Partagez | 
 

 Devant la fontaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 319 Messages : 513
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Devant la fontaine | Jeu 03 Juil 2014, 11:27


Devant la fontaine


Ruth s'installa sur un banc un peu pensive, cette fontaine lui donnait des envies de philosopher, bien que ça soit pas vraiment sa matière d'origine, le passé était riches de nombreux philosophes, elle le savait. A croire que cet endroit avait été construit dans ce but. Elle eut un rire amer, elle ne voulait plus se mêler à ces histoires de loups, plus jamais, au moins, elle avait récupéré une guitare, ce n'était pas rien. Vu le prix que ça coûtait et à quel point Kovu mangeait, elle n'allait certainement pas se plaindre. Elle remit une mèche de ses cheveux blonds derrière son oreille avant d'observer le ciel, quelques nuages passant dans l'azur que composait le firmament. Elle lâcha un sifflement en baissant la tête, peut-être un peu trop rapide, son équilibre un perturbé comme si elle s'était bu un bon alcool. Elle posa un regard blasé sur la foule qui se pressait comme un citron, elle avait l'impression de se retrouver dans une métropole des plus ordinaires comme sur terre. Elle soupira et croisa les bras sous sa poitrine, ses yeux verts se laissant distraire par les affiliés des gens qui passait par là, le sien dormant à ses côtés près du banc, elle pouvait l'entendre grâce à sa télépathie qu'il rêvait d'un festin de steaks bien saignant, ce lion était pire qu'elle, voilà ce que pensait l'enseignante en ne bougeant pas de sa place, elle avait assez marché comme cela, maintenant c'était repos, rien et personne ne la ferai se lever, à moins d'avoir de sacrés arguments. Il rit toute seule, si bien qu'elle sentait ses côtes lui faire mal, elle se moquait de ses propres réflexions, tout allait bien, très bien. Pour finir l'île allait tomber sur la Grèce et tuer du nombreux humains, dommage, elle aimait assez les méditerranéens, elle trouvait pas mal dans leur genre, bien sûr comme tout peuple, il avait ses laiderons.
Après quelques minutes, ses jambes raidies par sa position, elle se leva, elle qui s'était juré de ne pas bouger, c'était raté, elle en profita pour embêter un peu son animal, elle n'avait pas peur de lui, toute façon sa relation amour-haine avec le félin était comme cela et elle en changerait pour rien, c'était passionnant de le voir. Et puis, elle adorait ses ronronnements surtout quand elle grattait certains endroits. Cela faisait un petit temps qu'elle était sur l'île, elle commençait à la connaître pas aussi bien qu'un natif, mais elle se débrouillait assez bien, son excellente mémoire l'aidant beaucoup dans sa vie. Elle entendait une de ses articulation craquer, elle se retournais pour voir si son pantalon s'était déchirer, ça serait fâcheux, que les passant se mettent à voir ses sous-vêtements, bien qu'elle s'était déjà baladé à poil suite à un pari à la con d'un de ses exs. Elle regardait son pantalon, aucun visible à ses yeux, elle soupira de soulagement.

-Tu vois Kovu, il est possible que je sorte sans que je fasse de bêtise.

Elle entendit les pensées de son compagnon, qui lui disait sur un ton un peu moqueur que cela viendrait, Ruth se mit et frotter avec force la crinière de son lion, jusqu'à qu'il vienne à lui supplier à arrêter, elle savait que ça viendrait. Comme prévu cela venait, victorieuse, elle leva le poing au ciel en bombant son torse. Fière, elle croisa le regard d'un passant, un jeune homme, elle pencha la tête, elle ne l'avait jamais vu. Elle s'avança vers lui, elle n'avait rien à perdre à faire sa connaissance. Déjà c'était pas un vampire, elle aurait reconnu ses semblables entre milles. Elle lui sourit aimablement, son côté professeur ressortant. Elle voyait en lui une potentielle personne qui pourrait devenir un ami ou à défaut un élève aussi particulier que la jeune vampire de la bibliothèque. Elle la retrouverai et demanderait son nom la prochaine fois, enfin l'île était assez grande pour que je la croise plus par la suite. La vampire remarqua que le jeune était du genre plus proche de la nature, cela se voyait à ses vêtements, elle remerciait son goût vague pour la mode. Toute façon, rien ne s'inventait, tout était interprété. Son lion quand à lui était resté à sa place, trop flemmard pour bouger ses fesses de sa place, ce qui ne l'empêchait de regarder sa maîtresse s'avancer vers un inconnu. Il lui dit par la pensée, de restée présente, elle lui dit qu'elle savait très bien se débrouiller, qu'en cas de soucis, elle ferai appel à Kovu, le lion puissant. Ciel, son lion pouvait être prétentieux par moment.





Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥️ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Devant la fontaine | Jeu 03 Juil 2014, 13:50


Devant la fontaine


C’est le matin. Alors que les rayons du soleil commence à illuminer Chloris comme à son habitude, j’ouvre la porte d’entrée de ma maison et la referme une fois que je me trouve sur le perron. Sur mon épaule droite, Cara, ma meilleure amie et celle qui semble me comprendre à chaque fois que je lui fais part de l’un de mes états d’âmes.
- Que vas-tu faire aujourd’hui Jeremy, mon petit ?
- Je l’ignore encore ma belle mais déjà, je sais que j’ai envie de me promener histoire de me dégourdir les jambes.
- A Chloris, mon petit ?
- Non Cara, j’ai envie de me rendre à Skyworld.
- Je vois, mon petit.


J’adore discuter avec ce volatile. Son défaut de prononciation m’amuse beaucoup et pourtant, dès le début de notre relation, il a été source de conflits. Calmement, je descends les marches qui mènent jusqu’au sol et une fois mes pieds dessus, j’attaque le chemin qui me mènera à mon lieu de destination. Plusieurs minutes me sont nécessaires pour que je puisse arriver jusqu’à Skyworld mais bon, j’aime bien marcher et ainsi, je peux prendre le temps de contempler la nature qui m’entoure. Mon agiel lui, pend misérablement sur le côté droit de ma ceinture.
Il a beau taper contre le tissu de mon short, aucune douleur ne me traverse puisqu’une matière nous sépare. Par contre, je me serais amusé à me promener en boxer, je pense que là, j’aurais particulièrement souffert. Je lève les yeux au ciel et le contemple. Celui-ci est bleu, pas l’once d’un petit nuage à l’horizon. Bref, cette journée s’annonce comme étant splendide et j’espère qu’elle le restera ainsi car de cette façon, je pourrais essayer des sorts qui ne marchent uniquement en jour ensoleillé. Tout en continuant mon chemin, j’arrive devant la fontaine et je m’arrête à sa hauteur.
Entendre l’eau couler est un son que je ne cesserais jamais d’écouter car je trouve ce bruit tellement mélodieux.
- Ouais, la journée va être superbe aujourd’hui.

Soudain, je sens que la pie qui est toujours posé sur mon épaule commence à se mettre en mouvement. Elle ne cesse de se retourner encore et encore et forcément, son comportement m’intrigue.
- Un souci Cara ?
- J’ai une furieuse envie de me dégourdir les ailes mon petit.
- Dans ce cas, qu’est-ce qui t’en empêche ?
- Toi, mon petit.
- C’est bon, je suis capable de me débrouiller tout seul. Je te signale que j’ai seize ans, pas neuf.
- Puisque tu m’y autorises, mon petit.


Ni une ni deux, le corvidé déploie ses ailes et s’envole pour une destination que j’ignore encore. Lorsque je regarde dans la direction empruntée par ma chère amie, je constate qu’une autre pie s’y trouve, posé sur le toit d’une magnifique demeure.
- Ouais ben elle n’est pas aussi belle que ma maison qui est nichée dans mon arbre.

Tout en prononçant ses mots, mon don d’empathie me prévient que je ne suis pas seul sur les lieux. Je suis au courant, beaucoup de personnes gravitent autour de moi. Il faut dire que cet endroit est plutôt prisé mais voilà que mon sentiment se fait de plus en plus fort. Aussitôt, je me retourne e
t voit une femme, au loin, en compagnie d’un lion. Est-ce d’elle que je ressens autant d’émotion ?



Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 319 Messages : 513
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Devant la fontaine | Jeu 03 Juil 2014, 15:33


Devant la fontaine


Ruth était à sa hauteur, elle sourit toujours à cet adolescent, il n'est pas très grand, mais les gosses à son âge ont parfois des poussées de croissances. Elle n'osait ne plus s'approcher de ce personnage. Elle était là parmi toutes cette foule. Elle aimait la ville, c'était quelque chose qu'elle adorait par dessus tout, les gens qui parlaient dans tous les coins et aussi les pensées qu'elle laissaient parfois s'incruster dans son esprit, là par exemple, un serveur tentait désespérément d'avoir son pourboire pour payer sa nourriture. Elle ne lâcha pas pourtant son regard du jeune homme en face d'elle. Ce petit semblait perturbé par elle ne savait pas quoi. Le sixième sens d'une femme après elle n'était pas clairvoyante, elle était déjà télépathe ça faisait beaucoup quand même.

-Bonjour, jeune homme, désolé de te déranger sûrement, mais je me posais quelques questions, ne t'inquiète tu n'est pas pas prié d'y répondre si tu le souhaites. Je n'en ferais pas toute une histoire pour cela.

La vampire marqua une pause à ses mots, le temps que le jeune capte un peu que c'est à lui qu'elle tentait de parler, bavarde comme elle est, elle remettra bien vite à parler à ce jeune homme, elle ne laisserait pas partir sans son nom, une fois, mais pas deux. Elle soupira en entendant les paroles de son félin, il lui disait de faire gaffe. La prof ne voyait rien de dangereux en ce jeune homme, elle lâcha son regard pour fusiller du regard son compagnon à poil qui rugit un peu avant de se lever et s'approcher d'elle avec une mollesse qui lui était propre, celui qui a foutu le nom de paresseux à l'animal du même nom n'as jamais vu un loin, car c'est pire. Ils foutent que dalle, ils bouffe comme cinq, tout ce que tu as en retour c'est des ronrons et des coups de griffes qui faisait un mal de chien soit disant passant. Elle racla sa gorge un peu afin de reprendre constance.

-Tu semble être d'ici, tu sais sûrement comment se nomme cet endroit. Ma question est sûrement stupide, je te l'accorde, mais j'ai pas vu de panneau et je n'ai pas encore étudier la carte des lieux. Si elle existe.

Ruth fronça les sourcils en sentant Kovu se frotter contre elle. Il n'était pas si affectueux d'habitude à moins qu'il ai faim, mais il n'est pas possible, voilà ce que pensait la vampire, elle lui disait si il avait, il n'avait qu'à attendre. Elle frappa doucement l'animal qui décidait de se mettre à l'ombre pour faire une énième sieste. Voilà tout ce que le lieu lui inspirait. Elle posa violemment la paume de sa main sur son front. Avant de grogner, elle allait avoir la marque, heureusement qu'elle avait des bandeau. Elle adorait sa force, c'était pratique, surtout pour soulever des meubles lours et déraciner une arbre, si elle le désirait. Elle passa un moment à insulter son lion avant de reprendre là où elle en était, c'est à dire avec ce jeune homme, il était assez spécial, elle n'arrivait pas à mettre le doit sur ce qui le rendait comme ça. Peut-être était-il mage comme une amie à elle, en moins puissant peut-être, sa camarade était plus âgé et semblait toujours à la recherche d'un mieux. Le félin dormait, elle n'entendait pas plus ses pensées. Au moins c'était déjà ça en moins à se préoccupé pour le moment.

-Excuse-moi, je n'ai pas donné mon nom, je me nomme Ruth, enchanté de faire votre rencontre, enfin si vous voulez bien faire connaissance. Promis je ne mords pas.

Enfin, ça c'était vite dit, il est vrai que vampire l'obligeait à mordre des gens, mais c'était normal, le sang était la source de sa nature, elle ignorait ce qui avait fait les espèces vivant sur l'île, mais la diversité était pas mal intéressante. Bien qu'elle se disait à un moment l'île serait surpeuplée, où qu'elle grandirait selon les nombre d'habitant grâce à des interventions divines. Quelque chose lui disait qu'il ne fallait mieux pas qu'elle sache. Surtout qu'il avait des rumeurs comme quoi l'Atlantide serait cachée sous les eaux et des gens qui vivent ici l'aurait revue. Cela faisait froid dans le dos, comment ses gens avait pu vivre tout ce temps. C'était un mystère insondable, elle devait voir cela de ses yeux. Elle sourit encore plus révélant un peu ses canines pointues. Le pire c'est qu'elle ne faisait pas exprès de montrer sa nature. Elle était naturelle avec ce garçon, elle sentait qu'elle devait l'être.





Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥️ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Devant la fontaine | Jeu 03 Juil 2014, 16:31


Devant la fontaine


Je me tenais là, devant cette personne et mon empathie ne cessait de me mettre en garde. Quelque chose clochait chez cette femme mais je n’arrivais pas à savoir quoi. Lorsqu’elle me parle, j’aurais tendance à vouloir me mettre en garde mais mon corps ne parvient pas à suivre mes pensées. Je reste devant elle, les bras le long du corps, l’écoutant attentivement. Peu après, cette femme me demande si je connais cet endroit puisqu’elle n’a pas vu une seule pancarte. Gentil, je lui réponds calmement.
- Cet endroit se nomme Skyworld. Pour ma part, je viens de Chloris et j’ai toujours vécu ici, il me semble.

Comme je me sens serein, mon agiel ne se manifeste pas par le son infernal qu’il est capable de produire. Pour qu’il puisse s’exprimer ainsi, je dois nourrir des sentiments agressifs envers les individus qui croisent ma route et qui me veuillent du mal. Cela m’est déjà arrivé lorsque je suis parti faire une excursion dans les montagnes alentours afin d’y trouver un ingrédient pour l’une de mes recettes de potions. J’étais tombé sur des créatures pas vraiment accueillantes et pour m’ouvrir le chemin, je n’ai pas eu d’autres choix que d’utiliser mon arme. D’ailleurs, j’ai utilisé celui-ci jusqu’à ce que ces monstres perdent connaissance.
Ensuite, je la vois frapper son lion et là, je ne peux m’empêcher de lui parler un peu méchamment.
- Vous êtes violente avec votre animal de compagnie. Je serais à votre place, j’aurais honte.

A ce moment, Cara revient de sa petite promenade et se pose sur mon épaule gauche.
- Il était bien charmant ce garçon, mon petit.

Aussitôt, je tourne mon visage vers et elle et ignore complètement celle qui se tient face à moi.
- De quoi parles-tu Cara ?
- Ne fais pas l’ignorant, mon petit. Tu as bien vu pour qui je t’ai abandonné le temps de quelques minutes, mon petit ?
- Oui mais ta vie privée ne me regarde pas.
- Alors que la tienne, si, mon petit.


Et je le sais très bien. Par moment, je regrette qu’elle vive avec moi car lorsqu’elle est présente, j’ai l’impression de ne pouvoir rien faire. Dès que je réalise un mauvais geste, paf, j’ai droit à un savon. Elle dit qu’elle agit ainsi pour mon bien mais à force, ça devient pénible. Peu après, Cara remarque la femme et le lion endormi et ignore quoi penser.
- Qui est-ce, mon petit ?

A ce moment, la personne qui se tient près du fauve décline son identité, apportant la réponse à ma meilleure amie. Désormais, c’est à mon tour de nous présenter.
- Je me nomme Jeremy et voici mon familier, Cara.

Lorsqu’elle dit qu’elle ne me mordrait pas, la pie éclate de rire et pose l’une de ses ailes sur son petit ventre.
- C’est la meilleure celle là. Comme si mon petit protégé allait rester inactif si tu tentais de le croquer, mon petit.

Dès qu’elle redevient sérieuse, Cara me glisse quelques mots dans l’oreille.
- Je serais toi, je sortirais mon agiel, on ne sait jamais, mon petit.
- Cara, cesse de voir le mal partout s’il te plait.
- Je préfère prévenir que guérir, mon petit.


Par moment, elle peut vraiment être embêtante et je regrette déjà de l’avoir autorisé à m’accompagner pour aujourd’hui. La prochaine fois, elle restera à la maison ou elle s’amusera dans l’arbre où se trouve ma demeure. Et si jamais elle a le malheur de me suivre sans ma permission, je lui balancerais un sort de cercle pour qu’elle se retrouve piégée à l’intérieur. Je veux bien être gentil mais y a des limites tout de même. Je tente de me calmer un peu et je dois le faire car voilà que mon agiel commence à exprimer mes sentiments.
Là, je ferme les yeux et respire à fond et calmement. Au fur et à mesure que je deviens de plus en plus serein, mon arme devient silencieuse et une fois soulagé, j’ouvre mes paupières pour poursuivre la conversation avec la personne que j’ai en face de moi. Toutefois, je n’ai pas grande chose à lui dire. Soudain, un élément dont elle m’a raconté quelques minutes plus tôt semble faire un bon sujet et du coup, je me lance.
- Vous savez, vous devriez songer à vous trouver une carte un jour. Je pense que cela pourrait vous être très utile un jour ou l’autre.

Je dois bien avoir une carte du coin mais je l’ai laissé à la maison.




Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 319 Messages : 513
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Devant la fontaine | Jeu 03 Juil 2014, 20:47


Devant la fontaine


Ruth ne demandait pas le nom de l'île, elle le connaissait, elle voulait soir le nom de la place tant pis, en plus tout étais en grec. Elle avait appris le latin, avec sa mère de toute façon, elle n'avait pas eu le choix pour la comprendre. Elle leva les yeux au ciel, il n'avait rien fait de mal, elle avait mal formulée sa question, enfin, elle finirai par savoir, elle trouverai une carte et tomberait sur cet endroit sur le papier, une place pareille n'était pas commun, même sur une île aussi spéciale que celle-ci. Il reprochait sa violence, la vampire savait que c'était de la maltraitance, mais Kovu faisait pire par moment. Elle haussa les épaules avant de voir une pie se poser sur ses épaules. Son affilié semblait avoir fait la cour à un autre de son espèce. En tout cas, elle semblait comme une mère, bien qu'elle se mêlait trop des affaires de ce jeune homme. Après leur dispute, l'oiseau s'intéressait à elle. Elle haussa un sourcil, la bête la regardait de bas en haut. Elle avait l'impression d'être passé aux rayons lasers. Il était clair qu'elle n'était pas la bienvenue. Elle devait se montrer prudente. Il ne nommait donc Jeremy, en voilà un joli prénom, ça lui allait plutôt bien. Son affilié était une pie nommé Cara, un nom aux consonances assez étrange. L'oiseau tilta à sa phrase qu'elle avait dit sans y penser. Elle avait une furieuse de déplumer ce piaf et de le faire taire, elle respira doucement histoire de se calmer un peu. Elle se baissa et lui chuchota quelques mots qui ne semblait être en la faveur de la blondinette. Aussi étrangement que cette discussion, arme qui portait émettait un bruit très désagréable. Elle retenait avec peine un grognement, elle ne l'aimait déjà pas ce truc. Il la laissa seule dans ses réflexions avant de reprendre parole et lui conseillé une carte, elle eut à nouveau un rire amer, mais cette fois-ci, il fut plus marqué à cause de cette méprise.

-Oui, c'est une idée que vais m'empresser de mettre en application, surtout que je pense que l'île est pleine de trésor immatériel. J'ai hâte de voir ça de mes yeux, ça doit être beau, pour que la forêt ou le sommet de la montagne. Merci jeune homme, tu est u petit gars sensas, bien que ta créature semble me tenir à l'oeil, elle doit sentir le prédateur que je suis censé être. Enfin, je ne lui en veux pas. Je t'offre quelque chose à manger ou à boire pour ton renseignement ?

Son invitation était réelle, elle savait que l'argent ne coulait pas à flots, mais elle s'était stabilisé et reprenait du poil de la bête. Elle pouvait se permettre de faire connaissance avec ce jeune homme en tout bien, tout honneur, c'est juste que la femme aimait avoir des contacts avec diverses personnes, cela lui permettait de comprendre les grands conflits historiques que le monde des humains avait traversés, mais aussi certaines légendes sur les dieux. Elle ne le forcerai pas, toute façon elle s'en voudrait si elle le faisait, c'était à peine si elle osait dragué, elle avait toujours l'impression d'être en face d'un enfant, à ses yeux c'était presque ça. Comme quoi il n'était pas bon d'être presque bicentenaire. Elle se mit réfléchir sur où ce qu'elle pourrait trouver une carte et la bibliothèque lui semblait toute indiqué, elle savait où ce qu'elle était. Elle sourit, au moins une bonne nouvelle, au moins, elle pourrait se guider, si il y avait des copies en ventes, elle se mettrait à noter les endroits remarquable, le bar, la forêt et le sommet de la montagne. Elle avait déjà quelques idées dans sa tête sur les choses à explorer, en même temps, tout ici lui était nouveau, elle avait la bougeotte et avait soif d'exploration, elle n'était pas au bout de ses surprises. De nombreuses rencontres, elle l'espérait jalonnerait sa route, cet ado en était une dans un sens. Elle se sentait jeune à nouveau à cette idée. Elle se mit à la hauteur de son lion à l'ombre, il avait rien à faire, elle préférait les coins sombres. Elle resterait une vampire pour toute sa vie, jusqu'à ce que quelqu'un la tue, elle n'espérait pas que ça arrive, elle aimait trop sa vie pour cela, et malgré ce que cette dernière lui avait foutu dans les emmerdes par moment.

-Tu as quel âge ? Je me le demandais parque tu parais vraiment jeune.





Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥️ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Devant la fontaine | Jeu 03 Juil 2014, 21:57


Devant la fontaine


Un prédateur qu’elle est censée être ? Que dois-je comprendre par là ? A-t-elle l’intention de me faire du mal et est-ce pour cette raison qu’elle s’est adressée à moi ? J’ai beau tenter d’user de mon don pour tenter de lire en elle mais je n’y vois qu’un immense trou noir. Qu’est-ce que cela voulait dire ?
J’aimerais bien la toucher pour tenter d’avoir une vision mais si cela se trouve, mon geste sera perçu comme une menace et je pourrais bien me retrouver dans une fâcheuse posture. Et puis je ne peux pas demander à Cara de me filer un coup de mains car je vois sa réponse venir de suite. Non, mieux vaut que je reste là où je suis et ne rien faire de stupide. Lorsqu’elle me demande si je veux manger ou à boire, j’y vois là un petit piège qu’elle tente peut-être de me tendre.
- Navré mais je n’accepte rien venant d’une inconnue, je suis vraiment désolé.
- Ce n’est pas ce que tu as fait avec le garçon de ton âge de l’autre jour, mon petit.
- Cara !


Aussitôt, je lui lance un regard sombre et celui-ci suffit à la faire taire pour de bon. Parfois, elle ferait mieux de fermer son bec.
- Tu mérites bien ton appellation de pie bavarde tu sais.
- Oui et je suis heureuse de lui faire honneur tous les jours, mon petit.
- Un jour, je vais t’embrocher avec un morceau de bois et je te ferais griller au four.
- Lequel ? Il n’y a pas de four chez toi, mon petit.
- Bon, arrête de m’énerver ou dégage, ok ?
- Comme tu voudras mon petit.

Remarquant qu’elle a réussit à me mettre hors de moi, l’oiseau bat des ailes une nouvelle fois et quitte son perchoir pour se rendre je ne sais où. Du coup, me voilà seul avec la femme et je ne sais pas quoi dire pour dissiper le mensonge que j’ai utilisé pour fuir son invitation. Autant être honnête.
- Navré de vous avoir menti mais comme vous avez dit que vous étiez une prédatrice, je suis désormais sur mes gardes et c’est pour cette raison que j’ai décliné votre invitation.

Et j’ai beau cherché dans ma tête pour savoir à qui j’ai vraiment affaire mais je ne vois pas du tout la réponse. Si c’était un vampire, elle ne pourrait pas se promener dehors comme elle le fait actuellement. C’est peut-être une déesse ou une mage, tout comme moi. Si c’est le cas, je pourrais rivaliser avec elle si jamais elle voulait me faire du mal, grâce à mon aptitude d’assimilation. D’ailleurs, cela me fait penser que cela fait un sacré moment que je n’ai pas utilisé ce don et il me manque un peu. Je vais devoir me trouver un mage chez qui pomper un pouvoir intéressant et ensuite, je pourrais m’amuser un peu.
Alors que je suis toujours dans mes pensées, je l’entends me poser une nouvelle question. Aussitôt, j’y réponds.
- J’ai seize ans madame, et vous ?

Son âge m’aiderait peut-être à voir plus clair mais j’en doute fortement. Soudain, je me souviens pourquoi je devais venir dans les parages et du coup, je vais devoir m’excuser auprès de ce curieux personnage.
- Vous m’excuserez mais je dois réunir des ingrédients pour parfaire une potion. J’ai besoin de recueillir quelques gouttes d’eau de fontaine et celle-ci fera parfaitement l’affaire.

Rapidement, je tourne le dos à la dame et à son lion pour m’éloigner de cet étrange couple. Dès que j’arrive à proximité de la fontaine, je sors un petit flacon tout fin de l’une des poches de mon pantalon et retire son bouchon en liège. Sur celui-ci est marqué « made in Belgique. ». Là, je me tourne vers Ruth et lui fait un clin d’œil avant de me concentrer sur la raison de ma présence ici. Peu après, je plonge mon flacon dans l’eau du bassin et attend que celui-ci soit remplit avant de le sortir pour le refermer.
Maintenant que cet ingrédient est près, je vais devoir chercher le second.
- Bon, il me faut un éclat de pavé.

Une fois que ces paroles furent prononcées, je porte mon regard sur le sol et cherche un morceau de pavé des yeux. Malheureusement, le seul éclat que je vois se trouve sous les pieds de la dame avec qui je discutais quelques minutes plus tôt.
- Je n’ai vraiment pas de chance.

Dis-je avant de retourner auprès d’elle afin de récupérer ce que j’étais venu chercher.




Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 319 Messages : 513
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Devant la fontaine | Ven 04 Juil 2014, 10:25


Devant la fontaine


Ruth voyait bien que la méfiance grandissait, elle n'était pas stupide, blonde oui, mais loin d'être bête. Il déclinait son invitation, comme si c'était rien. Par contre son oiseau, trop bavard lâcha des mots qui fit sourire la vampire. Il était porté sur la gente masculine, ce qui expliquait la distance entre eux entres autres, ça et la façon un peu gauche de s'être exprimer, elle devait vraiment apprendre à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Mais elle savait aussi que vu son amour prononcé pour le bavardage cette résolution ne tiendrait guerre longtemps. Pendant qu'il se disputait avec son oiseau, l'enseignante en profita pour envoyé une pensée à son lion, celui-ci se réveilla et bailla avant de lui répondre qu'il l'avait bien dit. Elle eut un léger rire presque inaudible quand elle entendit cela dans sa tête. Après sa chamaillerie avec son oiseau qui était parti, elle pouvait voir un peu la rage bouillir en ce jeune homme qui se méfiait d'elle puisqu'elle avait dit qu'elle était un prédateur. Elle était vampire et le resterai qu'importe les sorts à moins qu'elle meure et renaisse en démon, elle n'était pas assez « pure » pour être un ange, elle repensa à son protégé, Alan. Il avait seize ans, il était plus vieux que celui auquel elle pensait quelques instants plus tôt. Même pas le temps de lui répondre, qu'elle voyait le jeune homme s'excuser et s'absenter pour chercher des ingrédients, il était donc un mage, ce garçon était bien loin du niveau que son amie. Elle le vit ouvrir un flacon qui lui rappelait sa patrie, elle eut un rire en voyant son clin d'oeil. Devait-elle bien le prendre ou non. Il semblait bien pris dans ses recherches, ça devait être un truc de mage comme si elle parlait à une autre vampire du goût du sang. Elle passa une main dans la crinière rousse de son lion, avant de revoir le gamin se diriger vers elle. Il semblait être un peu perdu, je m’abritait à l'ombre.

-Pour répondre à ta question, j'ai presque deux cents ans car je suis vampire, je ne fonds pas au soleil comme dans les contes, il n'empêche que je préfère être à l'ombre.


Ruth savait que certains des siens adorait le soleil car il chauffait leur peau froide, quand à elle s'abonnait aux boissons chaudes, tel que le chocolat chaud pour combler ce besoin de chaleur que les siens avaient. Elle continuait à caresser son affilié, qui regardait le jeune homme d'un drôle d'air. Le félin envoya une pensée à sa maîtresse en lui disant que le petit mage voulait quelque chose des parages, mais aussi l'éviter à tout prix. Elle serra doucement sa main dans la crinière de son animal. Kovu était un pote sur le coup, alors que d'habitude, il n'arrêtait pas de se chamailler pour un oui ou un non. C'était sûrement une façon d'exprimer leur attachement. Elle respira à fond et reprit ses caresses à son lion. Cela la rassurait de faire cela. Elle le faisait histoire d'être plus calme et de se sentir plus en sécurité, bien qu'elle était plus forte que lui sûrement, l'enseignante était pas une personne qui frappe facilement, sa force avait ses limites, elle le savait. Comme elle pourrait se faufiler dans l'esprit du jeune homme, être télépathe était parfois pratique. Même si elle n'aimait pas trop utiliser son pouvoir ainsi. Elle gratta le crâne de son animal qui bougeait doucement sa queue en observant l'homme en face. Depuis ces derniers temps, avec les mauvaises rencontres qu'avait fait Ruth, il se faisait plus présent pour elle. Bien sûr, il restait un flemmard de première, toujours prompt à s'endormir ou faire la sieste.

-Excuse-moi si je t'ai fait peur en disant que j'étais un prédateur, je ne mords quasi jamais et mon dernier repas m'est rester en travers de la gorge, donc tu ne risque rien.

Qui plus est, elle ne pensait pas que le gamin ferai un bon repas, pas qu'elle ne pourrait pas s'en faire un ami, c'était juste qu'il était plus petit qu'elle, se baisser pour se nourrir, elle n'aimait pas trop. C'était certes une raison stupide, mais assez importante pour elle. La vampire n'avait pas bougé d'un poil, debout en train de gratouiller son animal, c'était une scène assez spéciale pour quiconque observait les deux personne plus un « roi des animaux ». Elle stoppa ses gestes, gardant tout de même sa main dans la crinière de l'animal.





Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥️ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Devant la fontaine | Jeu 24 Juil 2014, 15:23


Devant la fontaine


Cette femme prédatrice qui se tient devant moi est un vampire. Sincèrement, j’aurais bien voulu me passer de cette réponse et encore une fois, je ne peux m’empêcher de rester sur mes gardes en cas où. Instinctivement, je porte l’une de mes mains sur l’agiel qui repose sur le côté de ma taille et lorsque je m’empare de cette arme, une douleur m’agresse rapidement. Néanmoins, je suis tellement habitué à ces caprices et comme je me suis beaucoup entraîné pour moins ressentir ses effets, l’un de mes yeux se permet de cliquer aussitôt la douleur au contact de ma peau. Lorsque ma volonté devient plus forte, le mal perd en intensité et mon œil s’ouvre de lui-même.
J’ignore si un vampire est capable de voir les auras d’énergie qui se dégage des gens, des objets ou du moindre être vivant. J’ignore s’il est capable de voir l’énergie qui suinte de mon arme et s’il en est incapable, cela me fera un point. Qu’il me saute dessus et il va voir de quel bois je me chauffe. Je veux bien être gentil et passer pour un garçon innocent et candide mais je sais me montrer redoutable à mon tour, lorsqu’il s’agit de me protéger. Alors que je me perds davantage dans mes pensées, mes lèvres s’ouvrent pour libérer cette question.
- Vous allez vous jetez sur moi pour boire mon sang ?

A la fin de cette interrogation, ma main posée sur mon arme monte doucement jusqu’à son manche. Lorsque mes doigts s’enroulent autour de celui-ci, je dégaine mon agiel et pointe le vampire avec. A ce moment, un bruit infernal commence à s’échapper de mon arme, preuve que celle-ci est prête à en découdre s’il le faut.
- Même si je suis un mage, je comprends le besoin de se réfugier à l’ombre de quelque chose. Je déteste le soleil moi aussi car je me considère comme étant un être venant des ténèbres. Même si ma magie est partiellement blanche, je sais au fond de moi que je conserve une partie très sombre et jusqu’à maintenant, cette dernière ne s’est jamais exprimée et elle semble vouloir me foutre la paix.

Je me demande bien pourquoi je lui tiens la causette alors que cet être peut me bondir dessus au moindre instant. Je dois rester concentrer pour parer la moindre de ses attaques si jamais ce vampire se décidait à me sauter dessus. Alors que j’étais toujours tendu, la voilà qui poursuit dans ses explications. Elle me dit qu’elle ne mord quasiment jamais et je me demande si c’est la vérité ou une ruse. Tout en usant de mon don d’empathie sur elle, je me rends compte qu’elle dit seulement la première option.
A cet instant, je juge mon comportement vraiment stupide. Je suis qui pour menacer la première personne que je rencontre alors que celle-ci ne nourrit aucune intention mauvaise à mon égard ? Faut vraiment que j’arrête de m’abriter derrière mon statut de mage car tôt ou tard, je risquerai de tomber sur bien plus fort que moi.
- Désolé.

Dis-je avant de glisser mon arme dans son fourreau élastique. Lorsque ma main se retire de son manche, je ressens le besoin de l’ouvrir en grand afin de disparaitre les dernières brides d’énergie négative qui me sont restées. Lorsqu’elles se sont évaporées, je me sens beaucoup mieux et place ma main le long de mon corps.
- Vraiment navré de m’être comporté ainsi mais comme je connais personne ici, je me dois de rester sur mes gardes. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop ?

Elle pourrait me reproche quoi que ce soit, c’est dans son droit. D’ailleurs, je ne compte pas argumenter davantage pour me sauver la face. J’ai fait une bêtise et je dois en assumer les actes. Toutefois, qu’elle ne s’amuse pas à me faire le moindre mal physique car là encore, je saurais riposter. Par contre, je viens de songer à quelque chose. Je ne me suis jamais permis de m’entraîner à utiliser mes pouvoirs en assimilation avec l’agiel.
Je ne sais pas si je dégagerais davantage de pouvoirs dévastateurs mais cela vaudrait le coup que je me lance un jour où l’autre. Dès que je rentre chez moi et que j’aurais un instant de libre, je pense savoir comment remplir ce dernier. Ouais, maintenant, je suis impatient de rentrer chez moi pour tester tout ça mais si le vampire souhaite poursuivre la conversation, je ne serais pas contre. Peut-être pourrais-je m’en faire une amie et ça serait très comique. Un mage et un vampire amis, main dans la main, chantant des chansons tout en traversant des champs de pâquerettes.







Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Ruth I. Pieter
Vampire Sang Pur
Coeurs : 319 Messages : 513
Couleurs : #660066
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Haru, Raka Mon nom est : Ruth Inès Pieter. Actuellement je suis : Célibataire et Bisexuelle Il paraît que je ressemble à : Belgium de Hétalia / Irl - Marilyn Monroe et à ce propos, j'aimerais remercier : Mama Hika ♥
Re: Devant la fontaine | Jeu 24 Juil 2014, 21:20


Devant la fontaine


Elle adorait les gosses, sinon elle en aurait pas fait mon métier de les enseigner l'histoire. Elle roulait des yeux. Elle gratta son lion encore et encore sa douceur l'aidait à tenir le coup, à ne pas griller un fusible. Il avait beau joué les innocents d'après sa pie, il en était rien, donc méfiance, tout était possible de toute manière. Sur cet île, la personne la plus innocente peu s’avérer un véritable monstre, ce qui n'était pas vraiment son cas dans la situation présente. Elle pouvait être gentille, mais elle avait des limites. Il tenait son arme qui faisait un boucan pas possible en plus de la blesser, il allait la rendre sourde, c'était le pompon. Il disait qui comprenait son envie de passer dans l'ombre. Ce n'était pas lui qui cramait sous le soleil. Il se considérait comme un être de l'ombre.. Vraiment curieux, elle passait une main dans la crinière rousse. Elle était un peu perturbée par ces mots et sa façon d'être. Ce gamin la laissait perplexe. Au moins il avait compris qu'elle lui voulais aucun mal. C'était déjà un bon point. Il s'excusait, au moins elle avait gagné ça. Il rangeait son arme, étais à l'abri ? Bonne question qu'elle se posait. Elle caressait encore son animal. Il était navré, elle sentait la pression redescendre de mes épaules. Il était bel et bien perdu face un probable ennemi, elle n'était que vampire. Elle n'avait pas soif, pas maintenant, ni plus tard. Si il agissait comme cela à chaque fois, elle comprenait pourquoi il était seul. Pauvre enfant. Elle passa une main dans le dos de l'animal. Il était toujours là. Ruth était passée du noir au blanc l'espace d'un court instant, elle avait l'impression d'être ballottée. Au moins la tempête est passée

-Ce n'est rien, au moins, les choses sont au clair. C'est un bon point. Je trouverai une carte, sinon tu est un mage, juste mage. Avec les mélanges possibles dans ces lieux tout est possible. Je me disais qu'on pourrait discuter un peu. Je pense qu'on a des choses à dire.

Elle passa une main dans ses cheveux blonds. Elle voyait bien que maintenant cette pression était descendue, elle pouvait passer à autre chose que la méfiance. Bon que faire ensuite avec lui, parler de quoi sans qu'il ne voit pas le mal dans ses paroles. Elle garda pour elle ses réflexions pour elle-même. Elle sourit en entendant une pensée de son lion. Il était plutôt rassuré que son arme se soit tue, elle lui avait aussi cassé les oreilles. Elle était contente.

-Bon, je suppose que veux quelque chose près de moi, vu qu'on est parti du mauvais pied, je te propose mon aide. Néanmoins, n'utilise pas ton arme, elle nous casse les oreilles à Kovu et moi.

Ruth avait bien envie d'un gaufre au chocolat, son estomac dansa dans ce sens, ce qui la mettait de très bonne humeur, au moins elle avait retrouver un semblant de paix, combien de temps durerai cette intermède, pas de sans-cœur, par pitié. Elle en avait vu assez en ce moment.





Une rose de Sha, de Tata, Judi et Nao ♥️ (Je vous aimes tout plein)


Cadeau:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Devant la fontaine | Ven 08 Aoû 2014, 16:55


Devant la fontaine


- Des choses à dire ?

Bafouillais-je. Je ne vois pas du tout de quoi on pourrait discuter mais je reste ouvert à la moindre conversation. Je me demande bien de quoi pourrait parler un vampire, surtout avec un jeune mage dont les domaines de divertissements sont bien différents des siens. Alors que cette femme doit probablement se déplacer la nuit pour se rassasier ou faire le mal autour d’elle, je me contente de créer des potions et certains rituels. L’autre soir, alors que je m’ennuyais fermement dans ma résidence, j’ouvris l’un de mes nombreux livres des ombres et découvrit un rituel pour purifier ma demeure.
Intrigué mais amusé, je décidai de procéder aux bonnes manœuvres afin que le sort magique fonctionne parfaitement. Très vite, j’ai pu me procurer une bougie chauffe-plat, un bol rempli d’eau et une petite branche plutôt fine mais assez robuste afin de pouvoir déplacer la bougie grâce à son intervention. Au moment où j’étais en train de réciter la formule dans ma tête, j’entendis le vampire me dire quelque chose. Toutefois, je soupçonne un léger problème de locution chez elle car je n’ai pas du tout compris sa première phrase et du coup, j’ignore ce que je dois répondre. Elle doit être fatiguée si cela se trouve.
- J’utiliserais mon arme uniquement si tu devais représenter une menace pour moi et puis en plus, j’adore l’avoir en main. On ne sait jamais ce qui peut se passer et on m’a toujours dit de me méfier des vampires. C’est d’ailleurs pour cette raison que la page dans mon livre des ombres qui parle de ces créatures est plutôt sombre.

Et même si je le voulais, je ne pourrais pas empêcher mon agiel de crier sa puissance. J’avais déjà tenté il y a de cela plusieurs années mais rien à faire. Cette arme semble indépendante de mon bon vouloir et par moment, je persiste à croire qu’elle est animée par une quelconque entité magique. Malgré mes nombreuses recherches sur son origine, je n’ai rien trouvé qui me permettait de remonter à son créateur et cette frustration est restée dans mon être pendant plusieurs jours. C’est dommage, j’aurais tellement aimé remercier celui qui a donné naissance à une telle arme.
Même en baissant mon bras armé, mon agiel continue d’hurler sa force et ce bruit continue d’augmenter en intensité. J’ai beau concentré ma volonté dessus mais rien n’y fait.
- Je suis désolé mais je ne maîtrise pas le son de cette arme.

Toutefois, je peux peut-être lui jeter un rituel et je dois avouer que je n’ai jamais tenté une telle opération. Voyons voir ça.
- ô toi, Déité toute puissante, j’implore ton aide afin de pouvoir contrôler cette arme que j’aime tant. Aide ton fidèle serviteur…

Je prononce mon nom de sorcier silencieusement, dans ma tête, comme on m’a toujours apprit à le faire.
- te remercie de ton soutien et de la puissance que tu me prêteras.

A la fin du rituel, je regarde mon arme et aussitôt, son chant maléfique perd en résonance. Il faut croire que mon sort était beaucoup plus efficace que je ne le pensais.







Contenu sponsorisé
Re: Devant la fontaine |

 
Devant la fontaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean de la Fontaine : le loup le renard par devant le singe
» Fontaine La Louvet, Chemin de la Calonne.
» Devant quel film pleurez vous le plus ???
» dept[59]"le bourbier" a fontaine au pire
» A Fontaine La Louvet, Chemin de la Calonne

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: