Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   30th Janvier 2015, 17:34

Arès conservait encore son amertume sur sa défaite contre Athéna, il essaierait de la croiser la moins possible, aussi décida t-il de se rendre sur Terre pour être sûr d'avoir la paix. C'était plutôt étrange pour un dieu de dire qu'il avait besoin de voyager alors qu'il connaissait ce monde depuis si longtemps. Aussitôt dit, aussitôt fait, le voilà dans les rues d'un Japon plutôt moderne. C'était dingue comme ce monde l'étonnait sans cesse à toujours vouloir changer à ce point. Son plus grand choc allait toujours rester quand il était revenu sur un champ de bataille, il avait été ébahi par toutes ces nouvelles inventions. Ce n'était absolument pas comme il avait vu se faire la guerre. Enfin là, il n'était pas là en tant que dieu de la guerre, il voulait juste se promener pour se changer les idées. Déjà le fait de ne plus être à l'Olympe, il respirait un nouvel air. Pour marquer le coup, il avait en tête de se vêtir autrement pour s'immerger dans ce nouvel environnement. On pouvait entendre les voitures emprunter les grands axes non loin des allées piétonnes où il se trouvait. Arès se fit une joie de marcher de telle façon que les cyclistes rencontraient de véritables obstacles. Bien qu'il n'ait plus de blessure importante, que cette histoire semblait s'éloigner de son esprit, cette histoire l'avait marqué, mais il n'était pas prêt de changer. Dès qu'il pouvait embêter le monde , il le faisait toujours avec joie.

Il voyait très clairement les vêtements qu'il désirait sans faire de grands efforts. Comme s'habiller donnait le pouvoir fascinant de changer une vie, de prendre un rôle, alors il voulait celui d'un guerrier des temps anciens. Un brin conservateur, vous pensez ? Il ne l'était pas, mais affectionnait l'ère heian.  C'était l'époque où le Bushido régnait en maître sur les vies de tous ces nobles samouraïs qui tout comme les chevaliers étaient l'image de l'honneur. Comment ne pas respecter une telle figure ? Arès n'avait pas la tête à lire et pourtant chez lui il avait des livres de géopolitique, de géographie et d'histoire. C'était bien sûr pour se documenter, mais là il avait comme une envie de remettre au goût du genre le passé. En plus, il avait vu quelques lanternes en ville, ils devaient fêter quelque chose... Oh, il ne voulait pas spécialement fêté. Au moins, il pouvait être pris pour un fêtard, pour une fois il n'allait pas faire parler de lui directement. Quand il essaya l'armure, il eut un grand sourire. Il était allé chez un vendeur qui vendait quelques modèles pour appâter les touristes sans doute. Le temps ne manquait pas à Arès, alors il lui demanda d’essayer tous leurs modèles.

A chaque essai, il prenait une épée et tentait de faire des mouvements en faisant une petite moue. Les armures étaient certes plutôt fidèles, c'était ce qui l'avait poussé à s'arrêter dans cette boutique, mais elles n'égalaient pas celles qu'il avait connues. Les touristes devaient apprécier, mais au moins les créations étaient faites par les mains d'un connaisseurs. Et croyez moi en ce domaine, Arès se disait être doté d'expérience. Il s'arrangea pour que le patron se dispute avec son employé pour emporter l'objet tranquillement. Comme il l'avait déjà enfilé, il n'était pas obligé de trouver une cabine pour l'enfiler. Son armure était assez légère, elle était bien travaillée, c'était tout ce qu'il voulait. Le casque ne lui avait pas inspiré, c'était bien la seule chose qu'il n'avait pas dans tout l'attirail de l'époque. Il se mit à marcher tranquillement dans l'attente de trouver la cible parfaite.
Dieu des Vents



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Eole
« Dieu des Vents »



Coeurs : 337 Messages : 545
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   30th Janvier 2015, 19:43

Sore, uta o/




Le vent soufflait doucement sur le monde, une chanson douce, qui lui trottait en tête, une chanson en japonais, immédiatement, j'avais envie d'y aller. Ce pays était fascinant, surtout quand la fête battait son plein. Je souriais en me téléportant à cet endroit, je tombait bien, c'était la fête. Mon sourire s'élargissait d'autant plus. Mes cheveux roux détonnant encore dans les environs. Je me dirigeait vers un stand qui vendait des masque à l'éffigie de héros divers et varié de manga populaire, je prenais un de Pikachu, s'il y avait quelque chose qui n'avait pas changé depuis la dernière fois où j'étais venu, c'était bien la popularité de cette chose jaune, elle avait une bouille tout à fait mignonne. Après cela, je me demandais si je pouvais avoir des dangos ou takoyakis, c'était bon ces trucs. J'en mangerai bien un peu avant d'aller chanter, car oui, j'avais envie de chanter et quoi de mieux que le japon pour le faire, leur salle de karaoke sont unique au monde, moi, je ne peux pas m'en passer, bien que leur répertoire était limité à certains points, sauf si on cherchait. Je me baladais sans me préoccuper de ce qui m'entourait. Pourtant j'aurai pu voir Arès en tenue guerrière avec le style Bushido, mais non, le stand de dango l'attendait, les sucreries en mains, il pouvait le reconnaître. C'était tout à fait le style de Arès. Je rigolais un peu avant de me faufiler par derrière car c'est plus drôle d'embêter le dieu de la guerre, je sais, je risque ma vie, mais le voir râler était plaisant. Donc, je lui touchait l'épaule.

-Bouh, cousin, tu veux goûter ?

Je disais cela en tendant cette dernière sous le nez de mon cousin, bah quoi autant qu'il en profite, en plus il attirait déjà l'attention avec sa panoplie du parfait guerrier de ce pays, je faisais un peu pâle figure avec mes cheveux roux et le masque sur le côte de ma tête. Les japonais portait pas tujours leur masque sur le visage, nombreux comme moi, l'avais mis sur le côté, dinc, je n'était pas le seul avec un Pikachu, vexé de pas être Unique, je le prenait avant de sortir un feutre noir de ma poche et lui faire quelques cicatrices qui se voulait classe. Il va sans dire que que je le remeyttais à sa place.

-Je te savais pas passionné par le Japon, cher cousin, ni intéressé par les mortels, mais c'est cool, on pourra rester un moment ensemble, se faire une bouffe, boire du saké et se karaoke, passage obligé, pas à discuter. Cela va être cool. On va se marrer.

Voilà mon speech est fini, directement, je lui saisissais le bras, car je ne faisais pas les choses à moitié. Me voici en train d'aborder tranquillement le dieu de la guerre, lui proposant dans dangos, tiens, je lui ferrai goûter des takoyakis, ces choses-là sont à tomber, vu que à mon avis, il a pas de souci avec l'épicé, on allait rire des autres touristes.





avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   9th Février 2015, 18:17

Rien à dire, il y avait de l'ambiance. Tout le monde allait, venait en tenant à peine compte du voisin. Arès faisait partie de cette catégorie de personne qui ne tenait aucunement compte de la vie qui pouvait se dérouler autour de lui. Son regard se portait amusé sur certaines scènes sans y attacher une grande importance. Toute cette rue paraissait être une vraie scène. Dans ses vêtements de samouraï, il aurait pu s’immiscer dans 'importe quelle troupe sans que cela puisse choquer. Cela faisait longtemps que les protections militaires n'étaient plus aussi lourdes, les armes avaient évolué depuis cette époque. Cela avait perdu selon Arès de son côté épique et cela avait encouragé tous les feignants à régler leurs comptes à bon portant avec un flingue. Aucune dignité. Aucun honneur. il ne croisait que des groupes de plus ou moins grandes importances. Les personnes lui adressaient un bref regard sans qu'il ait la moindre envie de venir leur casser les pieds. C'était étrange, était-ce parce qu'il ne connaissait que peu ce pays ? Il cherchait la victime parfaite, mais il ne parvenait pas à se décider. Tournant la tête autour de lui, il se fit la même réflexion face à tout ce monde... S'il ne pouvait pas identifier une personne, il s'en prendrait à un groupe, rien empêchait d'étendre son public, au contraire...

Alors qu'il se dirigeait vers un groupe de personnes aux habits étranges, quelqu'un lui sauta dessus. C’était vraiment le mot juste, il sursauta sur le coup, il n'avait pas vu le coup venir. Il allait même lui faire volte face mais une brochette de dangos lui arriva juste devant le pif. Par réflexe, il la fixa tellement que ses yeux louchèrent un instant. Arès se mit à humer par réflexe cette chose qu'une main tenait face à lui comme si elle voulait qu'il en croque un bout. Une main se posa sur son épaule, là ce fut vraiment le geste de trop. Arès manifesta cette invasion par un grognement désapprobateur, puis se retourna avec un sourire peu emprunt à rire. Au moins pour attirer son attention, c'était chose faite, là ses yeux ne le regardaient plus que lui et ce masque qu'il portait sur le côté de la tête. Ce n'était pas le premier qu'Arès croisait. Il y en avait beaucoup dans la rue, de toutes couleurs, formes et tailles. Le masque porté par son cousin était très jaune avec des oreilles dont la longueur pouvait égaler celle des ânes. Enfin, c'était la vision d'Arès n'ayant jamais vu de pikachu de sa vie.

Comme il lui avait proposé de goûter, il ne se priva pas pour manger avant de lui adresser la parole comme paiement de cette frayeur qu'il n'avouerait pas bien sûr. Il ne s'attendait pas à être dérangé en pleine approche stratégique. Son bras avait serré celui de Eole un instant, s'il ne l'avait pas reconnu en cet instant, il l'aurait envoyé voler par dessus lui pour voir son visage en face et en faire sa victime. C'était le mot "cousin" qui l'avait arrêté et cette voix si enjouée et vive, sinon il aurait eu droit à une petite prise pouvant faire penser à un catcheur  en plein match. Le dango qu'il lui avait pris sur la brochette fondait dans sa bouche, il était si tendre qu'il hésita à interrompre cette dégustation. Après tout la brochette en comptait d'autres, il se rapprocha d'Eole dans le but de parler mais aussi d'avoir d'autres de ces boules sucrées si appétissantes. Quand même une seule boulette, c'était tout de même vite gobé. Il voulut lui serrer la main pour choper habilement la brochette sous un air d'une fausse courtoisie. A la guerre, on apprenait deux choses : les ventres creux sont des ennemis mortels et les affaires n'attendent pas. Donc il allait prendre ce présent de façon rapide avant qu'il ne se ravise et décide de la conserver pour lui. Ses doigts glissèrent sur la sucrerie avant de la ramener vers lui. A présent que plus rien n'était en jeu, il pouvait agir de façon ordinaire en savourant ce dango.

Et alors avant même qu'il puisse réagir à croire que ce type était monté sur ressort, il se mit à lui parler dans un élan d'enthousiasme du touriste de base ou du Japonnais pressé. Il avait 'air de vouloir faire plein de choses. Ce n'était pas du tout dans les projets d'Arès, mais il lui saisit le bras et l'embarqua avant même qu'il puisse entamer à nouveau sa brochette. Tandis qu'il le trainait derrière, Arès soupira en se disant qu'il était tout à fait en capacité de l'envoyer contre le prochain mur qu'il croiserait. A la place, il finit par le prendre par le bras, le ramena vers lui pour le fixer dans les yeux. La scène pouvait avoir un côté assez terrifiant mais alors qu'il le ramenait vers lui, le masque de Pikachu glissa et Arès eut encore cet arrêt sur cette étrange bestiole. Les coups de feutre lui donnaient un drôle d'air.


"Et... c'est quoi ça ? " désigna t-il en pointant le masque.


Eole allait devoir tout lui expliquer, sur le coup Arès faisait bien touriste. Sa question le calma un peu. Il avait eu dans l'idée de le rouspéter en lui disant qu'on ne le trainait pas comme un sac à patates sans son avis, mais à la place il manifesta un certain intérêt. Intrigué puis perplexe, il passa sa main sur les oreilles disproportionnées de l'animal. Arès n'était pas bête au point de croire qu'il s'agissait d'une nouvelle espèce, juste il se demandait ce qui passait dans la tête de certains pour imaginer une espèce de poussin croisé d'un lapin. Il n'arrivait vraiment pas à déterminer son origine exacte et passait par toutes les hypothèses. Lâchant Eole, il continuait de le fixer comme un extraterrestres alors qu'il se fit éblouir par un flash aveuglant. Fermant les yeux, il chercha son agresseur, mais celui-ci avait déjà filé comme si sa vie en dépendait, enfin c'était relativement le cas...

" ... On va ailleurs...? Tout de suite. Maintenant. Où tu veux."

Il n'avait aucune envie de revivre ce moment et avait bien hâte qu'ils s'éloignent... Son ton catégorique était sans appel, oui il allait le suivre, mais le prochain appareil qu'il verrait, il finirait embroché, réduit en miettes.
Dieu des Vents



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Eole
« Dieu des Vents »



Coeurs : 337 Messages : 545
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   9th Février 2015, 19:25

Sore, uta o/




Sérieusement, il croyait que je n'allais pas le reconnaître, même habillé en femme, je pourrai le reconnaître, en même temps, je voyais mal Arès avoir le même trip que moi. Ce n'était pas rien d'être une meuf. J'avais testé, et bordel, comme j'avais kiffé, un truc de ouf de malade. Bref, retournons à mon cousin. Il faut dire qu'il lui avait sauté dessus, en mode ninja, plus discret que Naruto, si si, je vous jure le orange cela peut être discret, regardez, par exemple, il n'avait pas remarqué ma tignasse rousse, donc orange un peu. Je le regardais en train de manger les dangos, ça c'était fait, il préférait être en bon terme avec son cousin, puis c'était normal qu'en famille, on se charrie un peu, on se bouscule un peu aussi. Il mangeait avec appétit, cette pâte sucrée, le goût était un peu étrange, mais on s'y faisait, ce n'était pas comme du masepin, j'aimais moins le masepin que les dangos. Avant de me faire interrompre mon excursion joyeuse, il me regardait avec un féroce, ouh, j'ai presque peur. Oui, vraiment. Mais il s'arrêtait sur le pikachu. Il se demandait se que c'était. Je retenais un rire, moi aussi cela m'avait intrigué la dernière fois. Je souriais, je devrais lui expliquer le concept, je sens que ça va être drôle. Un homme pris en photo mon cousin, l'aveuglant, fallait dire qu'il était classe dans cette tenue et pas très discret. De ce côté j'avais presque ordinaire avec mon masque de pikachu. Agacé par ce geste, il demandait pour aller ailleurs. Je faisais un peu la moue. Il était pressé de se sortir de cette ambiance. Je riais un peu.

-Alors ce que tu vois là en jaune c'est Pikachu, c'est un pokémon, c'est un peu d'élevage et les gens se font battre entre eux ces créatures étranges avec leurs jeux vidéos, comme un combats de coqs, sauf qu'aucun animal réel est blessé. C'est juste des donnés. Il y a même des championnats du monde avec de grands stratèges. On mange des takoyakis et je t’amènes ailleurs, d'accord ? Ah, si tu veux tester un combat de pokémon, je sais ou aller.

Bien que Akihabara était vraiment le genre de quartier bien loi d'être ordinaire, clairement, son costume passerait presque inaperçu. Un sourire s'affichait sur mon visage, je verrai le changement, les mangas en vogue, je me demande si Conan est toujours aussi célèbre, depuis dix ans. Au dernière nouvelle cela avait l'air d'être le cas. J'avoue que je suis un peu mal les vents du mangas, mais c'était impossible de tout suivre, même pour moi, un dieu, mais j'en savais des choses sur les mangas dit les mieux vendus. Je souriais et allais dans un stands de ces choses salées et épicés, je pouvais déjà sentir le croquant du poulpe, la douceur de la pâte, les épices, mais le must, c'était le piquant. C'était à se rouler par terre. Vraiment, il se devait de goûter avant d'aller ailleurs. Il lui tendis un barquette pour son cousin et en gardant une pour lui. Autant qu'il se fasse plaisir.

-Mange ça et on décolle, prochaine destination Akiha ara si tu veux faire un combat pokémon, sinon, j'ai une autre destination. Je souriais grandement à ces mots.





avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   26th Février 2015, 10:12

Cette drôle de souris jaune aux joues rouges avait attiré son attention. C'était tout de même un animal bien étrange, enfin... Il toucha les oreilles du masque en donnant un léger coup dedans l'air perplexe. Son cousin lui sourit, il avait toujours ce côté agréable, contrairement à Arès de ce qu'il avait vu il était d'une compagnie plus plaisante que la sienne. Ils leur étaient arrivés parfois de se croiser avec des situations moins joyeuses. Là, il se sentait prêt à l'embarquer dans son délire, lui le dieu de la guerre. C'était à n'y rien comprendre. Enfin, il n'eut pas le temps de réagir qu'ils étaient assaillis. Arès avait retenu sa main qui était en train de plonger sur l'arme à sa ceinture. Quoi, il en aurait juste embroché un pour l'exemple, les autres se seraient dispersés comme de bons moutons. D'un zèle olympique, il patienta de son mieux en serrant les dents. Il voulait les bouffer ces photographes, il avait des pensées assez sadiques rien qu'en subissant leurs flashs. Quand tout finit, il avait vite envie de plier bagage avec en tête la pensée unique : «  c'est bon j'ai vu, ça m'a suffit ». Eole ne partait pas dans la même idée et fut déçu de sa réaction, cela se sentait qu'il voulait encore rester ici. D'un coup, il se mit à rire, rire qu'Arès commenta aussitôt.

« … C'est toi qu'ils auraient dû prendre ! Toi et ce... poutachu, pautaku, pitachu.... bref ça », désigna  t-il d'un ton accusateur.


Il n'avait absolument pas demandé ce genre de manifestation et par pur esprit de rancune, il aurait bien eu envie de réduire ensemble cet appareil photo de malheur. La déception fit vite place à un soupire profond et agacé. Alors qu'il restait focalisé sur cet incident, auquel il n'avait réussi à se montrer assez rapide, Eole se mit à expliquer l'origine de la créature jaune.


« Personne n'est blessé, mais comme on sait qui l'emporte ? … Des combats sans blessure ? « 

Comment était déterminé le gagnant ? Aucun combat se gagnait sans blessure à moins d'assommer son adversaire. Dans sa tête, il voyait un pikachu se promenait avec une massue. Les pokemons avaient peut-être des armes... Oh et puis c'était fictif de toute manière, mais c'était intriguant. Des combats tout de même, il n'était même pas au courant. Cela le révoltait un peu. Parfois, les mortels avaient des idées étranges, non pas que les siennes le soient moins parfois. Sur le coup comme Eole lui proposait des choix limite il l'aurait pris par la main, cela lui faisait étrange d'agir ainsi aussi docilement, mais il allait suivre le rythme. Il regarda à gauche puis à droit pour s'assurer qu'il n'y avait plus de photographe ninja à qui il aurait pu tordre le cou. Non, ils avaient un moment de tranquillité.

" Je te suis, tu viens souvent ici dis mois...? Et je me dois d'essayer ces combats !"

Sur le coup, il se sentait exclu de cette pratique de se battre et cela l'humiliait presque. Il voulait un de ces trucs, un de ces pokemons, un bien costaud qui lui corresponde bien. Son regard se fit moins hautain, même s'il conservait une certaine lueur de fierté. Quel que soit ce qu'il le fasse, il le ferait avec cette même dignité que ce soit un combat d'arène ou un combat pokemon. Il n'allait pas se laisser avoir par une de ces pratiques terrienne. Arès comptait bien montrer que quelle que soit la bataille, il l'emporterait. Jamais, il n'avait vu Eole aussi heureux, il faut dire qu'il n'avait pas vraiment comme tous les dieux en fait rechercher sa compagnie. Ce n'était pas qu'il voulait le connaître plus, enfin si peut-être un peu, juste un peu. Ils traversaient des allées à nouveau remplis d'odeurs, de couleurs. C'était une ambiance festive, mais pour une fois il n'animait rien, c'était frustrant et en même temps reposant.

" Avoue tu t'ennuyais avant de venir me voir", rit-il.

Toute cette perspective qui lui déployait était agréable, mais il n'en revenait pas que l'on fasse ça pour lui. Il lui fit ce petit sourire en coin. Oh, Eole pouvait lui avouer, ce n'était pas grave de toute façon il avait dit cela avec beaucoup de détachement. Tout en se redressant, il passait ses doigts dans ses cheveux, puis les croisa derrière sa tête. Aphrodite lui avait un jour demandé s'il aimait flâner, il lui avait dit qu'il n'y arrivait que moyennement. Un objectif, il lui en fallait constamment hein, un peu comme si où qu'il aille, il devait se sentir envahi d'une mission. Cela pouvait être tout simplement de l'ordre d'embêter son monde à un objectif plus élaboré. En passant, il se saisit d'une brochette appétissante, la porta à sa bouche, en croqua un bout et déchanta vite. Elle était diablement épicée.

" CEST PAS MANGEABLE !"


Les conseils culinaires d'Eole étaient plus sécurisés que ce qu'il venait tout juste d'avaler. Il toussa pour s'en défaire et chercha de l'air autour de lui le plus rapidement possible. Après quelques grandes inspirations et après avoir attrapé son cousin par la main si fort qu'il ne pouvait ignorer ce qui se passait, il respira comme un bienheureux. Son visage devint moins rougi par le piment qu'il avait ingurgité. La saveur très relevée de la viande lui avait laissé dans la gorge une marque si forte que lorsqu'il reprit la parole, il eut tout d'abord une voix très caverneuse.


" Je vais les tuer.", rit-il.


Le dieu de la guerre pouvait dire cette phrase plusieurs fois par jour et procéder ou non à son exécution en fonction du contexte. A la guerre, il n'y avait pas de restriction, là on ne l'empêchait pas de laisser libre cours à ses envies, là ce n'était qu'une blague. Même si le ton n'y était pas, c'était une bonne blague d'Arès, d'accord ce n'était pas drôle, mais là après avoir eu la gorge cramée, c'était tout ce qu'il trouvait à dire. Tout en marchant, il lâcha la main d'Eole en se disant qu'on aurait dit qu'il avait cinq ans. Le rouquin était loin de pouvoir se cacher dans la foule, il ne risquait pas de le perdre.

" Et tout se passe comment pour toi ? "


Arès prenait le temps de s'intéresser à un autre que lui-même, peut-être parce que ce dernier lui manifestait un intérêt. C'était toujours valorisant d'être comme une sorte de vedette d'un jour. Il avait son guide particulier pour la soirée, il allait en profiter. Son guide n'allait pas être exclu s'il trouvait un bon vieux tour à lui jouer.


"J'ai cru que j'allais t'exploser quand je t'ai vu. Dans mon dos ! Tu voulais apprendre à voler ?
Dieu des Vents



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Eole
« Dieu des Vents »



Coeurs : 337 Messages : 545
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   26th Février 2015, 11:39

Sore, uta o/



Les photographes prenaient des clichés de mon cousin, faut dire qu'il attirait l'attention comme cela, il me donnait presque envie de me cosplayer. Mais bon, peut-être que Akihabara me donnera des habits voyants dignes de moi. D'ailleurs le fait qu'il soit autant pris en cliché agaçait fortement mon cousin. Bien que mon Pikachu était original, car mes capacités en dessins sont limités, je n'étais pas comme mon cousin. Les dieux attiraient toujours l'attention. C'était dans notre nature. Il se posait des questions sur les combats, normal, avant de demander si je venais souvent ici. Je le regardais, je savais qu'en lui proposant des combats, je finirai par l'entraîner dans mon délire. C'était le plus important. Il était paré, bien que sensible au repas épicés. J'étais un poil déçu de lui. Contrairement à moi, il n'était pas habitué à la cuisine épicée. Moi je mangeais tranquille, j'aimais bien les takoyakis. Le voir criser pour un peu d'épices avait le don de me faire rire intérieurement. Il me soulevait, comme si j'étais le seul responsable. Il les menaçait de mort, c'était d'un classique. Je roulais des yeux. Il me demandait comment ça se passait pour moi. Je mangeais tranquillement., je haussais les épaules, un peu las.

-Moi, la nourriture ne fait rien de très grave, cousin, j'en ai pris l'habitude, le Japon et le Mexique sont connu pour leurs épices.

Après il me disait qu'il m'aurait fait voler tout à l'heure à cause de mon apparition surprise sur son dos.

-Je sais déjà voler et j'ai appris à d'autres à voler Arès, je peux te le prouver, sans aucun soucis. Avent cela, un combat pokémon s'impose entre nous. Allez zou. On se téléporte.

Il touchait son épaule et les voilà dans un autre décor, les bâtiment gris, bien que colorée à cause des affiches représentant les mangas du moment. Ce n'était pas la première fois que je venais dans cet endroit, mais tout avait changé depuis ma précédente venue. Je souriais, il ne me restait que trouver une borne pour jouer à pokémon. Je n'étais pas le seul dans les environ à porter une couleur originale, certaines filles portaient même plusieurs couleurs dans des espèces de dreadloks. Je fouillais bien les environs, rentrant parfois dans les magasins Puis une salle d'arcade me sautait carrément aux yeux, avec une lumière si vive, c'était impossible de la louper.

-Je pense que nous auront ce qu'il faut à l'intérieur de cet endroit tape à l’œil. Il y a des jeux qui plairont, en dehors de pokémon. On rentre, bien que tu as remarqué être moins photographié ici. On est dans un endroit particulier avec des gens particulier, donc ton armure, ce n'est rien du tout.

J'entrais et trouvais la borne de pokémon, moi qui voulais faire un combat digne des grands tournoi, j'étais limité aux capacités des pokémons. Je mettait quand même une épique assez équilibrée dans les types, privilégiant un peu la défense, car connaissant Arès, il choisirait des gros bourrins bon en attaque. Le combat ne voudrait pas grand chose. On pouvait voir à côté des bornes street fighter, ou des jeux de tirs qui faisaient pleins de bruit. Bref cet endroit était le paradis des gameurs en tout genre.






avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   28th Février 2015, 19:18

Si des mots étaient à attribuer à Eole c'était l'énergie et la légèreté. Ces deux mots plaisaient à Arès, on parlait de lui comme un fonceur, mais il aimait l'être. C'était peut-être pour cela qu'il se laissait ainsi faire, le regard tantôt amusé tantôt surpris c'était sans doute dû en partie à cela. Il n'arrivait pas à calculer, à le sentir venir. Il était là et aussitôt ailleurs. En respirant un peu de ce parfum de fête, il avait bien senti que ce n'était plus son monde. Si Eole n'était pas resté, mise à part tout m'être en branle, il n'aurait pas pu faire grand chose. En regardant la tranquillité du dieu du vent, il devina bien que lui le piment ne lui ferait pas plus d'effet qu'une piqûre de moustique. Il pouvait beaucoup épicé, mais le piment ne lui revenait pas. Sincèrement, il n'aurait pas soupçonné une seconde que cette brochette en aurait.

Eole roula des yeux en le voyant maudire les passants, venant de lui c'était une remarque classique. C'était comme si rien ne lui faisait peur,il lui répondit du tac au tac qu'il avait déjà appris à voler à quelqu'un d'un ton sérieux. Tout d'un coup, une image se forma dans son esprit. Il se demandait comme quelqu'un d'aussi dynamique devait enseigner. Enfin vu son expérience avec une certaine séance de yoga, il ne pouvait pas faire pire que lui. D'ailleurs, il faudrait qu'un jour il cherche à voir s'il avait continué ses cours ce brave petit. Après ce court instant, tout semblant se rétrécir avec Eole, ce qui plaisait à Arès. C'était dynamique, on dormait pas. En voilà un qu'il n'avait pas besoin de secouer pour qu'il soit un minimum intéressant. Il ne lui laissa pas le temps de répondre que déjà il s'exécutait et hop le téléportait ailleurs, oui mais prends garde petit dieu du vent car le dieu de la guerre comptait bien te monter qu'il était lui au aussi bien loin de l'âge de la retraite. Enfin il allait partir avec cette idée, quand il vit un univers bien particulier. Tout le monde des vêtements assez originaux, des lumières brillaient de partout. Pourquoi n'avait-il jamais vu ce lieu ? Il était sans doute trop fixé sur d'autres objectifs.. c'était là qu'il voyait les bons côtés de se promener avec d'autres idées qu'il ne pouvait avoir en temps normal. Il y avait des bornes qu'il avait pu voir dans certains cafés, mais ici il y en avait tellement. A vrai dire même s'il en avait vues, il n'avait jamais pris le temps de s'y arrêter. La première chose qu'il fit était de s'avancer vers l'une d'elles en la fixant de haut. C'était une machine inventée par tous ces vermisseaux qui se faisaient dominer dans toute leur médiocrité naturelle. Arès appuya sur un bouton pour entendre une voix hurler : "FIGHT".

En voilà donc une belle imitation, mais sur le coup, il avait presque envie de montrer une risposte à sa sauce. Eole lui avait dit avant de renter que ce lieu était particulier, hé bien il n'en doutait pas vu tout ce qu'il voyait. Quelque part s'il restait dans ce silence, les yeux écarquillés, ce n'était pas qu'il se laissait dépassé par les événements, c'était qu'il profitait mine de rien de tout ce que le dieu du vent lui faisait voir. Une chose le rendit presque méfiant, mais qu'y gagnait Eole à agir ainsi avec lui ?


" Dis le courant d'air tu... "

En fait, il remarqua que le rouquin était tout à sa mission de lui faire découvrir le jeu pokemon, il n'avait pas dû l'entendre vu que toute son attention se portait de bornes en bornes à la recherche de ce qu'il lui avait promis. Arès fit une drôle de tête derrière lui, était-il courroucé, énervé, allait-il se manifester de cette façon habituelle ? Alors lui revint cette tête blasée que lui avait fait Eole quand il laissait son humeur le gagnait. Ce n'était pas qu'il voulait lui plaire, puisque c'était un jeu. Il jouerait le temps d'une soirée. Après tout ce serait agréable sans doute. Enfin agréable après tout était à nuancer, le bruit de toutes les bornes réunies donnaient un bruit de fond qui assourdissait. Peut-être qu'Eole lui avait parlé, peut-être n'avait-il rien dit ? Le dieu de la guerre n'était sur de rien. Il avait les yeux rivés sur son écran et tapotait sur des boutons énergiquement comme si ces manettes étaient comme des secondes mains.

" Eole, tu fais quoi là ? " fit-il en beuglant pour qu'il ait un tant soit peu la chance de l'entendre.


Il repensa au moment où il avait voulu lui parler. Les bruits aussi étranges que cela puisse paraître avaient dû noyer sa voix, aussi reprit-il plus fortement. La seule différence était qu'avant il était un peu éloigné de son guide improvisé alors que là il était tout près de son oreille.


" QU EST CE QUE TU FAIS ? "

Quelques instants plus tard, il lui déposa une manette entre les mains, il l'observa sous tous les angles et tenta de prendre possession d'elle comme il avait procédé quelques instants auparavant son cousin. C'était étrange, mais il ressentait la même impression que lorsqu'on lui avait remis un flingue pour la première fois au lieu d'un sabre. C'était étrange de ne plus compter sur son seul poignet pour faire une action et là il fallait jouer de ses doigts. Arès fixa l'écran sans rien comprendre.

" Il est où Pikachu ? "

Ne pas se moquer, lorsque l'on ne connaissait qu'un seul nom, on pouvait s'imaginer qu'il était partout. Dans l'esprit d'Arès Pikachu était omniprésent dans la série ce qui était vrai sans l'être. Il était l'un des pokemons les plus connus, mais juste un parmi un grand choix.

" Et comment on lance ton truc là ? "

Autant vous dire c'était pas de la tarte, il appuya sur plusieurs boutons, fit pause, failli effacer son équipe. Il fallait vraiment que son guide reprenne les choses en main et vite. Cela urgeait parce que là il avait une envie folle d'exploser la manette au sol, jugeant qu'elle dysfonctionnait.
Dieu des Vents



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Eole
« Dieu des Vents »



Coeurs : 337 Messages : 545
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   28th Février 2015, 20:50

Sore, uta o/



J'étais paré, une équipe équilibrée niveau couverture de type, un moove pool assez moyen, pour ne pas dire mauvais. Je passait une main dans mes cheveux. C'était un peu moyen, mais avec un novice, ça passerait. Je souriais grandement en voyant comme Arès galérait avec la borne, c'était tout de même nouveau pour lui. Je souriait . Il avait essayé de interpellée, mais j'étais concentré sur mes chance de gagné avec une team si médiocre ou presque. Il s'approchait de son cousin. Il avait comme prévu, sortit des gros bourrin, il avait même cherché pikachu, je lui souriais. Et me mettais à ses côtés.

-Regarde bien, je te montre, a c'est pour choisir un pokémon, b pour annuler et retourner en arrière , les flèches sont là pour choisir un pokémon, il y a beaucoup, Pikachu est 25ème de la liste. Il ont tous des numéros, mais cela ne veut rien dire, c'est juste pour les classer. C'est une collection un peu. Pour lancer tu appuie sur le X. Tu es prêt cousin ?

On pouvait entendre la musique caractéristique des combats, comme quoi, malgré les années, quelque chose ne changeait pas. Le combat commençait J'étais parti sur Tentacruel qui plaçais les pics toxic, une attaque qui semblait anodine, mais tout était calculé, je risquait pas le OHKO avec ce pokémon, sauf coup critique, donc, j'avais le temps de placer une deuxième rangées de pics, avec cela, ces prochains pokémons était gravement empoisoné. Je souriais, une attaque, il me restait que quelques pvs, je décidait de tout lancé dans ébullition qui avait des chances de le brûler, il était plus axé sur le physique, clairement, une défenseur spécial ne ferait pas long feu. Je lançais mon attaque, lui lui enlevant le tiers de sa vie. J'étais fier, pouvais sortir pour éponge, aka Ronflex. Il allait tanker aussi cas où avec plaquage, une attaque physique, bien qu'il soit plus défense, il pouvait faire de gros dégâts, en plus l'attaque était stabbée. J'avais encore moyen de gagner, j'avais encore plein d'atouts dans ma manche. Donc il fonçais choisissant des attaques aux hasards. Je savais qu'il foncerait ? J’enchaînais les plaquage. C'était répétitif, mais je savais ce que je faisais. C'est ainsi que je le mettais KO et m'endormais.. L'attaque repos me redonnait une bonne partie de mes points de vie. Je gardais mon sourire. Avec Blabla dodo, j'avais une chance sur trois de lancé plaquage, à la place, il lançait sabotage. Vu la stratégie de Arès c'était inutile, il y avait que lui qui avait mis des objets sur ses pokémons. Son pokémon était méchamment empoisonné. C'était cool. Il allait mourir à petit feu. Je me tenait près dans deux tours mon Ronflex reprenait du service. Encore blabla dodo, il relançait repos, tour inutile, heureusement j'avais placé mes pics toxics. Je gardais monsourire.

-Tu l'aura jusqu'au bout ? Je me le demande bien. Quel coup vas-tu tenter cousin, j'ai hâte de voir. En tout cas, c'est cool que tu essaye.

Je parlais comme si c'était un pote, c'était un membre de ma famille, pourtant.






avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   28th Février 2015, 22:16

Rien que le début, c'était laborieux. Il aurait dû deviner que la suite ne présageait rien de bon. Arès fut forcé d'arrêter de vouloir faire à sa sauce et d'écouter comme il n'y connaissait rien. Il répéta les touches que lui disait Eole comme les principes d'une leçon. Même s'il ne connaissait pas, Arès avait tout de même une bonne adaptation. Il lui manquait de l'entrainement pour comprendre ce qui lui arrivait néanmoins. Les pokémons étaient rangés selon des numéros, une collection hein. Collectionner des guerriers, c'était une chose que l'on ne voyait pas souvent. Arès fut séduit par l'idée et y met une grande volonté rien que dans la sélection de ses personnages. Il adressait à Eole des regards malicieux pour lui faire sentir qu'il allait avoir une raclée monumentale.

L'assurance ne manquait pas au dieu de la guerre c'était le moins que l'on puisse dire. Arès les regarda un à un pour trouver que certains avaient une tête beaucoup plus impressionnante que pikachu. Sa sélection se fit comme sur un champ de bataille, où il évaluait le potentiel de chacun rapidement. On ne pouvait pas toujours prendre le temps de tout étudier, il fallait improviser. Et en terme d'impro, il se vantait d'être doué. Un pokemon avait un corps tout fait de roches, il le dévisagea comme étant à son image : indestructible. Ensuite, il prit un grand baraqué aux bras musclés, bon il avait un drôle d'aspect mais bon après la chenille tout en roc, plus rien ne l'étonnait. Et il procéda ainsi pour la suite en privilégiant soit un aspect physique comme la résistance ou la force. IL faisait en fonction de ce qu'il connaissait, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas y mettre du sien.


" Prêt à te faire pleurer ! Ouais ! Tu vas voir !"

Aussitôt il appuya sur le bouton pour lui aussi enfin démarrer le combat, il avait mis plus de temps pour choisir, mais il avait voulu regarder un peu ces drôles de monstres. Dès le début, il se mit à rire en disant que la méduse ressemblait à une gélatine. Quand il vit les pics, il se moqua à nouveau en tentant d'infliger des dégâts physique tout en défendant parfois jusqu'à ce qu'il découvre frénésie, son attaque préférée. Elle avait cependant une grande faille, elle était longue à développer et ça il n'avait pas anticipé. Il aurait voulu qu'elle se déclenche aussitôt.


" ... Quand est-ce qu'elle s'active ? Non Non !!"

Il était à fond dans son combat, il y mettait de sa voix et il tentait de comprendre ce qui lui arrivait. Tout cela était bien difficile comme il voyait la jauge de ses PVs " la barre en haut" comme lui avait dit Eole baisser. Alors il tentait d'utiliser toutes les compétences possibles. Quand il eut ce gros plein de soupe en face de lui, il désigna l'écran.

" Tu abandonnes ? ... C'est quoi ce truc ? "

Ce truc fut en vérité son pire cauchemar, pourquoi hé bien il fallait croire que ce pokemon représentait par sa corpulence tous les dangers réunis : son attaque puissante, sa capacité régénérative qui plongeait Arès dans un état proche d'une colère contenue. Son équipe soufrait à petit feu et c'était pire que tout parce qu'il se sentait impuissant avec ces pics qui lui empoisonnaient toujours l'existence.

" Moi, j'en veux pas ! On retire ça comment ? "

Oui, parce que ce qui ne semblait pas alertant commençait à le devenir quand vous entendiez toujours cette musique alarmante. Vous savez ce son désagréable vous faisant savoir que vous alliez crever et qui ressemblait fortement à une sirène de pompier. A chaque fois qu'elle retentissait, Arès avait des spasmes sur ses doigts et serrait la manette comme s'il pressait son pokemon de rester sur cette fichue arène. Mieux valait que ces bestioles ne soient pas en vie, même K.O il les aurait ramené sur l'arène à coups de pied. Mais là, il assistait à un joyeux défilé avec son visage qui se décomposait toujours un peu plus et des commentaires qui se faisaient de plus en plus clairs sur l'issue de ce du.. du.. duel. Non, ce n'était plus un duel à ce stade, c'était un massacre.

" ... Mais vas y, tu peux te battre ! MAIS, MAIS CRETIN, t'es K.O mais mon cul que t'es K.O tu vas voir ! ... Mais résiste ! "

Et encore, ce n'était là qu'une parcelle d'injonctions qu'il faisait pour son équipe ce qui en disait long de son comportement pendant une bataille. Finalement, ses ennemis avaient autant à craindre que ses alliés. Ses alliés se prenaient un éventails de paroles, c'était un vrai feu d'artifice.. Eole lui demanda dans un petit sourire quel coup, il comptait lancer. Sur le coup, Arès releva la tête comme revenant à la réalité avec un "hein" qui en disait long sur son immersion dans le jeu. L'intervention d'Eole eut le mérite de lui redonner un peu de vivacité, qui s'était un peu liquéfiée suite à de récents événements.

" Ah si tu savais ... non ton gros lard va bouger son cul, tu vas voir !"

D'un coup, il le vit à nouveau se rendormir et là il lui fit un balayage en se disant que c'était plus un geste de désespoir qu'autre chose comme il lui restait que 10 points de vie. Arès vit la barre descendre plus vite et fit de grands yeux..


" Oooooooh ! Je l'ai fait, je l'ai tué ! OUAIS, OUAIS, OUAIS!"

Tout en disant ces mots, il levait et baissait son coude comme s'il venait de faire l'impossible. Il était inutile de souligner que son équipe était très affaiblie et que pour gagner c'était quasiment une histoire bien révolue et bientôt classée. Il fallait laisser Arès dans son grand soulagement et sa grande joie.
Dieu des Vents



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Eole
« Dieu des Vents »



Coeurs : 337 Messages : 545
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   1st Mars 2015, 09:05

Sore, uta o/




Je savais que cela ne durerai pas longtemps un combe ne durait guerre que quelques minutes. Même quand on mettait un peu de stratégie, comme Arès ne connaissait rien, j'avais un avantage que je profitait allégrement. Je savais que mon cousin était plus malin qu'il paraissait. Il était enthousiasme, l'air de rien de faire ce combat. C'était bien l'homme que je connaissais. C'était bas comme coup, utiliser le poison, surtout que j'imaginais que Arès ai pris quelques pokémons roches, connu pour leur défense en béton armé. Mon Ronflex faisait son taf, il abattait quelques pokémon avec son combo. J'étais fier de lui, même à sa fin, je faisait appel à Gardevoir, ce pokémon était l'élégance même. Comme j'ignorais ce qu'était la méga-évolution, je passais outre cet avantage. C'est ainsi que je tuait son pokémon combat. Un coup de psyko et c'était fini. Je le regardait, je savais que ce pokémon était là pour attaquer. Avec les pics de Tentacruel, j'avais ma chanComme prévu, il ya un légendaire dans son équipe. Comme beaucoup de légendaire, il était dragon ou en partie dragon, alors je lançais une attaque rose, ignorant le type fée faisait de gros dégâts. Quand j'entendais le bruit. J'étais content, le dragon craignait le rose. C'est ainsi que mettait fin au combat, avec un pokémon élégant. J'avais gagné, ce n'était pas compliqué de gagné avec Arès qui était un Novice. Je regardais la borne, elle félicitait ma victoire.

-C'était pas mal pour un débutant. J'ai eu peur à un moment. Si on sortait, tout ce bruit ne doit pas te plaire. Merci d'avoir essayé. C'était bas d'utiliser des pics, c'est de la stratégie, car oui, il y a une stratégie dans ce jeu. Alors dis-moi que veux-tu tester ensuite ? J'ai un avantage sur les jeux vidéos, toi sur le réel. Donc, je me battrai pas physiquement. Un peu de chant peut-être, mais je te laisse choisir.

Je souriais en imaginant comment Arès pouvais chanter, je pense que cela sera assez comique. Je regardais autour de moi et prenais un costume bien flashy, si avec cela on me remarquait pas comme on remarque mon cousin, c'était quelque chose que je ne comprenais pas. Bien sûr j'ai pris un habit pour homme, car m'habiller en fille n'était pas mon trip pour le moment, même si je suis sexy en nana. C'était ça être un dieu, être beau comparé aux humains ordinaire ou non. Je le mettais directement, car là, j'en avais marre de n'être pas remarqué comme lui. C'était parfait sur moi.

-Bien, comme ça, comme toi, je me suis changé.

C'était un costume blanc avec des bandes jaunes, apparemment cela venait d'un manga assez spécial. Car tout semblait rose sur l'image du dit manga. Qu'importe, c'était beau sur moi. Je pouvais être fier de mon short. Et de mon costume entier. Je vérifiais mon bandeau, il était bien en place. Bien que Arès risquait rien, ce n'était pas le cas des mortels qui croisaient notre chemin. Je leur souriais, ils étaient pas trop curieux ici.





Contenu sponsorisé
« »



MessageSujet: Re: Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)   

 

Kanpai, sore o utau! - A votre santé, chantez bien ! (PV Eole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fumer est dangereux pour votre santé >>>
» vérifier que votre objectif est bien attaché
» Votre santé, vos maladies, vos problèmes
» La bière, c'est bon pour votre santé
» Traditions du nouvel an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-