Partagez | 
 

 Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/
avatar
Lyrnaël W. Khaedis
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage
Coeurs : 99 Messages : 235
Couleurs : #ebb91d
J'ai traversé le portail depuis le : 31/01/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyria. Mon nom est : Lyrnaël. Actuellement je suis : amoureux mais je me mens. Il paraît que je ressemble à : Kano Shuuya de Kagerou Project et à ce propos, j'aimerais remercier : N'amur ♥
Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Ven 21 Fév 2014, 20:45




Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ?

♫ Promenons dans la rue ♪


La nuit c’est toujours un moment de peur, d’intimité, de questionnement, pourquoi la nuit rend les gens peureux ? L’humain déteste ne rien voir, ne pas savoir le pourquoi du comment. Chose pourtant que Lyrn adore, ne pas chercher à comprendre et laisser passer, c’est pourquoi il est toujours bien réveillé la nuit. Malgré le petit vent frais de cette soirée, le blond regarde par sa fenêtre bien au chaud et lumière peu allumé. Entrain d’admirer sa console, qu’il est dur de résoudre une énigme quand on n’est même pas doué pour se comprendre sois même. S’énervant tout seul en se disant que celui qui a inventé ce jeu mérite la potence de bien souler le mage qu’autre chose. Après un bon acharnement  sur une pauvre console, l’énigme ce voit enfin résoudre, et un soupir de soulagement signifiant la victoire du môme sort de sa bouche.
Malgré le temps qu’il a mis et le mal de tête en prime, il ne veut surtout pas se coucher encore, c’est le seul moment de la journée où il est sur de ne pas se faire agressé violament par la génitrice tarée qu’il a. Déjà qu’elle est un danger pour elle-même, autant ne pas l’avoir sur le dos le soir, enfin cette femme est plus occupé à crée la potion qui va détruire le monde que de pourrir la vie de son fils le soir… Enfin du point de vu de Lyrnaël cette femme fait la potion qui va transformer tout en apocalypse, sinon elle ne passerait pas autant de temps dessus !

« Ou alors c’est une crème antiride tient, elle est tellement vieille ! »

Rit-il tout seul. Enfin ce qu’il croyait quand il voit d’un coup la porte s’ouvrir avec la vision d’horreur de voir sa petite maman chérie bâton en main prête à en découdre. En moins temps qu’il vous en faudra pour lire cette phrase, le jeune homme se fait éjecter hors de la maison comme une vulgaire poussière. Il roule  quelques mètres sur le sol froid de la rue. Se redressant assez vite pour revenir à la charge, il se mange assez vite sa boule de poil noir en pleine face, celle-ci n’ayant rien compris de ce qui arrive. Will retire Hocus-pocus de sa tête et le met dans sa capuche en toquant à la porte, faut pas abuser cette femme n’aura  surement pas le cœur de laisser sa progéniture reconnus dehors… Eh bah si cette sal… mère lui jette quelques pièces lui disant d’aller boire ou de faire un truc parfaitement légal  du moment qu’il ne revient pas avant très tard et sans problème, sois disant c’est sa punition pour avoir osé critiquer son âge pas si élever que ça. Lyrn tire la langue comme un gamin, comme pour continuer de narguer, mais sa finit plus par un courant d’air d’une porte qui se claque.

Le Khaedis avance donc dans la rue seule, enfin y a son chaton d’a peine quelques mois… Mais ce n’est pas la meilleure garde du moment quand même, en plus celui-ci pionce dans la capuche, donc faut pas côté sur la protection de ce félin. Le jeune homme passe de rue en rue, en quête d’une peut être occupation du moment. Bon on ne va pas dépenser dans certain plaisir c’est trop chers, ni même dans l’alcool c’est trop chers, en fait tout est chers la nuit ! Lyrn soupir déprimé à l’idée que l’ennuie commence a prendre de l’ampleur chez lui... C’est bien le moment pour qu’il n’y est plus rien à faire.

Marchant sans trop regarder où il va, il sent d’un coup sa capuche bien plus légère que l’anormal, et pour cause le mamoune à décidé de se faire un groupe solo, ce qui en soit est toujours une mauvaise idée quand il fait nuit, preuve regardé les groupes de un dans un film d’horreur. Lyrn soupire en regarde partout, c’est bien le moment de paumé son affilé ! Bon c’est encore un petit chaton, il découvre la vie c’est mignon mais ce n’est pas le moment de disparaitre dans la nuit ! Surtout que du noir dans la nuit c’est tellement simple à trouver, autant chercher un chat blanc dans de la neige en jour de tempête. Le blond refait marche arrière, et vient de découvrir que les chats sont vraiment tous noirs dans la nuit ! Soulevant les boules de poils qu’il trouve en l’appelant, il évite presque de se faire refaire le visage à coup de griffe.

« Sérieux Hocus-pocus…. Je vais te pourrir là! »

Dit-il d’un ton blasé et décide de sortir son livre pour y sortir sa planche à roulette et monte dessus pour aller plus vite, sur le coup il se demande si sa boule de poil à décidé de lui faire faire du sport. Mais alors qu’il est plus à regarder sur les côté que devant lui, le petit se mange quelque chose en pleine face, et voit sa planche partir sous une voiture, bonjour je suis la malchance…. Secouant la tête, le jeune homme sur le derrière regarde le poteau ou barrage qui est sur le chemin, mais en fait cela s’avère plutôt très humain. Lyrnäel se gratte les cheveux en soupirant un peu, cette nuit risque d’être plus longue que prévus faut croire.


©Natu de Cocktail-Graph'





Une rose d'un Bg ROUX  Amel & de mon n'amûr tout plein & de mon tonton d'enfer ♥

♥:
 

Mes petits cadeaux que j'adore:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Ven 04 Juil 2014, 23:34

heylin&lyrnaël
si t'es pas un dealer ou un pervers... tu fous quoi ici ?

La question était pourtant évidente, Heylin. Tu faisais le con, pour pas changer. Voilà comment tu t'étais retrouvé là. La tête à l'envers, pendu par les pieds, au bord du toit, ce morceau là, déchiqueté, dans lequel s'était méchamment prit ton jean. Et pourtant, tu n'affichais ni un air paniqué, ni même blasé. Tu étais juste très calme et... Profondément normal. C'est ça. C'était une situation normale. Tu baissas le regard, ou plutôt le monta selon le point de vue, évalua la distance qu'il y avait entre le sol et ta charmante petite boîte crânienne. Tu fis une moue de celui qui se rend compte que son steak est devenu du charbon -et qu'il l'aime saignant, sinon la comparaison n'a pas lieu d'être-, relève le regard, ou le baisse donc, c'est compliqué, et souffles. Tu devrais largement avoir de la marge. Ouais. Tu devrais pouvoir te retourner et atterrir sur tes pieds. Au pire tu te péteras un truc. Tant que c'est pas ton joli minois, ça paaasse.

Crrrr.

Tu souffles de nouveau, souris le plus naturellement du monde et te mets à siffloter. C'est vrai, c'est pas comme si ton jean était en train de hurler de désespoir et de rendre l'âme dans un dernier cri de souffrance. Tu t'en fous. T'en as plein de rechange. Pour pallier à ce genre de problèmes, d'ailleurs... Tu attends. Finalement, au bout d'un moment, que le sang te monte trop à la tête et que ça te fait chier, tu te balances légèrement, et te félicite d'avoir investi dans un pantalon pareil. Tu projettes tes bras vers ce même morceau de toit. Oui, là, le morceau de toit défoncé dans lequel tu as réussi à foutre le bas de ton pantalon. La jambe gauche. Tu pousses un juron. Bon, tu pisses le sang des mains, mais au moins, ta tête va bien. Tu baisses le regard, et cette fois quelque soit le point de vue tu la baisses bien, fermes les yeux, souffles, souris, et lâche. Ouais. T'es un peu con.

Ou pas. En fait, c'était pas si haut que ça, tu te fais même pas mal. Tu lances un regard un peu courroucé à tes mains devenues écarlates et regardes autour de toi. Et.t'y.vois.rien. C'est vrai qu'on est en pleine nuit, et qu'en plus, c'est pas la rue la plus lumineuse de Skyworld. En fait... C'est surement dans les ruelles les plus sombres de la ville. Tu lèves les yeux au ciel. Faut dire qu'en même temps, t'es pas ici depuis si longtemps que ça... Ok mauvaise excuse, c'est pas tout récent non plus. Finalement, tu souris de nouveau -tu souris tout le temps, oui, cela explique le fait que c'est la troisième fois que j'emploie ce verbe- et prend une direction au pif, avant de percuter que tu te diriges actuellement vers un mur. Pas une excellente idée, de passer par un mur, pour évacuer le plus simplement possible. Tu te tapes la tête du bout de l'indexe, te fout du sang sur la gueule, pousse encore un juron, t'essuie avec ta manche. C'est aussi pour ça que tu as plein de sweats. Pour pallier à ce genre de situations.

Tu trouves finalement une sortie, t'y diriges, et... Bah tu sors quoi. Rapide regard aux alentours, tu constates que malgré ta manche rouge, tes poches de la même couleur et ton front sur lequel on voit encore ton sang mal essuyé précédemment, personne ne te remarqueras. En même temps, ce n'est pas bien difficile : t'es tout seul. Tant mieux, d'une certaine façon. Tu avances, tout guilleret. Bon en vrai tu te fais chier, mais bon. Y a rien à faire ici, so... Tu mets cap vers le bateau -ha ha avoue c'est drôle *pan*-, tu joueras. Du violon. Tu joueras du violon. C'est pas comme si tu avais vraiment une console sur un bateau pirate. Tiens, tu pourrais réclamer... Nan ? En fait, c'était pas la question.

Tu te laisses un peu aller à tes rêveries diverses et variées -et surtout profondément inutiles- quand un bruit te fis t'arrêter brusquement. Tu cherches du regard la provenance du son non identifié, mais bien entendu, dans ce noir abyssal, c'est assez compliqué d'y voir quoi que ce soit. Tu avances silencieusement, te rapprochant de la source du bruit. Et tu n'es pas un prédateur. Même si t'en as l'air. Ni un con. Oui, t'sais, ceux qui sont dans les films d'horreur là, que la curiosité, bah c'est un vilain défaut, et il l'apprenne même mieux qu'Alice. Genre... En finissant soit découpé, soit éventré, soit empalé, soit possédé, soit... En fait la liste est trop longue. Non, tu n'es ni l'un, ni l'autre. On n’émettra pas le moindre commentaire, ok ?

« Sérieux Hocus-pocus…. Je vais te pourrir là! »

Tu hausses un sourcil. Ah ça y est, tu vois l'individu qui a fait du bruit, très certainement. Puis tu fronces les sourcils et baisses le regard -tu le fais décidément beaucoup  aujourd'hui-, sentant quelque chose passer tout près de ta cheville gauche, à présent vachement plus libre. Tu n'as pas vraiment que ça, à chercher à comprendre, donc tu passes vite sur ce détail et regardes de nouveau l'individu s'agiter dans tous les sens comme un idiot. C'est drôle. Puis le type a une idée de génie. Il sort une planche à roulettes. Cool. Il avance. Cool. Puis il détournes le regard. Cool. Et te fonces dessus. Moins cool. Bien sûr, tu aurais ppu éviter. Tu aurais du éviter. Tu n'avais pas assez de mains ouvertes et d'un morceau de jean en moins ? Et bien visiblement non, voilà qu'un beau bleu dans ta tronche t'ira à ravir, c'est une certitude. Tu te frottes le crâne, pestes. En fait, tu pensais juste qu'il allait réussir à t'éviter ce con. Et puis non. Bon, t'es pas plus malin, MAIS, tu t'en fous, il aurait du regarder devant lui. Voilà. Tu baisses le regard vers le jeune homme qui semble avoir perdu sa planche, te frottes l'arcade sourcilière droite. La jambe gauche, les mains, l'arcade sourcilière droite. Mais putain t'es farci aujourd'hui.

« Désolé de te décevoir, mec, mais je suis pas Hocus-Pocus. »

Soit la remarque la plus conne de l'histoire. Continuant de te frotter l'arcade, tu réagis subitement, poussant un « oh merde ! », avant de te frotter, avec la manche cette fois, ce même endroit de ton visage. Tu te tournes vers ton agresseur -oui, c'est un agresseur, chut, no comment, ne rien dire.

« T'as pas des bandages ou quelque chose du genre, à tout hasard ? »



PS : OMGLERETARDJEMERITEQUELONMEFLAGELEATTENDJEVAISMETAPERJEREVIENS. Je suis désolée. Q.Q' Tu peux me taper. m'envoyer pleins de cailloux. et m'encastrer dans des murs. je suis désolééée ;.; & s'il t'inspire plus je comprendrais....... ;;"""
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/
avatar
Lyrnaël W. Khaedis
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage
Coeurs : 99 Messages : 235
Couleurs : #ebb91d
J'ai traversé le portail depuis le : 31/01/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyria. Mon nom est : Lyrnaël. Actuellement je suis : amoureux mais je me mens. Il paraît que je ressemble à : Kano Shuuya de Kagerou Project et à ce propos, j'aimerais remercier : N'amur ♥
Re: Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Ven 25 Juil 2014, 12:18




Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ?

♫ Promenons dans la rue ♪


Ce chat va le rendre fou, non mais il est où ?! En plus les nuits tout les chats sont noirs, et son chaton est noir… Que dire dans cette situation à par un gros FUCK ? Ah oui hurler son prénom en espérant que ce chaton se ramène quand même… Mais au lieu de ça, il finit contre un poteau humain quand même, c’est bien le moment de se prendre un homme en pleine face. Se frottant un peu le nez, pas de problème pour Lyrn ! Il est comme ça le blond solide ! Mais en fixant l’autre, il voit un…mec mort ? What ? Un zombie ?

Clignant plusieurs fois des yeux, le jeune homme fixe l’autre. Non mais c’est qui ce type ? Un Dealeur ? Woh… ? Pas tout les jours qu’on en croise quand même, c’est même rare ces temps, cool ? Mais Lyrnaël n’est pas client de ça hélas. Mais plus qu’autre chose, pourquoi il pisse du sang lui ? Et pourquoi il a un pantalon bousillé ? C’est quoi cette mode complètement craqué… Non mais quand même, ce n’est pas passé ça ? La mode du pantalon déchiré ? C’est encore en mode ici.

Il s’excuse ? Trop sympas, mais ce n’est pas comme ça que les choses vont avancer, se remettant bien droit et récupérant sa planche, car bon son passe temps ne doit pas se faire la malle, ça serait la meilleure. Le jeune homme passe la main dans ses cheveux et sort son bouquin pour ranger son skate dedans, le claquant et le rangeant, le voilà les mains libre. Puis, il prend un petit sourire narquois, après tout on est devant un Khaedis.

« Suis pas une pharmacie mec. »

Dit-il en riant, après tout c’est comme ça chez Lyrnaël, marche ou crève et je t’enfonce en prime ! Non mais un peu de sympathie peu aidé dans la vie Lyrn ? Non mais, pas le genre de la maison quand même. Le blond médite, puis regarde le mec albinos… Un petit sourire se dessine.

« Quoi que peut être en faite ? Ca dépend tu peux m’aider à trouver mon chaton ? Après tout tu m’en devras une ~ »

Cela s’appelle chantage, bien que Lyrnaël soit comme ça tout le temps, adorant avoir des gens qui lui doivent des services, c’est tellement bien quand les gens sont obligé de vous aider car vous les avez aidé. Sortant son livre, en cherchant la pharmacie, car oui William se trimballe tout mais vraiment tout ! Tapant sur la page pour la sortir, il lui tend avec un petit sourire, et sort aussi une photo de son chaton, après tout ça peu toujours aider…

« Voilà monsieur zombie ! »

Un petit rire, avec la boite de soins, le jeune homme reste comme ça avec le sourire, après tout, il se débrouille le monsieur ! Ce n’est pas non plus dans les habitudes du jeune homme de se plier pour soigner.


©Natu de Cocktail-Graph'





Une rose d'un Bg ROUX  Amel & de mon n'amûr tout plein & de mon tonton d'enfer ♥

♥:
 

Mes petits cadeaux que j'adore:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Jeu 23 Oct 2014, 20:12

heylin&lyrnaël
si t'es pas un dealer ou un pervers... tu fous quoi ici ?

Et voilà, il allait pouvoir se prendre une bonne douche en rentrant -et effrayer quelques mamies et sales mioches en chemin. Non parce qu'il faisait bien mort vivant là, avec ses fringues imbibées de sang, son visage où il restait quelques traces de ce même sang, mal essuyées, et son jean un peu destroy... Manquait plus que la voix d'outre-tombe répetant en boucle "cerveauuuu" ou des râles longs et bien dégueulasses, les bras tendus mollement devant lui et une démarche traînante, et c'était parfait. Il afficha un air franchement blasé.

« Suis pas une pharmacie mec. »

Son sourire narquois, mesquin, et son ton presque suffisant fit arquer un sourcil au vampire. Oh. Autant pour lui, il y avait cru, en le voyant se prendre le seul type dans la rue, qu'il était habitué de tout se prendre dans la gueule et d'avoir donc, logiquement et intelligemment, de quoi se soigner. Désolé. Haussant les épaules, baissant légèrement les paupières dans une expression mêlant lassitude, ennui et une touche de moquerie de le regard, Heylin recula d'un pas, s'appuyant sur sa jambe en arrière, les mains dans les poches.

« T'avais bien la gueule, pourtant. »

Puis le blond releva un regard suspect sur le blanc, et le blanc en question rouvrit totalement les yeux, un point d'interrogation imaginaire flottant au dessus de lui. Il y avait un quelque chose intéressé, amusé, et carrément insupportable dans les yeux de son vis-à-vis. Ah mais ! Ca y est, je sais : une ressemblance un peu trop dérangeante. Ses défauts étaiet très bien chez lui. Chez les autres, ça devenait vite... Chiant ? Non mais c'était pareil avec lui en fait.

« Quoi que peut être en faite ? Ca dépend tu peux m’aider à trouver mon chaton ? Après tout tu m’en devras une ~ »

Heylin cligna des paupières.

« Non merci. »

Ah parce que c'était pas vraiment une proposition...? Visiblement, non, puisque le blond s'affairait déjà, ignorant royalement sa réponse, et sortit un livre. A cela vinrent plusieurs pensées au demi-dieu : déjà, qu'il le mettrait bien la tête la première dans la poubelle la plus proche. Ensuite, qu'est-ce qu'il foutait avec un livre de cette taille dehors. Enfin, pourquoi est-ce que sa première idée était de sortir un livre, sérieusement ? Et puis il percuta et se foutait trois claques mentalement. C'est vrai... Il y a quelques minutes à peine il avait pas... Mis son skate dans le livre ? Attends.

Il avait mis son skate dans un livre ?

Non mais c'est bon en fait, rien d'étrange. C'est bon, il avait déjà vu pire. Et puis quoi, ils étaient sur Sanctuary of Heart, l'île où TOUT LE MONDE est bizarre, peut faire des trucs bizarres, et doit fumer du cannabis, aussi. Ça l'étonnerait même pas... Bref. Après avoir tourné quelques pages distraitement, le blond s'arrêta et tapota la page; Heylin l'observa faire, curieux et peut être un tout petit peu fasciné. Rien qu'un tout petit peu. Il en sortit de quoi se faire des bandages, et même du désinfectant, tendant ensuite à un Heylin aux yeux soucoupiens -j'aime inventer des mots- le tout. Le jeune homme saisit ce qu'on lui tendait, regardant avec un air incrédule le matos sorti d'un livre. Puis il attrape une photo d'un chat, et fronce les sourcils. Putain, fait plus simple à trouver...

« Voilà monsieur zombie ! »

Heylin ne releva même pas les yeux vers son vis-à-vis, lâchant un distrait « Fäne », son deuxième prénom, qu'il donnait généralement pour se présenter -non mais il allait pas donner son premier prénom au premier gland venu. Sans plus attendre, il s'affaira à son tour, commençant par désinfecter les plaies de ses mains, puis les banda plus ou moins rapidement et bien -ce qui montrait une certaines expérience...- et retendit le rouleau, les ciseaux -c'est utile pour couper une bande. ha ha.- et le désinfectant au jeune homme. Puis, il se releva, saisit la photo -de toute manière, il avait rien de mieux à faire dans l'immédiat...

« ...Tu pouvais pas faire plus chiant à retrouver, des fois ? »

Il laissa un soupire s'échapper de ses lèvres; la nuit allait être longue... Hein ? Merci ? Qu'est-ce que cela ? Non, n'en attendez même pas. Il l'aide à retrouver son chat, donc merde, le merci il en a pas besoin. Il se tourna vers la boule de poils rousse qui était restée derrière lui depuis le début, et haussa un sourcil. Ah oui, il était là lui.

« Tu l'as vu le chat, toi ? »

La boule over cute -disons le- pencha la tête sur le côté et n'eut que pour seule remarque un :

« C'est pas bon les chats. »

Bien sûr, l'échange se fit par télépathie, et Heylin se frappa le front du plat de la main.

« Mais encore...? »

Drink pencha la tête de l'autre côté, et Heylin abandonna. Il se gratta la lèvre inférieure de l'indexe et se rappela que quelque chose l'avait frôlé à la cheville avant de se manger l'autre blond. Sans prévenir, il fit demi-tour et se dirigea en direction d'où il provenait. Un cul-de-sac. Donc s'il avait continuait par là, le machin qu'il avait senti avait des chances d'y être encore...



PS : Je suis abonnée aux retards bonsoir ♥ en plus j'aime pas ma rep... Je suis vraiment désolée, promis ça sera meilleur (et plus rapide. j'y crois.) la prochaine fois ;;
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/
avatar
Lyrnaël W. Khaedis
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage
Coeurs : 99 Messages : 235
Couleurs : #ebb91d
J'ai traversé le portail depuis le : 31/01/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyria. Mon nom est : Lyrnaël. Actuellement je suis : amoureux mais je me mens. Il paraît que je ressemble à : Kano Shuuya de Kagerou Project et à ce propos, j'aimerais remercier : N'amur ♥
Re: Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Jeu 22 Jan 2015, 14:14




Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ?

♫ Une voiture + deux chieur = ? ♪


Bon, c’est sûr Lyrn, tu n’es pas tombé sur l’intello normal de la ruelle sombre. Bon, certes avec toi en prime dans cette rue, c’est assez dangereux d’y pénétrer avec vous deux. Okay, on ne connaît pas ce mec, mais il a l’air de jouer dans la même catégorie que lui au niveau de l’originalité. Bien que pourtant, Lyrnaël est le genre à se mettre bien au sommet quand même. Si un jour, il y a les olympiques de la chianterie, peut être qu’il a un ennemi de talent, bien que ça serait relou comme émission… Quoi que ?

Bref, nous nous égarons un peu là. Le jeune mage de la vingtaine plus un et donc à la recherche de son gentil chaton adorée (oui c’est une femelle ne l’oublions pas) C’est bien la seule femme qui arrive à faire tourner en bourrique Lyrn. Bien sûr l’homme en face de toi montre toute la motivation du monde à vouloir chercher son chaton. Super ? Bah il lui a rendu service c’est un dû d’avoir quelque chose en échange, soyons logique quoi ! (Surtout chez les Khaedis, on donne rien gratos.)

Mais, avant ça, Lyrn entend une sorte de soupir qui ressemble à un prénom, c’est un prénom ? Ça l’air d’en être un quand même, sauf s’il soupir comme ça… c’est bizarre là. La tête blonde penche la tête avec un petit sourire narquois.

« Ah, tu fane ? Tu veux que je t’arrose avec un arrosoir ma fleufleur ? »

C’est quoi c’est regard choqué, bien sûr qu’il a un arrosoir ! Vous pensiez que le fils de Master Khaedis ne se balade pas d’arrosoir ? Sortez tout de suite de ce sujet, bande d’humain qui pige rien ! Ahem. Le blond écoute maintenant le déconnecté de service, après tout il n’y a que lui pour causer et chercher le chat, disant que ce n’est pas plus chiant à retrouver.

« Écoute, je voulais un chaton invisible, mais tu vois je me suis rendu compte que le noir c’est plus classe ! »

Il rit tout seul, au moins il rit de sa bêtise, qui en est véritablement une. Hocus-pocus c’est le chaton qu’il a trouvé dans un carton comme ça abandonné. Sur le coup, il l’avait juste pris pour la déconne par la peau du cou, mais ça c’est avéré être son affilé. Le temps de se faire cette pensée sur le passé, le jeune homme regarde l’albinos parlé à une boule de poil rousse. D’un coup Lyrn devient le chandelier de la convers d’un homme avec un animal, youhou ?

Bon peut être qu’il ne faut pas compter sur l’homme pour trouver son chat ? C’est super comme situation, et si Lyrna rentre sans la bestiole, sa mère va le tuer ! C’est bien la merde pour lui. Regardant un peu partout, le jeune homme avance doucement en ce demandant si son bébé poilu va revenir comme un grand. Bien que ce ne semble pas être le cas, ce chat est un troll humain. Mettant les mains dans les poches, il décide de sortir dans la rue, et remarque un truc qu’il n’y était pas avant… Cela semble être c’est sorte de camion pour la SPA… Pas de chance pour les chatons sans collier… Sans collier ?

Son regard se fixe dans une des cages, voyant le chaton le plus détendu de tout les temps…

« CRETINE ! »

Voyant le camion partir comme un gros troll, la situation empire de plus en plus là. Bon restons calme ? Nan, on va lui prendre SON chaton… Jetant son livre au sol, Lyrnaël tourne rapidement les pages et en sort une voiture (volé) Oui, ce type ce balade une bagnole, avouez le parking c’est pour les tapettes !

« Toi tu monte tout de suite et tu conduis ! »

Ouais ta faute d’abord mec, en fait c’est surtout que Lyrn ne sait pas conduire une voiture. Enfin la dernière fois, ça mal fini… Donc confions cela à quelqu’un d’autre… Espérons en revenir en un seul morceau.



©Natu de Cocktail-Graph'





Une rose d'un Bg ROUX  Amel & de mon n'amûr tout plein & de mon tonton d'enfer ♥

♥:
 

Mes petits cadeaux que j'adore:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Mar 27 Jan 2015, 11:03

heylin&lyrnaël
si t'es pas un dealer ou un pervers... tu fous quoi ici ?

« Ah, tu fane ? Tu veux que je t’arrose avec un arrosoir ma fleufleur ? »

Heylin se soignait, et donc, il ne réagit pas immédiatement. Même s'il leva les yeux, les cligna, les leva vers le blond. Il les ferma et secoua la tête, signe d'une certaine exaspération. Non Heylin ta gueule t'es mal placé pour avoir ce genre de réaction, ok ? Bref. Il finit de se soigner, tendit les ciseaux, regarda la photo, puis il la secoua. Lui répondit, tout ça, je l'ai déjà dit ohoh. Il souligna donc qu'il pouvait faire plus chiant à trouver, sérieux. Le blond prit un air amusé, et sortit une connerie qui ne l'amusa qu'à moitié.

« Écoute, je voulais un chaton invisible, mais tu vois je me suis rendu compte que le noir c’est plus classe ! »

Heylin prit un air d'autoroute et se redressa. Un chaton invisible, ok si tu veux. Bref. Là il s'en foutait fallait qu'il retrouver son fuckin' chat noir parce que c'est plus classe qu'invisible - et quand même plus simple à trouver soulignons le. Heylin se tourna vers son affilié, commença à papoter, releva les yeux, fit trois pas avant d'entendre quelque chose dans son dos. Il se baissa donc pour récupérer Drink et le mettre sur son épaule - ce qu'il fait souvent, et vu que c'est un bébé c'est facile - avant de lancer un regard en arrière. Et grand bien lui en fit. Il put voir un camion de la fourrière. Osef j'ai envie de dire. Et puis non, pas osef selon le blond qui, dans un premier temps, ne sembla pas intéressé des masses - pas plus que le vampire du moins -, puis, dans un second temps, sembla se réveiller d'une longue léthargie. Et lui péta un tympan au passage parce que c'est plus fun.

« CRETINE ! »

Hmmm... Quel était-ce ce langage ? Ah moins que ce n'était le nom du chat invisible qu'ils recherchaient ? Oh. C'était une exclamation en colère, excusez moi. Le vampire ne retint pas un grand sourire moqueur devant le blond qui semblait soudain paniquer - hé, passer de gland chiant à mec paniqué et ridicule, c'est énorme. Il le regarda donc, les mains dans les poches et un sourire de troll aux lèvres, jeter son livre au sol et en tourner les pages le plus rapidement possible. Quoi ? Il allait ressortir son skate ? Ou en sortir autre chose ? Un vélo peut-être ? Sérieusement, il se retenait difficilement de rire. Grand bien lui en fasse - le retour -, puisqu'il serait passé pour un abruti sinon, 'voyez. Parce que oui, ce que fit le blond le tint en respect. Non mais, sortir une bagnole d'un livre c'est pas donné à tout le monde quoi. Ouais t'as raison Lyria, les parkings c'est pour les tapettes.

« Toi tu monte tout de suite et tu conduis ! »

Attendez. WHAT ?

Heylin n'avait JAMAIS conduit de voiture. En fait, il en connaissait le fonctionnement par coeur sans même être déjà monté dedans. Ouais parce que Fäne c'est un génie, 'voyez, il apprend dans les manuels. Et lire, il avait rien de mieux à foutre de sa vie pendant un certain nombre d'années. Donc il connaissait le fonctionnement d'un véhicule, comment le démarrer, et même le code de la route. Quand je vous dis que c'est un génie. Ça y est vous me croyez. Bref. On sent venir la connerie, quand même. Heylin sauta derrière le volant - non pas parce qu'il lui en avait été donné l'ordre mais bien parce que cela allait se révéler amusant (tout est relatif) - et lança un rapide regard d'ensemble. Donc, en vrai, cela ressemblait à cela. Adieu monde cruel.

« J'ai jamais conduit, juste comme ça. »

Il ne laissa cependant pas le temps au blond de réagir qu'un immense sourire étira ses lèvres et qu'il démarra sur les chapeaux de roue. Tout pouvait amuser le blanc, même si le prix était de risquer sa vie; surtout quand le prix était de risquer sa vie. Qui n'aime pas l'adrénaline ? Lui l'adorait. On pourrait presque parler de drogue, à son stade. Il se faisait chier la plupart du temps et cherchait toujours à s'occuper, à s'amuser, et donc, à vibrer. Et l'adrénaline fait vibrer, si si. C'était nul comme image. Bref. Toujours à une vitesse déraisonnable et qui lui vaudrait un retrait immédiat du permit s'il croisait des flics et qu'il en avait un, il ne se sentit pas le moins du monde gêné à taper la discut'.

« Et c'est Fäne, Faiiiiine, pas FANE comme tes fleurs. Entre nous j'en ai rien à foutre des fleurs. »

Il tourna le volant d'un coup sec, étant arrivé à un virage.

« J'ai pas mon permit, j'ai jamais conduit de ma vie, mais je m'en sors. »

Il se retenait d'exploser de rire. Le blond ne semblait pas des masses à l'aise. Voyons. Ce n'était pas lui qui devrait avoir le plus de mal à communiquer, si ?

« T'es sympa tu me gerbes pas dessus ou ton chat tu peux le rêver. »

Quoi qu'il dit cela, mais le camion s'arrêta à quelques centaines de mètres et Heylin commença à freiner jusqu'à piler, le tout dans un magnifique dérapage contrôlé. Voilà, Heylin était en fait un conducteur né. Faudrait qu'il songe à se payer le permit, tiens. Quoi que non, payer, non. Et racketter le permit, pas sûr que ce soit possible. Bref. Il y songerait plus tard. Il se tourna vers le blond.

« Bon, ta crétine est là, tu vas la chercher et comme ça on sera quittes. »

Bon en vrai, être quittes, il s'en foutait complet. Mais il venait de se payer un tour de manège à sensations donc il était content.


hrp | ...je sais pas si ça te va, sinon tu me sms ou mp ou skype & je modif ♥
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/
avatar
Lyrnaël W. Khaedis
Demi-Divinité fils d'Arès & Mage
Coeurs : 99 Messages : 235
Couleurs : #ebb91d
J'ai traversé le portail depuis le : 31/01/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyria. Mon nom est : Lyrnaël. Actuellement je suis : amoureux mais je me mens. Il paraît que je ressemble à : Kano Shuuya de Kagerou Project et à ce propos, j'aimerais remercier : N'amur ♥
Re: Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~] | Mer 11 Mar 2015, 21:14




Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ?

♫ C'est un miracle....Je viiiiis  ♪


Ce chaton va le rendre chèvre en fait, non mais qu’elle idée d’avoir une affilée pareil ! Cette femelle est bien le seul truc qui fait tourner en bourrique le jeune homme. En plus noir, comment on peut retrouver un chaton noir dans une rue bien noire ? Bah faut croire qu’un mec est doué, vu que celui-ci à trouvé du premier coup Hocus. Lyrn n’aimant pas trop qu’on prend sa propriété, décide donc de réagir, ce qui est en soit très bien !

Bon sortir une voiture de son livre, c’est presque vouloir rivalisé devant Dieu là, car n’empêche c’est pas tout les jours qu’on peut voir ça dans la rue, sauf si vous êtes drogué ou bourré. Bien sûr, le mage a une voiture dans son livre, mais pas le permis avec, c’est bien dommage ! Il demande donc à l’autre plante faner, car ouais on va s’éclater avec son prénom, de se bouger le derrière et d’aller prendre le volant, hors pas de chance, celui-ci ne sait pas non plus conduire. C’est un visage complétement dépité qu’affiche le blond. Il se décide donc de sortir, mais l’albinos décide quand même de monter, il veut faire quoi là ? Sentant une pression d’un coup sur son corps se plaquer à sur son siège, ce mec est encore plus fou que toi.

S’accrochant comme il peut à quelque chose, Lyrn tente de survivre comme il peut, bien que celui-ci est a deux doigts de crever sur place avec ce qui arrive à son petit corps. En plus, le tarée tape la causette, Lyrn le regarde dépité sur le coup, oui ce n’est vraiment pas le moment pour une fois.

« Si c’est fane ! Comme ton cerveau là, il est complétement fané ! ET TOURNE !! »

Sur ses mots, il percute la porte quand en faisant le virage… S’il n’a pas un bras cassé, c’est un miracle.  C’est quand que cela se stop sérieux. Lyrnaël devient de plus en plus blanc avec cette pression sur son estomac, au moins ça passe pas inaperçus vu la remarque de l’homme au volant… Il affiche juste un petit sourire, espérant que cela prend vite fin. A l’ instant où celui-ci a pilé comme un fou, le blond finit la tête sur le tableau de bord, jolie bosse… En fait, ce mec faut l’enfermer…comme toi Lyrn.

Sortant de la voiture en te bandant la tête des restes de bandage, quel classe Lyrnaël ! Clignant des yeux pour regarder s’il n’y a rien qui manque dans ton corps, sait on jamais si on a perdu un foie ou des poumons sur la banquette. Rien ne manque, heureusement ! Le jeune homme soupir presque soulagé.

« Hocus pocus ! Elle s’appelle Hoc….HOCUS-POCUS RÉPOND MOI IDIOTE !! »

Oui, n’oublions pas que nous sommes là pour sauver un minou tout mignon. Avançant vers la camionnette, le jeune fouille partout et cherche son chaton… Perdu toute les cages sont vide de boule de poil… Dépité le jeune mage sort et essais d’ouvrir la porte de la fourrière avec délicatesse. Sortant un pied de biche, Lyrn ouvre la porte… Enfin tente.

« Pourquoi ça marche dans les films… bon moyens fort demandé.»

On rouvre son bouquin et maintenant on sort… Un frigo qu’il balance sur la porte. Lyrna, depuis quand t’as chouré un frigo et que tu l’utilise pour ouvrir des portes ?

« Toc toc, je viens chercher mon mamoune ! »

Dit-il d’un air totalement zen, avec les mains dans les poches, montant sur le frigo pour rentrer, comme par hasard il n’y a personne !

« Bon bah on reeeentre ! »

Riant de son fameux rire, le jeune homme regarde partout et approche une porte qu’il ouvre avec…. Bah car y a qu’une porte devant lui et que bon si on l’ouvre pas ça va pas avancer donc on l’ouvre ! Bref il passe cette porte ! Miracle, il sait passer une porte…Ahem, et donc il regarde un peu partout et voit une centaine de cage plein de chat….

« Cool, je me disais que dans ma vie, fallait compliquer celle-ci ! Elle était un peu trop ennuyante ! »

Bien qu’au fond Lyrn est totalement dépité.



©Natu de Cocktail-Graph'





Une rose d'un Bg ROUX  Amel & de mon n'amûr tout plein & de mon tonton d'enfer ♥

♥:
 

Mes petits cadeaux que j'adore:
 
 
Si t'es pas un dealer ou un pervers... Tu fous quoi ici ? [PV Heylin ~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DEATH DEALER ( GALERIE )
» DEATH DEALER (Tome 2) LES SEIGNEURS DE LA RUINE de Frank Frazetta et James Silke
» dealer de jantes us d'époque au japon ....
» FRAZETTA DEATH DEALER ( BRONZE STATUE )
» DEATH DEALER STATUE ( Dark horse)

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: