Partagez | 
 

 Démons, bourbons, bastons [PV Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 105 Messages : 423
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Mer 18 Sep 2013, 20:25


« Démons, bourbon, baston »
"Kira & Shama"

Tous les regards se tournèrent vers moi, tandis que je passais le seuil de la porte de la Taverne de Dyonisos. Le tenancier me salua, de son sourire rude mais sincère.   Je venais régulièrement ici, en général après une dure journée. Et aujourd'hui... Je ne croyais pas me tromper en affirmant que j'avais passé la pire semaine de ma vie... enfin depuis que j'habitais sur l'île. Tout avait commencé avec cette maudite quête, j'avais eu la sottise de l'accepter. Je devais juste aller délivrer une petite fée, sur Terre, et la ramener saine et sauve à ses parents. Le détail de la quête stipulait que les ravisseurs étaient légèrement armés et amateurs. Cependant, tout ne s'était pas passé exactement comme je l'avais prévu...

D'une part, les fameux ravisseurs, tout amateurs qu'ils étaient, se trouvaient largement mieux équipés que ce qu'on lui avait rapporté. Si bien que son coéquipier y laissa la vie, et qu'on eut le culot de le lui reprocher, parce qu'il était un ange -bon c'est vrai qu'il me tapait sur le système, mais de la à le laisser crever... Ensuite, elle avait enfin récupéré la gamine, après de nombreux morts, malgré les recommandations d'épargner le plus de monde. Mais quand des cinglés vous tiraient des balles, vous ne cherchiez pas à viser le bras plutôt que la tête, moi je me contentais en général de les cramer. Mort peu sympathique. Bref, quand je croyais être arrivée au bout, quand enfin j'atteignis la cellule, la captive se révéla être... démoniaque. Une sale petite peste pourrie gâtée, tellement insolente, hystérique, et grossière que je fus étonnée que les criminels ne l'aient pas étrangler. Et, malgré les circonstances, je me surpris à les admirer, et même à compatir. Le chemin du retour fut des plus éprouvant, tenaillée entre l'envie... non, le besoin de l'étrangler, et la somme rondelette de la récompense -oui, bah j'étais une démone, hein.

Et quand je leur rendirent finalement leur fille, la petite garce me demanda d'aller chercher sa poupée ! Tellement soumis aux directives leur fille, les deux imbéciles avaient refusé de me récompenser tant que les souhaits de leur petite chérie ne seraient pas exhaussés. Je dus donc refaire l'aller et le retour, et je faillis faire un carnage lorsque la famille me reprocha d'avoir sali les vêtements du doudou. Et la petite en rajouta en se plaignant de l'état de sa robe... Si bien que, lorsqu'ils évoquèrent le simple fait de souscrire une taxe de dommage et intérêt, je faillis faire un carnage. Mon état de nerf excessif et les sifflements menaçant de Blaze finirent par les convaincre que finalement, retrouver leur fille en vie et en un seul morceau, c'était bien, compte tenu de mon pétage de câble... J'étais donc rentrée ce matin, encore furieuse contre cette petite diablesse.

Je méritais donc amplement un petit rafraîchissement. Je rendis son salut au propriétaire, puis je m'assis au bistrot. Le barman, un type sympa et souriant, me recommanda leur nouvel alcool, un bourbon qui, selon ses dires, décoiffait pas mal. Je me laissai tenter, après tout je pouvais me permettre, avec la bourse bien garnie qui pendait à ma ceinture. Et puis j'avais bien le droit de me laisser aller. Blaze sauta sur le comptoir et s'assis à ma gauche. Je commandai pour lui une écuelle d'eau et de la viande hachée. Le barman s'exécuta,  et il me servit le précieux alcool dans un petit verre -oui, il était tout de même à 45%, l'alcool ! Par défi, je décidai de l'avaler cul sec. Mal m'en prit, car il était particulièrement corsé. Le liquide s'insinua dans mon appareil digestif en me brûlant œsophage et estomac au passage. Si je ne craignais la chaleur et les brûlures des flammes, l'alcool, c'était différent. La boisson me monta un instant à la tête, et je dus tousser pour reprendre mon souffle.

- Ah ouais... dis-je d'une voix étouffée, il déchire votre truc, là...

Je décidai tout de même d'en prendre un second verre, en prenant garde cette fois à prendre tout mon temps pour le boire. Lorsque le barman m'en proposa un troisième, je déclinai l'offre. Il était bon, mais si je continuais, je n'allais rien pouvoir avaler pendant plusieurs jours. Je commandai à la place un verre de vin, du meilleur cru, avec en guise d'accompagnement des petits fours. J'attrapai mon verre et la petite assiette, indiquant au serveur que je me déplaçai à une table près de la fenêtre, lorsque quelqu'un me bouscula brutalement, reversant mon verre sur mon chemisier préféré, tandis que les petits fours finirent leur route soit dans mon décolleté, soit par terre avec l'assiette. Je clignai des yeux, la bouche grande ouverte, avant de repérer le coupable. Aussitôt, des flammes s'animèrent dans mes yeux rouge feu, et posant brutalement le verre sur le comptoir, j'agrippai fermement le bras de l'adolescent, tandis que Blaze, toujours sur son perchoir, l'assourdissait de grondements menaçants.

- Hey toi, tu t'prends pour qui ?! l'invectivai-je, hors de moi.

En d'autres circonstances, j'aurais passé l'éponge, mais avec ces derniers jours, j'avais les nerfs à vifs. Et si l'alcool pouvait me rendre plus amicale, il faisait parfois ressortir mes origines démoniaques lorsqu'on me cherchait. Et là, une main qui tenait le poignet du gamin, et l'autre posée instinctivement sur la garde d'une de mes épées, je fulminais. Alors, il fallait bien que je me déchaîne sur quelqu'un. Un coupable, de préférence...

(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Jeu 19 Sep 2013, 16:38




« Shama & Kira »



P*tain qu’il en avait marre. Sa mâchoire se crispa nerveusement alors qu’il se redressait de son fauteuil. Une douleur lancinante lui déchirait l’omoplate, un endroit où il n’y avait actuellement rien. Cela faisait plusieurs jours que Kira ressentait des douleurs à l’articulation de son aile gauche, là où courait la longue balafre sombre et gonflée, souvenir de son passé sur Terre. Cependant ça faisait maintenant un sacré bout de temps qu’il hébergeait sur l’île de Sanctuary of Heart et c’était la première fois que son passé revenait le hanté avec tant de force.
Lorsque ses immenses appendices dorsaux étaient de sortie, l’un d’eux ne pouvait que rester contracté tellement la souffrance, que le jeune garçon ressentait en le dépliant, était forte. Mais quand les deux ailes plumeuses et noires n’étaient pas apparentes, c’était encore pire. La douleur fantôme, dirigée vers le membre non-existant, embrumait son esprit. Ce dernier passait donc son temps à ruminer du noir. Envie de meurtre et de sang s’engouffrant tel un vent glacé dans son âme d’enfant. Le fils de Zeus n’avait pas pleinement conscience du sang de démon qui coulait dans ses veines, peut-être était-ce pour cela qu’il ne se méfiait pas plus que ça de ses pulsions et pourtant…

    « J’en ai marre. » pesta-t-il pour lui-même.


Il se leva brusquement et s’engouffra dans le couloir d’un pas vif et pressant. Il attrapa au passage sa veste et sortit sans aucune autre mesure de son refuge. L’air frais du soir emplit ses poumons et le calma un court instant. Le soleil avait déjà presque disparu derrière l’horizon, emplissant la ville blanche d’autant de couleurs chaudes sur la cime des bâtiments que de couleurs aussi sombres que la nuit dans les lieux ne possédant plus la lumière de l’astre brûlant. Peut-être qu’une balade dans les rues plus calme du soir arriverait à le calmer, ne serait-ce qu’un peu. Ou au moins lui permettrait de penser à autre chose. Les mains dans les poches et ses deux ailes noires sorties, il entama sa petite marche nocturne sur la grande allée de Skyworld. Malheureusement, la douleur était toujours là et la mauvaise humeur s’insinua de plus en plus en lui. Kira s’enfonça d’un pas décidé dans les ruelles plus petites de la cité, aussi connues sous le nom de ruelles sombres, elles étaient pour le moins… animées certains soirs. Et surtout du côté de la taverne de Dyonisos. Réputée pour être le point de départ de tous les règlements de compte de l’île, elle l’était tout autant pour la qualité de ses alcools forts, même si très peu y allait pour le confirmer. Le jeune demi-Dieu n’avait certes pas l’âge requis pour boire mais franchement, qu’est-ce qu’il en avait à foutre ? A l’heure actuelle, sa meilleure idée était de se saouler afin de faire disparaître cette foutue douleur.

A son tour, il poussa la lourde porte du bâtiment et entra. Il ne saura peut-être jamais si le regard qu’on lui porta était normal mais certains n’eurent pas l’air d’apprécier la présence d’un adolescent dans leur repère, prenant sûrement cela comme un affront de la part de Kira. Ok, il ne devait pas dépasser les 1m70 mais c’était pas une raison pour le prendre pour un gamin effronté. De toute façon, le premier qui oserait le regarder de haut prendrait très cher et il le fit comprendre en balayant la salle avec son regard perçant. Un léger murmure monta après le court silence puis le brouhaha habituel reprit le dessus.
Beaucoup d’autres n’avaient pas fait attention à lui dont une grande partie parce qu’ils avaient déjà un bon coup dans le sang. Et bien sûr, il faut toujours se méfier des ivres, ça il allait y goûter. Alors qu’il s’avançait vers le comptoir, il chancela soudainement sous la douleur sourde qui frappa violemment son aile gauche. Dans son écart, il percuta quelqu’un dont il crut apercevoir la longue chevelure de feu. Le souffle court et complètement abruti par la douleur, il l’ignora et se dirigea vers le comptoir pour pouvoir s’y appuyer mais une main ferme lui attrapa le bras. Sa souffrance couplée à sa mauvaise humeur et son énervement alimenta d’un coup sa haine démoniaque. Une puissante décharge électrique traversa son corps, ce qui lui fit immédiatement prendre sa forme adulte, lui rajoutant d’un coup plus de 20 centimètres. Akira tourna la tête vers l’imprudente qui avait osé le toucher, snobant littéralement le petit dragon doré qui grognait contre lui. Il croisa le regard de la jeune femme aux longs cheveux rouges, le démon aurait presque pu sentir la chaleur des flammes crépitant dans ses iris pourpres.

    « Hey toi, tu t'prends pour qui ?! fulmina-t-elle, apparemment énervée.
    - Me touche pas. » gronda-t-il sourdement à son tour.


Son regard vert électrique plongea dans les yeux enflammés de son opposante, leurs deux éléments attitrés s’affrontèrent. Les auras des deux demi-Dieux s’entrechoquèrent silencieusement, à leur tour, faisant taire toute la taverne qui n’avait désormais d’yeux que pour eux. Tout le monde s’était tendu, se préparant pour ce qui allait forcément venir.
L’emprise des doigts de la jeune femme n’ayant pas l’air de se relâcher, Akira se tourna entièrement vers elle, écrasant au passage un des petits fours tombés précédemment. Il attrapa son poignet et l’arracha de son bras, puis maintient celui de l’insolente en l’air, approchant légèrement son visage du sien. Le fils de Zeus la fusilla du regard, ses pupilles affinées par son sang de démon, ses plumes noires frémirent dans son dos et il ouvrit lentement la bouche.

    « Fous-moi la paix, la vieille. » siffla-t-il, commençant à perdre tout raisonnement.


L’air crépita et il fit appel à son pouvoir, ayant la bonne intention d’électrocuter son interlocutrice. Le démon en lui avait pris tout contrôle. Apparemment son envie de massacre allait être assouvie si ça continuait comme ça. Trop de choses s’opposaient dans sa tête embrumée par la douleur et la haine, rendant le jeune garçon jovial méconnaissable.


[HRP : Bon j'suis pas si fière que ça xD Si jamais tu bloques, n'hésites pas à me le dire et je rajouterai un bout. Sauf que ça sera moi qui portera le premier coup huhu ~]


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 105 Messages : 423
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Lun 23 Sep 2013, 22:17


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"

Le jeune homme qui m'avait bousculé venait de pénétrer dans la taverne, cependant je n'avais pas prêté attention au silence qui s'était installé un peu plus tôt. Pourquoi l'aurais-je fait ? Si je devais me retourner et observer les allers et venues de chaque client, je risquais fort d'attraper une conjonctivite, doublée d'un tortis-colis. Aussi avais-je entrepris de me lever et de déguster dans un coin plus confortable mes petits fours et mon fabuleux verre de vin, lorsque ce gosse m'était rentré dedans. Je ne pensais pas l'avoir déjà croisé, ce qui signifiait, compte tenu de la popularité de cet établissement, qu'il n'était encore jamais venu. Il était probablement nouveau dans cette ville, mais je ne voyais pas pourquoi j'en tiendrais compte. Mon esprit légèrement embrumé par l'alcool et mon état de nerf de ces derniers jours n'aidaient pas quant à mes efforts pour maîtriser ma colère.

Le sentant passer son chemin comme si de rien n'était, sans même s'excuser, une rage furibonde m'envahit et je le retins fermement par le poignet. S'il pensait s'en sortir si facilement, il se mettait les doigts de le... nez. Mais à peine les doigts se refermaient-ils sur lui que je sentis comme tension électrique, tandis qu'il changeait de physionomie. Bah ça alors ! Quel tour était-ce encore ? Les sourcils haussés, la stupéfaction gela un instant mon tempérament bagarreur. Je resserrai ma prise sur la garde de mon épée sans m'en rendre compte, comme pour me rassurer. De quoi ? ce n'était qu'un gamin, après tout... enfin, plus en apparence à présent. Ses cheveux blancs avaient pris de la longueur, il me dépassait de presque une tête, son visage était celui d'un jeune homme de mon âge.

Je remarquai seulement maintenant les ailes aux plumes noires, repliées dans son dos, il devait être démon, ou ange, ou peut-être les deux... l'une d'elle ployait lourdement sous son poids, comme s'il avait du mal à la tenir... Était-il blessé ? Mais qu'est-ce que j'en avais à foutre ! Quand on est pas en état de chercher des noises, on reste à carreaux. Il était temps qu'il l'apprenne. L'intéressé se tourna vers moi, visiblement très courroucé par ma réaction. Et alors ? Je devrais faire comme si de rien était ? Si encore il s'était excusé... mais rien. Je ne me laissais jamais marcher sur les pieds. Tout le monde savait ça. Je dardai mes prunelles enflammées sur lui, en lui houspillant dessus. Il me répondit d'un ton menaçant de ne pas le toucher. Ah, c'est tout ce qu'il avait à me dire ? Désolée mon coco, mais tu devras faire plus que ça...

- Et pis quoi encore ? répliquai-je d'un ton acéré. Monsieur bouscule les gens, et en plus il veut qu'on passe l'éponge, comme ça ? Tu t'prends pour qui ? Un dieu ?

J'avais failli dire "pour le fils de Zeus", cependant, ce pourrait très bien être le cas, et je n'avais pas envie de me ridiculiser. Il darda ses prunelles d'un vert électrique dans les miennes, quant à elles enflammées. La tension qui régnait entre nous était plus que palpable. Le bruit de fond régulier des discussions s'éteignait petit à petit, et le silence ne tarda pas à alourdir d'avantage l'atmosphère. Tous les regards étaient tournés sur nous deux. Nous étions au centre de l'attention générale. Le démon -car vu son attitude je doutais fort qu'il s'agissait d'un ange- se tourna finalement entièrement vers moi, attrapa ma main et un d'un geste sec dégagea son poignet, renversant la situation. Il maintint ma main en l'air, et se rapprocha de mon visage pour me murmurer... Mes yeux se plissèrent jusqu'à devenir deux fentes rouge feu, tandis que mes lèvres se pinçaient de rage.

-V-vieille ? répétai-je, mauvaise. Laisse-moi rire, gamin... ricanai-je pour le provoquer.

Moi, vieille ? Mais je n'avais que 23 ans ! C'était lui qui était jeune, voilà tout ! Il commençait sérieusement à me chauffer les burnes... bien que je n'en avais pas. La rage qui m'habitait s'intensifia de plus belle. La température sembla monter d'un cran. Mais, peut-être était-ce réellement le cas ? Il m'arrivait parfois d'être littéralement brûlante de rage... d'ailleurs, à ce propos... Je lui brûlai volontairement la paume de sa main -tel était le sort réservé à ceux qui me touchaient sans amitié. mais au même instant je sentis une violente décharge électrique dans mon bras. Je me dégageai avec force en laissant échapper un cri, plus de surprise que de douleur. Ah ouais ? OK. Il m'a cherché, il m'a trouvé. Sentant que la situation tournait au vinaigre, le proprio, derrière le comptoir, se rapprocha et prit la parole.

- S'te plaît Shama, pas de...

Le regard noir et meurtrier que je lui jetai valut tous les "ferme ta gueule" du monde, et le barman se tut, tout en se recroquevillant vivement contre le mur derrière lui. Je reposai mes yeux sur mon adversaire. Et cette fois-ci, ils étaient réellement enflammés... comme le reste de mon corps d'ailleurs, ce qui expliquait le judicieux réflexe qu'avait eu le propriétaire des lieux. Heureusement que la grande majorité de ma garde robe se composait de vêtements ignifugés. Enfin, vu l'état de mon chemisier... Je m'adressai au sale mioche d'un ton tranchant comme l'acier, et soudainement glacial. Le contraste avec mon propre pouvoir n'en fut que plus impressionnant. J'ordonnai mentalement à Blaze de rester à l'écart, je n'avais pas envie qu'il soit blessé dans

-  T'as un problème, gamin ? Tu veux te battre, c'est ça ? Vas-y, viens si t'as des couilles ! J'rigolerai bien quand tu retourneras en pleurs dans les jupes de ta mère.

Il ne savait pas à qui il se frottait. J'avais passé plusieurs années dans la rue, en Angleterre, je savais me battre à mains nues, et même avec les dents si nécessaire. Mordre, donner des coups dans l'entre-jambe, enfoncer mes doigts dans les yeux, arracher le nez ou une oreille... Tout ça j'en étais capable. Je n'avais pas peur de le faire. Ce serait quand même dommage de l'abîmer si jeune... Une petite voix, dans mon esprit, me mit néanmoins en garde : "Règle numéro un, ne sous-estime jamais ton adversaire. Règle numéro deux... ne te surestime pas".

(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Jeu 03 Oct 2013, 15:45




« Shama & Kira »



Dans la tension déjà bien présente de la salle, l’air se mit à vibrer indescriptiblement, combinaison entre le crépitement de l’électricité statique tournant autour d’Akira et d’un autre son… Comme un feulement de félin remontant de sa poitrine et faisant trembler ses cordes vocales. Toutes ces caractéristiques n’étaient pas dû à son sang divin mais plutôt à son côté démoniaque. C’était donc un grognement léger de démon qu’il produisait inconsciemment. Complètement enseveli dans son énervement et sa douleur, il n’avait plus aucune conscience de son environnement, mise à part son interlocutrice. Il ne réfléchissait plus à ce qu’il faisait et une simple envie de se défouler et de se vider s’immisça dans son esprit.

A peine avait-il chargé sa main d’électricité pour blesser la jeune femme opposante, qu’une vive chaleur lui brûla la paume et l’obligea à lâcher son bras tout autant que celle-ci retira vivement son poignet. Il regarda un instant sa propre main et serra le poing en reportant son regard sur la démone enflammée. Il ignora complètement l’insulte de gamin, puisqu’il ne niait pas en être un, et puis quoi ? Gamin ou pas, il avait cette seconde apparence qui lui permettait de se défendre et de faire pression si jamais il avait besoin, comme dans la situation actuelle. Par contre, sa première remarque l’avait presque fait sourire et ce n’est que maintenant qu’il éclata d’un rire sinistre en la regardant resserrer sa poigne sur la garde de son épée. Si elle savait ! Sur Sanctuary nous ne sommes pas à l’abri de tomber sur des êtres plus étranges les uns que les autres, même des créatures divines… Mais bien trop fier, il ne pensa même pas que la personne qui se tenait en face de lui pouvait tout aussi bien être quelqu’un aux pouvoirs égaux aux siens voir même plus puissants.

Le jeune garçon n’avait pas remarqué que le propriétaire de la Taverne s’était approché de la femme à la chevelure de feu mais le regard qu’elle lui lança dégagea une telle haine qu’Akira du se retenir pour ne pas la complimenter.  Il n’aurait pas été bénéfique au démon de valoriser son opposant. L’homme menacé se recroquevilla dans un coin et n’ajouta plus un mot quand la jeune femme reporta son regard sur le demi-dieu. Ce dernier avait un sourire narquois perché aux lèvres et il observa avec fascination et amusement démoniaque le corps de son interlocutrice s’enflammer. Le feu hein ? Superbe élément, représentant la passion mais aussi la haine, il lui allait si bien. Mais le feu et l’électricité ne faisaient pas bon ménage, car ce dernier était l’image même de l’agressivité et de la violence. La haine ne faisait qu’attiser la violence, et c’est bien ce qu’il se produisit lorsqu’elle reprit la parole.

    « T'as un problème, gamin ? Tu veux te battre, c'est ça ? Vas-y, viens si t'as des couilles ! J'rigolerai bien quand tu retourneras en pleurs dans les jupes de ta mère. »


Ah… Celle-là, elle passa plutôt mal. Effaçant immédiatement son sourire fou, Akira serra la mâchoire et les poings, ses sourcils se froncèrent et son regard se fit dur et menaçant. Souffrance, haine et folie fiévreuse traversèrent simultanément ses iris verts. La démone venait d’appuyer sur quelque chose de tabou, la famille n’était pas l’un des sujets favoris du demi-démon.  Il lâcha un sifflement médisant avant de gronder d’une voix basse et sombre.

    « Aller vous faire foutre, toi et ma génitrice. »


Pendant un instant, il resta là à la fixer de son regard noir, sentant la chaleur de ses flammes lui lécher le visage et le corps entier. Personne ne pouvait comprendre ce qu’il avait enduré ! Abandonné par sa mère qui avait toujours été aimante envers lui puis qui l’avait soudainement et lâchement laissé sur le bord de la route avant de s’en aller sans un mot. Mère qui l’avait laissé mourir de faim et de froid dans les rues sales d’une ville inconnue. Mère qui n’était jamais revenue le chercher. Mère qui l’avait laissé entre les mains de malfrats qui l’ont drogué, torturé et obligé à tuer. Ses yeux brillèrent sous la douleur que ses souvenirs lui rappelait, une douleur tellement aigue lui pinçant le cœur que même son aile ne le fit plus autant souffrir. Puis soudainement il baissa les bras, ses longs cheveux d’argent couvrirent son visage lorsqu’un rire amer se faufila au travers de ses lèvres. Il releva les yeux et écarta ses bras et son aile valide –qui envoya valdinguer une chaise au passage- avant de lâcher un court et cinglant rire. Sa main droite brilla faiblement quand un gantelet à griffe d’acier se matérialisa autour de ses doigts.

    « Les femmes d’abord ! A moins que chez toi, on sert les enfants en premier ? Dans ce cas-là je me ferai un plaisir de respecter les règles. » ironisa-t-il.


De petits éclairs se mirent à danser autour de ses bras, projetant de la lumière tout autour de lui. Certains se mirent à glisser le longs des objets métalliques à sa portée et tant pis pour les clients de la taverne qui se reçurent des décharges baladeuses ! Les chaînes de son gantelet cliquetèrent lorsqu’il se propulsa grâce à son aile valide vers la jeune femme, une vague d’air le suivant dans l’éclair de son mouvement. Il la percuta violemment en la renversant au sol et bousculant tables et chaises au passage. Ses doigts s’enfoncèrent dans ses épaules mais surtout la gauche qui se fit transpercer par les griffes acérées d’acier. Cheveux d’argent et de rubis se mélangèrent, suivit par la chaleur suffocante des flammes avec les grésillements incessants de l’élément de la foudre.

    « Tu n’aurais pas dû chercher la merde avec plus grand que toi, tatie. Surtout que j’suis franchement pas de bonne humeur là. Alors soit tu passes ton chemin, soit on se fout sur la gueule jusqu’à ce que l’un de nous soit satisfait. »


Bien sûr la deuxième proposition était tellement plus tentante pour Akira… Il resserra la prise de ses griffes sur l’épaule de la démone, un sourire sévère aux lèvres.


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 105 Messages : 423
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Dim 20 Oct 2013, 09:57


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"

Ce petit –ou grand en l’occurrence- effronté commençait sérieusement à me casser les burnes, même si je n’en avais pas. En particulier lorsqu’il éclata d’un rire sinistre. Allons bon ! Il jouait au mec machiavélique maintenant… Peut-être était-ce le cas. Son comportement, ses ailes noires et son contrôle de la foudre laissaient penser qu’il s’agissait bien d’un démon. Mais, curieusement, il ne me paraissait pas de sang pur. Sans doute parce que moi-même j’étais une sang-mêlé, mi-démone mi-divinité. Dans ce cas, souffrait-il de son métissage ? Etait-ce pour cette raison qu’il était aussi hargneux ? Après tout, à part me rebiffer et réclamer des excuses, je ne lui avais rien fait de particulier –enfin, avant de le provoquer. S’il cherchait lui aussi à se défouler, on était pas sortis de l'auberge, enfin, de la taverne…

Un détail attira mon attention. La façon dont il se tenait, et dont il portait son aile gauche… Celle-ci avait l’air blessée et invalide. Ah. Détail important, car la souffrance physique pouvait parfois rendre fou de douleur. Mais c’était aussi un point faible. Que je me ferais une joie d’utiliser contre lui s’il passait à l’attaque. J’avais espéré que le provoquer le forcerait à faire une erreur, à faire le premier pas. Cette stratégie ne fonctionnait pas sur tout le monde, mais comment le savoir si on essayait pas ? Ma dernière phrase sembla fonctionner, vu la réponse qu’il me fournit. Tiens donc, il ne portait sa mère dans son cœur… Soit elle le maltraitait/battait/ignorait, ou je ne sais quoi d’autre, soit… elle l’avait abandonné. Il était orphelin, le petit ? Hum, cela expliquerait beaucoup de choses… Mais, pourquoi je me posais ces questions, moi ?

- Les jeunes d’abord, rétorquai-je avec un sourire mauvais sur les lèvres.

Soudain je sentis un changement dans son humeur. Enfin disons une amplification de son humeur actuelle. Rompue à l’art du combat, je ne quittais jamais mon adversaire des yeux. Son épée –ou tout autre arme- pouvait mentir par des feintes, mais le regard, lui, révélait toujours sa cible, si bref fut-il. Aussi je vis nettement la lueur de souffrance traverser ses prunelles vertes. L’instant d’après, il baissait les bras, sa longue chevelure d’argent lui masquant un instant le visage. Il en surgit un rire amer, avant qu’il ne relève la tête, en même temps que ses bras et son aile valide. Je plissai les yeux, soudain méfiante, et atténuai les flammes de mon corps pour préserver mon énergie. Ce changement d’attitude ne me disait rien qui vaille. Soudain, un gantelet d’acier, muni de griffes, se matérialisa sur sa main droite. Arg. Mieux valait ne pas se laisser toucher par ce truc.

- Les femmes d’abord ! A moins que chez toi, on sert les enfants en premier ? Dans ce cas-là je me ferai un plaisir de respecter les règles.

Des éclairs dansèrent autour de lui, glissant sur les objets métalliques, serpents électriques blessant les imprudents qui étaient encore là. D’ailleurs, je remarquai le cercle respectueux qui s’était formé autour de nous. Il y avait encore des clients, mais la majorité avait décidé que cette soirée était un peu trop animée et un peu trop dangereuse à leur goût et avaient quitté l’établissement aussi vite que leur permettaient leur jambes, n’oubliant pas néanmoins de laisser un ou deux drachmes pour payer l’addition. Les autres trouvaient qu’ils n’avaient jamais assisté à une rixe aussi excitante et nous regardaient, les yeux écarquillés, agglutinés aussi loin que possible pour éviter les langues de feu et les arcs électriques. Le patron et les barmans, eux, ne trouvaient pas ça amusant du tout. Le propriétaire se tirait les cheveux, mais n’osait pas intervenir, et si cette dispute perdurait, il allait y laisser tous ses cheveux. Bah tant pis. Je le dédommagerai plus tard. Parce que je payais mes dettes, moi, parce que je m’excusais quand c’était nécessaire, moi ! Contrairement à ce morveux.

Un mouvement attira mon attention. Mon adversaire se jeta sur moi, toutes griffes devant, propulsé grâce à son aile valide. Tricheur ! S’il voulait jouer à ce petit jeu, moi aussi je pouvais sortir mes ailes. Mais pas tout de suite, je préférais d’abord évaluer ses forces. Que j’avais peut-être un tantinet sous-estimées. Parce qu’il me tomba dessus avant que je puisse esquisser le moindre geste. Sans doute l’alcool qui ralentissait et mon esprit, et mes mouvements. Chiotte. La suite fut nettement moins agréable, lorsque ses griffes métalliques s’enfoncèrent dans mon épaule, traversant la chair. J’ouvrai la bouche, mais mon cri de douleur s’étouffa dans ma gorge. Le salopard ! Il ne m’avait pas loupé.  D’autant plus que j’avais chu sur le dos, ce qui me coupa la respiration sous la force de l’impact. Il me fallut un instant pour me ressaisir. Et voilà qu’il commençait à me faire la morale… le comble ! Je grimaçai lorsqu’il resserra sa prise sur mon épaule. Il était diablement sadique ce démon ! Okay, c’était un pléonasme…

Rassemblant mes forces, je le poussai violemment, suffoquant lorsque les griffes s’arrachèrent à ma chair, le frappai sur son aile blessée, roulai sur le côté, et me relevai tant bien que mal dans le bordel de chaises et de tables renversées. Blaze se trémoussait sur le comptoir, fou de douleur et d’inquiétude, frustré de ne pas pouvoir m'aider. Le sang ruisselait sur mon épaule, et le moindre mouvement m’élançait. Saleté ! On était à égalité maintenant… J’allais avoir du mal à bouger mon bras gauche avec ça. Je repris un instant mon souffle, observant la situation sous un autre œil. Sa proposition était alléchante… laquelle l’était plus que l’autre ? Je n’allais certainement pas le laisser s’en tirer comme ça. De mon membre valide je dégainai l’épée accrochée à mon flanc gauche et la pointai sur lui. Cet adversaire semblait rompu au combat des rues, lui aussi. Je ne savais pas si c’était plus inquiétant que surprenant.

- Passer mon chemin ? lui répondis-je une fois mon souffle retrouvé. Te laisser t’en sortir comme ça ? A moins que tu ne m’adresses les excuses que tu me dois, je ne vois pas d’autre issue que le combat. On t’a jamais appris la politesse ? Ah oui, c’est vrai, ce n’est pas ce qui nous sauve, dans les rues.

Ma dernière réplique était osée et risquée, je ne savais pas si mon affirmation le concernait, je ne savais pas quelle réaction il pouvait avoir, même si j’en avais une petite idée. Je tâchais d’en apprendre plus sur lui. « Avant de connaître ton ennemi, connais-toi toi-même. La connaissance est une force et l’ignorance une faiblesse. Utilise l’histoire de ton adversaire contre lui. » Tant de leçons que j’avais apprises depuis les rues de Londres…



(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Sam 26 Oct 2013, 22:58




« Shama & Kira »



L’odeur du sang enveloppa Akira, une odeur qui l’enivra complètement. Bien qu’une partie de sa conscience lui fasse remarquer qu’il connaissait cette fragrance, mélange de divinité et d’enfer, il ne s’y attarda pas une seule seconde. L’acier du gantelet s’imbiba lentement de la tiédeur du liquide et la chaleur eut l’air de glisser sur la peau de ses doigts crispés. Il se sentait puissant, invulnérable et invincible, comme se serait sentit un ivrogne face à l’improbable. Peut-être l’était-il un peu ? La douleur est l’alcool de l’esprit, mais bien moins jouissive. Son aile souffrante lui lançait des rappels par intermittence irrégulière, telle une piqûre de drogué.

Prit dans son délire, il mit du temps à réaliser que son opposante avait repris ses esprits. N’ayant pas le temps de resserrer un peu plus sa prise, elle le repoussa violemment et le frappa en plein sur l’articulation blessée. C’est un hurlement puissant de douleur qui s’échappa de sa gorge, lui coupant le souffle. Il tomba au sol, se rattrapant à peine à une chaise qui avait terminé son chemin près de lui lors de son assaut. Une fièvre froide l’envahit, faisant perler quelques gouttes de sueur sur son front. La jeune femme s’était écartée avec rapidité et souplesse, bien que désormais blessée, elle dégaina l’épée de son fourreau et pointa l’acier brillant vers le jeune demi-dieu qui l’observa un instant avec plus de lucidité. Pendant quelques secondes, il se demanda qu’est-ce qui avait bien pu lui prendre de s’attaquer à elle mais il était trop tard pour faire complètement marche arrière. Un genou à terre, Akira posa un regard conscient sur son interlocutrice. En voyant son épaule ensanglanté, il savait que désormais ils étaient tous deux à égalité et il avait bien l’intention de se venger de ce coup lâche qu’elle lui avait porté en frappant son aile.


    « Passer mon chemin ?  Te laisser t’en sortir comme ça ? A moins que tu ne m’adresses les excuses que tu me dois, je ne vois pas d’autre issue que le combat. On t’a jamais appris la politesse ? »


Le fils de Zeus ferma un instant les yeux en inclinant légèrement la tête, un signe discret d’approbation. Il savait qu’il était en tort. Bien qu’un peu ivre, la jeune femme avait le droit à des excuses de sa part, après tout, c’est lui qui l’avait bousculé et avait gâché sa petite collation. Mais… C’est la vie ! Si on réclamait des excuses à chaque personne qui nous fait quelque chose qui ne nous plait pas, on ne vivrait pas longtemps. Il n’avait jamais reçu de pardon de la part de tous ceux qui avaient pris son enfance et par la même occasion, tous les enfants qu’il avait lui-même tués n’ont jamais entendu ses paroles d’excuses.


    « Ah oui, c’est vrai, ce n’est pas ce qui nous sauve, dans les rues.
    - Exactement. »


La grande aile noire se leva dans un bruissement de plume avant de battre puissamment, soulevant le démon qui se retrouva à nouveau sur ses deux jambes. Une fois rangée avec sa paire, Akira esquissa un sourire à l’intention de la jeune femme. D’après ses réactions et ce qu’elle venait de dire, il était fort probable qu’elle avait un passé presque similaire au sien. Elle connaissait bien le fonctionnement des combats de rue, aucune règle, aucune limite, aucune pitié. Mais ce n’est pas l’attrait de mieux connaître son adversaire qui lui donna l’envie d’en savoir plus sur elle. Elle l’intriguait, tout simplement. Le choc, après que la démone l’ait frappé sur son membre blessé, lui avait un peu fait reprendre ses esprits. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’avait plus envie de se battre. La lueur de défi dans son regard de braise ne faisait que l’attirer.
L’adolescent avait rapidement compris qu’avec cette réflexion, elle cherchait à savoir s’il avait de l’expérience dans le freefight. Sûrement afin d’évaluer la situation et de savoir à quoi à s’attendre. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’en rajouta pas plus à sa réponse. Mais bon, après tout ce qu’il venait de se passer, ils en savaient déjà assez tous les deux pour savoir qu’il fallait se méfier l’un de l’autre.

Débordant d’arrogance, Akira fit un pas dans sa direction et leva sa main droite où était exposé son gantelet d’acier. Les chaînes tintèrent et, tout en la fixant droit dans les yeux de ses pupilles affinées, il toucha de la pointe de la griffe de son index le bout de la lame opposante.


    « C’est quoi ton nom ? Que je connaisse celle qui a osé me défier. »


La modestie ? Non, il ne connaissait pas. Il était le fils du Dieu des Dieux après tout. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas sur ses gardes. Tous les sens en alerte, il entendait les chuchotements des quelques spectateurs restants et les feulements du petit dragon qui n’avait toujours pas bougé de là où sa liée lui avait dit de rester. La taverne allait vite devenir trop petite s’ils engageaient un combat avec leurs forces respectives. Ses plumes d’ébène frémirent mais il ne lâcha pas des yeux la démone. Car oui, elle avait tout l’air d’en être une. Le demi-dieu avait quasiment tout de suite supposé qu’elle en était une quand il avait goûté à la chaleur de ses flammes et à son regard crépitant de fureur.


    « T’as du sang de démon, hein ? J’le sens. Un sourire sadique étira ses lèvres, découvrant ses canines prononcées.
    On n’a pas l’air si différents qu’ça, tous les deux. »


Akira retira sa griffe de la lame, la gardant seulement à quelques centimètres, et l’air se remit à crépiter. L’électricité reprit sa danse autour de son corps mais il n’avait pas l’intention de l’attaquer tout de suite, il attendait d’abord des réponses.


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 105 Messages : 423
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Mer 20 Nov 2013, 15:43


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"

HRP:
 
L’odeur du sang qui s’écoulait de ma blessure fraîche l’avait rendu ivre de violence. Je l’avais vu dans son regard, juste avant que je me dégage de ses griffes d’aciers. Oui, le sang pouvait rendre fou, et pas uniquement les vampires, c’était bien connu. Je n’aimais pas particulièrement cette odeur pourtant. J’aimais me battre, aucun doute là-dessus, mais je préférais lorsque c’était plus… propre. Le sang, ça tâchait les vêtements et si on attendait trop longtemps, ça pouvait ruiner le tissu. Le sang donc pouvait décupler la violence, il pouvait également procurer un sentiment de toute puissante qui par contre, était plus dangereux. Car lorsqu’on se sent invincible, on perd en prudence. Fort heureusement pour moi, l’hémoglobine n’affectait pas mon esprit dans ce sens. Elle me rendait plus prudente –surtout quand c’était le mien en fait. Mon adversaire semblait ivre de mon sang. J’avais profité de son manque d’attention pour me dégager et le frapper sur l’articulation de son aile blessé. Oui, c’était salop, mais j’avais appris dans les rues à toujours utiliser les faiblesses de mes ennemis.

Son hurlement de douleur –et peut-être aussi de rage- me fit frissonner. Pas de peur, mais plutôt d’excitation. Oh, je ne jouais pas à l’imbécile. Mais tout bon combat se devait d’être accompagné de son lot de cris. Les cris, pour moi, c’était comme le sang pour mon adversaire. Chacun son truc. J’avais dégainé ma lame de la main droite et la pointais à présent sur mon adversaire. L’espace d’une seconde, son regard changea. J’y vis poindre une once de… doute ? Mais l’impression partit aussi vite qu’elle était arrivée. Quoi qu’il en soit, je ne le quittais pas des yeux. Ce qui n’était pas facile, vu que Blaze protestait dans mon esprit. Il avait ressenti ma douleur et poussait des sifflements et des grondements de frustration. Et dire qu’il avait failli se jeter sur le gamin, quand j’étais à terre sous lui. Devinant son intention, je lui avais hurlé par l’esprit de rester où il était. Oh, je ne doutais pas qu’il s’en sortirait au corps à corps. Mais, d’une part, j’avais affaire à un adversaire coriace, rompu au combat des rues, consumé par la rage et la rancœur, et qui maîtrisait la foudre. D’autre part, je ne voyais aucun affilié près de lui, j’en avais déduit qu’il n’en avait pas et par conséquent il ne pouvait pas réaliser l’ampleur du lien qui m’unissait à mon dragon. J’avais peur qu’il se montre sans pitié pour lui.

Je lui donnai ensuite ma réponse quant à notre petit différent. La bagarre venait tout juste de commencer, et j’avais besoin de me défouler un peu. Et puis je ne voulais pas passer pour une poltronne. Ce n’était pas mon genre de me défiler lorsque j’entreprenais quelque chose. J’allais toujours jusqu’au bout. Ce n’était pas très sage, ouais, mais bon… Je n’avais pas vraiment l’intention de le blesser ou de le faire souffrir, maintenant que ma contrariété était passée. En fait, je trouvais la situation intéressante. J’aimais bien les défis, et je trouvais que ce démon en était un. J’étais curieuse de voir ce dont il était capable. Celui-ci inclina la tête, acceptant ma décision. Je me permis de faire un commentaire sur la politesse et sur la vie des rues, pour le tester, pour voir sa réaction. Comme je m’y attendais, il confirma mes dires. Il venait donc bien de la rue. Ou du moins, il y avait vécu un certain temps.

Il se remit debout à l’aide de son aile valide. Hum, je me demandais quelle tête il ferait si je lui révélais mes propres ailes… ce serait marrant. Intéressant, même. Mais je préférais garder ça pour la fin. Je ne voulais pas lui dévoiler mes atouts. « Ce que ton adversaire ignore est ton point fort » m’avait un jour enseigné ma mère. Ah, nan, il ne fallait pas que je pense à elle… Pas maintenant. Le jeune ado avait changé d’attitude. Mon coup bas semblait lui avoir remis les idées en place. Ah, tant mieux, une bonne chose de faite. Mais il s’approcha de moi avec un sourire arrogant –dieux que j’avais envie de l’étouffer avec !- et posa une griffe de métal sur ma lame. Un pli de frustration se dessina sur mon front. Nan mais quelle arrogance ! rah, il m’énervait  ce type…

- C’est quoi ton nom ? Que je connaisse celle qui a osé me défier.

Je réfléchis un court instant à ma réponse. Le barman avait prononcé mon premier prénom tout à l’heure, mais je ne savais pas si mon adversaire l’avait entendu. Devais-je le lui répéter ? Ce pouvait être un risque s’il se souvenait de mon nom. En même temps, je n’étais pas très encline à lui révéler des informations sur moi. Et pourtant il le faudrait sans doute si je voulais moi aussi en apprendre d’avantage sur lui. Puis sur mes lèvres se dessina un sourire malicieux. Je savais à présent ce qui convenait le mieux à la situation.

- Scarlet. Ou Scar, si tu préfères.

S’il avait réellement entendu le propriétaire de la taverne prononcer mon nom, il se sentirait peut-être offensé que je lui mente volontairement. Mais, en même temps je venais de lui révéler bien mieux que mon prénom. Scar était mon nom de code, lorsque je vivais dans les rues de Londres. Personne n’avait jamais appris mon premier prénom. J’étais à l’époque connue en temps que Scar, ou Scarlet pour les intimes. En fait, seul mon second prénom était ignoré de tout le monde. Personne ne le connaissait, à part mon affilié. Ember était le prénom de ma grand-mère. Ma mère adorait m’appeler Emy. « Mon étincelle » qu’elle me disait… Alors si le gamin n’était pas satisfait avec ça, qu’il aille aux Enfers !

- Et toi, t’as un nom j’imagine ? Tu connais la règle, c’est donnant-donnant.

Des rares clients qui restaient, aucun n’avait saisi le sens de mes paroles. Pfeu, quelle bande d’ignorants. Eux aussi j’avais parfois envie de leur foutre un coup bien placé… M’enfin. J’en voulais à la Terre entière, tout le monde le savait. C’est quand même vrai que j’avais un fichu caractère… enfin c’est tout à fait le genre de chose que je n’avouerais jamais.

- On n’a pas l’air si différents qu’ça, tous les deux, dit-il avec un sourire sadique.

J’haussai sourcil. Quoi, il me mettait dans le même sac que lui ? Bon, il n’avait peut-être pas tout à fait tort. J’avais bien du sang de démon, et je cherchais la bagarre aussi. Je ne me laissais pas faire non plus. J’avais de la répartie. Mais par contre, je n’avais pas son arrogance ! Il me rappelait ces gosses de riches qui vous prenaient de haut, en se croyant important simplement parce qu’ils étaient les fifils à papa de gens influents, au statut social avantageux. Minute… et si c’était vraiment ça ? Nan, pas que c’était un gosse de riche, mais que c’était le fils de quelqu’un d’important ? et je ne voyais qu’une chose…

- P’têt bien qu’oui.  Mais dis-moi, tu serais pas le fils d’un dieu par hasard ? ça expliquerait que tu te prennes la grosse tête.

Sur ce j’en profitai pour repositionner la pointe de mon épée, qui s’était légèrement décalée lorsqu’il avait retiré sa griffe. Je sentis à nouveau de l’électricité dans l’air –littéralement. Je décidai de faire également mon petit effet en propageant une langue de feu le long de ma lame, réchauffant l’air autour. Combien de temps allions-nous jouer à ce petit jeu ? Combien de temps tenterions nous d’impressionner l’autre, de lui en mettre plein la vue et les oreilles ? J’étais curieuse de le savoir.


(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Mer 27 Nov 2013, 00:44




« Shama & Kira »



Ils étaient là, à se regarder dans le blanc des yeux, sans bouger, crispés sous la méfiance et la concentration. Ils le savaient, tous deux, que face à eux se trouvait une personne qui connaissait ses règles inexistantes. Les lois de la rue, celles qui vous forgent quand vous êtes un gosse abandonné ou de famille pauvre. Vous êtes des survivants d’une vie rude et malfamée, des combattants avérés et vif d’esprit. Pour Kira l’arrogance a été le meilleur moyen de se faire respecter au milieu de dizaine de gosses qui souhaitaient prendre le dessus pour survivre. Mais il faut avouer que ses pouvoirs divins n’ont pas aidé sa modestie. Il lorgna son opposante avec un air provocant et pendant un instant, il pensa à aller faire taire le petit reptile doré qui commençait vraiment à l’énerver à grogner tout le temps. Ce bruit de fond le déconcentrait mais il se ravisa quand la jeune femme répondit à sa question. « Scarlet » hm ? Ce nom lui allait magnifiquement bien avec ses longs cheveux pourpres. Mais il n’était pas stupide, loin de là, il savait que ce n’était ni son prénom ni son nom de famille. Elle était beaucoup plus qu’une enfant ayant vécu dans les rues, elle avait un surnom et apparemment elle y tenait. Elle avait probablement dû être bien connue dans son entourage vu la fierté et la malice qui traversa son regard enflammé quand elle se présenta. Akira la gratifia d’un sourire, plus doux mais toujours arrogant.


    « Haha, effectivement et enchanté Scar. Tu peux m’appeler Thunder. Ses lèvres se pincèrent en un petit rictus malicieux et il rajouta, une lueur rieuse dans les yeux. Mais je pense que ça doit pas trop te surprendre. »


Il baissa un instant sa garde, juste pour voir si elle réagirait. Il leva les yeux au ciel en baissant enfin sa main gantelée, remettant son bras le long de son corps. Elle venait elle aussi de déployer son pouvoir de maîtrise du feu en laissant des flammes lécher la lame de son épée. Hm… Pendant combien de temps allaient-ils devoir se menacer et faire le gros dos en se regardant ? Il ne le savait pas, et elle non plus probablement. Mais ils savent très bien qu’une seule erreur dès la première charge peut tout faire foirer. Alors ils étaient là, à tester leurs forces, à tenter de s’impressionner. Cette même arrogance, dont on parlait tout à l’heure, était aussi là pour ça : Enerver l’adversaire, l’obliger à faire le premier pas ainsi que sa première et dernière erreur. Tout n’était pas que dans la force physique, la force mentale était tout aussi importante, car il faut savoir résister à ses tentations mais en même temps, savoir se fier à ses trippes et agir.
Et là, franchement, le jeune demi-dieu commençait à en avoir marre. C’était maintenant ou jamais, sinon son caractère jovial allait revenir et il serait capable de sympathiser avec la démone dans les minutes qui suivent. Mais elle avait pas l’air décidée à se jeter à l’eau -ça la rafraichirait un peu, l’enflammée. Blague à part, Akira se rendit compte que son aile le faisait beaucoup moins souffrir. L’adrénaline ? Probable, mais un coup bien porté sur sa cicatrice lui couperait à nouveau le souffle. Fichu point faible… En plus, il allait sûrement devoir faire le premier pas et c’est quand il s’y résigna qu’elle le questionna à nouveau après avoir confirmé ses dires sur son sang de démon. D’ailleurs, pourquoi est-ce qu’il avait dit qu’ils se ressemblaient ?... Boarf, pas important.


    « P’têt bien qu’oui.  Mais dis-moi, tu serais pas le fils d’un dieu par hasard ? Ça expliquerait que tu te prennes la grosse tête. »


Le prénommé Thunder éclata de rire et planta ses prunelles électriques dans le rouge de Scarlet. Et alors qu’elle repositionnait bien sa lame, il attaqua. Imprévisible, dans un moment tellement pas désigné pour une charge mais il le fit, il se jeta sur elle en ramenant à nouveau ses griffes vers elle. Un sourire carnassier se dessina sur la bouche de l’homme alors qu’il esquivait de justesse la lame enflammée. Elle lui vrilla la joue, laissant une entaille rouge, et les flammes lui brûlèrent quelques mèches, le cou et l’épaule gauche. Son gantelet lui griffa cette fois-ci la hanche, du même côté que son épaule désormais blessée bien évidemment, tandis que l’autre main d’Akira lui empoignait le bras. A nouveau, il la repoussa violemment mais cette fois, ils traversèrent une des fenêtres de l’auberge pour se retrouver dans la rue. Ils ne tombèrent pas, non, le demi-démon tenait fermement la jeune femme et il glissa ses lèvres près de son oreille, de plus en plus arrogant.


    « Et si c’était le cas ?... »


Les flammes le brûlèrent à nouveau et il la relâcha soudainement, faisant un bond sur le côté. Un œil fermé, le haut de sa joue dégoulinant de sang et sa peau brulée sur une bonne partie de son cou et de son épaule. Une simple attaque et voilà comment il en ressortait. Franchement, c’était pas cool, mais s’il continuait comme ça, elle aussi elle allait avoir pas mal de plaies. Il ne voulait pas la blesser gravement, il l’invitait juste à l’attaquer elle aussi. Jusque-là, son adversaire n’avait fait que se défendre. Et puis désormais, ils étaient dehors, plus de raison de se retenir. Même si les deux démons avaient fait pas mal de dégâts dans l’auberge, normalement, le propriétaire devrait être rassuré maintenant.
Le Fils de Zeus écarta les bras, paumes vers le ciel, observant Scar de ses yeux rieurs. Les arcs électriques se remirent à danser mais cette fois-ci ils étaient beaucoup plus imposants et glissaient dangereusement vers la jeune femme. Il savait qu’elle avait deviné pour ses gènes, c’était beaucoup trop voyant. Mais bon, autant se vanter de ce que l’on peut. De son côté, il avait bien sentit que quelque chose lui échappait. Leurs auras s’entrechoquant avait l’air beaucoup trop similaires, d’un certain point de vue. Mais il n’avait jamais été doué pour deviner ce genre de chose.


    « Alors, on joue ou pas ? A moins que t’ais trop peur de m’attaquer ? »


Mais où était donc passé l’énervement au début de cette confrontation ? Et surtout, la réelle motivation de faire taire l’autre… Mais bon, nous parlons tout de même de demi-démons ayant passé une mauvaise journée.

[HRP : Ouais je sais, c'est long mais nul... Je sais même pas si ça fait avancer le RP D':]


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
Staff Brave Shama'Losse

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shama E. S. Dragonfire
Staff Brave Shama'Losse
Coeurs : 105 Messages : 423
Couleurs : Red & darkorange
J'ai traversé le portail depuis le : 21/05/2013 et on me connaît sous le nom de : Shama, Sham'. Mon nom est : Shama Ember Scarlet Dragonfire. Actuellement je suis : Bi et libre comme l'air. Il paraît que je ressemble à : Erza Scarlet de Fairy Tail (in RP) ~ Michelle Rodriguez (IRL). et à ce propos, j'aimerais remercier : Kuru pour le vava et Cali pour la signa ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Mer 27 Nov 2013, 17:54


« Démons, bourbons, bastons »
"Kira & Shama"

HRP:
 

Mon adversaire me lorgnait toujours de cet air arrogant et supérieur, qui commençait à me taper sur le système. Le pli de contrariété sur mon front se renforça. Rah, mais ce qu’il était chiant ! Un bon coup dans l’entrejambe devrait lui rafraichir les idées. Néanmoins, je m’efforçais de rester calme. « Inspire, expire » me répétais-je dans mon esprit comme une leçon. Me concentrer en partie sur ces deux mots m’aidait à canaliser ma colère. Cependant, je ne pouvais pas non plus perdre ma vigilance. Je sentais que j’étais arrivée aux limites de ma patience. La prochaine provocation risquait de me faire sortir de mes gonds. Et au fond je savais très bien que c’était exactement ce que souhaitait le démon en face de moi. Ses yeux le criaient à sa place. « Vas-y, frappe moi, fais une erreur histoire que je puisse te mater ». Je serrai les dents et refermai ma poigne sur mon arme.

Comme je m’y attendais, le gamin était satisfait de ma réponse. Je l’avais lu dans son regard. Il avait compris que je ne lui avais pas révélé mon véritable prénom. Que j’avais préféré lui donner mon nom de rue, de chef de bande. Il m’adressa un sourire certes plus doux mais toujours aussi arrogant. Hum, est-ce qu’il était en train de s’amadouer là ? je ne rêvais pas ? Un sourire en coin se dessina sur mes lèvres lorsqu’il me dévoila son propre patronyme. Evidemment, ce n’était guère étonnant de la part d’un mec qui maîtrisait la foudre. Comme pour moi, qui avais les cheveux rouges. Oh, j’aurais pu lui donner mon second prénom, Ember, qui signifiait « braise » en anglais, ce qui aurait mieux convenu à ma propre maîtrise du feu. Mais seule ma mère m’appelait par ce patronyme, me donnant même le surnom d’Emy. Pour moi, Ember était un prénom plus intime, que je ne dévoilerais qu’aux êtres réellement proches de moi.

- En effet, me contentai-je de répondre.

Puis je le vis baisser sa garde. Mes yeux se plissèrent, tandis que mes muscles se contractaient. J’étais prête à pénétrer sa faille, cependant une petite voix me murmura « non, pas tout de suite, attends ». Etait-ce mon instinct, ou est-ce que ce gosse me rendait littéralement folle ? J’en savais fichtrement rien, mais curieusement, je décidai de rester immobile, soudain très attentive. J’avais ressenti son agacement vis-à-vis de mon affilié, et par pure satisfaction je le laissai continuer à lui gronder dessus pour l’énerver encore plus. De toute façon, s’il faisait un seul mouvement agressif en direction de Blaze je ne donnais pas cher de sa peau : je lui sauterais à la gorge. Je lui fournis une réponse vague, sur notre éventuelle ressemblance, l’informant ainsi que j’avais deviné ses véritables origines. Mais lorsque j’ajoutai qu’être le fils d’un dieu expliquerait son arrogance, il eut une réaction étonnante. Il éclata de rire. Je m’attendais plutôt à ce qu’il prenne la mouche… mais je ne le connaissais pas après tout. Guère étonnant qu’il me surprenne…

La suite fut trop rapide pour les esprits embrumés d’alcool de certains clients. Thunder se jeta sur moi, ses griffes d’acier en avant. Je tentai une attaque en même temps, mais il esquiva, si bien que ma lame ne fit qu’entailler son visage. Mais les flammes lui échauffèrent durement la peau et quelques mèches de cheveux, à mon grand plaisir. Je parai alors juste à temps, assez pour dévier son bras, mais le métal pénétra tout de même le peu de chair qui recouvrait les os de mes hanches. J’étouffai un cri de douleur, tandis qu’il m’emprisonnait le bras droit, celui qui tenait ma lame. Dans son élan il nous projeta contre la plus grande vitre de la taverne. Le verre se brisa dans un fracas étourdissant, tandis que nous passions au travers. Je me préparai à rencontrer le sol dur de la ruelle, mais le choc ne vint jamais. Thunder me tenait fermement, compensant la force qu’exerçait mon propre poids. Il approcha sa tête de la mienne pour me murmurer quelques mots à l’oreille. Il me lâcha aussitôt, blessé par les flammes que j’avais invoqué instinctivement à l’endroit où sa poigne m’immobilisait le bras. Je pus enfin reprendre mon souffle. Je passai ma main gauche sur mon flanc et la releva pleine de sang. Le salopard ne m’avait pas loupé… mais je m’étais également laissé surprendre. C’était en partie ma faute. Thunder se tenait là, devant moi, paumes ouvertes vers le ciel, dans lesquelles dansaient des arcs électriques nettement plus intenses… et dangereux. Je plantai à mon tour mes prunelles enflammées dans les siennes.

- Dans ce cas… (j’eus un sourire mi-figue mi-raisin) nous sommes certainement plus proches que tu ne l'imagines...

Sans d’autre cérémonie, j’attaquai, sans attendre la fin de sa phrase suivante. Je dus porter plus de poids sur ma droite pour compenser la blessure de mon flanc gauche. Mon épaule me faisait moins souffrir, certainement grâce à l’adrénaline. Cependant elle ne répondait pas aussi vite que d’habitude, pas assez vite pour me battre avec mes deux lames. Aussi me contentai-je d’empoigner mon épée des deux mains et d’assener un coup brutal, qui rencontra son gantelet d’acier avec un bruit métallique. Le choc se répercuta jusque dans mes pieds, mais je ne lâchai pas prise. Ce fut à mon tour de prendre le dessus, un air sauvage dans les yeux.

- Tonton ! déclarai-je d'un ton moqueur pour appuyer mon hypothèse.

En effet, j’étais la fille d’Héphaïstos, dieu de la forge, du feu et des volcans. Et s’il était bien la progéniture de Zeus, comme la foudre le clamait, alors théoriquement j’étais sa demi-nièce. Mais « Tonton » sonnait dix fois mieux en tant que moquerie/plaisanterie que « demi-oncle ». Ça me fit tout de même un drôle d’effet, vu que j’étais plus âgée que lui… Je mis de côté ce détail pour me consacrer pleinement au moment présent. Je sentais l’excitation remplacer petit à petit la contrariété et l’agacement. Mon sang pulsait dans mes veines, l’appel du combat faisait vibrer mon âme. Ce n’était plus pour lui fermer sa petite gueule que je me dégageai et lançai une nouvelle attaque. Je me défoulai, oui on pouvait le dire comme ça. Mais j’y prenais également du plaisir. Plus mes coups pleuvaient, soi esquivés, soi parés, moins je me retenais. Ce combat se devait d’être loyal, mais également sincère. Un son semblable à un rire s’échappa de ma gorge. Oui, je commençai enfin à apprécier ce combat. J’y prenais enfin du plaisir. La colère, le sentiment d’injustice ? Ce n’étaient plus que des vagues souvenirs. Si j’avais dû tenir compte de tous les sales coups que l’on m’avait fait, des insultes, des manquements, je n’aurais plus de quoi écrire.

Je pris bien évidemment des décharges, mais boostée par l’adrénaline, cela me fit l’effet d’une morsure d’araignée. Douloureux, désagréable, mais supportable. Je ne portais plus tellement d’attention au ressenti de mon adversaire. L’excitation du combat chantait dans mes veines, j’étais entièrement concentrée sur l’action présente. Je sentais néanmoins la douleur sourde qui pulsait au rythme des battements de mon cœur, dans mon épaule et dans ma hanche. Je sentais également des picotements désagréables sur ma peau, aux endroits où les arcs électriques avaient fait mouche. Mais je les ignorais, comme je l’avais appris dans les rues : accepter la douleur pour ensuite la mettre de côté.

Soudainement, je cessai mon assaut, histoire de reprendre calmement mon souffle et de faire durer le plaisir. Je me tins à distance respectable du démon, mon arme saisie à deux mains pointée sur lui. Je commençai à tourner lentement autour de lui, par petits pas latéraux bien calculés, sans jamais le quitter des yeux.

- Alors Thunder, combien de temps feras-tu durer notre petit jeu ? demandai-je d’une voix chantante, sous l’emprise de l’excitation. Je commence à peine à m’amuser !

Une légère brise me caressa le visage, soulevant ma chevelure de feu attachée en queue de cheval, ce qui devait donner un air très théâtral à la scène qui se déroulait sous les yeux des passants et des clients de la Taverne. Aller, Thunder… montre-moi de quoi le fils de Zeus est capable !



(C) MISS AMAZING.
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
A. Kira « T » Dawkins
Demi-Divinité fils de Zeus & Démon
Coeurs : 59 Messages : 137
Couleurs : #330000
J'ai traversé le portail depuis le : 16/11/2011 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Akira « Thunder » Dawkins a.k.a Kira. Actuellement je suis : célibataire et bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Killua (HxH), Miyamura (Yamada-kun) et Kuga (Prince of Stride) // IRL Tegoshi Yuya et à ce propos, j'aimerais remercier : Elise-chou pour le sprite de ma tite soeur et moi ! ♥
Re: Démons, bourbons, bastons [PV Kira] | Jeu 12 Déc 2013, 16:01




« Shama & Kira »



Dans le fracas du verre, sons tintant et clairs, les morceaux de vitres se répartissant au sol dans une pluie de lumière, Akira entendit les cris des clients du bar. Hurlements d’approbation et d’enjouements de ceux qui suivaient de près le combat qui se menait en ce soir dans la taverne de Dyonisos. Les deux demi-démons avaient fait pas mal de dégâts, entre les tables et les chaises brisées, les meubles brûlés autant par les flammes de Scar que par les arcs électriques de Thunder et maintenant la grande fenêtre brisée. Mais le tavernier pouvait maintenant être rassuré, les deux fouteurs de troubles étaient désormais à l’extérieur et le combat continua, encore plus violent. Leurs rires respectifs se répercutant contre les murs des ruelles sombres, ils se toisèrent à nouveau.
De nombreux débris de verre avaient coupé la peau du fils de Zeus à différents endroits et en plus de l’entaille sur sa joue, il était dans l’obligation de garder son œil fermé. Putain d’angle mort… Un sacré handicape dans une telle situation mais la démone était bien amochée elle aussi. Malgré sa posture très détendue, bras écartés et paumes vers le ciel en faisant danser son élément autour de lui, Akira était bien plus sur ses gardes que l’on ne pourrait le croire. Avec toute la provocation dont il venait de faire preuve, c’était obligé que Scarlet riposte dans les minutes qui suivent. Leurs éléments respectifs se firent encore plus forts et intenses, maintenant libres de leurs mouvements et de lâcher toute leur puissance. Heureusement que le combat c’était plus transformé en amusement défouloir qu’en véritable combat à mort car les demi-Dieux auraient bien fini par faire un vrai massacre en plein centre de Skyworld. Quoique… Ils ne devaient pas être si méchants que cela tous les deux, peut-être un peu démoniaques mais pas meurtriers. Ou peu…

Les paroles de la jeune femme le firent tilter et il eut tout juste le temps de ramener son gantelet devant lui en position défensive pour se protéger de la lame. Le son métallique se répercuta violemment tout autour deux et le choc le fît trembler jusque dans ses pieds. Les deux métaux crissèrent l’un contre l’autre et un sourire sadique s’étira sur ses lèvres. Enfin ! Enfin elle attaquait ! L’euphorie lui empoigna les tripes quand il aperçut le regard enflammé et sauvage de son adversaire. Pendant un instant le démon se fit dominer par Scarlet, toute la force de cette dernière s’appuyant sur sa main armée par le biais de la lame en feu.


    « Tonton ! » s’exclama t-elle d’un ton purement moqueur.


Akira éclata presque de rire, à nouveau. Alors ça ! Il ne s’y attendait pas du tout je dois vous dire. Bon après tout, il savait très bien qu’il n’était pas le seul enfant d’un Dieu sur cette île, c’était donc obligé qu’un jour ou l’autre il croise un autre demi-Dieu en plus de sa demi-sœur. Mais il n’avait pas espéré en croiser un de sitôt. Surtout que celle-ci avait quasiment le même sang que lui au final. Demi-déesse, demi-démone, comme lui. Intéressant. Etre un sang-mêlé n’est pas facile à porter tous les jours, surtout lorsque le Dieu en question s’est rabaissé -selon les autres Dieux- aux plaisirs charnels avec un être démoniaque. Mais ce demi-sang les rendait plus fiers et plus agressifs que d’autres. Et en voilà donc deux spécimens plutôt représentatifs…
Alors qu’ils soutenaient le regard l’un de l’autre, le fils de Zeus s’activa pour deviner le sang divin de son opposante. Elle maîtrisait très clairement le feu et pendant un instant il pensa à une fille d’Hadès, ce qui aurait pu être logique qu’elle ait du coup du sang de démon. Mais après tout, il avait bien du sang de démon alors qu’il était le fils du Roi des Dieux… Et puis si elle avait été la fille d’Hadès, elle serait sa cousine… Donc : Nouvelle réflexion. Le feu… Oui, Kira n’a jamais été doué en mythologie quelle qu’elle soit. AH ! Le Dieu des forges et des volcans ! Héphaïstos maîtrise le feu et s’en sert pour forger, voilà donc probablement le père de la demi-démone. Non, c’était plus que probable. Etant donné qu’Héphaïstos est un fils de Zeus, Scar était donc sa nièce. En voilà donc un comble, dire qu’il l’avait appelée Tatie au début de leur rencontre… Cette découverte lui fit lâcher un sourire amusé presque jovial, faisant entre-apercevoir son véritable caractère. Un enfant joyeux et sociable mais il reprit vite son air sadique. Il lui aurait bien répondu mais il dû encaisser les coups d’épée de la jeune femme qui s’acharna contre lui. L’écho des métaux s’entrechoquant résonna dans les ruelles alors qu’il contrait une partie des assauts à l’aide de son gantelet. Laissant son pouvoir affluer, l’électricité s’échappa naturellement de son corps, blessant légèrement par inadvertance la démone mais celle-ci avait le corps tellement chaud grâce à ses flammes que les blessures légères furent réciproques. Au plus grand étonnement d’Akira, elle se mit à rire d’euphorie. Elle prenait enfin du plaisir à leur combat ! Alors il se joignit à elle, avec un petit rire amusé et sadique. Leur danse ne passait plus du tout inaperçue, se mouvant dans des pas quasi identiques et complémentaires, la foudre et le feu éclairant avec vivacité les alentours. Des passants s’arrêtèrent pour observer le spectacle, à une distance respectueuse pour ne pas se retrouver mêlé au combat entre les deux demi-divinités. Car en tant qu’enfants des Dieux, même si leur sang n’était respecté que par très peu de personnes, tout le monde avait conscience que leur puissance était incommensurable. Une puissance que le fils de Zeus se permettait de lâcher petit à petit.

Ses ailes dépliées de chaque côté de lui commençaient à lui peser dans un combat au sol. Elles l’empêchaient de se mouvoir aisément et avec agilité mais il se devait d’avouer qu’il avait un peu peur de ressentir à nouveau la douleur sourde et fantôme dirigée vers le membre balafré. Esquivant une dernière attaque de la lame qui effleura tout de même son bras armé, Scarlet s’éloigna soudainement. Ils purent chacun reprendre doucement leur souffle, sans se lâcher des yeux. Alors que la démone commençait à faire des petits pas lents et bien calculés autour de lui. L’adolescent sous sa forme adulte soupira doucement et discrètement avant de reprendre un air et un sourire suffisant. D’un revers de la main, il essuya son sang qui coulait sur sa joue, ses longs cheveux d’argent étaient complètement dérangés et certaines mèches pendaient presque devant son visage, lui donnant un air un peu fou. Le reste était, pour la plus part, coincé entre ses plumes noires. Rah ! Ça le faisait chier ces cheveux longs sérieusement… Et pourtant il avait essayé de les couper, mais rien à faire, à chaque fois qu’il reprenait sa forme adulte, sa chevelure revenait à cette longueur. Dans un mouvement agacé, il les ramena dans son dos et les tourna ensemble pour faire un nœud avec les mèches elles-mêmes, ramenant la queue de cheval sur son épaule. Ses deux imposantes ailes noires étirées lui donnaient un air menaçant, invitant son opposante à rester à cette distance. Sans la lâcher des yeux, il reprit sa position défensive. Ses jambes légèrement écartées -alignées à ses épaules-, ses deux bras en croisé devant sa poitrine et les griffes acérées écartées et crispées.


    « Alors Thunder, combien de temps feras-tu durer notre petit jeu ? Je commence à peine à m’amuser ! »
    « Et toi alors ma vieille nièce ? lâcha-t-il avec amusement. Montre-moi donc ce que tu as hérité de ton père !... Avant que je ne sorte la totale. »


A peine avait-il esquissé un léger geste pour l’inviter à l’attaquer que le ciel noir se mit à gronder bruyamment. Les nuages eurent soudainement l’air bien chargé et même si le temps ne fût pas à l’orage, Akira fit appel à l’électricité statique présente dans le ciel, tendant sa main griffue vers le ciel en la regardant avec un air provocateur. Elle voulait voir ce qu’un fils de Zeus pouvait faire ? Et bien voici la Foudre de Zeus ! Une lumière vive zébra le ciel et s’écrasa sur le demi-démon avec une telle puissance que le sol en vibra. Le fracas de l’éclair s’en suivit quelques secondes après tandis que l’élément indomptable était aspiré par le corps du demi-dieu. Les spectateurs voulait du théâtre est bien en voilà ! Une fois la lumière complètement disparue, il posa un regard arrogant sur Scar.


    « Le prochain n’est pas pour moi… A ta place, j’esquiverai. » dit-il avec un petit rire amusé.


Il frappa dans ses mains, sa peau rencontrant le métal de son gantelet émit un claquement étrange qui fut vite recouvert par le hurlement de la foudre frappant à quelques mètres à peine de la jeune femme aux cheveux de feu. Le gantelet pour le corps à corps, la foudre pour la distance. Pour lui, c’était comme faire un tir au pigeon. Bien sûr, jamais il n’essayera sérieusement de la tuer, elle était bien trop amusante et surtout maline pour se laisser faire. Voyons de quoi elle est capable !


    « Le jeu est « Essaye de me rejoindre si tu peux ! » » s’esclaffa-t-il.


Continuant de frapper dans ses mains par intermittence régulière -le ciel doit se charger pendant une bonne dizaine de seconde, ce qui est énorme en combat-, la foudre s’écrasa de manière aléatoire deux ou trois fois au sol. Akira se permit même d’en lancer un non loin des curieux pour leur faire peur ce qui le fit éclater de rire. Le seul moyen de le stopper est de retourner au corps à corps avec lui dans ce genre de combat amical. Mais gare à la foudre de son corps ~


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !




::KirAlice ~ I love you sister::
 
::Like a Fallen Angel::
 
 
Démons, bourbons, bastons [PV Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Kira-kyuukyoku
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )
» Les démons majeurs ? lequel choisir

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres :: Taverne de Dyonisos-
Sauter vers: