Partagez | 
 

 HURT» Tia - Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Staff Sweety Men'Tia'li

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
M-S "Tia" R. Harrison
Staff Sweety Men'Tia'li
Coeurs : 62 Messages : 379
Couleurs : #22BB9D & Darkgoldenrod
J'ai traversé le portail depuis le : 07/09/2014 et on me connaît sous le nom de : Misha Mon nom est : Melissa-Sirius Ramsey Harrison, dite "Tia". Actuellement je suis : perdue. Il paraît que je ressemble à : originaux (glumish+yuumei) & Emily Rudd (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Skullkid bae ♥ (vava) + myself (signa+gifs profil) + MISS AMAZING ♥ (gif signa)
Re: HURT» Tia - Jack | Lun 22 Déc 2014, 02:34

Wishing somewhere you're kind of sweet
Elle se mordille la lèvre inférieur. Elle ne savait pas ce qu’il allait faire, ce qu’elle attendait de lui: attendait-elle même quelque chose de lui? Qu’est-ce qu’elle esperait? Qu’il la laisse tranquille? Elle ne sait même pas. Elle n’en sait rien, elle n’y réflechit même pas, trop occupée à se concentrer sur la neige floue à côté d’elle - ses lunettes étaient tombées dans sa chute et elle ne les avait pas ramassées. Un mouvement la distrait, elle tourne la tête: il lui tend les mains. Ses longs doigts pâles tendus vers elle, attendant clairement qu’elle les prenne. Devait-elle les prendre? Il me tuera s’il perd patience. Elle effleure ses doigts du bout des siens - après avoir récuperé ses lunettes - , il l'attrape et, d’un coup violent qu’elle ne voit venir que trop tard, il la plaque au sol sur le dos. Encore.
De sa bouche sort un gémissement douloureux, les paupières serrés d’où dépassaient des larmes de douleur - autant physique que mentale - elle sent quelques mèches de cheveux lui effleurer doucement le front. Elle ouvre les yeux et bloque sa respiration et le voyant, là, sur elle, son visage si proche du sien, trop proche, à peine quelques centimètres. Prongs s’était immédiatement rué vers eux, mais la lame que le garçon avait sorti dissuadait l’animal d’avancer.
Comme ça au moins tu t'échapperas plus.
Son rythme cardiaque s'accélère. Voulait-il qu’elle reste ainsi pour toujours? Pourquoi voulait-il tant qu’elle reste? Pour continuer de l’insulter, de la blesser? Elle déglutit, il ferme les yeux.
Je pourrais te tuer. Là, maintenant.
Il ouvre les yeux et leurs regards se plongent l’un dans l’autre. Le vert remplit de terreur, mais aussi d’un certain calme contrôlé. De ses lèvres entrouvertes, elle ne laisse passer qu’un léger Je sais. bientôt remplacé par le nuage de vapeur formé par le froid, alors que le propre souffle du prédateur s’échoue avec douceur sur sa peau. Il semble hésiter, son regard se fait perturbé, il la regarde, la dévisage. Il lance sa lame dans la neige, ses doigts venant caresser avec une certaine distance son visage glacé. Elle n’esquisse pas un mouvement, rosit légerement. Elle n’arrive pas à le comprendre. Elle ne peut pas le cerner, parce que son comportement change, tout le temps, sans arrêt, passant par chaque extrémité, dans un tourbillon d’émotion où il l'entraîne en dansant. Elle sent ses ongles sur sa peau s’enfoncer d’à peine un millimètre. Il soupire, rompant le contact physique, elle tressaillit.
T'es belle, quand t'as l'air bête.
Elle cligne ses yeux émeraude, ses longs cils s’abattant lentement sur le haut de ses joues, effleurant le verre de ses lunettes qui, poussée par la chute, était remontée. Elle ne voyait pas comment telle pouvait, maintenant, avoir l’air belle. Elle ne se considérait même pas comme tel; elle ne se considérait même pas. Pour elle, une personne belle, c’est une personne comme Eros ou Statice. Elle rouvre ses yeux, lui se relève avec une lenteur mélancolique, faisant hésiter la petite sur ce quoi faire. Devait-elle encore attendre des ordres?

Il se baisse, passe ses mains sous ses épaules et ses genoux, et la soulève de terre.

Alors, tu comptais aller où, toute seule, princesse ?
La princesse déglutit une seconde fois, détournant le regard, surprise et perturbée. On ne la tenait pas comme ça. Pas elle. Pas sans conditions spéciales. On ne l’avait jamais tenue comme ça lorsque ses jambes pouvaient bouger. Pourquoi? Pourquoi maintenant, pourquoi lui?
J...
Sa voix se brise d’un coup, elle baisse les yeux; elle était incapable de lui mentir. De mentir à qui que ce soit, si ce n’est pour sa survie. Sirius, c’est la petite fille toujours sincère dans ses paroles, mais qui se voile elle-même la face en refusant la partie des choses. Et la partie noir des choses, là, c’était lui. Une partie sombre et complexe qu’elle ne déchiffrait pas, qui la déstabilisait, la perdait. Comme une danse trop rapide, un tempo déraillant, une synchronisation aléatoire.
Je ne sais pas.
Un murmure qui s’échappe de ses lèvres, elle tourne la tête, se laissant aller dans ses bras alors qu’elle sait très bien qu’il pourrait la lâcher à tout moment, pour quelque raison, parce qu’il aurait envie. Le cerf blanc s’approche, s’assurant qu’il ne menaçait pas sa liée, qui, les yeux mi-clos, avouait ses pensées.
Je ne sais pas...hors des montagnes. Quelque part.
Et elle ne savait s’il allait la raccompagner en bas, la laisser partir, ou l’emmener avec elle pour que jamais elle ne voit autre chose que le blanc pur qui couvrait le paysage.




Spoiler:
 




avatar
Invité
Invité
Re: HURT» Tia - Jack | Lun 22 Déc 2014, 15:49



n.-jack whisper & maladies sexuellement transmissibles
codage © eva • image © tumblr
« break my head, heal my heart »
Un vague sourire se dessine sur tes lèvres et s'évapore aussitôt. Elle courait seule, dans la neige, dans l'espoir de le fuir, sans même savoir où se réfugier ? Tu aurais pu en rire, c'est vrai. Pourtant, les seules images qui te hantent sont celles de la demoiselle perdue dans la tempête, entourée de loups, à ne savoir que faire.. Alors que toi, tu l'aurais laissée filer pour retrouver son cadavre le lendemain, teintant la neige de pourpre. Tu ravales ta salive quand un frisson parcourt ta colonne vertébrale. Il n'y avait rien à craindre, désormais. Elle était là et aucun animal n'osait s'approcher de toi dans les montagnes.

Les dents serrées et le regard vide, tu réfléchis un instant. Tu récupères tant bien que mal ta lame et l'attache à ta ceinture avant de te mettre en route, certainement plus confiant du chemin à prendre qu'elle. Après tout, les montagnes étaient ton domaine, ces neiges éternelles ne t'avaient jamais causer de problèmes, ni pour t'orienter, ni pour chasser. Ta langue claque sur ton palais alors que tu avances, sans un mot de plus. Alors que tu aurais du la lâcher dans la boue la poussière, tu la gardes contre toi, dans l'espoir de ne pas te faire empaler par son ami le cerf. Sans doute n'y avait-il aucun risque tant que tu ne lui brisais pas les os. Après tout, n'étais-tu pas en train de l'aider ? Alors pourquoi te sentais-tu plus coupable que lorsque tu la faisais tomber ?

Ton pas devient plus lent lorsque tu entends des bruits derrière toi. Des loups ? Peu de risque. Tu continues d'avancer, une oreille attentive et peu sereine. Plus que d'être blessé, si tu devais te faire attaquer, aucun doute que le cerf en profiterait pour se faire de nouveaux alliés. Tu n'avais pas confiance ni en la bestiole ni aux bruits qui t'entouraient et, pour une raison que tu ne saisissais pas, tu te promettais de protéger le papillon qui s'était égaré dans les montagnes. Peut-être parce qu'elle avait les yeux verts et les cheveux noirs.. ou peut-être parce qu'elle était belle, simplement.

« ... En dehors des montagnes. »

Les pas devenant plus lents, tu lui indiques vaguement la suite du chemin d'un mouvement de menton. La tempête se calmait au plus tu avançais et chaque fois un peu plus, tu la sentais te filer entre les doigts. Sauf que tu ne la lâcherais pas, pas tout de suite. Il y avait encore les bruits de pas derrière.. et il était hors de question de la laisser avec pour seule escorte un cerf qui se ferait tuer. Pourquoi cette obsession te prenait-elle ? Ne pouvais-tu pas simplement la laisser mourir et l'oublier ? .. Comme n'importe quelle autre proie qui avait foulé tes terres ?

Tu arrives au pied de la montagne, près de la frontière avec la forêt. Il faisait encore froid, mais beaucoup moins que là haut. Le regard sombre et l'oreille attentive, tu détailles les bruits autour. De toutes évidences, le danger venait de la montagne. D'un côté, la forêt devait être le milieu naturel du cerf, il n'y avait plus à craindre à partir de là.. Pourtant, tu sors de ta poche un long et fin sifflet, accroché à une chaîne que tu lui accroches au cou après l'avoir déposée au sol.

« Tu n'auras qu'à siffler, si tu es en danger. »

Depuis toujours, tu avais ce sifflet. Depuis que tu t'étais réveillé dans la montagne, il trônait dans ta poche et tu avais toujours été alerté par son son. Tu l'avais donné à Melissa, autrefois. Aujourd'hui, tu le donnais à Tia, si bien qu'elle voulait se nommer ainsi. Tu hésites un instant en la regardant avant de faire un pas en arrière.

« N'oublie pas, tu siffles quand tu es en danger. Je suis pas un chien, tu siffles pas pour rien. Ça me ferait chier de me déplacer juste pour voir ta gueule. »

Un vague sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu te retournes et te transformes en léopard, filant dans la neige, cherchant la provenance des bruits. Après tout, il était hors de question qu'ils la suivent sans avoir eu affaire à toi. Un murmure t'échappe. « A bientôt, petit serpent. »
Staff Sweety Men'Tia'li

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
M-S "Tia" R. Harrison
Staff Sweety Men'Tia'li
Coeurs : 62 Messages : 379
Couleurs : #22BB9D & Darkgoldenrod
J'ai traversé le portail depuis le : 07/09/2014 et on me connaît sous le nom de : Misha Mon nom est : Melissa-Sirius Ramsey Harrison, dite "Tia". Actuellement je suis : perdue. Il paraît que je ressemble à : originaux (glumish+yuumei) & Emily Rudd (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Skullkid bae ♥ (vava) + myself (signa+gifs profil) + MISS AMAZING ♥ (gif signa)
Re: HURT» Tia - Jack | Mer 24 Déc 2014, 01:11

He never came back
Elle attendait avec un calme se prêtant à la crainte. Elle attendant sa réaction, ses mouvements, ses paroles, qu’il fasse quelque chose; mais pas qu’il la laisse dans ce silence pesant, perchée dans ses bras. Lorsqu’il bouge, il se baisse; elle sursaute, s’attend à la chute, mais il ne la laisse pas tomber. Elle hésite à s’accrocher autour de son cou, puis renoncer; qu’il ne l’ait pas tuée était déjà un grand pas vers le chemin qu’ils empruntaient, là où la destination est trop floue.
Et puis il avance. Sans dire un mot, il l'entraîne hors du village, se dirigeant dans la montagne en la tenant fermement contre lui, comme s’il avait peur qu’une fois de plus, elle s’enfuit à travers la montagne. Qu’elle fuit son emprise, fuyant sa crainte de lui. Mais elle reste blottit dans ses bras, quoiqu’un peu crispée et gênée, son cerf les suivant à une distance suffisante pour intervenir en cas de besoin. Mais, là, Sirius savait qu’elle n’avait rien à craindre. Ni de lui, ni de rien. S’il voulait vraiment lui faire du mal, il avait eut tant d’occasion qu’elle ne serait plus là pour y penser. Mais, alors qu’elle se demandait où pouvaient-ils se trouver, le garçon ralentit l’allure et lui indique une direction d’un mouvement de menton.
... En dehors des montagnes.
La brune lève ses grands yeux vers lui, mais il ne la regarde pas. Pourquoi? Pourquoi ne l’accompagnait-elle pas? Il lui avait promis, il lui avait dit qu’il la mènerait dehors. Jusqu’au bout. Non? Alors il l’abandonne avant même d’être arrivée, saine et sauve. Peut-être qu’elle s’était méprise. Peut-être qu’il n’était pas ce qu’elle pensait avoir trouvé au fond de lui.
Il la pose au sol, les deux pieds dans la neige, la maintenant le temps qu’elle retrouve son équilibre. Prongs accourt pour l’aider à se redresser, elle le remercie mentalement et regarde timidement le visage du brun. Il regardait autour d’eux, elle tend l’oreille et entend des sortes de bruits de pas. Mais elle ne se sent pas en insécurité. Sans doute parce qu’il est là et qu’elle sait qu’il la protégera de ce qui rôde autour, comme il l’a protégée du froid en la faisant entrer dans la petite maison. Il plonge la main dans sa poche, en ressort une chaîne qu’il accroche autour du cou de la demoiselle, perplexe.
Tu n'auras qu'à siffler, si tu es en danger.
Elle baisse les yeux vers son cou où trônait un long sifflet argenté. Il la fixe, elle le caresse du bout des doigts - le sifflet, pas le garçon - tandis qu’il fait un pas en arrière. Elle se retient d’avancer.
N'oublie pas, tu siffles quand tu es en danger. Je suis pas un chien, tu siffles pas pour rien. Ça me ferait chier de me déplacer juste pour voir ta gueule.
Un léger sourire fleurit sur ses lèvres, elle s’immobilise. Il sourit. Vaguement, mais il sourit, pour la première fois. Ses petites pommettes se colorent, elle enfonce son menton dans la fourrure de son manteau en continuant de tenir le petit objet pendant au creux de sa poitrine. Elle ouvre la bouche, prise d’un élan, mais lui se retourne et s’enfuit; la neige ne dissimule plus que l’ombre d’un léopard, elle s’arrête. Les flocons recommencent à tomber sur ses cheveux noirs, plus doucement, calmement. Dans son dos, le cerf dont les contours se dessinent à peine la tire vers la forêt, tenant son bras entre ses bois.
Melissa, viens!
Att...
Sa voix se brise au creux de sa gorge, elle fixe la montagne où elle entendait encore les pas feutrés de l’animal déguerpir dans la neige épaisse. Sa main caresse le petit objet, elle suit tant bien que mal son affilié hors des montagnes, son regard allant et venant. Elle s’attendait à ce qu’il revienne, à ce qu’il la rattrape. Ou du moins elle l'espérait. Mais il n'est jamais revenu. Il. Elle ne connaissait même pas son prénom.




Spoiler:
 




Contenu sponsorisé
Re: HURT» Tia - Jack |

 
HURT» Tia - Jack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [REQUÊTE] Connecter un HD2 sur une prise jack / autoradio pour sortie son sur HP 5008 - 3008
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits
» JACK KIRBY
» Titanic 2 : The Surface (Jack is back)

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: