Partagez | 
 

 Mad joker [feat Crimson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sang-Mêlé Mage & Mordu

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Kureiji B. Lichtenberg
Sang-Mêlé Mage & Mordu
Coeurs : 32 Messages : 52
Couleurs : MediumOrchid
J'ai traversé le portail depuis le : 25/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Lizzy ou Daïa. Mon nom est : Kureiji "Rei" B. Lichtenberg. Actuellement je suis : Sýmvasi̱ de Allen, célibataire, bisexuel et potentiellement fiancé. Il paraît que je ressemble à : Add de Elsword et à ce propos, j'aimerais remercier : ma Kuru d'amour <3
Re: Mad joker [feat Crimson] | Sam 27 Déc 2014, 14:02



« Mad Joker »
feat Crimson & Rei


Les grondements recouvraient tout, jusqu'à l'écho de vos pas précipités qui frappaient une marche sur deux pour aller plus vite. Le souffle court, les muscles et les poumons en feu, seul le battement retentissant de ton cœur contre tes tympans et ton souffle rapide et sifflant te parvenaient encore par dessus le vacarme. Mais, encore plus au dessus de tout ça, l'envie de vivre te crier de courir plus vite encore, d'oublier le monde d'en bas et de te dépêcher. De ne pas lâcher la possible sortie que ce trouvait en haut de ces marches. Jamais.
Une pluie, lourde et dense, de cendre et de poussière leur tombait sur la tête et devant les yeux, saturant un peu plus l'air déjà de moins en moins respirable à mesure que la fumée des étages inférieurs parvenait à s'engouffrer plus haut. Tout comme le clown, tu avais enfouis ton nez et ta bouche plus profondément encore dans ton poignet, laissant ta manche large et plus si blanche filtrer l'air. Vous aviez déjà parcouru une distance impressionnante, au point de douter que cette escalier ait vraiment une fin : était-il vraiment possible qu'un bâtiment ait un sous sol aussi profond ? Où cet idiot comptait-il l'amener sur le toit ? Non, se serait stupide, juste stupide, se serait …


Là … La porte. Enfin ! D'un même élan, vous accélérez encore le pas, comme si c'était possible de se battre encore plus contre sois même, et vous vous précipitez vers la porte close. Crimson, déjà devant toi dans cette course, et courant plus vite grâce à sa taille, arriva le premier, et saisit au passage la poignet qui tourna vivement. Un espoir te gonfla le cœur un coup instant, où tu pensais voir la porte s'ouvrir en grand, l'air vif de la nuit te caresser le visage, et les ombres bienfaisante t'emprisonner loin du feu. Mais bien sur, comme tout depuis le début de cette journée, cela ne fonctionna pas. Il ne te fallut que deux foulée de plus pour t'en rendre compte. La porte ne bougea pas, même sous l'effort du clown. L'un de ses nombreux dieux, s'ils existent, devait bien s'amuser en ce moment même avec vous.


Tu vis Crimson regarder les alentours, à la recherche d'un idée pour vous sortir de là. Toi, t'es pensées s'embrouille déjà alors que chaque inspiration est plus toxique que la précédente. L'oxygène commence à manquer, pas de beaucoup, mais tu le sens. Tes yeux te pique et une quinte de toux te prendre brusquement, mais tu tente de le cacher. Il faut sortir, et en vitesse. Mais comment ? Tu sers les dents, et tente de réfléchir malgré tes pensées obscurcies. À coté de toi, Crimson s'active, sans que tu saisisse ce qu'il fasse. Du moins jusqu'à ce que tu vois le coup partir, pliant la porte au niveau de l'impact mais sans la faire bouger. Alors même lui ne pouvait rien faire contre cette foutu barrière de métal ? Attendez … Oui, ça pourrait marcher mais … Tu hésites. Tu ne veux pas l'utiliser avant le dernier moment, pas si tu veux garder peut être une chance d'avoir l'avantage, plus tard. Du moins s'il n'est pas déjà au courant.


Mais c'est sûrement peine perdu. Parce que déjà, il se tourne vers toi en pointant la porte :


« Tu es capable de manipuler le métal, pas vrai ? Montres-moi donc de quoi tu es capable ! »


Comment il ... Nan en fait rien. Tu avais ouvert la bouche, comme pour répliquer, mais finalement tu t'abstiens. Il a raison, pas la peine de chercher plus loin, autant garder son souffle pour sortir d'ici. De toute façon, comment pouvais-tu ne serais-ce qu'espérer que ce truc ne savait pas déjà. Franchement, ça fait peur.
Mais la question n'est pas là, pour le moment, il y a bien plus important : sortir d'ici. Puisque de toute façon tu n'avais plus rien à cacher, autant y aller franchement. Surtout que c'était pas gagné.


Tu fais face à la porte pliée en te mordant la lèvre inférieur. Manipuler de petit et moyen objet, ou se déplacer grâce à une surface impossible à bouger, c'est une chose, mais là … Cette porte ne se trouvait ni dans l'une ni dans l'autre de ces catégories, ou peut être les deux à la fois. Mais qu'importe, c'est pas comme si tu avais le choix. Te plaçant, une jambe vers l'arrière pour être stable face au recule, tu respire profondément à travers ton col, ravalant une quinte de toux. C'est partit.

Les mains vers l'avant, tu pousses d'abord doucement la force invisible face à toi, tu la sens céder un peu, mais rien de vraiment significatif. Tu force, plus fort encore, serrant les dents sous l'effort. Elle glisse, grince, mais trop lentement. Ça allait prendre des heures à ce rythme ! Et t'es pas franchement patient, là, tout de suite. Tu baisses tes mains, juste une seconde, mais loin de t'avouer vaincu, tu serre les poings, ton œil factice luisant vivement en même temps que ta rage monte.


Et d'un grand coup, pile sur la faiblesse provoquée par l'illusionniste, tu envois voler la porte désormais bizarrement pliée un peu plus loin dans un grand bruit. Saloperie ! Tes pas clostro', mais faut pas déconner non plus ! Laissant retomber tes bras le long de ton corps, tu passes par l'ouverture sans un regard pour Crimson ou pour ce qui se passe autour. Parce que tu n'avais qu'une idée en tête : sortir d'ici et mettre le plus d'espace entre toi, et cet endroit.




Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Mad joker [feat Crimson] | Sam 27 Déc 2014, 20:31



❝BE CAREFUL MAKING WISHES IN THE DARK,
CAN’T BE SURE WHEN THEY’VE HIT THEIR MARK
AND BESIDES IN THE MEAN TIME,
I’M JUST DREAMING OF TEARING YOU APART.❞ - fall out boys


♟ Inferno.

Une fournaise. La chaleur étouffante que produit un incendie dans un lieu clos, peu de gens peuvent s’imaginer la sensation que cela procure. Le corps humain – si faible, n’est pas capable de résister à de telles températures et à un air si peu pur. La fumée vous brûle, la chaleur vous brûle, les flammes vous brûle, la gorge, les yeux, la peau… tout ne devient qu’une terrible douleur pouvant aller de l’inconfort à l’agonie, d’un simple picotement à une peine lancinante. Mais Crimson connait mieux. Lui a été littéralement pris dans le souffle d’une explosion alors cette souffrance paraît bien faible. Un sourire s’étale sur ses lèvres, le traitre, car malgré la situation, malgré son sérieux, il ne peut retenir ses mimiques bien longtemps. Lui, le Joker qui rit au nez du monde qui a tenté de le tuer mais n’en a pas été capable. Un monde qui l’a forgé d’une manière, mais qui au final n’aura pas réussi à le garder dans son moule. La souffrance que ce cruel univers lui avait prodiguée l’avait trop changé, et ainsi il avait perdu le contrôle du magicien. Ne suivant aucune règle, infiniment moqueur, l’orphelin de la folie dansait toujours. Et ce n’était pas aujourd’hui qu’il arrêterait sa valse infernale.

Ses yeux mordorés fixés sur le jeune homme à côté de lui, il sentit les besoins de son corps en oxygène devenir de plus en plus pressants. Bien qu’ils soient remontés, la chaleur et la fumée les suivait impitoyablement, voulant définitivement avoir raison d’eux. Cependant, les deux vampires n’avaient pas l’intention de se laisser tuer bien sagement en s’asseyant en tailleurs dans un coin comme de bonnes victimes. Vous vous êtes trompés de scénario. Devant vous se dressent deux forces de la nature qui malgré leurs différents ont bien une chose en commun : ils sont forts. La lutte face à la vie est dure, car elle est cruelle et impitoyable. Mais ils ne la laisseront pas gagner : ce sont eux qui, par la force de leurs actions, survivront. Oui, c’est ça : ce sont des survivants face aux horribles épreuves que le destin – si jamais telle chose existe – a mis en travers de leur chemin. Et à présent, aucun d’eux n’a l’intention d’abandonner. Pas après avoir lutté tout ce temps. Cela ne serait plus drôle s’ils abandonnaient… pas vrai ?

La concentration de Kureiji était palpable. Ses yeux fixés sur l’ultime obstacle qui les séparait de la sortie, il actionna son pouvoir. Assez fasciné, Crimson l’observa faire, tout en regardant la porte de temps en temps pour voir les effets. Quelques secondes passèrent et une nouvelle quinte de toux échappa des lèvres de l’illusionniste. Cela lui rappelait cette maladie que les hommes attrapaient dans son village à cause de toute la poudre de charbon qui tapissait leurs poumons à la fin de leur vie. Peut-être serait-il toujours dans son fichu village s’il n’était pas descendu, ce jour là. Il serait resté l’honnête jeune homme qu’il avait été il y a d’ici plusieurs centaines d’années. Cela aurait été si… regrettable. La folie qui torturait son cerveau, il l’acceptait pleinement. La vie avait voulu lui faire porter un tel fardeau… soit. Mais il ne ferait pas que le porter. En l’acceptant comme il l’avait fait, il avait également permis  le fait qu’il doive arpenter les chemins les plus sombres. Mais avec ce sacrifice – qui se révélait bien moins que cela, à présent – il possédait la liberté. Et cela était tout ce dont il avait besoin.

Avec un bruit d’explosion métallique sembla lacérer les tympans du sang-mêlé, la porte quitta son lit pour voler au dehors. La tête argentée ne demanda pas son reste et quitta immédiatement le lieu qui était perdu, et Crimson s’élança à sa suite. Ils déboulèrent dans une ruelle crasseuse et étroite – comme la plupart des passages dans ce quartier, pas étonnant que leur commun surnom était « les ruelles sombres ». Dès qu’il en fut capable, il rabaissa le col de son haut et prit une bonne goulée d’air frais, levant son visage vers le ciel qui revêtait toujours sa longue cape nocturne, dénuée de la moindre étoile. Il pivota son visage vers l’endroit d’où ils venaient de s’échapper.

De la fumée s’échappait par les rares fenêtres du bâtiment, et une lueur rougeâtre venant de l’intérieur illuminait faiblement la nuit. De nouvelles explosions retentirent. Ce type avait vraiment voulu leur peau… ils n’étaient que deux, c’était vraiment dommage d’avoir eu recours à un te stratagème. Ce n’était pas le moyen le plus discret qu’il ait vu dans sa vie – ni le plus efficace d’ailleurs, mais n’oublions pas le fait que nos deux protagonistes ici sont relativement au dessus de la norme – pour ne pas dire carrément – d’où leur capacité à se sortir d’une telle situation en un seul morceau.

Crimson posa ses yeux sur Kureiji. Ce dernier n’était pas resté pour admirer le bâtiment vivre ses dernières heures avant de probablement s’écrouler ou exploser – mais mieux valait d’ailleurs pour Crimson également qu’il ne reste pas trop près si jamais cela devait arriver – et était en train de courir le long de la rue. Ils s’en sortaient bien, pour cette fois. Au vu de tout ce qu’ils venait de leur arriver, le magicien sourit à son dos sans intervenir. Il aurait pu le suivre, continuer de le tourmenter comme le « fichu clown » qu’il était. Mais il aimait plutôt bien ce garçon, et avait décidé de lui laisser un peu de répit. Ce qu’ils avaient traversé avait bien assez rempli son taux de divertissement – car oui, échapper à un bâtiment qui vous tombe en ruine sur la tête et qui explose de partout peut être divertissant – et il avait encore assez de compréhension pour les personnes avec des pensées moins étranges que les siennes pour savoir que l’autre semi-mage avait besoin de partir loin d’ici. Et il n’avait pas besoin de Crimson pour lui coller aux basques. Cela pourrait vous paraître étrange, mais le Joker sait se montrer respectueux… sinon ses moqueries deviendraient lassantes.

Le magicien observa le dos du jeune homme disparaître dans l’obscurité lointaine, le bruit de ses pas s’évanouissant dans le dédale de ruelles autour d’eux, et sourit à nouveau.

« On se reverra bien assez tôt… »

Puis, il recula, se fondant dans les ombres qui l’accueillaient comme s’il en faisait partie. Son rire retentit comme un lointain écho tandis qu’il s’éloignait du bâtiment voué à la chute, le crépitement sauvage des flammes résonnant dans les passages alentours. Quelques instants plus tard, alors que les deux étaient déjà bien loin, les murs affaiblis s’écroulèrent sur eux-mêmes avec un grondement assourdissant, suivi par un silence de mort.
#Code by Nao ✖ M A D  J O K E R


HRP| J'ai clôturé parce que je trouvais que c'était pas mal de s'arrêter là... ça te va? ^-^ ♥ En tout cas ce RP était génial avec plein d'action trop cool. J'ai adoré! Merci ♥


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
 
Mad joker [feat Crimson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Le Joker (The Joker)
» THE DARK KNIGHT - JOKER BANK ROBBER (MMS79)
» Poison feat. Sam Tshintu

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: