Partagez | 
 

 House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Administrateur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Administrateur
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : H. Relyse Mon nom est : Ciel Phantomhive Hemsworth Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ! ♥
House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Ven 23 Aoû 2013, 12:53



Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.




L
ondres. Une si belle ville mais devenue inconnue aux yeux de Ciel. En effet, il ne l'avait jamais réellement vu, réellement vécu. Il avait passé plusieurs années de calvaire dans cette maison, perdue dans dans les recoins les plus sombres de la ville. Parfois, le jeune demi-dieu faisait des cauchemars la nuit, il repensait à ces salles de torture et d'expérience. On l'avait maltraité, on soumettait son corps à différentes expériences illégale. Oui, il avait été un cobaye.

    ▬ Ciel ?


Le garçon, perdu dans ses pensées, remit les pieds sur terre en entendant la douce voix de Lindasilme. Elle le tenait à présent par le bras et le regardait d'un air inquiet. Ils venaient de passer le portail et avait atterri dans une ruelle près de piccadilly circus street. Bien que le jeune homme avait eu l'envie de s'habiller de manière extravagante, il du se résigner à cette idée et était habillé de façon normale. Une chemise blanche, manches longues, à col surmontée d'un pull de couleur beige dont il avait retroussé les manches puis pantalon marron et des chaussures de couleur noire. Un enfant normal du XXIe siècle.
Les voilà donc dans cette rue bondée de monde, ils se frayèrent un chemin avec tant bien que mal et arrivèrent dans un starbuck.

    ▬ J'ai un peu mal au crâne, cela ne vous dérange pas que l'on fasse une petite pause ? Cela ne durera que quelques temps, je vais aller acheter un café, que désiriez vous ?


Après avoir entendu la commande de la jolie petite Lindasilme, il fit volte face, fit la queue jusqu'à la caisse et revint bredouillant avec les boissons dans les mains. Il s'affala sur la chaise et passa une main dans ses cheveux. Il toucha délicatement son cache-oeil qui était, aujourd'hui blanc, tel un bandage. Il savait pertinemment que revenir à Londres lui donnerait autant de souvenirs désagréables, mais c'était ça où il ne pourrait remettre les pieds dans cette ville.
Pourquoi Lindasilme et Ciel était à Londres ? C'était curieux car d'habitude, le demi-dieu qui détestait la foule, ne remettrait sans doute jamais les pieds ici. Cependant, il avait envie d'y retourner, et avait la délicieuse idée d'inviter sa chère amie Lindasilme à l'accompagner. D'autant plus qu'elle ne connaissait pas la ville, autant la lui faire visiter. Ils entretenaient une relation épistolaire, dit par lettre. Au lieu de s'envoyer des e-mail ou sms, ils préféraient les lettres qu'une colombe leur apportait. Ciel en avait acheté une afin de faire le lien entre les deux personnes. Lindasilme était devenue peu à peu une amie pour lui, bien qu'il soit assez asocial.
Après avoir bu son café, il jeta un coup d'oeil vers la fillette, elle n'avait que huit ans et était haute comme trois pommes. Elle n'était pas vraiment le genre de Ciel, ou plutôt, peut-être un peu trop jeune à son goût. Quoique, le demi-dieu ne s'intéressait pas encore à l'amour bien qu'il se dressait délicatement et timidement devant lui. Une trentaine de centimètres devait les séparer, la différence était grande mais pas aux yeux du garçon qui appréciait la compagnie de la petite fée.

    ▬ Merci d'avoir accepté mon invitation, Oz allait sûrement être occupé et puis, c'est reposant d'être accompagné d'une charmante demoiselle. Avez vous fait d'autres dessins depuis ? Je suis curieux de les voir.


Le garçon lui adressa un petit sourire avant de reprendre une gorgée de café. Il avait pris soin d'y mettre une tonne de sucre. Le café noir était si amer que cela lui donnait envie de vomir, le café sucré ça passe. Il se demandait aussi si Lindasilme ne se sentait pas un peu intimidée par Ciel et avait accepté son invitation par pression.
C'était drôle à voir qu'il s'occupait de ceci, d'habitude, il s'en fichait royalement.
Après cette petite pause dans ce café, il lui proposerait d'aller se balader un peu.




Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Ven 23 Aoû 2013, 16:24

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Lindasilme serra un peu plus le bras de son compagnon, les yeux bien clos. Puis, c’est alors qu’une fraîcheur nouvelle envahit l’air qui l’entourait. Curieuse, elle ouvrit lentement ses délicates paupières et découvrit qu’ils avaient traversé le portail. Pour la première fois de sa vie, elle voyait la terre autrement qu’en photo. Ils avaient atterri en pleine rue, mais apparemment personne n’avait rien remarqué. Enfin, il n’y avait pas non plus une foule immense qui marchait le long de la route. Un frisson d’excitation traversa le petit corps de la fillette, qui jeta des regards curieux un peu partout autour d’elle, avant de poser rapidement ses yeux ambrés sur la personne qui l’avait invitée à venir ici. Le jeune homme était visiblement perdu dans ses pensées, son regard mélancolique. Légèrement inquiète, elle saisit à nouveau son bras avec douceur, l’appelant.

« Ciel ? »

Elle vit les yeux de ce dernier se focaliser, puis se tourner vers elle, revenant enfin à la réalité. Il était de trois quart, toujours avec la même dignité et classe qui était si rare de nos jours. Pourtant, il n’avait rien mit de bien extravagant, jouant la carte de la discrétion. C’est vrai que sur Terre, voir un jeune homme habillé comme une jeune noble victorien aurait attiré l’attention. Pourtant, il était tout de même très chic, portant une tenue qui se voulait banale. Elle-même s’était vêtue d’une robe mi-longue en mousseline blanche, couverte par un gilet ouvert en coton vieux rose et ses mollets de chaussettes blanches montant jusqu’à son genoux. Quant à ses pieds, elle avait opté par une petite paire de ballerines assorties à son gilet. Elle leva les yeux vers le ciel. Le temps était maussade – comme on peut s’y attendre de Londres %D – mais il faisait tout de même plutôt bon. Les deux jeunes gens se déplacèrent à travers la rue, se frayant un chemin entre les personnes présentes avant de pénétrer dans un starbuck.

« J'ai un peu mal au crâne, cela ne vous dérange pas que l'on fasse une petite pause ? Cela ne durera que quelques temps, je vais aller acheter un café, que désiriez vous ? »

La blondinette acquiesça avec un petit sourire, indiquant qu’elle était désolée de ce désagrément. Elle détestait la souffrance, de plus qu’elle n’avait que très peu souffert physiquement dans sa vie, tout le temps enfermée dans le cocon des établissements uppés puis de sa maison. Cela faisait d’elle une personne très sensible à toute peine, qu’elle soit la sienne ou celle de quelqu’un d’autre. Elle jeta un très rapide regard vers la carte des boissons puis opta finalement pour quelque chose de simple.

« Je prendrai un chocolat chaud, s’il-te-plaît. »

Elle avait souvent du mal à se faire plaisir quand elle était aussi heureuse. Rien que la perspective de cette sortie l’avait emplie d’une joie folle et de tonnes d’espectatives. Elle appréçiait immensément le demi-dieu et avait de plus toujours voulu venir sur Terre, et Londres était bien sûr une des destinations qui la faisaient vraiment languir, étant une grande ville. Pendant que son ami était parti commander les boissons, elle prit place à une table, s’installant sur sa chaise, ne pouvant s’empêcher à nouveau de remarquer que ses jambes ne touchaient pas encore le sol. A huit ans, elle aurait pu, normalement ! Enfin… cela ne servait à rien de maudire sa petite taille, puisqu’elle savait que de toute façon cela ne changerait jamais. Et quand bien même elle aurait terminé sa croissance, elle savait qu’elle n’aurait pas été beaucoup plus grande. Elle avait emporté avec elle un petit sac en bandoulière, dont elle avait envie de sortir son carnet à croquis et son crayon pour capturer chaque instant. Pourtant, elle se retint, voulant calmer sa soiffe d’ébaucher et plutôt profiter de la présence de Ciel. Elle pensa immédiatement à le dessiner, mais décida qu’il ne valait mieux pas. Elle ne voulait pas avoir l’air d’être… enfin… qu’est-ce qu’elle pensait ? Elle poussa un petit soupir. Quand ses pensées divaguaient, elles partaient toujours vers lui, mais n’était pas certaine de comment le prendre. Comme pour répondre à son idée, le jeune homme posa les tasses sur la table puis s’affala sur sa chaise.

« Merci d'avoir accepté mon invitation, Oz allait sûrement être occupé et puis, c'est reposant d'être accompagné d'une charmante demoiselle. Avez vous fait d'autres dessins depuis ? Je suis curieux de les voir. »

Le jeune fille leva le visage vers lui, attrapant sa tasse avec sa petite menotte, les enroulant autour pour apprécier au mieux la chaleur qui s’en échappait. Elle eut un très large sourire. Ciel était la première personne avec qui elle avait la joie de partager ses œuvres, autre que sa famille.

« Oui ! Depuis le dernier que je vous ai envoyé par lettre, j’en ai fait… »

Elle s’interrompit quelques instants, comptant, se demandant si telle ou telle ébauche pouvait également être comptée comme un dessin, puis reprit finalement la parole.

« … Six, je pense. L’un d’eux est en fait une peinture sur toile d’environ un mètre cinquante sur deux mètres de superficie. Les autres sont des dessins de personnes que je ne connais pas. Mais en fait, j’ai remarqué que beaucoup de personnes avec des styles très semblables se promenaient dans la rue, et j’ai voulu créer des représentants pour plusieurs personnes que j’avais vues et qui étaient étrangement très ressemblantes. »

Elle rit un peu, car elle savait bien que c’était une idée étrange, mais elle s’était beaucoup amusée à le faire. Elle but quelques gorgées de sa tasse, s’amusant à décrire tels individus, ou encore des détails qui lui échappaient toujours. Dès qu’ils eurent terminé, Ciel lui proposa d’aller se promener. Ils sortirent dans la rue, et la fillette prit le temps de détailler certaines maisons, observant chaque détails pour les redessiner après. Elle jetait des regards émerveillés aux populaires bus rouges à étage et aux cabines téléphoniques qui faisait partie des objets typiques de la géographie londonienne, mêlés au ciel gris et aux nuages menaçants.

NAOMIIE



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Administrateur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Administrateur
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : H. Relyse Mon nom est : Ciel Phantomhive Hemsworth Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ! ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Sam 24 Aoû 2013, 15:22


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.




L
e jeune homme observait Lindasilme du coin de l'oeil, sa pureté, son innocence et sa candeur faisait tout son charme. Chaque parole qu'elle prononçait semblait traduire l'expression « la vérité sort toujours de la bouche des enfants ». Elle n'était pas fourbe, elle avait son propre caractère, sûrement un caractère bien trempé au fond. Ciel appréciait sa gentillesse et son intelligence, l'apparence ne comptait pas. Il était seulement surpris de voir qu'à cet âge là, elle faisait preuve de bon sens. Le demi-dieu appréciait sa compagnie, c'était reposant, la petite fée était simple. Depuis le soir du bal, ils échangeaient régulièrement des mots, puis des lettres, elle lui envoyait parfois des croquis et des esquisses de ses futurs dessins. Il les conservait précieusement dans un carton à dessin et parfois, ils lui donnaient de l'inspiration afin de composer au violon.
Les voilà, tels un couple d'enfant dans ce café, à discuter vivement d'art en toute gaieté. La petite fille avait fait plusieurs créations depuis sa dernière lettre. Six pour être précise. Une toile puis des portraits de certains passants de son imagination. C'était fou de voir la créativité qui émanait d'elle, bien qu'en apparence c'était une petite et frêle personne, au fond d'elle, c'était déjà une personne majestueuse, dotée d'un talent imminent.
Tout en buvant son chocolat chaud, elle décrivait plusieurs personne issus de son imagination avec beaucoup d'entrain. Ciel l'écoutait attentivement et laissait échapper quelques petits rires de temps à autres. Après avoir terminé leur collation, le jeune homme lui proposa d'aller se balader un peu. C'est fou à quel point Londres avait changé, en réalité, cela faisait cinq ans qu'il n'y avait vraiment remis les pieds. Tout en marchant, il faisait bien attention à ne pas perdre la petite fille dans la foule, il ne la tenait pas, du moins pas lui. Il marchait droit devant, frayant un chemin pour les deux enfants. Il jeta parfois quelques coup d'oeil vers Lindasilme, celle-ci était bien trop occupée à regarder tout ce qui l'entourait. Elle allait sûrement faire quelque croquis de Londres en rentrant chez elle se disait Ciel. En apercevant un bus rouge à deux étages, il s'arrêta et pointa le véhicule du doigt.

    ▬ Ceci est un bus à impériale, en plus des cabines téléphoniques et des boîtes aux lettres, ils sont également rouges. Ils font partis des symboles les plus emblématiques de Londres. J'imagine, vu votre visage, que vous ne refuserez pas une balade en bus ?


Ciel lui sourit puis s'avança vers le bus et lui tendit la main afin de l'aider à monter à l'intérieur, tel un prince guidant sa demoiselle. Enfin, il ne le pensait pas comme cela. Ils entrèrent alors dans ce grand bus rouge et tandis que la petite fée monta les marches de l'escaliers afin de prendre les premières places, Ciel acheta des tickets. Il monta également et prit place aux côté de la jeune fille qui paraissait toute excitée de faire un tour dans ce véhicule. C'était amusant de la voir s'exclamer pour si peu.
Dès lors, le bus démarra et ils débutèrent une balade dans Londres. En même temps que Lindasilme, il redécouvrit la ville du XXIe siècle. Après une demi-heure de route à s’émerveiller devant les monuments et à discuter, petit à petit, Ciel sentit la fatigue s'emparer de lui et s'endormit. Lors d'un virage, la tête du garçon bascula pour se nicher sur l'épaule de la petite Lindasilme 83. Comme le demi-dieu s'était endormi, ils ne purent descendre à l'arrêt qu'il désirait et fut réveillé par l'enfant au terminus. Se levant du pied gauche, il grogna et descendit du bus. Il aida son amie à descendre puis regarda autour de lui.

    ▬ Je n'aurai pas dû m'endormir, on a manqué notre arrêt...Où sommes nous ?


Il regarda autour de lui et une vision lui traversa l'esprit. Soudainement, il se mit à courir dans une direction, tourna à gauche, puis à droite, traversant plusieurs rues avant d'arriver dans une rue déserte. Le demi-dieu s'approcha alors de la maison isolée des arbres un peu plus loin. Son regard dont s'échappait toutes ses émotions témoignaient de la crainte et de l'angoisse. Le garçon se pétrifia et se mit à trembler, en seulement quelques secondes il avait perdu son sang-froid. Il entendit un bruit de pas qui le força à faire volte face afin d'assurer ses arrières. Lindasilme.
Il soupira de soulagement puis s'approcha d'elle et désigna la maison.

    ▬ J'ai vécu ici durant quatre ans. Je me suis fait adopter par la famille Phantomhive. C'était un cauchemar.


A peine avait-il prononcé cette phrase qu'il reçu un coup violent derrière la tête et tomba sur le sol. Du sang coula alors et il plaqua une main sur sa blessure. tout en grognant il tenta de lever la tête vers Lindasilme qui avait poussé un cri et dont la bouche était à présent fermée. Une femme avait plaqué un mouchoir sur les lèvres de la fée qui s'évanouit rapidement. Un homme se pencha vers le demi-dieu, éclata de rire puis Ciel perdit connaissance.




Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Sam 24 Aoû 2013, 22:18

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Ciel désigna le bus qui s’arrêtait peu loin d’eux, se tournant un peu vers Lindasilme.

« Ceci est un bus à impériale, en plus des cabines téléphoniques et des boîtes aux lettres, ils sont également rouges. Ils font partis des symboles les plus emblématiques de Londres. J'imagine, vu votre visage, que vous ne refuserez pas une balade en bus ? »

La fillette écouta avec attention, puis un sourire s’épanouit sur son visage en entendant la fin de sa phrase. Elle hocha la tête, puis les deux jeunes gens se dirigèrent vers le bus. Lorsqu’ils arrivèrent à l’entrée, Ciel offrit sa main à la fée pour l’aider à gravir la marche (il faut dire que pour elle c’est plus haut que pour la moyenne des gens) et elle la prit avec reconnaissance, comme une Lady acceptant l’aide du Lord l’accompagnant jusqu’à son carrosse. Sans même y réfléchir, la demoiselle gravit les marches pour aller à l’étage tandis que son camarade payait les billets avant de la suivre. Toute contente, elle partit prendre la première place, appréciant cette sensation de hauteur (qu’elle n’avait, il faut le dire, pas trop l’habitude de vivre) et surtout qu’elle pouvait observer les bâtiments alentours sans se casser le cou. Le demi-dieu vint s’installer à ses côtés tandis que le véhicule démarrait. Elle regarda un long moment par la fenêtre, mais lorsqu’elle tourna la tête pour dire à Ciel qu’il arrivaient à leur arrêt, elle vit que ce dernier était endormi et elle ne put s’empêcher de remarquer qu’il avait un air très candide quand il dormait. Son visage était pâle, sa peau parfaite malgré son adolescence, ses cils plutôt longs prolongeant ses paupière closes. Elle se rendit alors compte qu’elle le fixait sans vergogne alors qu’il était innocemment endormi. Elle détourna son regard, malgré qu’elle eut envie de continuer à l’observer, si calme et serein. Elle se promit à elle-même qu’elle le peindrait, mais elle n’oserait jamais lui montrer. Il aurait tout de suite su qu’elle l’avait contemplé dans son sommeil.

Alors que plein de pensées s’en suivaient, quelque chose fit immédiatement le vide dans son esprit. Il y eu un grand virage, et la tête du jeune homme bascula sur le côté, se posant doucement sur son épaule. La fillette tourna sa tête avec empressement, surprise, et son visage glissa dans les cheveux du demi-dieu. La sensation était agréable, ils étaient doux et sentaient bon… le cœur de la demoiselle fit un bond et elle détourna à nouveau sa frimousse, qui venait de prendre une surprenante couleur écarlate. Elle renonça à la réveiller, ne voulant pas rompre son repos étant donné qu’il avait eut un mal de tête plus tôt. Pourtant, elle était très gênée, et son cœur battait à tout rompre tandis que son ventre ne cessait de se tordre étrangement. Elle ne savait pas vraiment ce qui lui arrivait, après tout ils étaient amis ! Ce n’aurait pas dû la troubler autant… Le trajet se poursuivit ainsi, mais le jeune homme ne s’éveilla pas. Mais à leur arrivée au terminus, la jeune fille n’eut d’autre choix que de le réveiller. Elle lui caressa doucement la joue avec son adorable menotte, et lorsqu’il ouvrit les paupières, elle la retira rapidement, se souvenant de ses cheveux contre sa joue… et voilà qu’elle piquait un nouveau fard. Elle se secoua, tandis que son compagnon grommelait pour lui-même, ce qui fit sourire la demoiselle dans son dos. Elle ne pouvait s’empêcher de s’attacher de plus en plus aux manies de l’adolescent, même à son mauvais caractère qui pourtant ne l’avait jamais affectée elle-même.

Ils sortirent du bus, et Ciel s’interrogea sur l’endroit où ils étaient, disant qu’il n’aurait pas dû s’endormir… mais Lindasilme ne l’avait pas non plus réveillé avant. Elle espérait qu’il ne lui en voudrait pas pour cela. Mais alors, il regarda autour de lui, et elle put voir son visage prendre une expression étrange tandis qu’il s’élança sans explications dans une direction, laissant la fillette derrière lui. Surprise, elle le suivit du mieux qu’elle put, ne courant certainement pas aussi rapidement que lui. Lorsqu’elle le vit, au centre d’une rue déserte, elle ralentit son pas puis arriva à son niveau, essoufflée. Elle posa un regard inquiet sur le demi-dieu qui était immobile, devant l’entrée d’une maison. En l’entendant approcher, il fit volte-face et la demoiselle aperçut son expression. Un mélange d’angoisse et de peur qui semblaient avoir été enfouies au plus profond de son âme et qui venaient tout juste de ressurgir. Un soupir de soulagement d’échappa de sa gorge, son expression s’adoucissant. Il désigna la maison tout en expliquant qu’il avait vécu ici, et que cela avait été un cauchemar. La fillette ouvrit la bouche pour parler lorsqu’elle aperçut un mouvement derrière Ciel, puis un homme apparut derrière lui et le frappa à l’arrière du crâne. Lindasilme eut un cri de détresse, amorçant un mouvement vers Ciel, s’apprêtant à s’agenouiller à côté de lui tandis qu’il pressait sa main sur la blessure qui commençait à saigner. Mais soudain, l’empêchant d’aller au bout de ce qu’elle avait prévu, deux bras la saisirent et une main se plaqua sur son visage avec un mouchoir. Un sentiment d’engourdissement la prit, tandis qu’elle peinait à se défendre, puis ce fut le noir total, la dernière chose qu’elle perçut était un rire atrocement mauvais.

Lindasilme ouvrit ses paupières, clignant des yeux alors que la lumière vive de la pièce où elle se trouvait perçait ses pupilles. Elle tenta de se redresser, mais quelque chose l’en empêchait. Elle baissa les yeux, et aperçut qu’elle était solidement fixée à une table par des sangles en cuir épais. Elle se remua quelques instants, mais ne parvint à rien, à part une douleur des les avant-bras. C’est alors qu’elle entendit la voix de Ciel, comme s’il l’appelait. Elle pivota sa tête vers l’endroit d’où venait le son, et elle vit le jeune homme, fermement attaché à une chaise dans le coin de la pièce.

« Ciel ! Qu- »

Sa voix se tut quand l’homme qui les avaient agressés plus tôt apparut dans son champ de vision, ses petits yeux de fouine la toisant avec une méchanceté totalement non-dissimulée. Il était habillé d’une grande combinaison blanche qui remémorait la demoiselle d’un chirurgien, ce qui eut pour effet de lui donner la chair de poule. Incapable du moindre mouvement, elle observa l’homme parvenir jusqu’à elle tandis qu’il couvrit son sourire vicieux sous un masque de médecin. De l’autre côté, une femme habillée de la même tenue se dressait, passant des gants plastifiés. Les grands yeux bleus de la fille s’agrandirent de terreur tandis qu’ils se brandirent d’objets farfelus et visiblement dangereux, échangeant des mots que les oreilles bourdonnantes de Lindasilme ne pouvait comprendre.

Finalement, la femme brandit une large seringue remplie d’un liquide douteux qu’elle enfonça rapidement dans la fine peau de la fillette, emplissant ses veines du fluide. La fée ouvrit la bouche et un hurlement de douleur d’en échappa. Elle avait l’impression que du feu courait dans ses veines, la brûlant de l’intérieure, l’empoisonnant et lui faisant goûter à une douleur si extrême qu’elle aurait dû défaillir. Elle avait si mal qu’elle ne voyait plus rien, ses sens totalement oubliés face à ce supplice. Pourtant, il devait y avoir quelque chose dans la seringue qui la maintint éveillée, emplissant la pièce de ses exhortations de souffrance ultime.

NAOMIIE



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Administrateur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Administrateur
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : H. Relyse Mon nom est : Ciel Phantomhive Hemsworth Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ! ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Dim 25 Aoû 2013, 22:28


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.


C
iel avait énormément mal à l'arrière du crâne, les cris de Lindasilme résonnaient dans sa tête. Quelle douleur... On n'y était pas allé de main morte pour lui fracasser l'os de la tête. Les yeux fermés, le jeune garçon reprenait peu à peu conscience, il entendait une conversation dont le contenu était inaudible. Il ouvrit délicatement son oeil droit et jeta un regard vers les voix et aperçut la silhouette d'une femme et d'un homme. Ces timbres de voix lui disaient quelque chose... Cette salle aussi. Ciel baissa la tête et fut surprit de se voir attaché à une chaise. Il ne pouvait rien faire, il était complètement immobilisé. Mince. Il se mordit la lèvre puis je ta un coup d'oeil à sa droite. Il resta bouche bée en apercevant avec horreur, Lindasilme attaché sur la table d'opération...Ou plutôt d'expérience où il était allongé il y a quelques années.
Soudainement, il entendit des pas qui s'éloignèrent et tenta alors d'appeler son amie.

    ▬ Lindasilme. Pssst, Lindasilme ! Réveillez vous ! Linda !


    ▬ Mais tu vas te taire sale gosse !


Ciel reçu un coup à la figure. L'homme avait entendu les cris du jeune homme et s'était empressé de le faire taire. La jeune femme s'approcha petit à petit et un sourire s'élargit sur son visage lorsque le garçon leva la tête vers elle.
Eux. Habillés avec les blouses blanches qu'il détestait. Il les haïssait au plus au point. Le garçon lui jeta un regard mauvais et ne la quitta pas des yeux. C'était le couple de démons-vampires qui avaient l'adopté alors qu'il n'avait que dix ans. Il avait passé quatre ans de calvaire avec eux, reçu une éducation très stricte et était contraint de participer à des activités...Illégales. Dire qu'il avait décidé d'oublier son passé, le voilà qu'il resurgissait de ses cicatrices.

    ▬ Bande de salauds...Vous allez me le payer.


    ▬ Oh toujours aussi charmant. Il y a un temps tu nous considérais comme tes parents.


    ▬ Balivernes. Je vous jure, si vous lui faites quoique ce soit, je vous tue.


    ▬ Mon petit est amoureux ? Elle n'est pas un peu jeune pour toi ?


    ▬ Cesse de discuter avec ce gamin. On va tester sur elle ce sérum de jeunesse. On verra si elle rajeunit.


Ciel ouvrit grand les yeux et se mit à se débattre lorsqu'il sortit la seringue d'une des boîtes à proximité. Il allait utiliser Lindasilme pour des expériences. Tous les enfants qui vivaient avec lui dans cette maison étaient tous morts. Oui, il n'était pas le seul cobaye. En tout cas, il était sûrement le seul sur lequel, une expérience avait réussi. Ciel se mit à hurler aux deux malfaiteurs de ne pas toucher un cheveux de son amie. Mais ils n'en avaient que faire. Alors que la petite fille se réveilla doucement, la femme et l'homme s'approchèrent d'elle pour l'examiner. La femme prit la seringue et avec un sourire l'enfonça violemment dans la chair de la fée qui poussa un cri. Ce hurlement qu'avait poussé plusieurs enfants avant elle sur cette même table. Ce même hurlement qu'avait poussé Ciel sur cette même table. Le garçon se débattit de plus belle et tomba en avant s'écrasant la tête sur le sol. Du sang commença à couler de sa bouche et il se mit à grogner. Ce sentiment d'impuissance et de faiblesse commença à le faire bouillir de haine. Il n'avait qu'une envie, torturer à mort ces deux meurtriers.

    ▬ Laissez la partir...Prenez moi à sa place mais laissez en vie !


    ▬ Mais bien sûr qu'on va te garder mon cher Devil-Hell.


Puis la femme fit volte face pour examiner le corps de l'enfant. Rien ne se passa alors l'homme entra dans une colère noire. Il se mit à jeter divers instruments de médecines et de torture sur le sol d'un geste brusque. La jeune femme secoua Lindasilme tout en vociférant des injures. Apparemment leur traitement ne marchait pas. Ils souhaitait trouvé un sérum de jeunesse permettant de rajeunir mais leur expérience s'avère être un échec. Ils restèrent un moment silencieux la tête baissée, les mains à plat sur la table d'expérience. Puis, l'homme s'approcha de Ciel, le releva, et lui flanqua un coup de poing sûrement pour se défouler. La jeune femme quant à elle se redressa, détacha Lindasilme et la porta dans ses bras. L'homme détacha alors le garçon et le tint par les épaules.

    ▬ On va te ramener dans ta chambre mon cher Ciel. Tu sais, tu restes notre enfant préféré. On te garde un traitement spécial.


Ciel aurait pu tenter quoique ce soit pour se défendre mais ne fit rien. Pour la simple et bonne raison que la jeune femme tenait Lindasilme dans ses bras et que cette dernière était totalement inconsciente, une attaque aurait été inutile sauf si il fallait laisser tomber la petite fée. Mais ça, c'était hors de question. Après plusieurs mètres, un escalier et une dizaine de mètres, ils arrivèrent devant la porte de la chambre du demi-dieu. Celui-ci poussa la porte et découvrit avec stupeur que sa chambre était propre et rangée.
Avant son départ de cette maison, il avait saccagé le moindre recoin de cette pièce à cause d'un excès de rage.
La dame déposa doucement Lindasilme sur le lit puis la borda en lui donnant un baiser sur le front.

    ▬ On vous apportera le dîner dans une heure. Ne faites pas de bêtises ! ♥


Sur ces mots, la femme sortir par la porte et l'homme referma derrière lui. Le demi-dieu fixa durant un instant la porte qui était désormais verrouillée et en métal. Sa chambre était plutôt spacieuse et était munie d'un lit double et d'une salle de bain. Le seul changement était quelques nouveaux objets et des habits pour tous sexes, de toutes tailles. Le garçon jeta un regard vers la petite fée puis parti tremper un mouchoir dans de l'eau. ensuite, il s'approcha de la petite fée qui semblait inconsciente et nettoya la partie de son front où la dame lui avait donné un baiser. Tout en passant le mouchoir imbibé d'eau, il observa la petite fée.

    ▬ Pardon, Lindasilme. Si je ne t'avais pas proposé cette sortie, si je ne m'étais pas endormi dans ce bus, tout cela ne serait pas arrivé...Pardonne-moi.


Les cris de la fillette résonnèrent dans sa tête. C'était douloureux de l'entendre hurler de la sorte. C'était comme si on attaquait directement le demi-dieu. Après avoir suffisamment nettoyé, il déposa le mouchoir sur la table de chevet à proximité et s'assit sur le lit pour veiller sur son amie. Il commença à sérieusement s'inquiéter concernant sa santé. Et si ils l'avaient tué ?

    ▬ Dis moi Lindasilme, dis moi que tu là. Je t'en prie.






Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Lun 26 Aoû 2013, 14:37

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Une voix… Lindasilme entendait une voix… étrangement, après la douleur de tout à l’heure, elle se sentait à présent bien… Elle avait agréablement chaud, et un picotement lui parcourait le corps entier, comme pour la forcer à s’endormir. Mais, étrangement, elle ne voulait pas se laisser aller. La voix… cette voix qu’elle entendait… elle l’appelait ? Son cœur se contracta douloureusement quand elle reconnut la voix d’un demi-dieu qu’elle connaissait bien. Le ton de sa voix était désespéré, désolé. Doucement, elle ouvrit ses paupières. Elle pouvait voir son visage flotter au dessus d’elle. Cela semblait tellement irréel… sa vision était floutée et la lumière étrangement diffuse. Comme pour vérifier s’il était bien à ses côtés, elle leva sa main, puis la posa sur la joue du jeune homme. Au contact de sa peau douce et chaude, elle revint totalement à la réalité. Clignant des yeux quelques instants, elle n’osa pas retirer tout de suite sa main, de peur qu’il s’en aille si elle le faisait. Pourtant, ses yeux posés sur elle lui confirmait qu’il était bien là, et qu’il ne l’abandonnerait jamais. Tout en douceur, elle rabaissa sa main et la reposa sur les couvertures.

« Ciel… »

Elle se redressa, s’asseyant dans les draps lorsqu’elle eut une drôle d’impression. Elle fronça des sourcils pour elle-même. Quelque chose n’allait pas avec son corps… mais elle ne savait pas quoi. Peut-être était-ce seulement une impression, après ce que ces énergumènes lui avaient fait, mais elle baissa les yeux vers ses mains, comme pour vérifier. Seulement, ce n’est pas ses mains qui la surprirent, mais plutôt quelque chose entre les deux. Deux bonnes raisons de penser qu’en effet, il y avait quelque chose d’anormal. Elle resta à fixer quelques temps sa poitrine qui pourtant avait été si inexistante jusque là qu’elle en désespérait, guettant toute approche de l’âge adulte. Mais là, c’était un peu… trop pour une fillette de huit ans.

Sans réfléchir, elle sauta du lit, rejetant les couvertures derrière elle, et s’approcha d’un petit miroir. Elle se regarda de long en large, puis s’arrêta, totalement abasourdie. Elle devait avoir pris une dizaine de centimètres – bien qu’elle restait petite pour son âge supposé à cet instant – et son visage avait perdu de ses rondeurs enfantines, tandis que d’autres rondeurs étaient apparues ailleurs, sans crier gare. Une personne la croisant dans la rue l’aurait prise pour une adolescente de petite taille. Elle se retourna, son visage montrant son incrédulité et même une certaine peur. Elle ne savait pas se qui se passait, et elle ne savait pas si ce que ces personnes lui avaient injecté aurait des effets secondaires redoutables. Elle regarda Ciel, perdant ses mots.

« Je… euh, mon corps… »

Elle n’eut pas besoin de terminer, elle voyait à l’expression du jeune homme qu’il avait compris ce qui s’était passé. Ne sachant quoi faire d’autre, la fillette vint s’assoir aux côtés de son ami, silencieuse. Tout ceci était arrivé trop vite. Elle tourna son visage vers Ciel, les yeux baissés, puis s’adressa de nouveau à lui.

« Pour tout ce qui est arrivé… je… »

Elle leva ses yeux et planta son regard à cet instant doré dans celui de son ami.

« Je ne te tiendrai jamais responsable pour quoi que ce soit. Tu n’y es pour rien… et je… »

Elle prit une grande inspiration, retenant les larmes de détresse qui montaient à ses yeux.

« Je suis désolée que tu aies eu à subir tout ceci, lorsque tu as vécu à cet endroit… »

Sa voix se brisa avant la fin de sa phrase se terminant dans un sanglot tant bien que mal dissimulé. Elle baissa à nouveau son visage, toutes ses peurs ayant décidé de sortir à cet instant sous forme de larmes. Larmes qu’elle n’avait pu verser plus tôt lors de la torture qu’elle avait endurée. Perdant ses moyens, elle cacha son visage dans ses mains, ne voulant pas que Ciel la voit dans cet état. Mais alors, la main du jeune homme écarta celles de l’elfe et l’une d’elle saisit son menton, redressant son visage afin qu’ils se fassent face à nouveau, puis le demi-dieu se pencha vers elle avant de déposer un doux baiser sur son front, pile à l’endroit où l’autre femme l’avait fait plus tôt. Lindasilme ouvrit de grands yeux, surprise. Mais c’est pile à cet instant que la femme en question pénétra dans la pièce, rompant ce bref instant de tendresse.

« Oh, que c’est adorable… Alors, j’avais bien raison ! ♥»

Lindasilme tourna la tête vers elle, essuyant ses larmes le plus rapidement possible. Elle tenait un plateau avec des assiettes de nourriture dessus, un sourire sur les lèvres. Il semblait qu’elle s’était adressée à Ciel quand elle disait avoir raison. C’est vrai que la fillette avait été évanouie pendant un moment… combien de choses s’étaient passées pendant son absence ?

« J’ai dû interrompre quelque chose… tiens, tu es réveillée ma petite ? Voici votre dîner. »

Elle s’approcha d’eux, et posa le plateau sur la table de chevet avant de se retourner vers les deux jeunes gens, puis elle fronça les sourcils lorsque ses yeux passèrent sur le corps de Lindasilme. Mince… elle avait également dû remarquer le changement qui leur essai avait provoqué. La fée leva les yeux, redoutant d’être à nouveau emmenée sur cette horrible table d’opérations…

NAOMIIE



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Administrateur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Administrateur
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : H. Relyse Mon nom est : Ciel Phantomhive Hemsworth Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ! ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Mer 28 Aoû 2013, 20:49


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.


V
oilà plusieurs minutes qu'il attendait à côté de son amie qui dormait profondément près de lui. Elle semblait endormie, paisible et tranquille...Voire insouciante. Ciel aurait voulu empêcher tout cela, il aurait voulu que tout ça n'arrive pas. Dire qu'il aurait pu passer une excellente journée à Londres en compagnie de son invitée. Il aurait voulu l'emmener boire un thé dans son salon préféré, à Buckingham Palace puis ensuite se balader et observer Big Ben grâce à la grande roue qu'ils ont construit il y a un temps. Le garçon se mordit la lèvre puis passa ses mains sur son visage, la haine aurait pu le pousser à tout détruire mais il savait qu'ils ne le laisserait pas s'échapper aussi facilement. Il se leva après s'être assurer que Lindasilme était bien installée puis inspecta la fenêtre, celle ci était désormais condamnée par des barreaux. Il fit ensuite le tour de la pièce, essayant de dénicher certains objets qui lui appartenait. Tout avait été replacé et nettoyé, il avait bien entendu saccager sa chambre en guise de cadeau avant sa fuite, mais la plupart des objets étaient restés intacts depuis son départ. Le jeune homme regarda par la fenêtre, celle-ci avait une si belle vue sur Londres. C'était cette vue qui lui donnait l'espoir un jour de s'échapper de cette prison.

Il tourna la tête à présent vers Lindasilme puis s'approcha d'elle, il s'assit alors près d'elle et commença à lui caresser es cheveux. Tiens...Quelque chose avait changé chez elle. Ses vêtements semblaient avoir rétréci, elle semblait plus grande. Elle ne ressemblait plus à la petite poupée de tout à l'heure. Une heure s'était passée entre lequel, Ciel cherchait des choses dans sa chambre. Il parcourut son corps de ses yeux et vit avec surprise qu'elle avait considérablement grandi. De quatre ans au moins. Elle avait tellement souffert lors de l'injection qu'un sentiment de culpabilité s'empara de son corps. Il commença à murmurer le prénom de Lindasilme. C'est alors que la jeune fille leva la main pour la poser sur la joue du demi-dieu puis ouvrit délicatement les yeux.

    ▬ Ciel...


    ▬ Je suis là Lindasilme.


Il lui offrit un sourire rassurant puis l'enfant se redressa. Elle inspecta son corps et fut surprise du changement. Elle commença à balbutier quelques phrases et se leva précipitamment.Le demi-dieu acquiesça de la tête lorsqu'elle lui jeta un regard de détresse concernant les changements qu'avait subi son corps. Pas étonnant qu'elle était choquée, Ciel avait eu le temps de laisser passer la surprise. Son visage se dégrada petit à petit, passant de la surprise à la tristesse.

    ▬ Je suis désolée que tu aies eu à subir tout ceci, lorsque tu as vécu à cet endroit…


Lindasilme, prise de compassion pour le demi-dieu, éclata en sanglot. Ciel resta un moment sans bouger et observa son amie. Puis, il se décida à se lever et se rapprocha d'elle. Elle pleurait, de grosses larmes coulaient sur ses joues. Bien qu'elle avait grandi physiquement, au fond, elle avait toujours cette petite fragilité de la Lindasilme de huit ans. Afin de la rassurer et dans un élan d'affection, il lui déposa un baiser sur le front, là où la jeune femme lui avait embrassé auparavant.
Mais ce moment d'intimé fut rapidement rompu par la porte qui s'ouvrit subitement, faisant sursauter les deux jeunes enfants.

    ▬ Oh, que c’est adorable… Alors, j’avais bien raison ! ♥


Ciel tourna la tête rapidement vers la nouvelle venue et lui jeta un de ses regards assassin qui en ferait trembler plus d'un. Il ressentait tellement de haine envers elle qu'il aurait voulu lui sauter à la gorge. Oui, il aurait pu, mais il ne le fera pas, il ne fallait pas la sous-estimer. Elle était bien plus forte qu'on ne pouvait le penser et le demi-dieu en avait déjà pris conscience. La dame tenait entre ses mains un plateau avec des assiettes bien garnies. On se croirait dans Hansel et Gretel, comme si elle souhaitait les engraisser, les rendre grassouillets... Il l'ignora en guise de réponse.

    ▬ J’ai dû interrompre quelque chose… tiens, tu es réveillée ma petite ? Voici votre dîner.


Elle posa le plateau sur une table puis s'approcha de Lindasilme afin de l'examiner. Elle la dévisagea de haut en bas puis écarquilla les yeux. Choquée. Oui, c'était un choc de voir à quelle vitesse avait-elle vieillit. La pauvre enfant ne comprenait pas tout à fait ce qui lui était arrivée. Ciel se mit devant son amie tel un barrage afin d'empêcher la femme de s'approcher encore plus près.

    ▬ Je te jure Susan, si tu la touches, tu auras affaire à moi.


    ▬ Mon cher Ciel...Je t'aime, tu ne sais pas à quel point j'étais attristée par ton absence. Mon cher enfant.


    ▬ Ne me touche pas.


Susan avait tendu la main pour la poser sur la joue du jeune homme mais celui-ci la rejeta en braquant son bras comme protection. Cette femme était celle qu'il haïssait le plus. Il n'avait qu'une envie, la voir morte. Oui, morte. Il n'avait aucun scrupule et son désir de vengeance grandissait peu à peu en lui. Oui, la vengeance.

    ▬ Bon. Je vous laisse entre vous, nous vous lèverons à neuf heures demain matin.


Sur ces mots, elle referma violemment la porte, en colère. Le demi-dieu soupira puis prit Lindasilme par les épaules pour la conduire vers le lit. Il la força à s'asseoir, quoiqu'elle se laissa faire puis se dirigea vers l'armoire. Il fouilla dedans durant quelques minutes et en sortit une jolie robe en mousseline, courte et rose pâle.

    ▬ Vos vêtements doivent être un peu étroits. Dans ceux-ci vous vous sentirez un peu mieux. Elle vous ira à ravir.


Puis il partit dans la salle de bain en lui demandant de bien vouloir revenir le chercher lorsqu'elle aura terminer. Puis il décida de s'asseoir sur la cuvette des toilettes et se mit à réfléchir et à élaborer un plan d'évasion. Quelques minutes plus tard, la jeune fille toqua à la porte. Il en sortit et se retrouva face à face à une beauté victorienne. Elle était belle, très belle. Ciel baissa la tête afin de cacher quelques petites rougeurs qui pourraient se voir sur son visage puis leva la tête en souriant.

    ▬ Vous êtes très belle.


Puis, il la conduisit jusqu'à la table, il tira la chaise et l'invita à s'asseoir. Il plaça une assiette devant elle puis s'assit en face. La table était relativement petite mais suffisante pour deux personnes. Il regarda son assiette, l'inspecta puis mangea une cuillère. Le repas était composé d'un filet de boeuf, accompagné d'une purée de pomme de terre et d'haricots verts. En dessert, ils avaient droit à une charlotte aux framboises.

    ▬ La fourbe, elle sait que c'est mon gâteau préféré.


Ciel leva ensuite la tête vers Lindasilme puis désigna son assiette.

    ▬ Ne vous en faites pas. Ce n'est pas empoisonné. Jamais ils ne nous empoissonneraient. désolé que notre journée se soit passée comme tel...






Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Sam 31 Aoû 2013, 19:45

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Alors que la femme fixait Lindasilme, Ciel s’interposa, se dressant en face d’elle et l’empêchant d’approcher plus la petite fée effrayée. Il prit la parole et sa voix pourtant habituellement calme sonnait pleine de haine à un point surprenant. Il est vrai que la fillette avait droit aux amitiés du demi-dieu donc son ton était bien différent à cet instant précis.

« Je te jure Susan, si tu la touches, tu auras affaire à moi. »

La femme s’approcha de lui un peu plus, elle dit qu’elle l’aimait et l’appelait « mon enfant ». Cette femme… mais à quel point pouvait elle être maléfique ? L’appeler ainsi alors qu’elle l’avait fait souffrir à ce point, lui dire ces choses… et comme elle s’en doutait, la réponse de Ciel fut froide et directe. Il dit à Susan de ne pas le toucher tandis qu’elle tendait sa main vers son visage, sûrement pour lui caresser la jour. Il rejeta la main de la femme avec sécheresse. Il semblait si fort, que l’elfe sentit son cœur se serrer. Elle, par rapport, était faible et sensible. Seulement, quand il était à ses côtés avec sa vigueur et son calme froid, elle sentait qu’elle pouvait se dépasser. Elle resta à regarder le dos du jeune homme, craignant une dispute. Il n’en fut rien. La femme se détourna tout en leur disant l’heure à laquelle ils les lèveront. Elle quitta la pièce sans un mot sous le regard des deux enfants, puis claqua violemment la porte derrière elle. Lindasilme le savait, malgré la douceur maternelle qu’elle voulait montrer aux enfants qu’elle gardait en captivité chez elle, pour les étouffer de son amour factice, au fond elle n’était rien d’autre qu’une femme cruelle et colérique.

Ciel lâcha un soupir puis sur tourna vers la fillette, la prenant par les épaules et la guidant jusqu’au lit où il la fit s’assoir. Elle obtempéra sans un mot, posant ses yeux violets et interrogateurs sur lui. Il fit alors demi-tour puis fouilla dans l’armoire. Il en sortit quelques instants après une jolie robe rose pâle en mousseline puis se tourna vers elle, lui tendit le vêtement qu’elle prit entre ses délicates mains. Il dit que ses vêtements devaient être trop étroits à présent, et que celle-ci devrait lui aller à ravir. Elle hocha la tête, puis il se détourna, allant dans la salle de bain, lui demandant de venir le chercher quand elle aurait terminé. Il ferma ensuite la porte, puis la demoiselle baissa les yeux vers sa tenue. Elle n’avait pas prononcé un mot depuis l’arrivée soudaine de la femme, et n’y arrivait toujours pas. C’était… ce qu’il avait fait plus tôt… la fillette rougit violemment, enfouissant son visage dans la robe quelque instants pour se calmer, puis elle quitta sa tenue à présent trop étroite pour elle – surtout au niveau de la poitrine et des hanches – puis glissa dans la robe.

Comme l’avait deviné l’adolescent, elle lui allait à ravir. Elle tourna sur elle-même pour observer le résultat, surprise. La robe épousait parfaitement ses rondeurs naissantes et mettait idéalement son teint clair en valeur. La robe lui arrivait un peu au dessus du genoux et lui donnait un air de poupée en porcelaine, avec ses jolies boucles dorées tombant autour de son adorable minois. Elle resta quelques instants, ébahie, avant de se souvenir qu’elle devait aller chercher Ciel dans la pièce d’à côté. Elle se hâta vers la porte puis toqua, signa qu’il pouvait revenir. La porte s’ouvrit sur le jeune homme qui baissa les yeux vers elle. Elle voulait observer sa réaction, mais ce dernier ne lui en laissa pas le plaisir, il baissa la tête un peu plus, ses cheveux tombant de façon à ce qu’elle ne voit plus son visage. Il leva alors se yeux vers elle et lui fit un sourire.

« Vous êtes très belle. »

La fillette rougit légèrement en entendant ce compliment, répondant à son sourire mais de manière un peu plus timide.

« Merci… »

Alors, il la conduisit jusqu’à la table où leur dîner avait été posé quelques temps plus tôt, puis tira la chaise à la manière d’un vrai gentleman anglais, mais elle avait l’habitude à présent bien que cela imposait une classe rare à ce dernier. Elle le remercia puis s’assit, puis son ami plaça une assiette copieuse devant elle. Tout ceci bien appétissant, et elle mourrait de faim après tout ce qu’elle avait traversé, mais n’était pas sûre de pouvoir manger quoi que ce soit en toute sécurité. Le demi-dieu s’installa en face d’elle puis jeta à son tour un regard aux assiettes.

« La fourbe, elle sait que c'est mon gâteau préféré. »

La jeune fille leva les yeux vers lui. Alors, son gâteau préféré était la charlotte aux fraises… c’est vrai qu’elle l’avait vu en manger lors du bal organisé plus tôt dans l’année, où ils s’étaient rencontrés. Elle fit un petit sourire pour elle-même. Elle tâcherait de s’en souvenir. Le jeune garçon rassura ensuite la demoiselle, lui assurant que ce ne serait pas empoisonné. Lui vouant une confiance exceptionnelle, elle le cru. Et de toute manière, elle n’avait pas vraiment d’autre choix. Elle prit ses couverts puis entama son repas. Ce qui la surprit, c’était que les mets présentés avaient un goût vraiment succulent. Ciel s’excusa alors de la tournure de leur journée. La fillette eut un sourire contrit.

« Personne n’aurait pu prévoir ce qui allait arriver, et encore moins vous… il n’y a personne à blâmer sauf les responsables, donc ni moi ni vous. Surtout pas vous. »

Elle termina sa phrase de cette manière, un peu pour elle. Elle haïssait les personnes qui les avaient enlevées, mais pas pour ce qu’elles lui avaient fait, mais ce qu’elles avaient et faisaient toujours endurer à Ciel. Et entre autre, qu’elles le force à se sentir coupable pour ce qui était arrivé alors qu’elle savait pertinemment que ce n’était pas sa faute. Elle prit une grande inspiration, chassant du mieux qu’elle put toutes ces pensées négatives. Il fallait qu’ils sortent d’ici… mais comment ? La réponse se dressa de façon presque évidente : elle avait des pouvoirs, il fallait qu’elle s’en serve. Sans hésiter, elle leva les yeux vers Ciel entre deux bouchées.

« J’imagine que je ne suis pas la seule à cogiter pour trouver une façon de… nous sortir de cette situation… Je pense qu’il vous serait utile de connaître mes habilités, si vous souhaitez les prendre en compte. »

Elle détailla alors sa maîtrise de toute peinture ainsi qu’elle pouvait pousser les animaux à l’aider grâce à son lien mental très fort avec eux. Elle ne mentionna pas son dernier pouvoir de fusion, car elle savait qu’il ne leur serait d’aucune aide étant donné que son affilié, le seul animal avec qui elle avait réussi une telle prouesse, n’était pas avec eux. Elle n’avait pas voulu l’emmener avec elle, de peur que cela attire trop la curiosité des passants – une petite fille avec un écureuil ça ne passe pas tout à fait inaperçu – et son lié en était venu à la même conclusion. Mais à présent, elle souhaitait tellement qu’il puisse être à ses côtés… il aurait su la remettre d’aplomb et lui donner le courage de prendre des décisions même extrêmes. Enfin, étrangement, elle ressentait à peu près le même réconfort lorsqu’elle était avec lui qu’avec Ciel, c’était la première fois qu’elle expérimentait une telle chose avec quelqu’un d’autre que son lié.

La fillette venait de terminer son plat, puis se tourna vers Ciel, un petit sourire sur les lèvres. C’était étrange, une douce fatigue l’enveloppait depuis quelques instants… Elle n’arrivait plus à penser de façon très claire… Elle posa sa main sur son front tandis que sa vue se brouillait légèrement. Elle hoqueta, se rendant compte qu’elle avait dû ingérer un somnifère ou quelque chose du genre. Elle voyait presque la visage de la femme flotter dans son esprit, lui chuchotant d’une voix mielleuse de faire de beaux rêves.

« Ciel, je… j’ai sommeil tout d’un coup… »

Sa tête lui tournait. Non, ils ne les auraient jamais empoisonnés : pourquoi gâcher d’aussi intéressants cobayes ? Mais ils avaient sans doute jugé bon d’aider la fillette à bien dormir ce soir là, histoire d’empêcher leur adorable « fils » de s’enfuir à nouveau. Ils étaient vraiment démoniaques. Ils avaient compris que jamais Ciel ne partirait sans elle…

NAOMIIE


HRP | Désolée, j'ai beaucoup écrit mais pas beaucoup avancé... et désolée également de la longue attente! x-x



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
Administrateur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
D-H. "Ciel" Crawley
Administrateur
Coeurs : 108 Messages : 204
Couleurs : Royalblue
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : H. Relyse Mon nom est : Ciel Phantomhive Hemsworth Actuellement je suis : Parce que j'ai une tête à avoir une amoureuse ? Il paraît que je ressemble à : Ciel Phantomhive ▬ Kuroshitsuji et à ce propos, j'aimerais remercier : Lyria ! ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Mar 10 Sep 2013, 18:19


Londres ◈ D-H "Ciel" Hemsworth P. & Lindasilme L. Wilya
House of Hell, the Beginning - La mort est notre hôte
Ici j'ai vécu l'enfer, si j'y étais resté, je serai probablement mort.


C
e n'était pas de sa faute, il n'avait jamais souhaité cela, encore moins que l'on fasse du mal à Lindasilme. Si l'avait su, il aurait tout fait pour éviter cela. Ciel n'avait qu'une envie, leur faire vivre l'enfer. Il fallait à tout prix trouver une solution. Concernant les pouvoirs du demi-dieu, il n'avait pas sa rapière à porter de main, il n'avait pas de briquet pour le feu. Alors que le garçon mangeait son assiette sans éprouver le moindre plaisir, il s'arrêta finalement, laissant les deux tiers de l'assiette pleine et s'attaqua au dessert. Lindasilme, quant à elle, dégustait à sa vitesse. elle affirma au garçon que ce n'était pas de sa faute, et qu'il ne devait pas être blâmé. Il regarda son assiette et plus particulièrement son gâteau entamé d'un air songeur. Il cherchait sans cesse et fouillait dans sa mémoire afin de se souvenir de toutes les issues du manoir afin de pouvoir élaborer un plan de fuite. Bien entendu, cela n'allait pas être une tâche facile et sans encombres. Tiens, en parlant de pouvoirs, quels étaient ceux de la petite fée ? Ciel ne s'était que très rarement posé la question et commença donc à s'y intéresser de plus près. Terminant petit à petit son gâteau, il essaya de deviner quel genre de pouvoir pouvait-elle posséder. C'est alors que Lindasilme leva la tête d'un air déterminé.

La jeune fille débuta alors des explications assez détaillées sur ses pouvoirs. En plus d'avoir une parfaite maîtrise de la peinture, elle pouvait également demande de l'aide aux animaux. Ciel retint ce pouvoir qui pourrait s'avérer être utile. Le manoir se situait près d'une forêt et parfois, des animaux s'aventuraient dans le jardin. Ils pouvaient sans doute les aider, qui sait ?
Alors que le demi-dieu réfléchissait au plan, il relâcha son attention lorsque la petite fée lui donna un sourire. Il interrompit sa réflexion afin de savoir ce que souhaitait dire son amie. Cependant, cette dernière papillonna des yeux et semblait s'apprêter à tomber dans un profond sommeil. A ce moment précis, la porte s'ouvrit brusquement, Susan puis Theodore (le nom de l'homme) firent irruption.

    ▬ Regarde cette horreur ! Cette gamine a grandi ! Si tu me l'avais injecté je serai morte de vieillesse !

    ▬ Je ne comprends pas...Tiens, le somnifère à marcher sur la demoiselle. Ciel ? Tu n'as pas fini ton assiette ?


Ciel s'était levé subitement de sa chaise, écarquillant les yeux. Lorsque Lindasilme allait se pencher étant donné qu'elle avait perdu connaissance, ce dernier la rattrapa de justesse. Aucun mot ne sortit de sa bouche si ce n'était que la surprise et désormais l'angoisse qui s'empara de son corps. Qu'allaient-ils leur faire ?

    ▬ J'y ai à peine toucher à votre défection... Qu'est-ce que vous y avez mis ?! Du poison ?

    ▬ Non, tu vas seulement t'endormir bien gentiment.

Alors que le jeune demi-dieu souhaitait se redresser afin de lui asséner un coup, un mal de tête le fit trébucher et il posa un genou à terre. Il releva la tête et murmura entre ses lèvres avant de sombrer dans le noir :
    ▬ Je vous tuerai.




Le jeune garçon entendit la petite voix de Lindasilme résonner dans sa tête. Il ouvrit doucement les yeux et aperçut qu'il était solidement attaché sur une chaise. Sa vue qui était brouillée par le produit qu'ils avaient soigneusement mis dans leur assiette disparut peu à peu et elle s’éclaircit. Il aperçut alors son amie, étendue sur le lit d'opération, attachée elle aussi. Susan et Theodore revinrent dans la pièce munis d'un briquet et d'une boîte où étaient ranger les instruments à dissection. Une boîte différente des autres que Ciel connaissait très bien.

    ▬ Et si on prenait un peu d'ADN de cette enfant, peut-être que cela marchera mieux. On pourrait également l'analyser et voir si l'ADN a suivi en même temps que son changement physique.

    ▬ J'étais tellement choquée en voyant le résultat...Et Ciel ne nous aime plus je pense...Je l'aime tellement cet enfant. Je m'y suis attachée. Il pourrait sans doute rester avec nous pour la fin des temps désormais. J'ai toujours souhaité un enfant comme lui...


La jeune femme jouait avec le briquet et allumait parfois la flamme. Avec son regard, le demi-dieu put en y faire échapper une petite flamme sans qu'elle s'en aperçoive et la petite flammèche vint brûler les cordes qui retenaient le demi-dieu. A chaque fois qu'elle l'allumait, il en prélevait une petite flamme afin de se détacher.
Lorsque fut venu le moment de la disséquer, Ciel se leva rapidement, pris sa chaise et s'attaqua au couple. Il détacha son amie en vitesse et prit le briquet avant de s'enfuir avec elle dans le manoir.
    ▬ Cours et ne t'arrête pas !


S'en suit alors une course poursuite dans la plupart des couloirs et escaliers du manoir. Ciel ne voulait qu'une seule chose : sortir de ce manoir vivant avec Lindasilme. Il fallait à tout prix trouver une sortie. Arrivés après quelques obstacles jusqu'à la porte d'entrée, celle ci était malheureusement verrouillée. Ils durent rebrousser chemin et trouver alors une autre sortie.
    ▬ La porte menant au jardin est normalement ouverte. Vite !


Mais les pas et les cris du couple qui les poursuivaient se faisaient de plus en plus bruyants et ils se rapprochaient dangereusement. Ciel aperçut alors une armoire dans une chambre et y poussa son amie puis vint la rejoindre.
    ▬ Pas un mot surtout !


Les pas se rapprochaient de plus en plus...Allaient-ils s'en sortir vivants ?





Spoiler:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lindasilme L. Wilya
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 63 Messages : 93
Couleurs : #FFCC00
J'ai traversé le portail depuis le : 31/12/2012 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Lindasilme Lomelinde Wilya Actuellement je suis : Absolument et irrémédiablement amoureuse de Ciel. Il paraît que je ressemble à : Kirisame Marisa - Touhou & IRL - Mia Wasikowska et à ce propos, j'aimerais remercier : AVA - MELISSAAA ♥ | SIGNA - H. RELYSE ♥
Re: House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W. | Mar 15 Oct 2013, 17:29

House of Hell
the Beginning

Featuring Ciel & Lindasilme

Le corps engourdi de la fillette se laissa glisser contre le dossier de la chaise dans laquelle elle était assise alors que la porte s’ouvrit à la volée. La demoiselle tenta de comprendre les paroles de la femme, mais son esprit était trop embrumé, et elle se plongea rapidement dans un sommeil forcé par la prise du produit. Alors, elle fut en proie à des rêves étranges, voire des cauchemars horribles où elle voyait Ciel sur une table d’opération, le corps mutilé et ses tortionnaires en train de rire vilement au nez de son impuissance à aider son meilleur ami.

Après ce « sommeil » mouvementé, elle s’éveilla peu à peu à ce qui l’entourait, sortant de cette horrible torpeur causée par les drogues. Elle avait mal au dos et comprit à sa position plutôt désagréable et à la surface froide sur laquelle elle était posée qu’elle était de retour sur la table d’opération, et un ignoble frisson lui parcourut la colonne vertébrale. Prise de panique, elle regarda autour d’elle, ne voyant pas ses bourreaux, elle chercha tout de suite une manière de se sortir de là, mais les sangles qui la maintenaient en place l’empêchaient de bouger ne serais-ce que le petit doigt. Des larmes d’impuissance et de rage lui montèrent aux yeux, se débattant avec ses liens.

Seulement, elle ne parvint qu’à se faire très mal aux seins, qu’elle n’avait pas l’habitude d’avoir là et qui n’avaient pas apprécié sa tentative de glisser à l’horizontale entre les lanières. Mais alors, elle aperçut, au même endroit que plus tôt, quelqu’un attaché à une chaise dans un coin de la pièce ; Ciel ?! Ces personnes étaient d’une cruauté sans égale… l’obliger à la regarder se faire disséquer comme un vulgaire rat de laboratoire était vraiment une des pires choses qu’ils auraient pu faire. Ses lèvres s’entrouvrirent et sa jolie voix mélodieuse s’éleva dans la pièce.

« Ciel… »

Quelques secondes après à peine, le couple entra dans la pièce avec des choses dans les bras, mais la fée ne pouvait pas bien voir ce que c’était, car dans cette position, elle avait à peine la possibilité de redresser la tête pour regarder autour d’elle. Ils discutaient, et ne faisaient pas attention aux deux enfants, mais Linda perçut un petit mouvement du côté de Ciel. Elle tourna la tête pour l’observer, et vit qu’il prélevait quelques petites flammèches du briquet que tenait la femme dans sa main, à chaque fois qu’elle l’ouvrait.

Elle surprit son manège, mais bientôt fut venu le moment fatidique, et les deux adultes étaient déjà en train de s’approcher de la table avec bien en tête l’intention de trifouiller son corps à la recherche de réponses. La peur s’empara à nouveau de son corps alors qu’elle voyait cette horrible caricature de docteur s’approcher d’elle, un scalpel à la main, comme d’en autant d’autres mauvais films d’horreur. Seulement, c’était la réalité, et elle était sur le point de se faire ouvrir en live par ces dégénérés.

Mais c’est à cet instant que, dans le coin de son champ de vision, elle aperçut le jeune demi-dieu bondir de sa chaise et avec une force sortie de je-ne-sais-où, la lancer sur leurs ennemis. Pendant que ces derniers étaient immobilisés par la stupeur et l’attaque du jeune homme, ce dernier s’empressa de détacher la jeune sang-mêlé. Cette dernière se redressa sans qu’il ait besoin de lui demander et sauta du la table d’opérations, la peur au ventre. Ciel saisit le briquet tombé au sol de Susan puis hurla à la fillette de s’enfuir et de ne surtout pas s’arrêter. Suivant son conseil, elle quitta la pièce, se servant de son agilité de peuple de la forêt pour prendre le plus de vitesse possible, cette dernière accrue au maximum par le taux extrêmement important d’adrénaline qui se déversait dans ses veines à ces instants.

Ciel était juste devant elle et prenait un chemin dans le dédale de couloirs et d’escaliers qu’était ce manoir, dans lequel elle n’aurait jamais pu se retrouver. Mais elle était sur les talons du jeune homme et n’avait pas l’intention de le lâcher, bien que ses poumons lui hurlaient de s’arrêter et que son estomac protestait vivement en lui infligeant des points de côtés hautement douloureux. Pourtant, elle ne s’arrêta pas. Ses cheveux dorés volaient derrière elle au gré de ses mouvements et de ses virages multiples.

Alors, Ciel s’arrêta devant une grande porte – visiblement celle de l’entrée – mais cette dernière était verrouillée. Ils rebroussèrent chemin et le demi-dieu lui indique que la porte du jardin devrait être ouverte. La fillette hacha la tête, essoufflée, puis ils reprirent la course, bien qu’elle avait mal partout et que la drogue qu’elle avait eut dans les veines produisait sur elle un mal au crâne désagréable. Mais cependant, ils durent s’arrêter une nouvelle fois car le bruit produit par Susan et Théodore se faisait de plus en plus proche et le sentiment d’être pris au piège resserrait de plus en plus son étau autour du cœur de Lindasilme. Mais son ami, toujours plus maître de la situation qu’elle la poussa dans une pièce puis dans une armoire avant de la rejoindre et de fermer rapidement la porte derrière eux.

« Pas un mot surtout ! »

Linda hocha la tête tout en tentant de maîtriser son corps qui était totalement secoué par la course qu’ils venaient d’accomplir et par cette peur qui lui tordait les entrailles. Son cœur battait la chamade et sa respiration se faisait à la fois tremblotante et irrégulière. Elle eut un mal fou à la calmer, mais ce fut surtout la présence du jeune homme qui l’apaisait malgré les grandes chances qu’ils soient tués dans cette histoire. Seulement, le simple fait qu’il soit là, avec elle, lui donnait la force de regarder l’avenir sans crainte. Leurs deux corps étaient collés l’un à l’autre, ce qui n’échappa pas à la fillette qui piqua un fard discret. Non… elle ne voulait pas être séparée de lui. Elle le sentait au fond d’elle. Son cœur reparti de plus belle ; elle ne savait pas si c’était à cause des deux adultes qui venaient de pénétrer dans la salle qui les abritaient où de leur proximité. Seulement, ils quittèrent rapidement la pièce. Elle pouvait entendre leurs voix étouffées par les portes de l’armoire. Et ils n’avaient pas l’air content. Pas du tout.

Le bruit de leurs pas s’éloigna peu à peu, et une sensation de soulagement détendit un peu son corps, alors qu’ils attendaient un petit peu plus longtemps dans un silence quasi-parfait, seulement troublé par le bruit des leurs respirations. Lorsqu’ils furent à peu près certains que le couple était parti, ils sortirent de leur cachette, puis s’aventurèrent hors de la pièce en regardant bien autour d’eux. Lorsque ce fut fait, ils repartirent dans une course moins rapide mais plus discrète, alertes à chaque petit bruit qui les entourait. Et, enfin, ils arrivèrent à la sortie qui donnait sur le jardin. Ciel testa la porte… qui s’ouvrit dans un petit grincement. Le cœur de la fillette bondit. La sortie… Elle était juste là ! Ils n’avaient qu’à se pencher un peu, et ils pourraient sortir… mais un cri derrière elle fit fondre son optimisme.

« Théodore ! J’ai entendu la porte de derrière s’ouvrir ! VIENS ICI TOUT DE SUITE ! »

S’ensuivirent des bruits de pas rapides et désordonnés vers l’endroit où ils se trouvaient. Les deux jeunes gens bondirent en dehors de la maison, la porte se claquant derrière eux bruyamment, tandis qu’ils couraient vers le fond du jardin. Mais c’est à cet instant que la porte s’ouvrit derrière à nouveau et qu’un coup de feu retentit…

NAOMIIE


Hors RP | Hm... Excuse le gros pâté owo" Je pensais pas avoir écrit tout ça... et puis j'espère que je te laisse suffisamment matière à répondre!



MERCI HIKA ♥ JE T'AIME!
Tuima:
 


Spoiler:
 
 
House of Hell, the Beginning ▬ Lindasilme W.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Episode 1x17 Hell House
» Clare Kramer dans Docteur House
» House vs. God: House wins!
» One piece 540-Lv6 Infinite hell
» Célia and flowers [Ange Ai Uri Custom House]Bas p.n°2

Sanctuary of Heart :: La Planète Bleue :: La Planète Bleue :: Europe-
Sauter vers: