Partagez | 
 

 Les emmerdeurs {Amel-Crimson}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Jeu 02 Avr 2015, 20:05


 

 


  Les emmerdeurs
 Feat Crimson



∞ Cela me semble une idée merveilleuse…

Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. C’est comme si vous étiez lancé dans un tournoi amical de celui qui parviendra à se faire le plus infect, mais subtilement et surtout, sans en avoir l’air. Tu as déjà à toi seul un esprit suffisamment fourbe et vicieux pour ébranler la moitié de la cité, avec tes faux airs très convaincants et surtout, ton Charme dévastateur. Mais, de pair avec celui de Crimson, qui est tout aussi tortueux, sinon plus, que le tien… c’est tout Skyworld et les Plaines qui l’entourent qui vont trembler. Tu n’en attends pas moins de Crimson, et ton expression se tord en un sourire mesquin et malicieux. Oh, oui. Tu es encore meilleur lorsque tu sais encouragé. Et observé. Et tu ne vas certainement pas le décevoir. En fait, avec ce qui suit, ce serait plutôt la petite écervelée qui devrait décevoir. C’est presque trop facile. Ennuyeux. N’y a-t-il donc pas de véritable défi, ici, qui puisse se proposer à vos esprits de trouble-faits ?

Ton petit manège de regards bien ajustés et de clignement de paupière a fait son petit effet, et voici que la pauvre crétine s’est entaillée la main en ramassant les débris de sa maladresse. Ohlàlà, ç’en est vraiment pitoyable, pathétique. Tu secoues la tête en ricanant de cœur avec Crimson. Vous trinquez avec un grand amusement, vous, terribles chieurs professionnels qui emmerdez le monde. Reprenant une gorgée de ton Martini, tu observes la scène avec intérêt. Vraiment trop facile. Cet établissement manque de piment, aussi tu laisses la main à ton camarade qui, tu n’en doutes pas, va parvenir à faire tourner le vent dans la direction qu’il vous plaira. Tu remarques alors l’attitude plus qu’étrange d’un client. Son regard reste rivé sur la petite serveuse, qui elle ne semble pas alertée d’être ainsi fixée telle une souris par un chat. Oh oh, voilà donc certainement un vampire qui vient d’entrer pour le second acte. Il ne manquerait plus qu’il la vide de son sang. Et puis, tu n’aimes pas les vampires –Crimson à part, pour qui tu ressens juste une certaine appréhension, dirons-nous. Et tu as toujours la hantise de servir de casse-croûte, quand bien même ta peau d’écorce te protège. Aussi tu accueilles l’intervention de Crimson avec joie.

Tu regardes Crimson se lever en te redressant sur ton séant. Tes yeux ne quittent pas la scène des yeux, tels deux saphirs aux aguets. Tu continues de savourer ta boisson, cependant moins que ce qui se déroule sous tes yeux. Ohoh, tu saisis l’idée de ton partenaire. Oui, l’empêcher d’abîmer votre jouet, tout en vous faisant passer pour les sauveurs de la soirée, mais quelle maaaagnifique stratagème ! tu lui tires le chapeau, il n’y a pas à dire. Ta tête bouge en même temps que Crimson, qui traîne l’indésirable derrière lui avant de le jeter dehors, un bon coup de pied au cul, suite à quoi tu manques de t’étouffer avec l’alcool, tellement tu as envie de rire. Surtout quand Crimson fait sa petite déclaration. Oh, divin, vraiment divin. Ça, c’est de l’action. Vos regards se croisent. Tu inclines la tête si subtilement, que personne sauf lui ne peut te voir.

∞ Merci bien, mon cher, de nous avoir débarrassé de ce trouble-fait, dis-tu assez fort pour que tout le monde t’entende. Toujours aussi héroïque, secourir une pauvre demoiselle sans défense...

Ce n’est pas pour irriter Crimson, mais bien pour jeter de la poudre aux yeux des spectateurs, tout en le remerciant de façon codée de son intervention. En fait, un auditeur suffisamment expérimenté aurait pu détecter cette ironie dans ta voix. Mais, hélas ! Ils sont tous aussi crétins les uns que les autres.

∞ Moi aussi je sais faire jouer mes charmes, déclare-t-il une fois de retour.
∞ Et avec classe, mon ami, je te l’accorde. Voyons, voyons, comment pourrions-nous enchaîner maintenant ?

Tes yeux détaillent l’expression de la serveuse, perturbée par toute cette agitation. Elle est retournée ramasser ses bouts de verres, mais il danse dans ses yeux cette lueur effrayée. Tu décides de tirer parti de la situation, comme tu sais si bien le faire d’ailleurs. Tu termines ton verre avant de te lever et de rejoindre la serveuse qui revient vers le bar.

∞ Oh, ma pauvre, dire qu’il était prêt à se jeter sur vous ! Il aurait été dommage de blesser un si joli minois…

Frôlement de main, ton rassurant et prise de pitié. Un parfait cocktail pour, d’une part, passer pour le gentil qui console les pauvres, et d’autre part, l’enrouler encore plus dans ta toile tissée avec soin. Elle bégaye de plus belle, rougit d’avantage –tu ne savais pas que c’est possible- et danse d’un pied sur l’autre, visiblement inconfortable devant tant d’attention. Tu es mort de rire, intérieurement. Mais, en apparence, tu restes tellement attentionné que ç’en deviendrait touchant.

∞ Venez boire un verre avec nous, pour vous remettre de toutes ces émotions. Nous vous l’offrons, bien sûr. Je suis sûr que votre patron va vous accorder une petite pause, ajoutes-tu en regardant le propriétaire avec une touche de ton Charisme pour gagner plus facilement son accord.

Tenant la petiote par les épaules, tu la ramènes vers Crimson et tires un tabouret pour le mettre entre les vôtres. Ainsi elle se retrouve assise entre vous, sans pouvoir en placer, abasourdie par toute cette agitation. Tu adresses un regard entendu à Crimson. Là voilà à votre merci, à présent. Enfin, bien sûr, vous n’allez rien lui faire de méchant, surtout devant témoins. Avant de te rasseoir, tu hèles le barman pour lui demander un cocktail à mettre sur ton ardoise. Et surtout, tu te penches vers Crimson, et lui murmures à l’oreille, de sorte que lui seul puisse t’entendre.

∞ Dis-moi, mon cher, as-tu soif ?

Il ne s’agit pas d’alcool, cette fois. Alors quoi, toi qui as la hantise des suceurs de sang, comment tu peux lui proposer une telle chose ? Tout simplement parce que, tant que ce n’est pas toi la cible, tu t’en fiches. Tu n’irais pas secourir une de leur proie dans la rue, sauf s’il s’agit d’une personne de ton petit cercle restreint de gens appréciables. Si le sang-mêlé a besoin de se sustenter, tu peux bien l’y aider. Et non, tu n’auras aucun remord, car il ne s’agit pas de la tuer. Tu retournes t’assoir comme si de rien n’était, guettant un signe de Crimson pour confirmer ou infirmer.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Mar 07 Avr 2015, 20:19



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice


♟ It’s time for the grand finale


« Et avec classe, mon ami, je te l’accorde. Voyons, voyons, comment pourrions-nous enchaîner maintenant ? »

Crimson sourit en entendant ces paroles. Ils n’en avaient pas fini avec leurs terribles entourloupes, ah ça non. Ils ne faisaient que commencer, et ils avaient loin d’avoir achevé leurs méfaits – qu’ils trouvaient parfaitement satisfaisants. Ah, rien de mieux pour se détendre que de manipuler quelques créatures naïves, n’est-ce pas ? C’est bien là une manière de penser qui ravi nos deux – si je puis dire – emmerdeurs. Il semble assez incongru de penser que ces fiers énergumènes seraient encore capables de trouver quelque chose pour semer le trouble autour d’eux. Mais en effet, à la suite de la phrase d’Ameleyr, ce dernier termina son verre et fondit sur leur proie une nouvelle fois. Ils ne l’avaient pas sauvée d’un bon pas pour rien ! Si Crimson s’était montré parfaitement héroïque de la manière la plus stéréotypée qui soit, c’était bien pour que leur jeu ne soit pas écourté.

Il y avait dans de choses à exploiter… ils ne pouvaient pas laisser une telle opportunité tomber. Ce n’est pas souvent qu’ils pourraient tomber sur une jeune personne aussi faible d’esprit, manipulable et ingénue. La victime idéale pour deux personnes détestables telles qu’eux. Crimson écouta d’une oreille attentive – bien qu’il ne le montre aucunement – l’échange qui suivit, entre son fourbe camarade et le doux agneau sacrificiel que les deux terribles shamans qu’ils étaient avaient décidé de sacrifier à leur amusement.  Il ne put aucunement retenir son sourire amusé lorsqu’il entendit à nouveau le grand blond vénitien à l’œuvre, sa voix prenant des accents on ne peut plus théâtraux dans lesquels Crimson décelait un nombre incalculable de pointes ironiques voire sarcastiques. L’illusionniste pivota légèrement sur son tabouret pour poser ses yeux sur eux, et ricana pour lui-même lorsqu’il vit l’elfe faire son numéro et l’innocente serveuse tomber tête la première dans le panneau.

Il avait une expression si attentionnée que Crimson, dans le dos de la jeune fille, lui lança un regard par-dessus son épaule et écrasa une larme invisible qui aurait soit disant perlé de son œil tant cette scène semblait émouvante. Puis, moqueur au possible, il fit un grand sourire à son ami et se tourna vers le bar pour siroter tranquillement le reste de sa boisson.

Un instant plus tard, voilà notre irrésistible acrobate qui ramène avec lui une demoiselle qui ne semble plus trop savoir où se mettre. Elle n’a cependant pas trop le temps d’en trouver une, de place, car la voilà déjà toute désignée pour elle : c’est ainsi qu’elle se retrouva attablée au bar où elle travaillait elle-même, encadrée par deux hommes éminemment dangereux. Même perchée sur son tabouret, chacun de ses voisins la dépassait de plus d’une tête, la surplombant.

Plus d’une jeune fille écervelée aurait rêvé se retrouver coincée entre ces deux là, tant ils étaient parfaitement attirants et – je me dois de le dire – séduisants et beaux. Cependant, peu savaient qu’elle était semblable à un souris entre deux rapaces, pouvant la dévorer à chaque instant. Mais soucieux de garder l’actrice principale de cette tragicomédie qui semblait se jouer dans ce bar – surtout entre nos deux protagonistes – ils revêtirent des masques de gentilshommes parfaitement aimables et fréquentables. Des masques, hein. Juste de quoi montrer qu’ils n’allaient pas lui faire de mal. Pour l’instant.

« Dis-moi, mon cher, as-tu soif ? »

Alors là, il lui en disait des belles, celui-là. Crimson savait bien que le beau sang-pur avait une sainte horreur des vampires – raison pour laquelle il aimait bien le taquiner d’ailleurs. Mais qu’il lui propose une telle chose témoignait de son parfait état de, si je puis me permettre, arsehole et fier de l’être. Mais franchement, ce serait une manière splendide de terminer cette journée. Crimson, bien entendu, compris tout de suite l’allusion qu’il signifiait en employant le terme soif, et il sourit de manière ravageuse à son camarade. Il réfléchit un instant, puis se décida que oui, il avait bien envie de boire le sang de cette tendre et juvénile créature. Juste histoire de jouer les méchants jusqu’au bout. Et aussi parce que bon-sang, sa lutte (à sens unique) face au mordu de plus tôt avait éveillé sa soiffe de sang (oui, vous savez, Crimson le maniaque des combats et de la souffrance…) et à présent il ne dirait pas non à quelque chose pour étancher sa jauge de folie qui semblait se remplir au fur et à mesure que les évènements s’enchaînaient. Il hocha quasi-imperceptiblement la tête en souriant de toutes ses dents d’une manière qui voulait tout dire, puis se retourna vers le bar comme si de rien était. Il entama une discussion des plus triviales avec la jeune fille, riant en cœur avec Ameleyr pour la mettre en confiance, lui faisant oublier tout tracas, endormant toute impression qu’il pourrait lui arriver quelque chose de pire que plus tôt…

Une heure était passée durant laquelle Crimson et Ameleyr s’étaient grandement amusés à jouer leur rôle de gentlemans, rajoutant des couches monumentales de paroles toutes faîtes et on ne peut plus théâtralisées qui rendait la scène extrêmement risible à leurs yeux, au point qu’ils doivent ravaler de folles envies d’éclater de rire. Mais à présent, ils s’étaient entendus par un simple regard qu’il était grand temps de commencer le grand final. C’est avec cette idée en tête qu’ils invitèrent leur douce compagne à les accompagner dans une innocente promenade dans les rues du marché…

#Code by Nao ✖ L E S  E M M E R D E U R S


HRP| Ca te va j'espère! Si tu trouves que je relance pas assez fais-moi signe! ♥


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Sam 11 Avr 2015, 18:22


 

 


  Les emmerdeurs
 Feat Crimson



Combien de femmes sont-elles tombées dans tes filets ? Tu n’en sais rien, beaucoup certainement… Tu as arrêté de compter après 20. En quatre ans, il faut avouer que c’est un bon score. D’autant plus qu’il ne comprend pas la gente masculine, qui elle aussi a eu le droit à sa part. En proportion moindre certes, mais non négligeable. Tu es un homme qui vit aux grés de ses désirs. Passionné, que rien n’arrête. Quand tu as une idée en tête, impossible de t’en détourner. Et cette jeune femme risque de bientôt compléter ta collection… Enfin soyons clair sur un point ; tu ne les as jamais forcées. Ton pouvoir les rendait juste suggestibles, voilà tout. Il polie à l’extrême leurs désirs enfouis, même les plus inavouables. Il te rend extrêmement attirant, irrésistible pour certains et certaines. A tel point que beaucoup ne souhaitent plus qu’une seule chose : te plaire, de n’importe quel moyen. Comme c’est agréable…

Là tu t’amuses comme un fou à mener par le bout du nez cette jeune greluche qui n’est pas plus dégourdie qu’un agneau. Le geste ironique de Crimson, qui fait mine d’essuyer une larme invisible sur sa joue, manque de te faire perdre ton sérieux, tant tu as envie d’éclater de rire. Non, vraiment, il faut que tu évites son regard. Ce serait dommage de tout gâcher alors que les festivités ne font que commencer. La petite biche se retrouve assise entre les deux loups féroces que vous êtes. Ne manque plus que le chaperon rouge et vous pourriez presque faire un remake du vrai compte des frères Grimm. Mais à l’extérieur, vous n’êtes que deux beaux gentlemen qui viennent d’éviter un sort plus que tragique à la petite serveuse angélique. Tu es à nouveau assis, avec un verre à la main, et tu guettes un signe de Crimson en réponse à ta proposition.

Son magnifique sourire ravageur t’indique qu’il a saisi la question et que, c’est en réflexion. Ah, tu dois avouer que malgré son côté vampirique et psychopathe –non non tu ne l’es pas du tout toi-même – il est beau. Et même séduisant. Comme toi. Vous formez une sacré paire qui les feront tomber comme des mouches, femmes comme hommes. Le hochement de tête quasi imperceptible qui suit quelques secondes plus tard t’informe de l’envie dernière de ton camarade. Tu réponds par un sourire carnassier, qui s’efface quand la jeune fille se tourne vers toi pour engager la conversation. Le pire c’est qu’elle n’a pas du tout l’impression d’être dans la tanière du loup. C’est bien le propre des anges, ça. Naïfs et innocents à souhait. Mais qui, tu le sais d’expérience, peuvent aussi avoir des désirs inavouables.

Au bout d’une belle heure de paroles plates et mielleuse, de compliments, de blagues, et de rigolades bonnes enfant, Crimson te fait un signe par son simple regard. Tu l’as saisi et lui fais un clin d’œil dans le dos de l’ange, qui a bu deux verres déjà et ne doit pas être habituée, à la vue de ses joues roses et son air hébété. D’autant plus qu’elle rit plus facilement à vos farces de bas étage. Il est temps de quitter cette scène pour entamer le dernier acte. Le meilleur pour la fin. Elle ne le sait pas, mais la serveuse aurait dû souhaiter de finir comme proie du précédent vampire.

∞ Ma chère, que diriez-vous de prendre un peu l’air ? Je suis sûr que votre patron ne vous refusera pas une sortie précoce, après tous ces événements.

Tu te lèves élégamment et tires quelques pièces de la bourse volée par les soins de Crimson en guise de pourboire au propriétaire du bar, ce qui, disons-le clairement, correspond à un parfait graissage de patte. Puis tu lui tends la main pour l’aider à se relever. Ce qui n’est pas de trop. Heureusement qu’elle tient encore debout sans tanguer à chaque pas, ce serait nettement moins pratique sinon. La pauvre victime de vos méfaits rougit de plus belle et dépose sa paume délicate dans la tienne, absolument inconsciente de ce qu’elle vient de faire. Sa mère ne lui a jamais dit de ne pas partir toute seule avec de parfaits inconnus ?

Vous sortez tous les trois, après avoir réglé l’addition. Enfin, après avoir vidé le contenu de votre rapt, plus particulièrement. Quoi qu’il en reste encore pour faire une autre tournée, ou se rendre dans un lieu nettement plus inspirant. Encore une fois, tu t’arranges pour qu’elle se retrouve entre vous. Tels deux loups de berger, vous guidez l’agneau vers un destin guère plus joyeux que celui auquel elle a échappé. Enfin vous n’allez pas non plus commettre un crime irréparable. Si ?

∞ Quel début de soirée magnifique ! L’air est frais, le ciel dégagé… C’est agréable vous ne trouvez pas ? demandes-tu à votre pauvre compagne.
∞ O-oui…

Celle-ci se trouve entièrement sous ton emprise, et donc par extension, sous celle de Crimson. A ce stade, elle ne peut plus qu’adhérer à ton opinion, tout en te dévorant du regard. Et dire que tu n’es pas même pas à ta pleine capacité… Vous débouchez dans une ruelle sombre du quartier marchand. Il n’y a personne aux alentours. C’est par-fait. Pour lancer la phase finale de votre mascarade.

∞ Vous savez, Aurore… mon ami est un timide, il n’ose pas vous le dire, mais il vous trouve parfaitement à son goût, lui dis-tu tout bas, mais suffisamment fort pour que Crimson puisse t’entendre.

Que de double sens dans ta révélation. L’ange ne le comprend pas bien sûr ; elle s’imagine que c’est au sens figuré, et non au sens propre du terme. Elle devient rouge pivoine. Oh elle doit penser qu’elle est chanceuse d’intéresser deux hommes aussi beaux que vous. Qu’elle ne comprend pas pourquoi mais qu’elle s’en fiche et qu’elle se sent bien. Oh oui. Pauvre petite brebis égarée.

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Jeu 23 Avr 2015, 17:32



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice


♟ It’s time for the grand finale


Halala… embobiner une personne à ce point devrait être un crime. D’ailleurs, ce n’est pas très loin~ Faut dire que la demoiselle n’a pas résisté longtemps à vos charmes combinés qui, il faut l’avouer, sont renversants voire plus. N’est-ce pas, Amelëyr et Crimson ? En effet, nos deux vils tentateurs avaient guidé la jeune brebis sacrificielle dans un chemin escarpé dont elle ne reviendrait pas indemne. Ses faibles pattes la soutenaient à peine alors qu’elle luttait face aux redoutables vapeurs d’alcool qui lui étaient montées à la tête fort rapidement. Il faut dire qu’elle ne semblait pas accoutumée à prendre ce genre de boissons, guidée par les deux loups qui s’apprêtaient à ne faire qu’une bouchée d’elle. Le bruit de leurs pas résonnait autour d’eux tandis qu’ils s’engageaient dans une ruelle plus sombre encore, toujours plus ténébreuse. Amelëyr entretenait une conversation des plus banales, commentant  le magnifique début de soirée. Crimson leva son faciès anguleux vers le firmament et observa les couleurs qui ornaient le ciel avec un léger sourire. Il avait raison, c’était une journée magnifique, qui se terminait au mieux… pour eux. Le véritable bouquet final de leurs méfaits, si je puis dire. Plus ils avançaient, plus l’expectative de se nourrir se faisait ressentir au plus profond de lui, comme un désir grandissant au centre de ses entrailles même. Il sourit à sa propre primitivité, moquant le propre sang qui coulait dans ses veines, tout en coulant un regard à leur douce ingénue. Elle semblait joyeuse, ensorcelée totalement par le pouvoir d’Amelëyr. Crimson aimait particulièrement son pouvoir. Il lui demanderait peut être de l’essayer sur lui, un de ces jours, histoire de voir. Les yeux de Crimson regardèrent vivement aux alentours, et un nouveau sourire, encore plus mesquin, apparut sur ses traits harmonieux. Divins, cette ruelle était déserte… il semblait que le théâtre de l’acte final de nos deux antagonistes était tout trouvé. Seulement, ce seraient eux les vainqueurs de l’histoire. Aucun prince charmant ne viendrait sauver la belle en danger, ça non…

« Vous savez, Aurore… mon ami est un timide, il n’ose pas vous le dire, mais il vous trouve parfaitement à son goût »

Crimson haussa les sourcils pour lui-même en entendant cette messe-basse, avant qu’un ricanement ne roule dans sa gorge tandis qu’il saisissait parfaitement le double-sens qu’avait fait son camarade. Ouais, il avait un sérieux problème de personnalité, celui-là. Pas étonnant que ce soit un cirque maudit, vu tous les gens qui le peuplait. Au vu de la proximité de la jeune fille, Crimson, hypersensible déjà à la chaleur provenant de son corps, ressentit presque le sang, délicieux liquide, lui monter au visage lorsqu’elle comprit – malheureusement pour elle, pas au sens premier – ce que lui disait l’elfe. En attendant… Crimson, pivota sur lui-même et fit un sourire éclatant au duo.

« Quelle délicieuse journée nous avons passée en votre compagnie, très chère Aurore… » Il s’approcha d’elle et attrapa l’une de ses mèches de cheveux entre ses doigts, la portant à ses lèvres. Il respira doucement l’odeur sucrée qui s’en dégageait, douce entrevue du sang qu’il allait boire bientôt, puis se pencha en avant. Comme Amelëyr l’y avait préparée, elle ne sembla pas surprise de son approche, mais son cœur battait si fort que les fines oreilles du prédateur pouvait le percevoir. Elle était si fraîche, et elle sentait si bon… une proie de premier choix pour n’importe quel vampire, ou homme. Ne pouvant s’en empêcher, Crimson passa sa langue sur sa lèvre inférieure, puis glissa une main autour de sa taille pour l’attirer à lui. Peut-être le magicien ne pouvait-il pas se vanter d’un charme sans faille comme son camarade, mais au moins possédait-il un physique et un charisme non-négligeable qui faisait de lui une bête d’attirance. « douce, douce Aurore… » Il se pencha vers elle lentement, la clouant sur place de son étourdissant regard doré, jusqu’à déposer un baiser dans le creux de son cou. Puis, il sourit. « Soyez mienne. » Alors qu’il la sentait succomber totalement à ses avances, ses canines poussèrent et ses yeux se mirent à scintiller étrangement, l’excitation animale le parcourant alors qu’il plantait ses crocs dans la fine peau de la demoiselle. Elle ne résista pas un seul instant, totalement sous le joug du vampire, malgré l’acte de violence qu’il était en train de perpétuer. Le liquide vital s’écoula dans la gorge du sang-mêlé, son goût délicat lui montant à la tête mieux que n’importe quelle liqueur, aspirant cette eau-de-vie qui semblait mettre ses nerfs à vif. Au fur et à mesure qu’il se nourrissait, il pouvait sentir la demoiselle s’affaisser gentiment dans ses bras, et lorsqu’il sut qu’elle était à sa limite, il s’écarta. Ses yeux brillaient d’un air prédateur, et ses lèvres étaient ensanglantées, mais il les essuya bien vite d’un rapide coup de langue sans quitter des yeux la pauvre Aurore qui perdit connaissance dans ses bras.

« Elle est vivante. »

Il rassura immédiatement son compagnon. Il aurait pu continuer jusqu’à lui ôter la vie, mais savait également pertinemment que ce n’aurait pas été la chose à faire aux côtés d’Amelëyr. De plus, il n’avait pas particulièrement envie de la tuer. Il s’était suffisamment amusé avec elle, sa mort ne lui aurait rien apporté. Avec un mouvement rapide et contrôlé, il la hissa dans ses bras robustes comme une princesse, et fit quelques pas vers un banc qui bordait la ruelle. Il la déposa dessus, tel un véritable gentleman, et pivota pour faire un clin d’œil à son camarade, avant de sortir une rose écarlate de sa manche comme par magie. Il déposa la fleur devant la demoiselle, puis se redressa, satisfait de sa mise en scène.

« Bon ! C’était une journée fort amusante. » Ils échangèrent un regard complice, puis Crimson continua comme si leur journée avait été composée d’une simple balade entre amis – ce qui en soit l’était… mais version Crimson-Amel, quoi. « Puisque je me suis rassasié, à toi de choisir quoi faire ensuite… nous pourrions nous rendre dans un lieu de divertissement, ou dans un restaurant avec l’argent qu’il nous reste… nous pourrions aussi acheter à boire et rentrer. A toi de voir ~ »

#Code by Nao ✖ L E S  E M M E R D E U R S


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 422
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Sam 23 Mai 2015, 16:48





Les emmerdeurs
Feat Crimson

Cette ruelle sera la scène de l’acte final. Vous avez tissé votre toile à deux, à présent il est temps d’enrouler la proie qui est venue s’y coller d’elle-même, en prenant l’araignée pour un de ses congénères. Enfin, tu ne penses pas qu’elle risque sa vie dans cette histoire. Crimson n’a pas l’air d’humeur assassine aujourd’hui, tant mieux d’ailleurs, car tu n’aurais pas aimé le contrarier en lui faisant signe d’arrêter. Il est du cirque, tu l’apprécies pour son côté mesquin et fouteur de merde, mais il reste un vampire. Tes yeux glissent sur la silhouette de la jeune femme. Pourquoi choisir une cible si facile ? dans un sens c’est amusant. Mais aussi parce que… elle avait l’air si heureuse, toi ça t’horripile. Il est temps qu’elle apprenne que la vie n’est pas si rose. Enfin, elle a de la chance, elle n’est pas tombée sur les pires. Elle devrait même vous remercier pour ce qui va suivre. Après tout, ce qui ne vous tue pas, vous renforce. Ton dicton préféré, car il représente la stricte vérité en ce qui te concerne. Dans un sens tu lui rends service, à cette petite. La prochaine fois, elle se méfiera peut-être plus, rallongeant ainsi son espérance de vie. Non mais franchement, il n’y a que les anges pour être aussi naïfs. Tu en soupires de consternation. Tous ces rêves de prince charmant dans leur crâne, là… navrant. Elle s’appelle Aurore en plus, quel cliché.

La déclaration de ton camarade manque de t’arracher un ricanement. Ah ça oui, vous ne vous êtes pas ennuyés tous les deux, à lui tourner l’esprit, à la voir pouffer pour un oui ou pour un non. Ce n’était pas un défi, mais c’était amusant, oui, tu dois le reconnaître. C’est bas ? oui et alors ? tu ne le nies pas. Et puis, il y a tellement pire sur cette île. C’est fou le nombre d’habitants qui s’imaginent vivre sur un petit paradis… Tu observes le cinéma de ton ami en t’appuyant contre un mur. Ah, tu dois lui accorder que sans pouvoir il s’en sort aussi bien que toi. Le charisme naturel des vampires, sans doute… tu frissonnes à cette pensée. Le murmure de promesse qui s’échappe des lèvres de Crimson, tu le perçois très bien, et la proie mord à l’hameçon. Tu t’allumes une cigarette, comme si de rien n’était, tout en contemplant le ciel qui commence à s’étoiler. Tu laisses le vampire prendre son temps, mais tu détournes les yeux pendant toute la scène, portant ton attention sur des détails futiles pourtant bien plus intéressants en cet instant. Ce n’est que lorsqu’il s’exprime que tu reposes ton regard sur le duo.

∞ Je n’en doute pas, mon cher.

En fait tu es surtout soulagé, même si tu ne l’avouerais pas. Complicité de meurtre sur une fille qui ne t’a rien fait, sinon être sainte-ni-touche à l’horreur, non merci, très peu pour toi. Tu le suis tandis qu’il dépose votre victime du jour sur un banc. Avec un peu de chance elle se réveillera vite et rentrera chez elle avant d’attirer l’attention, que ce soit d’un agent de l’ordre ou d’un mal luné. La cigarette à la main, tu détailles une dernière fois cette pauvre brebis égarée, avant prendre une bouffée de fumée et tu te tournes vers Crimson.

∞ C’est vrai, cette journée était divertissante. Mais je dois avouer, je commence à me lasser d’être là. Toutes les rues se ressemblent, les bars également, et personnellement je n’ai plus envie de supporter ce genre de présence.

Tu termines ta cigarette et la jettes par terre, en l’écrasant au passage toutefois. Elfe un jour, elfe toujours. Respectons un minimum l’environnement, non ? tu en ricanes intérieurement devant tant d’hypocrisie.

∞ Je pencherais plutôt pour la dernière proposition du coup. On peut s’achète à boire dans un endroit que je connais bien, et puis on rentre au cirque. Je suis sûr qu’on va trouver quelque chose d’original à faire. On ne s’ennuie jamais au cirque, n’est-ce pas ?

Tu es certain qu’il va te donner son accord, car c’est sa proposition après tout. Tu prends donc la direction d’un vendeur d’alcool qui t’as toujours fait des prix –bon, certes, c’est aussi un ancien amant d’une nuit et il a toujours eu du mal à te refuser quelque chose. Vous y êtes au bout d’une quinzaine de minutes de marche à pied. Tu entres dans le magasin sans gêne, malgré l’heure tardive. Tu salues le propriétaire en lui faisant un clin d’œil au passage, puis tu te diriges vers ton rayon préféré : la vodka. Tu prends aussi quelques bières au passage.

∞ Prends ce que tu veux, Crimson, fais toi plaisir. Il nous fera un prix si on n’a pas assez avec le reste de ton rapt.

Tu le laisses prendre son temps pour faire son choix, puis tu vas aux caisses, déposes tes articles et tends ce qu’il reste de la bourse au vendeur. En repartant, tu ne manques pas de lui faire un nouveau clin d’œil, comme prometteur, tout en sachant très bien qu’il ne t’intéresse plus depuis longtemps.

∞ Allons au cirque. La journée est passée, mais la soirée ne fait que commencer ! déclares-tu avec enthousiasme.

Il n’y a pas à dire, tu sais vraiment t’amuser et prendre du bon temps. C’est ainsi que vous quittez tous les deux la ville, sans une once de remords pour le bordel que vous avez foutu, que ce soit au marché, ou dans le bar de tout à l’heure. Asshole and proud ♥
Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club




Contenu sponsorisé
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} |

 
Les emmerdeurs {Amel-Crimson}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Khorne Vs Crimson Fists
» Michel Faber: The Crimson Petal and the White, etc.
» amel
» Satoshi Urushihara et Mie Takasse - Dark Crimson T2
» Crimson Shell

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: