Partagez | 
 

 Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Dim 31 Aoû 2014, 08:05



Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après

Eole & Lindasilme


Sa main serra la mienne, il est vrai que le premier vol était quelque chose d'impressionnant, je me souvenais comment Zéphyr avait eu peur autrefois, il était si mignon à l'époque, maintenant c'était un joli dieu mineur comme moi. Elle venait à dire qu'elle n'avait pas vraiment le vertige, de toute façon, il était un peu trop tard pour avoir le vertige, on était au moins à quinze mètres du sol et je pouvais encore m'élever dans les cieux, la seule limite serrait celle où l'ensemble de l'île ne ferrait qu'une tâche. Je n'avais pas vraiment envie de lui montrer cela, je devais donc montrer sous un jour aérien, ma famille avait créer cet endroit. Je savais plus si j'avais aidé ou non, mais j'étais fier de cet endroit. Elle s'exclamait de voler, c'était comique, je revoyais mes enfants apprenant à voler aussi, le premier vol restait dans la mémoire, il va sans dire que le mien était gravé dans la mienne. Au début, j'avais rien remarqué parce que j'étais trop plongé dans mes pensée, puis c'est grâce à ce dernier que je devenu un dieu en quelque sorte. Son sourire éclairait son joli visage, elle n'avait pas peur, elle était juste émerveillée, peu de mortels cloué au sol pouvait dire d'avoir vu un spectacle pareil, j'étais bien plus haut que n'importe quel arbre à présent, on pouvait voir l'île s'étendre sous nous, la prairie n'être qu'une tache verte. Je savais à l'instant de son petit cri que mon remerciement était à la hauteur du cadeau qu'elle m'avait fait. Elle était tout simplement soufflée, c'était à son tour d'être surprise. Elle complimentait la vue, mon sourire toujours présent lui renvoyait toute la gentillesse que je pouvait avoir. Les oiseaux volaient dans les environs leurs chants exprimant de choses simples et digne de leur liberté à voler dans les cieux paisibles, loin des avions. Elle pouvait serrer ma main plus fort, ça me ferait pas grand chose, elle ne semblait pas avoir assez de poigne pour me la briser. Puis je voyais son visage baigné de petites larmes, je me demandais bien ce qui se passais avant d'entendre son rire, c'était de joie que l'eau de ses yeux vinrent à humidifier ses joues roses un peu empourprées par notre voyage. Puis elle vint à me demander comment me remercier pour le spectacle. Je venais frotter doucement ses cheveux blonds.

-Prends soin du tableau que tu as fait jeune fille, c'est tout ce que je demande. Ce que tu m'as fait comme cadeau m'as comblé, puis pour moi ce genre de chose n'est presque rien. J'espère que cette expédition t'inspira des tableaux dans l'avenir, je serais fier d'avoir rendu ton art encore plus époustouflant.

Je restais dans les cieux histoire qu'elle le temps d'observer, si elle voulait redescendre sur terre, je descendrait en attendant, on pouvait rester dans le ciel avec les oiseaux, je voyais Athos s'amuser avec d'autres oiseaux. Les dieux avaient des oiseau parfois plus classe que mon pélican, mais je l'aimais bien moi, mon oiseau. Avec lui je pouvais faire un tas de choses. Je voyais le vent agiter les arbres, la nature, il vit à moi me caressant la joue un vent chaleureux et aimant. Mon fils n'était pas loin, mais je vais le laisser tranquille. Il n'a pas besoin que vienne le déranger. J'avais une jeune mortelle a m'occuper, une artiste qui a su capturer mon essence profonde par ces coups de pinceaux. Pour moi, son tableau me suffisait amplement comme cadeau de sa part. Je n'ai pas besoin de grand chose, le matériel ne m'apportait pas grand réconfort. Je pouvais me féliciter que quelque chose d'autre que ces statuettes anciennes me représentaient. Même Disney m'avait oublié, c'est pour cela que le vent ne leur est plus favorable depuis quelques temps. Oui, je peux être rancunier. En même temps quand je voyais comment avait fait tonton sexy et père, ça faisait peur de savoir comment il aurait fait pour me donner une image. A la limite je préférai de loin d'autre représentations d'autres studios. Je levais ma main, je me suis pas rendu compte qu'elle était toujours posée dans ses cheveux.

-Tu as réussi à me couper le souffle, pour une mortelle, tu est forte, ça faisait des siècles que je n'avais pas été surpris comme ça. C'est sincère, je vous devais au moins ce genre de spectacle. Les dieux peuvent être généreux, il suffit de touché au bon endroit.

Je faisais venir un vent de de la mer, pour sentir le sel de cette dernière chatouiller mes narines.
(C)PER KURU'



Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Dim 31 Aoû 2014, 12:39



Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent?

Eole & Lindasilme


Avec douceur, la main du Dieu vint caresser la haut de la tête de la fillette qui rougit très légèrement à ce contact. A sa réponse, elle resta contemplative devant ses paroles. Elle respectait vraiment ce qu’il disait, car il avait su apprécier ce qu’elle faisait et cela avait réussi à le toucher au point qu’il veuille la remercier. Elle lui offrit un fabuleux sourire, heureuse. Vraiment, elle l’était. De plus, il avait… en quelque sorte, une présence paternelle qui lui avait manqué pendant tout ce temps. Elle ne pouvait s’empêcher d’apprécier sa présence, et encore une fois, la couleur de ses cheveux lui rappelait celle de sa mère. Mais, cette fois, elle en était plutôt heureuse. Cela lui rappelait qu’ils étaient toujours là, et qu’ils reviendraient la voir, un jour. C’était sûr, ils lui avaient promis.

Lindasilme se remit à contempler ce qui l’entourait, détaillant cette fois ce qu’elle voyait, les contours de l’horizon prenant une teinte un peu bleutée, la façon dont les couleurs changeaient selon la distance, mais surtout l’impressionnante vue d’ensemble qu’elle avait de l’île. Mais alors, la divinité reprit la parole. Cette fois, il la complimenta, et elle fut si touchée que son cœur se mit à battre plus fort, ses yeux brillèrent et elle rougit de plus belle. Il ne s’en rendait pas compte, mais ses paroles lui faisaient l’effet d’un baume. Cela lui faisait tellement plaisir qu’elle aurait pu se remettre à pleurer, mais ce ne fut pas le cas. Elle retint ses émotions au mieux, mais un large sourire fleurit sur ses lèvres rosées. Elle serra à nouveau la main de l’homme avec un peu plus de force, avant de la lâcher tout doucement. C’était un peu par curiosité, elle voulait voir ce que ça faisait si elle n’avait rien pour la supporter. Les papillotements reprirent avec force dans son ventre et son cœur battit la chamade, mais elle ouvrit de grands yeux émerveillés, une nouvelle fois.

Elle planait, toute seule, flottait dans les airs, à une si grande distance du sol que les fleurs ne ressemblaient plus qu’à des tâches de couleurs dans le lointain. Elle tourna la tête vers lui, et son corps suivit avec douceur. Elle eut l’impression de perdre l’équilibre pendant un instant, battit dans bras dans le vide, avant de se rendre à l’évidence : son corps réagissait comme si, mais en réalité elle n’était pas prête de tomber tant qu’il serait là pour la surveiller. Impressionnée, elle sentit une nouvelle fois le vent la caresser avec douceur. Elle fit un sourire timide au Dieu.

« Vous savez, je crois qu’une fois que j’aurais retrouvé le sol, je ne pourrais plus me passer de cette sensation… »

Elle eut un petit rire cristallin avant de regarder ses pieds qui ne touchaient aucun sol. Beaucoup auraient été terrifiés à l’idée d’être suspendus dans les airs sans rien à quoi se raccrocher, mais elle ne faisait que regarder cela avec curiosité et plaisir. C’était amusant. Elle n’avait aucun vertige, d’ailleurs, elle grimpait souvent dans les arbres de la forêt les plus hauts – merci à son agilité elfique, elle était capable de grimper un arbre plus souplement qu’un chat et plus rapidement qu’un écureuil. Alors, un peu perdue dans ses pensées, elle souffla.

« Le vent est imprévisible, n’est-ce pas ? »
(C)PER KURU'





MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Dim 31 Aoû 2014, 14:24



Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après

Eole & Lindasilme


Ses rougissements étaient vraiment mignon, comment pouvait-on faire mal à une gosse si adorable. Je me sentais comme un père surveillait mon fils, je me demande si allait bien depuis la dernière fois, pas Zéphyr, mais Daryl, le pauvre gosse avait été perturbé par mon absence, les choses sont qu'elles sont très peu de dieu ont l'occasion d'élever leurs progéniture. Les yeux de la jeune fille changèrent de couleurs, comme si c'était tout à fait normal, ça avait le don de me faire sourire et de croire que le monde pouvait être plus beau si on s'en donnait la peine. Elle me souriait, j'avais touché sa corde sensible, ça ne faisait aucun doute là dessus. Je lui souriais en retour, c'était impossible d'être triste dans des moments comme cela. Il ne restait qu'à voir ce qu'elle allait faire de ce bout de ciel. Attentives au couleurs, quand elle se tournait vers moi, on pouvait presque croire qu'elle pouvait tomber, il en était rien, j'étais là au cas où. J'avais dit que je lui ferai voir l'île vu d'en haut, je n'avais pas menti. Je ne suis pas un menteur que par procuration. Je ne trouve jamais que le mensonge puisse aider, puis ça servait à quoi finalement ? Elle avoua qu'une fois sur le sol, elle aimerait la sensation de sentir la terre sous ses pieds. Je pouvais la comprendre, parfois, je me plaisais à me déplacer sur la terre comme un mortel des plus ordinaires. Elle s'amusait l'air de rien et ça me faisait très plaisir. Je ne pouvais guerre de plus. Elle disait que le vent était imprévisible, je riais un peu, c'est sûr qu'en étant son maître, j'étais comme lui, parfois doux, parfois froid, il fallait faire attention de me croiser dans mes bons moments. Ce qui était assez facile, un rien m'amuse, le vent est joueur, je suis sa personnification. Je la regardais d'un air tendre.

-Le vent est comme ça, mais c'est mon élément, je pourrai en parler des heures, voire des siècles durant sans sentir un lassement de ma part. Imprévisible, indomptable et libre. Rien ne le retient, mais vous pouvez vous en protéger. Il est comme ça. Il continuera à souffler vers d'autres horizons. Je peux vous reposer sur le sol, moi je sais que je retournerai dans les cieux, car là est ma place au final. J'aime passer du temps avec votre personne, donc je ne vous ferai pas faux bon.

Je pouvais de ces gens qui partaient en un coup de vent, après tout c'est comme ça que je suis, changeant et instable. Mais je n'aimerai pas décevoir cette jeune fille, après tout, elle m'avait peints avec toute son amabilité. Il passa une main dans sa chevelure rousse qui semblait presque flamboyer aux rayons du soleil. Je gardait mon altitude, suivant du regard un petit papillon, le pauvre petit n'avait qu'une journée à voler gracieusement, je le regardais avant de croiser le regard de la jeune demoiselle, il trouvait malin de tenter de voler plus haut que son petit corps d'insecte lui permettait, je le réceptionnais avant qu'il chute et poussait les vents pour le mettre plus près du sol, lui insufflant l'idée de se balader parmi les fleur. Je n'avais pas le pouvoir de parler avec les animaux , mais je pouvais les influencer grâce à mon pouvoir de persuasion. Si je pouvais rallonger la vie de quelques minutes la vie de cet animal pourquoi pas. La mort, ça faisait un moment que ça me faisait presque plus rien pourtant je m'attachais à certains mortels. Qu'en était-il de cette jeune fille ? Je lui souriais bien loin de toute mes pensées, elle s'amusait, j'avançais un peu la descente en ayant très lentement. On allait pas rester éternellement en l'air, surtout elle. Il fallait pas abuser avec les mortels, toute chose à une fin. Je regardais les choses se dérouler avec un lenteur calculée. Descendre me semblait une très bonne idée, puis elle devait dans le fond d'elle, se réjouir de retrouver le sol. Au moins, elle n'avait pas eu peur. Lindasilme, c'était un nom que je n'oublierait de si tôt. On pourrait discuter tranquillement sur le sol. Oui, je souriais avant de laisser le vent emporté ma morosité. Pourrtant elle était là, comment était-elle venue, sûrement le coup de l'air marin, je suis vraiment stupide parfois. Le sol s'approchait, je lui souriais. Regardant ses yeux changeant au gré de ses envies.

-Retour sur le plancher des vaches ma petite demoiselle, merci d'avoir choisi le compagnie Eole pour votre voyage. En espérant vous voir bientôt
(C)PER KURU'



Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Dim 31 Aoû 2014, 14:52



Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent?

Eole & Lindasilme


Lorsque la divinité lui assura qu’il ne lui ferait pas faux bon, elle se sentit assez heureuse. Elle appréciait la compagnie de cet homme si particulier. Et, au fond, elle se sentait assez flattée de pouvoir partager quelques instants avec un Dieu ! C’était la première fois qu’elle en rencontrait un, et sa présence imposait le respect, il faut l’avouer. Il avait une aura puissante qui forçait à reconnaître son origine divine. Alors, le sol se mit à se rapprocher doucement, les deux personnes entamant enfin la descente vers le sol. La robe de la demoiselle voletait avec grâce tandis qu’elle observait le monde devenir de plus en plus grand et le sol de plus en plus proche.

Elle était si heureuse d’avoir pu voler ainsi, elle avait eu l’impression de pouvoir toucher les étoiles et nager dans les nuages. Ce sentiment était fabuleux. Lorsque ses petits pieds ornés de souliers tout aussi petits touchèrent le sol et qu’elle se posait avec légèreté, elle savoura également le sentiment d’avoir le terre sous les pieds, inspirant à fond l’odeur puissante des fleurs mêlée à celle de l’herbe fraîchement coupée. Un sourire se dessina sur ses lèvres inconsciemment. C’était si agréable ! Eole lui souriait, entonnant d’une voix peu sérieuse son retour à la terre. Elle rit légèrement en l’entendant, appréciant la plaisanterie, puis, elle se prit au jeu.

« Ce serait avec plaisir ! »

Tout sourire, elle s’assit au milieu des fleurs multicolores, fermant un peu les yeux. Le soleil lui caressait la peau avec douceur et le vent semblait peigner ses cheveux de ses longs doigts argentés. Elle ne se lasserait jamais d’être en communion avec ce qui l’entourait. Les animaux, la terre, les arbres, le vent, la chaleur ou le froid… tout ça était si bon qu’elle se demandait pourquoi certaines personnes n’arrivaient pas à profiter des petits plaisirs de la vie, là où elle arrivait à être heureuse par le simple fait de pouvoir respirer, voir, entendre et sentir. Avec un air timide, elle regarda à nouveau Eole.

« Excusez ma curiosité, mais qu’est-ce qu’une divinité comme vous apprécie de faire ? »

Elle était curieuse. Elle se demandait ce qu’un Dieu pouvait bien faire de son temps libre. Peut-être ne fallait-il pas qu’elle sache, mais elle aspirait toujours à la connaissance, et elle voulait en apprendre plus sur la divinité du vent qu’elle avait eu le droit de côtoyer. Ce n’était pas n’importe qui ! Il existait depuis bien longtemps, on parlait déjà de lui à l’époque de la Grèce antique. Il avait tellement vu, fait, bien plus qu’elle n’en serait jamais capable, probablement. Intimement, elle sentait que sa présence la rassurait. Peut-être s’étaient ils même déjà croisés, mais aucun d’entre eux ne s’en souvenait. Une brève brise traversant ses cheveux.

A chaque fois qu’elle sentirait le vent sur sa peau, elle penserait à ce jeune homme si particulier et qui avait partagé des instants précieux avec elle. Il ne savait pas à quel point elle était stimulée à présent par ce qu’il lui avait montré, une optique si différente et si belle. Elle voulait déjà retranscrire cela sur des milliers de peintures, de dessins, de poésies et de mélodies. Cette rencontre était pour elle un nouveau tremplin pour s’envelopper d’avantage dans l’art qu’on lui offrait. C’était à se demander si, à sa naissance, les muses d’Apollon ne s’étaient pas penchées sur son berceau…
(C)PER KURU'





MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Dim 31 Aoû 2014, 17:16



Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après

Eole & Lindasilme


Je passais une main dans mes cheveux, j'étais à nouveau sur le sol, je pouvais sentir la gravité me ramener à elle. Je pouvais lutter contre elle, c'était un pouvoir que j'avais depuis ma naissance, je me demandais comment, moi un fils de Poséidon n'avait aucun lien avec l'eau, dompter les nuages ne comptait pas vraiment vu que je ne faisait que bouger avec mon élément comme l'herbe ou les fleurs de cette prairie. Au oins, ma petite plaisanterie l'avait fait rire, même si j'avais vraiment le cœur à rire, je saluais doucement mon unique public. Elle allait s'asseoir au milieu des fleur, elle aussi devait être un plaisir à dessiner, mais je n'étais point assez doué pour cela. Donc je la laissais comme ça, juste gardant son image dans ma tête. Puis après un moment, elle se tourna vers moi, j'esquissais un sourire, je la regardais au milieu de ces plantes, immobile. Elle me demandait ce que faisait les dieux quand ils avaient du temps de libre. Au moins, elle avait l'amabilité de demandé, ce que je faisais moi parce que ça dépendait du dieu, et je ne connaissais pas vraiment les loisirs des membres de ma famille, c'était à peine si connaissais mon père, j'ai élevé Zéphyr du mieux que je pouvais. Bien sûr j'avais été absent, on avait besoin de moi à l'époque, toujours occupé à faire bouger les vents pour les bateaux. Cousin poète devait observer cette demoiselle de temps à autre.

-Je sculpte les nuages, je fait bouger les vents, grâce à eux je régule un peu près tout , surtout la pluie qui tombe, si je pousse les nuages de pluie vite ou non. Sinon j'observe les humains, et certains comme toi, arrive encore à me surprendre, je suis le dieu du vent, j'ai eu le temps de voir un tas de choses belles comme horribles. La terre est comme cela, c'est une des raisons pour laquelle on a crée cet endroit. C'était sans oublié ces guerres raciales, spéciaux ou non, les mortels sont stupides, fin je vous regarde beaucoup, je séduis certains d'entre eux. C'est ça la vie d'un dieu.

Mon discours avait été bien plus long que je le croyais. Non, je n'avais plus le cœur à rire, c'est dommage, cette journée était pourtant très plaisante, être comme moi instable avait ses inconvénients et ce genre de choses en faisait partie, je sifflais doucement un air joyeux et je reprenais ma bonne humeur, comme si elle était toujours là. Je n'avais pas à m'en faire, elle ne ferai rien de mal, ne dirais rien contre moi, bien loin de cette autre mortelle. Gentille et mignonne comme tout, une enfant bien particulière, elle me plaisait bien, je ferait d'elle une grande artiste, poussant les vents dans la bonne direction en lui laissant libre d'évoluer comme elle le sentait. Je laissais toujours aux artiste le choix de leur vie, beaucoup d'entre eux étaient des gens torturés intérieurement par leur époque ou lieu ou il vivait. Je secouais la tête, je ne prendrait pas la place d'Apollon, c'est lui le dieu des arts, moi je ne peux que faire bouger les vents, le destin en quelque sorte. C'était pas vraiment un pouvoirs deux combinés, celui de mon élément et mon incitation, ma façon de faire les rendait presque impalpable. C'était aux mortels d'écouter ce que je disais ou non dans ces messages presque subliminaux. Que les vents puisse t'être favorable, était une expression du à mon action un peu discrète sur le monde des mortels. Je n'avais pas honte de crier et de dire que les mortels sont intéressant, mais très stupide à se battre, ça faisait les affaires de cousin albinos, mais j'étais plus pour la paix en général, il y a des moment ou la guerre était nécessaire, mais bon. Les gens n'avait pas besoin de tout ça. Je souriais tout de même.

-Parfois, je mange, je bois comme vous. Divinité c'est un travail à plein temps, ce n'est pas toujours rose, mais le jeu en vaut la chandelle. Je fais ce dont je suis doué, dirigé les vents, comme vous avec les arts, je m'ennuie que rarement, quand c'est le cas, je vais voir un ou une mortelle et tout va mieux. Sans eux, je serai déjà dans le fond du tartare.

Visiter les enfers me semblait une idée un peu glauque, mais je voulais voir à quoi ressemblait tonton dark, je pouvais parier qu'il n'avait pas de flamme sur la tête.
(C)PER KURU'



Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Dim 31 Aoû 2014, 19:44



Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent?

Eole & Lindasilme


Lorsqu’il lui conta ce qu’il faisait en général, la jeune fille écouta ses paroles attentivement, suspendue à ses lèvres. C’était assez étrange de voir qu’un autre être avec qui on pouvait parler, que l’on pouvait toucher et avec qui on s’entendait à merveille puisse avoir un mode de vie si différent. Et encore, elle n’était même pas humaine, elle avait des antécédents magiques qui faisaient aussi d’elle un être exceptionnel, bien qu’à une échelle moins élevée. Elle vivait tout de même sur une île qui flottait au dessus de la Grèce, avait des pouvoirs qui feraient tourner la tête de n’importe quel humain… dire que la plupart de ces derniers ne connaissaient même pas l’existence d’elle et de ses pairs, c’était étrange, franchement. Ils vivaient tous sous les même cieux, et pourtant ils étaient si différents… sans même parler des différences individuelles. Car en plus, chaque personne a un caractère, des habitudes, une langue, des souvenirs différents. C’est un sujet captivant et étrange à la fois.

Enfin, trêve de philosophie. Eole continua son discours qui intéressait Lindasilme au point qu’elle le fixe avec un respect et une curiosité non-dissimulés, mais lorsqu’il déclara que sans les mortels, il serait sans doute en Enfer, elle se sentie adoucie. Un Dieu reste une personne, et la solitude doit être réelle pour eux aussi. Peut-être pas tous, mais ils ont tous des sentiments on ne peut plus humains. La jalousie, la colère, le désir, la passion, l’amour maternel, la haine… et la lassitude, sans doute. Lindasilme ne pouvait que se projeter, mais le fait de vivre indéfiniment devait sans doute avoir des failles que les mortels ne pouvaient voir. L’ennui, la fatigue, le fait de ne plus être considéré comme un être à part entière… cela devait être douloureux, à la longue.

« Vous avez parlé du Tartare… alors les Enfers existent vraiment ? »

Le regard de la fillette s’illumina à nouveau, stimulée par cet échange. Cela lui donnait envie d’en savoir plus, et elle se retenait de ne pas bombarder la divinité de questions, ayant trop de considération pour Eole pour faire une chose pareille. L’idée que toutes les âmes errantes à la fin de leur vie aillent bel et bien quelque part, et surtout que cet endroit n’était pas un mythe lui paressait à la fois horrifiant et excitant. Elle s’était souvent posé des questions, se demandant si à la fin de sa vie, à sa mort, elle disparaîtrait soudain, tout simplement. Cette pensée l’avait mortifiée, mais à présent, elle comprenait que ce n’était sans doute pas le cas. Bien sûr, elle savait que les Dieux existaient, mais elle n’en avait jamais eu la preuve jusqu’alors. Mais à présent elle fut certaine qu’ils étaient bel et bien là, à veiller ou jouer avec les mortels, qu’ils soient sur l’île ou sur Terre.

« Vous côtoyez beaucoup les autres Dieux ? »

La question lui avait effleuré l’esprit, parce que bien qu’on parle souvent de certains dieux ensemble, encore une fois, ce n’était pas prouvé qu’ils passent réellement du temps ensemble. Un frisson étrange lui parcourut la colonne vertébrale en pensant que les Dieux descendaient sur Terre ou sur l’île lorsqu’ils s’ennuyaient et disséminaient parfois des demi-sang derrière eux. Cela devait être étrange d’apprendre que l’on avait du sang divin coulant dans nos veines. Lindasilme, elle était certaine qu’elle n’en avait pas. Elle n’était pas certaine si elle devait être déçue ou se réjouir de cette prise de conscience.
(C)PER KURU'





MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Lun 01 Sep 2014, 09:59



Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après

Eole & Lindasilme


J'avais dis pas mal de choses à cette mortelle, l'air de rien, elle en savait bien plus sur moi que la plupart des gens que j'ai croisé à part ma famille, bien que cette dernière était un peu spéciale, je regrettais pas faire partie celle-ci. Je souriais en pensant à cette dernière tellement bordélique, mais unique dans son genre. Elle releva une partie de mes paroles, j'avais parlé des enfers, le domaine de mon Oncle, un homme que j'avais jamais croisé et je trouvais cela un peu dommage. J'en aurais l'occasion un autre jour. J'avais le temps pour le voir, après tout nous étions des êtres immortels.

-Les enfers existe bel et bien, je ne les ai pas visité personnellement, mais ce jour viendra où j'irai voir le domaine de mon oncle de mes propres yeux.

Je restais sur l'idée que les enfers habitaient des âmes, certaines d'entre elles revenaient pour un nouveau départ, une vision assez optimiste dans le sens que je croyais comme les boudhiste à la réincarnations, seuls les titans étaient condamné à érrer éternellement, à moins que mon oncle à trouver le moyen d'adapter les enfers à la population grandissant, un peu comme l'île dont je foulais le sol en ce moment. Je souriais tout de même à la jeune fille, sa question n'avait pas changé grand chose, mais elle m'avait pensé à la gestion des enfers, ce n'était mes affaires, mais l'air de rien c'était un peu préoccupant. Elle demandait par la suite si je fréquentais les dieux. Un rire s'échappa de ma gorge. En voilà une question pertinante, est-ce que je fréquentais plus les dieux qu'un mortel, sur ma longue vie, ça ne faisait aucun doute, mais si on comptait sur une vie de mortel moyenne, c'est à dire plus ou moins huit décennies. Je les voyais assez rarement.

-Oui et non, on se croise parfois, j'ai l'occasion de voir ma famille toujours par hasard. C'est ainsi qu'une visite en montagne m'a permis de voir ma Tante Héra et une visite au mont Olympe m'a fait croisé Aphrodite. Sans oublier que certains d'entres eux me font vivre des aventures comme Iris et mon Fils Zéphyr. Oui, on peut dire que ces derniers temps, je les croise plus qu'à l'accoutumée, mais je trouve cela assez bien. Les dieux se baladent, je suis sûr que je ne suis pas le premier que vous croiser, bien que je pense être le premier à discuter avec vous.

Moi voici en train de parler de ma famille à une jeune fille, une artiste qui m'avait peint par pur plaisir. Je venais frotter ses cheveux, la curiosité était une chose enfantine, elle ne voulait de mal à personne. Je ne lui voulais pas, elle était bien trop adorable pour cela. Elle était aussi magique que moi, seul mon aura divine et mon grand âge me différenciais des autres mortels. Je retirai ma main pour ensuite la mettre le long de mon corps. Puis un question parvint à mon esprit.

-Tu est souvent seule comme ça ?

Je trouvais cela triste qu'elle était seule, au milieu de ce champ à peindre, bien sûr, ça avait des avantages, personne pouvait l'obliger à dessiner telle chose ou telle chose, elle était aussi libre que moi d'exprimer son art. Personne ne viendrait lui dire que c'est mal. Mon sourire s'élargissait, si elle manquait de compagnie, mes vents lui dirait que je n'étais pas loin en train de faire mon travail dans les cieux. Ma curiosité était peut-être mal placée, mais cela m'intriguait un peu.
(C)PER KURU'



Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Lun 01 Sep 2014, 11:16



Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent?

Eole & Lindasilme


Lorsque la divinité se mit à lui parler de sa famille, elle sourit avec légèreté, l’écoutant avec une attention toute particulière. C’est vrai que les relations devaient être étranges parmi les Dieux. Bien que ce ne soit pas toujours le cas, mais il y avait eut plusieurs cas – même plus que plusieurs si vous voulez mon avis – d’inceste parmi eux. Mais bon, d’une certaine manière, ils vivent aussi différemment des mortels. Mais bon ce n’est pas toujours bien, car aujourd’hui les gens pensent et savent que ce n’est pas une très bonne idée de se reproduire avec des membres de sa famille, et c’est également considéré comme immoral. Elle se demandait si c’était bien d’être gouverné par des personnes qui n’avaient que faire de cette règle. Mais après tout, c’étaient eux les Dieux, elle n’avait pas vraiment son mot à dire là-dedans. Enfin, façon de parler : elle n’avait carrément pas son mot à dire.

Lorsqu’Eole lui confia qu’elle avait certainement déjà croisé ses semblables, elle sourit à nouveau. C’est vrai qu’elle ne pouvait jamais en être sûre. C’était amusant et un peu déroutant de se dire qu’elle avait peut-être croisé le Dieu des Dieux et entrer dans la même pièce que la gardien des enfers. C’était même très curieux, comme sentiment, mais elle ne pouvait être sûre de rien. C’était assez poétique. Soudain, Eole lui demanda si elle était souvent seule ainsi. Un peu surprise par la question, elle le regarda quelques instants sans rien dire avant de regarder ses pieds timidement.

« Comment dire… je vis seule, car mes parents sont partis il y a quelques années… Et je n’ai pas d’autre famille. »

Puis, elle redressa la tête, son visage s’empourprant rien qu’en pensant à une certaine personne.

« Mais il y a peu je me suis fait des amis, et je les aime vraiment beaucoup ! Même s’ils ne vivent pas tout près de chez moi, je fais en sorte de les voir le plus souvent possible. »

Et voilà. Elle qui avait enfin réussi à le chasser de ses pensées pendant de courts instants, le voilà qui revenait au galop pour occuper tout l’espace de son esprit. Ciel Hemsworth. Franchement, ça frôlait l’obsession… et elle rougit un peu plus en pensant cela. Elle se mit à respirer profondément pour se calmer, avant de regarder à nouveau son interlocuteur.

« Mais c’est vrai que je suis assez souvent seule… »

Assise au milieu des fleurs, elle ramena ses jambes contre elle, entourant ses genoux avec ses bras, posant sa tête dessus en regardant dans le vague, pensive. Elle n’aimait pas la solitude, vraiment pas. La preuve était que même lorsqu’il n’y avait personne alentours, elle s’entourait des animaux qui vivaient dans la forêt ou la plaine, non loin de chez elle.
(C)PER KURU'





MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Lun 01 Sep 2014, 12:53



Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après

Eole & Lindasilme


J'en étais sûr, elle était seule, pauvre gosse, livré à elle même. Elle devait avoir tout au plus une dizaine d'année, mais je pouvais me tromper, ce qui était sûr c'est paraissait bien plus que son âge. Ce qui faussait mon jugement actuel. Elle n'avait même pas de famille, ses parents l'avait laissé et on disait que les dieux sont irresponsable en laissant leurs enfants, nous c'était à cause de la loi qu'avait imposé le conseil des dieux. Pas de favoritisme, ce qui ne nous empêchait pas de gagatiser sur nos progénitures. Elle ajouta, les joues rouges, ah la jeune fille découvrait les prémices de l'amour, c'est si adorable à son âge, bien loin des préoccupations des adultes, deux êtres qui s'offraient des cadeaux et se tenaient la main. Rien qu'à imaginer, je trouvais ça craquant. Ils semblaient un peu loin d'elle, mais elle pouvait les voir si elle le souhaite. On ne lui interdisait pas d'aller voir ces gens et ça c'était bien. Elle rougissait, c'était chou, elle était à croquer, mais je ne suis pas Chronos, je ne mange pas les enfants. Elle avoua de ce fait qu'elle était souvent seul face à elle même. Une gamine bien solitaire, l'air de rien, je pouvais me dire que je pourrai lui rendre visite passer en coup de vent. Je souriais, certains mortels méritent ma compagnie. Ils sont rares, mais ils sont là. Je me grattais la nuque comme un tic que j'avais.

-C'est dommage, mais au moins, vous êtes libre de faire ce que vous voulez, je passerai de temps vous voir, mais ne vous attendez pas à ce que je sois régulier. Puis vous n'êtes pas vraiment seule, penser à voir vos amis et la personne qui habite votre cœur. En tout cas vous voir éprise est adorable. Je comprends dans ce genre moment ce que me raconte cousine Aphrodite.

Je lui souriais tendrement, je ne mentais pas. Je pourrai la voir, puis qu'est que c'était quelques minutes dans ma vie, pas grand chose. L'immortalité à ce mauvais côté-là, l'éternité pour seule compagne. Le vent vint caresser mes joues tendrement, je fermais doucement les yeux. Il était doux, je l'envoyais faire danser les fleurs autour de la jeune demoiselle, comme une prose poétique, je laissais les senteurs se mélanger pour ne former qu'un tout uniforme. C'est le genre de vent qui avait créer le rôle des parfumeurs. J'allais m'installer en face d'elle, laissant de vent se calmer et retourner dans le ciel bleu de cette journée. Je souriais, me revoici assis sur le sol, même comme cela, j'étais plus grand qu'elle. Je n'étais pas de ceux qui se préoccupe de la taille. Je prenais une fleur et laissais le vent la faire voler gracieusement avec un sourire agrandit sur mon visage. Il ne me quitterait pas avant un moment. J'aurai des choses à raconter, mais à quoi, c'était bien mon soucis, je n'avais pas de meilleur pote comme mon fils. Juste une famille immense que je ne connaissais qu'au trois-quart, et vu que la moitié voir moins.
(C)PER KURU'



Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après | Lun 01 Sep 2014, 13:23



Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent?

Eole & Lindasilme


Quand Eole dit à Lindasilme qu’il passerait la voir de temps en temps, son visage s’illumina instantanément. C’était si rare qu’une personne lui propose ce genre de chose, cela la rendait vraiment heureuse. Même s’il ne passait que rarement, elle souhaitait le revoir après cette rencontre. Mais lorsqu’il parla de la « personne habitant son cœur », elle piqua un fard phénoménal, balbutiant de manière timide. A vrai dire, c’était étrange d’entendre une personne le dire à voix haute. Elle le savait, au fond, que c’était le cas, mais ça ne paraissait pas moins étrange qu’une personne ait pu le dire alors qu’elle-même n’en était pas certaine. C’était la première fois qu’elle était amoureuse, et les sentiments qu’elle éprouvait étaient si puissants qu’elle se demandait si c’était la même chose pour tout le monde. Probablement pas. En tout cas, elle plongea son regard dans celui émeraude de son interlocuteur.

« J-je… je crois que vous avez démasqué mes sentiments… »

Elle fit un petit sourire d’une timidité adorable. C’était assez étrange d’entendre quelqu’un parler de Dieux mythiques ainsi. Aphrodite, la déesse de l’amour… peut-être devrait-elle la rencontrer un jour, pour lui parler des sentiments qui l’envahissaient de manière incontrôlable. Enfin, si jamais il lui était donné de la croiser, et de pouvoir lui parler. Ce n’était pas donné à tout le monde de croiser plusieurs Dieux en une seule vie, voilà quelque chose qui était certain. Bien, pourtant, que pour une habitante de l’île, ce soit moins rare que pour des humains vivant sur Terre. Les divinités aimaient organiser de grands évènements en leur honneur, comme par exemple le magnifique Bal qui s’était déroulé l’année passée, ou encore les séries d’épreuves dans l’arène. Des précieux moments qu’elle avait pu traverser avec ses amis. D’ailleurs, le destin avait fait que c’était lors de ce premier acte qu’elle rencontra Ciel. D’une manière ou d’une autre, c’était également grâce aux agissements des Dieux. Et elle ne savait pas elle-même à quel point c’était vrai : ne connaissant pas la réelle nature de ce dernier qui en réalité est un Demi-dieu.

Lindasilme observa avec curiosité le Dieu du vent jouer à nouveau avec une fleur, silencieuse et contemplative. C’était agréable d’être avec quelqu’un, même s’ils n’échangeaient pas de mots. Puis, doucement, elle s’allongea dans les fleurs sur le dos, regardant le ciel d’un bleu profond. Les fleurs sentaient toujours aussi bon, et l’herbe sur sa peau était douce.

« La vie est étrange, vous ne trouvez pas ? »

Le fait que des êtres soient si différents, et à la fois si proches des autres. Tout étant étrange. Les sens, les émotions, le pouvoir… tout ça était à la fois si réel et si abstrait. C’était à se demander si tout était bien réel, ou bien le fruit de l’imagination d’une personne endormie.
(C)PER KURU'





MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 




Contenu sponsorisé
Re: Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après |

 
Les couleurs peuvent saisir un instant, mais pas celui d'après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RESOLU MAIS ..] Démarrage impossible après une batterie à plat ( en mode lecture musique)
» [Vds] rien pour l'instant mais ça ne saurait tarder
» Beaujolais !!!! nouveau mais pas celui
» Quel type de danse à la rentrée ?
» [mpc]un aigle noir.............mais pas celui de barbara

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaine-
Sauter vers: