Partagez | 
 

 Une rencontre impromptue #PV Feofan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
F. "Némésis" Macintosh
Staffienne
Coeurs : 95 Messages : 185
Couleurs : #B4045F
#660066 [Mimoza]
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Frédérique MacIntsoh aka Némésis. Actuellement je suis : mariée, non-amoureuse et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Annie Mei de DCTB et Ashley Benson irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Méli d'amouuur!
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Sam 17 Jan 2015, 01:56






Cédrik & Feofan
Une rencontre impromptue


Son compagnon d'infortune garda le silence. Cédrik ne percevait pas ce silence comme une chose difficile à supporter. Ça lui faisait un tel bien que quelqu'un garde le silence après son récit. C'était un silence rempli de compassion. Pas de pitié. Pour son histoire, le violet ne supportait pas la pitié. Il préférait de loin un silence à des paroles qui ne suffiraient qu'à l'enfoncer encore plus dans son passé douloureux. Et puis, il voulait passer à autre chose. Ne plus se préoccuper de ce qui lui est arrivé durant toutes ses années. « VDM mec. » Cela laissait sous-entendre qu'il avait aussi vécu des choses peu enviables. Comme ça, ils se comprenaient un peu.

Feofan restait là à attendre que son serpent reviennent et Cédrik avec. De toute façon, il n'avait pas vraiment le choix de rester là. Il ne pouvait pas bouger. Et il ne le devait pas, non plus. Sinon, il risquait d'aggraver son état et ça ne lui tentait pas vraiment que ça soit pire. Il se contenta de serre Teddy dans ses bras en cachant son visage derrière celui-ci. Il songea à plusieurs choses. Des choses heureuses et des choses moins heureuses. Il devait s'occuper l'esprit un peu tandis qu'ils attendaient tous les deux le rapport de Kaa. Allaient-ils se sortir de se guêpier? L'adolescent devait garder le moral. Il n'avait pas envie de rester pris là et se devait de garder l'espoir qu'ils sortiraient de là. Il devrait peut-être dire quelque chose?

« Tu as vécu des choses qui font mal, toi aussi? » Il ne parlait pas nécessairement de douleur physique, mais aussi mentale. Feofan lui avait posé la question sur ce qu'il avait vécu, alors il pouvait se permettre de faire de même. Il était curieux de savoir ce que son compagnon avait vécu. Peut-être avait-il perdu quelqu'un de cher? Il ne savait pas, mais il lui dirait peut-être bientôt. En attendant, Cédrik continuait d'observer l'obscurité devant lui. Il n'aimait pas être ainsi désavantagé. Ne rien voir lui rappelait de mauvais souvenirs. Pendant sa séquestration, il ne voyait rien d'autre que la pièce dans laquelle il était enfermé. Il ne supportait donc pas l'obscurité. Leur situation ne s'annonçait pas très bien jusqu'à maintenant. Ils s'étaient perdu dans les ruelles, avaient abouti dans un immeuble et étaient pris avec la blessure de Cédrik. Ça n'annonçait rien de bon pour la suite.


« Pour voir la vie en rose, tu devras passer par ses épines. - Rhumantik »



(C) MISS AMAZING




Merci Tia! ♥

Ligues et fans club:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Mar 20 Jan 2015, 13:15


Rencontre impromptue
feat. Cédrik
Le silence entre les deux adolescents s’éternisait quelque peu. Feofan ressassait quelques souvenirs. Avec David, bien sûr. C’était les plus récents. Et puis avec Felix, avec sa famille. Ceux-là étaient bien plus vieux, remontant à déjà cinq années, longues années. Il prenait peur, souvent, lorsqu’il se rendait compte qu’il en oubliait. Quand il perdait des images, des sons ou des sensations. Qu’est-ce que cela faisait déjà, d’être prit dans les bras de son père ? De se faire écraser dans l’étreinte de sa T-rex de tante ? Il oubliait mais ne voulait pas oublier. Il préférait finalement ne pas songer à cela. « Tu as vécu des choses qui font mal, toi aussi? » Le garçon aux cheveux blancs coula un regard vers son voisin. La question ne le surprenait pas vraiment. Peut-être simplement sa formulation.

« Ouais. Pas physiquement, outre quelques blessures récoltés par maladresse. Mais psychologiquement, ouais. Il m’est arrivé un truc qui m’a fait très mal. Et qui me fait toujours très mal. » Et en dépit de son ton plutôt monocorde, ça faisait mal d’en parler. En fait, il n’en n’avait que très peu parlé. Un peu à David, la première fois qu’ils s’étaient rencontrés et puis de temps en temps, après, à demi-mot. Idem pour Kaa, et au-delà de ça il ne l’avait que très peu mentionné. « J’ai perdu mon frère jumeau. Enfin, perdu… on a été brutalement séparé par ma faute il y a cinq ans. Et là…je le cherche. » Il le pouvait enfin après tout. Il était enfin à deux doigts de le retrouver. Il n’attendait en fait que le levé du jour pour y aller. Le levé du jour et la sortit de ce putain de labyrinthe. Evidemment.

Feofan soupira en se demandant depuis combien de temps Kaa était partit et en se demandant s’il reviendrait bientôt. Dans leur situation, il n’avait strictement aucune notion du temps qui passait, et c’était perturbant. En plus de ne pas les rassurer. Enfin, hormis la fracture de Cédrik, les choses n’allaient pas si mal. Après tout aucun pedo n’avait surgit des escaliers pour les agresser. C’était déjà un bon point. Quant à leur poursuiveur inconnu de tout à l’heure…Feofan priait très fort –tout en sachant que les dieux étaient des connards qui ne l’écoutaient jamais- pour qu’il se soit perdu dans les méandres des ruelles sans panneaux et sans lampadaire.

Enfin, au bout de ce qui lui sembla être une éternité mais qui ne se comptait au final qu’en minutes, Kaa revint. C’était maintenant l’heure de savoir s’ils sortiraient de là vivant ou si on retrouverait leurs cadavres d’ici quelques années pour obscures raisons. Se levant, Feofan rejoignit son affilié pour le prendre autour de lui et l’écouter. Alors… la maison était déserte, déjà. Avec le boucan qu’ils avaient fait en crevant le plafond, si quelqu’un avait vécu là il aurait quand même dû se réveiller non ? Ensuite, les escaliers étaient praticables mais les portes verrouillées. Bon. La porte d’entrée donnait sur une rue évidemment sans lumière mais avec un panneau. Ah ah ! Mais le truc était trop abîmé pour qu’on comprenne quoi que ce soit. Dommage. On y croyait là. Il n’avait évidemment pas trouvé de fauteuil roulant, ça aurait été trop beau, mais il avait vu une brouette dans un débarras au rez-de-chaussée. Bon bah, finalement il y avait un peu d’espoir quand même.

Feofan remercia son affilié avant de se diriger vers Cédrik pour s’abaisser à sa hauteur. « Bon alors. Le fauteuil roulant c’est mort, mais apparemment y a une brouette donc on fera avec okay ? Je vais aller la chercher. Toi tu vas rester ici avec Kaa. Ne t’inquiète pas, il ne te fera rien. Je le laisse là comme ça tu ne te sentiras pas trop seul, et puis si quelqu’un arrive il pourra le mettre hors service d’accord ? Après les portes sont fermées à clefs. Moi je peux passer mais je sais pas pour toi. T’as un pouvoir qui peut régler ça ou on va devoir se démerder autrement ? »
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
F. "Némésis" Macintosh
Staffienne
Coeurs : 95 Messages : 185
Couleurs : #B4045F
#660066 [Mimoza]
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Frédérique MacIntsoh aka Némésis. Actuellement je suis : mariée, non-amoureuse et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Annie Mei de DCTB et Ashley Benson irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Méli d'amouuur!
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Mar 20 Jan 2015, 17:06






Cédrik & Feofan
Une rencontre impromptue


L'adolescent aux cheveux blancs tourne la tête vers lui. Il n'était pas vraiment surpris de la question que Cédrik venait de poser. Même s'il est vrai que sa formulation était un peu bizarre. La phrase avait été dite comme un enfant de cinq l'aurait prononcée. Il n'y avait rien d'étonnant de ce côté avec le violet, car c'était dans ses habitudes. « Ouais. Pas physiquement, outre quelques blessures récoltés par maladresse. Mais psychologiquement, ouais. Il m’est arrivé un truc qui m’a fait très mal. Et qui me fait toujours très mal. » Il fit la moue, désolé pour son compagnon d'infortune. Il savait que les douleurs psychologiques faisaient aussi mal, sinon plus, que les douleurs physiques. Il a vécu les deux, alors il sait c'est quoi. Pourtant, il ne pouvait pas deviner le mal qui suivait ce garçon. « J’ai perdu mon frère jumeau. Enfin, perdu… on a été brutalement séparé par ma faute il y a cinq ans. Et là…je le cherche. » Il se dit que ça devait être la même douleur que ressentait Alexandre, son frère aîné. Pourtant, quelque chose lui disait que d'être séparé de son jumeau devait être bien pire que d'être séparé d'un frère plus jeune ou plus vieux. Cédrik sait que les jumeaux entretiennent des liens beaucoup plus forts que les frères normaux.

Il hocha la tête, ne disant rien. De toute façon, que pouvait-il dire dans une situation comme ça? Il ne savait pas. Les mots lui paraissaient bien vides comparé aux émotions que les deux jeunes adolescents ont vécu dans leur jeune existence. Les deux jeunes gens ne prononcèrent plus aucune parole. Les deux étant sûrement perdu dans leurs pensées. Cédrik finit par se demander depuis combien de temps le serpent était partie en reconnaissance. Il lui semblait que le temps lui échappait dans cet endroit étrange et obscur. Et puis, sa hanche ne cessait de le faire souffrir. C'était certes moins pire depuis qu'il avait trouvé une position où il ne bougerait pas, mais il devait se faire soigner. Et ce, le plus rapidement possible. Il savait qu'il faudrait qu'il bouge pour sortir de là. Ça ne lui disait rien qui vaille.

Finalement, après de longs moments, Kaa revint vers eux et Feofan se leva pour aller le rejoindre. Le serpent s'enroula autour de son lié et, aux yeux du violet, il ne se passait rien. Pourtant, il avait conscience que les deux communiquaient d'une façon ou d'une autre. Il les regarda longuement sans rien faire d'autre que serrer Teddy dans ses bras. Après un moment, l'autre adolescent revint vers lui et s'accroupit pour être à la hauteur de Cédrik. « Bon alors. Le fauteuil roulant c’est mort, mais apparemment y a une brouette donc on fera avec okay ? Je vais aller la chercher. Toi tu vas rester ici avec Kaa. Ne t’inquiète pas, il ne te fera rien. Je le laisse là comme ça tu ne te sentiras pas trop seul, et puis si quelqu’un arrive il pourra le mettre hors service d’accord ? Après les portes sont fermées à clefs. Moi je peux passer mais je sais pas pour toi. T’as un pouvoir qui peut régler ça ou on va devoir se démerder autrement ? » Il le regardait avec curiosité. Il était bien d'accord pour que son serpent reste à ses côtés. Il devait lui faire confiance quand il disait qu'il ne lui ferait rien. La balade en brouette ne lui disait rien, mais il devrait faire avec sinon ils resteraient ici pour toujours.

« Je peux cristalliser les objets que je touche. Je peux les rendre fragile ou solide. J'ai déjà brisé une fenêtre avec ce pouvoir. Alors vas chercher la brouette et quand je serai dedans, je pourrai toucher les portes quand on passera devant et toi tu les briseras. » Dit comme ça, ça avait l'air facile. Et ça l'était peut-être réellement. Il avait une bonne maîtrise de son pouvoir de cristallisation, l'ayant découvert assez jeune et ayant eu tout le temps nécessaire pour le perfectionner et même plus. Alors il pouvait considérer que son idée n'était pas mauvaise. Ils feraient comme ça et si ça ne fonctionnait pas, ils essaieraient autre chose.


« Pour voir la vie en rose, tu devras passer par ses épines. - Rhumantik »



(C) MISS AMAZING



Merci Tia! ♥

Ligues et fans club:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Mar 20 Jan 2015, 20:20


Une rencontre impromptue
feat. Cédrik
Feofan regardait fixement Cédrik en attendant une réponse. Il espérait sincèrement qu'il ait un  pouvoir qui pourrait les aider à sortir de cette maison. Pour lui, ce n'était pas trop un problème. Il se liquéfiait, passait sous la porte en n'oubliant pas ses fringues et voilà. Mais s'il devait sortir Cédrik avec lui, ça allait être très différent. « Je peux cristalliser les objets que je touche. Je peux les rendre fragile ou solide. J'ai déjà brisé une fenêtre avec ce pouvoir. Alors vas chercher la brouette et quand je serai dedans, je pourrai toucher les portes quand on passera devant et toi tu les briseras. » Génial. C'était parfait. Avec ça, ils devraient pouvoir sortir sans trop de problème. Normalement. Feofan hocha la tête avant de se relever. Il ramassa sa lampe de poche, qui avait miraculeusement survécu à la chute. Restait à voir si elle marchait encore. Il appuya sur le bouton et après plusieurs essais, un rayon lumineux un peu faiblard les éclaira.

« Bon, elle marche. Je vais la prendre avec moi, pour essayer de repérer le terrain quand on sortira. Je fais vite. En tout cas j'essaye. » Et sur ces mots, il se dirigea vers la porte qui les séparait du couloir de l'escalier. Il essaya de l'ouvrir et il s'avéra qu'elle était fermée. Bien, ça commençait bien. Il observa un peu et, donnant un coup dans le coin bien abîmé de la porte, y fit un trou. Il y passa la lampe torche avant de se transformer en eau et de passer à son tour sous la porte, en évitant bien la lampe, manquerait plus qu'il la grille par inadvertance, sans oublier ses vêtements qu'il enfila de nouveau. Il n'allait quand même pas se balader à poil dans cet maison en pleine nuit avec des pédobear autour. C'était totalement inconscient. Comme se balader au milieu d'une horde de supporter en furie du PSG en portant une pancarte ''Allez l'OM !'' C'était suicidaire.

Reprenant la lampe après avoir laissé sa main sécher un peu, Feofan entreprit de se diriger vers l'escalier qu'il descendit avec précaution. Savait-on jamais, la maison n'avait pas forcément l'air très jeune, et si elle tenait bien, il n'était pas pour autant à l'abri d'une planche pourrie. Heureusement, il n'eut pas de problème de ce côté-là. Il se dit cependant qu'à descendre avec une brouette qui contiendrait un blessé, ça serait vraiment galère. Cédrik allait devoir serrer les dents très fort, ça risquait de secouer. Il soupira en continuant son chemin, se dirigeant vers l'endroit que Kaa lui avait indiqué. C'était apparemment vers l'arrière de la maison. Balayant son environnement avec le rayon de lumière, il suivait le couloir jusqu'à une sorte de baie vitrée. Ça devait être là. Observant dehors avant d'essayer de sortir, il aperçu l'objet de sa recherche. La brouette.

Feofan essaya d'ouvrir la baie vitrée mais rien. Elle était fermée aussi. Et bien sûr, une baie vitrée, c'était isolant. Il ne pouvait pas se glisser en-dessous en mode flaque d'eau. Il se mordit la lèvre. Comment il faisait maintenant ? Et comment il allait ramener la brouette aussi ? Il chercha le loquet de la baie, mais apparemment, elle était fixe puisqu'il n'y en avait pas. Bon, ce n'était pas du double vitrage, il était donc temps pour lui de faire son délinquant. Posant sa lampe face à la vitre, il allait chercher le tison de la cheminée, placée non loin de là et donna un coup. Il en résultat une belle toile d'araignée sur la vitre. Au deuxième coup, elle se brisa dans un bruit fort peu discret qui le fit grimacer. Il ''tailla'' en quelque sorte les éclats coupant restant sur la baie avant de se faufiler dehors pour récupérer l'objet de sa quête. Elle était un peu lourde pour lui, qui n'était pas bien musclé, mais elle était sur roues. Ce serait bien plus simple de pousser Cédrik là-dedans que de le porter.

L'adolescent décida, au vue du poids de l'objet et surtout de la porte fermée à l'étage, de ramener la brouette par la voie des airs. Coinçant la lampe sous son bras, il se saisi de la brouette par les poignées et s'envola vers d'autres cieux. Enfin, surtout vers le toit de la maison pour descendre ensuite par le trou qu'ils avaient fais en tombant plus tôt. Il déposa la brouette sur le sol avant de s'asseoir par terre en soufflant. Ce n'était pas un exercice facile et il se sentait un peu fatigué. Kaa revint vers lui en sifflant doucement et Feofan se tourna vers Cédrik.

« Ça va ? Tout c'est bien passé ? J'ai la brouette, on va pouvoir y aller. Je vais la rapprocher de toi autant que je peux. On va essayer de te mettre dedans. » Ceci dit, il se releva un peu péniblement, les ailes rangées, et emmena la brouette juste à côté du garçon aux cheveux violet avant de se placer derrière lui. « Je vaix t'aider à te lever. Prét? »
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
F. "Némésis" Macintosh
Staffienne
Coeurs : 95 Messages : 185
Couleurs : #B4045F
#660066 [Mimoza]
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Frédérique MacIntsoh aka Némésis. Actuellement je suis : mariée, non-amoureuse et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Annie Mei de DCTB et Ashley Benson irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Méli d'amouuur!
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Mer 21 Jan 2015, 23:47






Cédrik & Feofan
Une rencontre impromptue


Feofan prend la lampe-torche et tente de l'allumer. Ce fut bien sûr sans succès, mais en tapotant un peu dessus, elle fini par diffuser une lumière encore plus faible qu'auparavant. Il se retourna ensuite vers Cédrik pour prendre la parole. « Bon, elle marche. Je vais la prendre avec moi, pour essayer de repérer le terrain quand on sortira. Je fais vite. En tout cas j'essaye. » Le violet hocha la tête et le regarda s'éloigner puis disparaître dans l'obscurité. Puis il n'entendit plus rien. Il se sentait seul. Pas autant que si Kaa n'avait pas été là, mais le silence lui pesait sur les épaules. En plus, il se sentait inutile. Pourquoi avait-il fallu qu'il se fracture la hanche, hein? Il aurait pu faire quelque chose pour aider. Au lieu de ça, il était prit assis sur le sol à laisser Feofan et son affilié se charger de tout. Il espérait qu'il ne pense pas de lui qu'il soit un fardeau. Même si c'est ce qu'il était. Il laissa échapper un soupir de découragement en câlinant son ourson en peluche. Au moins, son pouvoir allait leur servir pour sortir d'ici.

Soudain, il entendit un coup venant de l'étage au-dessous et sursauta. Il se demandait ce que c'était. Il se doutait bien que ça devait être l'adolescent aux cheveux blancs. Puis il entendit du verre qui se cassait. Il venait de fracasser une vitre? C'est vrai qu'une brouette n'a pas vraiment sa place dans une maison. Elle devait être dehors, alors ça expliquait pourquoi il avait dû briser la fenêtre. Mais la porte n'avait-elle pas de poignée? C'était étrange... Bref, peu importe, l'important était qu'ils avaient de quoi le transporter. Le violet fixait l'obscurité dans l'attente de voir réapparaître son compagnon d'infortune. Rien. Un bruit au-dessus de lui attira son attention et il pencha la tête vers l'arrière. Il fut surpris de voir Feofan entrer dans l'immeuble par le trou qu'ils avaient fait en tombant. Avec la brouette. Elle était sur roue, ce qui faciliterait leurs déplacements. Feofan se posa avec la brouette et reprit son souffle en s'asseyant sur le sol. C'est vrai que ça ne devait pas être très léger à porter.

Ayant visiblement repris des forces, l'autre adolescent se tourna vers Cédrik. « Ça va ? Tout c'est bien passé ? J'ai la brouette, on va pouvoir y aller. Je vais la rapprocher de toi autant que je peux. On va essayer de te mettre dedans. » Il hocha la tête pour répondre à tout ce qu'il disait. Le soulever pour le mettre dans l'objet n'allait pas être très facile. Ça allait surtout être une manœuvre douloureuse pour le violet. Il laissa Feofan positionner la brouette le plus près possible de lui et il vint se placer derrière le garçon blessé. « Je vais t'aider à te lever. Prêt? » « Oui. » Pour faciliter les choses, Cédrik lança Teddy dans la brouette et souleva un peu les bras pour que Feofan puisse passer les siens autour de lui et pour que ça lui fasse un support pour que sa poigne soit plus solide. Il attendit un bon moment avant qu'il se place de façon à pouvoir le soulever le plus facilement possible. Le violet se sentit soulevé et poussa de sa jambe valide pour l'aider. Il grimaça de douleur lorsque sa jambe se déplia, envoyant des éclairs de douleur dans sa hanche. Il embarqua dans la brouette avec l'aide de Feofan et s'appuya le dos en soufflant. Il avait mal, merde. « Comme ça, on va pouvoir sortir. » Il ne se plaignait pas de la douleur. Il avait connu pire...


« Pour voir la vie en rose, tu devras passer par ses épines. - Rhumantik »



(C) MISS AMAZING




Merci Tia! ♥

Ligues et fans club:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Jeu 22 Jan 2015, 13:31


Rencontre impromptue
feat. Cédrik
Cédrik lui dit qu’il était prêt. Bien, ils allaient pouvoir commencer. Ce ne serait pas agréable. Du tout. Et la suite sans doute pas non plus mais c’était ça ou moisir ici. Le choix était finalement vite fait. Penché derrière son compagnon, Feofan passa ses bras sous ses aisselles pour  raccrocher ses mains ensemble, contre sa poitrine. Il pouvait ainsi le soulever tout en lui permettant de s’appuyer sur lui. Ça devait faciliter les choses. Un peu. Peut-être. Puis il compta jusqu’à trois et commença à soulever le garçon. Ce fut compliqué et sans doute très maladroit, mais Cédrik fut finalement installé dans la brouette en compagnie de son ours en peluche. Il pouvait facilement voir et deviner que ça n’avait pas du tout été agréable pour lui, mais au moins maintenant ce serait plus facile pour eux. « Comme ça, on va pouvoir sortir. » « Ouais. »

Feofan mit Kaa dans la brouette, en compagnie du demi-vampire en lui intimant de maintenir la lampe torche allumée devant lui, histoire qu’il puisse voir où ils allaient. Puis il attrapa la brouette par les poignets et la souleva légèrement avant de la faire rouler le plus délicatement possible vers la porte. Ce n’était pas encore très fatiguant et il s’en sortait bien. Mais il n’oubliait pas non plus que derrière, il y avait les escaliers. Sans doute l’étape la plus compliquée, mais ce n’était pas comme s’ils avaient le choix. Vie de merde, vraiment. « Tu peux cristalliser ça s’il te plait ? » Demanda-t-il en indiquant la porte. Lorsque ce fut fait, il reprit son tisonnier, qu’il avait gardé en prévision, et, éloignant quand même un peu la brouette pour éviter les éclats volants potentiels, éclata la porte en cristal. Dommage, elle était jolie. Mais elle leur bloquait aussi la route.

Il retourna ensuite derrière la brouette pour reprendre leur chemin. Kaa éclairait le chemin comme il pouvait avec sa lampe torche à moitié défoncée et ils arrivèrent finalement en haut des escaliers. C’est fou comment cette partie de la maison pourtant relativement inoffensive pouvait faire très peur quand on était tout en haut. Surtout avec une brouette. Surtout avec une brouette contenant un blessé. Feofan resta à le fixer droit dans les marches avant de soupirer. « Bon bah, quand faut y aller… » Soulevant un peu l’arrière de la brouette, il entreprit de descendre. Lentement. Très, très lentement. Parce que non content de faire gaffe à pas trop secouer son pote, il devait aussi faire attention à pas laisser la brouette se barrer toute seule dans la pente.

Lorsque la roue passa la première marche, ce fut assez violent. Parce que c’était un premier essai, qu’il ne savait pas comment s’y prendre pour amortir le choc. Il devait forcer. Pour la deuxième marche et toute celle qui suivirent ensuite, il adopta l’allure escargot sous tranquillisant, en tirant sur la brouette pour que la roue suive bien la marche et n’aille pas s’écraser dessus. Quand ils arrivèrent enfin en bas, non sans mal et quelques chocs, Feofan relâcha la brouette et s’affala au sol. Il avait les bras en compote d’avoir du tirer autant la brouette, dans une pente périeuse, et avec quelqu’un dedans. « Sa mère c’était hard. Je sens plus mes bras. » Ou plutôt si. Il les sentait très bien. Même trop.
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
F. "Némésis" Macintosh
Staffienne
Coeurs : 95 Messages : 185
Couleurs : #B4045F
#660066 [Mimoza]
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Frédérique MacIntsoh aka Némésis. Actuellement je suis : mariée, non-amoureuse et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Annie Mei de DCTB et Ashley Benson irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Méli d'amouuur!
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Dim 25 Jan 2015, 04:44






Cédrik & Feofan
Une rencontre impromptue


« Ouais. » Ce fut la réponse à sa phrase précédente. Ça ne serait pas facile, mais tout de même moins qu'il y a quelques secondes. Ça serait fort probablement douloureux pour le garçon, mais il ne se plaindrait pas. Il n'en avait pas l'habitude. Cédrik se crispa un peu lorsque Feofan déposa son serpent dans la brouette à ses pieds, mais il ne dit rien. Il savait que Kaa ne lui ferait rien, mais il ne pouvait empêcher son corps de réagir de cette façon. Il serra un peu plus Teddy pour se donner un peu de courage. Le garçon à la chevelure blanche alla se positionner et prit les poignets de la brouette pour la soulever un peu. Il commença à avancer doucement, histoire de ne pas heurter plus l'occupant assis dedans. Quand ils furent tout près de la porte, Feofan prit la parole. « Tu peux cristalliser ça s’il te plait ? » Il hocha la tête et plaça sa main sur la porte et lâcha sa concentration. Aussitôt, la porte devint cristal. Un cristal plutôt fragile et facile à détruire. Le violet ne put s'empêcher de penser que la porte était jolie ainsi. Pendant ce temps, l'autre adolescent prit le tisonnier que Cédrik n'avait pas remarqué et il recula la brouette avant de s'élancer pour faire éclater la porte en cristal. Le violet sursauta un peu. Il faut dire qu'il était un peu nerveux de se retrouver dehors. Cette étape les en rapprochait un peu plus.

Ils arrivèrent ensuite devant une volée de marches. Génial. Le garçon savait que cette partie ne serait pas facile ni pour lui ni pour celui qui poussait la brouette. « Bon bah, quand faut y aller… » Ne pouvant écraser son sentiment de fardeau, Cédrik n'émit aucun son lorsque Feofan commença à descendre les marches une à une et que la première marche donna un bon coup à la brouette. Son passager fit un léger bon qui le fit heurter sa hanche. Il ne gémit pas. Il ne fit que grimacer. Il n'avait pas le temps pour chialer sur son sort. Feofan était déjà gentil de l'aider, il n'allait pas en rajouter pour qu'il se sente coupable de lui faire plus mal. Ils descendirent à la vitesse d'un escargot. Un fois arrivée tout en bas, Feofan lâcha la brouette et s'affala au sol. « Sa mère c’était hard. Je sens plus mes bras. » Cédrik pinça les lèvres et se retourna le plus qu'il put vers son compagnon. « Ça va? » Il devait se reposer, sans aucun doute. Il ne lui en voudrait pas qu'il prenne tout le temps nécessaire pour reprendre des forces. Pousser une brouette avec quelqu'un dedans, ça devait pas être facile.

Le violet en profita pour regarder autour de lui. Un peu plus loin, il y avait une porte vitrée donnant sur l'extérieur. il y avait plusieurs éclats de verre sur le sol et l'adolescent pensa que c'était ça le bruit de tout à l'heure. Il faisait aussi noir dehors que dedans. Il voyait mal la pièce plongée dans l'obscurité. Même avec la lumière de la lampe-torche que Kaa tenait. Elle était défoncée et donc, n'éclairait pas beaucoup leur trajet. « Tu penses être capable de m'amener jusqu'à l'hôpital comme ça? Tu vas avoir assez de force? Il faudrait pas que quelqu'un vienne ou ça va mal se terminer. » Il avait dit ces paroles totalement inconsciemment. D'ailleurs, en y repensant, il se dit qu'il n'aurait pas dû dire de telles choses. « Désolé. » Il n'avait pas vraiment besoin de s'excuser pour avoir dit ce qu'il pensait, mais Cédrik est comme ça. Toujours en train de culpabiliser et de s'excuser pour un rien. Mais il est tellement adorable. Puis il regarda du mieux qu'il put son compagnon. « Merci, Feofan. » Merci de m'aider, même si je suis un fardeau.


« Pour voir la vie en rose, tu devras passer par ses épines. - Rhumantik »



(C) MISS AMAZING




Merci Tia! ♥

Ligues et fans club:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Mer 28 Jan 2015, 09:16


Rencontre impromptue
feat. Cédrik
Feofan reprenait son souffle, assis sur la dernière marche de l’escalier. Ça, ça avait été la partie hard du voyage. Après ça irait mieux. En tout cas, il espérait. Il espérait beaucoup. Dans la brouette qu’il occupait, Cédrik se tourna vers lui, les lèvres un peu pincées. Tiens donc. « Ça va ? » Le demi-dieu releva les yeux vers lui avant de hocher la tête. Son souffle était revenu à peu près normalement et ses bras ne le faisaient plus trop souffrir. Enfin, ce dernier point était un peu factice, l’engourdissement et les tiraillements reviendraient lorsqu’il reprendrait la brouette. Mais son compagnon n’avait pas besoin de savoir ça. « Ça va. Et toi ? Pas trop secoué ? » Il avait fait de son mieux pour descendre les escaliers en douceur. Il se doutait que Cédrik, s’il n’avait pas été trop secoué, avait du avoir mal quand même. Mais ça il n’y pouvait rien. Qu’il bouge ou non, sa blessure lui ferait mal, il n’y pourrait rien. Il ne pouvait que limiter les dégâts et la douleur jusqu’à l’hôpital.

« Tu penses être capable de m'amener jusqu'à l'hôpital comme ça? Tu vas avoir assez de force? Il faudrait pas que quelqu'un vienne ou ça va mal se terminer. » Bonne question. Il haussa les épaules. « Je ne sais pas. On verra bien. » C’était déjà sans doute mieux que de rester là éternellement. Quant à croiser quelqu’un…il avait été assez malchanceux pour la nuit, non ? Il espérait. Feofan espérait beaucoup et pour beaucoup de choses. Le garçon blessé s’excusa et l’adolescent pencha un peu la tête, ne comprenant pas trop d’où venaient ces excuses, mais il les accepta. Il ne lui reprochait rien donc autant accepté, même s’il ne savait pas quoi. S’il devait lui en vouloir pour quelque chose, c’était peut-être sa blessure. Et encore c’était ridicule puisque ce n’était pas de la faute de Cédrik s’il avait une hanche fragile, et c’était même plutôt de sa faute à lui et à sa malchance pour la chute du toit et donc la fracture. Mmh, joyeusetés.

« Merci, Feofan. » Le susnommé redescendit un peu sur terre à l’entente de son prénom. Il lui adressa un sourire avant de se relever. C’était l’heure de repartir. « De rien. » Dit-il en reprenant la brouette pour continuer leur chemin. Il fallait sortir d’ici quand même ! En suivant la route qu’indiquait Kaa avec sa moitié de cadavre de lampe torche –parce qu’elle ne survivrait pas à la nuit. ce serait même un miracle si elle tenait jusqu’à la fin de leur escapade-, Feofan poussa la brouette et son chargement jusqu’au dehors, non sans avoir avant du cristalliser et exploser deux malheureuses portes dont le seul tort avait été d’être fermé à clé. R.I.P les portes. Bref, ils étaient enfin dehors et il faisait toujours nuit et il n’y avait toujours aucun lampadaire. Bien. C’était quand qu’il allait se lever le soleil ?

Bref. Rendu dehors, ils devaient à présent choisir leur chemin qui n’était toujours pas indiqués. Non vraiment, il allait sérieusement porter plainte. Bon si, il y avait un panneau. Celui que lui avait indiqué Kaa et qui était trop pourris et bouffé de termites pour qu’on puisse lire quoique ce soit. Donc en fait c’était comme s’il n’y en avait pas. « Cédrik. Tu as une idée de par où on peut aller ? » Parce que lui non. C’était à droit ou à gauche, mais comment savoir si la sortit était à droite ou à gauche ? Et puis déjà pour commencer, quand ils étaient tombés du toit, ils venaient de quelle direction déjà ?
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
F. "Némésis" Macintosh
Staffienne
Coeurs : 95 Messages : 185
Couleurs : #B4045F
#660066 [Mimoza]
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Frédérique MacIntsoh aka Némésis. Actuellement je suis : mariée, non-amoureuse et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Annie Mei de DCTB et Ashley Benson irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Méli d'amouuur!
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Lun 02 Fév 2015, 23:51






Cédrik & Feofan
Une rencontre impromptue


« De rien. » Ces paroles font sourire le violet. Un immense sourire d'enfant, exprimant exclusivement la joie et le bonheur. Il ne savait pas pourquoi il souriait ainsi. Surtout qu'il ne sourit plus depuis plusieurs années déjà. Ce sourire était venu totalement spontanément. Probablement parce que la réponse à ces phrases n'étaient pas comme celles de son agresseur. Il regardait Feofan, mais se doutait que celui-ci ne verrait pas nécessairement son sourire, aussi après un petit moment, il disparut. Pour laisser place à son expression habituelle. Le garçon aux cheveux blancs reprit la brouette pour continuer son chemin. Sur la route, il fallut que Cédrik cristallise encore deux portes verrouillées. Ça ne lui plaisait pas tant que ça de détruire ainsi des choses, mais de toute façon, la place était déjà abandonnée et à l'envers.

Une fois au-dehors, le violet inspira profondément l'air de la nuit. Il avait encore peur de l'obscurité et de ce qu'elle pouvait cacher, mais c'était moins pire avec Feofan. S'il arrivait quelque chose, ils seraient deux prêts à riposter. Même si le violet ne servait pas à grand chose. Il pourrait sans doute cristalliser les vêtements des adversaires pour les ralentir. À par ça, il ne pouvait pas faire grand chose pour aider advenant le cas qu'ils se fassent attaquer. Il n'y avait pas de plantes à proximité, alors ça le rendait totalement inutile. Comme d'habitude. L'adolescent regarda autour d'eux pour repérer une pancarte totalement détruite. Ça lui foutait les jetons. « Cédrik. Tu as une idée de par où on peut aller ? » L'interpellé sursauta légèrement à la voix de l'autre. Il prit le temps de regarder à gauche et à droite en réfléchissant à sa question. S'ils pouvaient savoir de quel côté ils venaient quand ils sont tombés du toit, ça aiderait. Sauf que ni l'un ni l'autre ne le savait. Ça allait vraiment bien.

« Euh... Allons à droite? On verra bien si ça mène à quelque part ou non. » Ouais, faisons à l'aveugle. De toute façon, ils n'avaient pas vraiment le choix. Si personne ne décidait, ils resteraient prit dans ces ruelles maudites et ne reverraient jamais... Ok, ça suffit le pessimisme. On se croise les doigts pour trouver la sortie. Et puis, que les adolescents aillent dans l'une des deux directions, ils finiraient par trouver la sortie, non? Ces ruelles ne sont pas à l'infinie tout de même. En fait, Cédrik pense plutôt à un labyrinthe au lieu de ruelles sombres. Ce qui n'est pas vraiment rassurant. Alors que Feofan continuait d'avancer dans la direction indiquée, le violet s'avachie un peu dans la brouette, n'en pouvant plus de ce mal. Il voulait aller à l'hôpital, et vite.


« Pour voir la vie en rose, tu devras passer par ses épines. - Rhumantik »



(C) MISS AMAZING




Merci Tia! ♥

Ligues et fans club:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan | Mar 03 Fév 2015, 11:28


Rencontre impromptue
feat. Cédrik
Feofan se creusait la tête à la recherche d’une réponse qu’il ne parvenait pas à trouver. Ces ruelles étaient définitivement un labyrinthe, et en trouver la sortie n’était pas aisé. Surtout sans éclairage, sans panneaux et avec un blessé. Et par d’où est-ce qu’ils venaient bon sang !? « Euh... Allons à droite? On verra bien si ça mène à quelque part ou non. » Le demi-dieu cligna des yeux et regarda dans la direction indiquée. Absolument rien ne distinguait le côté droit du côté gauche de la rue. Mais ils n’avaient pas trop le choix. C’était s’aventurer dans une rue au hasard ou bien rester là à prendre racine. Le mieux était définitivement de bouger.

« D’accord. Allons-y. » Feofan souleva de nouveau les poignets de la brouette et prit donc le chemin de droite. Même s’il doutait un peu, il avait quand même de l’espoir. L’espoir de se sortir de là. Parce que bon, entre la poisse qu’il avait très généreusement offerte au premier pedo-vampire et celle qu’il avait dû garder pour se retrouver à percer un toit et fracasser la hanche de son compagnon, bah son quota quotidien de malchance devait être épuisée normalement. Donc il pouvait bien espérer prendre le bon chemin ; espérer trouver la sortie rapidement et espérer ne rencontrer personne. Personne de dangereux en tout cas. Non parce que sinon il ne disait rien contre rencontrer un gentil guide qui leur indiquerait tout aussi gentiment la sortit. L’espoir faisait vivre.

Il pouvait voir Cédrik s’avachir dans la brouette. Sa blessure devait vraiment lui faire mal, malgré la stabilité de la brouette qu’il tentait de garder le plus possible. Trouver la sortie, vite. Trouver un hôpital, vite. Rentrer chez lui et pioncer, vite. Ah. Mais il n’avait pas de maison, c’est vrai. Bah il irait pioncer sur un banc quelque part, ou ailleurs en mode flaque d’eau pour le reste de la nuit. Mais surtout là maintenant, trouver la sortie. C’était l’objectif numéro un. Sans compter qu’il commençait à avoir mal aux bras de nouveau.

Il poussait la brouette depuis un bon quart d’heure, en errant dans les ruelles sans savoir par quel foutu chemin il fallait passer pour sortir, lorsque sa malchance lui indiqua que non, il n’avait pas épuisé son quota de poisse de la journée. Là, à l’ange d’une rue, qui c’était qu’ils allaient croiser s’ils sortaient de l’ombre ? Eh oui, pedo-vampire number 2, celui qui s’était enfuit en voyant son pote à moitié mort sur le sol après sa rencontre avec un serpent, une tringle à rideau et un mur. Bon, ils avaient encore un peu de chance, le mec ne les avait pas vu. Après, peut-être bien qu’il ne les cherchait pas hein. Ou alors c’était lui la silhouette qu’ils avaient essayé de fuir en faisant les ninjas sur les toits. Bref.

A l’abri pout l’instant, Feofan reposa la brouette et soupira, portant une main à son visage en signe de désespoir. « Putain maman, je te déteste. Pourquoi tant de haine ? » Il avaiot dit ça plus pour lui qu’autre chose. Et la réalité était qu’il avait une petite idée de la réponse. Mais là n’était pas sa préoccupation majeure. Sa préoccupation majeure, c’était de sortir de ce labyrinthe, si possible sans s’attirer plus d’emmerde. Puis, une idée germa dans son petit cerveau. Si ça marchait, ils pourraient sortir d’ici rapidement. Allez ! On y croit !

L’adolescent aux cheveux blancs contourna la brouette, prenant bien soin de rester dans l’angle mort du pseudo-prédateur, pour se mettre à hauteur de Cédrik. « Bon écoute. J’ai peut-être une idée pour trouver la sortie rapidement. Mais comme j’ai grave la poisse perpétuellement…bref. Toi tu restes ici, Kaa reste avec toi, juste au cas où. » Le serpent siffla de contestation. Pas qu’il n’apprécie pas le blessé, mais il n’aimait pas l’idée de laisser seul son Lié dans cette situation. Feofan coupa cours ses protestations. « Si ça marche pas, je m’envole, je vais plus loin, et je reviens discrètement. »

Ca sentait un peu le plan foireux, mais ils avaient pas grand-chose sous la main. Le demi-dieu abandonna donc Cédrik dans sa brouette, pour se faufiler jusqu’à pedo-vampire. « Excusez-moi… » Glissa-t-il avec toute la politesse dont il était capable. Le prédateur se retourna vers lui, l’œil brillant. Bon okay, apparemment il avait toujours pas bouffé ce con. Bref. Peut-être était-il plus sûr de lui de le voir seul, sans son cobra notamment, puisqu’il s’approcha de lui en donnant l’impression qu’il allait le bouffer. Ce qui avait de grande-chance d’arriver s’il ne se bougeait pas.

Feofan souffla, se concentrant. Fallait que ça marche. Sinon c’était la merde. Il dirigea tout son pouvoir d’inversion de personnalité sur le vampire. Normalement, comme il était actuellement ‘méchant’, il devrait devenir ‘gentil’. Si ça marchait bien sûr. Positive Feo, positive. La chance –ohmondieu- était semble-t-il pour une fois avec lui. Ca marcha.

Le vilain prédateur disparu, rétractant totalement son attaque. Super. Le demi-dieu s’approcha de lui et eut la surprise de le voir reculer tandis qu’il le regardait avec une certaine crainte. Euh, what ? Il haussa un sourcil en s’approchant un peu plus. « Laissez-moi tranquille s’il vous plait. J’ai rien fait. Je suis végétarien, promis ! » …D’accord. Un pédo-vampire végétarien. Si tu veux. Bon côté positif, son truc avait marché. Il espérait que ça durerait quand même un peu.

« Je m’en fous de ton alimention. J’veux juste savoir par où on sort de ce labyrinthe. C’est quoi la route pour rejoindre la Grande Place ? » Visiblement un poil rassuré, le pedo-vampire plus pedo mais végétarien lui indiqua le chemin en détail et assez simplement pour qu’il puisse le retenir. Bien. Ils ne s’étaient visiblement pas trop mal débrouillés en prenant à droite. Il rejoignit rapidement Cédrik, toujours dans sa brouette. « C’est bon, je sais comment on sort. Pour une fois j’ai eut un peu de chance. » Et il se saisi de la brouette pour repartir.




Contenu sponsorisé
Re: Une rencontre impromptue #PV Feofan |

 
Une rencontre impromptue #PV Feofan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite sortie Urbex impromptue...
» Petite flânerie impromptue...
» Ratatouille ou vaisselle cassée? - Feat Feofan
» Visite impromptue du 1er janvier !

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: