Partagez | 
 

 Les emmerdeurs {Amel-Crimson}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Lun 11 Aoû 2014, 12:20


   

   


    Les emmerdeurs
   Feat Crimson


   L’ennuie. Voilà une de tes pires ennemies, qui s’amuse à te tourmenter à la moindre occasion. Comme si ce monde n’était déjà pas assez vide… Il faut que cette saloperie te saisisse aujourd’hui. Tu soupires bruyamment dans ta loge, affalé sur ta couchette. Franchement… les dieux ne pouvaient pas mettre un peu plus de piment sur cette île si barbante ? Tu as déjà répété ton prochain numéro trois fois, et tes muscles protestent. Ombre doit encore être avec Lyvion et les autres fauves. Tu n’as pas envie de rester là à te tourner les pouces, il faut que tu prennes l’air. Que tu t’occupes. Une main dans les cheveux, tu réfléchis à ce que tu pourrais bien faire pour te divertir. Mais soudain, une sensation désagréable inonde ton corps. Tu sais de quoi il s’agit et ce qu’il faut faire pour la chasser.

Tu te lèves et te retournes pour attraper une petite boîte, au-dessus de ton lit. Placé à cette hauteur, tu es sans doute le seul à pouvoir l’attraper, d’où cette cachette idéale. Tu retires le couvercle et prends un petit sachet, le déballes et saisis la seringue qui s’y trouve. Ensuite tu sors ta trousse à pharmacie pour désinfecter l’aiguille, puis le creux de ton coude. Il faut toujours prendre ses précautions, il serait dommage de s’injecter des saloperies dans le sang. Il ne te reste plus qu’à prendre une dose… merde. Il n’y en a plus qu’une. Bon, et bien tu sais maintenant ce que tu vas faire aujourd’hui. En soupirant face à ta négligence, tu aspires le contenu de la dosette puis te l’injectes dans le bras. Tu fermes les yeux jusqu’à ce que la désagréable sensation s’efface. C’est bien sûr ce moment-là que ton affiliée choisit pour pointer le bout de son museau.


∞ Tu devrais arrêter cette saloperie. Ça va te ruiner la santé.
∞ J’ai déjà essayé. Et puis arrête de me dire ça, tu n’es pas ma mère.

Ombre feule, les oreilles couchées sur le crâne. Tu regrettes tes paroles à l’instant où les mots franchissent tes lèvres. Tu tiens trop à Ombre pour te fâcher avec elle. Si elle n’avait pas été là, il y a trois ans… seuls les dieux savent ce qu’il serait advenu de toi. Tu jettes la seringue à la poubelle et fais volte-face.

∞ Je suis désolé, je ne le pensais pas…
∞ Je dis ça pour toi.
∞ Je sais… Tu mets tes mains dans les poches de ton pantalon noir moulant. Je dois aller en ville, tu veux venir ?
∞ Sachant ce que tu vas y faire… c’est peut-être mieux que je t’accompagne.

Il est vrai que la présence de ta panthère noire en impose, et cela peut dissuader les plus audacieux. De plus, Ombre est capable se rendre invisible à souhait, ce qui t’es particulièrement utile. Par contre, sa tendance à te surprotéger t’agace parfois. Enfin, tu ne vas pas cracher sur la seule personne qui t’aime sans condition. Tu ranges ton attirail à sa place puis tu enfiles une veste noire sans manche à capuche. Tu quittes ensuite ta roulotte, Ombre sur tes talons, en veillant à fermer la porte à clé. Non pas que tu ne fasses pas confiance aux autres résidents du cirque, mais tu prends toujours tes précautions.

Tu prends la direction de la ville, les mains dans les poches, la capuche rabattue sur ton crâne. Tu as vraiment l’air d’un rebelle comme ça. Normal, tu en es un. Une fois arrivée dans Skyworld, tes pas te conduisent par automatisme là où tu souhaites te rendre, dans les ruelles sombres, dans un connu des dealers et des consommateurs de drogue. Il ne t’es pas difficile de repérer le vendeur de ce matin. Tu sors quelques billets de ta poche, et l’homme te tend un sachet en échange. La transaction se veut rapide et discrète, comme toujours. Tu t’es à peine arrêté, et te voilà reparti, Ombre sur tes talons, comme ton… ombre. Elle porte bien son nom.

Tu ne sais pas trop où aller du coup, maintenant. Ni trop quoi faire. Tu as ce que tu étais venu chercher, mais tu te fais toujours chier à en mourir. Il faut que tu te changes les idées. Tu marches au hasard, sans trop regarder où tu mets les pieds. Puis, soudain, une tête familière attire ton attention. Cette chevelure rouge… ce ne peut être que Crimson, le mage de la troupe. Un individu très spécial, mais tu apprécies son caractère loufoque. Lui aussi se fiche des convenances. Tu restes toutefois sur tes réserves avec lui, car c’est un vampire, même sang-mêlé. Cependant, comme compère emmerdeur, il est excellent. Un sourire étire tes lèvres. Oh oui. Ombre soupire, les oreilles baissées, sentant les ennuis poindre.

∞ hey, Crismon ! tu l’appelles en élevant la voix. Salut, mec. Dis, on est pas loin du marché… ça te dirait de foutre un peu la merde ?
Codage par Cali' pour Ame.
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Mar 12 Aoû 2014, 01:48



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice

♟Une, deux, trois… d’où viennent ces personnes ? Elles n’ont pas une aura très puissante, non… La perle rare n’est sûrement pas ici. Après tout, les adversaires valeureux et les bons jouets ne courent pas les rues… Un jouet… oui. C’est ce qu’il recherche. Il a étanché sa soif il y a peu, et son humeur est assez frivole. Il pose son regard doré sur les passants. Lui ? Lui ? Cette femme là-bas peut être ? Non. Ils n’ont rien d’intéressant. Un soupire. Plus les années passent, plus ses goûts sont stricts et difficiles. Il ne se satisfait plus de proies faibles. Il les trouve si inintéressantes… mais enfin, il n’avait pas à s’en faire. L’ennui ne le rattrapait jamais vraiment. Pourquoi ? Parce qu’il trouvait toujours des personnes à embêter - ou à torturer, selon son humeur. Et puis son rôle de magicien lui prenait mine de rien une assez large partie de son temps. Sauf que lorsqu’on est vampire tel que lui, le temps n’a aucune importance.

D’ailleurs s’il restait au cirque, ce n’était pas par obligation. C’était parce qu’il s’y amusait bien. Ses numéros pouvaient être barbants à la longue, mais il aimait par-dessus tout observer ses camarades et leurs habilités pour le moins… attrayantes. Il y avait plusieurs personnes sur lesquelles il gardait un œil. Cependant il les laissait tranquilles. Elles n’étaient pas vraiment bonnes à combattre… mais il ne se lassait jamais de voir leurs pouvoirs. Il était d’ailleurs bien dommage que tous les habitants de l’île ne soient pas si intéressants qu’eux. Le cirque était composé à la majorité de personnes assez… excentriques. Alors on peut dire que Crimson s’y fond parfaitement. Rien de mieux comme couverture que de travailler dans un cirque… pour un meurtrier tel que lui. Adossé au mur d’une échoppe d’une rue passante, il observait, à moitié plongé dans ses pensées. Ou l’était-il vraiment ? Difficile à deviner pour une personne comme lui. Jauger les gens est un passe temps, à ses heures perdues. Cet homme là bas… doit être un démon. Il dégage une aura assez puissante… peut-être serait il intéressant à affronter. Cet enfant a l’air plutôt prometteur… peut être serait il bien de le surveiller dans le futur ? Un, deux, trois. Encore et encore, des gens qui passent. Il est d’une humeur bien calme. Mais ? Non, détrompez vous, cela ne va pas durer pour cette fois. A l’instant même où l’homme aux cheveux soyeux et aux yeux clairs s’approche de lui, Crimson sourit déjà d’un air espiègle. Il se redresse et s’approche de son camarade tandis que ce dernier prend la parole.

« Je suis tordu, mais tu es pas mal non plus… »

Il lui lance un regard joueur et se détourne.

« Le marché est par là, il me semble ? »

Un partenaire de conneries… c’est comme ça qu’on pourrait le nommer. Pour venir lui parler ainsi, il devait sacrément se faire suer. Mais enfin ça ne durera pas. Crimson a beau être spécial, il sait s’amuser… Tiens, une petite bijouterie !

***

Je m’approche silencieusement de l’échoppe en vrillant mon regard perçant dans celui de la vendeuse. Je souris. Elle a l’air un peu mal à l’aise… quelle expression adorable ♥ Je lance un regard à sa marchandise.

« Vous avez de très beaux objets, là. »

Ça se voit de loin. C’est du toc. Je continue de sourire. Arnaquer un arnaqueur… c’est quelque chose d’assez jouissif, aussi. Alors, je plonge encore mon regard dans le sien. J’attrape doucement et avec beaucoup de calme un collier et joue avec entre mes doigts, avant de le placer dans ma poche comme si il m’appartenait. Cependant, elle ne dit rien. Non, non, elle ne pouvait rien dire… elle n’avait rien vu de toute cela. Elle me voyait simplement jeter un œil à ses contrefaçons. Alors, avec un sourire mielleux, je la saluai et fit demi-tour pour me placer face à l’elfe qui m’accompagne.

«  Hmm… Ce n’est pas assez, peut-être, qu’en penses-tu ? »

Je fais mine de réfléchir quelques instants, puis un sourire mauvais s’affiche sur mes lèvres lorsque je veux lui faire comprendre qu’une idée diabolique me trotte dans la tête. Je me penche vers lui et chuchote doucement dans son oreille.

« Que dirais-tu de jouer au policier et au voleur ? Mais attention… les voleurs, ce ne sont pas nous, non… ce sont toutes les personnes autour de nous. »

Alors, tout sourire, je glisse souplement le collier que j’ai volé dans la poche d’un homme qui passe à côté de moi. Un magicien comme moi a plus d’un tour dans son sac, et jouer les pickpockets peut en faire partie. Pas besoin d’user d’artifices pour ce tour, il suffit d’un peu de dextérité et de maîtrise… Alors, je place subtilement mon index sur mes lèvres en voulant signifier que c’est un secret, puis je le toise. Je sais qu’il n’en restera pas là, et qu’il se prendra au jeu. Les choses vont enfin devenir captivantes…

#Code by Nao ✖ L E S  E M M E R D E U R S


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Ven 15 Aoû 2014, 16:57


   

   


    Les emmerdeurs
   Feat Crimson


   Tu as bien choisi ton partenaire de connerie. Le magicien sourit déjà, alors qu’il n’a même pas entendu ta proposition. Et donc tu n’es pas étonné qu’il accepte sans tergiverser. Tordu, se dit-il, te qualifiant de pas mal. Oh oui, peut-être toi aussi es-tu tordu comme lui. Un sourire étire tes lèvres. Quand bien même, tu t’en fiches. Ce n’est pas connaître l’opinion des gens qui va te faire changer. Pas aujourd’hui. Tu inclines la tête pour lui dire que le marché est bien dans cette direction. Tu sens la désapprobation d’Ombre peser sur ton esprit. Ta panthère cherchait toujours à te faire la morale et à tenter de te mettre dans le droit chemin. A se demander comment vous vous étiez trouvé tous les deux. Enfin, tu suis ton camarade, les mains dans les poches. Avec ta veste sans manche, capuche rabattue, tu as l’air d’un rockeur.

Vous arrivez devant un stand de bijoux. Aussitôt, le mage s’approche et fixe la vendeuse du regard. Tu observes  de loin son charme naturel à l’œuvre. Toi aussi, tu aimes provoquer ce genre de réaction. Tu souris et parcours des yeux les articles proposés, jouant le parfait client en recherche d’un petit trésor pour sa dulcinée. Tu as toujours été un bon comédien. Crimson flatte et ment pendant que tu juges le contenu. Il ne faut pas être un expert pour sentir l’arnaque. Mais tu adores jouer au plus malin. Cette petite idiote croit pouvoir tromper les autres. Rira bien qui rira le dernier. Les autres personnes ne remarquent rien, mais toi tu distingues le jeu de doigt de Crimson sur le collier. La vendeuse est trop obnubilée par son regard pour notifier l’absence d’un bijou. Il revient vers moi, l’air victorieux.

∞ J’en pense que… ça manque un peu de piment.

Oui, car à quoi bon voler, un objet de basse qualité qui plus est, si personne ne le remarque ? Le but de votre entreprise est bien de foutre un peu le bordel après tout. Crimson doit saisir tes pensées car il te propose immédiatement une nouvelle règle du jeu. Un sourire mesquin se dessine sur tes lèvres. Oh oui, voilà une excellente idée. Ton camarade glisse le collier dans la poche d’un passant. Il ne te reste alors plus qu’à marcher rapidement, comme si tu étais pressé, et à bousculer l’homme en question. Cet acte délibéré camouflé en accident fait glisser l’objet volé de la poche.

∞ Oh, pardonnez-moi… Mais… (tu fais mine de remarquer le collier) qu’est-ce que ceci ? il me semble l’avoir déjà vu… Oh oui, cela me revient, il se trouvait dans cet étale il n’y a pas une minute…  

L’homme te regarde avec stupéfaction. Tu jubiles intérieurement ; les premières cartes sont abattues. Il vous reste à bien jouer les suivantes. La bousculade a attiré du monde, et notamment, la vendeuse de contrefaction vous fixe intensément. En apercevant son bien dans la poche de cet homme, elle ouvre la bouche pour crier au voleur. Le pauvre bougre ne comprend pas ce qui se passe et bégaie qu’il ne sait pas comment cet objet est arrivé dans sa poche.

∞ Je peux comprendre que vous n’ayez pas beaucoup de moyens, mais de là à voler… un collier de basse qualité qui plus est… D’ailleurs, il me semble bien en avoir vu une réplique dans la bijouterie de l’avenue principale.

La vendeuse ne sait pas par quoi elle devrait être la plus choquée : qu’on la vole ou qu’on l’insulte ? Cependant, les gens lui lancent des regards de travers. Ils ont compris ton allusion. La bijouterie de l’avenue principale est réputée pour ses objets de grandes marques et de bonne qualité. Il parait impensable qu’une jeune femme vende les mêmes produits –en apparence – au marché. La scène à laquelle tu participes te divertit fort bien. D’une part tu attires les ennuis sur un simple passant, d’autre part tu rabats le piège sur celui qui l’avait posé. Tel est pris qui croyait prendre, comme le dit si bien l’expression.

∞ Les gens font preuve de tant de malhonnêteté de nos jours… c’est navrant, vraiment. Le monde tombe bien bas.  

L’ironie de la situation t’oblige à te retenir de rire. La foule finit par se disperser et chacun reprend ses activités. Mais plus personne ne jette de coup d’œil à l’étale de la jeune femme, qui te fusille du regard. Voilà un commerce qui s’achève, pour ton plus grand plaisir. Cependant, tu ne vas pas en rester là, non. Un coup d’œil à Crimson te suffit pour savoir que lui aussi aimerait poursuivre ce petit jeu vieux comme le monde. Tu t’approches donc d’un marchand de fruits exotiques pour parcourir ses produits des yeux. Le prix te semble bien élevé pour une telle qualité, mais tu te contentes de dire à la vendeuse :

∞ Vous avez là de merveilleux produits, Madame ! Tu lui décoches ton plus grand sourire.

Il y a à côté de toi, une cliente qui est intéressée par les mangues. Elle porte un panier d’oseille par l’anse dans le creux du coude. Elle demande finalement de lui en mettre trois dans un sac. La marchande se retourne pour se saisir d’un sac. C’est ce moment précis que tu attendais. Usant de ta rapidité d’elfe, tu prends la salade qu’elle guettait un instant plus tôt et la déposes agilement dans son panier sans que quiconque ne puisse le remarquer. Et la cliente est bien trop insensible pour sentir le léger changement de poids. Ton regard va trouver celui de ton camarade pour lui adresser un clin d'oeil.


HRP : désolée, j'étais pas super inspirée... j'espère que ça te convient ><

   
Codage par Cali' pour Ame.
   



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Sam 16 Aoû 2014, 14:43



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice

♟ Et la partie commence… Mon sourire s’élargit dangereusement tandis que j’écoute le beau rouquin user habilement de ses paroles pour faire tomber la totalité des personnes regroupées autour de la scène dans le panneau. Je dois avouer que j’admire beaucoup son adresse. D’ailleurs il me semble que ses pouvoirs aussi sont intéressants… Mais passons. Ce n’est pas le moment de me mettre à cibler cet homme – mon camarade, ceci dit en passant – donc je me contente de regarder les réactions de la foule avec une expression amusée. Mais la plus délectable reste tout de même la vendeuse qui rougit de plus en plus à chaque mot qu’il prononce. Tellement qu’elle n’ose même pas reprocher à l’homme de la foule le fait qu’il lui ait « volé » une denrée. Elle a l’air à la fois furieuse et alarmée, mais elle a le bec bien cloué. Autant dire qu’elle ne peut rien ajouter, tout le monde la prendrait pour une menteuse – après tout, c’est ce qu’elle est. Vendre de telles contrefaçons de la sorte… c’est tout à fait pitoyable. Non, pas parce qu’elle arnaque ses clients ! Je le fais sans arrêt. Simplement parce que de par son emplacement et la qualité de sa marchandise, ce n’est pas dur de prouver que ce sont des faux. D’ailleurs, c’est ce que nous avons fait en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Avant de vouloir jouer au plus malignes, il faudra qu’elle s’entraîne un peu.

Une personne comme moi ne se ferait jamais avoir, et je suis loin d’être le seul. Lors de la dernière phrase prononcée de mon camarade de méfait, un gloussement amusé franchit mes lèvres. En effet, le monde tombe bien bas… la situation n’a rien de cocasse, sauf pour nous deux. Les stupides têtes ahuries de certaines personnes dans la foule me font sourire. Et dire que cette île regorge de créatures magiques et de personnes surpuissantes… certaines d’entre elles font vraiment pitié. Comme cette vendeuse, par exemple… Elle ne dégage aucune puissance magique, et en plus elle n’est même pas capable de faire son « travail » correctement. Quel ennui… Mais elle ne recommencera plus avant un moment. En effet, comme si son échoppe avait soudain la peste, les personnes l’évitaient d’une telle façon qu’un arc de cercle de vide s’était formé devant son étal. On dirait bien qu’elle devrait aller vendre ses cochonneries ailleurs, si jamais quelqu’un voulait bien d’elle. Je ricane méchamment pour moi seul puis partage un regard avec Amelëyr. Nous savons l’un comme l’autre très bien ce que cela signifie, et un nouveau sourire étire mes lèvres tandis que je plisse un peu plus mes yeux en amande de manière mesquine. Qui sera notre prochaine victime ?

Je regarde du coin de l’œil mon complice se rapprocher d’une nouvelle échoppe, l’air tout à fait innocent. Je vois une très subtile lueur dans ses yeux lorsqu’il lui parle. Il ment, c’est sur. Je souris. Il avait déjà décidé de qui serait notre prochain jouet, hein. Des décennies passées à mentir m’avaient permis de repérer l’un d’entre eux au moindre coup d’œil. Les vibrations de leur voix, les mouvements de leurs yeux. Certains maîtrisaient ces petits tics mieux que les autres. On peut dire que j’étais passé maître dans l’art de tromper, donc je connaissais par cœur le genre de réactions et de petites manies que les gens peuvent avoir lorsqu’ils ne disent pas la vérité. Et même si ce mensonge est anodin, il y a des moyens de vérifier.

J’attends patiemment que l’elfe passe à la suite des opérations, ce qu’il ne tarde pas à faire, d’ailleurs. A l’instant même où la vendeuse tourne le dos, il saisit quelque chose et le place dans le panier d’une cliente qui attendait sa commande. Il lance alors vers moi un clin d’œil. C’est le signal, c’est ça ? Je lui rends son sourire puis m’approche à mon tour de l’étale de la marchande et fais mine d’observer ce qu’elle présente d’un air intéressé – ce que je ne suis évidemment pas. Non, en effet, ce qui m’intéresse, c’est plutôt… je souris alors que la marchande se retourne, mais ce n’est pas elle que je regarde. Je jette un coup d’œil au panier de la jeune femme qui attend patiemment, puis prend la parole relativement fort.

« Excusez-moi, mademoiselle, mais pourriez-vous me dire où vous avez acheté cette salade ? Elle m’a l’air tout à fait intéressant… »

Je lance un regard en coin à la vendeuse qui, d’une curiosité tout à fait naturelle observe la scène. Son visage vire au cramoisi quand elle aperçoit la salade en question, et elle lance des regards vifs en passant du panier de la dame à l’endroit où sa salade était présentée quelques instants plus tôt. Elle ouvre la bouche et se met à parler de manière scandalisée, comme quoi cette femme est une voleuse. La pauvre dame ne sait plus où se mettre. La marchande commence à me casser les oreilles… je vais lui donner ce qu’elle mérite. Je souris et pose ma main sur l’épaule de la cliente déboussolée.

« Voyons madame… ce n’est pas une raison pour crier, je suis certain que mademoiselle avait l’intention de payer pour ceci… Et si cela ne vous convient pas, je peux ajouter un supplément. »

Rien de mieux que de faire miroiter de l’argent pour détourner l’attention d’une marchande roublarde comme celle-ci. Le prix de sa marchandise est bien trop élevé pour ce qu’elle propose, à mon humble avis… Alors, d’un air théâtral, je fronce subtilement les sourcils tout en regardant le prix.

« Excusez-moi, mais… ces denrées me semblent bien chères… vous êtes certaine de ne pas vous être trompée de prix ? Il me semble pourtant que ces fruits et légumes n’ont rien de particulier… »

En effet, je n’ai rien besoin d’ajouter. Les fruits ne sont pas particulièrement gros ou juteux, ni très mûrs d’ailleurs. Je peux sentir leur odeur d’ici, et je sais qu’ils ne seront pas à la hauteur du prix auquel les clients l’achèteront. Je vois des gens observer l’étal de la femme en hochant la tête comme pour montrer qu’ils sont d’accord avec ce que j’avance. Là encore, pas besoin d’être un expert pour voir que ce n’est pas forcément de la très bonne qualité. D’ailleurs, la femme qui allait acheter les mangues a reposé la salade présente dans son panier et s’est un peu éloignée, l’air rebutée. Ce doit être une personne naïve. Croire tout ce que les marchands ont à leur dire, cela fait d’eux des personnes crédules et de plus ils gaspillent leur argent sans raison.

Je souris. Si les gens perdent leur argent de la sorte, ce n’est pas mon problème. Cela m’empêche juste d’empocher gros si je décide de jouer aux voleurs dans la rue. Car oui, ça m’arrive, à mes heures perdues… Je lance un regard à Amelëyr, histoire de lui faire comprendre qu’il peut enfoncer un peu plus la dame s’il en a envie. Car d’ailleurs, elle n’a toujours pas répondu à ma question, balbutiant des choses incompréhensibles. Ts. N’y a-t-il pas un seul marchand crédible ici ? Je serais capable de faire le triple de ses bénéfices en à peine une journée rien qu’à l’aide de mon habileté à mentir et à manipuler les gens. Je souris méchamment. Ce me donne encore plus envie de l’écraser… Je ne fais même pas semblant d’être une personne honnête. Je la fixe à présent avec une froideur qui ferait trembler n’importe qui.

#Code by Nao ✖ L E S  E M M E R D E U R S


HRP| No soucy, c'est très bien! ;3 J'espère que tu aimeras ma réponse, ça ne fait pas trop avancer les choses ^^ (en tout cas je pense que Crimson est un peu énervé donc bon c: Il pourrait péter un câble si jamais il est trop frustré)


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Ven 17 Oct 2014, 15:42


 

 


  Les emmerdeurs
  Feat Crimson


Ton camarade saisit ton signal et passe aussitôt à l'action. Tu retiens un sourire face à sa tactique employée. C'est fin et mesquin, exactement comme tu l'aimes. Tu observes la scène d'un air faussement distrait, légèrement en retrait. Dès que Crimson achève son discours, tu joues à l'intéressé. La vendeuse suit naturellement votre regard et elle change soudainement de couleur. Voilà que les choses deviennent intéressantes ! Elle commence à traiter la cliente de voleuse. Tu ne sais pas ce qui t'amuse le plus : la réaction de la marchande, scandalisée, ou la mine complètement perdue de l'acheteuse. Celle-ci ne semble pas comprendre ce qui lui arrive. Ah, que c'est divertissant !

Puis Crimson vient prendre la défense de la pauvre victime de vos méfaits. Tiens donc, que mijote-t-il donc, ce magicien de brio ? Tu suis l'échange avec grand intérêt, une étincelle illuminant discrètement tes prunelles. Tu hausses un sourcil, surpris. Lui, le mage-vampire à l'esprit tortueux, indépendant et parfaitement imprévisible, payer un supplément ? Puis ton esprit commence à saisir le but de la manœuvre. Toi aussi tu as remarqué les prix honteusement élevés, largement au dessus de la moyenne. Ces marchands se sont donné le mot ou quoi ? S'agirait-il d'une organisation de producteurs escrocs ? A tes côtés, ta panthère agite sa queue nerveusement. Elle pressent que la suite ne va pas lui plaire. Au diable son tempérament moralisateur ! Tu n'as qu'une vie et tu comptes bien en profiter pleinement, quel qu'en soient les conséquences. Pour les autres, bien sûr.

∞ À vouloir t'attirer tout le temps des ennuis, tu vas finir par récolter bien plus gros que ce que tu as semé.

Tu hausses les épaules, assez indifférent. Vexée, Ombre plaque ses oreilles contre son crâne et feule, avant de s'éclipser tu ne sais où. Quelle mauvaise tête ! Pourquoi faut-il toujours qu'elle fasse sa rabat joie ? Tu ne regardes pas où elle va, trop absorbé par la conversation. Des gens commencent à s'agglutiner devant l'étale. En voilà une publicité ! L'ironie de la situation te donne envie de rire, mais tu te retiens. Ces marchands voulaient attirer du monde, eh bien ! Ils récoltaient monnaie de leur pièce. La foule exprime son opinion, en accord avec celui de ton camarade. La cliente repose la salade à sa position d'origine et abandonne les mangues, visiblement outrée. Qu'on l'accuse de voleuse, qu'on l'ait prit pour une imbécile, ou qu'elle ait failli se faire arnaquer, tu te le demandes… C'est fou ce que les gens peuvent être influençables. L'instant d'avant ils admiraient l'étale avec de grandes étoiles dans les yeux et maintenant que Crimson a révélé la qualité médiocre des produits, ils s'en détournent totalement avec un air indigné. Comme s'ils étaient blessés dans leur estime. Ce qui, au final, est fort plausible : ils ont été bien incapables d'estimer la qualité des marchandises ou de déceler l'entourloupe par eux-mêmes. Pathétique !

Tu captes le regard de Crimson. Hum oui, tu te sens bien d'humeur à enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie. Une brillante idée traverse ton esprit. Tu as soudainement envie de faire un peu de spectacle, tu es très doué pour ça qui plus est. Tu te rapproches un peu de l'étale et attrapes le premier produit, un choux.

∞ Il vous a posé une question, il me semble. Franchement, je ne vois pas comment vous espériez vendre quoi que ce soit, en honnête commerçant je parle, bien évidemment. Regardez moi ça, vous appelez ça un choux ? Ses feuilles m'ont l'air bien tristounet… Il n'est même pas mur. (tu te saisis d'une pomme) et ce fruit normalement si craquant, mon Dieu ! Quelle triste mine il tire…

Tu reposes avec dédain les aliments, en posant sur la vendeuse, devenue pâle comme un linge, ton regard le plus méprisant. Puis tu te penches vers elle et murmure si bas que seuls elle et Crimson peuvent saisir le sens de tes paroles.

∞ Franchement, vous vous y êtes pris bien maladroitement. A votre place… je me serais assuré qu'ils aient au moins l'apparence de produits de qualité. Comme c'est décevant !

La femme cligne des yeux, incertaine d'avoir bien entendu. Elle ne devait certainement pas s'attendre à ça. Tu souris en coin, et t'inclines d'avantage en activant ton charisme. Cette fois-ci elle papillonne littéralement des yeux. Ah ! Personne ne peut te résister, quel sentiment exaltant ! Tu adores par-dessus tout les mener par le bout du nez. Tu regardes un point sur son épaule, et viens retirer une poussière imaginaire de son habit. Bien trop sous ton emprise, elle ne sens pas son oreille s'alléger d'un poids. Tu te redresses en soupirant, comme désappointé. Tu as fait ton show, et la bécasse est tombée dans le piège. Elle te regarde avec des yeux de chouette.

∞ Enfin… Vous vouliez attirer l'attention, on peut dire que c'est réussi ! (tu laisses échapper un rire moqueur) Jolie boucle d'oreille au fait. Dommage que vous ayez perdu la seconde.

Ta victime porte aussitôt la main à son oreille et ouvre la bouche, médusée. Dans la poche de ton pantalon, tu tripotes l'objet de ton larcin. Mais toujours sous ton emprise, elle ne se doute pas que tu en es l'auteur. Tu lui tournes le dos sans même lui dire au revoir (et puis quoi encore) et tu t'éloignes en souriant. Tu t'arrêtes et élève la voix.

∞ Vraiment, ce monde est truffé de voleurs ! Pour qui se prennent-ils, ces marchands, de vouloir nous truander ? Et après ils nous traitent de voleurs. C'est un monde ça !

Les personnes qui t'ont entendu hochent la tête en lançant des regards en coin aux vendeurs. Ceux-ci ne savent plus où se mettre, hésitant entre la honte et la colère. Tu souris davantage. Les gens tombent si facilement dans le panneau ! C'en serait presque lassant.

Codage par Cali' pour Ame.


HRP : voilà, désolée pour l'attente QwQ j'espère que ça te conviendra !



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Dim 19 Oct 2014, 18:26



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice

♟Une, deux, trois… L’envie d’enfoncer cette marchande bien comme il faut eut beau prendre Crimson, il n’eut pas le temps de chercher un plan diabolique pour parvenir à ses fins : Amelëyr le devança avec une maîtrise tellement parfaite de ses mensonges que notre illusionniste n’eut d’autre choix que de rester silencieux en l’écoutant avec un sourire approbateur. Il se mit un peu en retrait pour laisser à la foule le plaisir d’observer le beau blond user de son éloquence. Leurs réactions étaient tout simplement à mourir de rire. De véritables moutons ! On arriverait à les persuader que l’un d’eux est un mangeur d’homme qu’ils iraient le lapider sur la place publique sans qu’ils n’aient à faire quoi que ce soit ! Il ne faut pas être surpris quand on voit à quel point les foules sont influençables et surtout manipulables. Les lâches se cachent dans la foule, et la foule forme un amas se sentant suffisamment fort pour faire des mouvements communs. Mais ils n’en sont pas pour autant plus malins. Comme on dit, il y a la quantité… et la qualité. Deux hommes brillants, face à une foule d’imbéciles… et voyez le résultat. Il suffit que ces deux individus soient mal intentionnés ou avec des pensées malsaines, s’ils cachent bien leur jeu, peuvent faire obéir une foule tout en les persuadant que ce qu’ils font est la meilleure chose à faire. Et preuve de tout cela : c’est exactement ce qu’Amel’ et Crimson sont parvenus à faire en si peu de temps qu’un orateur professionnel aurait dû s’incliner devant eux.

D’ailleurs, Amel ne s’arrêta pas à cela. Crimson fut, très certainement, le seul de l’assemblée à remarquer son petit manège lorsqu’il s’empara de la boucle d’oreille de sa pauvre victime qui était totalement subjuguée par ses charmes dévastateurs. Elle y laissera des plumes comme tant d’autres avant elle. Difficile de lui résister lorsqu’il usait de son pouvoir. Notre magicien était bien placé pour le savoir, étant donné qu’ils vivaient globalement au même endroit, il avait eut le temps d’observer ses petits tours. Mais enfin, il n’avait pas eu la chance de cette femme, Amel’ n’avait jamais réellement utilisé son pouvoir pour lui, et il y avait une très bonne raison… notre illusionniste était un homme suffisamment étrange comme il était, et le charmer ne pouvait sans aucun doute ne rien nous apporter de bon. Les gens qui avaient la malchance de le côtoyer quotidiennement dans le cirque avaient déjà assez de son comportement excentrique ainsi. Et cela amusait toujours autant l’intéressé. Après tout, la communauté du cirque était assez… unique. Difficile de la décrire autrement. Une bande de personnes plus ou moins folles (mais surtout plus) qui vivaient ensemble et montaient des spectacles, et passaient leur temps libre à faire des choses soit étranges, soit réellement douteuses, soit carrément incroyables. On peut dire que Crimson, s’il avait une quelconque place dans cette société, était chez lui dans le cirque.

Quand Amel’ s’écarta pour parler d’une voix forte comme un client mécontent, Crimson du se détourner pour dissimuler un éclat de rire. Et dire que tous ces imbéciles mordaient à l’hameçon ! C’était totalement hilarant. C’était l’hôpital qui se foutait de la charité, vraiment. Reprenant une contenance, Crimson se tourna vers Amel, lui glissant un rapide clin d’œil avant de continuer sur sa lancée.

« Vraiment… je pense que chacun d’entre vous devrait regarder mieux ce à quoi il a affaire ! Ne vous laissez pas manipuler par ces escrocs ! »

Les chuchotis de la foule se transformèrent peu à peu en discussions vivantes puis en commentaires désobligeants sur telle ou telle chose qu’untel aurait acheté, que l’étalage d’untelle ne valait pas un sou… et ils s’y donnaient à cœur joie ! Les gens aiment vraiment se cracher à la figure les uns les autres ma parole ! Il suffit de leur donner une raison et c’est parti ! Dire qu’il y a quelques minutes, ils faisaient leurs courses sereinement, s’apprêtant sûrement à acheter les produits vendus par la personne sur qui ils étaient en train de lancer tout un tas de rumeurs aussi grotesques qui mensongères. Profitant de la confusion générale, Crimson attrapa deux pommes du panier d’une femme ainsi que le porte monnaie d’un autre avant de s’éclipser en entraînant Ameleyr derrière lui. Dès qu’ils se furent éloignés de la foule en effervescence, le magicien se mit à rire, s’adossant à un mur. Il tendit une des pommes à son camarade avant de croquer à pleines dents dans la sienne. Il avala avant de reprendre la parole d’un air mesquin.

« Eh bien, on dirait que cette journée a été assez fructueuse ! »

Il remua le porte-monnaie qu’il avait volé sous le nez de l’elfe, tout sourire.

« Je t’offre quelque chose ? Il est assez rempli, dis donc… avec tous ces drachmes, on a de quoi faire… ~ »

#Code by Nao ✖ L E S E M M E R D E U R S




Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Lun 10 Nov 2014, 23:37


 

 


  Les emmerdeurs
 Feat Crimson



Tu es absolument ravi de ton cou. Ce qui était un marché paisible quelques dizaines de minutes plutôt s'est transformé en véritable tribunal. Chaque passant juge à présent la qualité des aliments, commentant, critiquant, s'offensant, dans une parfaite comédie dramatique ridicule et hilarante. Tu as une folle envie d'éclater de rire, mais il serait dommage de lever le rideaux si tôt. Non, vous devez les berner encore un peu. Vous étiez les voleurs, à présent vous les -faux- dénonciateurs. Out ce que vous avez n'est pas forcément fondé, mais les marchands ne semblent pas en mesure de riposter aux accusations de la foule. Et la couche que Crimson s'empresse de rajouter ne les aide pas outre mesure. Oh, dieu que c'est amusant !

Crimson tire profit du bordel que vous avez provoqué pour exercer deux ou trois larcins. Tu le suis les mains dans les poches, parfaitement décontracté, tout en faisant des efforts pour rester impassible et cacher ton hilarité. Il ne faudrait pas qu'un passant moins crédule et plus observateur que les autres s'aperçoive que tu te moques d'eux. Autant laisser le marché dans la confusion le plus longtemps possible. Crimson s'appuie sur un mur à l'écart de la foule et te tend une pomme, que tu t'empresse de saisir. C'est ton fruit préféré et tu n'en refuserais pour rien au monde. Tu confirmes les dires de ton camarades d'un hochement de tête en mordant goulûment dans ton aliment favori.

∞ Plutôt oui, réponds-tu après t'être essuyé la bouche. En effet, tu as raflé une belle somme.

Tu sors la boucle d'oreille de ta poche et l'observes de près. C'est très curieux... les marchands ne sont pas réputés pour gagner grassement leur vie, et pourtant ce bijou semble assez précieux. Tu te demandes comment la femme se l'ait procuré. Tu pourrais peut-être en tirer un bon prix chez un prêteur sur gage. Ou dans une bijouterie qui refond les montures des vieux attraits.


∞ Et il serait dommage de s'arrêter là. La journée n'est pas encore prête de se terminer.

Tu réfléchis un instant en contemplant l'objet du larcin de Crimson. Oui, que pouvez-vous bien faire qui causerait assez d'ennuis aux citoyens ? Réfléchis... vous êtes près de la place du marché. Il n'y a pas que les marchands de fruits & légumes, de viandes, de poissons, ou de fromages qui sont susceptibles d'être ciblés par vos méfaits. IL y a de nombreux autres commerces dans les rues adjacentes... Oui, tu y es ! Ton regard s'illumine d'une étincelle de malice. Oh, quelle idée excellente.

∞ Dis-moi, il y en a pour combien, dans ce porte-monnaie ? Parce que, vois-tu, il y a la rue commerçante d'Hermès pas loin. Et de nombreux bars, pubs, cafés et autres restaurants s'y trouvent. Que dirais-tu d'aller voir ce qui s'y passe ? Je suis certain que nous trouverons de quoi nous divertir.

Tu es soudain très enthousiaste. Tu sens l'avis désapprobateur d'Ombre dans ton esprit. Tiens, elle est revenue ? Nan mais si on peut plus s'amuser... Et puis si elle n'est pas contente elle a qu'à rentrer au cirque. Bon, tu te promets intérieurement de te racheter ce soir. Elle ne pourra pas résister. Enfin... tu ne la vois pas mais tu te doutes qu'elle vous surveille de loin, tel un ange gardien invisible. Car oui, elle use de son don pour vous filer. C'est très vieux jeu, tu n'es pas une pucelle sans défense non plus, mais bon, tu l'aimes quand même, ta panthère.

Sans plus attendre, vous quittez votre repaire improvisé pour vous rendre dans la rue commerçante la plus proche. De tout le cirque, c'est sans doute Crimson et toi qui êtes les plus douteux. Sa moitié vampirique a beau de mettre mal à l'aise, tu trouves en lui le camarade de zizanie idéal. Son esprit brillant et tortueux est un atout précieux pour vos manigances, tandis que ton charisme et ton sens de la comédie berne tout le monde. Tu ne comptes même plus le nombre d'imbéciles qui sont tombé dans tes filets. Tu as brisé plus d'un cœur, tu as trompé plus d'une femme, tu as créé plus d'une dispute, et tu en es assez fier. Tu aimes faire mal, car selon toi le monde le mérite. Faute de pouvoir guérir de ta profonde blessure, tu transmets la souffrance à ceux qui ont le malheur de ne pas faire partie de ton cercle privé.

Vous arrivez devant un bar. Tu lèves la tête pour lire l'enseigne ô combien clinquante -à croire qu'ils n'ont pas compris que le jour, on voit très bien. « Le choppain » Tu ne sais pas d'où le propriétaire a sorti ce nom, mais ce n'est pas des plus originaux. Est-ce qu'il a voulu mixer « choppe » et « pain » ? Enfin, ce n'est pas l'objet de votre venue. Tu lances un regard entendu à ton compagnon de malice.

∞ Qu'est-ce que tu dirais d'aller s'amuser au dépens de quelques serveurs ?

Connaissant déjà sa réponse, tu pousses la porte, qui émet un tintement désagréable, ce qui n'est pas pour l'aider à entrer dans ton estime. Heureusement que ce n'est pas votre argent que vous allez dépenser. Ne manquerait plus que ça ! Un bar assez moyen, qui, à ce que tu vois, embauche tout de même des gens intéressants. Vous allez vous installer au comptoir. Tu laisses le soin à ton compère de commander, car après tout, c'est grâce à son larcin que vous aller pouvoir payer sans débourser un drachme de votre propre poche. Tu guettes du coin de l'oeil la réaction de Crimson à la vue du bar et de ses occupants. Pense-t-il à la même chose que toi ?

Codage par Cali' pour Ame.



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Jeu 04 Déc 2014, 19:07



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice

♟ La partie continue
Ameleyr répondit à son invitation avec un sourire après avoir croqué dans sa pomme également. Dire que ces deux hommes avaient réussi à créer un tel chaos… drôle de chose n’est-ce pas ? L’art de manipuler la foule, il faut bien en être capable lorsque l’on travaille dans le monde du spectacle et encore plus lorsque l’on est un illusionniste. Lancer de la poudre aux yeux, détourner l’attention du principal… tout ceci est vieux comme le monde mais fonctionne à chaque fois. D’ailleurs, les deux énergumènes semblaient ne pas avoir envie de s’arrêter en si bon chemin. C’était si amusant ! Pourquoi cesser maintenant ?  Après avoir contemplé la boucle d’oreille qu’il avait raflée plus tôt, l’elfe se mit à réfléchir sous le regard perçant et attentif du mage. Et très vite, une nouvelle idée lui vint en tête : bien entendu, il ne dit pas en réalité ses intentions mais elles parurent très claires à Crimson. Aller mettre un peu la pagaille dans un bar ? Pourquoi pas. Ca ne lui arrivait pas souvent. Mais disons qu’aujourd’hui, l’envie de faire chier le monde était au rendez-vous.

C’est donc avec le sourire que nos deux vilains malfaiteurs se dirigèrent vers la rue dédiée au Dieu Hermès – un signe du destin ? Car après tout on sait très bien qu’il est à la fois le Dieu des voleurs et l’un des plus espiègles. Crimson suivit son camarade jusqu’à un bar à l’enseigne plutôt étrange mais qui fit sourire d’un air moqueur nos deux antihéros simultanément. Cela n’était pas facile à discerner au début, mais ces deux hommes avaient des points communs, et ils s’entendaient plutôt bien. Disons qu’être assez haineux ou tordu pour aller ruiner les journées d’inconnus de manière gratuite n’est pas le hobby de tout le monde, mais ils savaient que sur ce point ils pouvaient tomber d’accord. Oui, exactement : il y avait entre eux une espèce d’accord tacite. Le fait qu’ils soient tous deux du cirque leur octroyait une espèce d’étrange confiance mutuelle – si l’on peut aller jusqu’à ce mot – qu’ils ne se frapperaient pas d’un couteau dans le dos. Au contraire, ils iraient le faire ensemble à d’autres personnes et ensuite iraient boire un verre en riant de leurs méfaits. Oui, c’est à peu près ainsi que l’on peut voir leur relation.

« Qu'est-ce que tu dirais d'aller s'amuser au dépens de quelques serveurs ? »

Le sourire du magicien s’agrandit d’avantage.

« Avec plaisir… c’est moi qui invite. »

Sur ces paroles pour le moins inquiétantes – pour les serveurs, j’entends – Crimson & Ameleyr entrèrent dans le bar. Notez, je vous prie, l’ironie dans les paroles de notre magicien de service qui bien entendu n’a aucune intention ni intérêt à payer de sa propre poche.  Ce n’est pas pour rien qu’il a usé de ses mains habiles pour perpétuer un larcin supplémentaire lorsque la foule était en émoi. Les deux hommes allèrent s’installer au comptoir sur des tabourets hauts. Ils n’eurent besoin d’échanger qu’un regard pour connaître leur mutuelle intention. D’ailleurs, Crimson passa sa commande. Il appuya son avant bras sur le bar en regardant le garçon dans les yeux.

« Je prendrais un Black Jack s’il-vous-plaît. »

Puis, après avoir quémandé ce que voulais son voisin, il demanda le reste. Discrètement, il attira l’attention d’Ameleyr avant de lui montrer du bout du doigt une jolie petite serveuse qui semblait avoir du mal avec un plateau de boissons. Puis, il haussa deux fois les sourcils en faisant un sourire malicieux à son vis-à-vis. La prochaine victime avait été dénoncée, un pauvre petit agneau qui allait bientôt se faire dévorer tout cru par deux loups sans pitié.

#Code by Nao ✖ L E S  E M M E R D E U R S


HRP| J'AI REPONDUUU /o/ ♥ *hug*


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Amelëyr C. Thanáriel
Staffien
Coeurs : 112 Messages : 421
Couleurs : #ff7518 & Indigo
J'ai traversé le portail depuis le : 23/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya - Ebola Mon nom est : Amelëyr Círdan Thanáriel. Actuellement je suis : célibataire, volage, et bisexuel ! Il paraît que je ressemble à : Ren Jinguji -- IRL Jamie Campbell Bower et à ce propos, j'aimerais remercier : ARIA ♥♥♥
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Dim 25 Jan 2015, 20:30


 

 


  Les emmerdeurs
 Feat Crimson

Crimson a l’esprit suffisamment tordu pour te comprendre sans que tu aies forcément besoin d’expliciter ta pensée. On pourrait dire que vous vous entendez bien, si  on considère que profiter de la naïveté des pauvres sanctuariens d’un commun accord tacite c’est bien s’entendre. Dison plutôt que vous vous trouvez sur la même longueur d’onde, pour certains points et celui-ci en particulier. Celui de mettre un peu de pépins dans la vie des honnêtes gens et de jouer aux fouilles-merdes. Tu n’irais pas jusqu’à dire que vous êtes amis ; cela implique d’avoir une confiance et une affinité particulières entre vos deux personnalités, et si vous partagez une certaine complicité, ainsi que les mêmes intérêts, soit se divertir au détriment des autres, vous n’êtes pas suffisamment proches pour aller au-delà. Peut-être la nature à moitié vampirique te barre-t-elle le chemin, ou bien tout simplement parce que vous êtes différent et que chacun s’entend différemment avec son voisin. Toujours est-il que jamais, ni lui ni toi, n’irez vous poignarder l’un l’autre. Tu sais que tu peux compter sur lui pour couvrir tes arrières, cela ne signifie pas pour autant que votre affection mutuelle dépasse le rang de simple camaraderie.

Car oui, tu peux avancer avec certitude que vous êtes de bons camarades. Vous savez rire, vous amuser, emmerder les autres, et vous prévenir mutuellement de toute action néfaste à votre égard, car après tout, vous êtes forains et les habitants du cirque sont très solidaires. Mais voilà, ça ne va pas plus loin et chacun est satisfait. Ainsi ta proposition, pourtant assez vague, mais explicite à ses oreilles, est-elle accueillie par un sourire mesquin. Oh oui, lui aussi pense à la même chose que toi. Vous entrez dans le bar, chacun un sourire peu rassurant sur les lèvres. On peut dire avec certitude que vous formez un duo de choc. Vous vous asseyez sur les hauts tabourets du comptoir et hélez un serveur pour commander. Tu laisses le monopole à Crimson, car c’est après tout grâce à lui que vous allez pouvoir déguster une bonne boisson sans débourser un centime –de votre poche tout du moins.

∞ Pour moi, ce sera un Martini, déclares-tu à l’attention de ton camarade lorsqu’il s’enquiert de ton envie du moment.

Alors que vous attendez vos commandes, Crimson te fait discrètement signe de regarder sur votre droite. Une jeune et jolie serveuse semble en proie avec la maladresse du débutant et lutte pour garder l’équilibre. D’un simple sourire carnassier, vous vous mettez d’accord. Tu fixes la pauvre biche absolument inconsciente des deux prédateurs qui la guettent. Tu décides de prendre les devants. Etant le plus proche d’elle, tu te tournes vers la pauvre victime de votre fourberie collective, en t’appuyant d’un coude sur le comptoir.

∞ Hey là, mademoiselle, vous m’avez l’air en difficulté. Cela ne doit pas faire longtemps que vous êtes ici, je me trompe ?

Celle-ci devient rouge pivoine en s’apercevant que c’est à elle que tu t’adresses.

-O-o-oui, enfin je veux dire n-non… enfin, ça ne fait pas longtemps que je suis là, réponds-t-elle une fois son plateau en sécurité sur le rebord du comptoir.
∞ C’est bien dommage qu’une fine fleur comme vous vous retrouviez dans un lieu sordide comme celui-ci, que dis-je, terne et sans grande âme. Vous êtes bien le rayon de soleil qui chasse l’obscurité et les noirs esprits de cet établissement.

S’il existe quelque chose de plus carmin que son visage, je l’ignore et ne peux donc le décrire avec assez de justesse. Tu jubiles intérieurement de la voir aussi déconfite devant tes compliments qui, si elle était un peu plus dégourdie, lui paraîtraient trop pompeux pour être véritablement sincère. Mais le propre des jeunes filles sur cette île, c’est d’être particulièrement naïves et dénuées de toute volonté de s’imposer. Elle se met à bafouiller des remerciements gênés, se tortillant les mains, se balançant d’un pied sur l’autre, ne sachant plus où se mettre. Eh bien, si elle compte faire long feu ici, elle se trompe lourdement ; les clients s’empresseront de profiter de sa légèreté d’esprit. Tu jettes un discret coup d’œil à Crimson pour suivre l’évolution de ses pensées. Puis de nouveaux clients pénètrent dans le bar, et son chef la reprend. Elle bégaye des excuses avant de se précipiter pour prendre leur commande.

∞ Que dirais-tu de torturer un peu un esprit faible, camarade ?

Tu suis des yeux l’avancée de la serveuse. Elle retourne vers le bar pour se saisir de son plateau et emporter les boissons fraîchement servies par le barman. Puis elle repart pour servir un premier client. Pendant toute la manœuvre, ton regard perçant ne l’a pas quitté une seule seconde. Entre temps, le barman dépose vos commandes devant vous. La serveuse relève la tête juste après avoir déposé un verre sur la table. Vos regards se croisent et tu en profites pour lui faire un clin d’œil, verre à la main, comme pour trinquer à sa santé. Perturbée, elle s’emmêle les pinceaux et finit par faire tomber le contenu de son plateau. Tu ricanes discrètement.

∞ C’est presque trop facile… Que souhaites-tu, mon cher, continuer de mener la bête par le bout du nez ou chercher une autre proie ?

Tu trinques avec lui, au nom de quoi, tu n’en sais rien… la bonne camaraderie peut-être ? Puis tu bois une gorgée de Martini tout en contemplant ton œuvre ; la pauvre serveuse rouge de honte qui ramasse le résultat de sa maladresse, molestée par son patron. Il n’y a pas à dire ; il n’existe rien de plus divertissant que le malheur des autres.
Codage par Cali' pour Ame.


HRP : voilà répondu ! désolée pour l'attente >w< j'espère que c'est à la hauteur de tes attentes ! ah et la couleur de la serveuse : #ff99cc



Cadeaux ♥:
 


2 roses, de Cali et Lyvion

Ligues & fan club
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: Les emmerdeurs {Amel-Crimson} | Sam 07 Fév 2015, 16:23



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice

♟ La partie continue
Le fourbe Joker, coude appuyé au bar devant lui, fredonnait un air tout droit sorti de son esprit. Ses doigts aux longs ongles de sa main libre tapotaient la surface lustrée sur laquelle il se reposait, attendant sa boisson. D’apparence totalement détendue, il aurait pu être impossible de détecter la moindre once de mauvaise intention en lui, si ça n’avait été pour le malicieux sourire qui étirait ses lèvres charnues. Il écouta son camarade adresser la parole à la cible qu’il avait désignée, riant de manière imperceptible en observant ses réactions. Oui, il était vraiment très observateur : c’était réellement la victime parfaite. Le jeune homme aux cheveux vénitiens usait encore de ses charmes. Un rire échappa littéralement de la gorge du semi-vampire en entendant ses ridicules flatteries, mais ce qui était le plus tordant restait que la naïve demoiselle ne voyait pas l’ironie de ces paroles. Bon sang, c’était presque trop facile. D’ailleurs, elle était si rouge que Crimson se demandait si elle n’allait pas s’évanouir en envoyant autant de sang à sa tête. C’aurait été amusant, si cela avait été le cas. Mais elle n’aurait pas duré bien longtemps…

« Que dirais-tu de torturer un peu un esprit faible, camarade ? »

Le magicien offrit un sourire toupin à Ameleyr, haussant légèrement ses sourcils arqués.

« Cela me semble une idée merveilleuse… »

Crimson tout comme son camarade suivirent la demoiselle des yeux, leurs perçants regards semblables à ceux d’un fauve ou d’un vautour, près à fondre sur sa proie à la moindre occasion. Cependant, sentant que son jeune ami était déjà bien lancé – et cela l’amusait toujours autant de le voir manipuler les gens – Crimson laissa l’elfe à ses côtés prendre les devants. D’un air désintéressé, il attrapa son cocktail qui venait d’être posé devant lui et le touilla distraitement. Cependant, le clin d’œil adressé à leur petit bouc émissaire ne lui échappa pas et il dut prendre une gorgée de sa boisson pour se retenir de s’esclaffer. Répondant au tintement des glaçons présents dans son verre, un éclat inquiétant empli la salle l’espace d’une seconde lorsque la jolie demoiselle trébucha sur elle-même et renversa tout ce qu’elle portait sur son plateau. Ameleyr ricana, et Crimson se joint à lui. Ils trinquèrent en souriant, ces deux ordures qui s’amusent aux dépens des autres. Ils étaient bien fiers d’eux, hein. Alors que le séduisant acrobate observait son œuvre, Crimson accouda ses deux bras au bar et croisa ses doigts devant son visage, dans une pose qui suggérait une réflexion.

« Hmm… voyons voir ce que je pourrais faire pour aggraver la situation… »

Il réfléchit quelques secondes avant que les évènements eux-mêmes lui offrent une réponse plus qu’évidente. L’odeur. Ses yeux dorés qui étaient jusque là plutôt paresseux se tournèrent avec une vivacité effrayante vers l’endroit où la demoiselle se démenait avec les débris qui parsemaient le sol. Sérieusement… on peut pas faire plus maladroite. En effet, elle s’était coupée. La fragrance de son sang montait jusqu’aux narines du semi-vampire. Il était vieux donc savait bien se contrôler, son apparence demeurant la même. Par contre, il y trouva un bon moyen d’intervenir. Le patron semblait si près d’exploser sur la demoiselle devant le reste des clients qu’il en aurait presque eu pitié. Cependant, il n’avait pu s’empêcher de remarquer la tension de l’homme sur le point de se faire servir, à la table juste à côté de là où la jeune fille s’affairait. Ses yeux étincelaient. Visiblement, c’était un mordu. Il n’avait vraisemblablement aucun contrôle de son besoin de sang, on aurait dit qu’il allait lui sauter dessus à chaque seconde. De plus, s’il ne se trompait pas, vu l’odeur, c’était sans aucun doute une ange. Doux, sucré… de quoi attirer n’importe quel soiffard incontrôlé.

Crimson se leva et en quelques pas, il se dressa face à l’homme avant que celui-ci ne puisse passer à l’action. Visiblement, il n’aimait sûrement pas l’idée de boire du sang. Peut-être avait-il jeûné depuis quelques temps. Un type bien, comme on pourrait le penser. Sauf que là, il était au bord du gouffre. D’ailleurs, le magicien aurait pu tout aussi bien le laisser se nourrir ici même… mais l’expression écœurante sur son visage lui donnait envie de l’écraser. Et puis, lui et Amel n’avaient pas fini de s’amuser avec elle. S’il la blessait ou tuait, ils ne pourraient pas continuer leur petit jeu. L’égocentrisme de notre Joker est effrayant, n’est-ce pas ? D’une main, il l’attrapa par le col et le souleva du sol, le collant contre lui. Il lui souffla d’une voix suave et dangereuse, au visage :

« Si tu n’as pas l’intention de te retenir, il vaudrait mieux pour toi que tu partes. »

Celui-ci se débattit dans ses bras, grognant en tirant sur son vêtement pour essayer de le repousser. Inébranlable comme un roc, notre magicien resta stoïque, se contentant de le regarder avec intensité. Puis, après avoir plongé son regard doré sans pitié dans le sien, décida que discuter ne servirait à rien. Ainsi, il se dirigea calmement vers la porte, l’ouvrit d’un coup de pied et jeta l’homme dans la rue avant de refermer derrière lui. Une fois ceci fait, il pivota vers les clients médusés et fit un grand sourire qui ne laissait transparaître rien d’autre que de l’amabilité. Il revêtait encore un de ses masques. Effrayant.

« Veuillez m’excuser, mais il me semble que c’était la meilleure chose à faire pour notre sûreté à tous. »

Une fraction de seconde suffit, mais il échangea un regard avec Ameleyr, et une ombre malicieuse passa dans son regard. Ils savaient aussi bien l’un que l’autre que tous ceux dans ce café étaient en réalité en présence d’individus bien plus dangereux que celui qui venait de sortir. Ils étaient juste… très bien déguisés. Crimson fit quelques pas vers son camarade et se rassit comme si rien n’était arrivé. Il croisa le regard de la serveuse qui semblait éberluée par sa démonstration. Quand elle remarqué qu’il l’avait vue en train de le fixer, elle piqua un nouveau fard, renforcé par le sourire qu’il lui servit. Puis, taquin, le magicien se tourna vers son camarade et parla de manière à ce que seulement eux deux puissent l’entendre.

« Moi aussi je sais faire jouer mes charmes. »

#Code by Nao ✖ L E S  E M M E R D E U R S


HRP| T’inquiète, c’est top! ** ♥


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
 
Les emmerdeurs {Amel-Crimson}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Khorne Vs Crimson Fists
» Michel Faber: The Crimson Petal and the White, etc.
» amel
» Satoshi Urushihara et Mie Takasse - Dark Crimson T2
» Crimson Shell

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: