Partagez | 
 

 Here lies family {pv Séréna}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 73 Messages : 173
Couleurs : Raph s'exprime en mediumseagreen et Spirit réplique en sienna
J'ai traversé le portail depuis le : 18/12/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya. Mon nom est : Raphaël Ilwan Matys Elosiam. Actuellement je suis : veuf et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Aoi Kaji de kiniro no corda et à ce propos, j'aimerais remercier : Kingyo pour le vava et Bunny pour la signa ♥
Re: Here lies family {pv Séréna} | Dim 08 Mar 2015, 17:26

L’expression qui s’afficha sur le visage de Séréna, lorsque j’évoquai sa famille, me dissuada de l’interroger plus encore. Je me doutais qu’il y avait anguille sous roche, mais pour l’un comme pour l’autre, il était trop tôt pour ce genre de révélation. Je respectais son intimité et son besoin de garder des secrets, car après tout, nous nous connaissions à peine, lien de parenté ou non. Le temps ferait son affaire, et je ne doutais pas qu’un jour viendrait où nous nous confierions l’un l’autre. En attendant, nous devions profiter des instants comme celui-ci. Parler de sujets plus enthousiastes, comme la musique par exemple. Elle m’avait l’air passionnée par cet art, même si elle était plutôt une chanteuse. Les deux étaient souvent liés. Les cantateurs étaient souvent accompagné d’un ou plusieurs instruments.

Pardonnez-moi d’avoir abordé un sujet aussi privé. Je me tournai vers le paysage. Les montagnes sont immuables… il y a bien des choses qui changent, alors qu’elles ne le devraient pas, ou au contraire des choses qui restent éternelles alors qu’elles devraient se transformer avec le temps. Mais, je m’égare…

Il m’arrivait parfois de m’emporter ainsi. Je laissai échapper un léger rire embarrassé. Pour changer de sujet, je lui proposai alors de la raccompagner jusqu’à son village. La surprise s’afficha sur ses traits féériques. Ce devait être la première fois qu’un homme lui faisait une telle proposition. Elle posa ses yeux bleus sur l’étalon, comme si elle n’osait pas l’approcher. De quoi avait-elle peur ? il ne lui ferait aucun mal. Pas tant que j’étais là et que je n’approuverais pas, tout du moins, et puis il n’était pas dans sa nature de se montrer agressif envers des êtres tels que Séréna qui se montraient amicaux et pacifiques. D’un regard je l’encourageai à se rapprocher de lui. Il ne le disait pas, mais Spirit aimait quand on le caressait. Seulement, il ne fallait pas que ce fût n’importe qui. Là-dessus, il avait fait des progrès niveau socialisation ; il y a quinze ans j’étais le seul à pouvoir l’approcher, sauvage comme il était. Après un long moment d’hésitation, la jeune fée fit quelques pas vers mon affilié. Elle exprima son incertitude quant à la chose.

- Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas besoin de savoir monter si je suis là. Vous n’aurez qu’à bien vous agripper. Et puis je n’irai pas vite, j’ai bien conscience que la première fois n’est jamais facile. Mais ce n’est pas comme si vous seriez seule sur lui…

Je me souvenais bien de ma première chevauchée. J’avais six ans et le poney que j’avais monté n’avait pas perdu de temps pour me désarçonner ; en quelques minutes, j’avais mordu la poussière. Ma mère horrifiée, s’était précipitée, mais l’animal n’était pas bien méchant, il testait juste mes limites. Un sourire se peignit sur mes lèvres sous les images du bon vieux temps qui défilaient dans mon esprit.

- Vous savez, la première fois que je suis monté sur un cheval, enfin un poney pour être précis, je suis tombé au bout de quelques minutes. Mais Spirit n’est pas méchant, vous n’avez rien à craindre de lui. Qui plus est, il ne voudrait pas qu’il arrive un malheur à l’un de mes proches.

L’étalon se contenta de dresser les oreilles. Il avait parfaitement compris le message. Mais je savais que je n’avais pas besoin d’en rajouter, il ne lui ferait aucun mal, même si elle montait seule sur son dos. Je sentais au fond de moi qu’il l’appréciait bien, la petite, même s’il n’était pas du genre à l’avouer.

- Mais si vous n’en avez pas envie je n’insisterai pas…

Cependant je la vis poser une main avec tendresse sur l’encolure de Spirit celui-ci approcha sa tête de la fée et poussa sa main de ses naseaux, quémandant une caresse supplémentaire. AU fond, elle devait hésiter sur la marche à suivre. Elle m’avait affirmé que son village n’était qu’à quelques minutes à pied pour un rythme soutenu. Voyant qu’elle ne savait que faire, je décidai de prendre les devants. J’enfourchai Spirit et, une main sur les rênes, je tandis l’autre à la jeune fée.

- Vous voulez montez ? lui demandai-je d’un ton encourageant. Si votre village est si proche, comme vous le dites, cela ne durera quelques instants. Ce ne sera pas bien méchant, pour une première fois, qu’en pensez-vous ?




Ligues & fans clubs

Sang-mêlé Kirin & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lisa I. S. Arkadem
Sang-mêlé Kirin & Démone
Coeurs : 114 Messages : 169
J'ai traversé le portail depuis le : 09/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru. Mon nom est : Lisa Ingrid Sanae Arkadem Actuellement je suis : Célibataire Hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Corrin (F) - Fire Emblem If et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi et surtout l'AICA
Re: Here lies family {pv Séréna} | Dim 08 Mar 2015, 18:34

Séréna sentait les ondes positives monter le long ses doigts, c'était quelque chose dont elle n'avait pas l'habitude. D'avoir une fée aussi déterminée à faire le bien, quitte à laisser les autres exprimer leurs griefs. Ce qu'elle ne pouvait faire, ignorez que le sang coulait et abreuvait le sol encore et encore, la terre devait être rouge sous le village, comme l'argile, sauf que l'odeur putrescente devait être moins agréable à sentir. Elle était contente de la rare végétation poussait malgré tout cela. Cela avait quelque chose d'inouï, la nature avait toujours le moyen de revenir, malgré les coups que lui portait sans cesse l'humanité. Elle écoutait les mots de cet homme, tant de choses immuable, malgré le temps qui passait. Elle avait un sourire qui se peignait sur son visage, il était presque effacer par ses pensées négatives, le revoilà après une absence pas voulue de sa propriétaire. La chanteuse était une personne bien plus profonde que son image qu'elle donnait à ses fans. Pourtant certains d'entre eux décelait ce qu'elle pouvait cacher. Ses émotions dans ses chansons la trahissait honteusement. L'homme tentait de la rassurer pour monter sur l'animal, c'était vraiment ce qu'il voulait, elle le regardait avec un once d'hésitation dans son regard azur. Il lui disait qu'il mettrait tout en place pour que la peur la submerge. Elle n'avait pas peur pour elle, elle craignait plus pour cet animal. Après tout, elle avait été élevé dans un endroit spartiate ou presque. Il avait ce sourire, celui qui l'invitait avec une douceur infinie, comme les plumes qu'il avait dans le dos ? Cet homme était un ange. Elle ne voulait lui créer aucun problème. Il parlait de son expérience, ce qui l'engageait pas à continuer à faire ce qu'elle faisait. Pourtant, elle se disait qu'elle devait tester, rien que pour dire qu'elle avait testé, car peut-être que Charles lui demanderait de faire pour faire des photos, même si le manageur ne faisait rie pour la mettre mal à l'aise. Il était bel et bien un protecteur pour elle. Elle le regardait, il laissait tomber avant de me voir toucher l'animal. Puis avec une vitesse hallucinante, l'homme se mettait sur son affilié. Elle le regardait les yeux ronds avant qu'elle voit la main tendue de son oncle. Elle la saisissait doucement, rougissant faiblement, elle pensait un peu à l'elfe qui avait volé son cœur. Elle souriait comme une enfant qu'elle n'était plus au fond d'elle-même. Il lui demandait de monter avant de dire que le voyage serait court, sûrement trop pour elle. Mais elle voulait tester. Elle était prise entre deux envies. Elle savait qu'à la maison cela serait tout sauf comique. Elle serrait la main de ce parent. Ne voulant pas le regarder pour le moment. Elle respirait à fond et grimpait. Elle scellait là son avenir proche. Un autre pincement vint la perturber. Elle le chassait de sa tête. Elle s'accrochait à son oncle, c'était son seul appui, c'est là qu'elle remarquait que son amoureux était plus musclé. Qu'avait-il donc fait pour l'être, elle était curieuse, mais dans un sens, elle ne voulait pas savoir... Elle se disait que c'était peut-être ce dont elle redoutait tant dans le fond son cœur. Elle profitait que le dos de cet homme lui fasse face pour avoir un moment triste. Elle respirait à fond, elle n'avait plus peur, elle sentait Dorémi sur son épaule, il n'était pas bien lourd, portant, il était fait de métal. Elle avait une bonne prise. Elle se calmais un peu. Elle ne devait pas oublier que l'animal pouvait sentir ses tremblements. Alors, la fée se tenait droite, prête à chevaucher.

-Je suis prête, mon oncle. Et votre affilié peut supportez nos poids combiner, il est fort.
-Dorémi être sage avec Spirit. Car lui pouvoir écraser Dorémi comme coccinelle.

Séréna riait doucement, laissant à don affilié le loisir de tenir tout seul, après elle-même se tenait au jeune homme. Bien sur elle était montée en amazone, car elle trouvait peu adapté à sa robe de le faire autrement. Elle n'était pas dans la position idéale pour commencer. C'était elle qui s'était mise ainsi. La jugeant plus pratique pour elle. Vu qu'elle se tenait droite, elle avait des chance de rester en selle, bien qu'elle montait à cru.

-Allons-y...

C'était plus un soupir qu'une envie.


Ligues et fan-clubs:

Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 73 Messages : 173
Couleurs : Raph s'exprime en mediumseagreen et Spirit réplique en sienna
J'ai traversé le portail depuis le : 18/12/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya. Mon nom est : Raphaël Ilwan Matys Elosiam. Actuellement je suis : veuf et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Aoi Kaji de kiniro no corda et à ce propos, j'aimerais remercier : Kingyo pour le vava et Bunny pour la signa ♥
Re: Here lies family {pv Séréna} | Dim 08 Mar 2015, 23:22

Je n’avais pas voulu la forcer, aussi j’espérais ne pas aller à l’encontre de sa volonté. Mais en même temps, serait-elle du genre à faire le contraire de ce qu’elle souhaitait ? Si c’était pour me faire plaisir, probablement… voilà que je me mettais à raisonner comme s’il s’agissait de moi, maintenant. Ce que j’appréciais le plus chez Séréna, c’est sa sincérité. Elle était naturelle, honnête, c’était tellement agréable. De nos jours, ces qualités se rencontraient de moins en moins. C’était bien dommage d’ailleurs, quand ce monde nécessitait tant notre aide avec ces Sans-Cœurs enfuis du Tartare. Ces créatures, je les avais peu combattues jusqu’à présent. Je ne cherchais pas à les affronter, encore moins seul, parce que ces dernières années, j’avais plus eu besoin de repos et de tranquillité que de combat et de sang. Néanmoins je n’hésiterais pas à m’interposer entre l’un de ces monstres et sa proie. Personne ne méritait de mourir le cœur arraché… rien qu’en y pensant mon estomac se contractait. Je me demandais d’où elles pouvaient bien provenir, qui les avaient créées… mais se questionner sur l’existence de telles bêtes n’était pas vraiment approprié en cet instant.

Séréna finit par se saisir de ma main tendue, les joues rosies par je ne savais quel sentiment. Je me contentai de lui sourire et de la tirer pour l’aider à se positionner derrière moi. Je sentis ses bras serrer mon torse, comme je le lui avais recommandé. Légère comme elle était, son poids supplémentaire ne poserait aucun problème à Spirit. C’était un étalon des Plaines, il était suffisamment fort pour porter deux hommes. Séréna m’en fit d’ailleurs la remarque, après m’avoir informé qu’elle était bien installée. Spirit renâcla et secoua la tête, comme pour confirmer. Je lui tapotai l’encolure en riant.
Vous n’êtes pas bien lourde, vous savez. Mais c’est vrai qu’il est costaud. Ce n’est pas un étalon des Plaines pour rien. Allez, mon vieux, on y va gentiment.
Spirit se mit en route, d’abord en marche rapide, puis au trot à mon injonction. Je lui tenais la bride pour qu’il ne lui vint pas à l’esprit d’accélérer plus encore. Rien que cette allure devait impressionner la jeune Séréna.

- Ça va, le rythme n’est pas trop rapide ? lui demandai-je pour m’assurer que tout allait bien de son côté.

De toute façon sa première expérience ne durerait pas bien longtemps. Elle m’avait dit que son village se trouvait très près d’ici, alors nous ne devrions pas mettre beaucoup de temps pour le rejoindre. En attendant, très à l’aise sur ma selle, je profitais du paysage, en maintenant un rythme soutenu au petit trot. Il ne fallait pas déstabiliser la jeune fée derrière moi. Bien vite, je pus apercevoir les portes de son village féérique. Du moins je supposai qu’il s’agissait de lui, c’était le plus proche de nous, à l’opposé du mien qui se trouvait à une vingtaine de minutes à pied. Serrant mes jambes contre les flancs de l’étalon, je lui commandai de ralentir avant de s’arrêter.

- Nous y voilà, ma chère Séréna. Alors, cette première expérience d’équitation ? Pas trop désagréable j’espère ? Quelques minutes ne suffisent pas à s’en faire une opinion cependant. En tout cas, je souhaite que cela vous ait plu.

Je l’aidai à descendre avant de mettre pied à terre à mon tour. L’idée de nous séparer me faisait déjà tout drôle. Nous venions à peine de nous rencontrer, et pourtant j’avais l’impression de la connaître depuis plusieurs mois. C’est fou ce que la vie pouvait nous réserver comme surprises, bonnes ou mauvaises. Je laissai les rennes libres pour mon affilié, afin qu’il pût brouter à son aise. Je le gratifiai d’une caresse sur l’encolure avant de me tourner vers Séréna.
Et bien, je crois que je vais vous laisser là. Mon village se trouve de l’autre côté. Mais, avant que nous ne quittions, j’aimerais que vous preniez ceci.
Je sortis un calepin de la poche arrière de mon pantalon, ainsi que mon stylo qui faisait aussi épée, Meito. Je l’utilisai pour griffonner des chiffres et des lettres sur une petite feuille que je détachai ensuite et lui tendis.

- Voici mon numéro et mon adresse. Si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, vous savez où me trouver. Vous pouvez compter sur moi en cas de problème. Ou simplement si vous avez besoin de parler, ou d’une présence. Mais, je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Je posai une main amicale sur son épaule. Prenez soin de vous.

Je la saluai d’une inclinaison de la tête avant de m’emparer des rennes de ma monture et de faire demi-tour. En guise d’au revoir,  Spirit poussa un long hennissement, tant pour Séréna que pour son affilié, qu’il trouvait étrange mais rigolo. Surtout quand il s’énervait sous son sabot. Enfin… je partais le cœur plus léger qu’à mon arrivée au cimetière. En voulant rendre hommage à des disparus, j’avais retrouvé la descendante de l’une d’entre eux. La vie nous réservait tant de surprises…




Ligues & fans clubs

Sang-mêlé Kirin & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lisa I. S. Arkadem
Sang-mêlé Kirin & Démone
Coeurs : 114 Messages : 169
J'ai traversé le portail depuis le : 09/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru. Mon nom est : Lisa Ingrid Sanae Arkadem Actuellement je suis : Célibataire Hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Corrin (F) - Fire Emblem If et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi et surtout l'AICA
Re: Here lies family {pv Séréna} | Lun 09 Mar 2015, 14:57

Séréna n'était bien entendu pas habitué de se tenir de cette manière, dans un sens, elle préférait la voiture. Elle avait même pensée à passer son permis ce qui lui éviterait de demander à Charles de la chercher à son village. Elle se tenait à cet homme, elle respirait à fond et regardait autour d'elle. Elle souriait, ce n'était pas vraiment mal ce qu'elle faisait dans le fond. Juste une ballade. Elle était rassuré, mais elle savait qu'après cette dernière, elle serait à nouveau dans son village. A cette pensée, un once de dégoût saisissait sa gorge. Se sentant presque incapable de chanter ou lui parler. Même lui répondre à ses mots. Elle n'avait pas peur de tomber, vu comment elle s'accrochait à son oncle, il n'y avait aucun risque. Elle restait muette, profitant de ce court moment sur l'animale, le rythme était léger et élégant, le bruit des sabots avait quelque chose d'enchanteur. Elle souriait, tout de même, elle était contente d'avoir essayé. Elle se sentait comme libre, une sensation qui n'avait pas lieu d'être alors qu'elle était si proche de ce parent éloigné. Tout allait trop vite, à peine elle avait le temps à s'habituer à sa sensation d'être sur l'affilié de cet homme qu'elle devait descendre. Elle descendait, contente tout de même de retrouver le plancher des vaches. Elle le regardait.

-Merci, c'était agréable comme expérience, un plaisir pour moi mon oncle.

Elle avait dit cela d'une voix si basse, peut-être ne l'avait pas entendu. La jeune fée ne se sentait pas le force de lui répéter, c'est au-dessus de ses capacités actuelles, elle se contentait de lui sourire aimablement. Car elle avait fait une rencontre agréable en croisant cet homme. Elle restait comme cela, n'osant y entrer, pourtant, elle devait le faire, la gorge sèche. Elle le voyait descendre. Il fouillait ses poches. Il voulait lui donner quelque chose. Elle le regardait écrire avec élégance, le papier gratter de façon subtile. Il avait une écriture magnifique. Elle regardait les mots sur le papier. C'était pour elle, c'était son numéro et son adresse, la jeune femme était rassurée par cette action. Elle pouvait à nouveau sourire. Il semblait vouloir l'aider. C'était quelque chose qu'elle appréciait. Il allait partir. Laissant seule la jeune fille avec ses soucis. Elle devait prendre soin d'elle...

-Au revoir, mon oncle.

Ce n'était qu'un soupir, des mots qui mourrait dans sa gorge. Elle ne voulait pas lui tourner le dos. Elle voyait pourtant sa silhouette être de plus en plus petit, se dessinant sur l'horizon. Elle lâchait un soupir et retournait chez elle. Elle pouvait entendre un silence, inquiétant. Son cœur a des sursaut, elle regardait la maison et poussait la porte, l'obscurité régnait en maître. Elle grimaçait, perdant son sourire. Elle chantait doucement, la gorge nouée. Sa mère sortait de l'ombre, effrayée, elle chantait avec sa fille. La jeune fille ouvrait ses bras, cette dernière se réfugiait dedans. Si cela pouvait la rassurer, elle continuait son chant, jusqu'à la sommeil prennent celle qui lui avait donné la vie. Elle serrait le papier de son oncle, il y avait de l'espoir.


Ligues et fan-clubs:





Contenu sponsorisé
Re: Here lies family {pv Séréna} |

 
Here lies family {pv Séréna}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Animation Family
» Frasier Family Barn
» NASCAR the family channel
» Family Complex
» Site Sylvanian Family

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: