Partagez | 
 

 The raven and the dove – NaoNoah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 169 Messages : 807
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Dim 19 Juil 2015, 23:28

{The raven and the dove
Noah & Naomiie

« I WON'T LET GO. »
Les yeux d’un bleu profond de la jolie elfe qui était assise en boule sur le lit suivirent les mouvements de celui qui lui faisait face, avec attention et expectative. Lorsqu’il revint vers elle pour s’assoir à côté d’elle sur le lit, la faisant très légèrement basculer vers l’avant sous la torsion du matelas, elle attendait ses paroles, une légère crainte au ventre qu’elle n’aurait su réellement expliquer. Lorsque sa voix grave retentit, son regard grimpa vers le sien, cherchant ses yeux écarlates, et elle sentit une pointe de surprise l’éprendre en entendant la longue tirade du sang-mêlé qui, d’habitude, privilégiait de courtes réponses monosyllabiques. Il était d’un naturel franc, et à force de le côtoyer, Naomiie avait rapidement appris qu’il avait pour habitude d’aller droit au but. C’est pour cette raison qu’elle savait qu’elle pouvait toujours se fier à ce qu’il lui disait. Cependant, cela reflétait sa vision des choses, que la jeune fille ne partageait pas nécessairement. Elle eut l’envie de l’arrêter dans sa lancée, mais quelque chose l’en empêchait, probablement la part d’elle qui était sous le charme devant l’éloquence soudaine du grand blond. Lorsqu’il eut achevé ses paroles, un sourire doux avait fait son apparition sur les lèvres de Naomiie, et une étincelle s’était allumée dans son regard céruléen. Elle ne put retenir la tendresse qui transparaissait dans ses yeux, face à ce Noah qui arrivait toujours à la surprendre, et qui quoi qu’il arrivait, semblait toujours la laver de toute culpabilité.

D’un geste mesuré, le jeune homme dégagea une petite mèche neige qui barrait le joli minois de la demoiselle. Elle ne cilla pas, ce genre de petits contacts devenus comme anodins entre eux. Toujours soigneusement roulée en boule sur elle-même, elle planta ses yeux dans les siens, son menton posé sur ses genoux. Elle lui offrit un petit sourire, sans rien dire, comme pour ne pas briser la magie de sa si longue réplique. Elle quitta ensuite ce monde vermeil qui s’ouvrait à elle lorsqu’ils avaient un contact visuel, tournant son attention vers son avant-bras blessé qu’elle avait jusque là presque totalement oublié. Les gestes de Noah étaient attentionnés et doux, aussi légers qu’une brise sur sa peau, tandis qu’il manipulait son poignet entre ses longs doigts fins. Naomiie savait qu’il s’en voulait de l’avoir mordue. C’est pour cette raison qu’elle retint une grimace douloureuse lorsqu’il effleura la plaie du bout de ses doigts tièdes, qui cependant la fit frissonner. Cela ne lui rappelait trop qu’elle avait failli perdre la vie, aujourd’hui. Son cœur se gonfla encore plus de gratitude envers Noah, qui dans l’urgence avait du prendre une décision qui devait lui peser. Cette pensée l’attrista, bien qu’elle ne le montre en aucun cas. Elle ne voulait pas que Noah ait à regretter quoi que ce soit. Elle ne lui en voudrait jamais de l’avoir mordue, et elle savait pertinemment que si cela pouvait l’aider, elle recommencerait sans hésiter. Elle lui faisait confiance, et son geste n’avait rien de reprochable. Sans sa vivacité d’esprit, elle n’aurait probablement pas été là pour avoir ces pensées.

« Va prendre une douche, je changerai ton bandage quand tu auras fini. »

La jeune fille hocha la tête silencieusement en saisissant le T-shirt noir qu’il lui tendait entre ses petits doigts, avant de prendre la main qu’il lui offrait. Sa paume, chaude et rassurante, lui redonnait de la force et un sourire s’esquissa sur son visage où la fatigue transparaissait à nouveau. Il la guida jusqu’à la salle de bain sans même lui lâcher la main, et elle se prit à songer que c’était rare qu’il la tienne si longtemps dans la sienne. Elle ne l’aurait pas dit à voix haute, mais elle sentait qu’en cet instant, c’était un geste qui la touchait d’autant plus. Lorsqu’il la laissa enfin, elle sentit toujours la chaleur de sa main sur la sienne. Au moment où elle s’apprêtait à entrer ans la salle d’eau, elle se ravisa puis se retourna vivement pour l’attraper par la manche. Une pointe de culpabilité et l’hésitation l’avaient gardées silencieuse, mais elle ne voulait pas le laisser partir maintenant sans lui faire comprendre qu’il n’avait rien fait de mal. Elle leva les yeux vers les siens, et le regarda en silence plusieurs secondes sans prononcer un seul mot. Avec douceur, elle tendit sa main vers le visage du sang-mêlé et lui caressa les cheveux brièvement, comme s’il était un enfant. Ce geste signifiait ce qu’elle n’avait plus besoin de dire, car elle savait qu’il pouvait le lire sans soucis dans ses yeux. Merci. C’était un message qu’elle lui faisait passer en continu, que ce soit par ses gestes, ses paroles ou ses regards. Finalement, sa langue se délia, et elle se lança d’une voix peu forte mais sûre d’elle.

« Noah, je ne veux pas que tu sois dur avec toi-même pour ce qui est arrivé. Tu as eu le réflexe qui m’a sauvé la vie, alors… »

Sa voix mourut, tandis qu’elle lisait le regard de son vis-à-vis, ses mots se perdant dans son esprit sans qu’elle arrive à se souvenir ce qu’elle voulait dire ensuite. Elle cligna des yeux, puis secoua doucement la tête avant de s’écarter du jeune homme.

« Euh… je… je vais prendre ma douche. »

Elle lui tourna le dos tout en essayant d’être le plus normale au possible, avant de fermer la porte derrière elle. Dès que ce fut le cas, sa respiration se fit plus haletante à nouveau et ses membres tremblèrent sous son poids. La fatigue et le coup de la morsure la rattrapèrent à une vitesse effroyable, et elle ne voulant pas alarmer le jeune homme, elle avait préféré s’isoler dès qu’elle avait senti la faiblesse de son corps poindre. De quelques pas chancelants, elle se dirigea vers le miroir où elle aperçut son reflet avec encore plus d’horreur que précédemment. Son teint était devenu beaucoup plus livide, les premiers bienfaits de son sommeil et de l’anesthésie qu’avaient prodigué le venin au départ estompés, et elle n’avait pas l’air très bien. Une douleur s’était éveillée dans son avant bras, et une migraine avait commencé à se manifester dans le haut de son crâne. Elle se détourna rapidement, repoussée par sa propre image, avant de se rapprocher de la douche en espérant que cela lui ferait du bien. Elle retira ses vêtements lentement, puis se glissa dans la cabine. Lorsque l’eau brûlante entra en contact avec sa peau fraîche et pâle, elle eut l’impression de fondre. Elle glissa jusqu’au sol, se retrouvant recroquevillée au fond de la cabine de douche, tandis qu’elle fermait les yeux et luttait mentalement contre le traumatisme des heures passées, qu’elle avait balayé devant Noah après avoir réussi à contrôler ses pleurs.

C’est comme cela que Naomiie avait appris à surpasser ses problèmes. Seule. Face à la mort de ses parents, elle n’avait eut personne à qui se raccrocher. Depuis qu’elle avait réussi à se relever de cette horrible épreuve, elle avait pris l’habitude de ne pas se reposer sur les gens pour des choses qu’elle pouvait surmonter d’elle-même. Et elle avait trouvé cela d’autant plus dur de leur montrer ses peines, qu’elle les aimait extrêmement fort. Elle n’aurait jamais voulu leur causer du chagrin. Elle voulait simplement prendre sur elle, devenir plus forte. Elle ne savait pas alors, à quel point il lui serait impossible de dominer certaines peines sans le soutien de ceux qu’elle aimait.

Quelques minutes plus tard, elle se redressa lentement et se savonna, prit le temps de se laver les cheveux rapidement avant de ressortir. Après s’être frictionnée, elle se rhabilla. Elle remit ses sous-vêtements, mais laissa sa robe de côté, se contentant d’enfiler le T-shirt de Noah qui, trop grand pour elle, faisait guise d’une tunique un peu courte dissimulant juste ce qu’il fallait. L’odeur du vêtement la rassurait étrangement. Elle s’était pleinement calmée à présent, et elle se sentait prête à reprendre sa journée sans craintes. Elle réussit à sourire à son reflet, qui le lui rendit de manière rayonnante, ses joues toujours pâles mais moins maladives. Ca allait mieux à présent. Elle prit une inspiration profonde, puis ouvrit la porte, sa bonne humeur retrouvée. Elle dégringola les marches, et le sourire naissant sur ses lèvres s’agrandit largement lorsqu’elle sentit une bonne odeur de nourriture. Elle trouva Noah, vraisemblablement pensif, en train de surveiller les restes pendant qu’il les faisait réchauffer. Cette fois ci, il ne manqua pas son arrivée, et pivota pour la regarder entrer dans la pièce, blanche comme un linge mais avec un magnifique sourire sur les lèvres, qui à lui seul illuminait tout son visage. Ses cheveux mouillés ondulaient sur ses épaules frêles, qui flottaient dans le vêtement prêté par le jeune homme, et Naomiie songea alors pendant un instant qu’elle n’était pas très vêtue. A cette pensée, elle ne put s’empêcher de s’empourprer légèrement, mais décida qu’il ne valait mieux pas en parler.

« Ca m’a fait du bien. Désolée, j’ai mis trois heures… »

Elle eut un petit rire gêné, se tripotant les mains, puis se contenta de sourire. L’incident passé, et à présent qu’elle avait pu y réfléchir longuement, elle se sentait beaucoup mieux, et eut même le sentiment que cette journée l’avait rapprochée davantage du semi-démon. Elle décida, ainsi, que plus tard lorsqu’elle repenserait à cette journée, ce serait une source de bonheur.  
made by MISS AMAZING.


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.com
avatar
Noah Lhyov Nevenscheinder
Staffien
Coeurs : 111 Messages : 279
Couleurs : #400000 & #007C7C
J'ai traversé le portail depuis le : 02/10/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Noah Lhyov Nevenscheinder-Kingston. Actuellement je suis : pas intéressé. Il paraît que je ressemble à : Fuwa Mahiro & Kurosaki Tasuku, deux BG pour le prix d'un. ♥ (IRL: Hunter sexy Parrish) et à ce propos, j'aimerais remercier : moi (avatar) + baby Melichat superawesome (gifs) + super gingin (gif signa)
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Lun 27 Juil 2015, 17:19

{The raven and the dove.
Noah & Naomiie

« And if you close your eyes. »
Noah se retourna pour faire face à Naomiie au moment où ses doigts agrippèrent son poignet, dans une étreinte douce et étrangement assurée. Il avait fait volte-face avec une vitesse qui l'avait surpris lui-même, si bien qu'il se retrouva dérouté au moment où ses iris carmin croisaient les orbes céruléens de l'elfe. Plusieurs secondes s'écoulèrent, durant lesquelles ni l'un ni l'autre n'esquissa le moindre mouvement. Il attendit patiemment qu'elle ne se décide à faire quelque chose, en lui laissant le temps de se décider à réagir. Il se surprit à regretter le moment où la main de Naomiie se trouvait encore dans la sienne, et réalisa alors à quel point il avait besoin qu'elle lui communique chacun des détails qui la tracassaient. Sa main qui effleura délicatement ses cheveux le réveilla, et Noah se laissa faire tandis que la voix de l'elfe se faisait à nouveau entendre.

« NAOMIIENoah, je ne veux pas que tu sois dur avec toi-même pour ce qui est arrivé. Tu as eu le réflexe qui m’a sauvé la vie, alors... »

Elle ne termina pas sa phrase, et il préféra qu'elle ne le fasse pas. Leur conversation avait pris un tournant qui semblait l'avoir mise mal à l'aise, et Noah devina bien vite d'où ce sentiment aurait pu provenir. Ce n'était pas vis-à-vis d'eux, c'était seulement qu'il existait un monde à l'extérieur de l'espace-temps qu'ils avaient construit à deux.
Elle s'écarta, et il ne la retint pas. De quel droit aurait-il pu le faire de toute manière ? Noah resta quelques temps devant la porte de la salle de bain qui se refermait derrière Naomiie, et tandis qu'il ne changeait pas de position, il pouvait aisément deviner que l'elfe avait alors décidé d'affronter ses peurs par elle-même, sans prendre le risque qu'il ne la voie tomber en morceaux. Il voulut frapper à la porte, lui demander de le laisser entrer. Mais la question restait toujours la même. De quel droit aurait-il pu le faire ?

Il descendit les escaliers, traversa le salon et tenta d'ignorer le sentiment d'impuissance qui pesait dans sa poitrine. Il n'était pas encore habitué à ressentir ce genre de choses, surtout maintenant qu'il pensait ne plus avoir à veiller sur personne si ce n'était lui et Lei. Le bruit de l'eau qui coulait dans la salle de bain se fit entendre tandis que lui même prenait le temps de s'asseoir sur le sol du couloir, appuyé lourdement contre le mur comme si son corps lui-même en avait assez de soutenir le poids de ses pensées. Il releva la tête en faisant cogner son crâne contre le mur derrière lui, comme si le choc pouvait servir à remettre ses idées en place. Mais l'opération ne l'aida pas plus que ça, et il se contenta de rester immobile quelques minutes, avant de se relever tandis que l'eau de la salle de bain s'arrêtait de couler. Noah sortit une assiette après avoir remis à chauffer les quelques restes qu'il y avait encore dans le réfrigérateur, et constata sans étonnement qu'il était totalement rassasié.

Elle arriva finalement, dans la tenue qu'il lui avait proposée faute de ne rien avoir de plus à lui donner. Il ne releva pas lorsqu'elle s'excusa, et se contenta de tirer une chaise, l'invitant silencieusement à s'installer le temps qu'il récupère ce qu'il restait dans la casserole qu'il avait mise sur le feu avant qu'elle ne descende. Elle sortit elle-même ses couverts et s'installa tandis qu'il posait une assiette sur la table, et ils s'installèrent à nouveau comme ils l'avaient fait plus tôt, à la seule différence que cette fois Noah ne se servit pas d'assiette. Il appuya machinalement un coude sur la table, posa sa tête sur sa paume et attendit qu'elle ne se serve à sa guise, vérifiant qu'elle en prenait suffisamment pour reprendre les forces qu'il lui avait prises. Au bout d'un certain moment, voyant qu'elle ne prenait pas la parole, il décida de le faire.

« NOAHTu veux que je te ramènes chez toi ? »

Le trajet avait beau être plus court à vol d'oiseau, il savait qu'elle aimait prendre la voie des airs pour se rendre chez lui et son frère. Seulement elle était également trop faible pour user de son pouvoir trop longtemps, alors autant qu'ils fassent le trajet ensemble. De plus c'était une occasion de ressortir le SUV qui commençait à prendre la poussière dans son garage, étant donné que Lei se servait majoritairement de sa voiture de fonction.
made by MISS AMAZING.



(3 roses) de Double (Judy). ♥️

: N E V E N S C H E I N D E R :
 
: TEAMS :
 

: LEAGUES & FAN CLUBS :
 
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 169 Messages : 807
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Jeu 30 Juil 2015, 17:51

{The raven and the dove
Noah & Naomiie

« I WON'T LET GO. »
Lorsque Noah écarta la chaise, elle sourit légèrement et se déplaça vers l’une des surfaces de la cuisine, sortant d’un tiroir une paire de couverts. Elle agit sans une seule hésitation, connaissant déjà parfaitement cette maison comme si elle était la sienne, avant d’aller s’installer sur la chaise que le sang-mêlé avait tirée pour elle. Quand il posa son assiette face à elle, elle attendit que son appétit fasse surface, mais ce dernier ne se manifesta pas. Elle était cependant trop maligne pour ne rien manger, et savait qu’il fallait qu’elle se nourrisse pour reprendre des forces. Elle leva les yeux brièvement vers le grand blond qui était assis face à elle, et un seul regard lui suffit pour savoir qu’il la surveillait. Il ne la laisserait pas partir sans manger. Malgré elle, elle sourit à nouveau, avant de commencer à manger le contenu de son assiette. Sans surprise, elle sentit son estomac se réveiller au cours de l’exercice, et en redemander d’autre.

Le silence de la maison lui faisait presque du bien, et ses bavarderies habituelles restèrent bloquées dans sa gorge, mais ce n’était pas un mal. Elle avait découvert cette nouvelle facette de sa personnalité grâce à Noah. Cette part d’elle qui aimait le silence, qui y trouvait du réconfort et du repos. Depuis qu’elle le côtoyait, elle s’était rendue compte qu’elle avait pris pour habitude de chasser le silence, qui à une époque lui rappelait trop la perte amère de ses parents et la solitude qui avait suivie, seulement troublée par les chuchotements apitoyés et autres commérages des gens de son village. Mais depuis, tout avait changé. Elle n’était plus cette orpheline perdue. Elle était entourée de personnes qui l’aimaient, et qu’elle aimait. Et ce silence qu’elle redoutait tant avait pris une apparence moins menaçante. Il était devenu cette chose qui la liait aux autres, au-delà de la parole. L’amour n’a pas besoin d’être parlé pour être communiqué, et c’était une chose essentielle qu’elle avait comprise grâce à Noah. Ce dernier, ne se doutant pas de la direction qu’avaient prises les pensées de Naomiie, l’observait calmement tandis qu’elle mangeait face à lui.

« Tu veux que je te ramènes chez toi ? »

Naomiie redressa son visage, et croisa son regard. Ses deux orbes rougeoyants, que l’elfe connaissait si bien, se plongèrent dans ses yeux azur. Elle pouvait toujours y voir des zones d’ombre, qui aujourd’hui semblaient s’être renforcées. Serait-elle un jour capable de chasser tous ces fantômes qui flottaient au fond de ce regard ? Ce regard qui peu à peu s’ouvrait au sien, ce regard qui la couvait toujours silencieusement, exprimant tant de choses qu’elle n’arrivait toujours pas à tout saisir ? Elle repensait à cette soirée, celle qui les avait liés, et elle revoyait sa main se tendre vers lui. Elle aurait voulu jamais ne la lâcher, toujours être là pour essayer de soulager tous les poids qu’il semblait porter. Pourtant, aujourd’hui, malgré leur lien si fort, malgré leur univers, elle perçut quelque chose qui lui pinça le cœur. Elle avait l’impression qu’une part de lui s’était refermée, elle avait l’impression qu’il s’éloignait imperceptiblement d’elle, sans qu’elle ne puisse rien faire pour le rattraper. Mais pouvait-elle seulement prétendre à le garder auprès d’elle ? Elle n’aurait voulu l’avouer, mais elle sentit une peur coupable grandir dans le fond de son ventre. Elle craignait un jour qu’ils soient séparés. Elle avait toujours été consciente de la part obscure de Noah, mais elle se sentait si impuissante face à elle. Peut-être qu’un jour, celle-ci l’emmènerait loin d’elle, là où elle ne pourrait plus l’atteindre. Naomiie se pinça les lèvres et ravala toutes ses pensées aussi vite qu’elles étaient arrivées, sans pour autant réussir à les chasser. Elle fit un beau sourire à Noah, et hocha doucement la tête, rompant leur contact visuel tandis que son ventre se tordait sans pour autant qu’elle ne le montre.

« Oui, s’il te plait… je pense que ce serait pour le mieux. Ce ne serait pas raisonnable pour moi de rentrer seule, et… je n’en aurai probablement pas la force de toute manière. »

Elle rit légèrement, avant de se redresser de son siège. Une bonne nuit de sommeil. C’est ce qu’il lui fallait. Cela lui permettrait de se débarrasser de tous ces doutes, de ces craintes non fondées. Elle en avait besoin, plus que tout. Elle ne voulait pas laisser libre cours à son esprit à nouveau. Elle ne voulait plus y penser… ce simple raisonnement avait réussi à l’alarmer. Je suis fatiguée. J’ai besoin de dormir. Naomiie fit signe à Noah de l’attendre avant de monter récupérer sa robe. Ensuite, elle redescendit dans l’entrée où elle remit son manteau et ses chaussures. Ses cheveux humides la firent renifler doucement, et elle éternua quelques instants après. Elle sourit pour elle-même, pivotant pour se retrouver nez-à-nez avec le vampire. Elle sursauta légèrement, avant de glousser faiblement.

« Ah, je ne t’avais pas entendu arriver… »

Elle leva les yeux vers lui, et un soupir s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle fut à nouveau capturée par son regard rubis. Alors, le temps sembla véritablement s’arrêter. Elle fut à nouveau prisonnière de ses pensées traîtresses, comme une accusée jetée face à ses propres fautes. Ses yeux vacillèrent, leur bleu se mettant à scintiller tandis que des larmes venaient s’y former, ne tombant pourtant pas. Elle se mordit la lèvre inférieure, tandis que les mots qui se bousculaient dans sa tête venaient se former sur le bout de sa langue.

« Noah… j’ai peur. »

Ses membres se mirent à trembler, mais elle ne put baisser son regard.

« J’ai peur… mais je n’ai pas peur de toi. »

Un chagrin s’insinua dans ses paroles, sans qu’elle ne puisse le retenir.

« J’ai peur que… que tu partes. »

Naomiie s’interrompit, leva sa main à ses lèvres. Elle rompit finalement le lien de leurs regards, baissant les yeux avec horreur tandis qu’elle prenait conscience de ce qu’elle venait de dire. Comment avait elle pu dire une telle chose ? Noah avait déjà suffisamment de problèmes, il n’avait pas besoin qu’elle se mette à pleurer de la sorte, comme une enfant gâtée. Idiote !

« Dieux que je suis égoïste… c-ce n’est rien, vraiment, n’y fais pas attention. »

Elle voulu chasser ses paroles, se détournant sans oser le regarder à nouveau. La honte grandit à nouveau dans sa poitrine, l’accablant, l’écrasant, et elle ferma les yeux tandis qu’elle lui tournait le dos. Je ne suis qu’une idiote.
made by MISS AMAZING.


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.com
avatar
Noah Lhyov Nevenscheinder
Staffien
Coeurs : 111 Messages : 279
Couleurs : #400000 & #007C7C
J'ai traversé le portail depuis le : 02/10/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Noah Lhyov Nevenscheinder-Kingston. Actuellement je suis : pas intéressé. Il paraît que je ressemble à : Fuwa Mahiro & Kurosaki Tasuku, deux BG pour le prix d'un. ♥ (IRL: Hunter sexy Parrish) et à ce propos, j'aimerais remercier : moi (avatar) + baby Melichat superawesome (gifs) + super gingin (gif signa)
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Ven 07 Aoû 2015, 15:03

{The raven and the dove.
Noah & Naomiie

« And if you close your eyes. »
Au fond, il ne lui avait pas réellement laissé le choix. Elle aurait répondu non qu'il lui aurait d'une façon ou d'une autre raccompagnée jusque Skyworld, le trajet n'était guère plus long qu'une heure s'il roulait suffisamment vite, et de toute façon il n'avait pas de plans pour le reste de l'après midi alors autant qu'il se serve de son temps libre pour se rendre utile. Elle quitta la cuisine avant lui et Noah se dit qu'il ferait la vaisselle en rentrant, il n'avait pas particulièrement la tête à faire le ménage -pas plus que d'habitude. Il resta un moment seul dans la cuisine, à songer à tout ce qui lui était arrivé depuis que sa vie avait changé de tournant. Ce n'était pas seulement son nouveau régime alimentaire qui en était la cause, tout cela avait commencé bien avant quand son train-train quotidien avait été chamboulé par le retour de Lei à Sanctuary of Heart. Cela avait aussi été amorcé par l'arrivée de Judith, puis de sa rencontre avec les Grimm-Atlantis. Tout cela avait fait que sa vie avait changé du tout au tout, et maintenant qu'elle avait presque trouvé son équilibre, il avait fallu que ce genre d'événements arrive...

« NOAHPutain... » jura-t-il en se levant.

Il quitta la cuisine sans savoir depuis combien de temps Naomiie était partie, et la trouva dans l'entrée, recouverte du manteau qu'elle portait en arrivant quelques heures plus tôt. Perdue dans ses pensées, elle ne sembla pas le voir au moment où il franchit le palier de la porte, et il hésita à lui faire part de sa présence. Il y avait quelque chose de triste dans son regard depuis qu'elle s'était réveillée, et même si elle se trouvait dos à lui Noah parvenait à sentir comme une aura de tristesse autour d'elle. Elle éternua et le remarqua à cet instant, alors qu'il commençait à s'approcher d'elle pour ne pas trop la surprendre au moment où il la ramènerait de ses songes.

Elle le regardait avec ses grands yeux brillants, et l'intensité de son regard le frappa à la poitrine. Comment pouvait-elle s'exprimer autant sans dire un mot ? « Noah… j’ai peur. » Il le sentait plus qu'il ne le voyait. Il leva doucement une main, mais s'arrêta avant qu'elle ne puisse atteindre l'épaule de Naomiie tant il avait peur que le moindre mouvement de travers ne la brise en mille morceaux. Ils se retrouvèrent à nouveau enfermés dans leur espace, celui où le temps perdait ses droits et où personne n'avait jamais eu l'occasion de les déranger. Il ne pouvait voir et ne pouvait sentir plus qu'elle, et la détresse qui émanait de la jeune elfe lui procurait un tel sentiment d'impuissance qu'il n'osa même pas bouger lorsqu'enfin elle s'exprima pour lui révéler pourquoi elle avait si peur.

« NAOMIIEJ’ai peur que… que tu partes. »

Il se fit violence pour ne pas vaciller, et sentit une faiblesse le prendre dans les jambes comme si elles menaçaient de se dérober sous son poids. Naomiie elle-même fut prise de court par un tel aveu de sa part, et porta la main à ses lèvres comme pour empêcher d'autres paroles de s'envoler malgré elle. Elle balbutia quelques excuses et alla même jusqu'à lui tourner à nouveau le dos. Noah baissa la tête se mit à taper nerveusement du pied, avant de finalement prendre la parole. C'était une initiative qu'il prenait peu, mais parfois il s'imposait de le faire pour ne pas avoir l'air d'un lâche. Sauf qu'aujourd'hui, c'était simplement parce qu'il avait l'impression que s'il ne le faisait pas, alors il finirait par le regretter.

« NOAHNaomiie. »

Il avait pris pour habitude que ce soit elle qui le ramène de ses longs voyages à travers son propre esprit, pendant lesquels il se ressassait encore et encore les mêmes questions qui revenaient chaque fois qu'il était question de changement dans sa vie. Pourtant, inverser les rôles en cet instant lui semblait tout à fait légitime, bien qu'il n'aurait pas de réponse à donner à la question "pourquoi maintenant ?"

« NOAHNaomiie, regarde moi. »

Pour une fois, il n'y avait plus une trace d'autorité dans sa voix. Son timbre était presque celui d'une supplication, si cela avait fait partie du personnage. Il tendit une main vers elle, et avant que son esprit ait pu peser le pour et le contre sur ce qu'il fallait ou ne pas faire, Noah posa sa main sur l'épaule de la jeune fille, qui lui sembla alors minuscule. Il se pencha de sorte à trouver son regard malgré le fait qu'elle ait la tête baissée, et planta à nouveau ses orbes carmin dans les siennes.

« NOAHJe vais pas partir, OK ? »

Noah avait naturellement l'attitude de celui que rien n'atteint, mais avec Naomiie il était difficile de continuer de jouer les durs et prétendre que sa peine ne l'affectait pas. Il ne voulait pas l'intimider, mais la regarder dans les yeux lui permettait non seulement d'évaluer l'état d'âme de l'elfe, mais aussi lui faire comprendre qu'il était aussi sérieux que la fois où il lui avait dit

« NOAHEcoute, tu peux me demander tout ce que tu veux. »

Il se redressa et passa son pouce sur l'une de ses pommettes, séchant les larmes qui avaient commencé à couler le long de sa joue, tandis qu'elle levait la tête pour ne pas perdre leur contact visuel.

« NOAHMais même si toi, tu me demandes de partir, je ne le ferai pas. Alors maintenant arrête de te faire du soucis pour rien. »

Un sourire léger se dessina sur son visage, creusant une petite fossette dans sa joue droite. Il marqua une légère pause avant de détacher sa main du visage de l'elfe et fit un pas sur le côté pour atteindre leur porte-manteau sur lequel reposait son écharpe -cadeau d'Eva pour son anniversaire, quelques années auparavant et qui ne lui servait à rien si ce n'était d'accessoire- qu'il attrapa pour la tendre à Naomiie.

« NOAHT'en auras plus besoin que moi. »

Voyant qu'elle ne réagissait pas, Noah lui pinça le nez pour la réveiller. Le geste sembla l'aider à recouvrir ses esprits car elle sursauta, arrachant au vampire un mouvement de recul suivi d'un nouveau sourire amusé. S'il y avait bien quelque chose dont Naomiie pouvait se vanter aujourd'hui, c'était d'avoir réussi à le prendre au dépourvu et lui faire perdre ses moyens dans la même journée.
made by MISS AMAZING.



(3 roses) de Double (Judy). ♥️

: N E V E N S C H E I N D E R :
 
: TEAMS :
 

: LEAGUES & FAN CLUBS :
 
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 169 Messages : 807
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Mar 11 Aoû 2015, 20:22

{The raven and the dove
Noah & Naomiie

« I WON'T LET GO. »
Dans le tumulte qui se déchaînait au creux de son ventre et dans sa tête, la voix de Noah se détacha, emplissant son esprit aussi sûrement qu’elle l’aurait fait s’il avait crié. « Naomiie. » Ce simple mot envoya un long frisson à la jeune fille, partant de son coccyx pour remonter en longeant sa colonne vertébrale jusqu’à la base de son cou. Cependant, ses yeux restèrent obstinément fermés, comme si elle avait toujours trop peur de se retourner pour lui faire face, comme si pour une fois, elle voulait se renfermer sur elle-même, pour ne pas le faire souffrir de ses paroles irréfléchies. Pourtant, lorsqu’il le lui demanda, elle ne put refuser. Naomiie était de nature douce, et elle ne pouvait l’ignorer s’il lui demandait quelque chose. Elle ne pouvait pas l’ignorer, lui, entre tous. Noah était la personne qu’elle se devait de ne pas ignorer. Il était celui contre qui sa raison avait toujours lutté, mais qui était responsable de la finalité de son bonheur. La voix du jeune homme avait eut des accents inhabituels, comme une supplication pas tout à fait prononcée, qui brisa le cœur de l’elfe.

Sans un mot, tout doucement, elle pivota sur elle-même et ouvrit ses paupières lentement, mais avant qu’elle ne se soit résolue à lever la tête, elle sentit la main de Noah se poser sur son épaule. Celle-ci était tiède, comme d’habitude, et aurait pu arracher un sourire à la jeune fille si celle-ci ne s’était pas sentie si coupable. Lorsqu’il se pencha vers elle pour mettre ses yeux à son niveau, elle put sentir l’odeur réconfortante qui se dégageait de ses cheveux et de son T-shirt, et son cœur se serra. Dire que leur rencontre avait été froide, humide, douloureuse autant sur le plan physique qu’émotionnel… et à présent, tout ce que Noah lui offrait en retour était une présence chaleureuse, une compréhension calme et une constance qui ne pouvait que la mettre en confiance. Pour elle, Noah était ce jeune homme aux mains chaudes, à la carrure rassurante, au regard honnête. Il n’avait rien de l’individu violent, colérique, cinglant qu’il était lorsque la haine le submergeait. Naomiie ne savait pourtant pas que s’il se montrait si pondéré, c’était probablement car elle était là. Ils ne se connaissaient que depuis une poignée de mois, et pourtant ils avaient su se changer – et si ces changements n’opéraient pas en absence de l’autre, au moins ils étaient l’un pour l’autre la personne qui les influençait tout en se soutenant. Pouvait-elle seulement refuser ce regard qu’il lui lançait, pouvait-elle, même en voulant l’épargner, lui cacher ses pensées ? C’était impossible. Elle ne pouvait pas lui mentir, pas seulement parce qu’elle ne le voulait pas – c’est également car il pouvait lire en elle, de la même manière qu’elle savait lire en lui. Alors pourquoi arrivaient-ils toujours à se surprendre ? Pourquoi Noah demeurait-il un tel mystère à ses yeux ?

« Je vais pas partir, OK ? »

Nerveusement, Naomiie se mordit la lèvre inférieure, comme elle avait l’habitude de le faire lorsqu’elle sentait trop d’émotions déferler en elle. Le sérieux qu’elle lisait dans les yeux de son vis-à-vis la désarmait totalement, autant que ses paroles, autant que cette main posée sur son épaule, qui faisaient grandir la boule dans sa gorge et la chaleur au creux de son ventre. Le reste des paroles de Noah lui tombait dessus à la fois comme un poids la ramenant sur terre, que comme un baume qu’il aurait passé doucement sur son cœur pour effacer tous ses soucis. Ces mots, Noah ne les avait jamais prononcés. Elle avait toujours su qu’ils étaient réels, qu’elle pouvait lui demander ce qu’elle voulait, qu’elle pouvait se confier à lui. Leur monde regorgeait de ces pensées rassurantes, qui pourtant n’avaient jamais été énoncées. Les entendre lui fit presque perdre pied, tandis qu’elle se rendait compte de ce que Noah était en train de dire. Elle le connaissait assez pour savoir que c’était exceptionnel, et savoir qu’il sortait de son état normal pour la réconforter ainsi fit battre son cœur plus fort.

Lorsqu’il se redressa, elle haussa son menton en suivant son mouvement pour ne pas que leurs yeux se perdent, et lorsqu’il essuya les quelques larmes qui avaient coulé sur sa joue, elle sentit les derniers soucis de son cœur s’alléger.

« Mais même si toi, tu me demandes de partir, je ne le ferai pas. Alors maintenant arrête de te faire du souci pour rien. »

Alors, comme si elle s’éveillait d’un mauvais rêve, Naomiie sentit ses lèvres s’étirer en un doux sourire, et un rire léger s’échappa de sa gorge en quelques gracieuses notes. Elle renifla, continuant à glousser, les yeux toujours brillants de ses larmes envolées. Noah sourit un peu, faisant naître l’une de ses fossettes qu’elle chérissait tant, et lorsqu’il se détacha d’elle, tout semblait être rentré dans l’ordre. Non… ce n’était pas tout à fait ça. Peut-être qu’en réalité tout avait été chamboulé, peut-être le temps d’une soirée avaient ils perdus une nouvelle fois tous leurs repères, mais à présent ils refondaient leurs certitudes ensemble, encore plus proches qu’auparavant, toujours plus complices, et sur la base d’un échange de sourires lumineux et de quelques larmes versées.

Lorsque Noah lui tendit son écharpe, elle loucha dessus un instant, toujours un peu secouée parce qu’il venait de se passer, et le jeune homme dut lui pincer le nez pour la faire revenir sur terre. Lorsque les doigts du vampire atteignirent sa cible, Naomiie sursauta violemment avant de couiner légèrement tandis que lui semblait s’amuser de sa réaction. Elle voulut faire mine d’être fâchée, se frottant le bout du nez, mais le sourire qui naquit à la place sur sa frimousse l’en empêcha totalement. De ses doigts fins, elle saisit l’écharpe et l’enroula autour de son cou chaudement. Lorsque ce fut fait, elle tira la langue de manière puérile à Noah, puis rit à nouveau. Doucement, elle attrapa sa main, la serra dans la sienne un instant, avant de la lâcher et de se reculer vers la porte.

« Allons-y ! »

Tous deux se dirigèrent vers le garage de la maisonnée Nevenscheinder, puis il la guida jusqu’à la voiture. Naomiie ne put s’empêcher de passer ses doigts le long de la carrosserie au passage, avant de grimper sur le siège passager. En attendant que Noah vienne s’installer du côté conducteur, elle ne put s’empêcher d’attraper l’écharpe de ce dernier, la portant à son nez pour respirer l’odeur de leur maison avec un petit sourire discret. Lorsqu’il ouvrit la portière et s’assit à côté d’elle, elle était en train d’observer l’intérieur de la voiture. Elle remarqua le lecteur CD et quelques boîtes rangées dans la portière.

« Tu écoutais quel CD ? »
made by MISS AMAZING.


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.com
avatar
Noah Lhyov Nevenscheinder
Staffien
Coeurs : 111 Messages : 279
Couleurs : #400000 & #007C7C
J'ai traversé le portail depuis le : 02/10/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Noah Lhyov Nevenscheinder-Kingston. Actuellement je suis : pas intéressé. Il paraît que je ressemble à : Fuwa Mahiro & Kurosaki Tasuku, deux BG pour le prix d'un. ♥ (IRL: Hunter sexy Parrish) et à ce propos, j'aimerais remercier : moi (avatar) + baby Melichat superawesome (gifs) + super gingin (gif signa)
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Dim 20 Déc 2015, 17:20

{The raven and the dove.
Noah & Naomiie

« And if you close your eyes. »
Il s'était rarement montré aussi bavard, et ce n'est que durant le trajet entre la porte de la maison et la voiture qu'il réalisa qu'il ne s'était jamais montré aussi bavard. Il ferma le portail du garage sans se donner la peine de la verrouiller –à quoi bon, personne ne passait jamais par ici et les rares qui le faisaient ne prenaient pas le risque d'entrer sans y être invité– et rejoignit la petite elfe qui avait déjà pris place côté passager. Il eut tout juste le temps de vérifier qu'elle s'était bien attachée, que sa voix s'éleva à l'intérieur de l'habitacle. Quel CD il écoutait ? Il baissa les yeux vers le lecteur et afficha une mine perplexe. Quelques secondes lui furent requises avant qu'il ne réalise qu'il était incapable de se remémorer quel CD il avait mis à l'intérieur du lecteur.


« NOAHJe... ne sais plus. Ça fait longtemps que je suis pas remonté dans cette caisse. »

Il se frotta la nuque d'un air presque désolé et alluma l'auto-radio. Flight of Icarus résonna dans les hauts-parleurs, peut-être un peu trop fort, car Naomiie sursauta sur son siège. Noah s'empressa de baisser le son de moitié et s'autorisa même un petit éclat de rire, avant de démarrer la voiture en faisant vrombir le moteur.


« NOAHIron Maiden, visiblement. Il changea de mode et alluma l'auto-radio. Change si tu veux, la radio fonctionne même au fin fond de la forêt. »

Et ils prirent la route à une allure plus vive que le maximum autorisé. À ce train-là, ils ne mettraient guère plus d'une heure et demie avant de retrouver la "vraie civilisation". Le paysage était sensiblement le même tout au long de la route, ils ne faisaient que traverser une route secondaire, bordée d'arbres, relativement droite et monotone. Comme à son habitude, il ouvrit légèrement la fenêtre de son côté tandis qu'une musique acoustique jouait à la radio, donnant à leur petite escapade des airs de vacances à l'autre bout du monde. Ponctuellement, il jetait de petits coups d'oeil vers Naomiie, dont le paysage qui défilait semblait accaparer toute l'attention.


« NOAHPar rapport à ce que tu m'as dit tout à l'heure, avant tout ce grand bordel qui a suivi... »

Il se sentait un peu coupable de ne pas avoir réagi plus qu'il ne l'aurait dû. Elle avait quasiment frôlé la mort, et il ne s'était jamais rendu compte à quel point elle pouvait être fragile. Comment sa vie pouvait ne tenir qu'à un fil. Contrairement à lui, elle n'avait pas un semblant d'éternité devant elle. Pour Noah, il lui était complètement égal de disparaître à ce stade de sa vie ; il avait tellement vécu que laisser sa place aux autres ne lui faisait même plus peur. Tandis que Naomiie... elle avait failli passer de l'autre côté aujourd'hui, et il ne l'avait même pas réalisé. Parce que tout semblait si facile lorsqu'on était immortel. Parce que la vie n'avait plus du tout la même valeur lorsqu'on ne risquait pas de disparaître au moindre aléa du sort.

« NOAHJe pense qu'il ne faut pas que tu restes seule. Tu vis toujours toute seule ou chez t... Aaron ? »

Jusqu'à la fin de sa phrase, il avait hésité à dire "ton copain", mais ce n'était peut-être pas comme ça qu'elle voyait le jeune homme. Sans doute, le voyait-elle comme plus que cela. Les choses avaient cette tendance à être sublimées, lorsqu'elles venaient de la jeune fille, et Noah avait au fil du temps appris à comprendre par quel miracle elle parvenait à rendre les choses tellement plus belles qu'elles ne l'étaient en réalité. Il ne connaissait pas Aaron, mais il savait que ce garçon était meilleur que lui, Noah, ne le serait jamais.
made by MISS AMAZING.



(3 roses) de Double (Judy). ♥️

: N E V E N S C H E I N D E R :
 
: TEAMS :
 

: LEAGUES & FAN CLUBS :
 
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 169 Messages : 807
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: The raven and the dove – NaoNoah | Ven 29 Avr 2016, 23:54

{The raven and the dove
Noah & Naomiie

« I WON'T LET GO. »
Naomiie attendit patiemment, en regardant Noah de ses grands yeux azur, que celui-ci lui réponde, laissant poindre un sourire sur ses lèvres rosées en déchiffrant la perplexité de son vis-à-vis. Il dit finalement qu'il n'arrivait pas à s'en souvenir, et à cela le sourire de la jeune fille s'agrandit tandis qu'elle songeait distraitement au fait que Lei, lui, n'oubliait quasiment rien et que c'était bien pour cela que celui-ci était un peu plongé dans son propre monde parfois. En parlant de cela, les pensées de la jeune fille furent interrompues violemment lorsque les enceintes de l'autoradio se mirent à battre les basses énergiques du dernier morceau que Noah avait dû écouter, et elle sursauta sur son siège en portant sa main à son cœur. Le sang-mêlé s'empressa de baisser le son du morceau avec un petit rire auquel se joignit Naomiie, qui lui jeta un regard de côté en se sentant parfaitement ridicule.  Noah démarra la voiture et la jeune fille eut un nouveau sursaut moins visible lorsqu'elle sentit le véhicule prendre vie autour d'elle, et elle jeta un coup d’œil au tableau de bord, les yeux brillants. Ayant grandi dans un lieu-dit extrêmement perdu et loin de toute technologie – excepté l'électricité entre autres, elle n'habitait pas non plus dans une cave – elle n'avait que très rarement eut l'usage d'une voiture et cela se révélait toujours être une expérience qui l'excitait comme un enfant faisant son premier tour de manège. Aaron aimait bien la taquiner là-dessus, et elle savait qu'elle avait l'air d'une gamine donc elle dissimula son émerveillement et se concentra sur ce que Noah disait.

« Iron Maiden, visiblement. Change si tu veux, la radio fonctionne même au fin fond de la forêt. »

Naomiie hocha la tête, même si honnêtement cela ne la dérangeait pas plus que ça d'écouter le CD de Noah. Elle appuya sur le bouton pour changer de stations plusieurs fois, puis s'arrêta sur une chaîne qui passait de jolis morceaux d'instrumentaux. C'est une des choses qu'elle aimait le plus écouter lorsqu'elle roulait en forêt, elle se sentait comme dans un cocon, enveloppée dans les branchages colorés et odorants. Ce sentiment de quiétude qu'elle ressentait en forêt devait venir en partie de sa nature, et c'était un de ses sanctuaires. Comme elle habitait en ville à présent, elle n'avait plus vraiment l'occasion de s'y rendre alors elle savourait chaque visite chez les Nevenscheinder d'autant plus. Naomiie regarda par la fenêtre puis observa les arbres passer très vite – presque trop vite, d'ailleurs – et retourna sa paire d'yeux pour fixer Noah qui conduisait. Il arborait un air concentré qui était assez rare chez lui, ses yeux évoluant sur la route en même temps qu'ils avançaient à vive allure entre les hauts branchages des arbres verdoyants.

Elle qui pourtant aimait tant regarder au-dehors des transports durant les trajets pour observer le paysage, elle se trouva incapable de détourner les yeux de sa silhouette. Et bientôt, son regard océan se mit à vagabonder le long de ses bras, dessinant le contour de ses mains aux longs doigts fermement agrippées au volant, puis il remonta jusqu'à son visage, œuvre de beauté d'une douceur inouïe lorsque son air renfrogné ou moqueur s'effaçait – qui d'ailleurs même dans ces instants n'effaçait pas sa cruelle attirance. Ses longs cils battaient de temps à autres et son regard vermeil lui rappelait les exubérantes couleurs de coquelicots battus au vent en été sur le flanc des montagnes sur lesquelles elle se promenait toujours dans son enfance. Sa peau d'ivoire d'une perfection que tout humain aurait trouvée alarmante ressortait dans la semi-obscurité de l’habitacle, et lorsque les yeux de Naomiie glissèrent jusqu'à ses lèvres, elle sentit quelque chose lui secouer les entrailles et elle se détourna. A partir de cet instant, elle ne sépara plus ses yeux des arbres qui bordaient la route, d'une manière têtue qu'elle ne saisissait d'ailleurs pas totalement, mais pour une raison qu'elle ne comprenait pas elle n'avait plus le courage de se tourner vers Noah. Elle se détendit au bout d'une minute et se mit à apprécier ce qu'elle regardait, buvant la vue des arbres qu'elle trouvait tous plus magnifiques les uns que les autres, entre majesté et fraîcheur. Quelques minutes s'écoulèrent encore en silence, puis Noah reprit la parole.

« Par rapport à ce que tu m'as dit tout à l'heure, avant tout ce grand bordel qui a suivi... »

A ces mots, Naomiie pivota de manière à le regarder, ses boucles neigeuses allant cascader dans son dos lorsqu'elle les ramena avec grâce derrière son oreille, sans détourner les yeux. Noah ne reprit pas la parole immédiatement, comme s'il était plongé dans ses pensées, et Naomiie sentit que quelque chose le tracassait. Elle voulait dire quelque chose, mais ne trouva pas les mots car elle ne savait pas ce qui lui arrivait, et connaissant Noah, s'il voulait lui dire, il irait droit au but. Il ne parlait peut-être pas beaucoup, mais lorsqu'il l'ouvrait, et en particulier avec Naomiie, ce n'était jamais pour rien. La jeune fille se mit à chercher son regard, mais celui-ci avait toujours les yeux fixés sur la route. Néanmoins, elle s'autorisa à déposer sa main doucement sur l'avant-bras de Noah qui tenait toujours le volant, pour lui montrer qu'elle écoutait ce qu'il avait à lui dire.

« Je pense qu'il ne faut pas que tu restes seule. Tu vis toujours toute seule ou chez t... Aaron ? »

Alors, elle sentit une vague de gratitude l’envelopper, et un nouveau sourire vint effacer le mince air d’inquiétude qui s’était peint sur ses traits gracieux l’espace de quelques instants tandis qu’elle attendait la suite de ce que Noah avait à dire. Après tout, malgré tout ce qu’on pouvait dire sur lui, malgré, même, tout ce que le monde entier pourrait dire sur lui, Naomiie savait que le semi-démon était une personne qui se souciait de sa sûreté et de son bien. Que derrière ses manières rustres ou son air fermé se cachait un homme bien, attentif, qui était toujours là pour elle ; même si lui-même n’y croyait pas, elle y croyait pour lui. Car c’était ce qu’elle voyait en lui. L’inquiétude semi-dissimulée de Noah pour la jeune fille lui fit oublier sa légère hésitation sur le prénom d’Aaron, et elle se mit à babiller comme à son habitude lorsqu’elle parlait de son quasi-fiancé. Le rose lui monta aux joues tandis qu’elle expliquait ses plans d’emménagement qui étaient presque terminés, et que dans très peu de temps elle déménagerait définitivement de son ancien petit appartement pour vivre avec lui.

« …et, Noah, tu sais, j’ai vécu plus de cinq ans de ma vie seule, je suis capable de me débrouiller toute seule maintenant. Alors, aies confiance en moi – je serais sage, et je ne me ferais pas mal, tout ira bien. »

Elle avait parlé sur un ton rieur, appuyant la plaisanterie dans son ton – qui n’était pas tout à fait complète d’ailleurs. Elle s’était bien occupée d’elle-même pendant plusieurs années sans se blesser ou même se faire interpeller dans la rue… ce genre de choses ne lui arrivaient que depuis qu’elle avait rencontré les Nevenscheinder, d’ailleurs. Mais puisqu’elle était entourée de protecteurs, autant avoir des menaces desquelles être protégée… pas vrai ? Elle se retint de pouffer seule lorsque cette pensée lui traversa l’esprit, et elle détourna la tête pour cacher sa soudaine euphorie solitaire – le plus important, c’est de rire à ses propres blagues. Puis, elle retourna son visage pour faire face à Noah à qui elle envoya un de ses plus grands sourires.

« Je sais que j’ai pas l’air très très maligne parfois, mais je m’en sors pas trop mal ! Alfirin a compris la leçon après – hem – la dernière fois, et ne sort plus pendant trop longtemps même lorsqu’elle est dans sa « mauvaise période » ; elle est un peu ma deuxième maman, elle s’en veut terriblement après ce qui est arrivé, ce soir où nous nous sommes rencontrés… Et d’ailleurs, elle me surveille de manière plus stricte qu’une mère supérieure dans un couvent ! Je n’ai pas le droit de sortir après le coucher du soleil sauf si je suis accompagnée par un homme en qui elle a placé sa confiance… - tu en fais partie, d’ailleurs, et si elle était humaine et là pour te rencontrer, elle t’aurait embrassé pour m’avoir sauvé la vie. »

La jeune fille rit, sa voix sonnant comme des bulles de bonheur s’échappant de ses lèvres, ses yeux se réduisant en croissants pétillants tandis qu’elle se remémorait ces souvenirs qu’elle avait choisi de placer dans la bonne catégorie, malgré la gravité de ce qui avait manqué de lui arriver et de ce qu’elle avait vu ce soir là. Un frisson non bienvenu remonta le long de sa colonne vertébrale lorsqu’elle repensa brièvement aux horreurs et au sang, mais balaya vite ces images de son esprit. Il ne fallait plus qu’elle y pense. Elle se racla la gorge puis regarda Noah de manière malicieuse.

« D’ailleurs, j’y pense… ça fait un moment que j’y songeais, mais on n’a jamais vraiment concrétisé tout ça… J’en ai déjà parlé à Lei, et il était surexcité à l’idée. Il faudrait vraiment que je vous présente à Aaron, depuis le temps ! Vous êtes tous ma famille, je ne peux pas laisser ça comme ça ! »

Elle savait que Noah n’était pas du genre à vouloir se sociabiliser plus que ça, mais cela comptait vraiment pour elle qu’ils se rencontrent une bonne fois pour toute. Et elle ne voulait pas faire cela sans Noah. Car l’importance de Noah n’était pas négligeable à ses yeux ; si Aaron allait faire partie de la vie quotidienne de Naomiie – encore plus qu’à présent – elle n’avait pas l’intention de lâcher les Nevenscheinder pour autant. Lei et Noah faisaient partie de sa vie, et elle avait bien l’intention de garder les choses de la sorte. Les yeux de Naomiie tracèrent de nouveau les contours de visage de Noah ombragés par ses mèches blondes, et elle sentit quelque chose lui pincer le cœur à l’idée même de ne plus le voir. Il faisait partie de son équilibre. C’était peut-être égoïste de sa part, mais elle ne savait pas ce qu’elle ferait si elle était séparée de lui ou de Lei.
made by MISS AMAZING.


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 
 
The raven and the dove – NaoNoah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» The raven and the dove – NaoNoah
» La Raven Guard arrive !
» WOMEN OF THE DC UNIVERSE SERIES: DOVE ( série 3 )
» Raven's Flight par gav thorpe (3,5/5)
» WOMEN OF THE DC UNIVERSE: RAVEN (série 3)

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Forêt-
Sauter vers: