il ne voulait qu'être seul à observer ce lac et peut-être même y faire trempette. Sauf qu'il venait d'avorter l'idée d'aller dans l'eau qui lui semblait fraîche. Il ne céderait pas à cette femme, quoi qu'il en coûte. De toute façon, il n'a jamais cédé à une femme. C'était généralement, elles qui lui cédaient. Il n'y pouvait rien, il avait cet air froid, dur et fier dont il ne se détachait jamais. Ou presque. La seule ayant vu autre chose sur son visage étant Diane. Mais elle est un cas totalement à part et elle n'avait rien à voir avec cette femme insistante. Elle semblait décidée à le faire céder à ses avances. Par n'importe quel moyen.

    » Désolée, mais, je ne vouvoie pas. Alors, à moins de récupérer tes affaires et de prendre la poudre d'escampette, parce que ceci t'es insupportable, je ne compte pas changer ça pour ton simple plaisir. Pourquoi venir ici, si ce n'est même pas pour profiter un tantinet de la fraîcheur de l'eau. Je ne dis pas que ce n'est pas agréable de simplement regarder le lac dans un coin avec les étoiles qui s'y reflètent, mais ça l'est tout autant d'y venir à l'intérieur. Enfin après tout, peut-être que tu ne sais simplement pas nager et que tu as peur de te noyer.


Balthazar était à la fois irrité et amusé par les paroles de la jeune femme. Irrité tout d'abord par son refus d'être polie et ensuite amusé par sa supposition stupide. Avancer que le sang-pur ne savait pas nager et qu'il avait PEUR de se noyer était complètement inconscient. Bien sûr qu'il savait nager et il était loin d'avoir peur d'une chose aussi futile que la noyade. Il n'avait plus peur de la mort à force des années. Surtout depuis la mort de ses parents. Il se savait seul de son côté et que plusieurs personnes lui en voulaient à mort pour certaines raisons. Des bonnes raisons et des moins bonnes. Il était un homme détesté, alors qu'elle le déteste ne lui dérangeait pas. Non, étrangement, ce qui lui dérangeait le plus était son tutoiement. Celui-là même qui sonnait faux à ses oreilles de vampire.

Lawrence arrêta ses pas en bordure du lac avec l'envie grandissante de pénétrer dans l'eau. Cependant, il ne céderait devant rien. Il avait décidé d'avorter cette idée, alors il s'y tiendrait mordicus. Il observa l'horizon pendant un long moment ce qui pourrait faire croire à n'importe qui qu'il ignorait les paroles de la jeune femme. Ce n'était pas vraiment le cas, il prenait juste le temps de savourer un moment de quiétude avant de poursuivre de sa voix de ténor, si sensuelle qu'elle pouvait donner des frissons à n'importe qui. Il n'en était pas vraiment conscient lorsque celle-ci retentit à travers la nuit.

    » Vos parents ne vous ont pas appris les bonnes manières? J'en suis désolé pour vous, mademoiselle. Cependant, ce n'est pas parce que je ne sais pas nager que je ne vais pas dans l'eau du lac, c'est simplement parce que je n'ai pas envie d'être près de vous. Ici, ça me convient parfaitement, croyez-moi.


Ce n'était qu'à moitié véridique, mais il n'en laissa rien paraître ni dans sa voix ni dans sa posture. Balthazar était doué pour ne rien laisser paraître du tout, que ce soit sur son visage ou dans la façon de se tenir. Il était complètement fermé et de marbre face à n'importe quelle situation. Calme, froid et imposant. Il ne voulait pas de la compagnie de cette jeune femme, alors il en serait ainsi quoi qu'elle tentera à son égard. Le vieux vampire sait qu'il plaît aux femmes de par son physique du beauté irréelle, mais ça ne veut absolument pas dire qu'il aime ça. Certaines sont beaucoup trop collantes et c'était le cas de cette demoiselle. Peu importe si elle était belle ou non, quand Lawrence ne voulait rien savoir, il était dur d'en changer.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Ligues et Fans Clubs:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Dim 29 Mar 2015, 06:31


ЯED & Balthazar
❝Je suis pourtant gentille ...❞


⊱ Tu n’as pas trouvé mieux comme réflexion avoue ?
- Exact.
⊱ Et tu ne tiens toujours pas à lâcher prise sur ce pauvre jeune homme ?
- Tout aussi exacte.
⊱ Pauvre de lui...


Pourquoi pauvre de lui, je ne suis pas méchante, je suis très calme gentille est limite douce. Le seul défaut aujourd'hui, c'est d'être un peu trop insistant - comme d'habitude en somme - je veux bien l'admettre, mais je suis comme ça, je n'y peux rien. C'est noté ainsi dans les gênes de mon caractère, je ne peux faire autrement. Ou du moins, même si je le pouvais, je n'en ai pas envie non plus. Si c'était le cas, ça ne serait simplement pas moi. Je soupire, et me masse la nuque d'une main. L'eau est bonne, mais l'endroit est très désagréable et j'ai une flemme monstrueuse de me déplacer vers les profondeurs. Je reste à la même place en tentant, en vin, de calmer les tiraillements de mes muscles sur cette zone. Puis, mes yeux roule vers le ciel comme agacé quand je seins de nouveau son désir d'entrée dans l'eau qui me frapper quasiment de plein fouet. Pourquoi ne pas se laisser aller à son envie. Parce que je suis dans les parages ? C'est tellement puéril. Je ne vais pas me jeter sur lui et le dévoré totalement non plus comme la dernière des affamés.

⊱ Bah voyons, tu en meurs juste d’envie mais a par ça absolument pas.
- Si c’est pour donner ton avis dans ce genre-là, tu peux aussi très bien te taire c’est tout aussi bien.


« ▬  Vos parents ne vous ont pas appris les bonnes manières? J'en suis désolé pour vous, mademoiselle. Cependant, ce n'est pas parce que je ne sais pas nager que je ne vais pas dans l'eau du lac, c'est simplement parce que je n'ai pas envie d'être près de vous. Ici, ça me convient parfaitement, croyez-moi. »

Eh bim deux fois prend toi celui-là dans la tronche aussi Red. J'ai l'impression de me faire marteler à coup de claque intitulé « non » aujourd'hui. Ce n'est franchement pas agréable et ça en serait presque décourageant si, enfin si je n'étais pas moi. Les bonnes manières, je les connais bien évidemment comme tout le monde, j'ai grandi avec. Mais, je les ai abandonnées à l'adolescence et plus jamais récupérer par la suite. Je ne les utilise simplement pas, c'est tout. Par pure provocation et pour preuve ça marche drôlement bien. Je n'ai pas mon dernier mot. Je le ferais craquer d'une manière ou d'une autre. Je ne désespère pas, je finirais bien par lui trouver une faiblesse quelque part est en faire un quelconque moyen de pression dessus pour avoir ce que je souhaite. Je n'ai pas peur ni honte d'utiliser tous les moyens possibles et inimaginables qui me sont donnés. Pour un simple refus quand même, faut le faire. Rüy roule des yeux dépités, presque outrés si elle n'avait pas déjà l'habitude de ce genre de choses. Tant qu'elle n'essaye pas de me contrôler, je passe au-dessus de ses remarques. Je m'étire quelque peu, puis me relève complètement pour sortir de l'eau en rajoutant quelque chose à ses propos :

« ▬ Et toi. Tes parents ne t'on jamais apprit à faire plaisir à femme qui te demande quelque chose gentiment ? »

Sortie totalement de l'eau, je m'avance vers mes vêtements pour en récupérer simplement ma cape que je dépose sur mes épaules comme une serviette. Non pas que j'en ai marre du bain, mais mes muscles ont du mal avec le rocher dans le dos et puis j'ai envie de me dégourdir les jambes un peu. Je me rapproche un peu de sa direction tranquillement. Non, je ne déambule pas sensuellement ce n'est pas mon genre de faire ceci. Et puis je ne suis pas encore désespéré à ce point pour ça. Une main qui passe dans mes cheveux mouillés pour les ramener tout d'un seul côté. Une fois à une distance proche, mais dans une norme normale, je peux enfin déceler exactement les traits de son visage. J'avais quand même raison du peu que j'ai pu en voir au début et maintenant, il est très charmant, même s'il me tape légèrement sur les nerfs. J'ai une petite envie de le pousser dans l'eau juste derrière lui, mais par gentillesse, on va dire et surtout pour éviter les remontrances de Rüy, je m'abstiens.

« ▬ Dis-moi, moi tu es toujours aussi sérieux. Il ne t'arrive jamais de te laisser aller, de faire tomber le masque sur tout ça et simplement t'amuser sans te poser question ? »

(c) AMIANTE


Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Dylan I. "Dust" Anderson
Demi-Divinité fils d'Hypnos & Serpent marin & Elfe & Démon
Coeurs : 56 Messages : 93
Couleurs : #2ECCFA
J'ai traversé le portail depuis le : 13/01/2015 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Dylan Isaiah Anderson dit Dust. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Allen Walker de D. Gray-man et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ♥.
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Lun 30 Mar 2015, 17:22





Leave me alone. Please.
Balthazar & Red
« Dans ce monde cruel, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. »


Balthazar était un homme têtu, mais très bien éduqué. Malgré cet entêtement qui pouvait avoir l'air puéril, il restait droit et fier comme si ça n'était pas le cas. Pour cette dame, son comportement pouvait avoir l'air enfantin, mais pour lui c'était tout à fait normal de repousser ainsi les avances d'une femme dont il ne ressentait aucun désir pour elle. Le vampire est loin d'être une personne gentille et chaque phrase qu'il prononçait était remplie de quelque chose de dur et de froid. Il était absolument sérieux dans chaque chose qu'il disait. Ce qui rendait ce genre de réflexion beaucoup moins puérile. En tout cas, c'était son avis et il n'en avait cure de celui de la demoiselle. Habitué à être important, Lawrence ne faisait rien de différent avec les gens normaux et ses clients. Il les traitait de la même façon et avec la plus grande politesse. Car tout le monde sait qu'en restant calme et poli, on peut tout obtenir. Bien qu'il soit parfois arrogant. Un peu trop. Du coin de l'oeil, le sang-pur vit la demoiselle s'étirer et se relever.

    » Et toi. Tes parents ne t'ont jamais appris à faire plaisir à une femme qui te demande quelque chose gentiment ?


Restant totalement de marbre, même à l'évocation de ses parents, Balthazar se tourne vers elle lentement. Il la fixa en se demandant pourquoi elle insistait autant après un refus de sa part. Un refus catégorique, de surcroît. Il ne comprenait tout simplement pas ce qui poussait quelqu'un à insister autant. Lui-même laissait les gens respirer en cas de refus. Sauf pour son travail. Là, c'est différent. Ou peut-être pas justement. Elle était peut-être bien décidée à le faire plier quoiqu'il en coûte. Malheureusement pour elle, Balthazar n'a jamais plié devant rien et ce n'est pas près d'arriver bientôt. le sang-pur l'observe s'avancer vers ses vêtements pour empoigner sa cape et s'en couvrir les épaules. Puis elle s'approche doucement du vampire qui reste là dans sa posture droite et son allure dure et froide. Il en impose naturellement, il ne fait pas exprès. Une fois qu'elle est arrivée à sa hauteur, - toutefois pas trop près, ce qu'il apprécia - il put discerner correctement ses traits. Elle était d'une beauté certaine, mais Lawrence en resta de marbre, car elle n'était pas la plus belle femme qu'il ait vu, même si elle était très jolie. Il ne fallait pas s'en faire, car le vampire était plutôt pointilleux de ce côté et peu de femme lui faisait vraiment de l'effet. Il était un homme destiné à finir sa vie seul. Bien que celle-ci était déjà longue et qu'elle le sera encore pendant longtemps.

    » Dis-moi, tu es toujours aussi sérieux? Il ne t'arrive jamais de te laisser aller, de faire tomber le masque sur tout ça et simplement t'amuser sans te poser question ?


Il pinça légèrement les lèvres, tiquant encore sur son tutoiement. Il avait le choix de la laisser faire ou d'insister encore pour qu'elle lui montre un peu plus de respect. Sa mentalité était différente de la demoiselle. Balthazar considérait le tutoiement comme irrespectueux, alors qu'elle devait sûrement le considérer comme respectueux de par sa tournure de phrase. Il n'aimait pas que l'on soit aussi familier avec lui. Ils ne se connaissaient pas, alors rien ne justifiait une telle familiarité. Mais même en étant familier, le sang-pur ne pouvait simplement pas laisser tomber son vouvoiement. C'était ainsi qu'il avait été éduqué, il ne pouvait pas en faire autrement.

Il arrivait rarement à Balthazar de se laisser aller. Pour ça, il faudrait qu'il trouve des gens avec qui il s'entend bien pour pouvoir laisser sortir son côté un peu plus souriant et ses blagues totalement nulles. Ce côté, il le réservait pour les personnes qui seraient vraiment importantes pour lui et proches de lui. Mais pour l'instant, il n'y avait personne de ce genre dans son entourage. Il était peut-être un peu trop solitaire. Il fixait toujours la dame sans rien dire et presque hautainement avant de prendre la parole de sa voix grave et presque sensuelle. Il ne faisait pas vraiment exprès pour ça.

    » Mes parents sont morts lorsque j'étais jeune.


Il lâcha ça comme ça. Tout simplement. Comme si ça ne lui faisait rien. Et puis, pour lui 52 ans, c'était jeune dans sa vie de vampire pour perdre ses parents. Il avait passé plus de temps sans eux qu'avec eux à son plus grand désarroi. Il avait hérité d'un immense poids sur ses épaules à leur mort, prenant les reines de leur entreprise familiale. Ce n'avait pas été une mince affaire de diriger cette affaire au début. Il ne connaissait rien dans la paperasse, tout ce qu'il faisait quand ses parents étaient encore en vie était de faire des bijoux de toutes sortes et tous plus chers les uns que les autres. Enfin, bref, ce n'est pas parce que ses parents ne lui ont pas appris ce genre de choses, c'est qu'il n'ont pas eu le temps et même à ça, Balthazar ne croit pas qu'il soit du genre à faire plaisir aux autres. Seule sa petite personne comptait pour lui.

    » Essayez de vous amuser, vous, quand vous êtes à la tête d'une importante entreprise. Je n'ai guère le temps ni l'envie de m'amuser, mademoiselle. Et en quoi est-ce votre problème que je ne laisse pas tomber mon air sérieux? Si vous voulez vous amuser, ça ne me regarde pas, mais n'essayez pas de me forcer à être quelqu'un que je ne suis pas.


Son regard glacial était planté dans celui de la demoiselle. Il n'avait pas envie de s'amuser, le gens importants ne s'amusent pas. C'était peut-être cliché comme pensée, mais Balthazar avait été éduqué à une époque où les gens sérieux et importants ne s'amusaient pas, ne se laissaient pas aller à faire n'importe quoi. Cette éducation était affreusement bien ancrée en lui et il était donc impossible de l'en changer.

    » Veuillez m'excuser, je ne me suis pas présenté. Lawrence, pour votre plus grand déplaisir.


Et il fit la révérence, un bas derrière et un sur son torse et son corps se penchant élégamment vers l'avant. Il se redressa avec son air toujours aussi fermé.

    » Et à qui ai-je l'honneur ou le déshonneur?


C'était parfaitement Balthazar, ça, de provoquer les gens comme ça avec une politesse presque insultante.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Ligues et Fans Clubs:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Leave me alone. Please. ~ feat Red | Dim 12 Avr 2015, 12:06


Red & Balthazard
❝Considérons ceci comme de la triche❞

Il y a de quoi se demander si cet homme s’est être autre chose qu’aussi sérieux. C’est vrai quoi, il ne se délaisse jamais de son expressions comme figé tel une armoire à glace. Pas un seul petit sourire, n’est passé sur son visage à l’expression aussi dure que la roche elle-même, pas une fois une posture un peu plus détendue que d’être aussi stoïque, comme si le pauvre avait une barre de fer enfoncé dans le derrière. Et ne parlons même de sa manière de parler. Non franchement, il est assez – voir même totalement – incompréhensible et c’est le genre de chose qui me donne envie de creuse jusqu’au bout pour savoir. Pour tout savoir. La curiosité est un vilain défaut non ? Eh bien dans ce cas je suis un défaut à moi-même tellement j’en déborde. Je crois qu’on pourrait presque dire que plus on me rejette et plus j’insiste jusqu’à ce que la personne craque. C’est mesquin dira-t-on, et je veux bien admettre que c’est le cas. Peut-être qu’il ne sait simplement pas ce que sait, dans ce cas-là j’en suis désoler pour lui. Ou sinon il n’aime pas non plus ce genre de choses, ce qui est aussi option, mais cela reste tout de même dommage. Je ne sais pas, nous vivons qu’une fois non ? Enfin, d’ordre général s’entend. Et la logique voudrait que l’on profite  pleinement de cette vie qu’on a nous donné au lieu de se plaindre et de refusé toute proposition alléchante... D’accord une possibilité sur deux pour que j’ai modifié ceci a ma guise. Mais sa revient légèrement au même de toute façon. Je le regarde aussi fixement que lui, lui est son air hautain. S’il pense me faire plier avec ses airs de grand-duc, il peut toujours rêver.

« ▬ Mes parents sont morts lorsque j'étais jeune. »

Je ne dis rien au premier abord, je n'affiche pas non plus une mine triste ou bien compatissante et je ne souris pas non plus. Je ne bouge simplement pas d'un pouce pendant plusieurs secondes. Puis, au bout d'exactement une dizaine d'écouler de silence, je lâche un simple « navré » tout ce qui a de plus normal et sincère. Je ne suis pas un monstre au point de ne pas avoir un cœur pour ce genre de chose. Même si d'accord là ça ne se voit pas. Mais lui n'est pas mieux pour autant dans sa façon de l'annoncer de but en blanc comme insensible a ses propres propos. De nous deux, je me demande vraiment qui est le plus horrible. Mais au fond, peut-être, est-ce la raison pour laquelle il est aussi... Fermer. Enfin, je ne sais pas trop si je miserai à cent pourcent là-dessus. Mais, je suis sûr que cela y joue un rôle plutôt important.

« ▬  Essayez de vous amuser, vous, quand vous êtes à la tête d'une importante entreprise. Je n'ai guère le temps ni l'envie de m'amuser, mademoiselle. Et en quoi est-ce votre problème que je ne laisse pas tomber mon air sérieux? Si vous voulez vous amuser, ça ne me regarde pas, mais n'essayez pas de me forcer à être quelqu'un que je ne suis pas. »

Je roule des yeux sans vraiment le vouloir. Monsieur est à la tête d'une grande entreprise et donc s'amuser n'est pas dans son programme si chargé ? Je trouve ça assez pathétique. Monsieur est grand, beau, riche, possédant quelque chose d'immense alors il se croit au-dessus de tout le monde. Il aurait bien besoin de revenir sur terre lui. Manquerais plus qu'il se prenne pour le roi du monde est, ce serait le pompon. Je suis heureuse de ne pas être à sa place et je ne l'échangerais pour rien au monde. Devenir une personne comme lui serait juste... Insupportable ? Mais après tout cela a l'air d'être dans sa nature d'être ainsi, donc au fond, on n'y peut rien.

« ▬  Veuillez m'excuser, je ne me suis pas présenté. Lawrence, pour votre plus grand déplaisir.  
▬ Déplaisir, partagé. »


Cela résonne comme un murmure, mais au fond j'ai bien fait exprès que celui soit assez audible. Par pur envie de rajouter mon grain de sable un peu plus. Un jour, j'arrêterais d'être aussi provocatrice, mais ce jour-là soit je serais morte, soit... Je serais morte.

« ▬  Et à qui ai-je l'honneur ou le déshonneur?
▬  Red. »


Un mot, trois syllabes, la seule réponse qu'il aura en retour. S'il s'attend à la même révérence que lui, ce n'est pas près d'arriver. Ce genre d'attitude n'est pas pour moi. Je ne le vouvoie pas pour lui faire faire alors ça, encore moins. D'ailleurs, je me déplace un peu, marchant tranquillement autour de lui en gardant toujours la même distance qui règne entre nous. Elle n'est pas encore brisée, mais elle sera, bientôt. Peut-être suis-je un tantinet trop confiance est ceci me perdra tôt au tard. Mais tant pis. Ce serait mentir de dire que je n'en profite pas pour l'examiner de long large maintenant que je l'ai d'aussi prêt. Mais je ne touche pas, bien que l'envi y soit, je reste aussi sage qu'une enfant de cinq ans attendant impatiemment la permission pour manger le dessert. Il faut savoir attendre parfois pour mieux savourer certaine chose. Étant à proximité derrière lui, je finis par lâcher les mots qui me viennent à l'esprit comme limite impossible a stoppé en cours de route.

« ▬ Quand on est une personne aussi, apparemment, important que toi. S'amuser est un mot qui n'existe pas ? Tu m'excuseras, mais ce n'est pas parce que tu as une grande entreprise sous ta botte que ça doit faire de toi quelqu'un d'aussi arrogant, prétentieux et qui se crois au-dessus de tout le monde. Honnêtement, cela te ferait le plus grand bien de te défaire de ton balai dans le cul. »

Oups ? Non, même pas. C'est certes sorti tout seul, mais ce n'est que le fond de ma pensée. Au moins maintenant, il la connaît, même si elle devait être assez évidente. Est-ce que je vais m'attirer les foudres pour si peu ? Sincèrement ? J'espère bien tient. J'avais dit que je pousserais à bout, donc. Je continue ma ronde avec un petit sourire en coin à la fois amusé, mais aussi ravie de là soudaine idée qui me traverse l'esprit à ce moment précis. Celle-ci tombe parfaitement, je n'ai pas oublié ma première envie vis-à-vis de lui depuis que nous avons engagé la conversation. Bien évidemment, j'entends les protestations de l'autre, mais je l'enferme à double tour dans un recoin de ma tête décidant de la faire sortir quand j'aurais fini avec lui. Un peu de calme est de concentration n'est pas de refus. Ayant fini mon tour, je me plante de nouveau devant lui, mes yeux dépareillés qui s'incrustent dans les siens et je murmure légèrement.

« ▬  Il faut vraiment que tu apprennes la détente... »

À peine, ces mots prononcés que mentalement, j'exerce une pression sur mon empathie, souhaitant la contrôlé à ma guise pour qu'il en ressente ce que j'aurai décidé. Il en restera toujours totalement conscient, mais son humeur prendra le dessus sur tout. Un effet temporaire, mais c'est toujours ça de gagner. C'est donc un total désire complètement malsain à mon égard que je lui offre volontiers, tant qu'à faire autant donné quelque chose qui plaise et qui propose un libre choix d'option. Lui qui été si fermé et de marbre va ressentir autre chose pendant un temps ça ne lui fera pas de mal après tout. Je pourrais presque dire que je fais ceci pour son bien. Quand je sens que mon pouvoir va le frapper de pleins fouets, je me rapproche de lui et brise enfin cette distance avec grand plaisir, de toute façon à part en avoir lui-même envie aussi, il ne pourra y dire non. Plus qu'à quelque centimètre de lui, suffisamment proche pour en sentir son propre souffle sur ma peau, il ne me reste plus qu'à le laisser faire avec son envie, profitant seulement du peu de temps qui m'est donnée...

(c) AMIANTE




Désoler de l'attente, j'espère que ça te va tout de même. Je ne voulais pas trop contrôler ton perso donc du coup, la fin est un peu courte. Préviens-moi si quelque chose te dérange =).
 
Leave me alone. Please. ~ feat Red
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» Babe I'm gonna leave you ~song fic~ ^
» MICK[alias Daniel]: Please, leave me a message.

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: