Partagez | 
 

 there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




avatar
Invité
Invité
there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Sam 15 Mar 2014, 22:20




euh, ouais.

(suite de http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/t1691p20-hey-beau-gosse-t-as-une-clope#18551 )


Sourire aux lèvres, Ethan regarda Hayley s'emparer de sa main pour descendre du dos de l'imposant griffon, qui plia légèrement les jambes pour qu'elle saute de moins haut. Il voyait dans son regard qu'elle avait eut les j'tons, mais il ne dit rien parce que mine de rien il tenait à ses attributs masculins, et il se doutait qu'à la moindre remarque elle lui ferait regretter d'avoir ouvert la bouche. Le silence est d'or comme on dit mes chers amis! Il jeta un bref regard à la brune dont les jambes tremblaient comme des spaghettis pas assez cuites et il fit signe à son affilié qu'il pouvait aller à l'écurie se reposer, si ça se trouve les affiliés de sa sœur et de ses cousins étaient là-bas.. à moins qu'ils ne soient tous sortis, qui sait.

« J'ai pas eu peur. »
« Je n'ai jamais dit le contraire. »

Sourire amusé que la jeune fée se hâta d'effacer bien rapidement, pour ne pas qu'elle ne lui pique une crise. Il avait déjà assez donné avec cette journée haute en couleur, alors dormir dans son lit allait être le moment le plus jouissif de la journée pour notre pauvre garçon qui avait dû supporter Hay' toute la journée (mais non je rigole, il était très heureux d'avoir fait cette rencontre)(très très heureux)(ne me frappe pas si tu lis ça Hayley, continue de lire comme si tu n'avais rien vu ♥). Après un petit instant à resté plongé dans ses pensées, Ethan s'engagea dans l'allée en faisant signe à la jeune demoiselle de le suivre, et une fois arrivé devant la porte il se tourna vers elle avec un sourire éclatant digne des meilleures pub de dentifrice de la Terre;

« Sauf votre respect mademoiselle, à moins que vous ne souhaitiez dormir à l'écurie avec les équidés je vous invite à passer le pas de la porte. »

Il rentra dans la maison silencieuse et renifla. Une odeur épicée traversait les pièces, et il se doutait que sa tante préparait un des succulents repas dont elle avait le secret. Il se mit alors à déambuler dans les pièces et une fois arrivé à la cuisine, il embrassa sa tante qui les hébergait lui et Mia avant de lui présenter Hayley et de lui annoncer que comme elle venait d'arriver sur l'île et qu'elle ne savait pas où aller il lui avait proposé de venir dormir ici; aussi souriante qu'Ethan, elle salua Hayley gaiement avant de retourner aux fourneaux, Ethan monta donc à l'étage;

« Bon je vais te montrer ta chambre. »

Le jeune garçon monta les escaliers rapidement et habilement, survolant les marches et avança ensuite dans le couloir en s'assurant que la brune le suivait bien, avant de lui ouvrir une porte et de la laisser entrer avant de refermer la porte derrière eux. C'était une chambre assez grande, un lit une place avec des draps blancs brodés en dentelle. Les murs étaient dans les teintes crémeuses, et il y avait une commode où elle pourrait poser ses effets personnels (à supposer qu'elle en aie) ainsi qu'une armoire, ce qui en soit était déjà pas mal pour une personne qui venait d'arriver et qui ne savait pas où elle allait loger il y avait de cela quelques heures.

« C'est ici, désolée si c'est un peu froufrous mais les goûts de ma tante sont.. voilà quoi. Mais c'est déjà pas mal je pense. »

Petite moue amusée, il ne voyait pas du tout Hayley se lover dans ces draps de dentelle, mais c'était musant à imaginer. Ethan ne se doutait pas du tout au début de sa journée qu'à la fin de cette dernière une pareille bombe atomique logerait dans une chambre à quelques mètres de la sienne. ne pensez pas qu'il comptait lui faire des choses malsaines, loin de là, mais il n'avait pas pensé cela une seule seconde que sa chère journée se terminerait ainsi (en même temps il n'avait pas de dons de voyance hein). Alors qu'un silence s'installait petit à petit dans la pièce, Ethan observa cette dernière un peu plus rigoureusement. Les murs étaient décorée de cadres photos, il n'y avait jamais fait attention. S'approchant lentement de l'une d'elle, il y vit une photo de ses parents se tenant la main, lui entre les deux. Il devait avoir deux ans à cette époque: et dire qu'il ne connaissait même pas l'existence de cette photographie! Il prit le cadre dans ses mains avec un sourire triste, et fit un aller-retour rapide dans sa chambre pour le poser sur sa commode. Quand il revint, il soupira avant de dire à Hayley;

« La salle de bain est là-bas, et les toilettes par-là. »

Il désigna les chemins qui menaient aux pièces qu'il citait, et pencha la tête sur le côté. Il était complètement crevé, il prendrait une bonne douche et irait ensuite se coucher, une fois que Hayley serait bien installée.

[HRP; désolée de l'attente, pardon q_q ]



(c) Brumy don't touch plz.






avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Dim 16 Mar 2014, 02:27


There  is a bg spider under my bed. SO HELP ME.
« Sauf votre respect mademoiselle, à moins que vous ne souhaitiez dormir à l'écurie avec les équidés je vous invite à passer le pas de la porte. »

Je souris, il est rigolo. Je suis une princesse et je crois qu'il l'a bien retenu. Je lui emboîte le pas, nous n'avons pas déjà fait trois pas que déjà  mes narines s’imprègnent d'une douce odeur. Ca change de chez moi : ma mère étant la pire cuisinière du monde (et je crois que j'ai hérité), la maison sentait plus les patates carbonisées que les épices délicates. Mes préjugés totalement cons comme quoi les Fées bouffent que des insectes ou je ne sais quoi ne sont pas vérifiés, et j'en suis plutôt heureuse, car je ne me voyais pas manger ce genre de choses. Même si dans un sens cela aurait aidé  à mon régime.
Nous traversons la maison avant d'entrer dans une cuisine plutôt spacieuse, bien qu'il y règne une ambiance de petite maison, toute adorable. Certainement car la personne qui était au fourneau avait l'air d'une gentille maman, aussi souriante qu'Ethan. Ca doit être de famille.  Contrairement à moi, ma mère était plutôt facile à vivre tandis que  moi je suis une vraie chieuse (et je m'assume entièrement). Je crois que j'ai hérité de mon père.

Ethan explique brièvement la raison de ma venue à sa...Maman ? Tante ? Avant de continuer la visite.

J'observe distraitement les lieux, tout est bien tenu, tout est propre, tout est grand, tout est lumineux.. Quand j'y pense, je dois avoir une sacré bonne gueule pour qu'il me propose direct de rentrer comme ça, alors que nous ne nous connaissons que depuis quelques heures... Enfin, je ne suis pas une pyromane cannibale, mais cela me surprend tout de même un peu ; moi ; qui n'ai confiance en une personne au point de lui faire visiter mon chez moi qu'après beaucoup d'heures passées ensembles.


« Bon je vais te montrer ta chambre. » m'annonce-il, avant d'ensuite monter les escaliers. Je le suis en trottinant entre les marches. Je n'ai pas l'habitude de les monter deux-par-deux et il paraît que j'ai une démarche de débile profonde quand je cours dans les escaliers. Il ouvre ensuite une grande porte s'ouvrant sur une grande chambre. Celle-ci est simple et blanc-cassé – beige. Tout est très doux et bien sûr bien loin de mes goûts habituels, mais j'ai promis d'être polie et de me comporter normalement alors je ne vais pas commencer à râler et exposer mon point de vue, on y sera encore demain si je m'y mets.

Ethan reprend la parole :
« C'est ici, désolée si c'est un peu froufrous mais les goûts de ma tante sont.. voilà quoi. Mais c'est déjà pas mal je pense. »

Je ris légèrement, sourie, m'approche de lui, vient nouer mes bras autour de son cou, me mets sur la pointe des pieds et l'embrasse sur la joue :
« C'est très bien comme ça. Merci ♥ ». Le « merci » a eu du mal à sortir.  Je pense que si nous étions dans une série américaine nous aurions eu droit aux rires chelous placés pour nous indiquer, à nous  stupides spectateurs, que nous devons nous esclaffer, au cas où nous n'aurions pas compris la blague qu'un personnage lambda un peu con aurait réussi  à placer.

Ethan dirige son regard vers un des cadres photos  qui orne les murs, s'avance vers celui-ci, le prend, et le repose presque instantanément après l'avoir regardé. Je sens de la tristesse dans son regard -on se croirait dans un livre pour dépressif là, mais je vous jure que là on dirait VRAIMENT qu'il est triste.- Après avoir regardé le cadre il  me regarde en soupirant. Son regard me donnerait presque envie de devenir gentille et de lui faire un câlin. Bon. Je lui fais un câlin, mais je ne suis pas gentille.
Je lui fais un second bisou, dans le cou cette fois-ci car ce con a grandi entre temps -oui alors j'ai rétrécis, ou alors j'ai omis de me mettre sur la pointe des pieds. Mais comme c'est jamais ma faute, on dira qu'il a grandi-, ne murmure rien, mais j'espère qu'il a compris que voilà, j'aimais pas quand il tirait la gueule !

Il me montre deux portes du doigt :

« La salle de bain est là-bas, et les toilettes par-là. »

Je hoche la tête, signe que j'ai bien compris le message et prends le chemin qu'il m'a désigné. J'ouvre la grande porte en bois clair et découvre alors une magnifique salle de bain, blanche et bleue. Une douche se trouve à ma droite, un lavabo à ma gauche, ainsi que diverses serviettes empilées ça-et-là sur un meuble en marbre.

Je ferme la porte à clé, me déshabille complètement, retire mes percings, mes lentilles -que j'ai mise au préalable dans le liquide adéquat- et les poses sur la commode. J'entre dans la douche, m'adosse dos au mur froid en attendant que l'eau se réchauffe. Sur la pointe des pieds, je teste plusieurs fois la température avant de me décider à passer sous le jet.

J'entreprends de me savonner, en chantant les deux seules phrases de la seule chanson qui me vient à l'esprit « Hey YoungBlood, doesn't it feel... nananananannaanan...And I'll change you, like a remix, then I'll  raise you, Like a phoeniiiiix ».


Je profite du jet d'eau pour me démaquiller aussi, j'empoigne le pommeau de douche et l'oriente vers mon visage. Je ferme les yeux et frotte doucement, sans savon.
Quand j'estime avoir passé assez de temps sous la douche, je sors en ayant préalablement essoré mes cheveux dans le bac de douche.

Je sens le carrelage froid sous mes pieds, mes longs cheveux plaqués contre mon dos et les gouttes caresser doucement mon corps. J'attrape une serviette qui m'arrive juste en dessous des fesses, lève les yeux au ciel. Oh. Non. Au secourt. Elle est au dessus de la porte, je devine son regard qui me perce, ses centaines d'yeux qui me fixent. . Ses pattes, velues, son corps, énorme et noir. Je recule, me plaque contre le mur, et hurle ;
« ETHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN. AU SECOURT Y A UNE GROSSE GROSSE ARAIGNEE JE PEUX PAS SORTIR. »

Je me sens conne, très conne. Déjà, car là j'ai peur ma maman. Et j'y pense, après coup, comme toujours. Je suis totalement à nue là. Certes, je suis à poil sous ma serviette, mais ça on s'en fout car je sais qu'Ethan ne  viendra pas me faire chier avec ça. Ou du moins je l'espère. Mais surtout je suis totalement démaquillée, sans mes percings, sans mes boucles d'oreille. Les paroles du psychologues résonnent dans ma tête, je revois ma mère hocher lentement la tête « Elle se cache derrière tout un attirail, derrière du maquillage, derrière une personnalité agressive, car au fond elle a peur d'être blessée. »
Sur le coup, je n'étais pas d'accord et encore aujourd'hui je ne trouve pas ça totalement vrai. Les psychologues sont juste de gros mythos.

Cependant ; même si on m'a dit que « au naturel » j'étais belle, je faisais plus naturelle, certes, mais aussi plus gentille, plus pure. Mais aussi plus fragile, plus accessible. Je l'avoue, on me retire mon maquillage, on me fait descendre de mon piédestal et je me retrouve face aux gens. En face de leur regard, en face de la réalité.

Mes yeux, verts, sont horribles sans mon trait de crayon, ma poudre noire, mes lentilles fushia. Mon visage, bien que sans boutons, est moche sans mon fond de teint, mes percings. Mes oreilles ne sont pas décollées, mais je les trouve trop petites sans mes boucles d'oreilles.

Je suis narcissique, peut être, mais je n'aime pas me montrer à nue, comme ça. Mais là nous dirons que c'est un cas de force majeure. Je baisse les yeux, attends que mon prince-sauveur se décide à entrer pour m'aider !



codes par shyvana




avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Dim 23 Mar 2014, 13:12




euh, ouais.

Ethan sortit de la chambre une fois que Hayley fut bien installée. Il espérait que cette chambre lui allait malgré le fait qu'elle soit un peu.. girly. Enfin, elle n'allait pas faire la fine bouche hein, au moins elle avait un endroit où loger quelques temps le temps de trouver un endroit où aller et de s'adapter à l'île et à sa communauté, parce que tout n'était pas pareil que sur Terre vous savez. Le jeune garçon ferma alors la porte derrière lui tandis qu'il allait se poser dans sa chambre quelques instants, profitant d'un moment de répit pour se reposer un peu. Avec soulagement, il ferma la porte de sa chambre derrière lui et se laissa tomber sur son lit avait de fermer les yeux après avoir fixé le plafond quelques secondes en entendait le bruit de l'eau qui coulait. Ah, Hayley avait déjà pris ses marques: elle prenait une douche. Un sourire amusée aux lèvres, Ethan espérait tout de même que ses cousins et sa soeur ne seraient pas trop réticents à héberge une inconnue quelque temps, mais il saurait les convaincre après tout.

Avec soulagement, il laissa le silence apaisant et ô combien agréable s'installer dans sa chambre et se glisser dans ses oreilles jusqu'à presque être sur le point de s'endormir. Ses cheveux violets lui tombaient en travers du visage et s'éparpillaient sur le matelas et la couette blanche. Les mains derrière la tête, il s'apprêtait à tomber dans les bras de Morphée. Aaaah, fatigue quand tu nous tiens: cette journée aurait été riche en émotions. Entre bastons, rencontre avec une inconnue, séduction, shopping dans un magasin de lingerie et enfants qui pleurent ils avaient bien mérité un peu de repos tous les deux, non?! Avec délice, il bâilla avait l'élégance d'un chameau, se gratta la tête, s'étira puis s'endormit pour de bon. Il se régénérait un peu, cette journée haute en couleur lui avait plombé toute son énergie, heureusement que Fire avait été là pour les ramener parce qu'il n'aurait pas eu la force de marcher jusqu'à chez lui, il aurait chouiné pour qu'ils se posent quelque part quelque minute ou alors il se serait envolé en se démerdant pour prendre Hayley avec elle.

Alors qu'il était enfin osé, au calme, ronflant légèrement, un hurlement le fit se réveiller en sursaut. Affolé, il se leva avec précipitation croyant à une attaque des elfes quand la voix d'Hayley lui parvint aux oreilles:

« ETHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN. AU SECOURT Y A UNE GROSSE GROSSE ARAIGNEE JE PEUX PAS SORTIR.  »

Soupir. Putain, elle lui avait collé une frousse bleue pour quedalle, cette nana était vraiment tout un numéro à elle-même! La tête dans le cul et les cheveux en bataille, Ethan arriva en courant avant de pousser la porte de la salle de bain. Par principe, il ne regarda pas vers Hayley -mais il vit qu'elle avait de jolis yeux verts en tout cas- et se mit à chercher l'araignée du regard. Et là, il la vit. Elle était juste devant lui, avec huit petits yeux vicieux et des mandibules qui claquaient. Alors ce fut plus fort que lui: il se mit à crier aussi.

« AAAAAAAAAAAAAH. »

Sauf qu'il fut plus: d'un claquement de doigt il carbonisa l'araignée qui couina et se mit à brûler en se tordant dans tous les sens. Pas de pitié pour ces horribles bestioles, Ethan la regarda se tordre de douleur sans aucun remord, après tout il tuait et frappait des elfes avec pour simple prétexte le fait qu'ils appartenaient à la race qui avait tué ses parents, alors faire souffrir une araignée poilue il s'en branlait complètement, mais alors COMPLÉTEMENT. Conscient qu'il venait de perdre sa crédibilité devant Hayley et que sa virilité venait d'être mise entre parenthèse, il toussota légèrement puis lui dit sans la regarder:

« Hum hum, euh, voilà y a plus d'araignée. J'te laisse terminer ta douche, si tu me cherches je suis dans ma chambre. La prochaine fois essaye de ne pas hurler comme ça, j'ai frôlé la crise cardiaque, j'étais en train de dormir putain! »

Soupir. Ethan finit par sortir de la salle de bain avant de fermer la porte derrière lui. Une fois la porte refermée derrière lui, il bâilla à nouveau et s'étira comme un chat en cambrant le dos avant de retourner dans sa chambre. Laissant la porte ouverte cette fois-ci, il s'assit sur son lit en tailleur et regarda les murs gris clair couverts de posters de groupe de musique de tous les styles. Country, métal, rock, il aimait de tout, sauf de la merde évidemment. Avec nostalgie, il fixa la photo qu'il avait prise quelques instants plus tôt dans la chambre d'amis qui les représentaient lui, sa mère son père et Mia, sa petite sœur, il y a plusieurs années. Et dire qu'à cette époque tout allait pour le mieux, Ethan ne haïssait pas les elfes à cette époque. De temps en temps il lui arrivait même de jouer avec quelques uns uns d'entre eux dans al forêt, mais c'était avant que tout ne dégénéré.

Le regard du jeune garçon s'assombrit en repensant à cette guerre qui avait ravagé leur village et lui avait prise ses parents. Il s'en souvenait comme si c'était hier, il était dans la forêt et il avait entendu des cris au loin. Il avait sauté sur le dos de Fire d'un bond avant de survoler son village en feu. Par pur réflexe il avait commencé par tuer les elfes qui étaient sur son chemin, puis il avait couru chez lui: et il les avait vu. Allongés sur le sol, couverts de cendres. Un elfe se tenait devant eux, l'air satisfait, et Ethan s'était rué sur lui pour le ruer de coups. Même quand il ne tenait plus qu'un cadavre dans les mains, il avait continué à la frapper pour extérioriser sa haine, puis il avait été voir ses parents pour écouter leurs dernières paroles.

Silencieusement, Ethan reposa le cadre photo et se rallongea sur son lit en se retenant de frapper le mur de toutes ses forces. Ces elfes, il les haïrait jusqu'à la fin de ses jours pour ce qu'ils avaient osés lui faire. Il n'avait aucun scrupule à les mettre tous dans le même sac, mais alors aucun. Il ferma les yeux quelques instants pour reprendre ses esprits.

[HRP; pardon pour le temps de réponse, en plus c'est pas génial owo ]



(c) Brumy don't touch plz.






avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Sam 29 Mar 2014, 22:20


There  is a bg spider under my bed. SO HELP ME.
Ethan entra dans la salle de bain en trombe. Il gagne un bon point en matière de sauvetage de princesse.  A contrario ce qui concerne la virilité.. Ça n'est pas encore ça ; il a poussé un cris presque aussi aigu que le mien avant de carboniser le monstre d'un claquement de doigts.
Sûrement conscient que son image avait pris un coup, il toussote et s'explique :

« Hum hum, euh, voilà y a plus d'araignée. J'te laisse terminer ta douche, si tu me cherches je suis dans ma chambre. La prochaine fois essaye de ne pas hurler comme ça, j'ai frôlé la crise cardiaque, j'étais en train de dormir putain! »

Encore collée au mur opposé à feu-la-bête, je grommelle  un « désolée » à peine audible, toujours entrain de regarder mes pieds. Enfin je n'allais tout de même pas rester ici avec comme bunker une salle de bain ! Je hoche  faiblement la tête, et attends qu'il sorte pour enfiler la chemise de nuit que j'ai achetée il y a à peine cinq heures. Elle me va à ravir, m'arrive à mi-cuisses et sculpte ma taille sans pour autant me boudiner.  Je l'avoue, j'aime être belle, et cela même quand je dors.

Je sors, mes affaires sous le bras, aperçois  Ethan, qui semble méditer sur je-ne-sais quel mystère de la vie, par l’entrebâillement de la porte et rejoins la chambre d'amis qui m'a été attribuée il y a à peine quelques dizaines de minutes.

Je pose mes vêtements sur la commode et m'allonge le dos sur le lit, les pieds par terre, admire le plafond blanc qui se trouve au dessus de moi.

Je suis tellement fatiguée. J'imagine un monde, des gens sur ce plafond, puis ferme les yeux deux secondes. Tout bouge, tout prend forme. Ah, je me vois, moi.. Moi ? C'est moi cette bonasse ? Apparemment oui vu qu'elle s'appelle Hayley. Elle marche dans la rue, elle court. Pourquoi ? Plus elle avance dans cette rue qui semble ne pas se terminer, plus elle est couverte d'écritures. Je plisse les yeux : Des noms. Pleins de noms. Elle est tatouée de partout, des noms, des prénoms, des gens que je connais, d'autre pas. Elle pleure. Ah, mon ex. Je grince de dents, serre les poings, tente de lever le bras pour l'attraper, je suis trop petite. Je sens les larmes couler sur ma joue, silencieuses, elles tombent, comme la pluie. Il se met à pleuvoir, moi et elle -elle qui est moi, rappelons le- pleurons. Plus nous pleurons, plus la pluie se  fait plus forte,  plus froide. Je la sens sur mon corps, froide, elle pique, on dirait de l'acide. Je pleure de plus belle, ne vois rien. J'attrape ce qui me vient dans la main, c'est poilu. Je réouvre les yeux. Une araignée. Je tente de hurler, je n'y arrive pas. Puis Ethan qui arrive, Ethan qui la carbonise, Ethan qui arrête la pluie. Ethan qui a disparu, la pluie qui recommence, la pluie qui brûle. Je cours, tombe, n'arrive plus  à me relever. Hayley qui a mal, Hayley qui a peur.

Une armée arrive, une armée noire, noire. Encore des araignées. Je ne peux bouger, je ne peux crier, la pluie me brûle, mes yeux voient flou. Elles arrivent.

J'ouvre les yeux, mon visage est trempé de larmes, mes yeux me font mal. Un cauchemar. Ca n'était qu'un cauchemar. Qu'un cauchemar. J'aimerais la prendre dans mes bras, lui expliquer que pleurer c'est pas ce qui marche dans la vie. Mais elle, c'est moi, et de toute façon je suis si têtue que je ne la croirais pas.

Je me lève, vais éteindre la lumière, et m'assied en tailleur sur mon lit.

J'ai l'air d'une gamine dépressive, je me mords la lèvre inférieure, sens encore les larmes monter. Je remonte mes jambes contre ma poitrine, les entoure de mes bas et rentre ma tête entre mes genoux. Je voudrais cacher mon visage. A qui ? Comme  à moi même. Ce visage que je ne connais pas, ce visage que je renie. Ce visage de la gamine qui pleure à cause d'un con.

Je fond à nouveau en larmes. Je ne sais pas pourquoi. Enfin, si, je sais pour quoi, mais pourquoi maintenant, non. On dirait une chanson de dépressif. J'aimerais écrire une chanson de ma vie qui ne me fasse pas pleurer, une chanson de ma vie qui soit belle. Un conte de fée, voilà, un conte de fée. Je voudrais vivre une chanson  conte de fée.

Je sens les larmes rouler silencieusement sur mes joues, salées. Un hoquet survient, je n'arrive pas à le réprimer. Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant pleuré. D'un mouvement de bras je les essuie, me lève sans grâce, le dos endoloris -je n'aurais pas dû m'endormir dans une position aussi bizarre- et m'avance vers la fenêtre. Je l'ouvre afin de voir la nuit et la lune. Le ciel est bleu pétrole et la lune  blanche.

La fenêtre donne sur un toit légèrement en pente. J'escalade le rebord de la fenêtre, m'assieds sur le petit balcon et contemple la nuit.

Le vent froid fait voler mes cheveux, qui fouettent mes joues encore humides. J'ai froid, très froid. Mais j'aime  être ici.

Je lève le nez vers la lune. Je n'aimerais pas être la lune. Elle doit drôlement se faire chier.

Je ramène mes cheveux ensemble avant de les passer par dessus mon épaule, comme pour en faire une écharpe d'un unique côté. Il fait déjà moins froid.

Je sens tout mon corps qui me dit de rentrer, de dormir ; mais je n'ai pas envie. Je souffle de l'air, un nuage blanc vient se former devant moi avant de monter vers madame la lune.

Je soupire bruyamment avant de remonter à nouveau mes jambes contre ma poitrine les entourer de mes bras. Je n'arrive toujours pas à réprimer ce putain de hoquet.



codes par shyvana




avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Sam 05 Avr 2014, 18:54




euh, ouais.

La tension était retombée, et Ethan avait fini par retourner dans sa chambre avec le semblant de dignité et de virilité qu'il lui restait, car je vous rappelle qu'il avait poussé un cri typiquement féminin et aigu quelques minutes plus tôt et que cela lui avait bouffé toute sa crédibilité. Hayley ne le prendrait plus jamais au sérieux après ça, et puis si ça se trouvait elle était en train de se foutre de lui au moment même où il retournait dans sa chambre, vexé d'avoir poussé un cri pareil à cause d'une vulgaire -ET HORRIBLEMENT POILUE- araignée. Il avait observé le cadre photo et s'était plongé dans son sommeil.

Depuis la mort de ses parents sous ses yeux, Ethan avait toujours eu un sommeil assez agité et bercé de jolis cauchemars. Tantôt il voyait ses parents tomber dans un gouffre après qu'il n'aie pas réussi à les remonter, ce qui montrait son sentiment de culpabilité vis-à-vis de leur mort, tantôt il voyait l'elfe qui les avait tué recommencer avec sa soeur et la famille de ses cousins, puis leurs affiliés. Le plus souvent, il se réveillait en lâchant un cri -viril cette fois-ci- trempé de sueur et serrant à pleine poignée sa couverture qui était à moitié par terre dans il bougeait.

Et ce fut ce qu'il se passa cette nuit-là.

Ethan avait les yeux fermés et froncés. Il était conscient de ce qu'il allait se passer mais ne parvenait pas à se réveiller. Au début, le garçon était paisible, calme, comme un bébé qui dort sagement. Il était avec toute sa famille, ses parents compris, en train de prendre le petit déjeuner sur une jolie terrasse à la lumière du soleil. Tous souriaient, même lui, ils étaient tous heureux; comme avant. Il demande à son père de lui passer la confiture, puis quand ce dernier se retourne vers pour la lui tendre tout s'assombrit.

D'un coup, le décor idyllique laisse place à un décor cauchemardesque. Un champ de bataille, des cris fusent de tous les sens, il se retrouve seul livré à lui-même avec une épée et ses pouvoirs pour se défendre. Sa soeur est serrée contre lui avec terreur, toute jeune dès lors et sa cousine est en train de lutter pour survivre. Ses parents son hors de se vue, il prend sa soeur par la main et se met à courir quand tout d'un coup il les voit, agenouillés en sang à la merci d'un elfe au rire mauvais épée en main, puis d'un coup sec il leur tranche la tête. Ethan hurle, il court vers les cadavres dépourvus de tête en laissant sa soeur seule aussi déchirée que lui, puis il se jette sur celui qui vient de tuer ses parents et comme un loup il lui déchire la peau du coup avec pour simples armes ses dents, se délectant de son sang, le regard fou et cruel toute humanité ayant quitté son regard. Derrière, sa petite soeur crie d'arrêter mais il continue jusqu'à ce qu'il ne tienne plus qu'un cadavre entre ses mains.

Sursaut, Ethan se réveilla en sueur dans son lit, emmêlé dans ses draps. Des larmes séchées sur les joues, il les essuie d'un revers de main rageur et serre les dents. Il les haïra à jamais, jusqu'à la fin de sa vie il haïra ces sales elfes qui lui avaient ôtés ce qu'il avait de plus précieux avec Mia et Fire; ses parents. Il se lève, vacille, enfile un tee-shirt puis file jusqu'à la salle de bain. Il fait nuit, il est perdu, il observe son reflet, pâle, dans la lumière des néons. Il ouvre le robinet et s'asperge le visage d'eau pour se réveiller et effacer les traces de larmes insupportables à ses yeux violets. Durant quelques secondes la fée s'observe avant de tourner la tête, ayant entendu des sanglots étouffés.

Hayley?

Quand les sanglots se turent, Ethan se décida à tout de même aller voir si sa nouvelle amie allait bien, parce que bon il n'allait pas la laisser pleurer seule. Arrivé devant la porte, il toqua contre cette-dernière, complètement dans le noir, et comme il n'entendit aucune réponse il entra tout de même et ne la vit pas dans le lit. Cependant, la fenêtre qui donnait sur le toit était ouverte ce qui arracha un soupir à Ethan; cette fille n'arrêterait donc jamais.

« Elle est passée où c'te fille encore?... »

Dans un soupir, le jeune garçon passa rapidement la tête par la fenêtre et en voyant la silhouette grelottante de son amie enveloppée dans ses cheveux crachant de la buée, il soupira lourdement avant de retourner dans la chambre, prendre une couverture et ressortir sur le toit pour l'envelopper dedans d'un coup rapide. Au début, il n'avait pas vu la jeune démone et avait eu peur croyant qu'il lui était arrivé quelque chose ou qu'elle était partie, voir même qu'elle avait été en forêt et s'était faite attaquée par il-ne-savait-quel-animal. Quand son amie fut bien au chaud dans sa couette, Ethan s'autorisa à lui faire un petit sermon;

« Putain j'ai cru que tu t'étais jetée du toit, me refait jamais ça! »

Merci Ethan pour ces paroles bourrées de sagesse et d'amour. Dans son tee-shirt et son short, Ethan n'avait étonnement pas froid; son pouvoir de maîtrise du feu luisait tellement en lui qu'il n'avait pas froid (comme un chauffage interne, c'était plutôt cool). Silencieux, la jeune fée avait soufflé de la buée blanche par la bouche, la tête levée en direction de ciel, le vent glacial du soir passant entre les deux 'amis' si on pouvait les qualifier comme tel face à l'immensité de l'île, perchés sur un toit leur montrant la beauté de la forêt de nuit.


[HRP; DÉSOLÉE DE L'ATTENTE PARDON DD8 ]



(c) Brumy don't touch plz.






avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Mer 09 Avr 2014, 21:33


There  is a bg spider under my bed. SO HELP ME.
Le vent continue de faire voler mes cheveux, le froid glace mon corps tout entier, mes doigts ne répondent plus aux ordres, la lune semble vouloir se cacher derrière les nuages sombres qui se font de plus en plus opaques. J'ai froid, mais pour rien au monde je n'arrêterais de regarder ce spectacle naturel.

Ethan passe une couette par dessus mes épaules, je sursaute. Il a tout d'un prince ce mec, il devance ce que je vais lui demander -même si la couette je n'y avais pas pensé.. Et le tout sans que je ne me rende compte qu'il est là. Il s'enroule dedans à son tour et je me cale contre lui, il est chaud, moi je crève de froid -je suis cependant trop fière pour assumer le fait que, oui, c'est idiot de sortir à cette heure. Je laisse mes jambes pendre dans le vide, elles bougent d'un balancement régulier, mes talons cognant contre le mur froid par moment, m'arrachant un sursaut suivit de grognement mécontents.

« Putain j'ai cru que tu t'étais jetée du toit, me refait jamais ça! » me dit-il sur un ton de reproche. Je bougonne :
« Je m'aime trop pour me jeter du toit, tu sais ! J'me ferais chier si je mourais. Je rajoute en chuchotant, non pas pour le garder secret, mais plus car même ma voix est fatiguée ; Puis ça ferait le bonheur de trop de gens.»

Il est vrai que, ayant appris quelques heures plus tôt que j'étais une démone, je ne risquais pas d'aller au paradis. Et je doute très fortement que l'Enfer soit l'endroit rêvé pour faire une séance shopping ou une partie de just danse -ça se trouve en fait c'est l'éclate en bas et que les enfers sont comme une discothèque géante, après tout, on en sait rien, j'y suis jamais allée.

Je pose ma tête contre l'épaule de la fée, ne vous imaginez rien, c'est juste qu'il y a trop de pensées dedans et qu'elle commence à peser lourd. Je remonte mes jambes contre ma poitrine, mes talons ayant trop souffert. Je ferme les yeux doucement.

Une brise plus glacée vient me chatouiller, un peu plus et j'allais m'endormir. Je frotte mes deux yeux pour effacer ce qu'il reste de rougeurs et m'étire ensuite. Je pivote sur moi même, saute du rebord de la fenêtre et invite Ethan à faire de même avant de fermer la fenêtre. Je vais m'asseoir sur le lit et tapote la place à côté de moi, comme pour ordonner au jeune homme à s'asseoir à côté.

Une fois chose faite je l'entoure de  mes bras et chuchote sur un ton autoritaire : « Tu as peur des araignées donc je dors avec toi dans ma grande bonté ce soir. »

En réalité, c'est moi qui me chie dessus à l'idée de retomber sur un de ces monstres, cependant je suis trop fière pour lui dire. Déjà me l'avouer à moi même me demande un effort surhumain.

Je bascule sur le dos, toujours Ethan dans les bras, le forçant doucement à rester face à moi, là où il est -des années d'expérience-, et fourre mon nez dans son cou.

Je ferme les yeux, rassurée, rien à foutre qu'il soit d'accord ou non. Je m'endors rapidement, pas de cauchemars, pas de pleurs, rien. Une nuit normale, une nuit sans rêves. Une nuit vide de ressentis, mais bien plus agréable et douce.


J'ouvre un œil, puis deux. Ethan est toujours là -soit j'ai une force surhumaine, soit il se sentait pas d'affronter mon caractère au réveil, j'sais pas.  Je soupire doucement :il dort encore. Je constate que j'ai dû bouger durant mon sommeil car je suis enroulée autour de la fée, une jambe au dessus, une jambe en dessous, et je le tiens comme un gros coussin.  J'étire mes deux longues jambes avant de les replacer au même endroit. Le corps d'Ethan étant tout simplement plus chaud là où il y avait mes jambes, j'ai pas envie d'avoir froid.

Je replace mon nez dans le cou de la jeune fée, souffle un bon coup de l'air chaud, comme pour me dire de me recoucher, qu'il est tôt. Je resserre mon étreinte, et me rendors. Je suis comme dans un sommeil tout doux, peu profond. J'entends tout ce qui se passe, la dame d'hier qui semble encore cuisiner, des gens se lever, le soleil passer par la fenêtre et caresser doucement mon visage.  
Je reste là, à réfléchir, non pas sur la vie et la mort,  ça j'en ai rien à branler, mais sur quoi faire ici maintenant. Trouver un appartement, certainement, un travail je pense qu'à un moment il faudra bien. Puis sur la coupe que j'aurais ce matin. Vous savez, quand je me réveille, je suis ni maquillée, comme dit avant, je n'ai pas mes lentilles. Mais ma coupe. Je ressemble à Amy Winehouse. Oui. Amy Winehouse. Oui la meuf qu'est morte d'overdose. Et bien j'ai la même choucroute sur la tête le matin. A quelques détails près.



codes par shyvana




avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Mar 15 Avr 2014, 13:09




euh, ouais.
« Putain j'ai cru que tu t'étais jetée du toit, me refait jamais ça! »
« Je m'aime trop pour me jeter du toit, tu sais ! J'me ferais chier si je mourais. Puis ça ferait le bonheur de trop de gens. »

Ethan fit comme si il n'avait pas entendu la seconde partie de la phrase, parce qu'il se doutait qu'elle n'aurait pas trop envie d'en parler. Il resta donc silencieux, enveloppé dans la couverture avec une démone chétive collée au flanc, tremblotante de froid. Bon, peut-être qu'elle n'avait pas envie de se jeter du toit mais en tout cas qu'elle ne lui dise pas qu'elle ne voulait pas tomber malade avec le froid qu'il faisait! Elle allait finir par choper la crève si ils continuaient sur cette lancée! M'fin c'était sa santé après hein, Ethan n'allait pas la ramener de force à l'intérieur, il tenait à ses dents merci. Hayley n'avait pas besoin d'un prince charmant, du moins pas en ce moment.

Il ne bougea plus à partir du moment où Hayley posa sa tête sur son épaule, bon de un parce que c'était plus confortable pour elle et de deux parce qu'elle lui tenait chaud à l'épaule avec sa masse capillaire. Ethan, profiteur? Non il savait juste saisir les opportunités qui s'offraient à lui. La jeune fée ferma les yeux et profita du silence serein et apaisant de la nuit. Là, comme ça, on aurait pu prendre les deux jeunes gens pour un couple mais il n'en était rien du tout; et puis, cela ne faisait que quelques heures qu'ils se connaissaient je vous rappelle.

Soudain, Hayley se redressa et se frotta les yeux. Ethan la regarda se lever pour rentrer, et il fit de même quand elle lui fit signe de le suivre. Il poussa un soupir quand ses pieds nus touchèrent la moquette moelleuse et duveteuse, et il s'installa à côté d'Hay' quand elle tapota le lit à côté d'elle. Ne vous méprenez pas, Ethan n'avait aucune mauvaise intention; la preuve il gardait même son tee-shirt et son pantalon!

« Tu as peur des araignées donc je dors avec toi dans ma grande bonté ce soir. »

Le garçon sourit face à sa phrase, qui se révélait en fait, après maintes réflexions, être un ordre. Il voulut s'étirer avant de s'installer, mais elle ne lui laissa pas le temps et l'embarqua de force et fourra son nez dans son cou. La fée ne dit rien, parce qu'il n'avait pas la force de protester; cette journée lui avait plombée toute son énergie et il ne se sentait plus la force de rien faire tant qu'il n'aurait pas dormi au moins six heures. Au moins.

« Je crois que j'ai pas trop le choix. »

Il marmonna dans sa barbe avec un sourire amusé aux lèvres, puis il ferma les yeux. Bon, vu comme ça, c'était ambigu. Si sa tante arrivait, ou sa sœur, ou ses cousins, ils croiraient tous qu'Hayley était une nouvelle conquête et Zeus savait qu'il n'avait pas envie de ça du tout. Au pire Hyaley serait toujours là pour protester avec lui, il ne serait pas seul. Mais bon ce serait quand même un peu chiant si quelqu'un arrivait, sachant que ça lui était déjà arrivé une fois... mais dans sa chambre. Avec un mec. A moitié nus tous les deux.
Oui, ça craint.
Et il avait eu la honte de sa vie en voyant sa petite sœur partir en courant (ouais à l'époque elle n'était pas au courant de sa bisexualité).
Pauvre petite Mia, ça avait été un choc pour elle.

Quand Ethan ouvrit enfin les yeux, il mit du temps à comprendre pourquoi il n'était plus libre de ses mouvements; la réponse était qu'Hayley s'était enroulée autour de lui comme une pieuvre. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres, mais il ne dit rien. Ce qui le fit néanmoins rire, ce fut quand la jeune démone lui souffla un bon coup d'air chaud dans le cou d'un air agacé, bon il était vrai qu'il était assez tôt mais maintenant qu'il était réveillé il aimerait bien pouvoir bouger son corps. D'un voix encore endormie il souffla;

« Bonjouuur beauté ~ »

N'y voyez là rien d'ambigu, il était comme ça avec tout le monde ce coureur de jupon. Il plaça une main devant sa bouche (ne me demandez pas comment il a fait avec cette sangsue accrochée à lui j'en sais rien) et bailla à s'en décrocher la mâchoire et tenta de se redresser; ah oui c'est vrai il pouvait pas bouger avec Hayley accrochée à lui. Il rit doucement avant de demander;

« Hmm, je peux me relever? A moins que tu ne veuille continuer à t'accrocher à moi comme un koala à son eucalyptus, ce qui en soit ne me dérangeait pas. Mais j'aimerais bien aller manger un truc, j'ai la dalle. Puis j'pense que toi aussi. »

Oui bon il était vrai qu'il était tôt, mais Ethan était réglé comme un fermier sur terre quand il le voulait, et malheureusement pour Hayley c'était le cas aujourd'hui.



(c) Brumy don't touch plz.






avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Sam 26 Avr 2014, 22:22


There  is a bg spider under my bed. SO HELP ME.
« Bonjouuur beauté ~ »

J'étire mes jambes tout en répliquant, le même ton « Bonjouuuuur beau-gosse ~ ». J'ignore si c'est normal chez eux de se dire ça le matin mais au cas où, je le dis, comme ça on ne me reprochera rien. Il tente de bouger, en vain, et me lance :

«  Hmm, je peux me relever? A moins que tu ne veuille continuer à t'accrocher à moi comme un koala à son eucalyptus, ce qui en soit ne me dérangeait pas. Mais j'aimerais bien aller manger un truc, j'ai la dalle. Puis j'pense que toi aussi. »

Je roule sur le côté, contre le mur froid auquel je reste collée quelques secondes comme une larve. Un peu plus et j'aurais dis Mmmmmmh, du Froiiiiiiid. Vous savez, c'est la même sensation que quand on retourne son oreiller pour profiter de la fraîcheur. Le mur froid ne reste cependant pas froid, et au contact de ma peau qui est à température ambiante, on n'a pas besoin de s'appeler Einstein pour comprendre qu'il se réchauffe aussi !

Je me lève d'une traite, me sens vaciller. J'ai toujours eu des putains de problèmes de tension, et encore une fois je les ai oubliés. Je porte ma main à mon front, ferme les yeux quelques secondes et attends que la sensation de vertiges s'estompe.
Je rouvre les yeux, constate grâce au reflet dans la vitre que j'ai une énooorme choucroute sur la tête. Je me dirige vers la fenêtre que j'ouvre d'un coup sec avant de me prendre une bourrasque d'air très frais en pleine figure. Mes vêtements volent un bon coup avant de retomber comme avant.Je lâche un « Oh ben putain » surprise. Le vent était si violent qu'il a littéralement démêlé une bonne partie de mes cheveux. C'est déjà ça de fait. Pour citer les barbapapas (vous savez, ces morceaux de chewing-gum qui bougent) « Opopop, une bonne chose de faite ! ».
«  Ca m'aurait pas dérangé non plus, mais j'ai la dalle aussi, ça tombe bien. »

Je me retourne vers Ethan, qui me fait signe de le suivre. Je mets mes lentilles à la hâte, verse quelques larmes, et le suis tout en passant mes doigts fins dans mes cheveux afin de finir de les démêler. Je galère, mais c'est impensable de se montrer pas coiffée, je suis déjà pas maquillée, imaginez pas coiffée...

Nous descendons les escaliers doucement, pas encore tout à fait réveillés. La maison est remplie d'odeurs agréables telles que le pain se dorant la pilule ou le chocolat chaud. Nous entrons dans la cuisine, la dame d'hier y est toujours. Elle nous sourit gentiment et nous désigne du doigt deux bols fumants du doigt, accompagnés à leur côté de deux tartines. Moi je dis, cette dame est top ! Chez moi on a toujours eu un don au combien intéressant pour la cuisine. Si vous voulez goutter la tarte aux cheveux (tarte aux poireaux normale, sauf que vous ne retirez pas les trucs bizarres au bout.) ou alors la soupe aux fils (soupe affecte faite avec des asperges), vous pouvez venir chez nous !

Je remercie la dame de la cuisine (il faudrait que je songe à demander comment elle s'appelle car un jour je risque de réellement de l'appeler madame de la cuisine, ce qui je doute ne lui plaira pas

Ethan et moi nous asseyons ensuite à table, je regarde ce qui se trouve devant moi avec appréhension. Non pas que ça ne paraisse pas bon, mais si je veux garder ma taille de guêpe, ça sera bien que je fasse attention.
Cependant après quelques secondes de réflexion, je me décide enfin à attraper la tartine. Je grignote doucement, miettes par miettes. L'odeur de pain grillé emplit mes narines, ça faisait longtemps que je n'avais pas déjeuné il me semble. D'habitude le matin je mets une heure à me maquiller, m'habiller, me coiffer, me vernir les ongles. Je n'ai donc généralement pas le temps de manger puisque je suis une véritable marmotte et que je sors du lit une heure avant de devoir sortir. Enfin, cela me permet de garder mon corps de rêve envié par toutes les filles (c'est ce qu'on m'a dit. ♥)

Je trempe la tartine dans le chocolat chaud et grignote, j'ai la dalle. Je peux remercier mon ventre qui pour une fois n'a pas grogné car avouons le, c'est tout sauf sexy. On dirait un mélange d'un grognement d'ours à un bruit de machine à laver et sincèrement, je m'en passerais bien.

Je joue avec la petite couiller du bout des doigts, la faisant tourner dans mon chocolat et demande à Ethan, qui semble déjà plus réveillé que tout à l'heure -il a l'air d'avoir besoin d'autant de temps que moi pour émerger- :

« Dis, J'peux te demander où il faut que j'aille pour demander à louer un petit appartement, et aussi si j'ai la possibilité de bosser ici ? J'ai 16 ans, je sais que chez moi c'tait autorisé, mais préfère éviter de me viander avec les autorités dès mon arrivée ici. »

Quand j'étais aux states, je bossais en tant que mannequin -d'ailleurs du coup ils n'auront pas de mes nouvelles, mais ça on s'en branle avec du mir vaisselle. Ici j'aimerais donc pouvoir faire plus ou moins la même chose, voir serveuse pour compléter le tout. Mais bon, pour faire tout cela, encore faudrait-il que je trouve un travail.




codes par shyvana

HRP= J'ai prévu de la faire bosser en tant que mannequin et serveuse, au cas où. xD ♥ A Skyworld !




avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Lun 02 Juin 2014, 22:36




euh, ouais.
Un loooong silence s'installe, en même temps personnellement le maintenant faut pas trop m'en demander vous savez. J'dors à moitié, j'ai les yeux qui se ferment tout seul, limite ma tête tombe dans mon bol de céréales. D'un air absent je fait tourner machinalement ma cuillère dans mon bol, d'un air légèrement plus réveillée que tout à l'air, tout en remerciant ma tête d'un sourire pour le repas. Elle est vraiment cool ma tante, vraiment. Déjà qu'elle nous a adopté, Mia et moi... en plus elle s'occupe de nous comme de nos propres enfants. Vraiment, je l'adore. Bref, d'un air ensommeillé je mâchais mes céréales en fixait le paquet tandis qu'Hayley dégustait ses tartines.

En y repensant, je me demandais quand même comment elle vivait tout ça. Personnellement si j'étais dans la même situation qu'elle je serais en train de me demander si je pétais un câble ou si j'avais un peu fumé de la moquette, si vous voyez ce que je veux dire. Bah imaginez un peu que vous avez une vie normale et POUF vous tombez face à une créature elfique ou féérique, avec un animal qui parle et qui a des pouvoirs. Moi personnellement je serais déjà en train de me pincer pour voir si je rêve pas, et ensuite j'me cognerais la tête contre le sol. Moi, excessif? Jamais d'la vie.

Faut quand même être assez résistant mentalement pour assimiler toutes ces nouvelles choses, genre les rivalités entre les races, les pouvoirs, les animaux qui parlent, les dangers -style vampires fous et elfes nymphomanes- et j'en passe. J'en connais un tas, des gens, qui sont arrivés sur l'île et qui en ont vu des vertes et des pas mûres dès leur arrivée! C'est triste, mais quand tu atterris ici faut espérer tomber sur quelqu'un de cool qui t'aidera comme il le faut, pas sur un connard qui va te laisser dans ta merde quoi. Parce que des gens comme ça t'en a plein, qui te laissent dans ta merde alors que t'es perdu dans ta vie.

« Dis, J'peux te demander où il faut que j'aille pour demander à louer un petit appartement, et aussi si j'ai la possibilité de bosser ici ? J'ai 16 ans, je sais que chez moi c'tait autorisé, mais préfère éviter de me viander avec les autorités dès mon arrivée ici. »

Ah oui, c'est vrai qu'elle allait pas rester ici éternellement, il allait bien falloir qu'elle puisse se démerder toute seule, j'avais presque oublié ce petit détail. Hm, qu'est-ce que je pourrais faire pour l'aider? J'vais pas lui dire d'aller faire le trottoir merde ça s'dit pas ce genre de choses, du moins c'est ce que je pense merde. Bref, alors que faire, que dire, que penser, telle est la question. Ouais j'suis philosophe à mes heures perdues, comment ça c'est pas crédible? Ferme ta gueule toi et retourne faire ta merde connard, viens pas niquer ma crédibilité.

« Hm, pour ce qui est du taff', si tu veux dans le bar où je bosse isl cherchent des serveuses, si ça te tente j'leur parlerais de toi? »

J'suis si généreux, vraiment, je m'épate moi-même des fois. C'est une des premières fois que j'apporte mon aide comme ça à des gens, faut croire qu'Hay' fait ressortir le bon côté qui est en moi (lol)? Bref, d'un air de quelqu'un qui réfléchir, car ça m'arrive de temps à autres, je me balance sur ma chaise et fixe le plafond. J'trouve que ça me donne l'air intelligent, pas vous?

« Et je te montrerais où aller pour demander un appart, ça te convient? »

Trop de gentillesse en moi je vais vomir.



(c) Brumy don't touch plz.






avatar
Invité
Invité
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ | Mar 10 Juin 2014, 22:43

[quote="Hayley T. N. T. Jonhson"]
There  is a bg spider under my bed. SO HELP ME.
« Hm, pour ce qui est du taff', si tu veux dans le bar où je bosse ils cherchent des serveuses, si ça te tente j'leur parlerais de toi? »

J'y crois pas. Vous voyez ce rêve de tout adolescente, ce truc qui normalement n'arrive que dans les séries ? Genre tu as ta vie tu travailles et dès ton premier jour dans un nouveau monde, dans une nouvelle vie, tu rencontres même un mec super BG qui t'aide. Normalement c'est pas à moi que ça arrive ce genre de choses. Et là si. Non sérieusement moi je dis c'est top. Encore plus top que de se lever trop tôt un jour de cours et de pouvoir se rendormir. Vous voyez un peu le bonheur que j'ai en moi là ?
Puis serveuse. Bon d'accord c'est pas le meilleur métier du monde. Mais tout de même, serveuse ! La restauration c'un monde qui bouge, un monde qui vit. Contrairement aux trucs genre secrétaire où tu restes assise devant un bureau à classer des papiers, à procrastiner en attendant qu'à un moment ta vie hyper morne elle change. Là serveur tu vois du monde, tu entends des brides de vie, des disputes, des histoires d'amours. Tu vois des rencontres et des séparations. Un monde où tu n'as pas le temps d'observer la vie des gens à la loupe, mais un monde où tu perçois des histoires courtes, qui te laisseront seulement imaginer la fin de l'aventure.

Je hoche la tête, vide ma bouche et réponds :  «  Ca serait trop-nikel merci t'es adorable ♥ ». Ouais, il m'arrive, quand je suis de super bonne humeur, d'être gentille. Ouais. Bon surtout Ethan, il a l'air cool, donc au pire que je lui dise ça importe peu, j'suis sûre il oubliera l'instant d'après.

« Et je te montrerais où aller pour demander un appart, ça te convient? »

Niiiikel. Un appart, même un studio, pour mon chat et pour moi. Parfait. Car je compte pas laisser mon chat dehors hein. Je l'aime mon Coussin. Oh vous savez, on m'a souvent dit que le nom de mon chat était stupide. Je trouve qu'il l'est pas plus que « Felix » « Europa » ou encore « Minette ». Coussin. C'est mignon, Coussin. La première fois que je l'ai vu, ce matou, il était dans une porté d'adorables chatons. Il était déjà en train de sauter partout. Puis à un moment il s'est mangé un coussin en descendant du dossier du canapé. J'me suis trop marrée ce jour là, j'ai été prise d'un fou rire pas possible et même aujourd'hui j'en ris encore tu vois. C'est de là que vient son nom.

Je fini mon déjeuné en même temps d'Ethan (je crois qu'on est en vitesse adolescent tous les deux, enfin apparemment c'est normal d'être aussi lents à notre âge. Enfin moi j'suis comme ça depuis toute petite, mais on fera comme si que non...).

Nous montons tous les deux nous habiller, je mets mes nouveaux sous-vêtements et vêtements achetés hier. Je profite de la petite glace présente au dessus de la commode pour me maquiller et me coiffer. Lentilles, en place, percings, en place, mascara et crayon, mis, cheveux, coiffés. Je me regarde sous tous les angles, c'est bien, cool, parfait. Je suis par-faite. C'est vrai que moi avant-après maquillage c'est.. Différent. Avant j'ai l'air juste trop petite, trop faible. Là, si en plus j'avais des talons ça serait nikel, je ferais mes 16 ans bien avancés. Pourtant, j'fais pas pute. Car j'y fais gaffe. J'mets aucun rouge à lèvre, pas de fond de teint qui me donnerait un air bronzé horrible. Seulement mes yeux. Apparemment, les mecs ont du mal à cerner les yeux, si vous voyez ce que je veux dire. Là il faut y mettre du sien pour ne pas les voir, mes yeux ! Ce look rock et rebelle, je l'ai travaillé et retravaillé jusqu'à l'avoir parfaitement. Au début c'était laid, même moi je l'avoue. Mais là je trouve que, sincèrement, j'suis trop bonne.

Je sors, Ethan est déjà en bas. Il me tend un papier en me disant que l'adresse du café est inscrite dessus, au même titre qu'une agence de logements. Parfait. Oui tout est parfait. Coussin me saute sur l'épaule, je fais la bise à Ethan ainsi qu'à la dame dans la cuisine. Pour être polie. Je lui fait un grand sourire à la porte et lui lance «  Merci t'es un amour mec ♥ Si jamais t'as besoin de moi hésites pas surtout ! »

[…]
Arrivée devant l'agence de logement, je rentre. Une conseillère m'attend, assise derrière son bureau. Flippant.




codes par shyvana

HRP= FIIIN. Désolée, j'ai du faire bouger un peu ton personnage, j'espère que ça te déranges pas.. Si tu as besoin, au pire, je changerais. ♥




Contenu sponsorisé
Re: there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥ |

 
there is a big spider under my bed, help me! ; hayley& ethan ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Spider Podium nouveau suport voiture et bureau de folie ^^
» Spider-man et les Sinistres 666
» F430 spider ?
» Quelques photos de ma 5513 spider
» Spider-man 9/11

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: