« Oceans' Guardians » | Nayla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sang-Mêlé Dragon & Elfe



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
« Sang-Mêlé Dragon & Elfe »



Coeurs : 50 Messages : 92
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
MessageSujet: « Oceans' Guardians » | Nayla   Dim 15 Déc 2013 - 19:19


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Retirant sa veste cintrée noire, Arwenn la rangea dans sa petite armoire en même temps que sa cravate. Il referma la porte en fer et observa un instant le petit bout de papier accroché où l’on pouvait lire son prénom et nom, tout en défaisant la natte de ses cheveux pour les rattacher avec simplicité. Sa courte journée de travail venait de se terminer et il était psychologiquement épuisé en ce milieu d’après-midi. Comme d’habitude, des clients lui avaient pris la tête et comme d’habitude, l’hybride avait répondu avec arrogance et dédain ce qui n’avait fait qu’envenimer les choses. Heureusement qu’il n’était pas de service du soir et de nuit aujourd’hui… Pendant un instant, il pensa aller voir Drew, son amant, afin d’oublier ses problèmes du quotidien. C’est donc dans l’intention de rejoindre l’appartement du jeune démon que le demi-dragon réarrangea sa chemise blanche, enfila ses bottes et son long manteau noir avant de s’engager dans les rues de Skyworld. Mais bien sûr, tout ne se passa comme prévu, comme toujours. A peine avait-il fait quelques pas dans la rue du resto où il travaillait qu’il tomba nez à nez avec les clients qu’il avait rembarré quelques heures plus tôt. Les deux jeunes hommes l’avaient probablement attendu avec en tête de lui régler son compte. Ce n’était pas la première fois qu’Arwenn se retrouvait dans une telle situation, parfois même, il allait contre la règle de son père et se permettait de prendre sa forme animale pour foutre une frousse à ses agresseurs. Mais en cet après-midi ensoleillé et légèrement frais, il y avait pas mal de monde dans les rues. Et bien qu’il se foute des gens, il ne souhaitait pas en blesser plus que nécessaire. Impossible de se métamorphoser donc, mais ce n’est pas ce qui l’arrêta. Les insultes fusèrent, le demi-elfe les rabaissa avec son tact légendaire et les coups commencèrent à voler. Même si l’hybride avait clairement l’avantage avec son agilité, du deux contre un est toujours compliqué à gérer, il se prit donc un crochet du droit dans la joue ce qui lui valut de se mettre sérieusement en rogne. Le grognement purement draconique qui s’échappa de sa gorge fit hésiter un instant ses assaillants et l’un d’eux paya très cher le prit de cette hésitation. Le poing de l’être aquatique s’écrasa sur son nez ce qui le renversa au sol. Le jeune homme aux yeux vairons pestiféra avec hargne et violence avant de tourner le dos et de disparaître dans la foule. Personne ne le suivit, fort heureusement. Sa joue le lançait au rythme de son cœur et il pouvait presque la voir gonflée dans son champ de vision. Se faire toucher au visage c’était comme se prendre un coup à sa fierté pour lui, et c’est franchement énervé désormais qu’il se dirigea jusqu’au Castle of Heart. Ses plans pour son après-midi avaient littéralement changés, maintenant une simple partie de jambes en l’air ne le tentait plus autant que cela. Ce qu’il voulait, c’était se déchaîner sous sa seconde forme et allait nager. Le plus tentant étant donc de se faire sa petite virée mensuelle sur Terre et parcourir ses grands océans.

L’immense château aux murs blancs se dressa devant lui et il se dirigea vers la salle des portails, non loin du Panthéon. Il n’avait pas besoin d’y aller pour se rendre sur la belle bleue, s’il le souhaitait. Contrairement à ceux qui y venaient, il pouvait lui-même ouvrir un portail de lumière mais ça demandait énormément de puissance magique et il ne pourrait pas se permettre autant de voyage s’il le faisait lui-même. Alors il allait chercher de « l’aide » pour descendre sur Terre. Déambulant entre les bâtiments, mains dans les poches, joue rouge et tuméfiée ainsi qu’un regard renfermé, il passa face au Panthéon. C’est là qu’il la vit, tout autant qu’il la ressentit. Malgré les nombreux autres êtres magiques qui parcouraient ces rues, celle-ci, il ne pouvait pas la louper. La fine silhouette et la démarche gracieuse, ses longues boucles d’un blond presque blanc ondulant dans son dos avec légèreté, la Kirin Nayla ne passait pas inaperçue pour le Dragon. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps tous les deux mais rencontrer un autre hybride aquatique qui a presque la même façon de penser que vous, c’est pas le cas tous les jours. Alors ils avaient gardé contact, et puis il l’appréciait bien au final. Rare était les gens avec qui il s’entendait vraiment et la Kirin en faisait partie. Parfois ils descendaient tous les deux sur Terre pour aller nager ensemble et veiller au bon respect des humains de leur immense surface aquatique. Et puis les deux jeunes gens ne risquaient certainement pas de se faire prendre dans une telle immensité. Nayla -tout comme lui- ne jure que par Poséidon et lorsqu’elle a appris que le père du jeune demi-dragon était un ancien serviteur du grand Dieu des Océans, elle eut l’air de lui porter un tout autre intérêt.

Sans hésiter, Arwenn traversa la courte distance qui les séparait, et rejoignit son amie. Peut-être qu’elle voudra bien se joindre à lui pour une petite virée en Atlantique ou dans le Pacifique après sa prière à leur Divinité au Panthéon. D’ailleurs, ils se croisaient souvent ici car l’hybride accompagnait régulièrement son père lorsque ce dernier allait se recueillir silencieusement au temple de son ancien maître. En y pensant, la jeune femme était la seule personne proche du demi-elfe qui avait rencontré son père sans en avoir un tant soit peu peur. Il faut dire que lorsque la Kirin se montre sous sa forme écailleuse, elle n’avait pas à pâlir devant le jeune Dragon. Et celui-ci était bien content d’avoir une connaissance qu’il pouvait taquiner sans contrôler sa force, et bon dieu qu’elle est drôle à taquiner.

ARWENN ~ « Nayla, l’appela-t-il en arrivant à sa hauteur. Jour de prière ? »

Il lui fit son petit sourire charmeur, une lueur rieuse dans les yeux. Il ne savait pas si ça se voyait, mais il ne tenait plus en place. S’il l’avait pu, il se transformerait là tout de suite maintenant, ses écailles bleues apparaissant presque sous sa peau. Savoir qu’il pouvait profiter de sa forme animale et en bonne compagnie qui plus est, ça le rendait des plus impatients. Et puis il avait toujours l’intention de se défouler pour extérioriser tout cet énervement qu’il avait emmagasiné ces derniers jours, en plus de l’altercation qu’il avait eu quelques minutes auparavant. C’est donc entre l’énervement et l’excitation qu’il observait Nayla.

ARWENN ~ « T’as des projets pour cette fin de journée ? J’ai l’intention d’aller sur Terre et j’voulais savoir si ça te tentait d’aller te défouler les nageoires ~ »

Petite boutade qu’il lâcha avec un sourire bon enfant. Peut-être qu’elle avait plus intéressant à faire alors il préféra ne pas trop s’avancer mais bon… Il voulait y aller avec elle maintenant. Petit prince gâté.

[HRP : J’ai dit pas mal de choses qui peuvent empiéter sur ton personnage alors si jamais ça te gêne n’hésite pas à me le dire et je modifierai. Je dois dire que je suis pas trop fière de mon post, ça devait pas être un bon week-end pour écrire xD]

Anna



Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nayla
« Modératrice »



Coeurs : 104 Messages : 392
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : désintéressée. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : TIA, CEY LA MEILEURE ♥♥♥.
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Dim 22 Déc 2013 - 14:00

Nayla grimaça lorsque le tohu-bohu de la ville en activité atteignit ses oreilles sensibles. Elle n’aimait pas la foule, tous ces gens pathétiques qui couraient dans tous les sens, s’exclamaient pour un rien, vous bousculaient sans s’excuser. Elle préférait largement le silence, ou le son que produisait la mer lorsque ses vagues venaient s’échouer sur une plage de sable doux et tiède. Les chants des baleines étaient magnifiques, elle se laissait transporter à chaque fois qu’elle les écoutait. Elle-même avait une voix magnifique, mais elle ne pouvait rivaliser avec ces cantatrices des mers. La nuisance sonore de la ville ne lui plaisait pas, mais elle devait la traverser pour atteindre le panthéon, afin d’y rendre sa prière pour Poséïdon, le dieu qu’elle servait et le seul qu’elle vénèrerait jamais. Skyworld était une capitale certes magnifique, avec tous ces bâtiments, mais pas tant que ça aux yeux de l’hybride. Elle trouvait Chloris plus agréable, avec toutes ses fleurs.

Elle entra néanmoins dans la ville, la tête haute, ignorant avec grâce les passants et le capharnaüm de la cité. Elle se déplaçait de cette démarche fluide, ni lente, ni rapide, d’un pas assuré. Ses pieds nus ne produisaient aucun son lorsqu’ils se posaient sur les dalles de l’allée principale. Ce n’était pas agréable de marcher sur de la pierre, ou sur du goudron, mais elle ne pouvait pas supporter d’avoir les pieds enfermés dans ces choses de cuir ou de tissus que les humains appelaient chaussures. Elle préférait largement le contact du sol, de la terre humide, du gazon, ou du gazon. Ainsi, les énergies qui parcouraient constamment son corps, comme chez tout être vivant, pouvaient circuler librement du sol jusqu’à elle, et inversement.

Elle marchait donc, indifférente à tous ces habitants ignorants et irrespectueux. Le silence, le calme, la nature ne semblaient pas faire partie de leurs vénérations quotidiennes. Il n’y avait donc rien à voir d’intéressant chez eux. De temps en temps, elle jetait un coup d’œil autour d’elle, suivant le vol d’un oiseau, détaillant une bâtisse qui se démarquait des autres. Plus elle avançait, plus les passants semblaient remarquer sa présence. Certains lui jetèrent un regard curieux, à elle, la jeune fille vêtue uniquement d’une robe blanche, marchant pieds nus dans les rues. Mais elle ne leur rendait pas leur regard. Avec un maintien royal, elle passait à côté des quelques curieux sans plus leur accorder d’attention qu’à un insecte qui croise votre route. Nayla était ainsi. Elle ne se mêlait jamais au commun du mortel. Son temps et sa personne étaient bien trop précieux pour être gaspillés pour des gens de cet acabit. Soudain, un enfant tendit vers elle une main sale, sans doute pour tâter sa robe immaculée. Elle lui donna une tape sur le bras pour l’empêcher de l’atteindre.

« Ne me touche pas » le menaça-t-elle d’un ton glacial.

Bien sûr, le garnement fondit en larme, piqué au vif, effrayé par son comportement. Aussitôt, une jeune femme qui devait être sa mère se précipita vers lui pour le cajoler et le consoler, puis lui jeta un regard réprobateur.

« Vous pourriez être plus compréhensive, ce n’est qu’un enfant tout de même ! »
« Je n’en ai rien à faire » trancha l’hybride avant de reprendre sa route.

La mère lui jeta un regard partagé entre l’outrage et la stupéfaction. Mais Nayla s’était déjà détournée et continuait de s’avancer au cœur de la ville, en direction du Château. Elle transportait un petit récipient dans sa main gauche, qui contenait quelques offrandes pour son dieu. Au bout d’une demi-heure elle atteignit enfin son but, sans d’autre événement contrariant. La kirin trouvait que les gens d’aujourd’hui manquaient franchement de respect et de politesse. A moins que ce ne fut le comportement de toutes ces créatures surnaturelles. Il fut un temps où on la craignait, où on la respectait, et parfois même où on la vénérait, sur Terre. Mais les peuplades qui se souvenaient encore de son existence se comptaient sur les dix doigts de la main.

Elle pénétra dans le noble édifice la tête haute. Les membres du personnel la saluèrent, elle se contenta d’un bref regard dans leur direction pour le leur rendre. Elle se dirigea automatiquement vers le panthéon, son précieux chargement serré contre elle. Elle inclina la tête pour saluer un prêtre, et se dirigea vers la statue de son favori. Celle-ci le représentait trident en main, dirigeant son char tiré par deux hippocampes. Elle s’agenouilla cérémonieusement et déposa le récipient qu’elle transportait depuis son lac. Il contenait du vin et du miel, et une pièce d’or de la Grèce antique qu’elle avait trouvé dans l’épave d’un navire il y avait de ça deux siècles. Elle se redressa et leva les mains devant son visage, paumes ouvertes vers le ciel, et entama une prière.

Poseidon, dark-haired god of all waters,
by whose will alone do sailors fare in safety.
Lord of the black sea depths, swirling dark and deep,
swift in thought, sure in deed, fervent in feeling,
the ocean's caprice is yours, O Poseidon ;
overwhelming one, I praise and honor you.
Mighty Poseidon, unfathomable god, I pray to you.
You at whose touch sweet water springs forth,
at whose whim the earth breaks open beneath our feet,
whose pure power we feel in our bones and our blood,
show me life's essence, life's rage ;
pull me like the tide ;
grant me safe harbor at last,
shield me from storms.


Elle achevait à peine sa tâche lorsqu’elle sentit une présence non loin d’elle. Une fragrance familière lui chatouilla les narines. Une voix masculine qu’elle reconnut instantanément l’appela. Elle baissa ses mains et les croisa devant elle, tout en se retournant pour faire face à Arwenn. Celui-ci semblait sur les nerfs, comme s’il avait subi une épreuve contrariante.

« Bonjour Arwenn » le salua-t-elle en lui souriant. « En effet, je viens juste de la terminer. »

Elle perçut une lueur rieuse dans ses yeux dissemblables. Elle trouvait son regard fascinant, contrairement à la majorité des gens qui le trouvait plutôt dérangeant. Comme le sien, qui portait le poids des années, à cela près que ses propres iris étaient bleus tous les deux. Elle regardait son ami toujours droit dans les yeux sans jamais ciller ni détourner les yeux. Elle n’avait rien à cacher et n’avait aucun raison d’être mal à l’aise. L’hybride semblait sur le point de se transformer, mais il se retenait visiblement, car le lieu n’y se prêtait pas. Dieux qu’elle le comprenait ! Elle aussi ressentait le besoin de nager dans une eau salée.
 
« Quel bon flot t’amène, mon ami ? »

Nayla ne comprenait pas toujours les métaphores, les expressions du commun des mortels. Cependant elle possédait également son propre vocabulaire, et il lui arrivait d’employer une expression détournée. Ainsi, elle avait utilisé spontanément « flot » au lieu de « vent ». Mais elle s’exprimait toujours très bien, d’un ton posé. Le demi-elfe lui proposa alors d’aller nager dans un océan, sur la planète bleue. Sa prunelle s’illumina. Elle avait justement à faire là-bas. D’inquiétantes rumeurs lui étaient parvenues et elle souhaitait vérifier par elle-même si elles étaient fondées.

« Ma foi c’est une très bonne idée » accepta-t-elle en s’éloignant de la statue. « Je devais justement me rendre près de la côte américaine. » Elle fronça légèrement les sourcils en fixant un point au sol. « J’ai entendu dire que de récentes marées noires localisées avaient eu lieu récemment. » L'hybride fixa à nouveau son ami dans les yeux.  « Je comptais m’y rendre pour me renseigner, mais ce serait bien plus exaltant d’y aller en ta compagnie. Cela te convient-il ? »

Hors RP:
 




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

Sang-Mêlé Dragon & Elfe



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
« Sang-Mêlé Dragon & Elfe »



Coeurs : 50 Messages : 92
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Jeu 23 Jan 2014 - 14:51


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Arwenn était né en dehors de la ville et de la population abondante de Skyworld, malgré son enfance passée dans la nature, à ne faire qu’un avec la faune et la flore, surtout aquatique, il n’avait eu aucun mal à s’intégrer à la populace d’êtres magiques de la grande cité de Sanctuary. Une fois installé, et avec son fort caractère, l’irrespect de la plupart d’entre eux avait fini par lui passer largement au-dessus. Et puis si on le cherchait trop, il n’hésitait pas une seule seconde à leur faire comprendre qu’ils n’étaient que des insectes inutiles et lui un être supérieur.
La jeune femme  -jeune est un grand mot vu son âge réel- se tenait avec grâce devant lui. On ne pourrait pas dire qu’ils se ressemblent tant que ça tous les deux, au premier coup d’œil, ils ont même l’air très différents. D’un côté un jeune homme avec un air suffisant, fringué comme tout homme de son âge au sein de cette ville, et de l’autre une belle femme au regard emplit de vécu, vêtue d’une simple robe blanche et les pieds nus. Mais tous deux avaient un point commun, un identique qui signifie tout, une part d’eux-mêmes : Leurs écailles. Des écailles bleues comme leur élément de prédilection, l’eau. Si le jeune dragon ne connaissait pas plus Nayla, il se serait bien moqué d’elle avec sa façon de parler, toujours polie, aux phrases bien tournées et prononcées. Mais il savait pour son âge, elle avait autant vécu que son père, il se devait donc de la respecter car elle possède la sagesse et le vécu des Océans, un être aquatique puissant et expérimenté. Contrairement à la Kirin, l’hybride n’était pas un ancien comme elle, il était jeune et plein de ressources mais encore bien trop imprudent et impulsif. Mais ça, il ne l’avouera jamais. Se tenant face à cet être qui respirait et représentait parfaitement les êtres mythologiques qu’ils sont, personne n’aurait pu cependant ce douter de leur nature respective. Ils étaient inconnus pour la plupart des êtres magiques de cette île. Arwenn, cause de son sang-mêlé, se fondait parfaitement dans la populace sans intérêt qu’ils étaient et Nayla se montrait bien trop distante vis-à-vis d’eux pour que qui que ce soit ne devine ses origines. Mais les voilà tous les deux ensemble à se projeter dans des balades que peu ne pourraient comprendre, imaginer et même si c’était le cas, encore moins auraient le moyen de les réaliser.

Sans lâcher son sourire impatient, il l’observa un instant intrigué.

ARWENN ~ « Les côtes américaines ? Ça m’intéresse, racontes moi ça en marchant. » s’empressa-t-il d’ajouter sans prendre la peine de répondre à sa question, car oui, il y allait avec elle ça ne faisait aucun doute.

L’invitant à le suivre, ils se dirigèrent tous deux vers la salle des portails. Mains dans les poches, le dragon laissa tout le temps à Nayla de lui expliquer en détail ce qu’elle savait et ce dont elle avait entendu parler. Bizarre que lui-même n’est pas été au courant… Il faut dire que ça faisait maintenant quelques jours qu’il n’avait pas vu son père et il était le seul qui le tenait informé de ce qui se passait dans les Océans de la Terre. Il y avait tellement de problèmes concernant les eaux salées qu’il était presque impossible de tout savoir et l’eau était maintenant tellement polluée sur les côtes qu’en général Arwenn traversait les quelques premiers kilomètres soit en volant s’il est courageux soit en retenant sa respiration pour ne pas avaler un quelconque produit humain qui aurait pu traîner par là… Ces produits, en plus d’être mortels, détruisent et modifient la génétique elle-même. Dans quelques dizaines d’années si ces idiots d’humains ne faisaient rien pour régler le problème, ils allaient se retrouver avec des poissons à huit yeux ou encore des baleines à trois têtes… Un cerbère aquatique pour Poséidon. Trêve de plaisanterie, Arwenn jetait des regards menaçants et hautains à quiconque osez les dévisager sans se cacher, leur évitant ainsi de se faire aborder par des individus dérangeants, puis ils arrivèrent enfin dans le hall de la grande salle. De nombreuses plateformes de « transport » étaient disposées en arc de cercle, elles permettaient la réalisation de portail avec un moindre coût en énergie personnelle. Dans un réflexe de routine et d’habitude, le demi-elfe se dirigea vers l’une d’elles et tendit son bras pour créer une ouverture lumineuse, celle-ci directement reliée à une plage américaine située non-loin de l’endroit dont les rumeurs parlaient.

ARWENN ~ « T’es prête j’espère ? J‘peux plus attendre là. » s’enquit-il en lui faisant un sourire.

Mais comme d’habitude, il attendit à peine la réponse et passa le portail avec euphorie. La mer ! Il voulait tellement allait nager, voir juste prendre sa forme draconique ! C’est comme si un point intouchable dans notre dos nous grattait, tellement proche mais pourtant impossible à assouvir sur le moment. Actuellement, il avait exactement cette sensation. A peine sortit du portail, il faillit se rétamer, glissant sur la roche humide d’une plage rocailleuse –loin d’être touristique et encore moins en cette période encore très fraiche. Par pur instinct de protection, ses ailes, aux écailles bleues et à la fine membrane de peau, sortirent de ses omoplates pour le stabiliser avant qu’il ne dévale le rocher. Alors puisqu’il en était à ce stade et qu’il n’y avait apparemment personne, il se laissa aller en prenant sa forme semi-hybride. Une longue queue écailleuse ondula comme un serpent du long de ses deux mètres et Arwenn se tourna vers le portail encore ouvert en attendant son amie. Deux cornes torsadées et couleur sable mouillé avaient percé son front et quelques écailles entouraient ses yeux. Il tendit une main griffue et recouverte de ses mailles naturelles vers la belle mythologique qui en sortait.

ARWENN ~ « ‘Tention, ça glisse. J’sais même pas si on est au bon endroit. »

Ils étaient à peine à 2 ou 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le ciel dégagé découvrait un soleil étincelant de fin d’après-midi. Arwenn fronça les sourcils et ferma les yeux en humant discrètement l’air. Une désagréable odeur lui parvint et il lâcha un grognement énervé.

ARWENN ~ « Ça pue le pétrole… Apparemment porté par le vent, en déduisit-il. On fait comment du coup ? Tu veux longer la côte par la voie terrestre pour essayer de repérer le lieu du ‘naufrage’ ou on y va par l’eau ? C’est peut-être un peu risqué si on tombe sur une nappe  d’huile noire… »

Il se mordit la lèvre avec ses canines prononcées en réfléchissant, le mieux serait clairement l’eau, en plus ça leur éviterait de se faire repérer en plus de pouvoir enfin nager. Mais les côtes polluées étaient tout de même dangereuses pour des êtres aussi proches de la nature aquatiques…

[HRP : God, j'suis désolé pour le retard ;.; Surtout que je l'avais commencé depuis Noël >< En plus j'avais trop adoré ton post ! Bref, j'espère que ça te convient !
Ah et, voici Arwenn en mode semi-hybride :P]

Anna



Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nayla
« Modératrice »



Coeurs : 104 Messages : 392
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : désintéressée. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : TIA, CEY LA MEILEURE ♥♥♥.
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Lun 17 Fév 2014 - 14:51

De toute les personnes que Nayla avait rencontré depuis sa naissance, Arwenn était celui qui la comprenait le mieux –excepté ses parents bien sûr. Physiquement, ils ne se ressemblaient pas vraiment, elle, petite et blonde aux yeux bleus, lui grand et bruns aux yeux vairons. Ils avaient en revanche quelques traits de caractères en communs –la fierté notamment. Mais ce qu’ils les rapprochaient le plus, c’étaient leurs origines. Nayla descendait d’une lignée de Kirin, créature mythologique de moins en moins connue. Arwenn quant à lui était le fils d’une elfe et d’un puissant dragon marin. Curieusement, Nayla ne s’était jamais senti supérieure à Arwenn, alors qu’il était un sang-mêlé. Mais quel noble sang-mêlé tout de même ! Fils d’un serviteur de Poséidon… Non, elle n’était pas du tout intéressée par son statut. Simplement, elle était presque heureuse d’avoir rencontré un serviteur de Poséidon. Elle partageait beaucoup de choses avec son ami. Car oui, il était bien le seul ami qu’elle ait jamais eu.

Nayla suivit le demi-elfe jusque dans la salle des portails, tandis qu’elle lui faisait part de son intérêt pour la côte pacifique américaine. Ce n’était que de simples rumeurs, mais l’idée de marées noires la révulsait. Un long frisson parcouru son échine. Il n’y avait rien de plus destructeur pour la vie aquatique. A part la bombe atomique. Nayla ne luttait pas contre les catastrophes naturelles, telles qu’éruption volcanique, qui décimaient parfois toute une population d’animaux marins. Ces évènements faisaient malheureusement parti de l’ordre des choses. La kirin laissa son ami ouvrir un portail. Elle eut même un sourire en coin en l’entendant exprimer son impatience et son extrême excitation. Elle pouvait le comprendre ; ce sentiment qui vous parcourait de long en large, cette démangeaison qui courait sur votre peau, tandis qu’un désir intense de vous transformer vous saisissait… Seul un autre hybride pouvait le comprendre. Et pas n’importe quel hybride. Tous deux étaient fiers et hautains. Tous deux avaient conscience de leur ascendance hors du commun, et le montraient.

Arwenn ne lui laissa pas le temps de répliquer ; à peine avait-il terminé sa phrase qu’il s’engageait à travers la porte lumineuse entièrement magique. Nayla trouvait cela amusant. Et pourtant, il en fallait beaucoup pour la faire sourire. C’eut été une autre personne, cela l’aurait sans doute agacé. Mais de la part d’Arwenn, s’était différent. Elle ne savait pas trop comment l’expliquer… Elle n’avait jamais eu de véritable ami en même temps. Nayla traversa le portail juste après le dragon. Il la prévint aussitôt que les pierres glissaient. Elle remarqua qu’il avait pris sa forme hybride, sans doute après avoir glissé. Elle posa alors avec prudence son pied nu sur la roche. Elle dérapa malgré tout. Sa masse avait beau n’être pas très élevée, elle fut suffisante pour l’emporter. Elle se sentit partir en arrière. Par réflexe, elle adopta sa forme hybride, plus résistante, tandis qu’elle poussait un petit cri de surprise. Ses griffes crissèrent lorsque ses mains rencontrèrent le sol rocheux. Elle se retrouva sur les fesses, le cœur battant.

Ayant très bien conscience du ridicule de la situation, elle se releva pourtant avec grâce, dépoussiérant sa robe blanche, l’air digne. Puis elle prit une inspiration t ferma les yeux, les mains entrelacées, cachées dans ses manches amples. L’air marin lui avait manqué. Le son des vagues s’écrasant sur la plage, le chant des mouettes et des goélands en quête de nourriture, le vent capricieux, tantôt câlin, tantôt grognon… L’odeur de sel, d’iode, d’algues, et… de… de pétrole ? Elle rouvrit les paupières, alerte. Elle renifla pour vérifier que son odorat ne l’avait pas trahi. Mais non, cette puanteur était bien celle du pétrole. Arwenn l’avait senti également.

« C’est bien ce que je craignais » confirma-t-elle en secouant la tête. « Les humains ont intérêt à avoir une bonne excuse. »

Elle s’approcha du bord de l’eau, scrutant l’horizon avec attention pendant qu’elle réfléchissait. Le plus prudent serait sans doute de longer la côte, comme le proposait Arwenn, mais sur terre ils seraient plus lents, plus vulnérable en cas de danger. En même temps, si l’eau des environs était bien polluée, c’était également un danger pour tous les deux. Tout dépendait de la quantité de pétrole qui s’était déversée ici. Nayla plongea un doigt dans l’eau et le ramena dans sa bouche. Elle ne sentit rien au goût… quoiqu’un arôme désagréable se présentait en arrière-goût.

« Le mieux c’est d’essayer. On va passer par la nage, et si l’eau est trop polluée, on regagnera la plage pour la longer à pied. Mais avant… »

Nayla se plaça en face de son ami. Elle détailla un instant son visage. Son œil était gonflé, si bien qu’il devait le garder fermer. Cela devait le faire souffrir un minimum, même si elle se doutait bien qu’il faisait tout pour faire comme si de rien n’était. Elle leva sa main vers son visage, puis invoqua la mer. Un filet d’eau salée se détacha de la surface pour entourer sa main griffue. Elle posa alors délicatement sa paume sur la blessure de son ami, puis elle activa son pouvoir de guérison. Il fallut plusieurs dizaines de secondes avant que le visage d’Arwenn ne redevienne comme avant. Alors, la kirin retira sa main et fit un pas en arrière, le sourire aux lèvres.

« Voilà, c’est tout de même mieux comme ça. »

Nayla fit alors volte-face, sa queue reptilienne fouettant l’air de sa crinière. Elle fit quelques pas dans l’eau, puis finalement elle laissa son animal prendre le dessus. Son corps enfla rapidement, se couvrit d’écailles bleues, tandis que des épines apparurent dans son dos. En peu de temps, la douce et gracile Nayla avait disparu. A sa place se dressait une créature de légende, de 3 mètres de haut au garrot, et de 10 de long. La kirin tourna son cou vers son compère, une étincelle dans les yeux.

« Tu viens ? Allons leur apprendre ce qu’il en coûte de provoquer les gardiens de l’océan ! »

Elle leva la gueule vers le ciel et poussa un rugissement cristallin, fouettant la surface de l’eau avec sa queue. Puis elle galopa sur quelques dizaines de mètres avant de s’enfoncer dans l’océan.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

Sang-Mêlé Dragon & Elfe



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
« Sang-Mêlé Dragon & Elfe »



Coeurs : 50 Messages : 92
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Ven 21 Fév 2014 - 0:18


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


L’odeur enivrante de la mer fit frissonner Arwenn, ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas retrouvé sur une côte terrienne. Le cri d’une mouette passant au-dessus d’eux, son ombre se détachant sur le dégradé du soleil couchant, attira son regard. Il l’observa comme si c’était un objet curieux et nouveau avant de reporter son regard sur la jeune femme qui traversait le portail. Malgré sa mise en garde, dès qu’elle posa un pied nu sur la roche humide et mousseuse, elle dérapa. Le jeune mythologique n’eut pas le temps de la rattraper, et elle se retrouva très rapidement sur les fesses, un air étonné sur le visage. Arwenn aurait pu éclater de rire et se moquer d’elle, mais il avait bien trop de respect envers sa semblable alors se fût un simple sourire amusé qui se dessina sur ses lèvres, de plus, ses magnifiques écailles bleu clair lui tapèrent dans l’œil et il ne put que s’enthousiasmer à les voir à nouveau. Avec de telles apparences, ils se ressemblaient enfin un peu physiquement. Les seules différences étaient les deux grandes ailes se détachant dans le dos du dragon et à l’inverse, la longue crinière platine courant le long du dos de la Kirin, jusqu’à la pointe de sa souple queue écailleuse. Après s’être redressée l’air de rien -le demi-elfe n’avait de toute manière pas retenu son petit fail et lui proposa à nouveau sa main pour l’aider à ne pas re-glisser- elle nota en même temps que lui l’odeur de pétrole flottant vicieusement dans l’air. En voyant la réaction de Nayla, il donnait pas cher de la peau de ceux qui avaient occasionnés ces marées noires.

Après sa dernière question, ils descendirent tous les deux au bord de l’eau afin que la Kirin puisse analyser sa pureté. Certes pas si pure qu’ils l’auraient souhaité étant donné la proximité de la civilisation humaine. Rien que le bitume de la route le long de la côte polluait leur belle bleue par la simple dilution du goudron avec la pluie des jours humides. Arwenn l’observa tremper un de ses longs doigts fins sertit d’une griffe dans l’eau salée, s’étant accroupie sur le sable humide. Entre les rochers abrupts se présentait une plage de sable à l’abri des regards qui pourraient venir de la côte, le jeune mythologique jeta un coup d’œil plus au loin sur le bord de mer pour vérifier que personne ne les voyait. En fait, il n’y avait même personne, seuls des bruits de circulation semblaient résonner au loin, l’Homme ne savait décidément pas prendre plaisir à observer la beauté de la nature en ce début de soirée. Le vent frais portait des odeurs incroyables et la surface de la mer prenait de magnifiques teintes cuivre et rose sous les derniers rayons de soleil qui mourrait sous l’horizon.
Reposant son regard sur Nayla, il la vit tendre une main vers son visage, surpris sur le moment, il ne fit tout de même aucun écart et la laissa toucher l’hématome qu’il portait à la joue. A avoir fait le fier en l’ignorant, la boursouflure avait légèrement gonflée sous ses écailles  et obligeait désormais le demi-dragon à garder son œil bleu à moitié fermé. Son amie fit appel au pouvoir de régénération de l’eau et il ferma les yeux sous le bonheur de sentir leur élément glisser sur sa peau en calmant la douleur et faisant disparaître la seule trace physique de son accrochage de fin de journée. Il la remercia d’un hochement de tête avant qu’elle ne se retourne et entre dans l’eau. Clignant des yeux, reconnaissant d’avoir retrouvé pleinement sa vue, il s’émerveilla silencieusement du reflet des dernières lueurs du jour sur la crinière nacrée de la Kirin. Kirin qui lui apparut enfin sous toute sa puissance, son immense corps écailleux luisant de cette même beauté que la surface de l’Océan pacifique. Alors à son tour, il muta, laissant la rivière d’écaille recouvrirent entièrement son corps alors que celui-ci s’allongeait tranquillement. Battant puissamment de ses deux grandes ailes membraneuses -environ 14 mètres d’envergure-, il secoua son encolure qui eut pour effet de faire crisser ses écailles et danser ses épines dorsales. Ils étaient de corpulence quasi égale, le dragon avait juste 1 ou 2 mètres de plus à son cou et à sa queue mais était aussi légèrement plus fin, cause de sa capacité à voler. Et en toute réponse à son exclamation, il joignit son rugissement au sien, plus grave, plus rauque. Masculin. La surface de l’eau vibra et Nayla s’élança au galop vers l’horizon. Ne perdant pas un instant, Arwenn fléchit ses pattes arrières, ses griffes s’enfonçant dans le sable, et se souleva avec force dans les airs. Suivant de près son amie, il survola les quelques mètres peu profonds avant de plonger à sa suite.

Le fracas, que créa le nuage de bulle qu’il fit en entrant sous la surface, obstrua pendant un instant ses sens. Juste le temps de sentir pleinement l’eau froide glisser le long de ses mailles, il allongea le cou et donna un puissant battement d’aile vers l’arrière pour rejoindre Nayla qui ondulait avec grâce devant lui. De loin, on aurait dit l’un de ces légendaires dragons chinois, tout en longueur et souple comme des serpents, leur longue crinière dansant avec souplesse. Se retrouvant sur son flanc droit, il rabattit ses appendices dorsaux et s’aida de sa queue pour continuer à avancer à une allure correcte. Le silence apparent des profondeurs marines laissèrent place au bruissement du sable et aux claquements irréguliers et rares des coquillages. Les deux grands mythiques parcoururent quelques centaines de mètres lorsqu’Arwenn ralentit le rythme, se stoppant presque. L’eau était de plus en plus souillée. Tournant la tête vers Nayla, il lui pinça gentiment l’échine et pointa sa gueule vers la droite.

ARWENN ~ « Tout vient de cette direction, on voit une couche de pétrole un peu plus loin. »

Effectivement, une épaisse couche d’au moins un mètre de pétrole pur flottait à la surface de l’eau à une trentaine de mètres d’eux. Elle ondulait au rythme des vagues et semblait teinter la mer d’une couleur putride et visqueuse. La faune locale avait quasiment disparu en sentant le danger mais la flore n’allait pas survivre à une telle exposition. Le dragon vira dans cette direction, s’en approchant légèrement mais rien que l’odeur lui donnait la nausée. Découvrant les crocs, il se mit à grogner et du faire appel à sa maîtrise de l’eau pour former un courant autour d’eux et éviter un contact trop long avec le poison. Levant ses yeux vairons vers le ciel, il se décida à aller voir s’il ne pouvait pas détecter plus précisément la source du problème. « Je vais essayer de trouver la direction précise » Son corps s’arqua et il déplia à nouveau ses ailes qui firent un grand remous dans l’eau avant de se propulser vers le haut. Perçant le toit de l’Océan, Arwenn se retrouva à l’air libre, sa masse semblant lui peser le double. Ses yeux scrutèrent l’horizon alors qu’il faisait du surplace et il aperçut une ombre au loin, impossible de savoir si c’était un bateau ou autre chose d’ici… Courbant l’encolure, il replongea sous l’eau et rejoignit son amie.

ARWENN ~ « Apparemment tout droit par là. Il faut passer sous la couche d’huile noire… On peut utiliser notre maîtrise pour se protéger un peu mais il va falloir faire vite. » s’enquit-il.

Lui il pouvait voler mais pas elle. En plus il était vraiment nul en vol, donc ils allaient passer par la mer. C’était soit ça soit toute cette côte allait être polluée et anéantie pour les quelques années à venir. Il fallait mettre un terme à cette pollution plus que flagrante. Mais qu’est-ce qui pouvait bien lâcher autant de pétrole ? Un naufrage ? Ça faisait quand même beaucoup…

[HRP : Fin pourrave, désolé 8D]

Anna



Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nayla
« Modératrice »



Coeurs : 104 Messages : 392
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : désintéressée. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : TIA, CEY LA MEILEURE ♥♥♥.
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Mar 11 Mar 2014 - 10:48

HRP:
 

Nayla savait qu’Arwenn lui témoignait un grand respect, notamment parce qu’elle avait vécu plusieurs siècles comme Kirin, mais surtout parce qu’elle était son amie. L’attitude du jeune dragon la prouva lorsqu’il se contenta de sourire. Si elle avait été quelqu’un d’autre, il se serait moqué de son dérapage. Et puis, chacun portait à l’autre un émerveillement pour les écailles. Nayla trouvait surtout fascinantes les ailes membraneuses du jeune demi-elfe. Oh, pour rien au monde elle ne voulait en avoir –elle s’était aperçue récemment qu’elle avait une peur atroce de l’altitude. Mais voir son ami battre des ailes, s’envoler vers le domaine des Dieux, effectuer des manœuvres aériennes… C’était un spectacle magnifique. Nayla se redressa l’air digne, mais accepta avec grâce la main que lui tendait Arwenn. Certes, elle était fière, mais pas non plus stupide. Et puis, lorsque l’aide lui venait de son ami, elle ne disait pas non. Tous deux notèrent la présence de pétrole dans l’air. Un frisson de rage lui parcourut l’échine ; les responsables de ce crime le paieraient cher, très cher.

Nayla s’avança sur la plage de sable pour tester la pureté de l’eau ; comme elle s’y attendait, on pouvait sentir un léger arrière-goût de pollution. Quant à savoir s’il provenait des marées noires ou de la détérioration de l’océan par les humains… Ils devaient s’en assurer par eux-mêmes. Toutefois, avant de prendre une quelconque décision, elle se tourna vers son ami pour soigner son visage. Elle nota la surprise d’Arwenn lorsqu’elle porta sa main à sa blessure. Mais elle poursuivit sa démarche sans réagir. Une fois guéri, l’hybride la remercia d’un hochement de tête, auquel elle répondit par un léger sourire. Puis elle se tourna à nouveau vers l’océan et se métamorphosa en un magnifique reptile, de 10 mètres de longueur, pour 3 mètres au garrot. Son ami en fit autant, et bientôt, deux immenses créatures de légendes se tenaient sur la plage à la place des deux corps frêles d’apparence humaine.

A son rugissement cristallin, le dragon répliqua par un cri rauque, grave et masculin. Tous deux exprimaient leur joie, leur excitation, et surtout, démontraient leur puissance. Nayla tourna la tête vers son ami pour le presser de la rejoindre dans les profondeurs de l’océan. Elle s’extasia à nouveau de son apparence draconienne. Il était plus grand qu’elle, et l’envergure de ses ailes membraneuses était impressionnante. Son était plus fin que celui de la Kirin, sans doute pour une question d’aérodynamique. La kirin était taillée uniquement pour la nage. Son cou était plus épais, mais son corps plus allongé lui permettait de nager en ondulation, tantôt de gauche à droite, tantôt de haut en bas. Nayla fit à nouveau face à l’eau salée et entama un galop soutenu. Elle entendit un claquement derrière elle. Elle leva la tête vers l’arrière, et aperçut le dragon qui venait de prendre son envol. Elle rugit à son encontre, envoûtée par l’appel de l’océan. Lorsque la profondeur fut suffisante, elle plongea tête la première, les pattes avant ramenées sous son poitrail pour ne pas freiner sa nage.

Elle fut bientôt rejointe par Arwenn. Elle sentit plus qu’elle n’entendit son plongeon. Les remous de l’eau l’informèrent que le dragon se rapprochait d’elle à grande vitesse. Elle nageait par de gracieuses ondulations de haut en bas, donnant de temps en temps des puissants coups de pattes pour relancer sa vitesse. Tous deux se déplaçaient bien plus rapidement que les navires humains taillés pour la course. Personne ne pouvait rivaliser avec eux sur ce terrain-là. Sa vision sous-marine lui était utile tant qu’un filet de lumière, même mince, perçait la densité de l’eau pour atteindre sa rétine. Ainsi, à cette profondeur, elle voyait clairement tout ce qu’il se passait sous la surface. Elle put détailler des bancs de poissons multicolores qui s’enfuirent à leur approche, des requins qui préférèrent aller voir ailleurs. Même les immenses Raies Manta, dont l’envergure atteignait presque la longueur de la kirin, s’écartèrent de leur chemin avec précipitation. Les créatures marines le savaient : ils étaient de redoutables prédateurs et au sommet de la chaîne alimentaire.

Mais ils n’étaient pas venus pour chasser, heureusement pour les animaux affolés. Nayla sentit Arwenn ralentir, avant de se stopper. Elle en fit tout autant, freinant sa course en se redressant presque à la verticale. Elle hocha sa lourde tête. Elle aussi avait senti la souillure de l’eau. Plus ils se rapprochaient, plus l’océan perdait en pureté. Nayla laissa échapper un grondement de colère. Elle distinguait en effet une épaisse couche noire et visqueuse. Son odeur putride et son goût infecte lui donna un haut le cœur. Elle remarqua également que les trois quarts de la population aquatiques avaient déserté les lieux, tandis que la flore locale montrait les signes d’une mort imminente. Nayla en tremblait de rage.

« Nous allons devoir faire attention » prévint la Kirin. « Qui que soient les responsables, si le combat est nécessaire, mon pouvoir de guérison ne nous sera d’aucune utilité. L’eau est bien trop polluée »

L’heure était plus grave qu’elle ne le pensait. Elle murmura une prière à Poséidon, avant de suivre son ami qui tentait de s’approcher de la nappe de pétrole. Ils grognèrent de concert lorsque la pollution les frappa de plein fouet. Elle sentit l’eau autour d’elle se mouvoir, et comprit ce qu’Arwenn tentait de faire. Elle joignit aussitôt son pouvoir au sien, et ce furent en formant une couche d’eau pure autour d’eux qu’ils progressèrent, certes plus lentement. Nayla se stoppa lorsque le dragon émit son intention de localiser plus précisément l’origine de la marée noire. Elle hocha la tête pour signifier son accord. Elle suivit sa trajectoire des yeux jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus l’apercevoir. Elle dut alors attendre qu’il revienne. Seule, il lui était déjà plus difficile de contenir la pollution de l’eau loin d’elle. Elle était particulièrement sensible, et elle devait à tout prix éviter d’être directement touchée. Elle accueillit le retour de son ami avec soulagement.

« Oui, de toute façon je ne pourrais pas supporter encore longtemps cette odeur putride » lui répondit-elle par sa pensée.

Elle reprit sa nage dans la direction indiquée par le dragon. Ils avançaient côte à côte, restant près l’un de l’autre pour limiter la surface d’eau qu’ils contrôlaient. Mais Nayla savait qu’ils devaient se dépêcher. Alors elle accéléra, sa crinière presque blanche flottant derrière elle au rythme de ses ondulations. Au bout de ce qui lui parut une éternité, ils dépassèrent enfin la couche d’huile polluante. Finalement, n’en tenant plus, elle rejoignit la surface, à l’écart de la marée. Ses yeux se portèrent aussitôt sur une ombre, non loin de là.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda-t-elle à Arwenn.

Ses narines se dilatèrent alors qu’elle reniflait l’air. L’odeur insupportable de pétrole emplissait l’atmosphère. Il lui fut difficile de distinguer toute autre fragrance informative. Elle n’avait pas de sourcil sous cette forme, donc difficile de les froncer, mais elle gronda pour exprimer sa perplexité. Si elle ne se trompait pas… Elle reprit sa nage, en surface cette fois-ci, ondulant alors de droite à gauche. Plus elle se rapprochait, plus les contours de l’objet se précisaient. Il s’agissait apparemment d’une plateforme de forage de pétrole, installée à quelques kilomètres de la côte. Mais les silhouettes des créatures qui y déambulaient ne ressemblaient pas à celles des humains. Il s’en échappait une noirceur dissuasive, et des ondes de ténèbres s’échappaient du centre du bâtiment, ainsi que du pétrolier amarré juste à côté. Nayla se stoppa net, un grondement étouffé dans la gorge.

« Des Sans-cœurs ! » s’exclama-t-elle.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

Sang-Mêlé Dragon & Elfe



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
« Sang-Mêlé Dragon & Elfe »



Coeurs : 50 Messages : 92
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Mar 8 Sep 2015 - 12:17


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Les quelques secondes qu'il avait passé à la surface l'avaient tout de même soulagé du goût infecte qu'avait l'océan en ce moment même. Il y serait bien resté malgré la légère aversion qu'il portait pour le vol -aversion qui venait du fait qu'il ne s'y débrouillait pas trop, fierté quand tu nous tiens... Mais il ne pouvait pas laisser Nayla seule au milieu de toute cette pollution, elle avait beau être très forte que ce soit de tempérament ou physiquement, sa santé n'en restait pas moins faible face à ce genre de chose. Arwenn, quant à lui, y était beaucoup moins sensible, cause de sa jeunesse et de son sang mêlé. Mais quoi qu'il en soit, il n'était bon pour personne de rester là-dessous.

Lorsqu'il finit enfin par la rejoindre, il sentit tout de suite le soulagement de la Kirin tandis qu'il l'aidait de nouveau à maintenir la bulle invisible et protectrice qu'ils s'étaient formée autour d'eux. Le dragon frotta respectueuse sa tête sur l'encolure de son amie, signe d'affection et de soutient qu'il se permettait de faire de temps en temps, et se rapprocha d'elle afin de reprendre leur avancée.
Il du forcer sur son pouvoir pendant le court trajet sous la nappe de pétrole et, même ainsi, il avait l'impression qu'il allait vomir ses tripes. Nayla accéléra le rythme et ils réussirent enfin à dépasser cet immondice sans encombre. Remontant à la surface, il laissa échapper un soupir rugueux et observa à son tour au loin. Effectivement, une immense masse noire se profilait à l'horizon. Ses yeux se plissèrent alors qu'il se mettait à grogner.

ARWENN ~ « Je n'en suis pas sûr... Et j'espère me tromper. Pour une fois. »

C'était loin d'être un paquebot, ça, il en était certain. Il ne restait donc qu'une seule hypothèse, et pas la meilleure... Avançant prudemment à la surface, sa déduction se confirma finalement. Une plate-forme de forage, et pas des plus petites. Sa masse lugubre semblait peser entre le ciel et la mer. Même les deux immenses gardiens aquatiques pouvaient paraître ridicules à côté de cette horrible construction humaine. En parlant d'humain... Arwenn leva son museau et renifla prudemment l'air. Malgré l'odeur du pétrole, il aurait du sentir la présence des bipèdes et c'est bien avant qu'il ne réalise le fond de l'histoire que la voix forte de Nayla résonna dans son esprit.

NAYLA ~ « Des sans-coeurs ! »

Le dragon écarquilla ses grands yeux, ses pupilles s'affinant pour mieux discerner ce que son amie voyait. C'était la première fois de sa vie qu'il se retrouvait face à des sans-coeurs. Et c'est sans doute pour cela qu'il n'avait pas réussit à discerner la noirceur de leur présence de la puanteur ambiante.
Face à eux se trouvait donc une plate-forme de forage, sans un seul humain à son contrôle et envahie par les ombres des mangeurs de cœurs... Et bien sûr, ces derniers sont trop stupides pour gérer une telle machine.

ARWENN ~ « C'est pas bon... Nayla ! Il faut stopper la foreuse ! »

Si elle continuait de percer sans que quelqu'un la gère, toujours plus de pétrole s'écoulera dans l'océan. Le dragon s'était élancé en avant, plongeant à nouveau pour prendre de la vitesse et de l'élan. Son corps perça la surface de l'eau alors qu'il dépliait ses ailes pour se projeter contre la structure métallique. Ses griffes crisèrent sur les poutres d'acier tandis qu'il s'y cramponnait afin de grimper. La confusion se propagea dans tout le bâtiment et plusieurs petits êtres noirs se jetèrent sur le corps écailleux d'Arwenn qui battit violemment de sa queue pour en virer plusieurs et ses crocs claquèrent dans le vide alors qu'il essayait d'en chopper un ou deux. Le calme de l'océan fût envahit par le vacarme soudain du combat, le son de la foreuse se transformant en un bruit de fond. Le rugissement du dragon retentit dans le noir alors qu'il essayait de rameuter le plus de Sans-Coeurs autour de lui pour faciliter le passage à Nayla. Les commandes de contrôle étaient tout en haut, dans la cabine de commandement. Stopper le forage était prioritaire, mais difficile de circuler alors qu'un  nombre incalculable d'ombres tente de percer ton armure naturelle...

[HRP : OMG Une réponse ! Haaaaaaaaaaan ! Ouais mais c'est nul, je voulais juste te répondre, j'avais du temps donc j'en ai profité. Bien sûr, tu peux toujours considérer notre RP en pause et prendre ton temps pour répondre, je ne sais pas encore si j'aurai de nouveau du temps >< Sinon, si quoi que ce soit bloque, MP moi ♥]

Anna



Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nayla
« Modératrice »



Coeurs : 104 Messages : 392
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : désintéressée. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : TIA, CEY LA MEILEURE ♥♥♥.
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Mer 13 Avr 2016 - 22:21

HRP:
 

La puanteur du pétrole ne faisait qu'empirer à mesure qu'ils s'approchaient de la plate-forme. Pour la kirin, la nage devenait de plus en plus ardue. Elle avait beau être âgée de quatre siècles, posséder des capacités impressionnantes, et être puissante et imposante sous cette forme, elle n'en demeurait pas moins une mortelle -dans le sens vulnérable du terme. Et elle avait ses faiblesses. La pollution en faisait partie. Nayla avait toujours présenté une intolérance à cette création humaine, depuis qu'elle existait, soit presque deux siècles. Alors, slalomer en pleine marée noire relevait du défi pour elle. Fort heureusement Arwenn la soutenait, et leurs pouvoir conjugué sur l'eau permettait de tenir à distance les particules toxiques... pour l'instant. Arwenn semblait nourrir les mêmes soupçons quant à l'origine d'une telle horreur. Tout comme lui, elle espérait se tromper, mais à mesure qu'ils progressaient, la certitude s'installait. Finalement, ce ne fut qu'une fois à l'abri de tout ce pétrole qu'elle put confirmer la présence de sans-coeurs.

Son exclamation alerta le dragon qui tendit le cou à son tour pour constater la nouvelle préoccupante. Si des mangeurs de coeurs se trouvaient ici, alors... Nayla huma de nouveau l'air ambiant. Malgré la puanteur elle parvint à identifier deux odeurs caractéristiques. La première imprégnait chaque parcelle de roche et d'acier, celle des humains. C'était le signe qu'ils avaient demeuré un long moment ici. La deuxième était nettement plus désagréable, mélange de sang et de pourriture. Celle de la mort. Il ne faisait aucun doute que les humains qui se trouvaient ici à l'arrivée de ces créatures des ténèbres avaient été exterminé. Et pour couronner le tout, un insupportable bruit de fond couvrait tout autre son.

« Je sais...» répondit-elle à son ami. « Mais il va d'abord nous falloir atteindre le poste de commande. Ce qui implique de traverser cette marée de sans-coeurs...»

Et ce ne serait pas une mince affaire. Sous leurs formes animales, les deux mythologiques aquatiques étaient nettement plus grands que les simples "soldats" des ténèbres. Mais en contrepartie, ceux-ci étaient nettement plus nombreux. Et un sans-cœur de plus haut niveau pouvait très bien se trouver dans la carcasse de métal. Voire même plusieurs. Ce qui n'annoncerait rien de bon. Arwenn plongea soudain dans l'eau. Nayla l'imita rapidement, devinant ses intentions.

« Sois prudent, Arwenn, ne te fie pas à leur taille, nous ne savons pas ce qui nous attends là-haut ! »

Mais le dragon se projetait déjà hors de l'eau en s'aidant de ses ailes. Nayla gronda. Elle ne le connaissait pas depuis longtemps, mais étant son aînée, elle s'était toujours sentie en devoir de protection vis-à-vis du dragon. Il est nettement plus grand qu'elle sous sa forme animale, il était puissant sans aucun doute, mais il ne possédait pas l'expérience de la kirin en matière de combats, surtout contre des sans-coeurs. Il était jeune, elle se devait donc de le préserver et de lui apprendre. Sous la surface, Nayla prit de la profondeur et se ramassa sur elle-même, guettant le moment propice pour faire son entrée. Le rugissement de son ami fut le signal du départ. Comme un ressort, son corps se détendit et elle se propulsa vers l'avant avec sa queue, ondulant gracieusement pour avancer d'autant plus vite, s'aidant même de son ascendant sur l'eau pour la pousser vers le haut. Quelques secondes plus tard, elle fendit la surface de l'eau. Seconde bête écailleuse, crocs en évidence et griffes prêtes à en découdre. Elle s'agrippa à son tour à la paroi métallique, profitant de chaque irrégularité pour s'en servir de prise naturelle. Cependant elle ne pouvait pas rester immobile ne serait-ce qu'une seconde, sans quoi son poids l'attirerait vers le bas. Elle profita de son élan pour rebondir vers le haut. Son passage fut nettement facilité par le dragon, qui attirait les ennemis à lui. Sa progression fut ralentie lorsqu'elle arriva à sa hauteur. Il ne leur restait plus que quelques mètres à gravir avant d'atteindre le pont principal. Quelques Ombres tentèrent de la prendre de l'attaquer par derrière, surgissant des ténèbres sans crier gare, mais anticipant leur assaut elle les balaya de sa queue tels des fétus de paille. Ceux qui voulurent la prendre à revers terminèrent leur sombre existence entre ses crocs. Plus fine, plus petite et plus agile qu'Arwenn, elle parvint plus rapidement que lui au sommet. Alors, à son tour elle attira l'attention de l'ennemi en poussant un terrible rugissement cristallin, de mauvaise augure pour leurs adversaires. Aussitôt des dizaines de sans-coeurs, Ombres et Soldats, se tournèrent vers elle. Certains disparurent dans la dimension ténébreuse dans le but de l'attaquer. N'écoutant que son instinct, Nayla arqua son corps et projeta sa tête sur un côté en arc de cercle.  Les plus imprudents furent tranchés en deux par la pointe aiguisée de sa corne. Certains s'embrochèrent même dessus tandis qu'elle repoussait une attaque en traître avec sa queue. Rodée au combat, solidement campée sur ses puissantes pattes, elle faisait un redoutable adversaire. Mais les sans-coeurs étaient trop peu dégourdis pour le comprendre. Toutefois, ils semblèrent se rendre compte que leurs attaques ne faisaient presque aucun dommages. Alors ils se tournèrent vers le dragon qui terminait son escalade et plusieurs soldats disparurent pour lui sauter dessus en même temps.

« Arwenn ! »

Nayla invoqua une gerbe d'eau pour glisser dessus comme si elle nageait dans l'océan et para l'attaque sur le côté  avec sa corne juste à temps. Elle souffla par les naseaux et ses yeux reptiliens lancèrent des éclairs. Elle propulsa sa tête vers l'avant pour repousser leurs adversaires et rugit de fureur. Elle ouvrit la gueule, visant les sombres créatures, et cracha un puissant jet d'eau dans le tas. Le passage était nettoyé, Arwenn serait tranquille, pour l'instant du moins. Alors elle avisa la cabine de contrôle tout au bout du pont et s'y précipita. Elle redevint humaine, sous forme hybride cependant, car elle ne pouvait pas entrer à l'intérieur en tant que kirin. Mais juste avant qu'elle n'atteignît la porte, son instinct pulsa et, alerte, elle fit un bond en arrière. L'instant d'après, une Boule Noire apparut dans leur dimension dans une explosion d'énergie noire. Nayla recula d'avantage. Elle détestait ces saletés. Mais s'il ne s'agissait que de ça... Devant elle un trou béant se forma et il en surgit un énorme sans-coeur, à l'abdomen proéminent. Un Rondouillard.

« Il ne manquait plus que ça... C'est exactement ce que je craignais. Fais attention Arwenn, cette adversaire ne peut être combattu de front ! »

En effet le ventre du sans-coeurs le protégeait des attaque frontales. Il faudrait le prendre par le flanc ou, encore mieux, à revers. Mais ce ne serait pas une mince affaire. Surtout que la gigantesque créature semblait décidée à leur barrer la route. Nayla pesta. Ils devraient la détruire pour se rendre dans la cabine et arrêter la foreuse infernale.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

Sang-Mêlé Dragon & Elfe



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
« Sang-Mêlé Dragon & Elfe »



Coeurs : 50 Messages : 92
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Sam 16 Avr 2016 - 19:01


Oceans' Guardians
Nayla & Arwenn | Quête personnelle


Son hurlement retentit dans la nuit, le pur cri d'un dragon prêt à l'assaut. Dans le vacarme ambiant, Arwenn avait attiré la plus grande partie des Sans-cœur qui étaient dans leur zone. Se jetant sur lui comme des mouches, il les balayait comme il pouvait, à coup de queue et de griffes. Ses ailes battaient puissamment pour l'aider à rester accrocher aux larges poutres d'acier qui soutenaient la structure. L'eau se déchira sous lui alors que Nayla le rejoignait et se cramponnait agilement. Elle était vive et rapide, se mouvant avec aisance même hors de l'eau. C'est dans ces moments là que le jeune mythologique sentait la différence d'expérience. Elle avait l'habitude de sa forme animale, elle savait ce dont elle était capable ou non. Tandis que lui, il n'avait jamais vraiment affronté un ennemi à sa taille. Les deux immenses créatures gravissaient petit à petit le long de l'édifice, leur corps ondulant alors qu'ils se débarrassaient des voleurs de cœurs qui tentaient de les ralentir. Malheureusement pour eux, ils étaient très loin de faire le poids. C'est son amie qui rejoignit le premier plateau en première, et c'est grâce à ça que les petits êtres affluaient un peu moins sur lui et qu'il put terminer son ascension. Ses deux serres avant agrippées sur le rebord, il tordait le cou pour se débarrasser des derniers indésirables qui essayaient tant bien que mal de percer sous ses écailles.

« Arwenn ! » 

Le cri d'alerte de son amie le fit réagir au quart de tour et il déploya soudainement ses ailes pour se décrocher du centre de forage, faisant du surplace pendant quelques instants. Au même moment, de nombreux soldats sortirent des ombres pour se jeter sur lui mais Nayla fut plus rapide et les balaya sans vergogne. Tandis que d'autres tombèrent dans l'océan, plusieurs mètres plus bas alors qu'Arwenn projetait une énorme bourrasque de vent sur le plateau. Se posant sur la place dégagée momentanément, il fit rapidement une analyse de la situation. Seuls les quelques lumières de secours projetaient assez de lueur sur les lieux pour distinguer clairement les ombres se mouvant. Les lieux étaient clairement désert de la moindre présence humaine. Ils ne seront donc pas les héros ce soir -bien qu'il n'en avait que faire de sauver cette race immonde. La station ne semblait pas s'étaler sur trop d'étages, c'était déjà ça, mais il allait leur être très difficile de circuler vu le nombre incroyable d'ombres et de soldats qui y traînaient. C'était d'ailleurs étrange qu'ils soient encore là alors qu'il n'y avait plus âme qui vive sur les lieux, vu qu'ils avaient déjà massacré tout les employés. La Kirin s'élança soudainement vers le bout du pont, apparemment, elle avait localisé le cabine de contrôle.

La suivant en trottinant, ses épines dorsales dansant sur son dos et ses griffes cliquetant sur le métal, il se retournait régulièrement pour chiquer quelques sans-cœur qui tentaient à nouveau de l'assaillir. En soit, c'était pas bien difficile de se débarrasser d'eux, d'autant plus qu'ils ne lui faisaient quasiment aucun dégât. Le plus gros problème c'était leur nombre et il y fit face à ce moment-là, lorsqu'un groupe se jeta sur lui et qu'ils grimpèrent le long de son corps dans l'espoir d'atteindre sa gorge et sa tête, plus sensibles que le reste de son corps. Se secouant férocement, il battit avec force de ses ailes pour s'en défaire. Mais rien à faire, ils étaient tenaces et se tenaient à lui comme des sangsues. Sa gorge gonfla alors qu'il bombait son poitrail, sa gueule s'entrouvrit et une puissante gerbe d'eau s'écrasa sur ses pattes puis sur ses flancs pour essayer de se libérer d'un maximum de ses assaillants. Dans un dernier espoir, il finit par reprendre sa forme hybride, changeant soudainement de taille, les ombres se retrouvèrent dans le vide et tombèrent au sol avant de disparaître dans les ténèbres. Avant qu'elles n'aient le temps d'en jaillir à nouveau, Arwenn s'élança à la suite de Nayla pour la rejoindre au moment même où une nouvelle porte des Ombres s'ouvrait devant la cabine de contrôle. Ils étaient vraiment décidés à foutre le bordel ma parole ! Un sans-cœur complètement différent des autres en sortit et le jeune homme écarquilla les yeux. Il était énorme ! Beaucoup plus gros qu'eux sous leur forme hybride en tout cas. Et il n'avait probablement pas à pâlir devant une Kirin et un Dragon sous leur forme véritable.

«  Il ne manquait plus que ça... C'est exactement ce que je craignais. Fais attention Arwenn, cette adversaire ne peut être combattu de front !
- Et on fait comment alors ? Il est dos à la cabine, ça va être difficile de l'attaquer à revers... En plus il a pas du tout l'air de vouloir nous attaquer, il reste là sans rien faire. »

En même temps qu'il analysait la situation, les serpents aqueux, que le jeune hybride avait invoqué, tournoyaient autour d'eux pour éloigner les sans-cœurs qui essayaient de les atteindre. Il les poussait de la plate-forme ou les projetait avec force contre les bâtiments pour les détruire. Mais ça n'en finissait pas, plus il en tuait, plus il avait l'impression qu'ils se décuplaient. Commençant sérieusement à s'énerver, Arwenn gronda et se mit à contourner prudemment le Rondouillard pour se retrouver sur son flanc. Il avait vraiment pas l'air de vouloir bouger. Une idée lui traversa l'esprit, et il savait d'avance que ça n'allait pas plaire à Nayla. Il allait se mettre en danger mais il n'avait plus la patience d'attendre qu'une faille s'ouvre dans la défense de leur opposant. Alors c'est lui qui allait la créer.

« Nayla, dès que tu sens que tu peux lui infliger des dégâts, n'hésites pas. »

Sur ses paroles, il déploya ses ailes et se propulsa dans les airs. Il sentait que l'énorme Ombre avait porté son intérêt sur lui mais sans attendre, il se projeta au dessus d'elle et se re-transforma en plein dans son élan. Le dragon referma sa mâchoire sur l'épaule du sans-cœur qui fut entraîné sur le côté par le poids du mythologique. Arwenn se débattit comme un diable, ses griffes cherchant à saisir une accroche sur son ventre protubérant et ses flancs mais le monstre commença à s'énerver. Ses immenses bras le saisirent pour qu'il ne puisse pas s'échapper et il chargea devant lui, écrasant violemment le dos du dragon contre les murs d'acier. Le cri de douleur de l'hybride déchira la nuit et se mua en en grognement mécontent alors qu'il replantait ses crocs là où il pouvait, sa queue fouettant furieusement l'air et le sol. La panique s'insinua dans son esprit quand il se rendit compte qu'il n'arrivait plus à bouger ses ailes et la douleur lui arracha un nouveau hurlement alors qu'elle battait son plein dans ses omoplates. Ses serres tentèrent sans succès de le griffer pour se libérer mais rien à faire, son abdomen était vraiment trop résistant, et il sentait peu à peu les bras du rondouillard s'enfoncer dans ses côtes alors qu'il continuait à le plaquer avec force contre le bâtiment. Si ça continuait, il allait finir broyer, mais le bon point malgré le danger dans lequel il s'était mis, l'Ombre tournait enfin le dos à Nayla.


Anna



Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nayla
« Modératrice »



Coeurs : 104 Messages : 392
Couleurs : #00CCCB
J'ai traversé le portail depuis le : 16/07/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama/Etilya. Mon nom est : Nayla. Actuellement je suis : désintéressée. Il paraît que je ressemble à : création d'omocha-san/weiss schnee de RWTB et à ce propos, j'aimerais remercier : TIA, CEY LA MEILEURE ♥♥♥.
MessageSujet: Re: « Oceans' Guardians » | Nayla   Dim 29 Mai 2016 - 16:23

Deux bêtes rugissantes, terrifiantes et magnifiques à la fois, voici ce qu'ils étaient. L'un d'autant plus imposant par ses cinq mètres au garot, l'autre d'autant plus redoutable par ses siècles d'expériences, ils s'épaulaient dans cette lutte éternelle contre les sans-coeurs, créatures évadées du Tartare, et ennemis communs à tous les êtres magiques et humains de cette Terre. Cependant, malgré leur puissance et leur avantage en terme de taille, leurs adversaires étaient nombreux. La plupart n'étaient que de simples Ombres, mais Nayla distinguait çà et là des Soldats. Alors qu'Arwenn terminait de se débarrasser de ses assaillants, Nayla se dirigea vers la cabine, prenant forme hybride. Arwenn l'imita et la suivit de près. Et soudain, une Boule Noire surgit des Ténèbres. Nayla esquiva de peu l'explosion d'énergie noire qui en suivit. Puis un Rondouillard entra sur scène. Nayla pesta. Ces adversaires n'étaient pas très agressifs ni très vifs, cependant ils étaient coriaces et entraient dans une rage folle lorsqu'ils étaient blessés. Le genre parfait de gardien de donjon ou de trésor. Nayla mit en garde son jeune ami, qui ne manqua pas de soulever la question qu'elle se posait. Elle prit le temps de réfléchir, analysant la situation sous tous ses angles.

« Notre meilleure chance serait ses flancs, plus fragiles, puisqu'il ne nous tournera jamais le dos...

Arwenn gronda, agacé par les sans coeurs sans doute, puis contourna le mastodonte pour se retrouver sur son flanc. Nayla gardait un œil sur lui, sans quitter des yeux leur immense adversaire qui pourrait prendre le geste d'Arwenn comme une intrusion et passer à l'attaque à tout moment. La voix du dragon couvrit le vacarme de la foreuse. Nayla fronça les sourcils. Il n'allait tout de même pas… Elle n’eut même pas le temps de finir de penser. Le dragon s’envola, toujours sous forme hybride, et piqua sur le sans coeur.

« Non Arwenn, ne... !

Trop tard. Le jeune homme se retransformait déjà, attirant l’attention du Rondouillard qui darda ses orbites sombres sur le mythologique. Les mises en garde que vociférait Nayla n’y changèrent rien. Arwenn fonça sur le monstre et l’emporta sur le côté. Nayla pesta. Ces jeunes qui n’écoutaient jamais rien et se croyaient malins ! Elle prit rapidement sa forme de Kirin et rugit pour détourner l’attention du gardien. Mais celui-ci s’énervait et restait concentré sur la créature qui lui mordait l’épaule. Avec horreur, Nayla vit le sans-coeur charger et écraser le dragon entre lui et la paroi d’acier. Son cri se mêla à celui de son ami. Mais plus celui-ci se débattait, plus le sans-coeur, furieux, resserait son étreinte.  Si ça continuait, le souffle lui manquerait et ses côtes… Non. Elle ne le permettrait pas. Une rage profonde la gagna, remontant en un torrent furieux du tréfond de son âme, jusqu'à bouillir dans ses veines. La Rage du Kirin. Ses yeux furieux dardèrent sur l’ennemi un regard sombre et glacial, prometteur de mort. Elle ouvrit la gueule et poussa un terrible rugissement, qui couvrit la foreuse infernale, les grognements d’Arwenn, et le crissement du mur en acier qui ne devait pas être habitué à ce genre de traitement. Son hurlement lui revenait à peine en écho qu’elle invoquait déjà un torrent. Elle plongea dedans et utilisa sa création pour se propulser jusqu'aux belligérants. Tête baissée, elle positionna son corps de sorte que sa corne put infliger un maximum de dommages à la créature qui lui tournait le dos. Ne jamais tourner le dos à un kirin enragé.

Le Rondouillard dut sentir que la situation tournait au vinaigre car il tourna la tête au moment précis où Nayla arrivait sur lui. Sa corne se planta avec force dans le dos de son adversaire, tandis qu’elle grondait de colère. Le sans-coeur sursauta et lâcha sa proie. Ses griffes balayèrent l’air atour de lui et il amorça un mouvement sur la gauche pour tenter de frapper l’arrière du corps reptilien de la kirin. Mais Nayla se déplaça en même temps pour rester hors de portée derrière lui. Elle planta ses griffes dans le Rondouillard et le lacéra en rugissant. Puis elle cabra son dos, contracta fortement ses muscles, et d’un bond dégagea sa corne. C’était l’inconvénient de cette technique d’attaque ; elle prenait des risques en laissant sa corne fichée trop longtemps dans l’ennemi. Aussitôt libéré, le sans-coeur, furieux, balança ses long bras en une toupie dévastatrice. Nayla esquiva aisément, mais la créature ténébreuse repartait déjà à la charge et projeta ses deux poings liés sur elle. Un bouclier d’eau se forma pour protéger la mythologique, juste de quoi freiner l’attaque le temps de s’écarter. Elle lui avait infligé de lourds dommage, ce qui ralentissait le sans-coeur, mais la rage phénoménale de la créature lui donnait une vigueur incroyable. Nayla serra la mâchoire. Ce ne serait pas simple d’en venir à bout. Nayla la faisait tourner pour l’écarter d’Arwenn, seulement elle se retrouvait maintenant de face.

« Arwenn !  l’interpella-t-elle. « Tu peux te déplacer ? Ne reste pas là !

Soudain la créature la chargea. Elle pourrait l’éviter, mais elle était entre Arwenn et le Rondouillard. Sa queue fouetta nerveusement l’air. Elle invoqua de nombreux boucliers d’eau, mais il furent facilement balayés par le poids de son ennemi. Elle ne se décida à bouger que lorsqu’Arwenn fut hors de portée de la charge. Alors elle tenta de s’écarter, mais pas assez rapidement. Le sans-coeur la percuta de plein fouet et la compressa contre le mur d’acier. Elle hurla et instinctivement griffa l’abdomen de son adversaire. Sans succès bien sûr. Il approcha sa main pour tenter de lui comprimer la gueule, mais elle fut plus rapide et l’ouvrit pour lui cracher un puissant jet d’eau. L’impact fut suffisant pour le faire reculer de quelques mètres. Elle profita de ce cours répit pour s’écarter du mur en boîtant. Elle se plaça à l’endroit où aucune barrière d’acier ne servirait à la comprimer. Le sans coeur revint à l’assaut à cet instant. Nayla se dressa sur ses pattes arrières et contra l’attaque. Il s’ensuivit une lutte de force entre les deux belligérants.

« Arwenn !  cria-t-elle. « Maintenant ! Porte lui le coup de grâce tant qu’il ne te prête pas attention !

Elle comptait sur la force et la réactivité de son ennemi. Elle n’était pas faite pour une telle lutte, face à un adversaire aussi imposant. Ses griffes crissaient sur le métal à mesure qu’elle se faisait repousser vers l’arrière. Sa gueule claqua à quelques centimètres de la tête du sans-coeur. Elle devait monopoliser son attention pour laisser la plus grande ouverture possible à son jeune ami. Soudain la créature se cabra, poussa un étrange cri, convulsa, se débattit, puis finit par s’écrouler. Son corps s’évapora en brume noire en peu de temps. Nayla se laissa glisser au sol, épuisée et haletante. Elle laissa écouler un certain temps, puis ses pupilles fendues se rivèrent sur le dragon. Un grondement s’échappa de sa gorge et elle se rua sur lui, le plaquant au sol avec ses pattes.

« Ne refais jamais un coup pareil, tu entends ?! Si ton père t’a confié à moi, ce n’est pas pour que je lui ramène un corps désarticulé ! Ne fonce plus jamais tête baissée contre un sans-coeur de ce gabarit !

Elle le libéra finalement de son poids. C’était sa manière à elle de lui faire comprendre qu’elle avait eu très peur pour lui. Alors elle passait ses nerfs sur lui à cause de sa bêtise. C’était plutôt dans ce sens qu’elle montrait son affection pour quelqu’un.




merci Arwy ♥
Nayllen:
 

White Rose:
 

cey trop beau:
 
Ligues & fan clubs

 

« Oceans' Guardians » | Nayla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Brouhabam Ex de Ex: Crystal Guardians (92/100)
» Les BJD Elemental guardians
» Rise of the Guardians
» [Marvel] Guardians of the Galaxy
» GUARDIANS OF THE GALAXY : ROCKET + GROOT - SET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: La Planète Bleue :: La Planète Bleue :: Océanie-