Partagez | 
 

 House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Staffien
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : Zunnie Mon nom est : Daniel-Henry Ciel Crawley Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Sam 14 Déc 2013, 17:21


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.



D
es pas retentirent dans le couloir, ces pas qui annonçaient la mort se rapprochaient de plus en plus. ciel ne savait pas si c'était les dernières secondes de sa vie, ce qui était sûr, c'est qu'il allait faire son possible pour les empêcher de tuer Lindasilme. Elle qui ne méritait pas cela, qui n'avait rien fait de mal, dont les mains étaient toujours aussi pures. Non, elle ne méritait pas cela. Si le demi-dieu devait faire une bonne action, c'était maintenant ou sinon, il n'en aurait sûrement pas l'occasion plus tard. Il tenta de cacher sa respiration en plaquant sa main sur sa bouche, l’adrénaline montait en lui. Il avait du mal à garder son sang froid, il ne trouvait pas la moindre solution à moins qu'ils ne passent leur chemin. Les deux enfants, restant silencieux, sentaient que leur vie allait leur être retirée.
Les pas se firent de plus en plus forts, ils approchaient...

Ouf...Ils passèrent leur chemin, comme si de rien n'était. Ciel soupira doucement et un poids disparut de son coeur. Après quelques secondes d'attente, ils ouvrirent l'armoire afin de s'échapper le plus vite possible. Il fallait absolument prendre la sortie du jardin si ils voulaient en ressortir saufs. La porte, il fallait la trouver et vite ! Chaque seconde était précieuse, il ne fallait surtout pas les gâcher. Le jeune homme trouva alors le chemin le plus simple et le plus rapide pour se diriger vers la porte du jardin, la porte de la sortie. A peine avaient-ils eu le temps de crier victoire que la porte fit un bruit assourdissant en s'ouvrant, alarmant leurs malfaiteurs.


    ▬ Théodore ! J’ai entendu la porte de derrière s’ouvrir ! VIENS ICI TOUT DE SUITE !



    ▬ Merde ! Vite ! Cours !



Ciel poussa Lindasilme qui traversa la porte en sautant. Sans se retourner, ils se mirent à courir le plus vite possible vers la sortie. Le demi-dieu sentait l'angoisse et la peur monter en lui, comme si cela l'étranglait. Il ne voulait pas mourir. Pas maintenant. Il fallait à tout prix sortir son amie de ce pétrin et vite. Les deux enfants risquaient leur vie et avait des chances de la perdre. La porte de derrière s'ouvrit à nouveau, ils étaient là. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était que...

Un coup de feu retentit.

L'écho fit s'envoler une multitude de corbeau qui s'élevèrent dans le ciel en coassant. Tel un nuage noir apportant la mort. A cet instant précis, le jeune garçon regarda son amie saine et sauve qui se retourna affolée. En une fraction de seconde, il s'effondra sur le sol.

Touché.

Il se courba tout en tenant son ventre. Il avait été touché là. Les salauds, le voilà mal en point. La douleur était telle qu'il n'eut même pas la force de hurler. L'enfant se recroquevilla sur lui-même et jeta un regard vers leurs deux malfaiteurs qui se rapprochaient de plus en plus. Rapidement, il hurla à Lindasilme de continuer sans lui, de survivre.
Il ne prit pas le temps de s'assurer qu'elle s'en aille que son attention fut attirer par les deux adultes qui se précipitaient sur lui.


    ▬ OH MON DIEU ! Tu l'as touché !



Sur ces mots, Ciel se releva rapidement puis fit apparaître son épée. Il se mit en posture de combat et se tenait prêt. L'homme qui s'approchait de lui le toisa de haut en bas puis brandit le pistolet dans sa direction. Allait-il tirer ? Et Lindasilme ? Etait-elle partie ?
Alors que l'homme esquissa un sourire, le garçon se jeta vers l'arrière où se trouvait son amie et la plaqua au sol. Un coup de feu retentit à nouveau.


    ▬ Si vous voulez me tuer allez y ! Mais laissez la en vie !



A peine avait-il eu le temps de prononcer cette phrase qu'il posa rapidement sa main sur sa bouche. Il se mit à tousser tel un malade sur le point de mourir. Sa main, recouverte de sang, témoignait de la gravité de la balle qu'il venait de se prendre. D'ailleurs, il avait u mal à tenir sur ses jambes, et seul le courage lui permettait de se tenir debout. Il se devait d'être courageux, sa volonté voulait qu'il survive. Le jeune homme, avec un ultime effort, tout en haletant, se posta devant les deux adultes et d'un geste vif arracha son cache-oeil dévoilant son oeil maudit. L'homme s'écroula sur le sol en hurlant de douleur, il se tortilla dans tous les sens. Ciel croisa ensuite le regard de Susan qui a son tour subit une torture physique violente. Le jeune garçon, ne pouvant se contrôler à cause de sa haine usa de son pouvoir maléfique si bien que ça risquait de les tuer, et de le tuer. Plus il utilisait son pouvoir, plus il avait mal à sa blessure, son sang continuait de couler et il manquait de s'effondrer sur le sol.

[Désolée pour l'attente et désolée car c'est de la grosse merde :(]




Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Ven 10 Jan 2014, 23:16

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Ce jour là, le ciel était grisâtre et maussade. Un vent porteur de mauvais augures s’était levé sur Londres tandis que de larges nuages aux teintes obscures se profilaient à l’horizon, ne présageant rien de bon. Les cieux s’assombrissaient peu à peu quand on vol de corbeau déchira le silence de leurs coassements morbides dus à un son inexorablement lié depuis plusieurs siècles à l’existence humaine.

Lorsque que le coup de feu retentit, il y eut une sorte de flottement pendant quelques secondes, comme si le temps s’était arrêté. Lindasilme attendit l’impact, mais rien ne se produisit. C’est à cet instant qu’elle compris que la balle ne l’avait pas atteinte mais… elle pivota sur un pied pour observer où se trouver son ami, les yeux écarquillés de peur. C’est alors qu’elle le vit. Il perdait l’équilibre, tombant vers le sol toujours dans cet étrange de ralenti, puis le temps reprit son cour normal.
Il s’effondra, se tenant le ventre. Un cri voulu sortir de la gorge de la demoiselle, mais se perdit en chemin. Le prénom du jeune garçon tournait dans sa tête mais sa voix semblait bloquée, elle n’arrivait pas à l’appeler. Elle courut vers lui-même si leurs poursuivants arrivaient. Ciel lui hurla de partir, ce qui la fit hésiter quelques instants. Elle resta de cette manière à une distance assez raisonnable de lui quand le couple était en train d’accourir vers le blessé. Avant même qu’ils aient le temps de faire quoi que ce soit, Ciel se redressa d’un coup, faisant apparaître son épée, se tenant digne et en position de combat face aux vampires.
Son ancien père adoptif pointa de nouveau son arme vers lui, avant d’avoir un sourire parfaitement vicieux. Sentant sûrement venir quelque chose de mauvais, Ciel se jeta sur la fée et la plaqua au sol tandis qu’un nouveau coup de feu résonnait. Légèrement hébétée, Lindasilme fut prise au dépourvu autant par le mouvement de son ami que celui de l’homme.

« Si vous voulez me tuer allez y ! Mais laissez la en vie ! »

Une protestation muette monta à l’esprit de la fillette. Elle ne voulait pas qu’il se sacrifie pour elle. Jamais. Elle préférait autant mourir avec lui… son cœur se mit à battre rapidement. Et s’il mourrait ? Non !! C’était impossible. Elle ne laisserait pas cela arriver… elle ne le pouvait pas… Une grande détresse s’empara d’elle, juste avant que cela n’empire. En effet, Ciel se mit alors à tousser violemment, et il recueillit au creux de sa main du sang dû à sa blessure. Il avait une hémorragie interne. Lindasilme se redressa, retenant ses larmes. « Ciel, je… » Mais elle ne savait pas quoi dire. A quoi bon tenter de le rassurer ? Ils savaient tous les deux qu’à cet instant, ils risquaient leur vie. Mais le voir dans un tel état… Lindasilme avait le sentiment que c’était elle qui avait eut la chair brulée par la balle de cette arme à feu. Elle sentait qu’il ne tiendrait pas beaucoup plus longtemps, et avait conscience qu’il faisait tout cela à la fois pour survivre mais aussi pour la protéger.
Mais alors, il fit quelque chose auquel elle ne s’attendait pas. Il retira son cache-œil avec force, dévoilant sa pupille maudite. Lindasilme le fixa. Ca n’avait rien de normal. De toute évidence, il avait été maudit. Mais ce qui s’en suivit la surpris autrement plus. L’homme se mit brusquement à convulser au sol, comme s’il était victime d’une douleur intolérable. La femme subit ensuite rapidement le même sort. Un frisson ignoble parcouru le corps de l’elfe. Cela lui rappelait l’intensité des souffrances qu’elle avait endurées sur la table d’opération du couple. Inquiète, elle leva les yeux vers Ciel, qui fixait impitoyablement son mauvais œil sur eux.
Elle ne pouvait les regarder se tortiller plus longtemps. Son ami semblait à présent exténué. Du sang coulait de la plaie et avait tâché ses vêtements autour de l’impact de balle. Son corps entier était pris de légers tremblements. Puis soudainement, ses jambes lâchèrent sous son poids. Lindasilme se précipita pour le réceptionner. A genoux, elle le prit dans ses bras et écarta les mèches de cheveux qui obstruaient le visage de l’adolescent. Elle se maudissait elle-même. Pourquoi n’avait-elle pas le don de guérir ? Pourquoi ? Des larmes de frustration lui montèrent aux yeux.

« Ciel… je te promet que tout ira bien. Les deux vampires sont évanouis pour l’instant, je vais trouver un moyen de nous sortir de là. Je te le jure. »

Sa voix se faisait vacillante et pleine d’émotions. Du fait qu’elle le tenait dans ses bras, ses vêtements se tâchèrent également d’un pourpre caractéristique du sang. Les mains tremblantes, elle déchira le bas de sa robe et s’en servit pour panser la blessure de son ami du mieux qu’elle put, afin d’empêcher le plus ses veines de se vider vitesse grand V. Muée par la force de désespoir, elle hurla tout bonnement et simplement. Un cri aiguë qui résonna quelques instants autour d’eux. Pendants plusieurs instants, rien ne se produisit, puis soudain un grand cerf pointa son museau dans le jardin. Il s’avança vers les deux enfants, suivit par plusieurs autres de ses semblables. Mobilisant toute sa force, elle fit grimper son ami sur le dos de l’un d’eux, gardant toujours un œil sur les deux vampires toujours écroulés pathétiquement sur le sol. La fillette monta derrière lui, pour être certaine qu’il ne tomberait pas. Faisant du mieux qu’elle put, elle l’encadra de ses frêles bras et saisit les bois du roi de la forêt qui attendait patiemment qu’elle soit prête avant de partir. L’elfe se retourna pour observer la maison s’éloigner ainsi que le couple au sol. Toutes ces choses… jamais elle n’avait pensé que cela lui arriverait. Sa monture gagna de la vitesse tandis que le besoin de blesser Ciel devenait de plus en plus pressant. La jeune fille ferait tout pour qu’il s’en sorte. Elle serait même capable de marchander avec Hadès s’il le fallait, mais jamais elle ne le laisserait mourir. Elle ne pouvait pas se permettre de le laisser partir, car elle avait à présent le sentiment qu’elle avait besoin de lui. Que sans lui, elle ne pourrait pas continuer. Car à cet instant, elle ne pouvait plus nier le sentiment qui avait prit place en son cœur.  

NAOMIIE

Hors RP | A partir de là, que penserais-tu de reprendre le récit (peut-être) à l’hopital du Castle of Heart ? Ou alors dans un hôpital normal si tu préfères ! ^^ (ou alors autre chose, on peut en discuter si tu veux ♥)



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Staffien
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : Zunnie Mon nom est : Daniel-Henry Ciel Crawley Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Dim 06 Juil 2014, 16:04


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.



C
iel cru que sa dernière heure avait sonné. A bout de force, il avait réussi à utiliser son pouvoir de torture afin de les évanouir et lui permettre, à lui et à Lindasilme de s'échapper. Ecroulé sur le sol, il sentait le sang chaud sortant de son corps qui se déversait dans l'herbe. Il entendit un cri du côté de son amie qui accourut vers lui pour le rattraper avant qu'il ne s'écrase sur le gazon. Le garçon sentit la chaleur de la jeune fille contre lui et vit, les yeux entrouverts, le visage de cette dernière. Au moins, si il mourrait maintenant, il aurait le plus beau visage qu'il aurait jamais vu avant de partir dans l'au delà. Par malheur, des larmes apparurent et son visage témoignait un sentiment de frustration.

▬ Ciel… je te promet que tout ira bien. Les deux vampires sont évanouis pour l’instant, je vais trouver un moyen de nous sortir de là. Je te le jure.

Sa voix tremblotait, Ciel l'avait remarqué. Elle s'en voulait de n'avoir pas pu faire mieux. Mais voyons, elle en avait déjà fait assez pour lui. L'enfant commençait à perdre un peu connaissance, en fonction du nombre de litre de sang qu'il perdait. Allait-il mourir aussi pathétiquement dans les bras d'une petite fille qui n'avait rien demandé de tout cela ? C'en était ridicule. Sa fierté en prenait un coup. Lui, tout ce qu'il voulait c'était de lui faire visiter les plus beaux coins de Londres. Et voilà qu'il se retrouvait aux portes de la mort avec une enfant qui était susceptible d'être traumatisée par ce qu'il lui était arrivé. Jamais Ciel ne pourra se pardonner pour le malheur qu'ils lui ont fait. Jamais. Lindasilme se donnait du mal pour le soigner, elle avait déchirer une si jolie robe pour panser sa blessure. Le sang coulait toujours et c'était de plus en plus abondant.
Ciel ferma les yeux au moment où Lindasilme se mit à hurler. Un hurlement qui déchirait le ciel et qui témoignait de la douleur de l'enfant. Soudainement, il entendit des pas et au moment où il fut hissé sur le dos d'un animal - qu'il reconnut à cause de la douceur de la fourrure, il perdit connaissance.

Voilà un moment qu'ils galopaient dans les arbres à la recherche de la ville la plus proche. Subitement, ayant énormément pensé à Lindasilme, Ciel se réveilla. Le cerf s'arrêta dans sa course, sentant qu'il s'apprêtait à tomber vu qu'il s'était agité. Finalement, ce fut à l'arrêt complet que Ciel tomba en avant sous les petits cris de son amie qui tentait de le rattraper en tirant sur ses vêtement. Il fit une chute la têt la première mais eut le réflexe de se rattraper avec ses mains et fit donc une roulade. Assis à l'orée d'un bois, il se releva, manqua de tomber à cause des vertiges qui le prenaient puis observa le pansement que lui avait fait son amie. Le sang coulait toujours mais moins. Avec le briquet qu'il avait volé, il décida de brûler sa plaie, quitte à se brûler toute la côte pour arrêter l'hémorragie. Après s'être exécuté, il se tourna vers celle-ci et posa une main sur son épaule pour se retenir à elle.

▬ Merci Lindasilme. Tu m'as sauvé la vie.

C'est alors qu'il leva la tête vers elle, s'approchant. Mais il s'arrêta net à quelques centimètres et recula. Bon sang, mais qu'est-ce qu'il s'apprêtait à faire ? Il fallait rester digne et ne pas la brusquer. Mais quel imbécile.
Rouge de honte, il se tourna vers la route et observa les alentours. Finalement, il mit cet incident de côté car il reconnut la ville. Il pressa alors son amie tout en la poussant vers l'avant pour monter derrière elle. Le demi-dieu connaissait un endroit où la concentration de magie était forte qui pourraient leur permettre de retourner sur l'île.
Après s'être approché de l'endroit, il prit la main de son amie, salua le cerf qui les avait emmené par ici et avec le peu de magie qu'ils leur restaient, ils eurent beaucoup de mal à créer le portail qui les ramènerait au Castle of Heart.
Arrivés là bas, le demi-dieu, complètement déchargé s'écroula sur le beau carrelage du palais de cristal près de l'endroit où l'on créait des portails et fut rapidement prit en charge.

Il se réveilla plus tard dans une chambre d'hôpital. Allongé et presque paralysé. Il n'avait pas assez de force pour se redresser alors il tourna simplement la tête pour regarder l'heure. Quinze heure ? Comment cela se fait-il ? Avait-il dormi ici ? Il fut stoppé net dans ses pensées lorsque la porte de sa chambre d'hôpital s'ouvrit. Des fleurs.




Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Jeu 17 Juil 2014, 12:08

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Lindasilme regarda Ciel cautériser sa plaie à l’aide du briquet qu’il avait en sa possession. Elle ne put le regarder faire bien longtemps, forcée à detourner son regard. Ce n’était pas un spectacle très beau à voir, il faut dire. Elle descendit à son tour du cerf (de façon plus contrôlée que son camarade cependant) et le rejoignit lorsqu’il eut fini. Ce dernier se tourna vers elle et posa sa main sur son épaule pour s’y appuyer.

« Merci Lindasilme. Tu m'as sauvé la vie. »

La demoiselle secoua la tête pour lui indiquer que c’était tout naturel, mais alors son regard plongea dans celui du jeune garçon. Son cœur se remit à battre comme un fou tandis que Ciel approchait doucement son visage du sien. Elle entrouvrit ses lèvres de stupeur, mais ne fit rien pour le repousser. Cependant, il s’arrêta à quelque centimètres de son visage, avant de se détourner. Lindasilme resta ainsi, un peu tremblotante, sentant toujours le souffle tiède du demi-dieu sur son visage. Immédiatement, elle prit ses joues dans ses petites mains. Brûlante. Elle était brûlante. Pas la peine de se regarder dans un miroir pour deviner que son visage avait viré au cramoisi, mais elle n’ajouta rien.

Elle se posait trop de questions. Pourquoi avait-il fait ça ? Ou pourquoi s’était-il arrêté ? Stop ! Elle s’ordonna mentalement de se calmer. Ce n’était pas le moment. Il était toujours blessé, il fallait l’emmener se faire soigner au plus vite. Mais alors, il reconnut la ville non loin. Ils remontèrent donc sur le dos du prince de la forêt pour se mettre en route, mettant de côté cet incident. Ciel les guida à un endroit où il savait qu’ils pourraient créer un portail. Une fois sur place, il lui prit la main. Ils remercièrent le cerf puis à l’aide de leurs dernières réserves de magie et d’énergie, ils réussirent à ouvrir un portail qui les conduirait sur l’île céleste. Une fois arrivés, Ciel s’écroula de fatigue. Lindasilme le prit dans ses bras et la suivit jusqu’à la fin, accompagnant les personnes qui l’emmenèrent à l’hôpital. Elle ne voulait pas lui lâcher la main, mais elle y fut contrainte pour qu’on lui prodigue les soins nécessaires. Des infirmiers l’inspectèrent puis la laissèrent partir. Elle voulait rester. Elle ne voulait pas laisser Ciel. Elle resta donc dans une salle d’attente. Une infirmière de garde la laissa rester, et elle finit par s’endormir sur un siège.

Un peu nerveuse, tenant fermement le bouquet de fleurs dans ses mains, elle poussa la porte de la chambre pour entrer. Elle avait tant insisté pour le voir qu’ils avaient décidé de la laisser entrer. La porte se referma derrière elle tandis que son regard miel se posait sur l’adolescent allongé dans le lit d’hôpital. Il la regardait.

« Ciel ! »

Ce petit cri fut arraché de sa gorge sans qu’elle ne puisse s’en empêcher. Alors qu’elle avait pensé et repensé ce qu’elle devait faire en entrant dans sa chambre, au final elle laissait libre court à ses émotions. Elle ne pouvait faire autrement. Elle s’approcha du lit puis déposa les fleurs sur la table de chevet, avant de saisir la main du garçon timidement.

« Comment vas-tu ? »

Elle savait qu’il n’était pas en grande forme, mais elle voulait être sûre qu’il ne souffrait plus. Son ton était un inquiet, mais toute l’angoisse qu’elle avait ressentie plus tôt semblait vouloir faire surface à cet instant. Des larmes silencieuses se mirent à couler sur ses joues. Maladroitement, elle les essuya d’une main tremblante mais cela continuait de couler. Elle s’en voulait. Que ce soit lui allongé sur ce lit, et pas elle. Si elle avait été plus débrouillarde, elle aurait pu lui éviter tout ça. Sans rien dire, elle prit la main du jeune homme avec douceur et la remonta jusqu’à son front.

« J-je suis désolée… »

Sa voix n’était qu’un soupir.

NAOMIIE



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Staffien
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : Zunnie Mon nom est : Daniel-Henry Ciel Crawley Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Jeu 24 Juil 2014, 10:43


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.


C
iel avait toujours horreur des hôpitaux. Cette odeur de mort qui plainait dans l'atmosphère rôdait dans les parages et le mettait mal à l'aise. C'était dans cette endroit, dans un lit similaire au sien que celle qu'il avait considéré comme sa mère s'était éteinte. Cela pouvait paraître anodin mais ça l'avait marqué. Il la revoyait sur le lit d'à côté, lui souriant, puis fermer les yeux pour ne plus jamais les rouvrir. Ses pensées furent dissipées grâce à l'arrivée de quelqu'un dans sa chambre. La première chose qu'il put apercevoir dans l'entre ouverture était des fleurs. Telle ne fut pas sa surprise de découvrir la personne qui se cachait derrière ce si joli bouquet. Sa chère Lindasilme qui venait lui rendre visite. Bien entendu, Oz était venu directement lorsqu'il a su que son frère avait eu des problèmes.


▬ Ciel !

L'enfant sourit à l'écoute de son prénom puis fit des mouvements de la main revenant vers lui pour lui ordonner de venir. Elle s'approcha donc du lit et déposa délicatement les fleurs sur la table qui se trouvait à proximité de Ciel. Rapidement, elle saisi la main de Ciel entre les siennes et lui demanda si tout allait bien. Cela se voyait dans son regard qu'elle était folle d'inquiétude et que sûrement, le garçon ne faisait qu'emplir ses pensées depuis hier soir. Alors que l'enfant s'apprêtait à répondre, des larmes coulèrent sur les joues de la petite fée qui essayait de les retenir en silence, murmurant des excuses. Elle était à la fois adorable et magnifique. Le demi-dieu tendit l'autre main pour essuyer les larmes de la jeune fille puis déclara d'un ton serein :


▬ Tu n'as pas à t'excuser Lindasilme. Tout ce qui est arrivé est de ma faute. Pardonne moi pour tout ce qui est arrivé. Je ne voulais pas qu'ils te fassent du mal...La prochaine fois, je t'emmènerai réellement à l'endroit où j'avais prévu de t'y emmener.

Tout en souriant, il se détacha des mains de la petite et tapota son lit pour l'inviter à s'asseoir à côté de lui, sur son lit. Il était encore surpris de voir à quel point elle avait changé. Elle avait du prendre au moins cinq ans à cause de leurs expériences. Etait-ce possible ? Normalement non. Impossible de faire grandir une petite aussi rapidement. Mais le mal est fait. Elle faisait désormais plus âgée que son âge réel, mais les effets devraient s'estomper en grandissant car elle finirait par retrouver une apparence stable. Elle ressemblait à une enfant de douze ou treize ans. Mais dans ses yeux, il voyait toujours la jolie Lindasilme de huit ans qui l'avait surpris plus d'une fois.


▬ Dis moi, tu arrives un peu à t'habituer à ton nouveau corps ? Tu as pris tout de même une quinzaine de centimètres. A force, tu vas finir par me dépasser !

Le demi-dieu se mit à rire de manière discrète. Dire que ce n'était pas son genre de faire des blagues pareilles. Lui qui était tout le temps réservé et sérieux. C'était comme si Lindasilme lui apportait la bonté qu'il n'avait pas. Cette touche de couleur qui venait recouvrir un peu son noir, son bleu océan et son gris. L'enfant posa doucement sa tête sur celle de son amie. Il fut surpris de penser qu'elle sentait incroyablement bon. Vous savez, cette odeur sucrée et fleurie qui n'allait qu'aux jolies jeunes filles. Bon, il n'était pas encore temps et l'heure de jouer aux pervers. Concernant les sentiments qu'il éprouvait envers Lindasilme, Ciel comprenait qu'il y avait quelque chose, mais pour lui, il était encore trop tôt. Peut-être lorsqu'ils auraient dans la vingtaine, là il se décidera à faire quelque chose. Pour le moment, elle n'avait que huit ans, ce n'était qu'une enfant, il fallait prendre son temps pour ces choses là. Même le demi-dieu ne se voyait tomber amoureux. Jamais. C'est pourquoi il décida de prendre son temps et d'attendre de grandir. Dans un soupir, il déclara ce qu'il lui restait sur la conscience.

▬ Je n'ai même pas pu te protéger d'eux. Je suis trop faible. Je ne suis qu'encore qu'un enfant malheureusement. J'aimerai bien être plus grand, plus fort...Pour te protéger...Peut-être est-il dangereux de rester avec moi.







Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Mer 30 Juil 2014, 18:47

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Le garçon lui répondit d’une voix douce tout en essuyant les larmes qui coulaient sur son visage. Lorsqu’il dit que tout était de sa faute, elle secoua un tout petit peu la tête, puis un sourire fleurit sur ses lèvres lorsqu’il lui promit que la prochaine fois, il l’emmènerait bel et bien là où il l’entendait. Elle était si heureuse que malgré les évènements, ils pourraient tout de même passer du temps ensemble normalement. Elle ferma doucement les yeux pour savourer le contact de sa main contre sa joue, puis les rouvrit lorsqu’elle le sentit se détacher d’elle. Il tapotait son lit à côté d’elle. Surprise, puis vraiment heureuse, elle s’assit timidement à cet endroit, tout près de lui.

« Dis moi, tu arrives un peu à t'habituer à ton nouveau corps ? Tu as pris tout de même une quinzaine de centimètres. A force, tu vas finir par me dépasser ! »

Le rire mélodieux de la jeune fille se mêla à celui du demi-dieu. Elle rougit un peu en baissant les yeux vers ses genoux.

« Pour l’instant, je trouve toujours cela étrange… mais je m’y habituerai, à force. Et pour ce qui est de te dépasser, rajouta-t-elle avec un sourire, je pense que tu ne risques pas grand-chose. »

Elle rit à nouveau. Il faut dire qu’elle n’a jamais été très grande, que ce soit par rapport aux gens de son âge ou tout court. Toute petite et fragile. Elle avait toujours espéré être grande comme son père – la grâce elfique, hein ! Mais pourtant, à l’horizon ne se profilait aucune échappatoire à sa petite taille. Cela ne l’empêchait pourtant pas de voir le futur haut en couleurs. Pas si petite que ça, quand on y pense, pas vrai ? Alors, le garçon déposa doucement sa tête contre elle, et son cœur manqua un battement. Elle ne rajouta rien, toujours troublée par ce qu’elle ressentait en sa présence, sentant des couleurs rosées monter à ses joues. De la fenêtre ouverte, quelques rayons de soleil aventureux venaient caresser de leurs bras dorés les enfants dans la pièce. On pouvait entendre quelques oiseaux chantonner gaiement, répondants aux palpitations du cœur de la fillette. La voix de Ciel s’éleva une nouvelle fois.

« Je n'ai même pas pu te protéger d'eux. Je suis trop faible. Je ne suis encore qu'un enfant malheureusement. J'aimerai bien être plus grand, plus fort...Pour te protéger...Peut-être est-il dangereux de rester avec moi. »

Lorsqu’il prononça ces derniers mots, Lindasilme ouvrit grand ses yeux dorés qu’elle posa sur lui avec une sorte de surprise. Surprise ? Oui. De l’entendre dire de telles choses. Elle entrouvrit ses lèvres une fois, cherchant ses mots, puis les pinça en secouant de la tête avec douceur, ses bouclettes blondes volant autour de son joli minois, le soleil débusquant de délicats reflets cuivrés au passage.

« Même si tu es faible, et même si tu n’as pas pu me protéger cette fois… je t’en prie, ne dis pas de telles choses… »

Elle plongea son regard dans le sien avec intensité, ses yeux lumineux pris d’un sérieux soudain.

« Même si c’est dangereux, je voudrais tout de même rester avec toi. Je… »

Elle secoua de nouveau la tête avant de reprendre avec un tout petit sourire.

« Tu vois… c’est avec toi que je me sens le mieux. Je n’ai pas vraiment d’amis, tu es la personne la plus importante à mes yeux, et je me sens en sécurité avec toi. Juste ici… »

Elle appuya sur son cœur avec sa petite main toute douce.

« Alors, si toi aussi tu t’en vas… Je ne sais pas ce que je ferais… »

Elle fit son possible pour garder un visage impassible, mais ses sourcils et ses lèvres tremblantes la trahissaient : son chagrin était évident. Alors, elle fit quelque chose qu’elle n’aurait jamais osé faire si les circonstances n’avaient pas été telles. Comme une enfant, elle plongea son visage contre la poitrine de Ciel et l’enserra de ses petits bras frêles.

« S’il te plaît… ne me laisse pas toute seule… »

NAOMIIE



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Staffien
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : Zunnie Mon nom est : Daniel-Henry Ciel Crawley Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Lun 19 Jan 2015, 18:11


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.


C
e garçon pensait habituellement à lui-même ou à son propre frère et là, c'était la première fois qu'il se mettait vraiment au dernier plan. Lindasilme était une perle à ses yeux, un diamant...Non non, on ne pouvait comparer cette demoiselle à quelque chose qui ne valait pas même sa valeur. Du moins, selon Ciel, Lindasilme n'avait pas de valeur, dans le sens où il était totalement impossible de l'évaluer. Il aimerait être son damoiseau, son cavalier, son chevalier...Pour ne pas dire Prince. Cela avait tout l'air d'un conte de fée. Du moins cela ressemblait un peu plus à la Belle et la Bête. Le demi-dieu était froid, distant et sceptique, quant à elle, elle rayonnait, elle inspirait de bonheur. Comment deux entités aussi différentes pourraient être ensemble. Pensant dans ce sens, Ciel se sentit totalement misérable et se dit qu'elle méritait bien mieux. Bien mieux que lui. Même si il avait une grande estime pour lui-même, elle n'égalait pas celle qu'il avait pour Lindasilme. D'habitude, il avait horreur des gens trop gentil, qui tombait dans la prodigalité comme le disait si bien Aristote. Dans l'excès de la générosité. Mais elle, si différente, si...
Aucun mot ne pouvait la définir tant ils n'en avaient pas la possibilité.
Mais il repoussa ses idées, la culpabilité le rattrapa. Elle avait subi des atrocités, par sa faute. Comment comme lui pouvait protéger qui que ce soit si il n'arrivait pas à se protéger lui-même ?
Malgré son discours négatif et pessimiste, Lindasilme était là pour lui redonner le goût de la vie, elle était là pour lui redonner espoir. Lorsqu'elle avoua vouloir rester avec lui, malgré toutes les choses qu'il avait dit auparavant, malgré tout ce qu'elle avait du endurer, elle était là à lui tendre la main. A lui dire que quels que soient les événements, elle ne voulait personne d'autre.

▬ Tu vois… c’est avec toi que je me sens le mieux. Je n’ai pas vraiment d’amis, tu es la personne la plus importante à mes yeux, et je me sens en sécurité avec toi. Juste ici…  Alors, si toi aussi tu t’en vas… Je ne sais pas ce que je ferais…
L'envie irrésistible de la prendre dans ses bras traversa tout son corps comme des étincelles. Il sentit quelques pincements au coeur, comme ces adolescents qui voyaient la personne dont il était éperdument amoureux. Il était un de ces adolescents qui ressentaient des picotement dans tout le corps, comme une sorte d'angoisse mélanger à une sensation agréable. Que faire. C'en était totalement déstabilisant. C'est alors qu'attristée par les déclarations de Ciel et souhaitant rester avec lui quoi qu'il arrive, elle posa sa tête sur son torse tout en serrant ses petits bras. Ciel, tu allais encore la faire pleurer.

▬ S’il te plaît… ne me laisse pas toute seule…

Regardant Lindasilme, il releva doucement la tête de cette dernière et sans comprendre ce qu'il lui arrivait et ce qu'il faisait, il approcha son visage du sien et tout en fermant les yeux, leurs lèvres s'aimèrent une fois. D'une douceur tout en délicatesse. C'était la première fois qu'il ressenti une explosion de sentiments en lui. Désormais, son coeur qui était toujours gris et noir était empli de magnifiques couleurs...Du moins d'une seule en particulier : Celle de Lindasilme.
Après ce doux échange, il recula son visage et sans quitter sa demoiselle des yeux il déclara, les yeux émus :

▬ Je ne suis peut-être pas un homme, mais je le suis déjà dans mon coeur. Je ne pourrai, au grand jamais lâcher cette main que je veux garder pour moi seul. Cela peut paraître égoïste.

Il avait pris la main de Lindasilme dans ses mains gelées et les serraient. Il ne comprenait pas intérieurement ce qu'il se passait. Ses paroles sortaient de sa bouche spontanément. Ses émotions faisaient des tours dans son coeur, ses pensées faisaient de même dans sa tête. c'était incontrôlable, mais qu'est-ce que c'était agréable.

▬ Je serai votre Prince. Au péril de ma vie.

Reprenant ainsi ses esprits il commença a enchaîner milles excuses, s'excusant ainsi de son comportement qui pouvait être trop direct ou par ses paroles déplacées. Paniquant ainsi comme un adolescent chamboulé par ses émotions, il regarda dans tous les sens pour enfin reprendre son inspiration. Soufflant un bon coup, il ne s'aperçut même pas qu'il avait repris son langage de monarque en la vouvoyant. Finalement il reprit de plus belle et de la manière la plus sincère, il déclara :

▬ Je t'aime Lindasilme.

Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était sa couleur rouge cramoisi qui apparut sur son visage.
On aurait pu les comparer à Hadès et Perséphone. La lune et le soleil. La nuit, le jour. Noir froid calme, claire joyeuse rayonnante.
Le ying et le yang.


[Désolée pour l'attente, j'ai changé la musique au fait \o/]




Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Mer 21 Jan 2015, 16:08

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

A l’instant même où la petite demoiselle enfouit son visage contre le torse du jeune demi-dieu, elle sentit une vague d’émotions la traverser. Elles étaient là depuis un moment, mais ce contact semblait toutes les relâcher d’un seul coup. Il sentait bon, et elle était bien, comme ça. Mais elle avait peur. Elle avait peur qu’il ne s’en aille, et qu’elle se retrouve à nouveau seule. Mais ces derniers mois qu’elle avait passés en sa compagnie avaient été les plus heureux de son existence depuis le départ de ses parents. Elle avait retrouvé la force de sourire, d’avancer. Le rythme de son sommeil s’était fait plus sain et son inspiration n’avait fait que croître. Car non seulement elle aimait toujours autant dessiner, créer, modeler, écrire toutes sortes de choses, mais elle avait la fierté de pouvoir le montrer à quelqu’un. Elle avait enfin la possibilité de partager son monde avec quelqu’un. Et elle souhaitait le faire avec lui, et lui seul. Elle avait bien senti son cœur flancher avant… elle avait compris. Si seulement il pouvait rester avec elle, si seulement…

Avant qu’elle ne puisse comprendre ce mouvement, qu’elle n’ait le temps d’analyser ce qui était en train de se produire, elle sentit les doigts de Ciel redresser son menton, puis ses lèvres se posèrent délicatement sur les siennes. Ses yeux étaient fermés, tandis que ceux de la petite fille s’ouvrirent en grand sous le coup de la surprise, étincelants d’une myriade de couleurs qui ne cessaient de changer. Du vermillon à l’argenté en passant par un différentes nuances de doré et de bleu, son regard était l’authentique miroir de ses émotions ; émotions qui explosaient dans sa petite poitrine, la faisant trembler sous leur action. Un doux rose vint colorer ses pommettes tandis que ses paupières se fermaient également, jetant l’ombre de ses longs cils sur son gracieux minois. A aucun instant, elle ne refusa cette étreinte. Au contraire, ses petites mains s’agrippèrent d’avantage au tissu du vêtement de Ciel, elle accepta ce présent.

Lorsqu’ils se séparèrent après ces quelques instants de pure douceur, Lindasilme rouvrit ses yeux doucement. Ils brillaient, d’un doré si beau qu’on aurait pu croire à deux pépites de métal précieux, deux bijoux d’une beauté authentique. Là, était la réelle couleur d’yeux de la jeune demi-sang. Celle qu’elle avait arborée à sa naissance, celle qui reflétait son cœur. Cœur, qu’elle avait déjà sans qu’il ne le sache offert à celui qui la tenait près de lui. Ses joues étaient adorablement empourprées et ses lèvres en cœur toutes roses, contrastant avec son irréprochable teint de porcelaine. Elle ne le quittait pas de yeux, la douce poupée aux boucles vénitiennes. Car déjà elle écoutait les paroles qu’il lui offrait. Son cœur battait la chamade, et des papillons volaient dans son ventre.

Elle ne voyait que lui, lui et son unique regard vairon, son regard océan et améthyste, souvent si froid et qui pourtant à présent comportait toutes les attentions du monde. Elle était si émue, qu’elle sentait quelques larmes lui monter aux yeux. Des larmes de réel bonheur, qui ne débordèrent cependant pas, offrant simplement à ses iris un éclat supplémentaire. Lorsqu’il annonça que cela pouvait être égoïste, elle sourit doucement et secoua la tête, sans pour autant cependant rompre le contact entre leurs regards. Il saisit son adorable menotte entre ses doigts qu’elle trouvait si élégants, et qui étaient froids. Sa mère avait pour habitude de dire que quand quelqu’un avait les mains glacées, alors son cœur était brûlant. C’était sûrement vrai.

Elle l’écouta docilement, sentant le bonheur gonfler dans sa poitrine à chacune de ses paroles. Elle n’arrivait pas à croire qu’il était réellement en train de dire cela. Elle n’arrivait pas à croire que c’était bien réel. Et pourtant, si l’on s’en remettait à sa raison… ils étaient bien là, tous les deux. Son cœur proche d’exploser, tandis que celui qu’elle aimait lui disait qu’il serait toujours là pour lui. Mon prince…

Dès qu’il eut prononcé ses mots, elle cligna des yeux, encore un peu surprise. Puis, lorsqu’il se répandit en excuses, elle ne put retenir un petit rire, si pur et adamantin. Elle secoua de nouveau la tête, montrant que ce n’était pas grave. Qu’il était tout pardonné. Il semblait bouleversé, tout d’un coup, fuyant son regard. Il était embarrassé. C’était… réellement surprenant, venant de lui. Mais définitivement adorable. Doucement, elle leva sa main en faisant mine de vouloir caresser sa joue pour tenter de le calmer, mais avant qu’elle ne puisse le faire, ses doigts n’effleurant que légèrement le velours de sa joue, il la fixa à nouveau dans les yeux avec une intensité renversante. Elle s’arrêta net.

« Je t'aime Lindasilme. »

Les lèvres de la demoiselle s’entrouvrirent et sa main resta en suspend dans les airs. Devenue telle une statue, seuls ses yeux étaient animés. Encore une fois, comme quelques instants auparavant, un arc-en-ciel de couleur s’y bousculait, tandis que son cœur battait si fort qu’elle n’entendait plus que cela. Doucement, tout en délicatesse, elle porta la main qu’elle avait levée jusque là à ses lèvres qui formaient un gracieux « o ». Cette fois ci, rien ne put empêcher les perles argentées de quitter ses yeux qui formaient leur lit, roulants sur son splendide visage.

« Oh, Ciel… »

Un petit hoquet s’échappa de sa poitrine, puis, elle posa l’une de ses minuscules mains sur chacune des joues du jeune garçon, qui avaient abandonné leur albâtre habituel pour une exubérante couleur rouge qui ne lui allait pas si mal, il fallait l’avouer. Et alors, un sourire fleurit sur son visage, si empli de bonheur et de grâce qu’on aurait pu croire à une apparition. Doucement, elle se hissa à sa hauteur et déposa son front contre le sien.

« Moi aussi je t’aime. »

Elle resta quelques instants ainsi avant de s’écarter afin de lui offrir un nouveau sourire.

« Je t’aime tellement… »

Elle rougit d’avantage à ses mots, mais ne perdit pas la face, reprenant la parole.

« … et je te fais confiance. »

Elle était trop craintive, avait trop peur qu’il parte. Cependant, elle le croyait. Elle serait prête à croire n’importe laquelle de ses paroles, sous prétexte que c’est lui qui les prononcerait. Doucement, elle le prit à nouveau dans ses bras, se blottissant toujours un peu timidement contre son cœur battant.

« Je resterai avec toi, si tu veux. Aussi longtemps qu’il le faut. Je ne veux pas te laisser tout seul ici. Les hôpitaux… me font un peu peur. »

Elle ferma les yeux doucement, et savoura cet instant. Alors c’était cela, l’amour. Celui qui lie deux personnes. C’est si dur à décrire… mais si beau. Elle sourit doucement. Je t’aime…

NAOMIIE


♥♥♥



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Staffien
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : Zunnie Mon nom est : Daniel-Henry Ciel Crawley Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Dim 08 Mar 2015, 00:05


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.


E
n lui, la voix de sa petite conscience qui d'habitude lui disait de rester distant et froid, lui avait pour une voix soufflé la plus belle des actions à faire. Comme il aurait voulu que ce moment dure un peu plus longtemps qu'une dizaine de secondes. Du moins dix secondes de pur bonheur ou il put enfin découvrir à quoi correspondait l'expression « avoir des papillons dans le ventre ». Ciel était à la fois gêné, timide mais entreprenant : il fut totalement imprévisible. Personne n'aurait imaginé qu'il aurait fait un tel geste. L'amour vous savez, vous tombe dessus au moment où vous vous attendiez le moins. Cela crée en vous des sentiments et des émotions que vous n'aurez jamais imaginé. Cela permet également de moins se centrer sur soi-même et de porter plus d'importance à quelqu'un d'autre. Il avait la réputation à être assez impassible, distant et solitaire, or cette fois-ci, il était tendre, doux et n'était plus seul.
Elle était si belle, malgré le fait qu'elle avait gagné quelques petites années à cause de sa malencontreuse aventure à Londres. Elle avait toujours cette candeur qui ravivait le sourire de n'importe qui. Elle avait toujours ce visage de jolie demoiselle qui vous attendrissait en un regard. Elle était si belle. Lindasilme avait quand même une allure un peu plus mature que son ancienne apparence de fillette de huit ans.

▬ Moi aussi je t’aime. Je t’aime tellement … et je te fais confiance.


Le coeur du garçon fit comme un bon. Un saut arrière. Un looping. Jamais il n'avait ressenti ce genre de chose. c'était à la fois fort et agréable. « Je t'aime ». De simples mots d'amour le rendait à la fois fort et fragile. Fort dans le sens où il sentait des ailes lui pousser dans le dos et fragile car il était totalement vulnérable, ses sentiments étant difficiles à cacher. Malgré cet amour, Ciel savait pertinemment qu'en restant avec lui, Lindasilme risquerait une fois de plus sa vie. Le garçon aurait voulu la garder à l'écart de tout cela. Intacte. Il l'aimait trop pour ça, sans se l'avoir réellement avoué. Son coeur battait de plus en vite, il voulait lui dire de rester avec lui mais il était poussé par sa conscience qui lui disait de la laisser saine et sauve : loin de lui.

▬  Je resterai avec toi, si tu veux. Aussi longtemps qu’il le faut. Je ne veux pas te laisser tout seul ici. Les hôpitaux… me font un peu peur.

▬ Lindasilme.. A l'hôpital je serai en sécurité, tu y viendras pour me rendre visite tout simplement, il n'est pas question que tu y restes toi aussi. Merci pour tout.


L'enfant qui se voulait adulte, ou plutôt cet adulte dans le corps d'un enfant redevenait adolescent le temps d'un instant mais tout en gardant son côté romantique il prit les mains de la jeune fille pour les couvrir de deux trois baiser. Puis tout en les gardant près de ses lèvres, Ciel ajouta :

▬ Je ne suis pas très doué avec les mots quand il s'agit d'amour. Je suis plutôt maladroit alors je m'excuse d'avance. Je ne veux pas passer pour un imbécile peu sûr de lui. Mais sache que, l'intégralité de mes sentiments se tournent uniquement envers toi.


Le voilà de nouveau rouge tomate. Il tremblait un tout petit peu, sûrement de l'embarras mélangé à de l'excitation. Comme tout adolescent, le premier amour ne vous laissait pas sans émotions. Même s'il avait toujours gardé son sang-froid, devant Lindasilme il commençait à perdre peu à peu ses moyens.

▬ Moi non plus je ne veux pas que tu t'en ailles.. Tu me donnes une force qui me donne la volonté d'aller de l'avant. Pour rattraper tout ça, je te propose que dès que je sortirai de l'hôpital, je t'emmènerai manger quelque part.


Ciel posa les mains de la jolie petite fée puis lui offrit un de ses plus beaux sourires sincères et amoureux.

▬ Je t'emmènerai manger toutes les bonnes choses que tu voudras. Ah aussi. Pas un mot à Oz. Je ne voudrai pas qu'il veuille te voler à moi-même.

Le demi-dieu, amusé par ce qu'il venait de dire, émit un petit rire. Oz avait tendance à être un peu charmeur sur les bords et aimait par dessus tout embêter son cher frère Ciel. C'est pourquoi, le fils d'Hadès savait que si Lindasilme en parlait à Oz, il ferait pas mal de choses pour embêter Ciel. Le charrier. Enfin, rien de sérieux. D'un autre côté, le demi-dieu voulait le lui annoncer soi-même. Quoique... le blondinet risquerait de le taquiner avec ça.




Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Dim 08 Mar 2015, 19:25

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

«Lindasilme.. A l'hôpital je serai en sécurité, tu y viendras pour me rendre visite tout simplement, il n'est pas question que tu y restes toi aussi. Merci pour tout. »

A ces mots, Lindasilme le couva de son regard avant de hocher la tête docilement. Il avait raison, ce n’était pas raisonnable de rester ici. Et puis, il avait l’air si mature lorsqu’il disait ces mots, qu’elle ne souhaitait pas insister. De toute manière, elle lui rendrait visite chaque jour. Donc ce n’était pas tant un sacrifice. Puis, comme pour rester dans l’humeur générale de cet instant privilégié, il déposa quelques baisers sur sa main. Lindasilme sentit son cœur manquer un battement, un frisson parcourant sa colonne vertébrale. Elle n’ajouta rien, se contentant de rougir sur place tout en l’observant prendre la parole une nouvelle fois. Lorsqu’il eut terminé sa seconde tirade, le rouge lui était également monté aux joues. Franchement, Lindasilme se lasserait difficilement du visage embarrassé du jeune demi-dieu, bien qu’elle n’oserait jamais l’avouer. Puis, ses paroles résonnaient encore des ses oreilles. Elle ne put retenir le nouveau sourire qui lui monta aux lèvres. Elle rit.

« Ciel, je t’en prie, ne t’inquiète pas pour ce genre de choses… je suis on ne peut plus inexpérimentée, mais mes sentiments son sincères. »

Elle s’arrêta un instant, pinçant ses lèvres rosées en une fine ligne avant de reprendre, son regard fuyant un instant tout en rougissant d’avantage.

« … et franchement, je trouve que tu te débrouilles très bien, avec les mots. »

Cette fois-ci, l’embarras s’empara de la jeune fille qui souhaitait être franche et rassurer celui qu’elle aimait, bien que cela soit extrêmement gênant de dire une chose pareille. Elle posa sa main libre sur sa propre joue et tressaillit à ce contact. Son visage était brûlant. Elle chercha un instant quelque chose à dire, mais se douta que si elle ouvrait la bouche elle n’arriverait qu’à balbutier quelque chose de ridicule. D’ailleurs, elle n’eut pas besoin de rajouter quoi que ce soit. Ciel le fit pour elle.

« Moi non plus je ne veux pas que tu t'en ailles.. Tu me donnes une force qui me donne la volonté d'aller de l'avant. Pour rattraper tout ça, je te propose que dès que je sortirai de l'hôpital, je t'emmènerai manger quelque part. »

Lindasilme releva son regard améthyste vers le sang-mêlé et les cligna. Son embarras s’effaça puis un sourire empli de douceur s’y dessina. Ce qu’il venait de dire était magnifique, et son invitation avait le don de la rendre heureuse. Elle l’attendrait avec impatience. Mais, le sourire que Ciel lui offrit ensuite eut pour effet de lui faire perdre les pédales. Littéralement. Elle perdit tout repère devant cette expression si sincère et aimante qu’il lui offrit, quelque chose de si lumineux et si rare qu’on aurait cru à une éphémère brèche dans une tempête, apportant quelques rayons de soleil salvateurs à la jeune fille. Elle frémit, totalement captivée par le visage du jeune homme, puis fut tirée de sa contemplation lorsqu’il reprit la parole. Elle eut un minuscule sourire nerveux pour elle-même en se rendant compte qu’elle venait de littéralement le fixer sans rien dire pendant un instant. Heureusement, Ciel ne semblait pas y avoir fait attention. Lorsqu’elle entendit parler d’Oz, elle chassa ses petites préoccupations sentimentales et sourit. Oz, tel qu’elle le connaissait… cela ne la surprenait pas, en effet, bien qu’il ait toujours été très gentil avec elle. C’était un sacré coquin, quand il s’y mettait. Lindasilme hocha la tête puis déposa un doigt sur ses lèvres de manière candide pour montrer à Ciel qu’elle resterait bouche-cousue. Elle pouffa avant de parler.

« Je ne dirais rien ! » Puis, elle hésita timidement un instant avant de se pencher en avant et de déposer un minuscule bisou aussi léger qu’un papillon sur la joue de Ciel. « Ne t’en fais pas, je n’ai pas l’intention de me faire voler par quiconque autre que toi. »

Elle s’écarta ensuite, son cœur battant des paroles qu’elle venait de prononcer et son ventre se tordant. Dis par quelqu’un d’autre, ces mots auraient pu (voir du) sonner provocants. Vu la frimousse embarrassée de Lindasilme, ce n’était pas trop l’effet qu’elle réussissait à produire. Elle se racla la gorge avant de reprendre.

« Je… j’accepte ton invitation avec beaucoup de plaisir, bien sûr. J’attendrais ton rétablissement avec beaucoup d’impatience. Et… je viendrais te rendre visite tous les jours. Je… je serai de retour demain. »

La jeune fille trébucha sur ses mots et se tut, avant de prendre une petite inspiration. Elle tenta de recouvrir son adorable embarras en souriant.

« Je t’aime, Ciel. »

Puis, après une dernière hésitation, elle se rapprocha de lui avec de petits pas rapides, déposa un baiser sur ses cheveux puis se retourna et quitta la pièce précipitamment. Une fois sortie, elle s’adossa à la porte et glissa au sol, au comble de la honte et… du bonheur. Une infirmière qui passait par là s’enquit de son état, mais comprit bien vite le teneur de la situation, laissant la jeune fille reprendre ses esprits par elle-même en souriant avec tendresse. Lindasilme maudit sa faiblesse, s’être enfuie ainsi face à ses sentiments, mais elle avait besoin de souffler. Ou de crier. Mais elle n’osait même pas imaginer la honte qu’elle aurait ressentie en faisant le deuxième. Elle prit son visage dans ses mains et se recroquevilla, remontant ses genoux contre sa poitrine. Son cœur battait si fort, son visage, brûlant. L’amour. Si doux et pourtant si déstabilisant. La jeune fille était si peu habituée à avoir des relations avec autrui qu’elle avait senti le besoin de partir avec cette vague de sentiments qui l’ensevelissait. Lorsqu’elle retira ses mains et qu’elle se redressa cependant, elle souriait. Elle rayonnait de joie. Sans même s’en rendre compte, elle se mit à courir, comme à l’encontre de ses nouveaux sentiments et de ce futur si lumineux qui s’ouvrait à elle. Elle dansait à présent sur le chemin de la vie, et elle n’était plus seule. A ses côtés se tenait un garçon qui s’était ouvert à elle, comme elle s’était ouverte à lui. Une personne qu’elle aimait à la folie, et dont elle ne lâcherait plus la main.  

NAOMIIE



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 




Contenu sponsorisé
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. |

 
House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Episode 1x17 Hell House
» Clare Kramer dans Docteur House
» House vs. God: House wins!
» One piece 540-Lv6 Infinite hell
» Célia and flowers [Ange Ai Uri Custom House]Bas p.n°2

Sanctuary of Heart :: La Planète Bleue :: La Planète Bleue :: Europe-
Sauter vers: