Partagez | 
 

 Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Mer 23 Juil 2014, 22:58


550 de large
Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Une nouvelle élève
Toujours dans ton Dojo, au creux des montagnes, tu essayais d'avoir la paix même si tu ne l'aurais jamais. Tu fermas les yeux, méditant, assit sur tes genoux, comme un croyant qui prierait une divinité. Malheureusement, dans ton cas, tu n'y croyais plus.
Quelque chose t'empêchais d'y voir clair. Tes pensées étaient comme embrouillées et ton cœur semblait souffrir d'un mal inconnu qui ne te permettrait cependant pas de mourir. Non, la mort tu t'y étais résigné depuis longtemps : tu devais faire avec :

« Encore entrain de brouiller du noir à ce que je vois ! »

Dehors, un rugissement se fit entendre : Zaroku, ton affilié était, évidemment, à chaque fois dans les parages, surtout quand tu broyais du noir pourtant là, tu essayais de comprendre, d'avoir une réponse aux questions que tu te posais. Malheureusement, tu en avais tellement... Heureusement que tu avais du temps devant toi.
Oui, même si tu haïssais ton éternité, tu devais bien avoir que, quelques fois, elle t'étais utile. Tu eus un sourire en te redressant lentement et te dirigeant vers l'entrée du Dojo :

«Je méditais Zaroku, je ne broyais pas du noir mais je te remercie de t'inquiéter autant pour ma santé »

Le Tigre grogna en hochant la tête avant de se mettre soudainement sur ses gardes. Que se passait il donc ? Un danger ? Tu sentis comme une odeur de... De vampire ?! Aussitôt, une haine sans nom s'empara de toi. Une haine que tu avais bien du mal à contenir mais ce n'était vraiment pas le moment de perdre les pédales. Allez Riku, essaie de rester rationnel et tout ira bien ! Tu n'allais tout de même pas sauter au cou de la première personne qui passait, n'est ce pas ?
Enfin quand même... Cette « personne » était assurément un vampire au vu de ce que tu pouvais sentir. Zaroku se rapprocha de toi, guettant l'horizon les muscles des pattes bandés, prêt à bondir au moindre danger alors que tu demandais d'une voix grave, dans ta langue natale :

«Dare ga soko ni iku? . . (Qui va là ?! ).  »

était ce un danger ou, finalement, une fausse alerte ?
.


100x100

Ft.

Haine Yukiko Erika Hoshino
100x100

And...

Riku Loreas Balijana.

© Narja - Never-Utopia




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Jeu 24 Juil 2014, 06:43

Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Haine & Riku



Bon sang, mais on était ce fichu dojo. Cela faisait des heures que j’errais dans cette stupide montagne à la recherche d’un bâtiment que je ne trouver pas. Je n’étais pas du genre à m’énerver, mais j’en avais assez de tourner en rond à la recherche de quelque chose que je ne trouvais pas, et cela depuis des heures. J’étais plutôt patiente en général, après tout, j’étais éternel, et pour me tuer par blessure, il fallait y aller trop fort, donc j’avais tout le temps devant moi, et de ce fait j’aimais plutôt bien le prendre, mais ma patience avait quand même ses limites, et on s’y approcher lentement.

Cendrelle, sur mon épaule, ne pipait mot, sachant qu’il ne valait mieux pas trop me parlait dans des cas comme ça. J’avais entendu une rumeur concernant une personne, un certain Riku Balikana qui serait, à ce qu’il parait, un excellant maitre d’arme. J’avais donc dans l’idée de lui demander de m’apprendre ce qu’il savait sur les techniques à l’épée, étant mon domaine de combat préféré. Mais pour cela, encore fallait-il que je parvienne à le trouver. Quel idée d’aller se planquer ainsi en montagne en même temps.

Enfin je fini par trouver ce qui ressemblait à un dojo, ou du moins à l’idée que je m’en faisais, je ne pouvais que supposer que c’était là la demeure de ce dénommée Riku. Alors que j’entra dans la cours, je ressenti tout de suite une aura hostile, le genre de chose que l’on ressentait quand on était habituer à combattre. Visiblement, je n’étais pas la bienvenue, mais après avoir passé autant de temps a chercher cet endroit, je n’allais certainement pas repartir les mains vide, ou du moins sans avoir rien essayer. J’étais ici pour apprendre, et je comptais bien en ressortir meilleur à l’épée que maintenant. Après tout, j’avais appris ce que je savais dans les livres, avec quelqu’un pour m’instruire, on devait progresser beaucoup mieux.

- Je ne sais pas ce que tu as dit, mais je cherche un homme nommée Riku Balikana, est-ce toi ?

J’avais bien reconnue une langue asiatique, mais j’étais bien incapable de dire laquelle, bien que mes parents étaient tous les deux japonais, et donc que je suis d’origine japonaise, je suis de nationalité brésilienne, et je ne parle qu’espagnol et anglais. Je n’ai aucune notion de ma langue d’origine, n’ayant pas connu mes parents biologiques. Je devrais peut-être dire mes intentions, cela éviterait un malentendu, surtout que j’étais armée de mes deux épées. Je m’avança vers lui, gardant une distance de sécurité et me préparant à me mettre en garde au moindre signe suspect.

- Je suis juste ici pour apprendre …


FICHE PAR STILLNOTGINGER.




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Jeu 24 Juil 2014, 14:31




Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
With : Haine Y.E Hoshino

Qui était là ? Une présence féminine et vampirique envahissait tout à coup l'air. Un danger ? Possible. Par réflexe, tu portas ta main à ton Katana en te demandant qui pouvait bien avoir repéré ce Dojo. Normalement, il n'y avait que toi, Zaroku et Atsuo qui connaissaient cet endroit mais, apparemment, tu te trompais.
Il s'agissait d'une femme et, apparemment, la politesse n'était pas son fort. Tu te redressas, le visage sévère, tous les sens aux aguets regrettant de ne pas posséder la capacité de lire dans les pensées car cela t'aurais été bien utile. Apparemment, cette femme te recherchais. Pourquoi ? Tu eus un sourire malsain en sentant tes crocs apparaître et te blesser légèrement les lèvres. D'ailleurs, il semblerait que cette femme soit une vampire sang pure.
Aussitôt, ton esprit t'amena le souvenir d'une jeune femme nommée Ruth, passionnée d'histoire. Non, apparemment, il ne s'agissait pas d'elle, mais bien de quelqu'un d'autre. Bon sang, à croire que tu attirais les vampires... Enfin, écoutons ce qu'elle avait à dire. Elle était déjà armée de deux épées, ça commençait bien... Essayant de ne pas écouter ton instinct meurtrier tu pris poliment la parole

«  Il se pourrait, effectivement, que ce soit moi. Cela dépend simplement de qui me demande et ce que je peux faire pour cette personne. De plus, j'ignore la raison pour laquelle vous êtes armée de deux épées dans un lieu aussi paisible que celui ci »


Tu la regardas encore plus, l'air méfiant, comme si tu voulais savoir ce qu'elle pensait réellement, tout en sachant que ce serait impossible. Apparemment, elle souhaitait apprendre mais tu haussas les épaules en te demandant bien ce que tu pouvais apprendre à une vampire sang pure et, au vue de ce que tu ressentais pour eux... Ce n'était pas gagner.
Pourtant, ton esprit de « Sensei » était heureux d'un coté de compter quelqu'un qui était intéressé par ton apprentissage. Malheureusement, ce n'était pas vraiment la race que tu souhaitais mais tu n'allais sûrement pas l'envoyer sur les roses simplement parce qu'elle était vampire. Soudain, tu ressentis un courant d'air et aussitôt, une tornade de poils blancs se posta à tes cotés.
Tu eus un sourire en plongeant la main dans la fourrure blanche et soyeuse de ton tigre qui regardais également la nouvelle venue sans forcément montrer d'agressivité même si son corps restait tendu, aux aguets. Tu repris la parole :

«  La politesse aurait voulu que la personne qui en recherche une autre se présente en premier et qu'elle présent aussi l'exacte raison de cette recherche donc... à qui ai je l'honneur et quel genre d'apprentissage souhaitez vous ?  »

.




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Jeu 24 Juil 2014, 19:35

Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Haine & Riku



Bon sang, il ne faisait pas des plus chaud dans ses montagnes, enfin, j’avais déjà connu pire, bien pire, comme rester sous une pluie glacer pendant des heures sans pouvoir m’abriter alors que je n’étais âgée que de six ans, en bref, j’étais habituée au froid. Malgré tout, j’aurais dû prendre un pull, cela aurait sans doute été utile, à la place, je n’avais que mon habituelle veste noir, qui ne se fermer pas sur le devant. Pour couvrir ma poitrine, j’avais comme toujours une bande qui la serrer, c’était plus pratique ainsi pour les combat qu’un simple soutien-gorge.

Je ne fis aucun geste quand je vis ce dernier même sa main sur la garde de son épée, je me tenais prête à réagir à la seconde même où il ferait un geste mais j’essaya de ne pas me montrer agressante. J’effaça toute impression de mon visage, tout sentiment de mes yeux, les laissant vides et froids. Ce n’était pas vraiment compliqué, ils étaient presque toujours comme ça. J’entendis ce dernier me parler, dans une langue que cette fois je pouvais comprendre. Au moins, on allait pouvoir se comprendre, sinon je ne sais pas ce que j’aurais fait. Sans doute aurais-je essayais de le lui faire comprendre avec des gestes.

- Je ne me sépare jamais de mes épées, mesure de sécurité.


Après tout, avec mon métier, je pouvais me faire attaquer m’importe quand, pas vraiment le genre de chose qui vous donne envie de sortir sans armes sur vous. Je regarda un tigre blanc atterrir gracieusement à ses côtés. Il avait l’air assez dangereux, mais ce n’est pas ce qui allait me faire peur, je n’avais jamais eu peur d’un animal et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait commencer. Je lança un regard à Cendrelle qui fixait le tigre avec une pointe de fierté. Ouai bon, il allait devoir encore grandir et devenir un wyvern adulte avant de pouvoir rivalisé. Enfin, au moins un adolescent.

- Je m’appelle Haine Hoshino. J’ai entendu dire que tu étais un maitre d’arme, et j’utilise moi-même deux sabres, mais je n’ai appris à m’en servir que dans les livres. Même si je me débrouille bien, je voudrais en apprendre plus, alors apprends-moi.

Bon, j’aurais sans doute du dire s’il vous plait, mais je n’étais pas du genre à m’occuper de la politesse. Je n’en avais jamais eu besoin dans la rue, quand on voulait quelque chose, on le prenait, point. J’aurais bien voulu savoir pourquoi ce dernier se montrer assez hostile, après tout, j’étais presque sûr d’avoir vu des canines dans sa bouche, ce dernier était donc un vampire. Enfin bon, sans doute le découvrirais-je un jour.

- Ta réponse ?



FICHE PAR STILLNOTGINGER.




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Jeu 24 Juil 2014, 22:28




Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
With : Haine Y.E Hoshino

Pour qui se prenait elle exactement ?! Elle était chez toi tout de même et sans être un fétichiste, tu aimais la politesse donc.. Enfin, apparemment elle avait une bonne raison de se promener avec deux armes sur elle. Cependant, tu ne comprenais pas les raisons de sa tenue assez... Découverte dirons nous.
Pour comble de honte, tu sentis tes joues rosir : fichue timidité ! C'était une vampire qui était devant toi quand même ! Enfin, heureusement, tu repris rapidement contenance et tu l'écoutas dire qu'elle ne se séparait jamais de ses armes car, apparemment, c'était une mesure de sécurité, gardant toujours ta main sur le manche de ton Katana alors que Zaroku continuait également de l'observer. Intrigué ainsi que méfiant, tu demandas :

«  Et puis je connaître la raison de telles mesures de sécurité ? Seriez vous recherchée par hasard ? Si tel est le cas, j'aimerais vous prévenir que je voudrais garder la tranquillité de ce lieu »


Oui parce que tu ignorais tout d'elle finalement. La seule personne qui avait poussé les portes de ce Dojo restait Atsuo et, même s'il avait toujours le Katana que tu lui avais offert, il ne l'avais jamais utilisé ici. De plus, d'entrée de jeu, tu n'aimais pas sa façon de faire donc le reste risquerait d'être compliqué...
Haine Hoshino donc et elle était là parce qu'elle voulait... Non plutôt parce qu'elle t'ordonnais de lui apprendre à manier les armes. Tu fronças les sourcils en crispant ta main sur le fourreau de ton Katana, en te disant que tu aurais vraiment du mal avec ses manières et puis elle te donnait l'impression de ne pas te donner le choix.
Un frisson s'empara de toi alors que tu essayais de garder un visage et un regard neutre. Zaroku paraissait intrigué par le compagnon de la jeune femme et était, étrangement silencieux pour une fois, lui qui ne perdait généralement pas son temps pour tenter d'en placer une. Après un instant de silence, tu répondis donc :

«  Je suis navré d'insister mais ce Dojo m'appartiens donc c'est à moi de décider et, pour le moment, votre manque de respect joue en votre défaveur. Cependant, ce n'est pas mon genre de refuser l'accès à l'apprentissage à des élèves potentiels mais j'aurais aimé que vous changiez d'attitude, si cela vous est possible  »


à croire que les vampires sang purs aimaient se croire tout permis et bien non, tu n'accepterais pas de te faire marcher sur les pieds cette fois ci ! Tu espérais que ta réponse soit assez clair pour que la jeune femme puisse comprendre que si elle désirait vraiment être entraînée par toi, elle devait faire un effort concernant le respect qu'elle devait à son professeur c'est à dire toi




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Ven 25 Juil 2014, 02:41

Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Haine & Riku



Riku avait toujours là mais sur la garde de son épée, ce qui avait assez tendance m’énervé. Pas parce qu’il était méfiant vis-à-vis de moi, non, au contraire ça tendrait a prouver de ce dernier était vraiment doué. Mais s’il venait a y avoir un problème entre nous, il aurait l’avantage de la vitesse, car là où il avait juste a dégainer, moi je devais avant porter la main à mon sabre et le dégainer. Bien sûr, cela ne devait pas représenter plus d’une seconde, mais s’il était aussi fort qu’on le laisser entendre, cela pouvait faire beaucoup. Je devais plutôt me préparer à le piégé dans une illusion si les choses venait a mal tourné.

- Je ne suis pas recherché, mais tu ne l’es pas non plus, et pourtant tu es aussi armée …


Je n’avais pas mentis, officiellement parlant, je n’étais pas recherché … par la police. En même temps, je n’avais pas vu l’ombre d’un policier sur cette île, ce qui était assez étonnant, peut-être que les dieux pensaient pourvoir s’en occuper eux-mêmes, je n’en savais rien. En revanche, officieusement, ma description et peut-être même ma photo devait être placardé dans certaine de base de clan avec soit l’ordre de me fuir a vue, soit celui de me tuer a vue. Je ne serais pas vraiment surprit non plus en apprenant que quelqu’un avait mis ma tête à prix. Enfin bon … . Le jeune homme n’accepta pas ma demande, mais il ne la refusa pas non plus.

- Le respect ? Changer d’attitude ? demandais-je d’une voix toujours aussi froide.

Je n’avais jamais respecté qui que ce soit. Enfin peut-être si, mes parents adoptifs, mais ils étaient mort alors que je n’avais que six ans, je n’avais donc que très peu de souvenir de cet époque. Après, c’était moi qui me trouver tout en haut de la chaine. Moi que l’on respecter, enfin, si l’on pouvait dire qu’il y avait du respect dans la rue. On m’obéissait simplement car j’étais la plus forte du clan et qu’ils n’avaient donc pas le choix. Je n’avais donc aucune idée de comment on respecter quelqu’un, et ce n’était pas dans mes priorités d’apprentissage. J’avais horreur de m’écraser devant quelqu’un, même devant les dieux, comme se stupide dieu du soleil. Enfin, bon, s’il fallait passer par là pour apprendre ce que je voulais apprendre, je pouvais faire un effort pour quelques temps. Mais …

- Comment on fait ? Je dois faire quoi ?


Bah oui, je voulais bien le respecter mais on fait comment ? Je n’en avais pas la moindre idée. S’il voulait que je le respecte un minimum, il allait dans un premier temps me dire quoi faire. Cette journée s’annoncer déjà encore plus longue.



FICHE PAR STILLNOTGINGER.




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Ven 25 Juil 2014, 14:22




Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
With : Haine Y.E Hoshino

Ainsi donc, il fallait tout lui apprendre. Tu eus un soupir en la regardant avec toujours autant de méfiance avant de te dire qu’elle t’avait pris à ton propre jeu. En effet, pour ta part tu n’étais pas recherché mais tu portais tout de même un Katana et tu avais de bonnes raisons de le mettre à vous, comme la jeune femme sans doute.
Enfin, passons. Elle te disait ne pas être recherchée soit. Alors quelqu’un en voulait à sa vie dans ce cas ? Ridicule ! Les Vampires sang purs n’avaient pas besoin d’armes pour se défendre. La réelle raison de la jeune femme t’intriguait de plus en plus alors qu’elle se posait des questions concernant le respect et le changement d’attitude.
Apparemment, elle n’avait pas été élevée dans ces conditions et tu allais sûrement faire beaucoup d’efforts :

« En effet. La première chose que je vous apprendrais avant tout chose, sera le respect d’autrui et cela commence par la politesse c'est-à-dire, saluer les gens et, accessoirement, éviter de tutoyer une personne que l’on rencontre pour la première fois. Dans un second temps, je vous apprendrais le respect et, seulement après que ces deux notions vous soient acquises, nous commenceront l’entraînement au sabre »


Cela voulait dire en gros, qu’il y avait de fortes chances que tu l’accepte parmi tes élèves même si, encore une fois, tu aurais préféré une personne d’une autre race. Malheureusement, tu ne pouvais pas décider toi-même et cela dépendait des gens qui venaient. De plus, à part Atsuo, tu n’avais aucun élève donc, quelque part, ta partie enseignant était ravie.
Elle se demandait ensuite comment il fallait faire pour respecter les gens. Cela voulait dire qu’elle n’était pas totalement fermée. Tu eus un léger soupir avant de te saisir de ton Katana et… Te baisser pour le poser au sol, mettant ensuite les mains bien en avant lorsque tu te redressas, pour expliquer à ta nouvelle élève :

«  D’abord, l’usage veut que lorsque le professeur dépose son arme à terre, vous fassiez de même. Ceci est une forme de respect et, surtout, de confiance en l’autre qui signifie que vous n’avez pas de mauvaises intentions. Si vous refuser de reproduire ce geste, cela pourrait vouloir dire que vous ne m’accordez pas votre confiance. Sachez une chose : généralement respect et confiance font de paire »


«  Puis de toute manière, si jamais vous faites un mouvement suspect, je serais votre adversaire. Je ne dis pas que j’arriverais à vous faire mal mais je peux vous assurer qu’il faut éviter de sous-estimer mes attaques. Considérez ma présence comme moyen de prévention au cas où »


Déclaras Zaroku dans un faible rugissement pendant que tu regardais un instant ton tigre avant de dériver ton regard sur la vampire. Dans quelle galère t’étais tu encore fourré ?




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Ven 25 Juil 2014, 17:19

Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Haine & Riku



J’attendis que le maitre d’arme me réponde en me tenant droite sans bouger le moindre muscle, attendant de voir une réaction chez lui ou le moindre signe pouvant montrer ses intentions, comme un signe de la tête ou encore une parole qu’il prononcerait. Ce qui ne tarda pas a venir. En fait, je me foutais un peu de ce qu’il disait, je ne comptais pas changer en profondeur, j’allais juste donner le change pour qu’il m’apprenne ce que je voulais, une fois sorti d’ici, je ne retiendrais vraiment que ce qui m’intéresse, rangeant le reste dans un coin inutilisé de mon cerveau ou je rangeais les informations qui pouvait m’être potentiellement utile un jour. Après tout qui sait, la politesse et le respect, même faux, pouvait me servir lors d’une mission d’infiltration ou encore me sauver la vie, surtout face à des entités supérieures.

- Comme tu … comme vous voulez.

Cela me faisait bizarre de vouvoyer quelqu’un, j’avais l’impression que cela sonnait étrange dans ma bouche, et pour cause, aussi loin que remonter mes souvenirs, je ne pensais pas avoir déjà vouvoyé quelqu’un. Enfin bon, cela ne faisait pas vraiment de différence pour moi, et si cela pouvait lui faire plaisir. Je le vis alors retirer son épée pour le poser au sol, m’expliquant divers chose sur le respect et la confiance. Pour le dernier point, il pouvait toujours courir, je n’avais jamais eu confiance en personne, même pas en Dima, alors ce n’est pas demain la veille que cela allait changer. Enfin bon, encore une fois, il n’avait pas besoin de savoir ce genre de chose, du moment qu’il pensait que je lui faisais confiance, c’était le principal. Qui plus est les épées n’était là que pour m’éviter d’avoir a utilisé mon pouvoir sur l’illusion qui était mon véritable pouvoir. Avec, je pouvais faire passer un simple bâton pour une arme tranchante, et véritablement coupé avec. Je pris mes sabres derrière mon dos pour les déposer sur le sol en l’imitant.

- Comme ça, c’est bon ? Demandais-je.

Je me releva en regardant le titre qui venait de parler. Je m’attendais un peu à ce que ce dernier en soit capable, après tout, Cendrelle pouvait le faire lui aussi, cela devait être un point commun au affilié. Ce dernier essaya de me mettre en garde, mais il ne me faisait pas peur, même « désarme ». Je regarda autour de moi, trouvant l’endroit un peu vide pour un dojo qui était censé être un lieu d’apprentissage. Pas que cela me dérangeais, au contraire moins il y avait de monde, mieux c’était pour moi. Mais je préférais être sûr de moi, histoire de ne pas avoir la désagréable de voir plein de monde arriver.

- Tu … Vous avez d’autre élève ici ?
demandais-je toujours d’une voix assez froide et monotone.

Ce n’était pas vraiment ma faute, je ne savais pas m’exprimer autrement. S’il s’attendait à ce que je lui parle chaleureusement, il risquait d’attendre longtemps.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Sam 26 Juil 2014, 11:33




Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
With : Haine Y.E Hoshino

Cela n'allait pas être facile mais après tout, pourquoi pas. Allez Riku repousse simplement cette haine idiote que tu avais des vampires sang pur....et concentre toi sur la possibilité d'enseigner à une nouvelle élève. Au moins t'imita t elle, ce qui était une bonne chose même si, apparemment, c'était plutôt à contre cœur.
Enfin, tu eus un soupir quand elle te demandas si c'était bon. Tu hochas la tête en la voyant déposer ses armes, ce qui te permettais d'avoir une petite idée sur le potentiel de ta nouvelle élève. Hum... Tu te demandais bien ce que tu pourrais lui apprendre d'autre à part le respect en te disant que ce n'était peut être pas ton travail après tout : oui tu n'allais tout de même pas refaire l'éducation de chaque vampire impoli qui traînait dans le coin.
Pourtant, en tant que professeur, tu te devais de l'encourager, même si ce n'était qu'une simple parole :

« En effet, c'est un bon début, je vous félicites. Ce n'est pas grand chose me diriez vous, mais cette marque de respect est essentielle pour moi. J'ai le principe d'enseigner à ceux qui veulent apprendre certes mais, tout en attendant un minimum de respect venant d'eux »


Puis, tu la regardas dans les yeux pendant que Zaroku était apparemment intrigué par l'affilié de cette jeune femme. De toute ta vie, tu n'avais jamais vu tel animal. Cela ressemblait à un Dragon mais ce ne devait pas être ça. Enfin, ne même temps, tu ne devais pas t'occuper de l'animal mais plutôt de la jeune femme.
D'ailleurs, quand tu l'entendis te vouvoyer, cela sonnait faux. D'accord, on voyait bien qu'elle n'avait pas l'habitude contrairement à toi qui avait été élevé dans le respect d'autrui depuis ton plus jeune âge même si, avec l'âge que tu avais actuellement, tu n'arrivais pas à t'en souvenir dans les moindres détails.
Alors, prenant sur toi, tu consentis à faire une concession :

«  Bien. Comme je constate que vous n'avez pas l'habitude d'utiliser le vouvoiement, je vais faire une exception. J'accepte que vous me tutoyiez à condition que votre ton change. D'ailleurs, je me permet un conseil : je ne suis pas votre ami donc, même avec ce petit traitement de faveur, j'aimerais que vous me traitiez avec respect, Hoshino-san »


«  La leçon commence j'imagine. Par contre, je suis assez intrigué par l'étrange créature. Tu peux lui demander ce dont il s'agit comme race ?»


«  Tu peux lui demander toi même vu que tu sais parler, Zaroku et pour répondre à votre question, Hoshino-san je n'ai qu'un élève qui vient régulièrement s'entraîner ici»


Simple, clair et précis, maintenant restait plus qu'à savoir comment commencer la première leçon.




avatar
Invité
Invité
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage | Sam 26 Juil 2014, 18:52

Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Haine & Riku



Il me félicitait … cela me faisait une belle jambe, je devais bien l’avouer. Je n’étais pas là pour avoir des félicitations, des encouragements ou quoi que ce soit d’autre, mais pour avoir un enseignement, rien de plus. Être plus forte signifiait avec plus de chance de survie et être plus efficace dans mes missions. Plus j’étais efficace et plus j’avais de mission, plus j’avais de mission, plus j’avais d’argent, et plus j’avais d’argent, mieux je pouvais vivre. C’était aussi simple que cela, ni plus, ni moins. Enfin, il y avait bien une autre raison qui me pousser à apprendre le sabre de cette homme, car pour l’efficacité, je n’avais qu’à perfectionner mes illusions, mais je devais bien avouer que l’art du sabre était l’une des rares choses en ce monde que j’aimais, moi qui était vide de tout. Je voulais toujours en apprendre plus pour combler cette soif d’apprentissage de cet art aussi gracieux que mortel. J’aimais voir les lames tourner dans mes mains, même si c’était pour couper le corps de mes adversaires. Même quelqu’un comme moi pouvait aimer quelque chose.

- Mer … ci.


Si mes souvenirs étaient bons, c’est ce que l’on devait dire dans ce genre de situation. Un mot dont je n’avais pas souvenir d’avoir employé mais bon. Autant montrer un peu de fausse bonne volonté, j’avais juste à faire croire qu’elle était vrai. Le respect, c’était quand même un concept compliquer quand on y réfléchissait un peu. Le cent-visage en parlait dans son livre, il voler les trésors sur monde entier pour les remettre à leur place d’origine par respect pour ses derniers, mais je n’avais jamais vraiment compris ce passage. Peut-être le comprendrais-je en restant un peu par ici. Il me demanda alors de changer de ton, du moins si je voulais le tutoyer.

- Je préfère encore le vouvoiement. Dis-je d’une voix aussi vide d’émotion.

Je ne pouvais pas avoir un ton joyeux ou autre, au mieux, il serait calme, mais dans quatre-vingt-dix-neuf pourcent des cas, il resterait vide de tout sentiment. Ne jamais faire voir ses sentiments était quelque chose d’important, enfin, dans le cas où on en ressentait. J’avais fait une croix sur toutes mes émotions depuis la mort de Dima, enfin surtout sur les joyeuses, ça m’arriver encore de me sentir en colère ou énerver.

- Cendrelle est un wyvern de feu, un dragion venant des pays nordique. A la place de ses pattes avant, il y ses deux ailes dont la pointe est munie de griffes, il s’en sert pour marcher. C’est encore un enfant, adulte un sera trois fois plus grand que moi, voire plus.

Je caressa légèrement la tête de mon affilé en lui faisant un petit sourire, vraiment petit. Il était encore le seul qui comptait pour moi, peut-être dû à notre lien, je n’en savais rien. Il n’était pas du genre bavard non plus, la preuve, il n’avait toujours pas parlé depuis qu’on était arrivé. A la place il fixait le tigre, comme s’il se demander quel était ses chances de le battre. Je nota l’information qu’il n’avait qu’un seul autre élève, ce qui était parfait.

- Je sais aussi cracher du feu. Répondit Cendrelle en crachant une petite boule sur le sol avant de s'adresser de nouveau au tigre. "Et toi, que sais-tu faire ?"


FICHE PAR STILLNOTGINGER.




Contenu sponsorisé
Re: Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage |

 
Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savoir repousser la haine de l'autre par l'apprentissage
» D'un livre à l'autre, et l'âge dans tout ça ?
» [REQUETE] Lecteur de flux RSS autre que RSS Hub ?
» [AIDE]Comment savoir si mon HD est desimbloqué? (histoire de fou!..)
» Réserve de figurines (zombies, squelettes, ou autre..)

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: