Partagez | 
 

 « Oceans' Guardians » | Nayla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 60 Messages : 104
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna(ferya). Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : en train de comprendre mes sentiments. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla | Mer 12 Juil 2017, 00:05


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Ses côtes le faisaient souffrir. Sa respiration saccadée était entrecoupée par des grognements alors qu'Arwenn tentait désespérément de se libérer de l'emprise du Sans-cœur. Il se tortillait comme un serpent dans l'espoir de glisser entre les bras qui lui écrasait le thorax. Mais ce qui lui coupait le plus le souffle en ce moment, c'était la douleur lancinante qui lui arrachait les omoplates. La force de l'impact lorsque leur opposant l'avait propulsé contre le mur ne lui avait clairement pas fait du bien. Il avait apprit avec l'aide de son père à positionner ses membres lors de chutes ou de combats afin d'éviter toutes fractures mais malgré ça, là, il avait mal. A un tel point que pendant un instant, il se sentit tourner de l'oeil. Aaah... Nayla allait être très en colère. Il le savait. Même avant d'attaquer, il savait qu'il allait passer un sale moment -s'il s'en sortait. Le rugissement puissant que sa Mentor poussa lui permit de reprendre ses esprits. Elle était furax, et il fut bien content que sa rage soit tournée vers le Sans-cœur et non pas contre lui. Elle déferla comme un tsunami sur l'ennemi, il eut à peine le temps de sentir le choc qu'il fut libéré de son emprise et s'étala de tout son long contre le sol, faisant danser des étoiles devant ses yeux. Il mit quelques longues secondes à reprendre son souffle et ses esprits.

Nayla était en train de se battre toute seule pour l'instant, il devait absolument se redresser pour l'aider. Certes sa première attaque de diversion avait été risquée mais au moins le monstre était bien ralentit désormais. Rouvrant ses paupières écailleuses, il le vit se mettre à tourner sur lui-même comme une immense toupie meurtrière que la Kirin esquiva avec facilité. Même s'il détestait penser comme ça, il ferait mieux d'en prendre de la graine et l'observer se battre, elle avait beaucoup plus d'expérience que lui. Il n'aimait pas passer pour le jeunot de service, mais heureusement, c'était Nayla face à lui. Il la respectait et ça le gênait moins de passer pour un novice à côté d'une personne comme elle. Il s'était déjà redressé sur ses pattes lorsqu'elle lui demanda de s'écarter, mais son corps meurtri fût trop lent à se déplacer. Lorsqu'il entendit le cri de son amie alors que les derniers boucliers aqueux éclataient, il sut qu'il n'avait pas été assez rapide. Elle se retrouva dans une impasse, se faisant plaquer contre l'acier comme lui quelques instants plus tôt. La voyant boiter du coin de l’œil, il reprit complètement ses esprits et fit quelques pas discrets sur le côté afin de se placer dans le dos du Rondouillard. Tellement obnubilé par la mythologique, il la chargea une nouvelle fois et ils se mirent à lutter par la force brute.

« Arwenn !  Maintenant ! Porte lui le coup de grâce tant qu’il ne te prête pas attention ! »

Déjà prêt à bondir en voyant le dos à découvert du Sans-cœur, Arwenn prit appui sur ses postérieurs et se jeta sur lui la gueule grande ouverte. Ses crocs se refermèrent puissamment sur sa nuque et -ne lui laissant pas le temps de se débattre- il se servit de son énorme corps rond comme appui pour arracher tout ce qu'il avait prit dans l'étau de sa mâchoire. Le Sans-cœur convulsa un instant avant de disparaître dans une fumée noire. Il espérait vraiment qu'il y en aurait pas un deuxième comme ça, s'ils devaient à nouveau se battre contre ces forces de la nature,  les deux mythologiques allaient finir en petits morceaux. Campé solidement sur ses quatre membres, le dragon avait baissé son encolure pour reprendre son souffle et faire un tour mental de l'état de son corps. Son thorax le lançait encore mais il allait sûrement juste finir avec quelques bleus, par contre son aile droite ne répondait plus du tout. Une sueur froide parcourra le long de son dos alors qu'il s'imaginait le pire -mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir un peu plus. Le grondement de son amie lui fit redresser la tête et il se retrouva en moins de deux plaqué au sol entre ses pattes. Un grognement entre douleur et fierté s'étouffa au fond de son gosier mais il se laissa à sa merci alors qu'elle avait tout les droits du monde de lui remonter les bretelles ainsi. Et pour une fois, il ravala sa fierté.

« … Excuses-moi. » murmura-t-il.

Nayla le libéra et il se redressa difficilement. Il s'ébroua un instant, ce qui lui soutira un nouveau grognement de douleur, et décida de reprendre sa forme humaine pour se déplacer plus facilement. Un calme temporaire s'était installé sur les lieux, mais les ombres semblaient encore les observer. L'air était tout de même beaucoup plus respirable bien que la puanteur du pétrole lui faisait encore froncer les sourcils. C'est ainsi qu'il se rappela rapidement de la foreuse toujours en marche, son regard dévia sur Nayla pour l'observer un instant.

« Tu n'es pas blessée ? » Sa question était sincère mais il reporta rapidement les yeux sur la petite salle de contrôle. « Ils n'ont plus l'air de vouloir bloquer le passage, on ferait mieux de se dépêcher d'arrêter cette foutue machine. »

Décrochant le trident de sa ceinture, il laissa le manche télescopique glisser jusque au sol en le verrouillant dans un petit clic sonore. Sa démarche se faisait prudente alors qu'il parcourrait les quelques mètres qui les séparaient du panneau de contrôle. Arwenn passa l'embrasure de la porte et se débarrassa de deux petits Sans-cœurs qui traînaient encore dans les ombres de la pièce. Increvable ces machins ! Un nombre incalculable de boutons et manettes faisaient face à la grande vitre donnant sur le palier où le combat avait fait rage quelques minutes plus tôt. Le jeune homme hésita un bon moment, plongé dans ses réflexions. Il s'y connaissait peu en structure humaine et il ne voulait surtout pas aggraver les choses. Un grand nombre des commandes étaient étiquetées mais surtout avec des sigles incompréhensibles pour lui. Le classique et indémodable gros bouton rouge attira son regard. Retirant son capot de sécurité, il hésita une petite seconde et appuya dessus. La foreuse tressauta et peu à peu la vacarme se stoppa. Laissant échapper un soupir rassuré, Arwenn ressortit de la petite bâtisse.

« Bordel, que ça fait du bien quand ça s'arrête. »

Le silence qui s'installa lui semblait soudainement peser des tonnes, la monstruosité d'acier et de béton, vide de ses occupants et de toutes activités, lui fila la chair de poule. Il n'avait jamais porter les humains dans son cœur mais devant un tel spectacle, ils arrivaient à foutre la frousse au fier dragon. Cette immense machine avait l'air aussi meurtrière qu'une bombe atomique à ses yeux. Se frottant les bras avec force, il observa la grande bâtisse qui se trouvait derrière la salle de contrôle. Sûrement les locaux où vivaient les hommes pendant leur service. Arwenn se tourna enfin vers Nayla et lui porta un regard interrogateur.

« Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Impossible de savoir s'il reste des survivants... Mais les Sans-cœurs ont l'air de s'être calmé. Il y en a beaucoup moins qu'à notre arrivée, bien que j'entende encore quelques pas par-ci par-là, j'ai l'impression qu'ils ne font que nous observer dans l'ombre. » Son regard scruta les alentours alors qu'il restait discrètement sur la défensive. « Ce lieu me fout les j'tons... On casse tout ? »

La tête de puits devait se trouver à environ 300-400 mètres sous l'eau et la foreuse -qui y était installée- était reliée par une longue pipeline qui remontait jusqu'à la plate-forme pour que le liquide meurtrier soit stocké dans les réservoirs et dans les paquebots venant s'y amarer. Aaah, il n'aimait pas ça, vraiment pas. Une lueur au loin attira son attention, sûrement un bateau de pêche ou un autre monstre marin d'acier.

« Ça me plaît pas de les laisser les lieux tel quel, j'ai bien peur qu'ils la remettent en marche quand leur pseudo « enquête » sur les disparitions sera terminée. »


Anna




   
Child of the Sea

P!A

:: ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Nayla
Staffienne
Coeurs : 115 Messages : 397
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : en profonde introspection. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : Dimée ♥♥♥.
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla | Ven 25 Aoû 2017, 18:46

Furieuse, ses pupilles reptiliennes ne quittaient pas le dragon ; sa longue queue se balançait de droite à gauche et fouettait rageusement l’air. Elle reconnaissait bien là la fougue de la jeunesse ; prêt à tout pour prouver sa valeur, laissant de côté la prudence et la réflexion. Combien en avait-elle croisé, de jeunes hybrides et mythologiques aquatiques comme lui. De combien avait déploré la mort… Elle ne comptait plus. Mais il était hors de question que lui aussi fît une erreur qui lui serait fatal. Elle y veillerait. Arwenn s’était excusé, mais les événements étaient encore trop récents pour qu’elle lui pardonnât de si tôt. D’ici une heure sa colère et sa peur se seraient évaporées et le dragon pourrait se détendre à nouveau. D’ici là, il avait intérêt à se tenir à carreau et à suivre les instructions de son aînée ; elle ne se gênerait pas pour lui faire passer l’envie de recommencer.

« Je vais bien. » répondit-elle à son ami, même si elle boîtait légèrement. «Je pense que l’anéantissement de ce sans-coeur gradé a considérablement réduit leur fougue. Soit les ténèbres ne peuvent plus en fournir, soit ils s’y tapissent et digèrent leur défaite. J’ai toutefois l’impression qu’elles perdent du terrain…»

Effectivement, l’aura ténébreuse avait déjà perdu en volume, et plus le temps passait plus elle se contractait jusqu’au coeur de la bâtisse d’acier. Nayla pria pour que ce fût bon signe ; avec leurs forces conjuguées ils avaient dû asséner un sacré coup à ces créatures du Tartare et elles avaient perdu toute puissance en ces lieux. Toutefois il ne leur fallait surtout pas se reposer sur leurs lauriers, et Arwenn avait raison : il fallait stopper cet engin. Elle reprit forme humaine et le suivit donc dans ce qui devait être la salle de contrôle. Elle le laissa s’occuper de trouver le bon bouton ; elle n’avait strictement aucune connaissance en matière de technologie humaine, à part que si on faisait n’importe quoi ça avait de forte chance de vous exploser à la figure. Au sens propre.

Nayla se massa les tempes une fois la machine infernale stoppée. Elle était d’accord avec son ami ; ça faisait du bien, un peu de calme. Son ouïe sensible pouvait enfin dire ouf. Le calme reprenait enfin ses droits, et ç’aurait été un vrai plaisir s’il n’y avait pas tous ces corps, et les  traces de l’aura ténébreuse des sans-coeurs. Là, c’était plus sinistre qu’autre chose. Les yeux de Nayla parcoururent la plateforme une fois revenue à l’air libre ; les victimes se comptaient par dizaine. Elle n’en avait cure, mais ça risquait de poser problème si les humains se posaient trop de question. Et puis elle comprenait les inquiétudes de son ami ; ça ne lui plaisait pas non plus de laisser cette base d’extraction de pétrole à la merci des humains. Toutefois…

« Hmm, je ne pense pas que tout détruire soit une bonne idée. Même si l’idée de laisser cette base un tant soit peu encore opérationnelle ne me plaît pas plus que toi, je ne veux courir aucun risque. On risquerait de détruire des installations qui contiennent leur pétrole dans des réservoirs. Et c’est hors de question de subir un nouveau désastre de ce type.»

Nayla désigna la marée noire provoquée par les sans-coeurs. Elle n’avait pas les connaissances pour procéder à un démantèlement des lieux. Elle ne pensait pas pouvoir en faire davantage ici, du moins toute seule avec Arwenn. Elle pourrait peut-être chercher un être magique expert dans ce domaine. Elle se tourna vers son ami.

« Je crois qu’il serait plus sage de demander audience au Seigneur Poséidon pour lui faire un rapport et lui avoir des conseils sur la marche à suivre. Sa grande sagesse devrait nous éclairer. En attendant…»

Nayla fit face à la mer toujours recouverte en partie de cette substance chimique puante qui la rendait presque malade. Son regard se porta au loin, au large, sur un petit point qui ressemblait à un bâteau de pêche. A première ça ne paraissait pas être une menace, mais Nayla ne comptait prendre aucun risque. Surtout que si les marins se décidaient à venir voir ce qu’il se passait ici, ça pourrait empirer la situation.

« Je me demande quel est ce nouveau navire de confection humaine à l’horizon. Ce n’est peut-être rien, mais je voudrais tout de même en avoir le coeur net. Nous devrions aller voir ce qu’il en retourne.»

Le regard céruléen de la kirin se posa sur le dragon, attendant son avis. L’idée de repasser par les eaux contaminées ne l’enchantait guère, mais ils devaient bien passer par là. Et elle préférait ça plutôt que de laisser une nouvelle catastrophe se produire.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 60 Messages : 104
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna(ferya). Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : en train de comprendre mes sentiments. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla | Dim 31 Déc 2017, 02:40


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Arwenn avait vraiment envie de se lâcher et tout casser. Ne faire qu’un amas de métal au fond des océans de ce merdier marin. Malheureusement, il était bien au courant que de faire ça sans connaissance, c’était prendre le risque d’aggraver la marée noire. Et c’était loin d’être son envie. Sa Mentor avait raison – encore une fois – le mieux serait de rejoindre l’Atlantide et demander conseil aux messagers divins. Ce lieu était en train de lui refiler de l’urticaire, en plus de l’ambiance morbide qui lui glaçait le sang, maintenant qu’ils n’étaient plus assommés par le boucan de la foreuse, son fin odorat était dérangé par l’odeur de cadavre. Le Dragon se fichait pas mal des victimes humaines, désormais, tout le monde connaît son inversion pour la race humaine. Bon courage à ceux qui allaient devoir nettoyer tout ça.

Arwenn acquiesça donc à la proposition de Nayla. Demander un coup de main plus expert était clairement la meilleure solution. Bien sûr, il accepta aussi rapidement parce qu’avec le remontage de bretelles qu’il avait subi plus tôt, il se doutait bien qu’il avait intérêt de se tenir à carreaux s’il ne voulait pas se faire croquer et jeter par-dessus bord. Il se tourna en même temps qu’elle vers l’horizon pour observer l’étendue de l’Océan devant eux. Au loin, le navire qu’il avait aperçu plus tôt semblait encore faire sa ronde. Ce n’était donc pas un paquebot, ni un vaisseau de croisière, ces derniers ne restant pas à faire de larges cercles au même endroit. Un bateau de pêche ou de surveillance ?
La curiosité sembla piquer la Kirin qui proposa d’aller voir de quoi il en retournait. L’approbation d’Arwenn ne se fit pas attendre.

ARWENN ~ « Plutôt mourir que de rester plus longtemps sur cette foutue île mécanique. Il sembla remarquer l’aversion de son amie alors qu’elle observait la couche huileuse un peu plus bas. Grimpe. »

Il lâcha ce mot comme un ordre involontaire, suivit d’un grognement alors qu’il reprenait sa forme mythologique. Le Dragon s’étira comme un chat, allongeant ses ailes et roulant des épaules pour chasser la pointe de douleur venant de son omoplate. Blessure de guerre de leur précédent combat. S’aplatissant au sol pour laisser Nayla monter, il la scruta boitiller légèrement en venant vers lui.

ARWENN ~ « Ça aurait ralentit notre progression sous la couche de pétrole. »

Et il s’inquiétait surtout pour elle, sa blessure plus l’exposition prolongée à la pollution n’aurait fait qu’aggraver les choses. Autant la laisser se reposer quelques minutes sur son dos le temps qu’ils survolent toute cette eau avariée. Une fois qu’elle fut installée, il se redressa et s’approcha du vide, s’agrippant au bord avant de bondir dans les airs. Son corps s’allongea comme s’il cherchait à atteindre une marche invisible, le vent s’engouffra sous ses membranes et ils planèrent au dessus de l’Océan, en direction de ce qui avait piqué leur curiosité. C’est dans ces moments là qu’Arwenn bénissait son père d’être un marin ailé, c’était bien pratique d’être équipé de la sorte. Rien que la vue et l’odeur de l’huile noire le rendait nauséeux, un deuxième passage par les fonds marins aurait pu le faire tourner de l’œil, il n’imaginait même pas pour Nayla.

ARWENN ~ « C’est trop grand pour être un navire de sécurité. Mais trop petit pour un paquebot ou un chalutier industriel… Son regard s’était fixé sur l’embarcation à une poignée de kilomètre d’eux. Je redescends, il risquent de nous repérer. »

Il piqua vers la mer, la marée noire derrière depuis quelques minutes – même si celle-ci risquait de se déplacer bien vite vers eux ou vers les côtes selon les courants. Il essaya de s’amarrer avec douceur pour éviter de projeter sa cavalière en rentrant dans l’eau comme à son habitude.

ARWENN ~ « J’ai un mauvais pressentiment. Je n’aime pas particulièrement m’approcher des bateaux, ça me rappelle de mauvais souvenirs. »


Anna




   
Child of the Sea

P!A

:: ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Nayla
Staffienne
Coeurs : 115 Messages : 397
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : en profonde introspection. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : Dimée ♥♥♥.
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla | Dim 25 Fév 2018, 20:17

Nayla hocha la tête ; elle non plus ne souhaitait pas s’éterniser en ce lieu maudit. La mort y régnait en maîtresse absolue, et les ténèbres des sans-coeurs avait laissé une emprunte encore trop fraîche. Elle avisa son ami qui s’aplatissait pour lui permettre de grimper sur son dos. Elle n’était pas très familière avec les déplacements aériens, cependant c’était la meilleure solution dans le cas présent. Elle s’avança en boitant légèrement et escalada le dos du dragon. Sa blessure était certes un peu handicapante, mais elle pourrait se soigner après avoir retrouvé une étendue d’eau pure. Nayla s’agrippa fermement à une épine dorsale d’Arwenn alors qu’il s’approchait du vide. Elle lui faisait confiance, mais on n’était jamais trop prudent.

A mesure qu’ils s’approchaient en survolant la marée noire, le pressentiment de Nayla se renforçait. Arwenn amorça une descente à distance de l’embarcation pour éviter de se faire repérer. De loin, on pouvait les prendre pour un grand oiseau de mer, comme l’albatros. Mais de plus près, les marins finiraient bien par réaliser que les oiseaux n’avaient pas de membre caudal comme celui du dragon. Retrouver le contact d’une eau épurée fut un soulagement pour la kirin. Elle se laissa glisser du dos de son ami pour s’immerger en partie dans l’océan. Elle se concentra pour pour guider l’eau vers ses blessures, juste de quoi soulager la douleur. Elle ne pouvait pas faire mieux à cause de la proximité du pétrole, mais c’était déjà ça de gagné. Elle posa une main sur l’encolure du dragon pour propager son pouvoir de guérison et le soustraire à la douleur. Comme ça, s’ils avaient besoin par la suite de se mouvoir, ils ne seraient pas contraints.

« Je te comprends. Je n’ai jamais gardé de très bons souvenirs des bateaux humains. Mais il faut bien en avoir le coeur net.»

Un vieux souvenir remonta du tréfond de sa mémoire ; c’était justement sur ce type d’embarcation qu’elle avait rencontré Silas, son meilleur ami. Elle avait traqué des chasseurs de baleine qui versaient dans l’illégalité, mais elle avait été devancée par l'hippocampe, qui avait pris d’assaut les criminels avant elle. Elle s’était précipité pour lui prêter main forte, et c’était ainsi que leur amitié était née. C’était sans doute le seul point positif dans cette histoire.

« Approchons-nous discrètement. Tu devrais reprendre forme humaine, ça nous facilitera la tâche.»

Forcément, la discrétion n’impliquait pas de se promener avec un animal légendaire de cinq mètres au garrot. Nayla plongea doucement et nagea jusqu’au navire. Il venait de jeter l’ancre, suffisamment proche des côtes pour y trouver peu de profondeur. En soit, c’était une chance pour eux. Ils pourraient aborder l’embarcation plus facilement en escaladant la chaîne.

« Je vais escalader la chaîne jusqu’à mi-hauteur pour épier une éventuelle conversation. Ainsi, nous aurons peut-être la raison de leur présence ici.»

Nayla n’était pas dupe ; il s’agissait probablement de trafiquants ou de chasseurs qui exerçaient dans l’illégalité. Mais plutôt que de foncer tête baissée et prendre le risque d’agresser des innocents, elle préférait vérifier ses hypothèses. Elle s’agrippa au large maillon qui mouillait dans l’eau salée et entama la montée. Lorsqu’elle fut suffisamment proche pour capter un brin de conversation, avec son ouïe très sensible, elle s’arrêta et tendit l’oreille.

«... harpon… parfait… zone de migration…»

Elle plissa les yeux ; le vent emportait la plupart des mots, mais ce qu’elle comprit du discours ne l’enchanta guère. Son mauvais pressentiment se renforça. Elle raffermit sa prise sur la chaîne et fit un signe en direction d’Arwenn pour l’inviter à la rejoindre.

« Je n’ai capté que des bouts de phrases » murmura-t-elle lorsqu’il fut à portée de voix. « Mais ils ont parlé de harpon et de zone de migration. J’ai bien peur qu’il s’agisse de pêcheur de baleines. J’en ai déjà rencontré par le passé. Il faut se montrer prudent, ils pourraient être armés.»

Elle leva la tête. Son instinct lui hurlait de se jeter à l’assaut des trafiquants, mais elle le refoula. Elle pouvait certes emprunter la forme et la puissance du kirin, mais elle n’en restait pas moins fragile. Il leur fallait redoubler de prudence pour s’éviter des désagréments. Elle se tourna alors vers son ami et l’interrogea du regard.

« Que proposes-tu ? »

Elle était certes la plus expérimentée et prompt à prendre des décisions, mais elle souhaitait consulter l’avis de son cadet. Il pouvait faire preuve de bon sens quand il voulait et savait parfois émettre des stratégies astucieuses. Ce serait aussi l’occasion pour lui de faire ses preuves ; et la kirin savait qu’il ne demandait que ça.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 60 Messages : 104
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna(ferya). Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : en train de comprendre mes sentiments. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla | Sam 12 Mai 2018, 23:47


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Arwenn accueillit l’eau fraîche avec un grand soulagement, y plongeant sa tête pour tenter de nettoyer cette odeur putride de ses naseaux. Alors qu’il remontait à l’air frais, une main se posa sur son encolure et il sentit un courant doux glisser le long de son dos, calmant instantanément la douleur de ses omoplates. Lâchant un souffle de gratitude, il se secoua un peu lorsque Nayla confirma qu’elle non plus n’appréciait pas vraiment les bateaux humains. Et il y avait de quoi. Malgré leur faiblesse physique et leur morale un peu trop fluctuante, ils pouvaient se montrer dangereux et surtout sans merci face à l’inconnu. La première fois qu’il s’était frotté à un navire et avait cherché à le faire couler, les hommes à bord avaient réussi à le blesser assez sérieusement. Mais rien ne lui avait fait plus peur que la réaction de son père lorsqu’il avait appris ce que son fils avait fait. Dans son éducation, un dragon ne devait en aucun cas dévoiler son existence au commun des mortels. Un frisson de terreur le traversa lorsqu’il se souvint de la mâchoire acérée de son paternel se refermant sur son cou. Rien que ce souvenir lui suffisait pour se méfier des bateaux comme de la peste.

Nayla proposa de s’approcher un peu plus pour voir de quoi il en retournait et lui conseilla de reprendre une forme plus discrète, ce qu’il fit sans rechigner. Malheureusement sa jeunesse et son inexpérience ne lui permettait pas de reprendre une totale forme humaine, c’est donc à l’aide de sa longue queue écailleuse d’hybride qu’il se propulsa sous l’eau pour rejoindre son amie près de la coque du navire. Il acquiesça à sa prise d’initiative et la suivit des yeux alors qu’elle grimpait le long de la large chaîne de l’ancre. Seul le clapotis de l’eau contre la coque et un léger brouhaha vocal lui parvenait, en espérant que la Kirin aurait mieux, cette dernière lui fit d’ailleurs signe de la rejoindre. Il s’extirpa silencieusement de l’eau et escalada agilement la chaîne pour se retrouver à portée de voix raisonnable de Nayla.

Harpon et zone de migration hm… Rien de bon à prévoir. Les baleiniers sont souvent armés jusqu’aux dents. Autant pour la chasse que pour se défendre puisqu’ils opèrent dans l’illégalité la plus totale. L’un ou l’autre, les deux mythologiques ne feraient pas longtemps le poids face à un tel armement. Il était déjà en train de réfléchir lorsque sa mentor lui demanda son avis. Un éclair de fierté le traversa. Fermement accroché, sa queue enroulée autour des maillons de métal afin de garder sa stabilité, il porta sa main libre à son menton dans une pose de réflexion. Ils étaient déjà bien épuisés de leur première lutte contre les sans-cœurs. Prendre plus de risques ne seraient pas malin de leur part. Bien qu’il soit loin de porter les humains dans son cœur, les attaquer risquait autant de propager des rumeurs aux sujets des mythologiques que de se retrouver avec des blessures graves. Les massacrer n’était pas non plus une option envisageable. Arwenn est une brute arrogante mais il n’est pas un meurtrier. Son regard se porta sur l’horizon et sur les remous légers de l’eau marine, il avait bien une idée mais est-ce que ça marcherait, rien n’est moins sûr…

ARWENN ~ « J’aurais bien une proposition mais… Il se reprit et se lança dans une explication à mi-voix afin que seule son amie puisse l’entendre. Les marins sont souvent superstitieux, de nombreuses légendes et autres mystères jouent sur leur comportement quand ils sont en mer. Je pense que leur faire peur serait une bonne idée. Ça ne les empêchera pas de récidiver malheureusement… Mais je préfère ça pour ce soir, plutôt que de risquer qu’on se blesse encore plus. Au pire si on les rapproche des côtes, la sécurité marine devrait leur tomber dessus. Surtout qu’ils doivent déjà être à l’affût, ou se dirigeant vers la plateforme pétrolière. »

Il redescendit prudemment et fit signe à Nayla de le suivre. S’immergeant quelques instants complètement dans l’eau, il observa rapidement le dessous du navire et remonta pour ensuite analyser les hauteurs où filtraient les lumières éclairant ses passagers. Ses yeux scrutèrent la chaîne puis se reposèrent sur son amie.

ARWENN ~ « On pourrait s’immerger sous l’eau sous forme mythologique et faire tanguer le bateau. Sa main sortit de l’eau puis y retourna pour démontrer quelque chose. Dans la nuit, l’eau est noire comme de l’encre, les humains n’ont pas non plus une très bonne vue dans le noir, ils ne nous verront pas. Si on s’amuse à lâcher des grognements, ils ne pourront pas nous confondre avec des baleines et devraient se mettre à flipper. Après il suffirait que j’attrape l’ancre et que je les tracte un peu plus près des côtes. Si tout se passe bien, ils devraient abandonner leur chasse nocturne au moins pour ce soir. »

Il haussa les épaules pour mettre fin à ses explications. Sur le papier c’était une bonne idée selon lui. Et puis il avait trop peur de son père pour se permettre de déraper au sujet des humains. Seulement, ce genre de plan joue beaucoup trop sur la façon dont réagiront les marins. S’ils n’ont pas peur d’eux, ils risquent surtout de tirer au harpon à l’aveugle dans l’eau.

ARWENN ~ « C’est quitte ou double avec ce genre d’idée. Si tu as mieux, je suis aussi preneur. »


Anna




   
Child of the Sea

P!A

:: ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Nayla
Staffienne
Coeurs : 115 Messages : 397
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : en profonde introspection. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : Dimée ♥♥♥.
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla | Mar 26 Juin 2018, 20:38

Nayla écouta son ami avec attention. Bien qu’elle eut des envies de meurtre, elle devait faire preuve de prudence. Ils étaient tous deux fatigués suite à leur affrontement contre les sans-coeurs. Engager un nouveau combat contre des humains armés jusqu’aux dents n’étaient pas la solution la plus envisageable. Et surtout, Nayla se sentait responsable vis-à-vis d’Arwenn. Elle ne voulait pas qu’il lui arrivât quelque chose, que ce fut en tant qu’ami, que protégé, ou que fils d’un honnête mythologique. Car elle ne voulait pas apprendre à un père qu’il était arrivé malheur à son enfant.

Il y avait un soupçon de génie dans la proposition d’Arwenn. Nayla hocha la tête. Elle avait déjà constaté par elle-même les nombreuses superstitions qui agitaient le coeur des marins. Dans sa prime jeunesse, au dix-septième siècle, elles étaient particulièrement prononcées. Combien de fois n’avait-elle pas profité de ce fait ! Les humains étaient si naïfs, il suffisait d’un rien pour leur faire croire que leurs pires angoisses se produisaient. Bien évidemment, si le plan du dragon fonctionnait, ça ne serait que temporaire. Ce ne serait qu’une question de temps avant que les chasseurs ne revinrent à la charge. Sauf si, comme il le soulignait, ils parvenaient à les rabattre dans les filets des autorités côtières.

Arwenn lui fit signe de redescendre avec lui. Elle le suivit prudemment, veillant à ne pas glisser sur les maillons humides de la chaîne. Elle retrouva le contact de l’océan avec un certain soulagement. Elle n’aimait vraiment pas les embarcations humaines. Tout ce métal, ce plastique, ces produits chimiques et autres polluants… Comment les humains avaient-ils pu se couper à ce point de leur environnement naturel ? c’était navrant. Elle suivit des yeux le petit manège du mythologique, sans esquisser un geste. Quand il eut terminé, Nayla porta une main à son menton, en pleine réflexion.

« Il est vrai que les humains sont pour beaucoup superstitieux. C’est assez astucieux comme stratégie. Certes nous n’avons aucune garantie qu’ils se laissent dominer par leurs angoisses et prennent la fuite. Mais nous ne perdrions pas grand chose en commençant par ça. Si ça ne fonctionne pas, nous aviserons. »

Nayla releva les yeux sur son ami, une barre soucieuse sur le front. Son regard sérieux ne souffrirait aucune protestation.

« Il faudra tout de même se montrer très prudent. Les humains ont la fâcheuse habitude de tirer sur tout ce qui les effraie. Ils pourraient très bien pointer leurs armes sur l’océan et tirer en aveugle. Nous devrons rester un maximum hors de portée pour éviter les potentielles balles perdues. Ou même les harpons.»

Bien évidemment, si l’un d’eux se faisait toucher, Nayla aurait toujours moyen de guérir les blessures. Mais son pouvoir mettait du temps à agir et la fatiguait. Elle devait l’utiliser au calme, et avec parcimonie. Un champ de balle n’était donc pas approprié. Par ailleurs, elle ne pouvait pas surpasser les blessures mortelles -autrement dit, celles qui tuaient sur le coup, ou en quelques minutes. Le harpon avait les moyens de les tuer, s’il les touchait au coeur par exemple.

« Je compte sur toi pour faire attention,» lança-t-elle en piqûre de rappel.

Elle se souvenait encore des risques inconsidérés qu’il avait pris en affrontant le sans-coeur. Elle n’allait pas lui rabâcher sans arrêt ses erreurs, mais elle voulait s’assurer qu’il se protégerait un maximum. Une fois rassurée, elle lui fit un signe silencieux de la tête pour lui signaler le début de l’opération. Elle s’immergea intégralement dans l’eau et se transforma en kirin, rapidement imitée par son ami. Elle poussa alors un premier rugissement cristallin, assez fort pour qu’il perce la surface et parviennent aux oreilles des humains. De sa position, avec les remous de l’eau, il lui était difficile de savoir s’ils avaient mordu à l’hameçon. Elle laissa un peu de temps s’écouler, avant de prendre son élan. Elle se projeta ensuite jusqu’à la coque, qu’elle frappa de son flanc. Un bruit métallique sonore résonna tandis que les vibrations se propageaient jusqu’au pont du navire. Quelques bribes de cris alarmés lui parvinrent, l’informant que le début de leur plan semblait porter ses fruits. Elle réitéra l’opération une nouvelle fois avant de pousser un autre rugissement.

Rapidement, leurs efforts conjoints déclenchèrent un capharnaüm général sur l’embarcation de malheur. Quelques balles tirées à l’aveuglette percèrent la surface de l’océan pour se perdre dans les abysses. Nayla restait le plus possible sous la coque, seule zone sécurisée car hors de portée de tir. Elle continuait de se projeter contre la coque, par le dessous, pour attiser la peur des humains tout en prenant le moins de risques. Elle espérait qu’Arwenn en fît tout autant.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs





Contenu sponsorisé
Re: « Oceans' Guardians » | Nayla |

 
« Oceans' Guardians » | Nayla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Brouhabam Ex de Ex: Crystal Guardians (92/100)
» Les BJD Elemental guardians
» [Marvel] Guardians of the Galaxy
» GUARDIANS OF THE GALAXY : ROCKET + GROOT - SET
» GUARDIANS OF THE GALAXY : GROOT

Sanctuary of Heart :: La Planète Bleue :: La Planète Bleue :: Océanie-
Sauter vers: