Partagez | 
 

 Démons, bourbons, bastons [PV Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 107 Messages : 431
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Mer 25 Déc 2013, 18:09


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"


HRP:
 

Je l’avais surpris. Oh, comme c’était agréable ! Oui, il ne s’attendait visiblement pas à la nature réelle de notre lien. Lorsque je le lui murmurai à l’oreille, il répondit par un éclat de rire, et ça, mi, je m’y étais attendu. Je commençais à cerner le personnage. Je me demandais toutefois s’il se comportait ainsi sous sa forme naturelle –celle d’un adolescent- ou s’il était cruel, sadique et arrogant uniquement sous son apparence d’adulte. En tout cas, je pouvais prévoir plus facilement ses réactions, ce qui était un atout dans ma situation. Je fus certaine qu’il avait deviné l’identité de mon père lorsqu’il me lança un sourire amusé, que je lui retournai bien sûr. L’espace d’un instant, je crus discerner une certaine joie dans son regard, une attitude plus enfantine, de son âge réel. Mais l’impression disparut aussi vite qu’elle était arrivée, le regard sadique remplaçant l’expression joviale, si bien que je me demandai si je ne n’avais pas rêvé.

C’était fort possible en fait, car si ma posture présente était assurée, je n’en demeurais pas moins blessée et fatiguée, entre mon épaule gauche et ma hanche. J’avais également hérité de coupures, lorsque Thunder m’avait projeté contre la vitre. En se brisant elle avait libéré de nombreux morceaux de verre brisés et certains m’avaient entaillé la peau au niveau des bras et du dos. Mais j’avais été plus chanceuse que mon adversaire. Celui-ci devait garder un œil fermé, sérieux désavantage en combat. Nous avions tous les deux nos blessures et je nous estimais à égalité pour l’instant. Heureusement l’excitation du combat qui venait à peine de débuter bouillonnait dans mes veines, me dotant d’une énergie décuplée. L’adrénaline produite par mon corps atténuait en plus la douleur.

Je dus le surprendre une seconde fois lorsque je me mis à rire d’euphorie. Je m’étais étonnée moi-même, en fait. Je ne m’attendais pas à faire preuve d’autant d’enthousiasme, après une rencontre pour le moins épineuse. Je ne le considérais plus comme un ennemi, plus comme un adversaire. Il restait encore arrogant, irritant, mais je n’avais plus vraiment envie de l’étrangler. Je voulais en fait me défouler et lui montrer ce dont j’étais capable, tout en retenant assez mes coups pour ne pas lui infliger de blessures mortelles. Je n’avais pas envie de le tuer, il avait besoin d’une leçon et puis, au fond, ce n’était qu’un gosse, malgré son apparence actuelle. Il avait sans doute ses raisons, pour se comporter ainsi. J’avais deviné un peu plus tôt qu’il avait vécu dans les rues une partie de sa vie. J’étais bien placée pour savoir que ça changeai votre nature et votre caractère. Moi-même, j’étais devenue un vrai chat sauvage. Ou plutôt une tigresse.

Le fils de Zeus joignit bientôt son éclat de rire au mien. Pour une fois nous étions sur la même longueur d’onde –bon, je vous l’accorde, c’était une drôle d’onde. Petit à petit il laissait sa puissance s’échapper de son corps d’adulte. Les flashs lumineux de ses éclairs et les lueurs de mes flammes illuminaient la scène, si bien qu’on pouvait presque y voir comme en plein jour. De plus en plus de passant s’arrêtaient, attirés par ces étranges lumières, par les bruits du combat, par les cris de surprise ou de douleur, intrigués par ces deux jeunes gens que nous étions. Je cessai soudainement mes attaques pour reprendre un peu mon souffle, car si j’étais puissante, je n’étais pas non plus une déesse –haha. Et mes blessures saignaient tout de même, ce qui me fatiguait. Je devinai à l’allure de Thunder que lui aussi avait besoin de reprendre son souffle. Mes attaques avaient dû l’épuiser, à force de parer ou d’esquiver. Je tournai lentement autour de lui, guettant ses moindres gestes.

Je le vis se recoiffer, ce qui m’arracha un rire moqueur. N’empêche je pouvais le comprendre. Ma chevelure de feu était attachée en queue de cheval, mais avec l’action certaines mèches s’étaient échappées, et l'électricité les avait rendu quelques peu rebelles : elles se dressaient un peu partout. Il reprit très vite sa position défensive, ses ailes aux plumes noires lui donnant un air menaçant. C’est vrai qu’il avait un peu l’air d’un ange déchu comme ça. Mouahaha ! Je me demandai comment il réagirait si je le lui disais… Nous nous retournâmes des provocations plus amicales qu’auparavant, nous titillant l’un l’autre. Oh, il voulait voir de quoi j’étais réellement capable avec le pouvoir hérité de mon père ? Il n’allait pas être déçu ! Mais je n’eus pas le temps de réagir que le grondement du tonnerre résonna au dessus de nos têtes. Je levai les yeux vers les nuages sombres et menaçants. Ça sentait l’orage. Et qui disait orage, disait éclairs et foudre. Hum. Mauvais ça.

Pressentant une attaque imminente, je fixai à nouveau mon adversaire, les yeux plissés, attentive à ce qu’il faisait. Il se tenait une main tendue vers le ciel, me regardant avec cet air provocateur. Puis la seconde d’après la foudre le frappa de plein fouet. J’eus un mouvement de recul, les yeux d’abord légèrement écarquillés, puis je dus les fermer à demi, éblouie. Je sentais des vibrations dans le sol. Tout cela ne présageait rien de bon. Une fois que l’éclair se fut dissipé, je clignai des yeux pour retrouver une vue à peu près normale. Mon adversaire se tenait bien droit, une lueur arrogante dans ses yeux.

- Le prochain n’est pas pour moi… A ta place, j’esquiverai.

J’ouvris la bouche mais n’eus pas le temps de répliquer. Thunder claqua ses mains et la demi-seconde suivante un éclair frappa le sol à quelques mètres de mes pieds. Je fis un bon sur le côté, le cœur battant, en lâchant un « ouow » sonore. Je me repositionnai en posture de combat, les sourcils froncés, concentré sur mon adversaire.

- Le jeu est « Essaye de me rejoindre si tu peux ! »

Sérieusement ? Je me demandai quand il allait recommencer lorsqu’un nouvel éclair frappa le sol. Je bondis sur le côté, puis amorçai une roulade pour changer de localisation. Bon… calmons nous. Il ne m’avait pas visée directement. Il ne voulait pas m’électrocuter, du moins pas gravement. Mais il avait évalué mes capacités, donc il pouvait très bien me viser précisément en s’attendant à ce que j’esquive. Cependant  il s’écoulait toujours un certain laps de temps entre chaque éclair. Un nouveau claquement métallique me mis sur mes gardes. J’esquivai facilement la foudre qui m’était destinée. Je comptai alors le nombre de secondes qui s’écoulèrent jusqu’à ce la foudre tombe à nouveau, mais cette fois-ci près des spectateurs, qui poussèrent des hurlements de surprise et de peur. J’entendis vaguement le rire sadique de Thunder. Ce garnement prenait plaisir à les effrayer. Tant mieux pour lui, mais moi je n’allais pas me laisser divertir par ce genre de subtilité. J’avais compté dix seconde. J’attendis donc le nouveau claquement de son gant métallique, suivi de la foudre qui s’écrasa à quelques pas de moi. J’eus un sourire mesquin. Ah, il voulait jouer à ça ?

- Avec plaisir ! m’exclamai-je en rengainant mon arme.

Un passant voulut allumer une cigarette à l’aide de son briquet. Dès que la flamme jaillit de l’appareil, je lui commandai de prendre du volume. Ce fut ainsi une véritable boule de feu qui fusa droit sur moi, roussissant au passage les mèches du malheureux fumeur. Mon corps s’enflamma à nouveau, si bien qu’on distinguait à peine les contours de ma silhouette. Sans plus attendre je levai une main vers Thunder, et sur mon ordre une colonne de feu se forma à quelques mètres devant  lui. Le feu se propagea en cercle, et lorsque celui-ci fut fermé, j’ordonnai aux flammes de s’élever très haut, pour priver mon adversaire de son champ de vision, au-delà de sa prison enflammée. J’espérais qu’ainsi il ne pourrait plus me viser, et donc retarder sa prochaine attaque foudroyante. En tout cas il ne pourrait pas s’échapper sans traverser mes flammes. Autrement dit, sans risquer de finir en torche humaine.

Je fis alors apparaître mes ailes de dragon dans mon dos. Celles-ci s’enflammèrent immédiatement, si bien que j’avais l’air d’un dragon démoniaque tout droit sorti des enfers. Je me mis à courir en cercle autour du cercle de feu. Contrairement aux autres personnes présentes, j’arrivais à voir à travers les flammes. Je souhaitais perturber l’ouïe de mon adversaire. Je projetai pour cela  de petites boules de feu près de ses pieds, tandis que je me déplaçai à l’extérieur du cercle derrière Thunder. Je dégainai mon épée, laissant les flammes parcourir la lame, puis je me remis à courir, continuant de lancer des boules de feu sur lui. Je m’arrêtai après un tour complet, puis déployai mes ailes, et d’un puissant battement je me propulsai à travers les flammes, droit sur mon adversaire. Ce fut une silhouette ailée et enflammée qui lui atterrit dessus.

- Bouh !

Je me retrouvai penchée sur lui, ma lame plaquée contre son gantelet d’acier, juste devant sa gorge. Mes genoux s’appuyaient sur le sol, de chaque côté de son torse, l’immobilisant de tout mon poids. Je me concentrai toutefois pour ne pas étendre mes flammes à ses vêtements. Il serait dommage de le réduire en cendre. Oh, il devait avoir chaud. Mais normalement, il ne serait pas brûlé. Tant que je le voudrais.

- Je pense que j’ai gagné, qu’est-ce que t’en dis ? Je te propose un nouveau jeu : « Essaye de t’échapper ! »


(C) MISS AMAZING.




3 roses de Nao, Cali et Lyvion, love you buddies ♥
Hephaestus' Daughters:
 

Merci Kira ♥:
 

troll:
 

Ligues & fan club:
 
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Sam 15 Fév 2014, 03:09




« Shama & Kira »



Les cris de terreur des passants se transformèrent en un véritable aphrodisiaque pour Akira. Le son de la foudre, la chaleur des flammes, le grondement des nuages lourdement chargés et les exclamations des spectateurs réveillèrent le côté artiste de scène du jeune demi dieu qui avait maintenant encore plus envie de se montrer en public. Il continua donc de faire danser Shama en écrasant des arcs de foudre de plus en plus puissants à côté d'elle. Ses esquives étaient superbement exécutées, son corps ensanglanté et ses cheveux enflammés donnaient à la scène l'apparence d'un véritable tableau réalisé d'une main de maître. Lorsqu'ils s'étaient battus au corps à corps, l'adolescent -toujours sous sa forme adulte- avait pris un immense plaisir à contrer encore et encore les vives attaques de son opposante. Maintenant qu'il connaissait leur lien de sang, aussi absurde soit-il, il se sentait plus proche et concerné par Scarlet. Quand on parle de famille au jeune démon, celui-ci ne peut s'empêcher de s'attendrir. Sa famille adoptive disparue avait laissé un tel vide dans son cœur que désormais, dès qu'il rencontrait quelqu'un ayant du sang divin, il ressentait une grande euphorie l'assaillir. Il ne voulait plus du tout la faire souffrir inutilement et c'est donc pourquoi, plus ça allait et moins les éclairs frappaient la demi-déesse de près. D'ailleurs son cri de surprise suivant sa première attaque avait fait éclater d'un rire joyeux Akira. Elle était marrante et puis elle se battait bien, sa nièce. Cette pensée le fit à nouveau rire ce qui le déconcentra pendant un instant. Une vive lueur le fit se remettre sur ses gardes, stoppant ses attaques divines. Le corps entier de la jeune femme s'était enflammé, rendant sa silhouette presque indescriptible. Ça ne présageait rien de bon ça... Même le grand cercle qu'avait formé la foule autour d'eux s'était légèrement écarté sous la chaleur suffocante que la fille d'Héphaïstos dégageait.

Et voilà, il obtint ce qu'il avait cherché, sans que rien ne le prévienne -à part peut-être les gestes de son adversaire- une colonne de feu déchira le sol juste devant lui. Sous la surprise, le choc et la chaleur, Akira fit un bon en arrière, méfiant, mais le pilonne enflammé se sépara en deux et forma un cercle parfait autour de lui, l'empêchant de reculer encore plus. Et ce n'est qu'à peine quelques secondes après qu'il se retrouva prisonnier dans une immense cage de flamme. Les bras en croisé devant son visage, il essaya de protéger ses yeux de la chaleur et de la lumière, aveuglé. Là, il était vraiment dans une mauvaise passe. Impossible de sortir par les airs, au risque de s’y brûler les plumes comme Icare en s’approchant du soleil. Les traverser était tout aussi impossible, le feu et la foudre, ça n’a rien avoir. Se faire percuter par un éclair n’avait pas du tout la même ampleur que de se transformer en torche humaine pour le jeune garçon. Et alors que ses yeux s’étaient enfin habitués à la luminosité, de nouvelles attaques sifflèrent près de ses pieds, l’obligeant à esquiver avec lassitude. Il n’arrivait pas à localiser la démone, celle-ci jouant très clairement avec son ouïe en projetant ses boules de feu. Il vit plusieurs fois une ombre filer à toute vitesse d’un côté ou de l’autre de la barrière élémentaire mais dans tous les cas, même s’il arrivait à la situer, jamais il ne pourra se jeter sur elle pour la plaquer une nouvelle fois au sol. Le mieux était donc d’attendre qu’elle entre dans cette zone qui lui était tellement avantageuse.

Mais celui qui se retrouva à terre fut loin d’être celle à qui l’on aurait pu s’attendre en ayant vu Thunder bousculer les deux premières fois sa parente. Soudainement, sans qu’il n’ait même le temps de sursauter, une silhouette aveuglante se propulsa entre les flammes et le percuta de plein fouet. Akira bascula en arrière sous le choc et s’étala de tout son long au sol, ses deux immenses ailes étirées et inertes de chaque côté de son corps. Il sentait un poids sur son buste, dans un geste instinctif, il avait aussi ramené sa main armée devant lui et c’est donc pourquoi il sentait une forte pression sur celle-ci. Il avait fermé les yeux lors de l’impact et c’est en rouvrant le seul encore valide qu’il put enfin détailler de nouveau Scar. Des mèches rebelles devant le visage, un corps complètement enflammé qui faisait suffoquer de chaleur le jeune demi-dieu -encore à bout de souffle. Mais ce qui le marqua le plus fut ses deux grandes ailes noires, complètement dépourvues de plumes contrairement aux siennes, elles ressemblaient à des ailes de dragon et bizarrement, ça lui allait vraiment bien. La pression sur son gantelet s’accentua pendant un instant, et il sentit l’acier tiède de son arme appuyer légèrement contre sa gorge. Dans un véritable combat à la vie à la mort, il se serait fait découper à l’instant présent. Un sourire arrogant mais beaucoup moins fier s’étira sur ses lèvres alors qu’il dardait un regard sévère sur la jeune femme.

    « Je pense que j’ai gagné, qu’est-ce que t’en dis ? Je te propose un nouveau jeu : « Essaye de t’échapper ! » »


Effectivement, il avait perdu. Elle avait fait preuve de beaucoup plus d’intelligence que lui, Akira s’était surtout amusé à démontrer sa force et son sadisme, elle, elle avait fait en sorte de le vaincre véritablement. Et puis, il lui devait bien ça, après l’affront dont il lui avait fait preuve, elle avait le droit à sa revanche. Après tout, il ne s’était toujours pas excusé de lui avoir gâché son repas. Car oui, tout venait d’une pauvre bousculade ayant renversé alcool et petits fours que Scarlet amenait à une table au moment où l’adolescent entrait dans la taverne pour oublier. Oublier quoi déjà ? Ah oui, la douleur dans son aile. Et bien… L’alcool n’y avait été pour rien mais ce fut avec joie qu’il réalisa qu’aucune torture ne lui parvenait encore de son aile balafrée. Ô bonheur.
Avec sa force adulte, il repoussa doucement la lame sur le côté et eut un regard gentiment amusé.

    « J’ai perdu. J’ai pas envie d’essayer de m’échapper, ‘fait trop chaud pour faire un effort. »


Dans tous les cas, il allait être trop difficile pour lui de s’en sortir. Déjà, pour s’échapper de l’emprise de la demi-déesse, il aurait dû avoir recours à l’électricité, comme la paralyser ou autre. Mais il ne voulait pas la blesser encore plus, surtout que s’il utilisait encore un peu de son pouvoir, il allait être à cours. Et même libéré, il se serait toujours trouvé bloqué par la prison de feu, sur un terrain très à son désavantage. Donc autant laisser tomber. Mais juste pour le fun, il allait essayer de déstabiliser encore un peu son adversaire. Se laissant complètement à sa merci -il espérait vivement qu’elle n’avait pas vraiment l’intention de le tuer maintenant- il laissa ses bras tomber de chaque côté de son corps et coupa court à tous ses pouvoirs. Ses ailes se rétractèrent lentement dans son dos, son corps reprit doucement sa forme originelle et son gantelet disparut dans une lueur électrique. C’est le regard vert d’eau et taquin d’un gosse de 16 ans qui se posa sur Scarlet.

    « Couguar. » sortit-il, une lueur sadique dans les yeux.


Et oui, elle était maintenant à califourchon sur le corps d’un adolescent de 7 ans son cadet. Et celui-ci prenait un malin plaisir à avoir des airs innocents, prêt à hurler au viol. Bah quoi ? Tu préfères le démon violent et agressif ou le jeune demi-dieu taquin et joueur ? Maintenant complètement libéré de ce qui lui embrumait l’esprit quelques minutes auparavant, Kira avait retrouvé son côté jovial et amical. Bon ok… Pas si amical que ça pour l’instant. Mais il ne pouvait s’empêcher de la taquiner sur ça.

    « Ne me fais pas de mal… » rajouta-t-il, les yeux presque larmoyants.


Parfait comédien n’est-ce pas ? Mais il ne tint pas longtemps et éclata de rire, ce rire de sale gosse qui vous horripile. Celui qu’il fait quand il vient de commettre une connerie et qu’il en est fier.

[HRP : ça fait pas trop avancer, désolée ! >< Ah et tu peux le frapper si tu veux, il ripostera pas maintenant xD J'espère que ça ira ! ♥]


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 107 Messages : 431
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Dim 09 Mar 2014, 23:42


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"


HRP:
 
Le pouvoir des flammes faisait bouillonner mon sang. La chaleur était étouffante, mais pas pour moi. Indifférente à la température, j’avais invoqué ce cercle de feu pour y piéger mon adversaire et le désorienter. Le crépitement de l’élément sauvage couvrait largement les cris de terreurs ou d’encouragement des spectateurs. J’étais complètement sourde à tout ce qu’il se passait autour de moi. Seul le gamin comptait à présent. J’avais invoqué mes ailes plus pour impressionner que par nécessité ; après tout, j’avais moi aussi envie d’amuser la galerie et de montrer ce dont j’étais capable. Et puis, je ressentais toujours cette euphorie lorsque mes ailes apparaissaient. D’un puissant battement je m’élevai dans les airs, silhouette enflammée prometteuse de mort. Mais je n’avais pas envie de tuer quiconque ce soir. Non, je m’amusais trop et puis, je n’étais pas une fratricide –même s’il était plus mon oncle qu’un fraternel. Si j’avais hérité des cornes et de la queue de ma mère, démone de sang-pur, j’aurais pu passer pour un dragon. J’eus même l’envie de rugir, mais mes capacités vocales étant assez limitées, je me retins ; inutile de paraître ridicule. Je n’étais pas non plus une barbare sauvageonne. Enfin, juste un peu.

D’un second battement d’aile je me propulsai sur mon adversaire, traversant le cercle de flamme comme s’il ne s’agissait que d’un rideau. J’atterris sur le jeune homme, à califourchon sur son buste, mon épée plaquée contre son gantelet d’acier. Thunder avait un bon instinct ; il avait de justesse relevé sa main de métal devant lui. Je n’en attendais pas moins de lui, mais de toute façon je me serais arrêtée avant de lui trancher la gorge. Essoufflée –car ça m’avait quand même demandé de l’énergie, tous ces artifices !- je jubilais de ma victoire. Je lui avais enfin rabattu son caquet. Ça me suffisait, à la place des excuses  qu’il me devait. Bon, je sais ce que vous allez dire : c’est un gamin de 16 ans, malgré son apparence actuelle, et c’est normal que j’ai eu le dessus… mais je vous rappelle que c’est tout de même le fils de Zeus ! M’enfin bon, je n’allais pas ternir ma victoire avec de pareil pensées ; je les chassai d’un bon coup de pied au cul.

Je lui proposai un nouveau jeu mais mon adversaire déclina l’invitation. Un sourire en coin se dessina sur mes lèvres. Enfin Thunder avouait sa défaite ! Trop chaud, hein ? bon, en même temps il avait 65 kilos de feu sur lui. Je pouvais le comprendre. Par compassion, j’éteignis finalement les flammes qui dansaient sur ma peau. Mais je gardai mes ailes, trop fière pour ne pas les exhiber. Il décala ma lame avec sa force d’adulte. Je ne résistai pas ; il n’était pas assez stupide pour tenter quoi que ce soit dans sa position de faiblesse. Je laissai donc la pointe de mon épée traîner sur le sol, à côté du jeune homme. Histoire de le dissuader, sait-on jamais. Mais non, il avait réellement baissé les bras. Au sens propre du terme. Mon sourcil gauche s’arqua malgré moi, devant cette attitude défaitiste. Mais j’imaginais que lui aussi devait être épuisé par la démonstration de son pouvoir. Je vis ses ailes de plumes noires se rétracter. Son gantelet disparut dans un crépitement électrique, et il retrouva son apparence d’adolescent. Ainsi, il abandonnait réellement ?

- Cougar.

Cette petite réplique, ce mot si ridicule m’assomma comme si une maison me tombait dessus. Comment vous dire… Vous avez déjà soufflé des bougies, non ? Bah voilà, ça me fit le même effet. Avec un minuscule petit mot, il venait de me souffler. Presque littéralement en fait, car le cercle de feu qui nous séparait physiquement de notre public perdit de son intensité. Mes yeux écarquillés le fixèrent avec une totale stupéfaction. Le mot en question mit un certain temps à atteindre mon cerveau, qui parut sur l’instant se transformer en gélatine.

- Hein ? Quoi ? parvins-je à articuler au bout de plusieurs secondes.

Puis ce sale gosse prit un air effrayé et me supplia de ne pas lui faire de mal. Mes sourcils se froncèrent. Mais de quoi il… C’est alors que je saisis la cocasserie de la situation. J’étais toujours assise  en califourchon sur lui, 60 kilos de femme bouillante sur un gosse de 16 ans à peine. Je me relevai précipitamment avec horreur en comprenant ce qu’il avait en tête. Les flammes qui formaient le piège de feu s’éteignirent complètement, laissant libre le champ de vision aux spectateurs –du moins ceux qui étaient encore là. J’en laissai même tomber l’épée avec laquelle je le menaçais –amicalement- quelques instants plus tôt.

- Nan… nan mais ça va pas ?! m’exclamai-je en agitant mes mains tendues devant moi de droite à gauche. Mais pas du tout, mais ! N’importe quoi ! Je suis pas…

C’est alors que je remarquai la lueur sadique dans ses yeux. Il éclata de rire, visiblement satisfait de son petit effet. Nan mais je rêve… mais il était complètement con ce gosse… franchement, il avait que ça à faire ? Je croisai les bras, fermant un instant les yeux pour calmer ma frustration. Je tapai du pied pour évacuer un peu l’énervement qui pointait le bout du nez.

- Hahaha. Très drôle. T’es fière de toi ? t’as rien d’mieux à faire ?

Je rouvris les yeux et fixai le gamin avec mes prunelles de feu. Il avait quand même un sacré culot… il venait de se prendre une raclée, et il se permettait encore de se foutre de ma gueule ! Néanmoins je ne pus m’empêcher de sourire en coin. Il avait du caractère, ce gosse… Bah, c’était un démon, j’avais envie de dire. Un démon, en général sa passe son temps à chercher la baston, ou à faire chier le monde. Mais, curieusement, je commençai à m’y attacher à ce Thunder. De bonne guerre, je m’approchai à nouveau de lui et lui tendis une main amicale pour l’aider à se relever.

- T’es vraiment con ma parole… Relève-toi au lieu de jouer la victime.

Puis je m’aperçus du silence qui régnait autour de nous. Je tournai la tête vers le public. Certaines personnes nous regardaient comme avec espoir qu’il se produise à nouveau quelque chose d’inattendu. D’autres semblaient sur le point d’éclater de rire. J’aimais pas ça, qu’on me prenne pour un divertissement passager, qu’on se foute de ma gueule comme ça, de loin. Je fronçai les sourcils, le sang à nouveau bouillant.

- Qu’est-ce que vous avez, vous ? vous voulez ma photo ? allez voir ailleurs si j’y suis bande de nouilles !

Nan, ils m’avaient rien fait. Ouais, c’était débile de réagir comme ça. Mais il fallait bien que quelqu’un reçoive ma frustration dans sa tronche. Et puis zut, pourquoi je me justifierais tout le temps ? J’étais une démone après tout. Et mon sang était aussi chaud que la forge d’Héphaïstos.



(C) MISS AMAZING.




3 roses de Nao, Cali et Lyvion, love you buddies ♥
Hephaestus' Daughters:
 

Merci Kira ♥:
 

troll:
 

Ligues & fan club:
 
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Sam 19 Mar 2016, 01:27




« Shama & Kira »



La rue s'était transformée en un véritable Colisée, l'auditoire était là, les acteurs aussi mais surtout l'arène s'était parfaitement formée autour des deux combattants. Le crépitement des flammes avait complètement pris le dessus et obstruait les sens du jeune Kira qui n'entendait presque plus les cris des curieux. Allongé sur les pavés noircis à cause du feu, il faisait face à son opposante comme s'ils étaient seuls au milieu de nul part. Scarlet était magnifique avec ses deux grandes ailes membraneuses et les flammes dansant subtilement le long de sa peau. Le petit démon lui avait laissé quelques instants pour savourer sa victoire, ayant repris sa forme originelle, il lui avait fait comprendre qu'il n'avait plus l'intention de se battre et qu'il montrait drapeau blanc. Mais en voyant l'air satisfait sur le visage de la jeune femme, il ne pût s'empêcher de faire la victoire un peu sienne en la taquinant soudainement. A vrai dire, il ne s'était pas attendu à ce que ça marche aussi bien mais ça réflexion laissa la demi-déesse bouche bée. Elle mit quelques temps à comprendre ce qu'il venait de lui dire et se recula vivement de lui, lui laissant l'espace pour se redresser sur ses fesses. La chaleur s'était soudainement évanouie et la vague de fraîcheur nocturne lui empoigna le corps. Et une victoire, une ! Continuant de rire, sa main qui n'était pas posée au sol pour lui faire appui vint frotter son œil gauche où une larme menaçait de perler. Que ça faisait du bien de se sentir enfin soi-même et en vie après tant d'action.

    « Hahaha. Très drôle. T’es fier de toi ? T’as rien d’mieux à faire ?  »


Oui, il était fier de son petit effet et c'est pour ça qu'il en riait encore légèrement. Elle avait peut être gagné la bataille mais il l'avait tellement perturbée avec sa petite plaisanterie qu'il ne se sentait pas perdant finalement. C'est donc avec joie qu'il accepta la main qu'elle lui tendait pour l'aider à se redresser. Elle était marrante sa nièce et surtout, elle avait un cœur fort et humble. Elle était le genre de personne avec qui il pouvait parfaitement s'entendre et rire de bon cœur, sans se prendre la tête et sans mâcher ses mots. Le genre de personne à qui tu peux faire confiance et rester toi-même. Kira eut un petit sourire en coin en la voyant s'échauffer de nouveau envers leur public. La plupart avait l'air déçu que ce soit déjà terminé et d'autres riaient encore du petit tour que le fils de Zeus avait fait sur la fin. Il fit face à la foule en passant légèrement devant Scarlet pour calmer le jeu et contre tout attente il s'inclina avec élégance tel un acteur de théâtre à la fermeture des rideaux.

    « Messieurs et gentes dames, le spectacle est terminé. Les acteurs vont désormais se retirer dans leur loge pour un repos et une petite collation bien mérités ! »


La tension s'adoucit, quelqu'uns lâchèrent des sifflements d'acclamations et la foule se dispersa calmement. Kira fit face à Scarlet et posa ses poings sur ses hanches avec un air satisfait avant de lui faire un petit clin d'oeil complice.

    « C'est pas tout, mais j'ai l'impression d'être un petit vieux tout courbaturé tellement mon corps me fait souffrir. Et j'ai soif noms de dieux ! »


Il lui attrapa gentiment la main et l'attira dans l'auberge d'un pas enjoué. C'est donc pour la deuxième fois qu'ils passèrent la porte du magasin en cette soirée. Apparemment pendant leur altercation, le patron et ses employés avaient remit en place les tables et les chaises qu'ils avaient dérangés. Fort heureusement, rien avait été cassé à part la fenêtre. Le propriétaire, balai encore à la main, eut l'air décontenancé en les voyant revenir mais se rassura en voyant Kira s'asseoir à l'un des tabourets de bar. L'auberge était beaucoup moins remplie par rapport à avant mais certaines personnes étaient en train de revenir pour finir leur verre ou justement s'installer et discuter de ce à quoi ils avaient assisté.

    « Patron ! Un verre de vin, le même que Madame avait commandé, un panaché et des petits fours ! Kira observa rapidement Scarlet de haut en bas et rajouta, Ah et une trousse de premiers soins si vous avez ! »


En attendant sa commande, il s'installa un peu mieux mais malgré tout, toujours de manière effronté, assis de biais, coude sur le bar et sa joue appuyée dans sa paume, il observa sa nièce avec un petit sourire amusé « C'est moi qui offre t'inquiète pas. » Un serveur revînt avec la trousse de secours et la déposa sur le comptoir. Le demi-dieux farfouilla dedans pour trouver compresses et désinfectant, et rapprocha son tabouret pour se retrouver en face de Scarlet.

    « Si tu permets... Il la regarda dans les yeux pendant un instant, outils en mains, avant d'approcher le tout de son épaule blessée. J'avais pas vraiment toute ma tête tout à l'heure donc je tiens à m'excuser proprement pour tout ça. C'est pas trop mon genre d'attaquer les gens pour rien mais mon cerveau était en off... Il redressa la tête en appuyant délicatement la compresse sur la plaie désinfectée et lui fit un grand sourire. Tes coups m'ont bien réveillé ! Ça m'a fait du bien même donc merci. »


Finissant d'essuyer les quelques éraflures qu'elle avait sur le visage, il lui passa les instruments pour qu'elle s'occupe seule de sa plaie à la hanche. Il n'était pas assez impudique pour se mettre à la tripoter non plus. Reculant un petit peu pour lui laisser de l'espace, il s'ébouriffa les cheveux et appuya ses mains sur l'assise de son tabouret, entre ses jambes.

    « Ah au fait, c'est pas que j'aime pas qu'on m'appelle Thunder mais mon vrai nom est Akira. Donc appelles moi Kira !  C'est plus agréable pour moi, j'ai un peu rejeté mon passé des rues. Dit-il en souriant avant de faire une pause en la regardant avec curiosité. Donc comme ça tu es la fille d'Héphaïstos... C'est la première fois que je rencontre une demi-divinité autre que ma sœur alors j'sais pas, j'm'attendais à quelqu'un d'ultra baraqué avec une grosse voix et tout... »


Un peu comme dans les livres quoi, Héphaïstos n'étant pas connu pour être le plus séduisant des Dieux. Kira observait donc Scarlet avec ses yeux enfantins et pleins de curiosité jusqu'à ce qu'ils se posent sur le magnifique décolleté de sa nièce.

    « Peut-être que tout est partit là en fait... »


Et à nouveau son petit sourire malicieux éclaira son visage alors qu'il recommençait à la taquiner.


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 107 Messages : 431
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Mar 12 Juil 2016, 11:19

Mon sang démoniaque chantait toujours dans mes veines. Je sentais encore l’ivresse du combat qui venait de se dérouler. Et si mon corps semblait encore vouloir en découdre, ma raison me dictait qu’il était tant de baisser les armes. D’autant plus qu’il avait hissé le drapeau blanc. Quelle agréable sensation que la satisfaction d’une belle victoire ! Cette bagarre m’avait bien amusée. Enfin, il fallut aussi que Thunder entache un peu mon sentiment de supériorité. Non mais quel sale gosse celui-là ! On lui avait jamais appris le respect des aînés ? Pfff. Je rengainai mes armes et essuyai un peu de poussière sur mon bras, collée à ma peau à cause de la sueur. C’était plus par fierté dans mon amour propre blessé que pour m’en débarrasser. Je n’étais pas du genre à rechigner de me salir en sautant dans une marre de boue. Enfin, magnanime, je tendis une main pour l’aider à se relever. Puis les quelques moqueries de la foule, certes discrètes, échauffèrent mon sang de démone, toujours en quête de rixe. Je vociférai sur les spectateurs, histoire de passer mes nerfs. L’ivresse du combat retomberait bien assez tôt mais autant se donner une excuse. Mon partenaire de bagarre prit alors les devants, se plaçant légèrement devant moi. Frustrée d’être coupée de mon bouc émissaire, je croisai les bras en faisant la moue, comme lorsque j’étais petite. Toutefois la tirade de Thunder étira mes lèvres en un sourire en coin moqueur. Fallait quand même reconnaître qu’il était drôle. Il avait le sens du spectacle.

Son clin d’oeil me fit ricaner. Ouais il était pas si chiant que ça finalement. Marrant et un peu chiant, voilà. Je pourrais même l’apprécier tout compte fait. Le jeune se plaignit du contre-coup du combat. Et comme s’il n’attendait que ça pour se manifester, mon propre corps protesta. L’adrénaline retombée, je sentais de nouveau la douleur de mes blessures, en particulier l’estafilade sur ma hanche et la plaie de mon épaule. Je grimaçai en me massant les épaules.

- Ouais moi aussi. Ça prouve que c’était une belle bagarre, ajoutai-je avec un grand sourire ravi. Allons se remplir la panse on le mérite bien !

Ouais, je faisais partie de ces gens qui respectait ceux qu’ils combattaient. Et même bien souvent il me fallait bien un combat pour apprécier l’autre. Ouais j’suis bizarre je sais. Thunder prit les devants et me guida jusque dans l’établissement, quelque peu amoché par notre affrontement. Je fis la moue en songeant que le proprio mettrait les frais sur mon ardoise. Enfin celui-ci avait eu le temps de tout nettoyer, et visiblement les pertes étaient minimes. Une lueur d’appréhension traversa le regard du patron, mais quand il sentit que la tension entre nous deux était retombée, il se détendit. Le fils de Zeus commanda aussitôt qu’on fut installés. J'acquiesçai pour la trousse de premiers soins. Ce serait pas de refus. Une bonne partie des démons pouvaient se régénérer, mais ce n’était pas notre cas. Sans doute parce que nous n’étions qu’à moitié démons. Des demi-divinités. Blaze arriva en trottinant, sauta sur le comptoir et s’assit à côté de moi en fixant Kira d’un oeil alerte. J’observai également le jeune homme en silence, les coudes appuyés sur le comptoir. Il avait toujours cette attitude effrontée de sale gosse, c’était limite exaspérant. Néanmoins, le respect régnait entre nous à présent. Chacun reconnaissait les capacités de l’autre.

- C'est moi qui offre t’inquiète pas.
- Merci c’est sympa.

Thunder fouilla dans la trousse qu’un serveur venait de déposer et s’empara d'une compress et du désinfectant. J’hochai la tête lorsqu’il me demanda la permission, un peu surprise qu’il veuille soigner mes blessures. Il s’excusa même de son comportement et me remercia sur la fin. Je le fixai une seconde un sourcil levé, avant de lâcher un gros éclat de rire. Je grimaçai ensuite à cause de mon épaule blessée, trop secouée.

- Ah mais je t’en prie ! Je m’étais autant amusée depuis un moment. J’vois qu'on est sur la même longueur d’onde ça fait plaisir ! J’ai passé une sale journée, mais cette belle bagarre m’a bien changé les idées.

Quand il eut terminé avec mon visage, je pris le relais pour ma blessure à la hanche. Elle n’était pas très profonde heureusement, cependant elle mettrait quelques temps à cicatriser. Je continuais de l’écouter tout en nettoyant puis désinfectant la plaie. Je déposai ensuite une compress stérile avec du cicatrisant dessus, puis je me fis un bandage de fortune avec le tissu prévu à cet effet. Je marquai ensuite une pause avant de lui répondre, le regard dans le vague. Je comprenais très bien ce qu’il ressentait.

- J’te comprends. Plus personne ne m’appelle Scar non plus aujourd’hui. Scarlet n’est que mon troisième prénom. Je ne l’utilise plus aujourd'hui. Tu peux m’appeler Shama.

Il enchaîna aussitôt en évoquant ma moitié divine. Je haussai un sourcil au début. Qu’est-ce qui le surprenait autant dans le fait que je sois la fille d’Héphaïstos ? Certes, mon père étant laid, on pouvait facilement imaginer des vrais thons en guise de progénitures. Peut-être y’en avait-il eu, peut-être y’en avait-il aujourd'hui, qu’est-ce j’en savais… mais moi j’étais la fleur de la ronce plutôt que ses épines. La remarque de Kira me fit brutalement exploser de rire.

- Nan mais c’est quoi ce cliché gros comme une maison sérieux ?

Je surpris son regard qui fixait un point un poil plus bas que mon visage. Je levai les yeux au ciel avec un soupir. Il n’y avait pas moyen, le genre masculin aurait toujours ce réflexe.

- Faut croire ouais… Mais d’où tu mates ta nièce toi ? Pervers vicieux.

Mon sourire en coin soulignait parfaitement l’ironie de la situation. Il m’avait bien traitée de cougar pour me chercher, à son tour maintenant. Ayant terminé avec mes blessures, je me saisis d’un coton imbibé d’alcool pour m’occuper à mon tour de ses blessures au visage. Je pouvais bien lui rendre la pareil.

- Attention ça va piquer un peu, le prévins-je avant d’appliquer le désinfectant. J’peux te dire la même chose. Pour un fils de Zeus on s’attendrait à plus imposant. Plus impressionnant. Je marquai une pause avant d’ajouter. Plus séduisant aussi.

Mon sourire fier suffit à exprimer la satisfaction que je prenais à le vanner, après tout il m'avait bien fait la même. Une fois le désinfectant appliqué, je pris la pommade dédiée à traiter les brûlures mineures. Mes flammes lui en avaient causé quelques unes.

- Faut croire que t’as surtout hérité de son caractère de gamin insouciant. Enfin de ce que j’ai lu et entendu, j’l’ai jamais rencontré. J’peux même pas dire que je connais mon propre père…

Voir une personne une fois dans sa vie, oui, on ne pouvait pas affirmer la connaître. L’avoir vue, l’avoir rencontrée certes, mais pas la connaître.  Sentant la pente sur laquelle je m’aventurais, je marquai une pause, laissant le silence pesant s’installer. Puis le serveur arriva pour déposer nos boissons sur le comptoir.

- Les petits fours arrivent.  

Je hochai la tête en guise de remerciement. Il avait trouvé le bon moment pour apparaître. Je pris mon verre et fis glisser l’autre devant Kira. Je levai le mien pour l’inviter à trinquer.

- À la tienne. Je bus une gorgée, appréciant la saveur de l’alcool après tant d’agitation. Puis je posai ma tête dans la paume de ma main. Alors comme ça t’as une soeur ? J’la connais p’tet. Le monde est petit chez les enfants des dieux quand on y pense.  

Ça c’est sûr. Ils fricotaient tellement à gauche et à droite qu’ils engendraient des gosses un peu partout. Ça se trouve, j’avais des frères et soeurs sans le savoir…. Quoique c’était peu probable. Ma mère était déjà aveugle lorsqu’elle avait rencontré Héphaïstos ; la plupart des autres femmes se trouveraient sans doute révulsées devant la laideur de mon paternel. Les petits fours furent déposés devant nous. J’en pris aussitôt un que je gobai en une seule bouchée. Mes yeux glissèrent sur l’aile blessée du fils de Zeus.

- Tu devrais aller à l’hôpital pour la faire soigner, dis-je en la pointant du menton. J’pourrai t’y emmener si tu veux.  

Inutile de préciser que je connaissais plutôt bien le personnel de l’hôpital. J’étais ce qu’on pourrait appeler une cliente fidèle. Bah ouais, faut bien se faire soigner quelque part quand on a l’habitude de se battre un peu n’importe où.




3 roses de Nao, Cali et Lyvion, love you buddies ♥
Hephaestus' Daughters:
 

Merci Kira ♥:
 

troll:
 

Ligues & fan club:
 
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Jeu 08 Juin 2017, 02:25




« Shama & Kira »



« Ah mais je t’en prie ! Je m’étais pas autant amusée depuis un moment. J’vois qu'on est sur la même longueur d’onde ça fait plaisir ! J’ai passé une sale journée, mais cette belle bagarre m’a bien changé les idées.
-Tant mieux ! Ça m'aurait embêté de me dire que j'étais le seul à avoir prit du plaisir pendant notre petite danse. »

Alors elle aussi, elle avait passé une mauvaise journée. Comme quoi, ils s'étaient tout les deux croisés au bon moment finalement, assez remontés pour avoir envie de flanquer une raclée à l'autre mais non plus dans une folie sanguinaire. Quoique, ça aurait pu très mal tournée si sa nièce n'avait pas joué le jeu et qu'il n'avait pas découvert leur lien de sang. A l'heure actuelle, seules les personnes qui lui sont parentés lui évitent de plonger dans un chaos total.
La laissant s'occuper du reste de ses blessures, elle se présenta à son tour et il se sentit un petit plus proche d'elle, de connaître son vrai prénom d'usage. Surtout qu'il en connaissait deux sur trois du coup ! Yeah ! Oui, tout est un jeu pour lui et alors ? Ses pieds se balançant d'avant en arrière du haut du tabouret de bar, Kira prenait plaisir de discuter avec elle, Shama était la deuxième personne avec qui il discutait vraiment depuis son arrivée sur l'île et il était heureux de l'avoir rencontrée. Ça ne faisait peut être qu'une quinzaine de minutes qu'il lui était rentré dedans, mais il s'était déjà attaché à elle. L'observant de son visage curieux et enfantin, il lâcha un petit rire devant sa réaction au cliché qu'il avait émit. Bah c'était probablement pas tant un cliché que ça après tout. Les légendes viennent bien d'une part de vérité, peut-être déformée avec le temps, mais quand même. Son regard taquin s'était attardé sur la poitrine bien formée de Shama et cette dernière le réprimanda.

« Faut croire ouais… Mais d’où tu mates ta nièce toi ? Pervers vicieux.
-Un homme ne doit jamais cracher sur une belle vue ! » S’esclaffa-t-il. 

Elle s'approcha légèrement avec un coton et du désinfectant pour s'occuper des quelques coupures sur le visage du Fils de Zeus. Son regard s'attendrit et il se laissa sagement faire, il allait pas faire sa chochotte pour quelques picotements après s'être autant tapé dessus.
Kira n'allait pas contredire le fait qu'en parlant d'un enfant de Zeus on s'attendait à voir quelqu'un de plus imposant que lui mais sa dernière réflexion l'offusqua gentiment. Retirant une de ses mains qui avait prit appui sur l'assise entre ses deux jambes, il plaça son index et son pouce en forme de V sous son menton. Un sourire charmeur et son indémodable regard arrogant et fier se posa sur sa nièce.

« Mais que dis-tu ? Je suis un vrai beau gosse. Il s'amusa même à switch une fois sous sa forme adulte avant de reprendre celle d'origine. Sous toutes les coutures ! Mais encore heureux que tu ne tombes pas sous mon charme, ça m’embêterait d'avoir toutes les vieilles du coin au fesses. J'ai déjà assez à faire avec les petites minettes. »

Incorrigible. Il se remit à rire de bon cœur alors qu'il essayait de ne pas trop gigoter pour la laisser mettre de la pommade sur ses brûlures. C'est vrai qu'il ne s'était pas vraiment occupé de ses blessures, elles étaient toutes superficielles de toute manières, bien que les marques boursouflées et rouges causées par le feu de la démone lui fasse un mal de chien. Il guérira bien assez vite. Il s’inquiéta soudainement pour son aile et, sans trop bouger, il les ressortit pour voir si la cicatrice ne s'était pas rouverte. La fine peau était heureusement intacte, elle le tiraillait encore un peu mais s'était bien plus supportable qu'en début de soirée.

« Faut croire que t’as surtout hérité de son caractère de gamin insouciant. Enfin de ce que j’ai lu et entendu, j’l’ai jamais rencontré. J’peux même pas dire que je connais mon propre père… 
-A ce qu'il paraît, oui... J'ai surtout entendu dire que c'était un vrai coureur de jupons ! Il laissa quelques secondes de silence. J'le connais pas non plus... »

Un silence pesant s'installa. Alors tout les demi-dieux étaient comme ça ? Abandonnés par leur parent divin ? Souvent laissé seuls avec leur mère, les demi-dieux devaient généralement avoir une enfance assez difficile. Il ne savait pas pour sa nièce mais en tout cas, pour lui, se souvenir de sa mère lui fit serrer les dents. Autant son père l'avait abandonné à sa naissance, autant il ne le connaissait pas et ne pouvait donc pas vraiment le haïr. Mais sa mère... Cette femme... Une brume noire envahit son esprit. L'ambiance ne prenait pas vraiment une tournure très joyeuse. Le son du verre qui racla le bois du bar le sortit de ses pensées. Shama venait de glisser son panaché devant lui ce qui le fit complètement reprendre ses esprits. Son sourire habituel revint prendre place sur ses lèvres et il trinqua joyeusement avec elle « A la tienne ! »

« Alors comme ça t’as une soeur ? J’la connais p’tet. Le monde est petit chez les enfants des dieux quand on y pense.
- Sérieux ? Son regard s'illumina, des étoiles pleins les yeux. Elle s'appelle Alice, j'la connais que depuis quelques mois mais c'est elle qui m'a récupéré quand j'ai atterrit sur l'île. J'ai bien faillit y passer ce jour là ! Rah, mais elle tellement mignonne, bien que ça soit une vraie casse-cou. C'pas ma petite sœur pour rien. Mais j'ai tellement envie de la câliner quand je la vois ! »

Kira divergea un petit moment au sujet de sa petite sœur adorée, à peine avait-il su qu'ils étaient lié par le sang qu'il avait développé un sister complex. Il était complètement gaga d'elle que ça se lisait à livre ouvert sur son visage. Gigotant dans tout les sens sur son tabouret, ses plumes noires frémissant de bonheur, avec un sourire béat et les yeux brillant de joie. Il se calma un instant et son regard s'adoucit, buvant quelques gorgées de son verre. Son cœur d'enfant perturbé avait comblé tout le vide juste avec sa seule existence, ce qui expliquait sûrement l'attachement viscéral qu'il vouait à la jeune Alice. Reportant son attention sur Shama, il s'apprêtait à lui demander si elle avait aussi de la famille proche divine -ou non- lorsqu'elle prit à nouveau la parole. L'hôpital ? Pour ses brûlures ? Il mit quelques secondes à comprendre qu'elle parlait de son aile blessée. Son visage s'assombrit doucement alors qu'il pliait l'aile entre eux d'eux pour mieux observer l'immonde balafre sur son appendice abîmé. La plaie circulaire passait d'un bout à l'autre de l'articulation. Elle l'avait pas loupé. Cette connasse. Celle qui hantait tout ses cauchemars.

« Hm... J'ai pas vu de médecin mais j'sais qu'il y a rien à faire. La balle n'a fait que traverser... Il se tut puis plia et déplia doucement l'aile. Rien n'est cassé et la plaie est fermée, c'est qu'une douleur psychologique que je ressens, à mon avis... »

Kira laissa à nouveau un silence s'installer, pas qu'il ne voulait pas parler de ça, c'est juste que l'air morose qu'il prenait en se souvenant de tout ça ne semblait pas coller à son caractère. Il n'aimait pas broyer du noir, il préférait que les gens le voient comme un joyeux luron toujours en train de raconter des conneries. Il venait à peine de rencontrer sa nièce, il préférait apprendre à la connaître plutôt que de cracher du venin sur son passé. Son aile retourna se ranger auprès de sa conjointe et la lumière de son sourire habituel réapparut sur son visage.

« Si on devait aller à l'hôpital, ça serait plutôt pour toi ! Même si ton feu fait foutrement mal, mes griffures risquent d'être plus chiantes à soigner. Désolé... Il avait dit ça avec un air faussement navré et en tirant légèrement la langue. Il faudra bien qu'on y passe à un moment ou à un autre de toute manière. Faudrait pas que ça s'infecte. »

Ses doigts chipèrent un petit four dans l'assiette et le coinça entre ses lèvres, le mâchouillant distraitement. L'adrénaline complètement retombée, la fatigue se faisait peu à peu ressentir se qui avait un peu calmé le Fils de Zeus. Il avait arrêté de gesticuler et se comportait enfin comme un garçon de son âge et non plus comme un enfant intenable.

« Et toi Shama, ça fait longtemps que tu es sur l'île ? Tu connais d'autres demi-dieux ? Tu travailles sur Skyworld ? »

C'était simplement de la curiosité innocente, il voulait qu'elle parle d'elle. Juste apprendre à la connaître pour, qui sait, garder contact avec elle sur le long terme.

HRP | T'as vu, t'as vu ! J'ai pas mit 2 ans cette fois !
:'D *se pend*



Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 107 Messages : 431
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Dim 30 Juil 2017, 00:35


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"


J’étais contente de voir que Kira et moi étions sur la même longueur d’onde, au final. Faut dire, deux demi-dieux à moitié démons… Nous avions presque le même métissage. La seule chose qui changeait, c’était le degré de parenté avec notre père. L’idée qu’il soit mon oncle me faisait toujours bizarre d’ailleurs…

- Un homme ne doit jamais cracher sur une belle vue !

Sa réplique m’arracha un ricanement. C’était un compliment caché, peut-être ? J’allais le prendre comme ça en tout cas. En tout cas j’aimais bien son humour. Il savait taquiner et se défendre quand on lui lançait des piques. Et la façon dont il s’était battu contre moi me rappelait l’attitude des jeunes de rues, quand j’étais à Londres et que j’avais fuit l’orphelinat. Nul doute qu’il avait dû fréquenter lui aussi les mauvais quartiers de son état. Nous avions probablement des expériences communes. Je me sentais plus proche de lui subitement. En fait, lien de parenté à part, je commençais à le voir plutôt comme… un petit frère. C’était plus facile à envisager qu’un oncle de plus de 7 ans mon cadet.

Suite à ma pique concernant son charisme discutable, il joua la comédie et prit une pause de parfait playboy, arborrant même pendant quelques secondes sa forme plus âgée. J’haussai un sourcil, amusée et peu sensible à cette démonstration de charisme. Malheureusement pour lui il en fallait plus pour m’impressionner, même si cette apparence adulte n’était pas dénuée d’avantages. Certainement que son statut de mineur, et notre lien de parenté avéré m’empêchaient d’y prêter vraiment attention en tant que femme. Je pris un air offusqué en l’entendant dire “toutes les vieilles”.

- Oh, c’est qui que tu traites de vieille là ? j’ai que 23 ans, moi ! Et toutes mes dents !

Je ris à gorge déployé. J’avais pas mal pris sa remarque, mais j’avais pas pu m’empêcher de réagir comme ça. Après tout c’était un échange de boutades en bons enfants, il fallait bien que j’alimente le débat ! Je repris ensuite mon travail d’infirmière en apposant délicatement le coton imbibé d’alcool sur ses plaies. Je l’écoutais pendant ce temps parler de son père, le dieu des dieux. Quand on y pense, y’avait de quoi prendre la grosse tête...
Je lui jetai un coup d’oeil discret lorsqu’il avoua ne pas le connaître. Dans mon cas c’était à moitié faux ; j’avais déjà croisé Héphaïstos, mais une seule fois. Je ne savais pas quoi lui répondre, que ce soit pour le consoler ou juste surenchérir sur le sujet. Je gardai donc le silence. Mon regard capta une ombre soudaine dans le sien. Je ne savais pas à quoi il pensait, mais ce ne devait pas être quelque chose d’agréable, sans aucun doute. Respectueuse de son mutisme, je me contentai de terminer mon travail de désinfection.

Ce fut le barman qui sauva la discussion. Il déposa les verres devant, et ça parut réveiller Kira. Je l’invitai à trinquer et entamai aussitôt un nouveau sujet de conversation. L’évocation de sa soeur eut un effet fulgurant ; aussitôt ses yeux se mirent à briller d’affection. Il enchaîna rapidement sur une description de la fille de Zeus, une certaine Alice. ça ne me disait rien comme ça, tout de suite. En même temps ce n’était pas un prénom rare, j’avais croisé déjà plusieurs Alice depuis que je vivais dans la capitale.  Je l’enviais un peu ; je n’avais pas le plaisir d’avoir une petite soeur à câliner. Enfin, pour ce que j’en savais… Mon père avait ptet frayé avec d’autres femmes et une ribambelles de ses enfants se trouvait probablement sur l’île sans que je le sache…

J’en vins à aborder le sujet de son aile blessée. Pour en avoir moi aussi, je savais à quel point ça pouvait être douloureux, et ce même quand elles n’apparaissaient pas. C’était même pire car on ressentait l’effet d’une douleur fantôme. Mais il déclina ma proposition, comme quoi c’était déjà cicatrisé et que c’était une douleur psychologique. Mouais. Sans doute. Il retourna aussitôt la conversation. Je lui souris, l’air confiant.

- T’inquiète, ça va aller, j’ai l’habitude. Je suis loin d’être à ma première baston. Et puis, j’ai connu pire.

Surtout en tant que mercenaire ; cette vie là était loin d’être de tout repos. Des imprévus en mission j’en avais tout le temps. En particulier ceux du genre hémoglobine. Une fois la dernière plaie de Kira soignée, je laissai retomber mon bras sur ma cuisse pour m’y appuyer, soudain fatiguée. C’est que j’avais dépensé masse d’énergie en peu de temps, et l’adrénaline cessait de faire son effet. J’avais faim et soif, mais surtout je sentais poindre une envie de dormir écrasante. Au moins la mauvaise humeur et la frustration ne m’empêcheraient plus de dormir cette nuit. Je reposai coton et alcool sur le plateau pourvu à cet effet et me frottai les mains, l’air satisfait. C’était rudimentaire, mais ça limiterait les dégâts. Et au pire, si on avait vraiment besoin, on irait se faire soigner ensemble à l’hôpital. J’imaginais trop leurs têtes : “mais qu’est-ce qui vous êtes arrivés ?” “oh rien on s’est battu” “mais ils étaient combien en face ?” “oh non, on s’est battu entre nous, juste tous les deux, c’était trop marrant” Ils nous prendraient pour des cinglés… n’empêche, ce scénario m’arracha un rire contenu. Les questions de Kira me tirèrent de mes rêveries. Je pris d’abord un petit four et une gorgée de bourbon avant de lui répondre en m’appuyant contre le dossier de ma chaise.

- Ouais, j’suis arrivée à 16 ans ici, ce qui doit faire… 7 ans. J’connais pas vraiment d’autres demi-dieux, enfin quelques uns, mais je suppose que j’ai dû en croiser d’autres sans le savoir.

C’est clair qu’on avait pas de détecteur à demi-dieux intégré. Y’avait tellement d’habitants dans la capitale que c’était difficile de démêler les races de chacun. D’autant plus que nombreux d’entre eux présentaient un métissage, comme moi en fait.

- Sinon je travaille, ouais, un peu partout en tant que mercenaire. Mais comme c’est assez aléatoire niveau paiement, j’ai pris un second boulot de serveuse pour régler les fins de mois. Près de la grande place d’Athéna.

Je repris une gorgée de bourbon avant de fermer les yeux et incliner la tête vers l’arrière. ça faisait du bien de se poser, de manger et de boire. Mon sang démoniaque avait eu son compte ; il était bien sage à présent. Je me massai la nuque d’une main tandis que les doigts de l’autre tapotaient le verre d’alcool que je tenais.

- Alors dis-moi, tu comptes faire quoi pour la suite ? T’as un endroit où crécher ? Des projets d’avenir peut-être ?

Mon dieu, je commençais à parler comme des darons maintenant. Est-ce qu’il avait vraiment tort de me comparer à une vieille bique ??

(C) MISS AMAZING.




3 roses de Nao, Cali et Lyvion, love you buddies ♥
Hephaestus' Daughters:
 

Merci Kira ♥:
 

troll:
 

Ligues & fan club:
 
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Jeu 24 Aoû 2017, 20:45




« Shama & Kira »



Sept ans ! Et beh, ça faisait un bon moment qu'elle vivait sur l'île maintenant, alors qu'à cette période il était encore drogué et obligé à participer à des combats. Kira se sentait bien petit à côté de sa nièce, sachant que ça devait faire tout au plus deux mois qu'il était arrivé ici. Il s'était très vite adapté, prenant cette occasion pour un nouveau départ et des vacances, mais il ne connaissait qu'une petite partie de Skyworld et ses alentours. Shama avait du rencontrer bon nombre de gens depuis ce temps et le jeune démon fut légèrement déçu qu'elle ne connaisse pas sa sœur. Cependant, il était un peu triste pour elle qu'elle n'est pas rencontré de la famille plus proche. Au final, il avait sûrement eut énormément de chance de rencontrer Alice dès son atterrissage sur la plaine. L'île semblait tellement immense, qu'il était plus que probable de croiser des parents sans s'en rendre compte, c'était d'ailleurs bien dommage.
Mâchouillant encore son petit four, ses yeux brillèrent lorsqu'elle annonça être une mercenaire. Il aurait bien fait un commentaire stéréotypé pour ne pas changer – une histoire de pirates vagabondant sur les océans sous les ordres d'un roi, parce que oui, c'est comme ça qu'il voit les mercenaires – mais sa bouche pleine l'empêcha de lâcher un mot. Avalant sa bouchée, il lâcha un court éclat de rire à la suite de ses paroles.

« Une pirate serveuse ! S’esclaffa-t-il. Et bien je viendrai à l'abordage de ton bar un de ces quatre, histoire de venir mettre mon petit grain de sel. »

Bien sûr, ce n'était qu'une plaisanterie, il n'était pas incivilisé à ce point. Il prévoyait juste de passer lui faire coucou et l'embêter un peu – peut-être. On ne peut pas en vouloir à un enfant d'être heureux de revoir quelqu'un après tout, non ? Puis il resta un petit moment silencieux à ses questions. Pas parce qu'il ne voulait pas répondre mais plutôt parce qu'il n'avait jamais vraiment réfléchi à ce qu'il voulait faire par la suite.

« Oui, j'ai une chambre d'auberge depuis que je suis arrivé. Elle me convient pour l'instant parce que je suis pas encore vraiment sûr de rester sur l'île. »

Il hésitait beaucoup quant à ce qu'il devrait faire dans les mois à venir. Et puis l'argent commençait doucement à arriver à court, bientôt il n'aura plus les moyens de s'offrir un toit. Les doigts sagement refermés sur son panaché, il se plongea un instant dans ses réflexions. Alice lui avait parlé des chasseurs de primes, chose que l'on pouvait faire un peu quand on veut, suffisait juste d'accepter une mission et hop c'est partit. A la base, Kira avait prévu de faire ça, histoire de renflouer un peu les caisses, mais il savait que ça risquait de ne pas suffire à ses besoins au fil du temps. Et pour ce qui est de l'avenir...

« J'pense prendre quelques missions pour payer mon loyer et me remplir un peu les poches. Mais il est possible que dans les semaines à venir je redescende sur Terre, j'ai encore des choses à faire là bas. »

Des projets pas très orthodoxes d'ailleurs, mais ça il ne l'avouera à personne. On lui avait apprit que les meurtres prémédités n'étaient pas à confier à n'importe qui, et encore moins à sa nièce rencontrée le soir même. Ne laissant rien paraître de ses pensées, il avala d'une traite le fond de son verre et le reposa bruyamment sur le bar, suivit d'un soupir retentissant. « M'enfin ! » Après avoir déposé les quelques drachmes de leur addition, il sauta de son tabouret et étira langoureusement ses bras au dessus de sa tête – une grimace venant peindre éphémèrement son visage quand sa peau brûlée se retrouva tiraillée – puis il porta un regard enjoué sur Shama.

« Qui vivra verra comme on dit ! Au pire j'me ferai un peu d'argent sale par-ci par-là ~ Il plaisantait. À moitié. Il commence à se faire tard, si on veut passer à l'hôpital, il vaudrait mieux ne pas trop tarder. Et puis, tu bosses demain ? Ça serait bête de te réveiller dans ce sale état. »

Toutes les bonnes choses ont une fin. Il ne voulait pas la quitter de si tôt mais ils avaient probablement tous les deux besoin de soin et de repos. Et puis maintenant qu'il sait où elle est travaille, il lui sera pas bien compliqué de rôder près de la Place d'Athéna pour trouver le bon bar. Le Fils de Zeus savait qu'il aurait toujours le moyen de la revoir une fois qu'ils se seront séparé. Demain, après-demain, dans un mois ou dans un an. Ils n'étaient plus des inconnus.


[HRP : C'est fucking court mais j'espère que ça ira xD]


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 107 Messages : 431
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Jeu 09 Nov 2017, 20:27


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"

La comparaison de Kira me fit rire ; une pirate serveuse, vraiment ? C’était presque naïf comme façon de voir les choses. Les mercenaires ne faisaient que vendre leurs services à des clients intéressants, alors que vivre de la piraterie, ça revenait à voler pour son propre compte -ou pour le capitaine mais par extension c’était pareil. C’est vrai que certains ordres de mission demandaient de voler un objet. Cependant, dans la plupart des cas, le client en était le digne propriétaire, ou bien souhaitait éviter qu’un artéfact ou autre objet dangereux ne tombent entre de mauvaises mains. Ce que je comprenais parfaitement. Je secouai la tête en regardant Kira, un sourire en coin.

- Ouais avec plaisir, tant que tu fous pas le bordel !

Je lui fis un clin d’oeil, en faisant référence à notre léger dérapage de ce soir. Autant dire que je n’aimerais pas des masses que ça arrive sur mon lieu de travail… j’étais nettement moins tolérante et beaucoup plus dégourdie que les serveurs de la taverne de Dionysos. Je dégageais illico les imbéciles qui foutaient le souc et leur faisais passer l’envie de recommencer (en mode Mushu, comme j’aime bien le dire). Bon, il est vrai que un ou deux fois je me suis jetée dans la mêlée et rajouté une couche…

J’écoutais Kira me parler un peu de lui en grignotant des petits fours et sirotant paisiblement mon verre d’alcool. Ainsi, il n’était pas certain de rester vivre sur l’île… sans doute avait-il des obligations ailleurs sur Terre. Quand il évoqua une solution pour ses ressources financières, je hochai la tête pour l’y encourager. Faire des missions ça payait, pas toujours très bien, mais on avait toujours une petite bourse, et parfois des artéfacts ou autres objets rares qu’on pouvait revendre. ça ne valait pas un boulot stable, mais c’était une bonne base. Je ne posai aucune question sur les “choses” qu’il lui restait à faire là-bas. ça ne me regardait pas, je n’avais pas besoin de le savoir, et s’il n’en parlait pas de lui-même c’est qu’il n’avait pas envie de développer.

Il finit par régler l’addition et se lever en s’étirant. Je l’imitai en grimaçant. Entre mes quelques estafilades, ma plaie à la hanche, et les courbatures héritées de notre affrontement, mon corps avait matière à souffrir ce soir. Kira avait raison, il valait mieux se dépêcher. Plus tôt on y serait, plus tôt on en sortirait. Et à mon avis, les soins ne prendraient pas que 5 minutes -même avec un coup de pouce de la magie.

- Ouais t’as raison. Même si y’a des médecins en permanence, faudrait pas qu’on en sorte trop tard. Je pense qu’on a tous les deux besoins d’une bonne nuit de sommeil réparateur. Plus vite on y sera, plus vite on pourra se coucher !

Sur ces mots je saluai le barman, glissant quelques drachmes sur le comptoir pour payer une partie des dommages causés par notre combat. Puis je pris la direction de la sortie en boitant légèrement. Je jetai un oeil derrière moi pour vérifier que mon cadet me suivait sans problème.  Une fois dans la rue, je me mis à rire.

- J’imagine déjà leurs têtes quand on leur expliquera… “oui en fait on s’est battu avant de sympathiser”.

Je partis dans un éclat de rire. Ah ça, ils feraient les gros yeux ! Même si c’était pas la première fois que je me présenterais pour soigner des blessures causées pendant une bagarre. Je trouvais la situation tellement hilarante que j’enchaînai sur un fou rire difficilement contrôlabe. Ou alors c’était la tension et la fatigue qui jouaient avec mes nerfs… Une fois un peu calmée, je me redressai en massant mes abdos à présent douloureux -j’étais plus à ça près tu m’diras.

- Au fait, Kira… Si jamais tu te retrouves sans toit, hésite pas à venir me voir. J’ai pas de chambre d’ami, mais je pense que mon canap’ est assez confortable pour une ou plusieurs nuits.

Ma proposition était sérieuse. J’avais tellement peu de liens familiaux -vu qu’ils se restreignaient uniquement aux demi-dieux- que je mettais un point d’honneur à les entretenir. Et surtout, à aider ceux que j’appréciais en cas de besoin.

(C) MISS AMAZING.


HRP:
 




3 roses de Nao, Cali et Lyvion, love you buddies ♥
Hephaestus' Daughters:
 

Merci Kira ♥:
 

troll:
 

Ligues & fan club:
 




Contenu sponsorisé
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] |

 
Démons, bourbons, bastons [PV Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Démons, bourbons, bastons [PV Kira]
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Kira-kyuukyoku
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres :: Taverne de Dyonisos-
Sauter vers: