Partagez | 
 

 Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 109 Messages : 416
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Dim 02 Nov 2014, 16:46


 

 


  Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !
  Feat Amel & Ruth




La vie est d'un ennui… Tu observes tous ces gens se faire la causette, draguer, raconter des balivernes, amuser la galerie… Toi tu ne vois qu'une bande de ratés qui font tout pour se donner une raison d'exister. Pour se mettre sur l'avant de la scène. Oui, c'est ça, ce ne sont que des comédiens de bas étage qui jouent une pièce de mauvais goût. Ivrognes, prostituées, maris infidèles, croqueuses d'hommes… On trouve de tout ici. Mais rien qui n'éveille ton intérêt. Assis au comptoir, devant un verre de Scotch, tu te fais profondément chier. Ces gens n'ont absolument aucun intérêt. Ils sont si pathétiques que tu pourrais presque les plaindre. Presque. Car tu es trop ténébreux pour éprouver ce genre de sentiment envers de parfaits inconnus. Tu prends une nouvelle gorgée, ta tête appuyée sur une main, le coude planté sur le bois du meuble. Soudain, une femme t'aborde, sans doute un peu soul, vue sa tête.
 
∞ Si j'avais besoin d'une putain, j'irais voir dans les rues du coin, réponds-tu en lui lançant un regard glacial et tranchant comme l'acier.
 
Si l'alcool lui fait en effet tourner la tête, elle a toujours l'esprit assez lucide pour assimiler l'information. Elle devient rouge comme une pivoine, houspille, tente de te gifler pour l'insulte, mais tu es trop rapide pour elle et tu esquives facilement son coup, avec un sourire moqueur, ce qui n'arrange pas son état de nerf. Elle pointe un doigt sur toi et commence à te menacer. Tu soupires d'exaspération.
 
∞ Ne joue pas à ce petit jeu avec moi. Là, je suis de bonne humeur, mais tu n'aimerais pas, vraiment pas, que je m'énerve.
 
Tu es suffisamment convaincant pour la faire douter. Puis face à ton regard pénétrant, empli de sentiments négatif, toute couleur quitte son visage. Pâle comme la mort, sentant ton tempérament obscur, elle finit par se détourner sans demander son reste. Tu reportes ton attention sur ton verre. Hum, distrayant, mais tu as connu mieux. Franchement, n'y a-t-il pas une seule personne digne d'intérêt dans cet établissement ? Tu en as déjà à ton deuxième verre, et il se vide bien trop vite à ton goût. Tu fais signe au serveur pour qu'il te serve nouveau. Même lui n'est pas intéressant. Tu es bi, et tu t'intéresses autant aux femmes qu'aux hommes, mais il n'y a vraiment personne qui mérite ton attention dans ce bar de misère. Tu ne sais même pas pourquoi tu es entré ici. A part que t'avais vraiment soif. Et aussi que t'avais besoin de noyer tes pensées obscures dans un peu d'alcool. Car oui, aujourd'hui, tu es plutôt en train de broyer du noir. D'où ton envie de te changer les idées. Mais ce ne semble pas être l'endroit idéal…
 
Tu soupires et fais pivoter ton menton posé sur la paume de ta main. Les doigts de ton autre membre tapotent le comptoir d'impatience. Plus ça va, plus tu sens l'agacement te gagner. Il faut dire que l'alcool n'arrange pas ton tempérament acerbe, au contraire. Tu cherches ce que tu pourrais bien faire pour te changer les idées. Tes yeux glissent d'une serveuse qui se fait tripoter, à un client saoul qui ronfle comme un porc, puis d'une femme de joie -visiblement- au chambranle de la porte d'entrée. L'établissement n'est pas ce qu'on peut appeler un grand pub, avec son intérieur de mauvais goût et pauvrement décoré. Mais c'est l'happy hour, alors tu profites de la réduction passagère des prix.
 
Tu es en train de contempler un miroir crasseux et fissuré à certains endroits lorsque tu repères le reflet d'une personne jusque là passée inaperçue. Il s'agit d'une jeune femme, blonde, mais l'image te montre l'arrière de son crâne, alors tu ne peux en savoir plus par ce biais. Tes yeux quittent la glace pour trouver la propriétaire de ce reflet. Une jeune femme à la peau pâle et aux yeux verts se trouvent assise dans un coin, sur ta gauche. Pourquoi ne l'as-tu pas remarquée plus tôt ? Sans doute parce qu'elle est discrète, dans sa façon de se tenir, et de s'habiller. Modeste, tout en restant classe. Elle n'a rien qui sorte vraiment de l'ordinaire, et pourtant, tu la trouves soudain digne d'intérêt. Elle te plait ? Oh oui, sans aucun doute. Tu ignores l'étrange sensation qui te saisit un instant. Ce doit être l'alcool qui te fait cet effet.
 
Tu l'observes longuement de ta position, si bien qu'elle finit par lever les yeux. Vos regards se croisent. Tu abhorres ce sourire en coin, avec cet air mystérieux, insistant et contemplateur. Il est difficile en l'instant présent de déchiffrer l'expression de ton visage, te deviner ce qui te trotte dans la tête. Tu es un homme difficile à cerner de nature. Tu passes un doigt sur ton menton, tout à tes pensées, sans pour autant la quitter des yeux. Puis, une fois décidé, tu attrapes ton verre et quittes ton siège pour rejoindre la table de ton objet de contemplation. Tu t'assois en face d'elle, sans plus de cérémonie, et poses sur l'inconnue tes yeux bleus inquisiteurs.
 
∞ Bonsoir, damoiselle. Pourquoi une jolie jeune femme telle que vous se retrouve dans un bar comme celui-ci ? Et seule ?
(Tu prends une nouvelle gorgée sans quitter son regard.) c'est bien dommage, je trouve ajoutes-tu d'une voix plus sensuelle.
 
Lorsque tu as une idée en tête, il est impossible de t'en détourner. Tu es impossible, Amelëyr. Draguer ouvertement une inconnue… est typique de toi-même en fait. Et avec un troisième verre en cours, et ce besoin intense de te changer les idées… il n'y a rien qui puisse te faire changer d'avis.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 318 Messages : 515
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Dim 02 Nov 2014, 18:38



.Amel & Ruth.Oh chic, une proie...AH nan pas de bol



Ruth est une habitué de la taverne, elle s'était fondu dans le décor, pour elle ce lieu était devenu sa seconde maison , ce qui était drôle vu le fait qu'elle venait à peine aménager dans son petit pied à terre, ici sur Sanctuary of Heart, elle avait travaillé comme pas possible avec des élèves qui se foutait royalement des cours qu'elle donnait. Elle devait s'y faire, l'histoire n'intéressait presque personne. Elle haussa les épaule, l'alcool, toujours l'alcool. Elle ne s'en lassait pas, tant qu'elle avait le goût des aliments pourquoi se gêner à en consommer à outrance, elle n'avait pas hâte de perdre le goût, le temps jouait contre elle donc, elle en profitait de ce temps accordé à goûter à ces plaisir de la vie. Elle s'était installé sur une table, le coudes appuyé sur la table en bois de chêne, dont les marques des verres venait ça et là décorer son environnement. Puis elle vit un homme au loin, un rouquin, assez beau gosse, mais il y avait un truc qui semblait pas naturel chez lui. Elle soulevait un sourcil, curieuse de ce qui allait se passer avec cet inconnu avant de trouver plus d’intérêt à son verre de Martini. Elle jouait avec les glaçons qui produisaient une mélodie qu'elle connaissance que trop bien. Elle sent un regard sur elle, elle n'y fait pas gaffe, elle avait l'habitude, quand le rouquin est à ses côtés et lui parle, ça ne fait qu'un tour dans l'esprit de la vampire, il est saoul, voilà qu'il est intéressant. Elle sourit un peu en buvant son verre doucement. Il la draguait, c'était évident, voilà qui promettait d'être divertissant.

-Disons que je viens souvent, c'est devenu une habitude, une façon de me détendre, rien de très folichon. Je suis seule car j'ai fais confiance à la mauvaise personne, et puis je n'ai pas vraiment cherché mon prochain. Dommage, certes, mais on s'y fait, puis j'ai trouvé un tas d’avantages à être seule. Quel est le nom de ce jeune homme venant me parler ?

Ruth savait qu'il la draguerait encore, ce qui était comique c'est qu'elle s'était tout sauf préparée pour cela, elle portait des habits ordinaires, elle avait la classe, son propre style transpirait à travers ses pores, mais elle n'était pas une femme fatale, juste une dame un poil séduisante avec un grain de folie. Elle posa son verre sur la table, il était vide, elle alla s'en chercher un autre rapidement, parfois sa vitesse aidait, elle se mit sur sa chaise avec une certaine fierté. Après tout, elle était une vampire, donc elle plaisait à quelques uns dont ce rouquin à moitié bourré. Il avait de jolis yeux bleu, il semblait assez habile pour avoir quui il voulait dans son lit, sauf que l'institutrice est une coriace. Elle ne laissait pas faire si facilement. Elle remit une de ses mèches blondes derrière son oreille. Elle sourit, elle allait pouvoir comment faisait les types pour draguer ici. Peut-être la performance sera meilleure que la précédente qui s'était déroulée devant ses yeux.
(C) MISS AMAZING.


Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 109 Messages : 416
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Dim 02 Nov 2014, 19:48


 

 


 Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !
 Feat Amel & Ruth



Tu observes plus en détail la jeune femme. Elle n'avait rien de particulier ; pas de vêtements extravagants, tout ce qu'il y a de plus ordinaires, une coiffure courante, une attitude passe-partout. Mais c'est peut-être pour ça qu'elle a attiré ton attention. Ou alors t'as bu un verre de trop. Mais tu supportes bien l'alcool, c'est juste qu'il a tendance à intensifier certains de tes traits de caractère. Ce qui te rend en général dragueur à souhait, quand une personne te plaît, ou encore plus mauvais, quand on te fait chier. Cette jeune personne fait partie de la première catégorie, la chanceuse. Sa chevelure blonde lui arrive au niveau des épaules. Ses yeux sont d'un vert tendre, tu n'en a pas rencontré de tels. Elle a un joli minois, un front lisse et des joues Tes yeux quittent les siens pour descendre vers, disons, ses formes féminines. Oui, ce n'est pas discret-discret, mais tu t'en fous. Complètement. Elle a des courbes agréables, sans être extraordinaire. Tu sens une étrange sensation sur ta nuque. Tu te grattes l'arrière du cou pour la  chasser et te reconcentres sur le visage de la jeune femme. Elle semble légèrement surprise, sans doute parce qu'elle ne voit pas ce que tu lui trouves. Elle sourit à ta réplique et boit une gorgée de son verre.

Sa réponse te fais également sourire, mais pas un simple sourire. Ce sourire charmeur, qui accompagne l'activité de ton pouvoir. Oui, en général, tu ne peux pas t'en empêcher. Ainsi donc, elle est célibataire. Comme si le contraire t'aurait freiné... néanmoins, s'il est plus amusant de déclencher une scène de ménage suite à une drague, c'est plus sûr de prendre pour cible des gens seuls. Tu viens appuyer ta joue contre ton poing, tout en l'écoutant. Tes yeux bleus la scrutent attentivement. Il y a quelque chose en elle, une aura, qui te laisse un étrange sentiment. Mais ce doit être l'alcool. Ton esprit est légèrement embrumé, certes,  mais cela  ne t'empêche pas de rester lucide.

∞ Je vous comprends tout à fait, lances-tu une fois qu'elle a terminé. Être seul offre plus de liberté, moins de contraintes... J'aime être libre, moi aussi. Mais cela ne m'empêche pas d'avoir besoin de compagnie parfois. Est-ce également votre cas ?

Tu aperçois du coin de l'oeil la bonne femme que tu as envoyé baladé un peu plus tôt. Elle chuchote quelque baliverne à l'oreille de son voisin. Tu ne doutes pas qu'elle se plaigne en l'instant présent de ton comportement. Mais diable, ce que tu peux t'en foutre royalement ! Elle n'avait qu'à pas venir chercher la petite bête. Après une pause, tu finis donc par répondre à la question de ta camarade de beuverie.

∞ Je m'appelle Amelëyr... mais vous pouvez m'appeler Mel, ou Amel, si vous préférez. Les gens n'aiment pas s'encombrer des prononciations compliquées en général.

Tu portes ton verre à ta bouche et tu t'aperçois qu'il est déjà presque vide. Vraiment, il descend trop vite. Tu appelles un serveur et lui demande deux verres de Martini -un pour toi et un pour la demoiselle- à mettre sur ton compte. Puis tu fixes à nouveau l'inconnue de tes beaux yeux bleus, qui reflètent pour l'instant l'humeur d'un ciel d'été.

∞ Et vous, me feriez vous l'honneur de me dire qui vous êtes, que je puisse mettre un nom sur ce ravissant minois ?

Tu ne fais pas dans la petite couture. Quand tu veux tu peux être vraiment charmant, et non le paraître seulement grâce à ton pouvoir. Tu sais quels mots employer dans telle situation, il te faut seulement en apprendre plus sur ta cible. Là tu tâtes le terrain, en espérant trouver un sol solide. Cette jeune femme t'attire, sans aucun doute, cependant il y a toujours ce détail qui te chiffonne, et impossible de mettre le doigt dessus. C'est frustrant... mais ça ne représente pas un obstacle pour toi. Tu passes une main dans ta chevelure rousse, puis tu te penches en peu en avant, appuyé sur tes coudes.

∞ Alors comme ça, vous êtes une habituée ? Et dites moi, qu'est-ce qui vous amène ici exactement ? À part boire, bien sûr. Je veux dire, une femme telle que vous mérite bien mieux que ça...

Tu en rajoutes encore une couche. Peut-être te trouve-t-elle lourd, mais tu la jauges pour l'instant, cherchant à savoir quelle genre de personne elle est. Pour cela, il faut bien oser s'aventurer en terre inconnue, quitte à risquer de déraper sur une pente glissante. Le serveur arrive sur ces entrefaits et dépose les deux verres de Martini que tu as commandé un peu plus tôt. Tu te forces à dire merci, le plus naturellement possible, alors même que tu te fous royalement du serveur. Pour l'heure, toute ton attention est rivée sur la jeune personne qui te fait face.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 318 Messages : 515
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Dim 02 Nov 2014, 22:31



.Amel & Ruth.Oh chic, une proie...AH nan pas de bol



Ruth voyait son regard, il se dirigeait vers ses formes, elle roula des yeux, question subtilité, il avait un zéro pointé. Elle sirotait sa boisson, elle ne faisait même plus gaffe à ces détails, elle était jolie sans plus, pas de quoi se damner. Il essayait de faire un truc avec son sourire, mais cela ne semblait pas prendre sur elle, son esprit lui disait de se méfier, elle haussa les épaules, elle pouvait s'amuser à voir cet homme la draguer, c'était plaisant de se savoir séduisante au yeux des autres. Il parlait il comprenait son célibat, bah oui ça permettait à monsieur de faire son joli cœur avec ses jolis yeux bleu et son sourire charmeur, mais il ne trompait en rien la prof. Il revenait à la charge en disant que c'était mieux d'être accompagné parfois, mais voyons. Il avait un nom elfique, tiens elle se faisait draguer par un elfe. En voilà une perspective intéressante. Elle pourrait peut-être lui piquer un peu de sang. Elle pouvait le surnommer, comme c'était pratique. Puis vint la question de son prénom, elle faillit s'étrangler de ire, seulement, elle se retenait. Elle devait finir de boire sa part d'alcool, boisson qu'il lui faisait presque aucun effet, alors que l'elfe était déjà bien loin. Il ne gagnerait pas. Il demandait aussi pourquoi elle était là. Elle haussait les épaules, c'était un endroit comme les autres, pas de quoi faire une gaufre. Elle souriait, se faire draguer par un illustre inconnu alors qu'elle juste prévu boires quelques heures puis rentrer chez elle, enfin.

-Mon Nom est Ruth, enchanté Amel, je viens ici car j'aime boire de l'alcool, comme je tiens assez bien il est amusant de voir les autres changer autour de moi. Je mérite mieux que me retrouver seule à boire, voilà une idée intéressante, dites m'en plus. J'ai hâte de savoir.

Pas sûr qu'il capte le sarcasme qu'elle avait avait mis dans sa dernière phrase. C'est cela qui était comique pour elle, les gens bourrés, elle a l'habitude, elle n'était pas connu chez elle sur terre pour cela pour rien. On la surnommait parfois l'ogresse blonde. Croqueuse d'hommes et de femmes. Pas amoureuses, ce genre de choses arrivaient rarement, juste s'amuser. Elle vit le verre, elle tronquait poliment avec le rouquin. Elle n'allait pas râler devant un verre gratuit. Elle sourit au serveur, le pauvre homme, il était témoin d'un drague un peu maladroite, mais certaine. Il devait avoir l'habitude le bougre, mais Ruth aussi. Elle connaissait trop bien ce genre de choses, en deux siècles, des dragueurs, elle en avait vu.

-Merci pour la boisson, ce sera déjà ça en moins sr mon addition. Il y a pleins de filles plus jolies que moi et pourtant vous voilà en ma compagnie. Vous êtes un drôle de personnage, Amel.

Ruth ignorait que l'elfe envoyait son pouvoir contré par son pouvoir de télépathie, qui lui transmettais toutes les pensés du rouquins. Alors elle avait un truc qui le gênait, intéressant tout cela.
(C) MISS AMAZING.


Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 109 Messages : 416
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Lun 03 Nov 2014, 20:02





Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !
Feat Amel & Ruth



Ton charme ne semble pas l'atteindre, étrangement. Tu la fixes avec attention, soudain très intrigué. Il faut avoir un mental d'acier pour te résister si facilement. Ou posséder un don particulier, un pouvoir psychique, voire une résistance. Et seules quelques rares êtres magiques possédant  une faculté mentale sont immunisées à ton pouvoir. Ceux que tu as déjà croisé se comptent sur les doigts d'une main. Que ce soit l'un ou l'autre, cette jeune femme es décidément de plus en plus intéressante. Cela représente un certain défi pour toi. Car être confronté tous les jours à des gens qui croulent sous ton regard dès que tu actives ton don, à la longue ça devient lassant. C'est peut-être ça qui t'as déclenché une étrange sensation un peu plus tôt.

Tu notes l'amusement poindre dans son regard lorsque tu lui demandes son prénom. Et tu la vois hausser les épaules avant qu'elle ne réponde à ta question. Ruth... tu n'en avais pas beaucoup rencontré. Aucune en fait. Un prénom originale, qui ne doit pas venir de l'île. Tu perçois tout à fait le sarcasme sur sa dernière phrase. Lire entre les lignes fait partie de tes activités favorites. Tu sais bien décrypter la voix de ceux qui t'adressent la parole -et ceux qui ne te l'adressent pas en fait. Tu la regardes un instant sans rien dire, un léger sourire mystérieux sur les lèvres, en te frottant le menton de l'index.

∞ Ruth... un prénom charmant. D'où vient-il si je puis me permettre ? C'est la première fois que je l'entends.

Tu réfléchis un instant, choisissant soigneusement tes mots. Puisqu'elle ne semble pas être affectée par ton charisme, qui fonctionne pourtant presque à plein régime, tu dois donc faire preuve de finesse et de subtilité. Tu décides de jouer le jeu, toi aussi, tout en montrant que tu as parfaitement saisi le sens de ses paroles.

∞ Eh bien, face à un tel enthousiasme, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps ! Réponds-tu finalement à sa demande. Il se trouve que vous êtes bien la seule, ici, à ne pas faire usage d'artifices pour attirer l'attention. Vous êtes vous-même, vous ne cherchez pas à imiter quiconque, ni à impressionner la galerie. Vous êtes naturelle, tout simplement, votre charme est naturel, sans artifice, contrairement à toutes ces dames autour de nous qui se pavanent comme des oies, maquillées comme des poupées -et encore, pauvres poupées. Vous vous démarquez des autres sans le chercher, c'est en cela que vous méritez mieux. Aie-je répondu convenablement à votre question ?

Tu trinques avec elle, ravi qu'elle est tout de même accepté ton offre. Puis tu ne peux t'empêcher de rire à sa remarque te concernant. C'est étrange car tu nourris des pensées similaires à son égard, mais pour d'autres raisons. Elle dégage une aura particulière que tu n'arrives pas à comprendre. Elle semble particulièrement résistante, voire immunisée à ton charisme. Elle tient remarquablement bien l'alcool. Et puis, elle a dans son regard une étincelle, un petit quelque chose que tu ne peux pas encore définir. Il te semble pourtant connaître cette sensation, mais la boisson te détourne de la question. Tu te passes une main dans les cheveux, replaçant une mèche rebelle derrière ton oreille, avant de reprendre.

∞ Je prends ça comme un compliment. Et pour votre défense, vous n'avez rien à leur envier. Vous n'êtes pas comparable à ce tas de volatiles de basse-cour, c'est tout. Vous avez votre propre charme, comme je vous l'ai dit. Et puis... vous savez, vous êtes intrigante vous aussi.

Tu ne mâches pas tes mots en ce qui concerne la foule que tu méprises, comme d'habitude. En revanche, tu es parfaitement sincère envers elle. Cela t'arrive, parfois, de dire le fond de ta pensée. Quand l'envie t'en prend ou que ça sert tes intérêts. Et même les deux, comme maintenant. Tu es loin, très loin de te douter de ce que pense la blonde qui te fait face. Tu continues dans ta lancée.

∞ Ma question va vous paraître étrange, mais vous m'avez déjà qualifié de drôle de personnage, après tout... Quelle est votre fleur préférée ? La rose, ou l'orchidée peut-être ? Les fleurs reflètent souvent la personnalité des femmes.

Impossible de savoir ce que tu as en tête. Il s'agit encore un de tes tours pour impressionner la galerie. En fait tu te trouves exactement dans la catégorie que tu as impitoyablement démonté un peu plus tôt, mais ça, encore faut-il que tu le réalises. Tu te considères comme un artiste, rien de plus. Ce qui est le cas, en un sens, car tu es acrobate après tout.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 318 Messages : 515
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Lun 03 Nov 2014, 22:07



.Amel & Ruth.Oh chic, une proie...AH nan pas de bol



Ruth pouvait passer des heures à jouer avec ce Don Juan, elle savait qu'au final elle rentrerait seule chez elle. Seule, Il fallait dire que que son lion avait tendance à squatter le canapé pour y dormir. C'est vraiment un félin de luxe ce Kovu, elle pesta intérieurement contre son affilié. Elle sourit à ce jeune homme. Il trouvait son prénom charmant, comme par hasard, elle aurait mis sa main à couper qu 'il allait dire cela. Elle sirotais sa boisson, ce n'était pas comme cela qu'il allait la rendre pompette, peu de personne l'avait rendue comme cela au fait. Puis, après un moment de reflexion, le rouqin sort une tirade comme quoi elle est belle au naturel, elle se retint de rire, elle qui charmait sans le vouloir à cause de sa nature vampirique, voilà que ce type lui disait qu'elle lui plaisait au naturel, vaste couillonnade. Puis il demandait si il avait répondu. Elle souleva un sourcil, elle jouait le jeu en affichant un sourire, sans pour autant dévoiler ses crocs. Elle n'avait pas honte d'être vampire, juste qu'elle préférait agir sans que cela se sache. IL chipotait beaucoup à ses cheveux, cela voulait dire que c'était un peu sa kriptonite. Il prenait ses paroles pour un compliment, qu'importe, elle était franche, bien sûr, il y avait quelques mensonges dans ses dires, car elle voyait à cent kilomètres qu'il la draguait, elle rentrait plus ou moins dans ce jeu. Son propre charme et du mystère, en clair ce type voulait des sensations forte, il n'avait qu'à aller au parc d'attraction, peut-être cela lui reviendra moins cher,car la prof buvait comme un marin, pire qu'un marin même. Puis, il demandait sa fleur favorite, si c'était pas cela être vieux jeux, elle n'avait pas presque deux cents ans pour rien. Elle se mit à réfléchir à sa fleur favorite, elle n'y avait jamais pensé toutes ses années.

-Vous me posez un colle Amel, j'y ai jamais réfléchi, j'aime assez l'adonis, sinon, j'aime aussi le glaïeul. J'aime les fleurs, je les trouve jolies, mais ce n'est pas pour cela que j'ai envie de vous voir sortir un bouquet derrière votre dos. Je pense ne pas avoir de vase, je viens d'emménager. Donc je suis un peu dans les cartons. Ma vie n'est pas intéressante pour un sou, dites-moi vous faites quoi dans la vie.

Ruth passait le temps et si cela lui permettait de se sentir quelques instants de plus, elle n'allait pas chipoté une seule seconde de plus. Elle était du genre à apprécié la compagnie, même si elle se faisant dragué d'une manière assez maladroite. Elle n'était pas à cela près. Elle pouvait passer le temps et faire caqueter les autres filles et quelques gars du bar. C'était bête à dire, mais elle se sentait puissante, sans utilisé ses pouvoirs, okey, elle se servait un peu de la télépathie, mais c'était lui qui l'avait agressé avec son pouvoir pour la faire tomber. Elle sourit à ce jeune homme. Elle s'attendait tout de même a des fleurs, un elfe particulier, elle avait hâte d'en voir plus. Après avoir fréquenté des êtres humains des plus banals, sur cette île, elle avait droit à un panel de race très impressionnant. Elle s'imaginait déjà boire un peu du sang, bien qu'elle imigine qu'il avait d'autre pouvoir que tenter de lui faire du rentre dedans et sortir des fleurs de ses poches. Elle finit son verre et claqua des doigts pour avoir un autre. Ses joues n'étaient même pas roule, elle n'aimait pas les mélanges, donc elle restait à son martini. Ce n'était pas le meilleur alcool pour se saouler jusqu'à plus de raison, pour fêter son indépendance. Cette vie sur cette île, elle l'aimait bien. Même si elle était seule, elle s'amusait, même si élèves s'en fichait de ses cours. Elle pouvait se découvrir des particularité, comme cette habilité avec les drapeau, une drôle de chose. Sa personnalité, qu'allait-il conclure face à ce qu'elle avait dit, la prof portait une douleur, celle de son premier amour parti trop tôt et de cet enfoiré qui avaient brisé ses rêves. Elle ne savait plus que faire avec l'amour, elle avait tant aimé, finalement, c'était elle la plus triste, pas qu'elle s'en plaigne, mais une relation avec une autre personne imperméable au temps lui ferai grand plaisir. Elle passa un doigt sur le bord du verre, lui faisant sortir un son cristallin. Elle rit.

-Désolé, je suis une coriace, j'espère que cela ne fait pas peur.
(C) MISS AMAZING.


Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 109 Messages : 416
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Mar 04 Nov 2014, 16:13





Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !
Feat Amel & Ruth



Qui de vous deux est le chat, dans cette histoire ? Tu joues le jeu, et elle te suit. Derrière ses prunelles vertes se cache un esprit bien plus brillant et calculateur que ce que tu pouvais imaginer. A nouveau cette étrange sensation te frôle. Cependant tu es bien trop absorbé par votre petit jeu pour y prêter une oreille attentive. Ton menton repose sur tes mains jointes, les coudes plantés sur la table. Tu es très loin de te douter des pensées de Ruth. Tu n'aurais peut-être pas dû prendre de la drogue cet après-midi, avant de venir en ville. Mais le manque t'avais pris au dépourvu. Tu es un junkie et un dragueur fini, à moitié saoul, et complètement à côté de la plaque sur ce qui se trame ici même. Tu la vois hausser un sourcil. Elle ne sait faire que ça, au juste ? La voir si impassible te déstabilise un peu. Tu bois une gorgée, attendant sa réponse, qui ne tarde pas à venir.

Tu dois faire un effort pour retenir une moue dépitée. Elle arrive à cerner tes intentions, c'est vraiment frustrant. Enfin, tout n'est pas exact dans ce qu'elle dit. Mais il est vrai que tu l'as interrogé sur sa fleur favorite pour une raison bien précise. En même temps, elle connaît ton prénom, en entier, qui porte une forte consonance elfique. Et il est bien connu que les elfes ont souvent un don en rapport avec la nature. Elle en a déduit que si tu abordais le sujet des fleurs, c'était pour lui en offrir. Sur ce point, elle n'a pas tout a fait raison. Tu décides malgré tout d'aller jusqu'au bout de tes intentions.

∞ Oh... je n'avais pas l'intention de vous sortir un bouquet tout prêt. Je ne suis ni fleuriste, ni magicien, ajoutes-tu avec une pointe de sarcasme. Cependant... je conçois que ma question avait bien un rapport.

Tu poses le dos de ta main droite sur la table, paume ouverte. A l'intérieur, une boule amorphe de bois brut commence à se former. Petit à petit, une tige se forme, avec un bourgeon, qui éclot sur une fleur sans couleur, dont les pétales ressemblent à ceux d'une paquerette.

∞ L'adonis... Adonis versalis, une plante très toxique, rouge ou jaune en général. Elle signifie « chagrin d'amour » ou « Mon cœur blessé se ferme » en langage emblématique. (tu déposes la sculpture devant toi et en crée une nouvelle de la même façon) Et le glaïeul, qui signifie « glaive » en latin, représente l'intégrité et la force morale. « Tu me perces le coeur » est son message. Voilà qui est peu commun. Je ne suis pas un fin connaisseur, mais je lis certains livres à mes heures perdues. Désolé si je suis trop présomptueux.

Voilà qu'elle t'interroge sur ta profession, à présent. Oh, le jeu des questions réponses... tu en poses une, elle y répond et en échange tu dois agir de même. Très bien. Tu la fixes sans dire un mot, te demandant ce qu'elle cherche à faire.

∞ Je suis acrobate, finis-tu par répondre au bout d'un certain temps. J'habite au cirque, celui qui s'est installé dans les plaines. Ce n'était pas ma passion, au début. J'aurais pu devenir sculpteur sur bois, ou charpentier, mais il semblerait que la vie soit capricieuse.

Ton regard dérive sur le coin de la table. Toute ta vie n'est que supercherie, quand tu y songes. Tu n'étais pas un enfant désiré. Tu n'as jamais été aimé comme il se doit. Tu as été abandonné par ta propre mère, subissant la plus terrible des trahisons. Chaque personne que tu as aimé ne serait-ce qu'un minimum t'as fait souffrir. Ta mère, en te jetant dans les griffes de cette vampire. Ton père -enfin celui que tu croyais être ton père- te battait et n'a jamais posé un regard aimable sur ta personne. Ta fratrie t'a toujours rejeté, sans faire un seul effort pour t'apprécier. Même Cyrielle, ton premier amour, qui t'a trahis avec ton propre frère. Elle t'a tourné le dos, la seule amie, la seule personne qui éprouvait de la sympathie pour toi. Et ton autre sœur, Fan, paix à son âme...

Chaque fois que tu as aimé, on t'a planté un couteau dans le dos. Alors, aujourd'hui, tu t'emmures dans la haine, aigri par cette vie qui t'a torturé depuis ta naissance. Tu fais tout pour que les gens te détestent, car tu sais à quoi t'attendre. Tu ne veux pas être aimé, car c'est hors de ton contrôle. Tu ne veux pas être compris. Tu ne veux pas être pris en pitié, synonyme de faiblesse pour toi. IL n'y a qu'un seul être en ce bas monde qui t'aime sans condition et qui ne pourra jamais te trahir : Ombre, ta panthère noire, ton affiliée. Elle se comporte souvent comme une mère avec toi, te faisant la morale, te consolant, dormant parfois avec toi. Tu as des amis proches, bien sûr : Lyvion, Freya, tous ceux de cirque en fin de compte. Même Sloane, à qui tu cherches des poux. Et June, qui t'effraie, sans que tu puisses la détester non plus. Ce n'est pas une amie, mais elle fait partie du cirque, qui est ta vraie famille. Ces gens là sont les seuls en qui tu es confiance. Et tu es quelqu'un de fidèle, une fois ta confiance gagnée.

Un claquement de doigt te sort de ta réflexion. Ruth comme un nouveau verre. Tu fais de même, tout en songeant que toute tes recettes de la semaine vont y passer, si ça continue. Enfin, il faut bien se lâcher un peu de temps en temps.

∞ Non, il en faut plus pour m'effrayer, lui réponds-tu. J'ai connu pire, croyez moi. Et je connais bien mes limites. Je dois avouer que j'ai rarement vu quelqu'un qui tienne aussi bien l'alcool. Alors, dites moi, quelle est donc votre passion, dans la vie ?

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 318 Messages : 515
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Mar 04 Nov 2014, 17:30



.Amel & Ruth.Oh chic, une proie...AH nan pas de bol



Si on lui avait dit qu'elle aurait droit de faire face à rouquin séduisant, elle ne l'aurait pas cru, à croire que les roux humains ordinaires s'amusaient à s'enlaidir, ce qui n'était pas le cas de cet elfe, il était assez beau garçon, oui, elle le trouvait joli à regarder, autant qu'elle profite, mais elle n'aimait être une victime facile, elle préférait de loin qu'on se batte pour l'obtenir, elle trouvait cela divertissant. Il n'avait pas l'intention de sortir un bouquet tout fait. Ce qui la rassurait, mais sa question avait pour but d découvrir ce qu'elle cachait. Elle était blessé, elle le savait ce qui expliquait ses longues nuits à se balader seule en quête d'un peu de sang neuf. Il semblait contrôler le bois. Cela était plutôt unique comme talent. Elle le laissa parler, sa douleur s'exprimait dans ses choix. Elle sourit en le voyant tenter une théorie sur ces choix. Elle n'était pas pressée. Le temps pour elle était presque aussi immuable que celui d'une divinité ou presque. Il parla de sa profession, un acrobate, il devait être vachement souple. Elle retint un rire en l'imaginant dans un justaucorps recouvert de paillettes. Il y avait un cirque ici, fallait qu'elle le voit, il avait rêvé d'autre chose, mais restait avec eux. Elle se demandait bien pourquoi il se forçait à rester. Bizarre. Il semblait pris dans ses pensées, pas très gaie, elle pouvait voir le trouble dans ces yeux bleus. Elle ne disait rien, elle jouait avec son verre en le regardant. Il semblait prêt à relever le défi, elle but une gorgée de son verre, elle n'avait pas touché depuis qu'elle l'avait eu en sa possession. Il semblait impressionné de sa résistance, celle qu'elle avait naturellement du mal à sombré dans les effluves de l'alcool. Il demandait sa passion.

-L'histoire, celle avec un grand « h », j'aime beaucoup savoir comment les gens du passé se sont débrouillés. J'adore cela, j'enseigne cette matière aux jeune têtes qui vienne à mes cours. Sinon, je suis une fan inconditionnelle des gaufres et du chocolat. Le passé est pleins de richesse, comme notre avenir, mais je laisse cela. Je peux me plonger des heures durant dans les livres historique, n'imaginer pas qu'elle tête j'ai eue en sachant que la mythologie grecque ne racontait pas des carabistouilles. J'avoue que j'ai éviter ces récits pendant mon apprentissage, maintenant j'apprends mon erreur en me plongeant dans ses histoire. En tout cas, vous êtes doué avec le bois. Je suis plus une intellectuelle qu'une manuelle.

Ruth se mit rire un peu, pas qu'elle se sous-estimait, mais elle avait fini par voir la vérité, bien que sa force était peu égalable, elle s'en servait très peu. Elle pouvait parler des heures, elle aimait papoter, il fallait s'y faire, le pauvre Elfe devait donc la supporter un peu. Elle sourit et prenait son temps boire, pourquoi, parce que contrairement à elle, il semblait sensible à cette boisson. Elle s'amusait faire rouler entre deux de ses doigts une des fleurs en bois qu'il avait fait, un cadeau était un cadeau, celui-ci ne pourrirait pas avec une bonne laque, elle pourrai la garder, elle sourit à cette idée, elle pouvais garder un souvenir de ce rouquin pas mal fichu, mais au technique de dragues tellement vues et revues qu'elle était presque insensible. Elle aimait se retrouver dans cet endroit, dans ses cours, elle était gentille, mais ferme. Ici elle exposait une partie d'elle qu'elle avait oublié, son caractère de merde, heureusement qu'elle avait rencontré ce type. Elle s'amusait avec la fleur. Il avait un véritable talent.

-Vous êtes coincé au cirque ? Je ne comprends pas. J'irai voir une de vos représentation un jour, peut-être emmener les enfants. Ils aiment les numéros haut en couleurs. Au vu des gens ici, il doit être particulier, je n'imagine pas une seconde revoir les mêmes numéros que sur terre. Je suis né en dehors de cette île, je découvre sans cesse depuis mon arrivé, je me sens pousser des ailes, bien que je n'ai pas ce pouvoir et je le souhaite pas.

Elle avala une gorgée de plus, il ne restait presque rien de sa boisson, mais elle s'en fichait, elle passait du temps à parler. Elle qui est bavarde, elle pouvait papoter sans souci.
(C) MISS AMAZING.


Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 109 Messages : 416
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Dim 09 Nov 2014, 00:03





Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !
Feat Amel & Ruth



Tout à ton honneur, ton interlocutrice paraît impressionnée -un peu, au moins- par ta maîtrise du bois. Tu le vois à l'étincelle de ses yeux verts. C'est vrai que c'est un don rare. Tu n'as jamais croisé personne qui possède la même habilité que toi. D'habitude les elfes influencent plutôt les plantes directement. Mais il faut croire que tu aimes te déroger aux règles. Et puis c'est nettement plus cool de manipuler le bois que de faire pousser un jardin partout où on passe. Plus cool et moins girly, aussi. Faire apparaître une œuvre d'art c'est bien plus viril que de déployer des fleurs devant une fille. Offrir un bouquet comme par magie, ça a ses charmes, mais tu trouves ça dépassé et franchement tu préfères la xylokinésie.

Ruth se met à parler un peu d'elle. Ainsi, c'est une prof d'histoire... tu n'as jamais été passionné par cette matière, le principal sujet étant la mythologie, puisque vous êtes sur une île créé par les dieux. Tu veux bien la croire quand elle dit que le passé est plein de richesses, seulement en ce qui te concerne, ce n'est qu'un nuage sombre et menaçant, qui te hante et te rappelle sans cesse la souffrance. Il y a un gouffre entre le passé et le Passé, avec un grand « p », tu le sais, mais cela reste le même mot et rien que de l'entendre, tes souvenirs reviennent à la charge. Tu agites la main pour chasser ces noires pensées, comme s'il s'agissait d'une mouche. Ruth sort parfois de drôles de mots. Carabistouilles ? Ce n'est pas un peu dépassé, comme expression ? Ça fait très grand-mère paysanne, tu trouves. Son compliment t'arrache un sourire, malgré toi.

∞ Je me débrouille... J'ai toujours préféré l'action à la réflexion. L'apprentissage, les bouquins de cours, les heures de classes... tout ça ce n'est pas pour moi.

Disons plutôt que, pendant ta scolarisation relativement courte, tu ne supportais pas les profs. Qui plus est, ton cher grand frère avait sympathisé avec à peu près tous les élèves, du coup tes camarades avaient plus d'estime pour un escargot que pour toi. Sauf Cyrielle, enfin ça, c'est encore une histoire qui se termine mal. Pour toi. Donc entre l'ambiance de classe pourrie, les profs qui n'aimaient pas ton insolence, ton frangin qui rajoutait une couche à la maison... l'école ne fait pas partie de tes meilleures expériences.

∞ Sinon, je suis plutôt fruits. Les pommes en particulier, rouges et bien croquantes.

Bon, tu doutes que les goûts culinaires soient le meilleur sujet de conversation pour draguer, m'enfin, vu que t'as déjà bien mis les pieds dans le plat... En tout cas, la langue de la demoiselle semble s'être déliée, elle a soudain un bagou impressionnant. Tu portes le verre à tes lèvres, tout en observant son petit manège avec l'une des fleurs en bois. Elle a l'air de les apprécier, finalement. Tu as bien fait de t'écouter, d'aller jusqu'au bout. Tu es comme ça de toute façon : une fois une idée en tête, difficile de dévier ta trajectoire. Elle te parle alors du cirque, te demandant si tu es coincé. C'est bizarre, elle est devin ? Si elle espère que tu vas lui déballer toute ta vie, elle se met le doigt dans l’œil. Tu veux bien parler un peu de toi -enfin, disons que vu ce que tu as bu, c'est difficile de se taire- mais tu n'as pas non plus envie qu'elle en sache trop sur toi. Cela fait partie de toi, le secret, le mensonge.

∞ Oui, il est unique au monde, confirmes-tu, éludant sa question. Vous ne le regretterez pas. Nos fauves sont impressionnants, le dresseur est très doué, et le magicien est bluffant. Qui plus est, nous avons une particularité : ce n'est pas un Monsieur Loyal, mais une Madame Loyale qui anime les représentations.

Tu es étonné de parler de June de façon si spontannée. Elle qui t'effraie... Pourtant, malgré sa présence menaçante pour ton intégrité, tu ne partirais pour rien au monde. Oui, tu es coincé dans ce cirque, à cause de cette malédiction qui vous empêche tous de partir. Mais en même temps, c'est le seul endroit au monde où tu te sois senti enfin chez toi. Tu te sens à ta place, avec Lyvion notamment, ton meilleure ami.

∞ Alors, vous êtes née sur terre ? Reprends-tu après quelques instants de silence. Je n'y ai jamais mi les pieds, mais d'après ce que j'ai entendu, il y a des paysages magnifiques, et des villes immenses. Enfin, il paraît que ce n'est pas la joie tous les jours. Personnellement, je préfère l'île. Il y a une diversité incroyable de paysage sur ce petit bout de terre flottant. La mer de nuage est particulièrement époustouflante. Vous y êtes déjà allée ?

Ce n'est pas comme si tu t'extasies facilement devant ce genre de spectacle insolite. Mais bon, il faut reconnaître que se baigner dans des nuages, ce n'est pas donné à tout le monde. Et une mer de nuage ça ne court pas les rues non plus.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 318 Messages : 515
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue ! | Dim 09 Nov 2014, 09:51



.Amel & Ruth.Oh chic, une proie...AH nan pas de bol



Elle ne s'y attendait pas tout simplement, voir la satisfaction sur les traits de ce jeune homme avait le don de voir rouge ce qui allait se passer par la suite. Elle n'était pas femme à tomber dans le piège que le dragueur lui tendait. Ruth est une femme plein de sang avec un caractère assez prononcé, elle ne faisait au grand jamais marché sur les pieds. Puis une étincelle de tristesse traversait les yeux du rouquin, elle perçu qu'il n'aimait pas son passé, voilà une chose assez étonnante, mais commune. Les gens fier comme lui cachait une blessure intérieure. Elle sourit en l'écoutant, elle était en compagnie assez agréable, cela ne faisait aucun doute la-dessus. Même si se faire aborder l'agaçait un peu, au moins elle ne s’ennuierait pas avant un moment. Il aimait l'action, elle s'en était douté. Elle laissa échapper un petit rire quand il parla qu'il aimait les pommes bien rouge. Elle le voyait croquer dans le fruit avec son regard mi-séduisant, mi-bourré. Cette image mentale la rendait un peu hilare. Il parlait du cirque avec amour, il l'aimait bien malgré qu'il était forcé d'y rester, elle saisit le truc, l'alcool délierait un peu sa langue. Il y avait comme sur terre un dresseur de fauve, un magicien, il devait faire de vrai tour, pas des vulgaire détournage d'attention, un mage sûrement. Puis il parla d'une madame Loyale, elle souleva un sourcil. C'était unique ça, vu que les femmes sont connu pour avoir une voix main porteuse que les hommes, ridicule. Une femme avait très bien sa place. Il était étonné que l'enseignante soit originaire de terre. Donc les rumeurs disaient vrai, il y a des gens qui ont jamais vu la terre de leur vie. Il aimait l'île, c'était un natif d'ici. Elle pouvait comprendre cette fierté, elle avait la même quand elle parlait de sa terre natale. Puis il demanda si elle avait été dans un endroit nommé mer de nuage.

-Non jamais Amel. Je le connais de nom. Je suis une citadine, j'aime la campagne modérément, alors que vous cela doit être votre élément. Je n'ai rien contre une balade en forêt sinon je m'y serai pas perdu quelques fois, heureusement que j'ai assez bonne mémoire. J'irai voir un jour, parait que c'est un spectacle à voir et unique dans son genre.

Ruth laissa ses yeux se baisser pour regarder l'état de son verre, bientôt vide, elle sera les dents, une partie de son salaire partait avec cette fête qu'elle faisait pour elle-même. Sa maison, depuis son arrivée ici, elle en avait rêvé, maintenant, elle devait se débrouiller pour garder sa maison en état. Elle imaginait déjà ses soirées d'hiver au coin de la cheminée. Elle s'était fait à cette vie ici. Elle aurait une maison sur l'île et sur terre. Elle commanda un autre verre. Elle regarda le rouquin torturé par son passé. Elle voyait tellement de choses dans ses yeux et ses pensées, qu'elle arrivait à capter pour se protéger de son pouvoir. Pour une fois que sa télépathie était utile, elle n'allait pas s'en plaindre. Le dresseur de fauves était son meilleur ami, avec cela, elle comprit son attachement à cet endroit.

-La terre est jolie, cela ne fait aucun doute, malheureusement les conflits y sont nombreux, bien que futile. Les humains sont comme cela, on doit l'être un peu, bien que je n'ai jamais vu une dispute entre fées et elfes, je suis au curant de ce conflit, je m'attendait plus à une combat anges versus démons, mais non. Comme quoi la littérature terrestre se trompait un peu. Plus pomme, c'est un fruit excellent, j'en mange de temps à autre, surtout les rouges, d'ailleurs. Parler de nourriture avec une inconnue, voilà un sujet assez étonnant.

Ruth n'avait pas parlé de sa race, ce n'était quelques chose qu'elle pouvait balancer à tout bout de de champ. Elle se voyait mal crier sur tous les toits qu'elle buvait le sang. On l'aurait traiter de folle sur terre, alors tant qu'elle pouvait, elle gardait cette information pour elle-même. Puis à quoi ça allait l'avancer de dire de but en blanc qu'elle est vampire, ce qui changera pas, malgré qu'elle puisse mourir et revenir en ange ou démone. Elle n'était pas du genre à vouloir revenir, donc si son heure viendrait, elle l'accepterait. La boisson se posa sur la table, elle fit un clin d’œil au joli serveur, titillant le rouquin qui l'accompagnait, elle allait voir si ce dernier était jaloux. Elle jubilait presque.
(C) MISS AMAZING.


Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 
 
Oh chic, une proie... Ah nan, merde, encore une sangsue !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stephen Clarke (A year in the merde...)
» "A year in the merde"
» Merde aux emmerdes
» Journée de merde
» [PC] SONY VAIO F11 la merde a nico,venez spammer XD

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: