Rencontre des plus joyeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   23rd Février 2015, 11:27



.Athéna & Aurora.Une rencontre des plus joyeuse



AQuand j'y pensais, c'était vrai que j'avais de la chance, après tout, j'étais en train de parler à une véritable déesse, une personne qui vivait depuis tellement longtemps que cela ferait tourner à n'importe qui d'autre. Et pourtant, cette personne faisait partie de ma famille, c'était ma sœur et j'étais en train de lui parler, ce dont peu de personne avait sans doute pu se vanter depuis l'antiquité. Je n'avais peut-être certes jamais eu de père jusque maintenant, mais j'étais tout de même contente d'être née dans une famille divine, on pouvait y rencontrer des personnes véritablement fabuleuse, même si certaine était tout de même effrayante. Malgré tout, pour une personne telle que moi qui avait vécu une partie de sa vie seule dans les ténèbres, pensant presque ne pas avoir de famille à part ma mère, je me retrouvais en fait avec une énorme famille, si grande je ne n'aurais sans doute jamais le temps de rencontrer tout le monde. Après tout, en étant la fille de Zeus, presque tous les dieux et les demi-dieux étaient liés à moi, enfin je crois. De ce fait … ça faisait vraiment BEAUCOUP de monde.

Je ne savais pas trop comment prendre le fait qu'elle me disait étrange, mais pour elle, cela semblait être un bon point, de ce fait, je n'avais aucune raison de mal le prendre. Sans doute voulait-elle dire que j'étais intéressante ou quelque chose du genre, après tout, elle avait en voir beaucoup des humains depuis qu'elle était en vie. En tout cas, elle avait raison sur un point … bon pas que sur un mais bon … J'avais sans doute bel et bien marquée l'histoire, mais pas de la bonne façon. Outre le fait que je sois le cobaye d'une expérience scientifique qui dépassa la technologie moderne, j'avais quand même fait abattre une pluie de mort sur différant pays sans que jamais personne ne puisse m'attraper. Mon nom, enfin le nom que l'on m'avait donné à ce moment, risquait de faire partie de ses légendes que l'on sait réel comme Jack l'éventreur ou d'autre. Je ne disais pas que j'allais être citée dans les livres d'histoire, mais je resterais certainement dans les esprits de population entière encore un bon moment. Après, je n'étais pas particulièrement fière de ça. J'aurais préféré mener une vie calme et tranquille et rester inconnue que devenir tristement célèbre.

– Il n'y a malheureusement pas qu'une seule façon de marquer l'histoire,
dis-je relativement tristement.

Je n'aurais sans doute jamais dû dire ça, je risquais d'attiser sa curiosité, mais je ne m'en étais pas rendu compte, j'avais parlé avant même de réfléchir, ce qui m'arrivais relativement souvent. Je n'aimais pas repenser à tout ce que j'avais fait, car je savais que je n'avais aucune excuse pour tout cela. Certes c'était le seul moyen que j'avais pour vivre, mais d'autre personne, plus forte, aurait sans doute choisie la mort à ce moment. Si je n'existais pas, beaucoup de personne aurait eu la vie sauve. Et cette impression ce renforça quand ma sœur me dit que les dieux n'avait normalement pas le droit d'avoir des enfants avec des mortels, j'avais presque la sensation qu'elle me disait que je ne devrais pas exister, même si ce n'était sans doute pas là son but. Je savais que quelque part mon existence était une erreur, mais j'étais là, et je ne comptais pas me morfondre dans un coin et attendre la mort sans rien faire. Puisque je vivais, j'allais tout simplement prouver au monde que j'avais raison d'exister, c'est pour cela que je voulais rester joyeuse en toute circonstance.

Heureusement, la conversation parti rapidement sur un sujet que je préférais de loin, bien qu'elle ne se disait pas la plus intelligente, sa réponse était tellement compliqué que je n'en compris que la moitié, ce qui pour moi montrait bien son intelligence. En même temps, la philosophie et moi, on ne s'entendait pas très bien, se poser des questions sur les questions elle-même était une chose que je n'arrivais pas à comprendre, mais je n'allais pas me plaindre, au moins, elle semblait tout aussi intéressé que moi par les étoiles, ce qui me faisait vraiment, mais vraiment, plaisir. S'en était d'ailleurs visible par le large sourire que j'avais alors que je la regardais. Je ne savais pas pourquoi, mais je me sentais proche d'elle. Je ne pouvais m'empêcher de me trémousser toute heureuse. Je penchais néanmoins la tête sur le côté alors qu'elle me demanda si j'avais déjà pu m'approcher des étoiles.

– Et bien … Non. Mais j'aimerais beaucoup pouvoir le faire un jour, les étoiles sont tellement fabuleuses, et l'univers en lui-même est tellement mystérieux. Quand on pense que tous les étoiles sont en fait des soleils comme le nôtre, et que donc il y a de grande chance qu'il y a de nombreuses planètes tournant en orbite autour d'eux. Combien de ses planètes sont habitable ou peuvent le devenir ? Non, encore mieux, combien de ses planètes sont déjà habiter ? Car oui, si on prend l'infinité de monde qui s'offre à nous, il est difficile de croire que seul notre monde puisse être habité. Il y a forcément quelque part d'autres planètes qui ont réunis les conditions pour développer une vie comme nous. Ses peuples sont-ils alors plus évoluée ou moins que nous ? Et même en dehors de cela, il n'est pas obligé qu'une forme de vie nous ressemble, il existe peut-être quelque part dans l'univers des peuples ne pouvant vivre que sur un caillou désertiques. Quand on pense que déjà dans notre système solaire, il y a deux planètes pouvant devenir potentiellement habitable pour nous dans le futur.

Je m'arrêtai quelques secondes pour reprendre mon souffle. Dès qu'on se mettait à parler de ce genre de chose, je devenais une autre personne. C'était un domaine qui me passionner totalement, une des bonnes choses que m'avait importé le scientifique qui m'avait enlevé étant petite. Enfin, ce dernier n'était vraiment pas mauvais, et il c'était révélé gentil une fois que je n'essayais plus de m'échapper, contrairement à l'organisation pour qui il travaillait. Il m'avait appris énormément de chose sur les sciences en général, ce qui faisait de moi un génie dans ces matières, et une idiote fini dans les autres. En même temps, j'avais passée toute mon enfance en étudiant juste ces matières.

– En fait, ce n'est pas que l'espace. J'aime aussi tout ce qui touche à la physique, comme la physique quantique. Je ne sais pas encore en quoi je voudrais me spécialiser, soit en astrophysique, soit en recherche pour physique quantique. J'aime vraiment ses deux domaines, et si je le pouvais je ferais les deux, mais on m'a dit que je ne pouvais vraiment travailler que dans un seul si je voulais vraiment faire des recherches poussées. J'essaye alors d'en apprendre le plus sur ses deux domaines pour faire mon choix.

Regardant le ciel, je levai la main dans sa direction comme si j'essayais de l'attraper, c'était tellement loin, et pourtant tellement proche à la distance de l'univers. Nos vie semblait alors vraiment futile, juste des grains de poussières emporté par le vent. Je me demandais si les dieux ressentaient la même chose, mais je ne me voyais pas le lui demander.

– Tu t'intéresses aussi a tout ça grande sœur Athéna ?

(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Thanatos & Valraven



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
S. « Noctis » Howlett
« Demi-Divinité fils de Thanatos & Valraven »



Coeurs : 64 Messages : 184
Couleurs : #B40404
J'ai traversé le portail depuis le : 08/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Kiri Mon nom est : Shiryû « Noctis » Howlett Il paraît que je ressemble à : Itachi Uchiha de Naruto et à ce propos, j'aimerais remercier : Frangin le vava ♥ & Aria pour l'autre !
MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   1st Mars 2015, 20:20



« Rencontre des plus joyeuses »


Parce qu'un jour, je cesserais de découvrir des demi-soeurs... Ou pas.


Quand on est en discutions avec Athéna, il est forcé que cela part dans un côté un peu philosophique. En même temps la Déesse à pour particularité de beaucoup aimer manier les mots. Elle les manie aussi bien voir mieux que les armes. Ce qui est peu dire. Dois-je rappeler que cette femme est une guerrière en plus d'être un savant ? Non je crois que c'est inutile, tous le monde connaît un minimum Athéna. Ainsi, la Déesse de la Sagesse ne pouvait s'empêcher de vouloir tout savoir sur cette demoiselle qui s'avère être sa demi-sœur. Qu'aurait-elle dût faire ? L'ignorer ? La fuir ? Pourquoi faire. Elle était le fruit d'une nuit interdite de son père, mais le mal était fait. Qu'on la renie ou non, la chose était faite et sur le principe cette pauvre Aurora n'avait rien avoir là-dedans hein. Et puis, rencontrer des enfants de Dieux peut s'avérer intéressant. Ils sont à moitié Divin, et pourtant la jeune femme les trouvait plus mortel qu'autre chose. Comme si l’attrait de Divinité ne s'exprimait pas vraiment chez eux... Peut-être est-ce la mortalité qui les rends ainsi. Ou alors leur passé. Il est divers, bien plus que chez les Dieux. Un Dieu ne peux pas avoir toute une histoire ou tout un vécut, il peut paraître calme, voir totalement banale. Il est ensuite associé à des faits dans l'histoire des Hommes, mais c'est tout. Personne n'irait raconter qu'Athéna a été maltraité par son père et qu'elle était malheureuse dans son enfance. Ceci est bien sûr totalement faux, mais non, tous le monde se fiche de ça, comme si les Dieux n'étaient pas des être vivants, juste des entités, des choses représenté par une forme humaine. Pourtant ils ont chacun un caractère, un ressentit, des envies ? Des passions aussi. Et cette pauvre Aurora faisait partit de celles qui subissaient celle de la belle blonde, c'est à dire tout savoir. Et lorsqu'elle laissait des indices aussi évident que « il n'y a pas qu'une seule façon de marquer l'histoire. » Il est évident qu'elle aura droit à des questions. C'est d'ailleurs quelque chose que la blonde ne se gêna pas de faire. Elle avait pour faculté de pouvoir aborder des sujets sans faire le moindre détours. Rien ne le gênait, ni sur elle, ni sur les autres. Quelque chose à dire, elle le faisait savoir... En l’occurrence savoir si la jeune demi Déesse avait quelque chose à cacher, ou à se reprocher. Autant profiter de cette diversité que les mortels offrent hein.

« Que veux-tu dire par-là. As-tu quelque chose à cacher et te reprocher ?»

… Quand je dis qu'elle disait les choses sans le moindre détour. C'est une femme forte et honnête avec elle-même et les autres. Après on lui reproche parfois son manque total de tact, ou alors de compassion. Ce n'est pas qu'elle n'en a pas, mais elle ne l'exprime peut-être pas de la bonne façon pour que vous vous sentiez soutenu. Mais elle n'était pas un monstre non plus à aborder comme à fait exprès tout ce que vous ne voudriez pas parler, elle pouvait aborder tant de chose. L'avantage c'est qu'un rien pouvait l'intéresser, du moment qu'elle n'avait pas l'impression de perdre son temps, tout allait bien pour elle. Et parler d'astronomie était forcément une bonne chose à faire. Certes elle n'était pas une Déesse spécialisée là-dedans, mais cela n'en restait pas moins un univers fascinant qu'elle se plaisait à observer. Sans compter le point de vue des hommes, depuis toujours, ils ont été fascinés par le ciel, et il faut avouer que c'était assez amusant de les voir dire à tous le monde la façon dont il était fait, alors qu'ils étaient à des années lumières de se douter de la réalité. Plus de deux milles ans et ils sont toujours à l'observer l'air rêveur... Alors qu'un Dieu n'a qu'à claquer des doigts pour se téléporter et tout voir de ses propres yeux. C'est beau de ne pas pouvoir mourir non.. ? Laissant la plus jeune faire part de ce qu'elle avait apprit de ses théories, la plus âgée garda le silence. Elle dit ce qu'elle pense oui, mais reste une femme polie. Très polie. Comme venant d'un autre temps, avec sa grande robe et ses manières délicates. Et faut avouer que c'était une époque qu'elle appréciait beaucoup oui. Mais c'est un autre débat je crois. Au moins, elle n'était pas face à une débile qui ne pense qu'à s'amuser. Il faut avouer qu'elle avait parfois du mal avec ce type de personne. Dénué de tout cerveau, c'est selon elle dur d'avoir la conversation. Elle trouvait son frère Arès idiot par exemple, et c'est souvent pour ça qu'elle n'arrivait pas à s'entendre avec lui et qu'ils avaient la réputation de toujours s'envoyer sur les roses. Suffit de parler et là, la femme s'adoucit. C'est une façon comme une autre de l'apprivoiser. Elle semble toujours inatteignable, et pourtant contrairement à Artémis elle restait une femme ouverte à la conversation.

« Bien sûr. C'est un domaine intéressant. Je suis bien heureuse de ne pas avoir pour demi-sœur un imbécile. Savoir utiliser sa tête est utile, ou même tenter de l'utiliser. Tapotant son menton, elle ajouta. Tu aimerais voyager dans l'espace ? Certains mortels trouve cela effrayants. Mais depuis toujours les Hommes se sont intéressés à ce qu'il y avait au dessus de leur tête, pourtant cela fait plus de deux milles ans et c'est toujours un mystère pour eux. »

Oui. Elle sous entendait qu'elle avait déjà pris la peine de se téléporter dans ce vide que représente l'espace pour regarder la Terre vu d'en haut. L'univers est si vaste, même pour un Dieu. C'est bête de rester coincé dans ce qu'on représente, de ne pas s'intéresser à ce qui nous entours. Il faut en plus dire qu'ils ont tellement le temps devant eux, un Dieu a le temps d'amasser tellement d'information au cours de sa vie, de quoi en donner le vertige à un Homme. Pourtant notre Déesse ne s'arrêtait jamais. Peut-être faut-il une certaine puissance mentale pour pouvoir emmagasiner tant de choses. Sur tant de domaine. Mais ce serait une honte de la part de la Déesse de la Sagesse de ne pas avoir un cerveau capable de s’agrandir au fils des donnés qu'on lui donne. Allant d'une futilité aux grandes questions existentielle sur le monde et l'univers.

Dans une claquement de doigts. Des papillons de feu firent leur apparition devant elle, semblant alors se regrouper pour faire apparaître un livre qu'elle ouvrit pour le feuilleter. Avant de finalement le faire disparaître et d'en faire un autre. Comme cherchant quelque chose. Ah oui tiens, celui-là. Et un autre... Celui-là aussi. Bref, voilà des ouvrages venant de sa collection de l'Olympe. Des gens tueraient certainement pour apercevoir ne serait-ce que la couverture de certains livres de sa collections. Il y a sur tellement de modèles, des livres tellement vieux qu'on les croirait disparut. Dans des langues qu'on ne connaît plus, ou alors plus récents. Bref, de quoi rendre jaloux tout amoureux des livres. Avant de les tendre à la plus jeune, qu'elle prenne garde, ses livres ont certainement une valeur bien plus important qu'elle ne pourrait jamais l'imaginer. Mais ce sont d'authentiques ouvrages venant d'anciens grands chercheurs ou autre eux même, écrit de leur mains. Cela se voit. Et la Déesse est capable de sortir de tels choses en claquant des doigts tout simplement. C'est abusé d'être une Divinité. Mais il faut bien qu'ils aient quelque chose en plus, cette supériorité qui les rends si puissants et intouchable... En tout cas elle semblait contente de ce qu'elle avait.

« Regarde donc toutes ses théories écrites par les hommes. J'aime cette curiosité qui vous anime. Que penses-tu de tout cela ? »

Les Hommes sont capable de dire des choses parfois évidentes, voir presque bête de son point de vue. Ils sont fort pour inventer des histoires. Et parfois ils sont capable de dire des choses de façon tellement juste. Je vous laisse imaginer qu'Athéna a toujours aimé les grands Hommes. Ces hommes intelligentes qui apprennent des choses à leur espèce entière...
Codage by TAC
http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/




Spoiler:
 



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   10th Mai 2015, 17:28



.Athéna & Aurora.Une rencontre des plus joyeuse



ADécidément, Athena était vraiment trop perspicace, mais pour le coup, c’était sans aucun doute aussi ma faute pour avoir laissé s’échapper ce que je pensais au fond de moi. Pourtant, ce n’était pas ma faute, ou du moins pas totalement, même si j’avais réussis à enfuir mes sentiments tout au fond de moi, dans un coffre fermé a triples tour et entouré de chaine, mon passée m’avait tout de même marqué. Je dirais même que c’était de revenir à une vie normale qui m’avait le plus fait comprendre l’atrocité de ce que j’avais fait, ou plutôt de ce qu’on m’avait fait faire. Seulement, je me voyais mal dire tout cela à la sœur que je venais tout juste de découvrir, mais allait-elle me laisser m’en tirer de cette façon ? Quelque chose me disais que non. Maintenant une déesse comme elle me jugerait-elle pour ça ? Je ne savais pas mais dans le doute, je préférais rester évasive.

- Et bien … Disons que je n’ai pas fait que des bonnes choses dans j’étais plus jeune, loin de là.

En revanche, j’étais particulièrement contente que ma grande sœur divine s’intéresse elle aussi au étoiles et à tout le reste, mais en même temps, c’était un sujet tellement intéressant, comment quiconque, même une déesse, ne pouvait pas s’y intéresser ? Comme je l’avais dit, il devait exister pas de-là notre système solaire, des dizaines de planète habitable ou peut-être déjà habité, et je rêvais d’être la première à découvrir l’un de ses mondes. Ainsi peut-être laisserais-je mon nom dans l’histoire pour autre chose qu’avoir était une des assassins les plus tristement célèbre. Enfin, tout cela n’était qu’une supposition, je ne pouvais pas connaitre mon avenir à l’avance. Je fis petit rire genée quand Athena me dit qu’elle était contente de ne pas avoir pour sœur une imbécile. En vérité, a part dans ce domaine, j’étais loin de pouvoir être considéré comme une personne intelligente, mais pour ma défense, je n’avais pas été a l’école pendant je ne sais combien d’année.

- C’est vrai que cela doit être effrayant de se retrouver dans l’espace, le moindre faux pas et on finit par mourir, mais au final, ce n’est pas si différant que de vivre notre vie actuelle. Et en plus, on est jamais seul là-bas, il y a toujours l’équipage de la fusée.

Oui, mourir à la moindre erreur, ça j’y étais déjà habituée, alors je n’avais pas besoin d’avoir peur de ça, et je n’avais pas non plus peur du noir, après tout, j’avais passé mon enfance dans l’obscurité. Ma grande sœur adorée avait sans doute déjà eu l’occasion l’aller dans l’espace, mais je ne pouvais que me demander si elle avait dû mettre une combinaison spatial ou non. Je ne pus m’empêcher de pouffer un peu à l’imaginer avec cette épaisse combinaison sur le dos.

Je fus surprise quand elle vit soudainement apparaitre des papillons de feu qui se transformèrent en livre. Décidément, les pouvoirs magiques, c’était quelque chose d’incroyable. Elle le fit disparaitre avant d’en faire apparaitre un autre, et encore un. Quand elle trouvait quelque chose qui l’intéressait, elle me faisait passer le livre. Je commençai a feuilletais le premier. Il avait l’air vraiment vieux et j’avais un peu peur de l’abimer. J’avais à peine de temps de voir de quoi parler le premier que d’autre s’entasser à côté de moi. Il y avait dedans des informations que je n’avais jamais entendu parler, certaine que je savais maintenant fausses, mais d’autre qui pouvait être vrai, c’était vraiment un puit de connaissance énorme, et si la voix de la sœur ne m’avait pas sorti du livre, j’aurais pu continuer ainsi jusqu’à la nuit tombé, voir passer la nuit sur place.

- Oui, les êtres humains sont curieux de nature, mais je pense que cela n’excuse pas toute leur dérive, il faut être capable de contrôler sa curiosité et faire attention à ne pas blesser les autres avec.


J’avais dit cela en fronçant les sourcils et avec un ton un peu amer, seulement, la phrase de ma sœur avait fait remonter dans ma mémoire un souvenir du scientifique qui avait dit qu’il était prêt à tout pour assouvir sa curiosité. Je savais que ce n’était pas de la faute de ma sœur, mais l’émotion avait pris le dessus sur moi un moment. Je fermis les yeux pour me calmer, Ultvir ayant posé sa tête sur mes genoux.

- Je suis désolé, c’est juste … Quand j’étais petite j’ai subis les expériences d’un scientifique qui m’ont donné certain pouvoir, lui dis-je en transformant ma main en acier et en faisant bouger mes cheveux pour prouver mes paroles. « Pour assouvir sa curiosité, il a fait appel à une organisation criminelle pour le financer, et c’est eux qui m’ont enlevé pour servir de cobaye. Ce dernier aurait sacrifié ma vie si cela lui avait permis d’avancer dans son projet. Heureusement j’ai survécu, mais j’ai maintenant des milliards de nano-machine qui parcourt mon corps.»

Je fis un petit sourire à ma sœur ne sachant pas trop quoi dire, je replongeais alors dans ma contemplation du livre que je feuilletais peu de temps auparavant. Pouvais-je lui demander de lui emprunter ? J’avais vraiment envie de le lire un peu plus en détails, ainsi que d’autre si possible mais je ne voulais pas abuser de sa gentillesse.

- Grande sœur, je peux t’emprunter ce livre pour le lire ?


(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Thanatos & Valraven



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
S. « Noctis » Howlett
« Demi-Divinité fils de Thanatos & Valraven »



Coeurs : 64 Messages : 184
Couleurs : #B40404
J'ai traversé le portail depuis le : 08/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Kiri Mon nom est : Shiryû « Noctis » Howlett Il paraît que je ressemble à : Itachi Uchiha de Naruto et à ce propos, j'aimerais remercier : Frangin le vava ♥ & Aria pour l'autre !
MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   16th Mai 2015, 16:15



« Rencontre des plus joyeuses »


Parce qu'un jour, je cesserais de découvrir des demi-soeurs... Ou pas.


Athéna donnait souvent de bon conseils, après, peut-être que la jeune femme devrait apprendre à les formuler mieux que ça, cela lui arrivait. Mais elle n'y pouvait trop rien en fait. Elle était du genre à vouloir tout savoir et donc poser de questions sans gêne, même quand elle avait conscience de piétiner un territoire secret pour quelqu'un. Si elle était capable de le remarquer, c'est que la personne n'avait sût le cacher correctement, elle est Déesse mais pas devin absolu non plus. Mais c'était un défaut, après, elle était toujours du genre à vouloir avoir un maximum de carte en main pour juger. On ne donner un avis sans raison, plus on sait de chose, plus on est capable d'avoir un avis correcte et neutre sur la personne. Au moins, on ne pouvait lui reprocher. Mis à part Arès qui avait un peu de mal à lui faire passer outre sa réputation de sauvage sans cervelle. Elle était généralement du genre à ne pas prêter jugement trop hâtivement sur les autres. Tous le monde peut faire des erreurs, les Dieux eux même en fond alors les mortels, pourquoi n'y auraient-il pas droit ? Personne n'est tous blanc ni tous noir après tout, le monde est fait d'une nuance de gris. Et cette petite blonde, aussi souriante et radieuse qu'elle semblait être, était certainement grise également. Cela semblait travailler. Elle ne semblait pas non plus vouloir trop en parler, répondant alors de manière un peu évasive à la question. Qu'elle n'a pas fait que des bonnes choses dans sa jeunesse ? Allons-bon pourquoi se prendre la tête pour rien. Ce qui est important au final c'est de s'en rendre compte, les pires sont ceux qui ont conscience de leurs crimes et qui en sont fiers. Voilà ce que sont des réelles mauvaises personnes selon la blonde. La plus jeune n'en était pas une à ses yeux. C'est pourquoi la Déesse roula alors légèrement des yeux et soupira alors.

« Hm. Je ne vois nulle mauvaise personne en face de moi, simplement une mortelle regrettant ce qu'elle a fait. Cela signifie alors que tu n'es pas mauvaise. Je t'aurais volontiers demander ce qui te hante tant après je ne te forcerait pas à parler par un tour quelconque.»

Ben quoi ? C'était un fait logique selon elle. Tant qu'on se rend compte de ses erreurs, aussi longtemps plus tard soit-il et qu'on ne recommence pas, auquel cas vous êtes soit débile soit vous rentrez dans la catégorie des mauvaises personnes. Après, tout dépend de la situation, certaine y sont forcés d'autres ont eut un écart plus que violent dans la vie. De toute façon, ce n'était pas à elle de juger, tous ces êtes auraient alors assez à faire lors du jugement dernier, chacun était tel qu'il était c'est tout. Mais vaut mieux certainement parler de science et d'astronomie, pas besoin de la convaincre pour ça, c'était un vrai moulin à parole, visiblement passionnée parce qu'elle pouvait apprendre et raconter. Telle une enfant à s'imaginer ce que cela serait d'être dans l'espace. Et... Oui. Faut l'avouer, Athéna elle-même trouvait cela impressionnant. Elle était pourtant immortel, n'avait concrètement pas forcément besoin de tout ce qu'il faut à un mortel pour vivre, et s'était alors téléporté que brièvement pour voir ce qu'il en était d'elle-même. Et oui, même elle, une des Déesses les plus imposantes du Panthéon se sentait minuscule, c'est ce qui est fascinant dans ce monde. Après, vrai que les humains sont obligés d'employés des moyens techniques énormes pour faire ça, de quoi la faire sourire légèrement en y pensant.

Que de propos dur pour une si jeune créature. Haussant les sourcils, la sortant alors de la lecture improvisés qu'elle lui avait fournit. Athéna resta un instant immobile à l'entendre parler. Ainsi, elle avait en fait l'impression de d'avantage comprendre sa vie. Une des nombreuses victimes collatérales de la bêtise humaine, si même les Dieux sont imparfaits, alors pourquoi eux le serait ? Rien n'est bon de façon excessive et sur le principe tout peut être dangereux, même le geste et le sentiment le plus noble. Après tout, n'est-ce pas pour rien qu'on dit trop bon trop con ? Et puis, certains font même souffrir les autres sans s'en rendre compte. Observant ce bras et ses cheveux qui passeraient inaperçue dans un monde comme celui-ci. Notre Déesse garda le silence jusqu'au moment où sa demi-cadette lui demanda la possibilité d'emprunter ses ouvrages, choses... Oui faut avouer que seul son neveu Euros osait faire en fait. Silencieuse. La Déesse de la Sagesse se lava alors du banc, faisant alors quelques pas gracieux dans l'herbe, donnant alors l'impression de flotter au dessus de cette dernière, délicatement, comme une plume. Et pourtant, elle est loin d'en être une, c'est une femme forte, une femme de bataille. Quelque chose d'impensable il y a de ça un millénaire et quelques. Des papillons de feu se mirent à danser autours d'elle, ne brûlant rien. Elle parla alors.

« Et alors tu te vois comme un monstre ? Tout est dangereux, surtout pour les mortels, rien ne doit être excessif peut importe ce que s'est. La curiosité et quelque chose de bien, tant qu'elle ne devient pas malsaine. Je suis pour ma part d'avantage une curieuse observatrice que d'engendrer des choses. En même temps elle n'en avait pas concrètement le droit en tant que Divinité, elle pourrait changer bien trop de chose d'un simple claquement de doigts. Tu viens très certainement de sur Terre, tu devais être bizarre, sortant du lot, mais ici, tu peux être une jeune fille comme tous le monde. Tous le monde a des pouvoirs après tout. Après tout, en tant que Sanctuarienne maintenant au courant des Dieux, tu sais très bien qu'au final nul n'échappe au jugement dernier. Tourne toi donc vers l'avenir, que veux tu faire plus tard par exemple ? »

En voilà une belle tirade. Oui bon, c'était une façon de dire qu'elle n'avait pas à s'arrêter là-dessus, elle pourrait très bien continuer sa vie ici. Les créatures magiques sont mieux parmi les siens souvent, ils n'ont nuls besoin de se cacher. En bref, pourquoi les mortels passent leurs temps à ressasser leurs erreurs, ce qu'ils ont fait, Athéna finirait par croire que c'est du masochisme, après il faut certainement avoir la tête très froide pour être capable de se détacher de tout, et ça, ce n'est pas à la porté de tous le monde, pour ne pas dire que peu de mortels peuvent le faire. Finissant alors par lui tapoter la tête, comme si c'était une brave petite demoiselle. Athéna ajouta.

« Tu peux. N'oublie pas de les rendre, ils me sont précieux. Emballe les et dépose les avec les offrandes à ma statut je viendrais les récupérer. »

Oui bon, faut avouer que c'est un peu dur de communiquer avec les Dieux, enfin, c'est pas je sors mon portable et je t'appelle pour prendre rendez-vous pour se faire une bouffe. Après, elle avait confiance oui. C'est une Demi-Déesse, donc une demi-soeur. Bien polie et puis franchement, faut sérieusement être suicidaire si on s'amuse à voler les biens d'un Dieu maintenant, sachant qu'ils peuvent être où bon leur semble en un rien de temps.
Codage by TAC
http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/




Spoiler:
 



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   9th Juin 2015, 11:10



.Athéna & Aurora.Une rencontre des plus joyeuse



J'étais soulagé, franchement, de voir qu'Athena ne me juger pas, ou plutôt ne comptait pas me juger sur mon passé était quelque chose de très rassurant. C'était ce qu'il y avait de bien avec les dieux sans doute, il ne juger pas sur une simple chose comme pouvait le faire les humains, et cela me faisait dire que peut-être je pourrais tout lui dire. Pourtant une petite partie de moi hésitait encore. Ce n'était plus tant dans la confiance que j'accordais a ma sœur, mais plus dans le fait de revivre à travers mes mots mon expérience du passé que je préférerais pourtant de loin oublier. Enfin, ne plus penser, car je savais que jamais je ne pourrais oublier ce que j'avais fait, et cela me poursuivra le reste de ma vie.

Je ne me considérais pas vraiment comme un monstre, puisque de base je savais que j'étais différente d'une simple humaine, j'avais une agilité et une vitesse que les autres enfants avec qui je jouais avant mon enlèvement n'avait pas. J'étais une fée, de ce fait je pouvais être effrayante pour les humains, mais ceux de mon village avaient au contraire préféré nous mettre au centre de la vie de la communauté, faisant de nous les prêtresse pour leur mythologie. De ce fait, que j'avais des pouvoirs encore plus particuliers ne l'avait pas dérangé plus que cela. En plus de cela, j'étais la fille d'un dieu, peu importe comment on me regardait, je ne pouvais pas être considéré comme une humaine. En revanche, c'était plus les morts que j'avais engrangés qui faisait de moi un monstre. Malgré tout, je ne pouvais pas réfuter le fait que ses paroles étaient emplies de sagesse, et qu'elles avaient le don de m'apaiser un peu.

- Ce n'est pas temps dû à mes pouvoirs que je ressemble à un monstre …, dis-je encore hésitante. « Je parlais d'organisation criminelle qui finançait le scientifique tout a l'heure, ces derniers ne faisait pas ça pour rien. Ils ont fini par tuer le scientifique et on prit leur butin … Moi. Ils ont fait de moi une arme à leur service. Grace à mon apparence d'enfant et à mes capacités si particulière, j'ai pu approcher nombreuse de leur cible sans que je ne sois repéré … Pour les tuer. Je ne compte même plus le nombre de personnes que j'ai tué simplement car je ne voulais pas mourir moi-même.

C'était la première fois que je racontais cela à quelqu'un d'autre qu'à ma mère, il faut dire que c'est lui d'être la partie la plus joyeuse de ma vie et surtout la plus admirable. Heureusement, la discution reparti rapidement vers quelque chose que je maitrisais un peu mieux, mon avenir. Car oui, j'essayais de ne pas trop penser au passé, mais je pensais à mon futur, bien que je n'étais sans doute pas des plus rationnel la dessus. Je tronquais mon visage légèrement triste pour un sourire beaucoup joyeux et enfantin, faisant un peu balancer mes jambes.

- En fait j'ai deux rêves, mais je ne sais pas vraiment encore lequel je vais choisir. Je voudrais soit devenir astrophysicienne, et découvrir de nouvelles lois de physique nous permettant d'aller plus loin dans l'espace, ou même découvrir une nouvelle planète habitable ou habitée. Ou alors devenir chercheuse en physique quantique, on sait encore tellement peu de choses sur cette branche de la physique, il reste tellement de choses à découvrir qui permettrait de faire évoluer notre technologie. J'aimerais vraiment pouvoir travailler dans un de ces deux domaines.

Je regardais Athena et ses papillons magiques qui était debout devant moi. Ce que je pouvais dire, c'était que ma grande sœur était vraiment belle, les personnes de sang divines avaient un je ne sais quoi qui ne pouvait qu'attirer le regard. Je fus vraiment heureuse quand elle vint me caresser la tête, j'avais l'impression d'être vraiment plus proche de cette dernière, un peu comme si elle m'acceptait pleinement comme sa sœur, bien que cela était peut-être un peu présomptueux de ma part.

- J'en prendrais le plus grand soin, grande sœur, et merci beaucoup.

Au final, je n'avais pas vu papa, mais ce n'était pas vraiment grave puisque j'avais rencontré ma grande sœur. J'étais encore plus intéressé par ma famille que je ne l'était avant cette rencontre. Combien de personnes allais-je encore découvrir ainsi, avec combien d'entre eux allais-je bien m'entendre, a quoi ressembaient-ils, quel était leur caractère ? Tant de questions dont je ne pourrais avoir de véritables réponses avant de les avoir rencontrées, mais je pouvais toujours demander quelque détail à une personne qui devait connaître pas mal de monde dans cette si grande famille.

- Dis grande sœur, tu pourrais m'en apprendre plus sur notre famille ? Je ne sais pas grand chose à par ce que m'a mère m'a raconté, et elle ne m'a appris que les bases de ce qui est dit dans le monde des humains et son histoire avec papa Zeus. J'aimerais bien connaître un peu mieux ces personnes, et j'espère en rencontré encore en étant ici.

Après tout, cette ile existe pour les créatures magiques, et ma rencontre avec Athéna prouve bien que je pouvais y rencontrer des dieux. Je lui fis un petit sourire adorable sans m'en rendre compte. La famille était vraiment importante pour moi, peut-être du au fait que j'ai vécu seule dans un lieu lugubre une bonne partie de mon enfance. J'espérais tout du moins que je ne dérangeais pas trop ma sœur avec ce genre de question, elle pourrait après tout ne pas trop aimer en parler.

Je descendis du banc pour m'asseoir a même le sol, dans l'herbe. C'était ainsi beaucoup plus facile pour moi de caresser Ultvir. Je considérais cet animal, mon affilié, comme de ma propre famille. Il faut dire aussi qu'il était toujours à mes côtés dans les moindres circonstances depuis que l'on c'était rencontré.


(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Thanatos & Valraven



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
S. « Noctis » Howlett
« Demi-Divinité fils de Thanatos & Valraven »



Coeurs : 64 Messages : 184
Couleurs : #B40404
J'ai traversé le portail depuis le : 08/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Kiri Mon nom est : Shiryû « Noctis » Howlett Il paraît que je ressemble à : Itachi Uchiha de Naruto et à ce propos, j'aimerais remercier : Frangin le vava ♥ & Aria pour l'autre !
MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   27th Juin 2015, 12:56



« Rencontre des plus joyeuses »


Parce qu'un jour, je cesserais de découvrir des demi-soeurs... Ou pas.


Tout le monde fait des erreurs dans la vie. Même les Dieux hein, c'est dire si personne n'est parfait. Et puis parfois la vie réserve de mauvaises surprises pour les mortels. Parfois les forçant à agir comme ils ne le voudraient pas. Après tout, la vie est connue pour apporter son lot de bonheur, mais aussi pour être terriblement cruel. Et ça, personne n'est à égalité sur ce point. Quoiqu'on en dise. Certaine seront des terribles chanceux à qui la vie sourit presque toujours, d'autres auront la poisse collé aux fesses. Certains vivront les choses bien, d'autre moins, les Hommes ont plus ou moins une conscience on va dire. Alors qu'en était-il pour Aurora. Eh bien elle regrettait des choses. Se voyait comme un monstre égoïste et tueur certainement. D'avoir tué pour sauver sa pauvre vie. Tuer quoi ? Athéna aurait très bien pût le demander. Mais en fait cela ne l'intéressait pas plus que ça. Comme elle le disait souvent. On apprend de ses erreurs, mais on ne reste pas bloqué sur le passé. Quelqu'un incapable d'avancer n'est pas fait pour vivre tout simplement. Regardez donc les être immortels. Qu'est-ce qui cause leur fin si ce n'est pas un accident ? Eux même. Le poids de quelque chose qui les rend incapable d'avancer d'avantage. C'est certainement la chose sur laquelle les Dieux étaient les plus puissants certainement. Toujours à progresser, ne jamais regarder inutilement en arrière. Pourtant, tous avaient certainement fait de bonnes choses, d'autres moins. Un Dieu avait certainement plus d'une fois par une action débile tuer un mortel. Est-ce pour autant qu'on est un monstre ? Non. Tout dépend de comment on prend la chose. Et quelqu'un qui passe son temps à culpabiliser n'en est pas un. Tant qu'il a arrêté de lui même dès qu'il en a eut la possibilité bien sûr.

« Regretter et une preuve d’humaniser. Agir sous la contrainte peut arriver à tout le monde. Le plus important et d'apprendre de ses erreurs et de se pardonner.»

Merci miss Athéna pour ta science infuse ! Ces parole. Elle les avait presque murmurer. Tout doucement, comme si c'était un secret. Pourtant c'était un peu une réalité. La déesse était connu après tout pour sortir des choses plutôt logique hein. C'était même un peu son but ultime dans la vie on dirait. Rappeler des choses évidentes aux gens. Employant toujours les bons mots quand il fallait avec une justesse déconcertante. Ou alors de façon un peu trop dure. Dire les choses telles qu'elle sont. Un défaut comme une qualité. Principale chez la jeune femme. Mais bon. Elle ne repartit par sur de long débat philosophique sur le sujet. Ne voulant pas s'attarder contre son grès dessus et inutilement. Elle avait dit ce qu'elle avait à dire de façon bref. Autant passer à un sujet tout aussi intéressant que plus joyeux. Ce que voulait faire la petite Aurora dans la vie. Les mortelles ont tellement de possibilités dans la vie. Que s'en est presque effrayant. Et tellement fascinant. Il y a des gens motivés et qui ont des désirs d'autres qui préfère ne jamais rien faire. Une diversité à en avoir le vertige. Chez les Dieux, bien peu avaient des buts dans la vie. En même temps, quand rien n'arrête son existence on tombe à court de but réel. Cela devient juste des envie passagers.

Satisfaite qu'elle ait une demi-soeur qui puisse apprécier ses ouvrages. Au moins, elle pouvait tenter de se dire qu'elles avaient un point commun, si ce n'est la le physique qui pouvait se ressembler dans leurs couleurs de cheveux et de yeux. Une petite demoiselle vive, innocente, un peu bêtes parfois. Mais c'est propres aux mortels. Impossible d'égaler une femme qui avait devant elle plus d'un millénaire de savoir. Mais c'est pour récompenser cette curiosité et cet intérêt pour les sciences qu'elle lui donna l'autorisation de prendre ses livres. Tant qu'elle lui ramenait en bon état à son autel. Elle commenta d'ailleurs.

« Faut aller au bout de se envies. Fais de ton mieux Aurora. Met ton énergie dans quelque chose que tu juges justes et qui t'apportera personnellement quelque chose. Tu n'en sortira que mieux. »

Très franchement. Je pense qu'Athéna aurait pût faire psychologue parfois. Sérieux. C'est quoi cette façon de faire ? À croire que c'était plus fort qu'elle, de conseiller toujours. Même quand on ne lui demandait pas. Même quand on ne faisait que dire ce qu'on aimait dans la vie et ce qu'on aimerait. En même temps, c'était une Déesse qui malgré toute sa grandeur, n'avait aucune envie. Aucun but dans la vie. Elle était ainsi, et ne changeait pas c'est tout. C'était Athéna tout simplement, et cette seule chose lui suffisait.

Vint ensuite le sujet des Dieux. Les connaître ? Que de monde. C'est une immense famille. Presque tout le monde avait un lien avec tout le monde et ça, Athéna était plutôt bien placé pour en parler tient. C'était sans compter leur manie à aller semer des graines sur Terre tient. Le preuve pour cette fille et bien d'autres. Certains s'en fichaient. D'autres étaient juste fier mais ne cherchaient pas plus loin. Et d'autre voulaient à tout prix tenter d'avoir une famille normale en commençant par connaître cette dernière. Ce qui est impossible. Ce sont des Dieux. Et tous ne sont pas aussi indulgent et sociales avec les humains. La preuve avec son oncle par exemple. Autant la blonde l'appréciait beaucoup et s'entendait bien avec. Autant elle n'était pas certaine qu'Aurora puisse lui attirer ne serait-ce qu'un peu son attention. Sauf en mourant peut-être... Ahem. Haussant les soucils. La Déesse tourna la tête vers son affilié. Ce dernier semblait penser comme elle. Question compliquée que voilà. Trop de monde, trop de gens, tous ne peuvent pas être présentés et vu, d'autres peut-être si. Mais bon. Elle pouvait bien lui dire certaines choses. Un autre livre fit son apparition entre ses doigts. Pour finalement le tendre vers la jeune demi-déesse. Dedans, en gros le répertoire des Dieux. Leur petit arbre généalogique compliquée. Les légendes et exploits de chacun. Bref toutes leurs histoires toutes plus compliquées et intéressantes les unes que les autres.

« Que veux tu savoir exactement ? Certainement sont-ils un peu différent que dans les légendes. Ils vivent et respirent. Zeus est par exemple un grand enfant. Mon oncle Hadès un être froid et intouchable mais juste. Ma sœur Aphrodite une fille pleine de vie et adorable. Le frère qui a le sang-chaud, la sœur au sang froid. Chacun son différents et uniques. Je ne suis pas certaine que tu puisses tous les croiser et attirer leur attention. Tous n'apprécient pas forcément la compagnie des mortels. »

Les dieux sont soit des sauvages de services au dessus de tout. Soit des être qui apprécies ces petites choses que sont les mortels. Athéna avait la faculté de pouvoir être entre les deux, bien que son intérêt pour eux lui éviter de paraître toujours trop froide et hautaine avec eux. Cela arrivait. Parfois, selon la personne. Reprenant sa place sur son banc. Elle eut cependant la patiente d'affirmer qu'elle était prête à l'éclairer un peu.

« Alors dis moi. Qui t'intéresses concrètement ? Comme tu peux le constater l'arbre généalogique est très vaste. »

Zeus en est presque le centre. Et tout tourne autours. Un oncle, une tante, une sœur, une demi-sieur, bref. Il y en a pour tout les goûts. Appuyée délicatement sur ses mains tandis qu'elle s'accoudait. La jeune femme la fixa alors dans les yeux. De son regard digne et plein de noblesse. Comme si elle flottait en permanences.
Codage by TAC
http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/




Spoiler:
 



Contenu sponsorisé
« »



MessageSujet: Re: Rencontre des plus joyeuse   

 

Rencontre des plus joyeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Joyeuse Année 2010
» Joyeuse année
» [Paasilinna, Arto] Le cantique de l'apocalypse joyeuse
» Joyeuse tristesse
» Joyeuse pagaille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-